Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'gauche'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

65 résultats trouvés

  1. Bien que l'intérêt du grand public pour les langues régionales soit aujourd'hui limité, il me plairait de débattre sur le glissement de la droite vers la gauche du positionnement politique en faveur de la sauvegarde des dialectes. N'étant pas expert, je me contenterai d'amorcer la discussion avec la langue d'oc. Historiquement, il me semble que l'homme de gauche du XIX° siècle, républicain, probablement jacobin et progressiste, n'est pas favorable au maintien des parlers locaux qui sont, de son point de vue, des freins à la modernité, l'unité et la cohésion nationale. Frédéric Mistral, malgré son approche audacieuse et réformatrice de l'orthographe de la langue, est un homme de droite. Quand à Alibert... cela se passe de commentaire. Actuellement, j'ai l'impression que la défense des langues régionales est beaucoup plus marquée à gauche. Du moins sur la scène politique nationale et locale (PNO par exemple). Peut-être dans une optique multiculturelle, de tolérance et de respect des différences (qu'est-ce que j'en sais moi) ? A contrario, la droite au niveau national me semble devenue hostile aux langues des terroirs justement dans un soucis de cohésion nationale. Qu'en pensez-vous ?
  2. Doïna

    Le silence de la gauche

    Bonjour, Hier, en zappant, je tombe sur l'interview de Marine Le Pen sur BFMTV. Elle est questionnée sur un tas de choses, dont le rejet par le gouvernement de l'extension du congé "enfant décédé", au sujet duquel elle dit à juste titre que les députés d'En marche n'ont qu'une vision comptable des choses. Sur ce point, je ne vois pas qui pourrait la contredire, hormis les partisans Larem, évidemment. Pourtant, il me semble qu'il reviendrait aux représentants de la gauche de s'exprimer ainsi, d'être sur tous les fronts pour dire que les députés d'En marche n'ont qu'une vision comptable des choses, que ce sont de froids technocrates, etc. Or, en regardant les émissions politiques, il me semble que le RN est partout, s'appropriant toujours davantage des terrains autrefois occupés par la gauche. Pourquoi voit-on si peu ceux de la gauche cependant ? Pourquoi les entend-on si peu ? Il va tout de même y avoir des élections municipales bientôt, et si les présidentielles ne sont que pour dans deux ans, il ne faudrait tout de même pas jouer au lièvre face à la tortue. Alors ces messieurs-dames de la gauche, si on les voit et les entend si peu, est-ce parce qu'ils se laissent aller, qu'ils se replient sur eux-mêmes, ou bien est-ce parce que les chaînes TV ne les convient tout bonnement pas sur leurs plateaux ? Quelqu'un en sait-il peut-être davantage à ce sujet ? La gauche, un sursaut, par pitié !
  3. Bonjour, Selon ceux et celles que cette question intéresse : faudrait-il que les gauches s'unissent pour vaincre ? L'union fait la force, c'est bien connu, d'autant que nos différents partis de gauche, si l'on y regarde bien, sont d'accord pour 95 % dirais-je (à vue de nez). C'est-à-dire qu'ils sont en désaccord sur peu de choses ! J'ai déjà eu vent d'unions entre partis de gauche en vue des élections municipales de l'an prochain. Si c'est possible pour des communes, pourquoi ne le serait-ce pas pour un pays, pour l'UE ? La question a été maintes fois évoquées entre différents partis de gauche, mais n'a jamais abouti et ce pour beaucoup en raison de problèmes d'égo. La création du parti Larem aura au moins eu le mérite de clarifier la situation à gauche en aspirant tous les arrivistes qui ont coulé le Parti socialiste sous François Hollande, révélant les seuls vrais socialistes se démarquant par une fronde. À présent, son leader est Olivier Faure qui revient vers les authentiques valeurs de gauche, et ne saurait se placer derrière un autre leader en cas d'union, même s'il a prouvé qu'il pouvait faire des compromis par une union avec Place publique aux européennes, ce qui aura valu à ces deux partis de gagner des points. Jean-Luc Mélenchon ne serait pas contre une union à la seule condition de rester devant. Benoît Hamon a déjà songé à tirer les conséquences d'une défaite aux européennes. Par chance, Génération-s a quand même sauvé les meubles avec 3 % aux européennes, ce qui lui a valu la prise en charge des frais de ce que l'on appelle propagande électorale. Ian Brossat resterait sans doute opposé à se joindre à une telle union, estimant que le Parti communiste a son entité propre et se démarque des autres partis de gauche. Et qu'en penserait tous ces groupuscules de gauche : Lutte ouvrière, NPA, UCL... ? J'en oublie peut-être. Pourtant, je suis personnellement sûre qu'unis en un seul parti, ce parti aurait dépassé les autres aux dernières élections, qu'il aurait vaincu la droite incarnée par Larem et LR, et même le RN qui a battu tous les records. Ce n'est cependant qu'un avis personnel, vous me ferez part du vôtre si vous le souhaitez. Pour résoudre ces problèmes d'égo, on pourrait par exemple envisager une hydre, un parti multi-têtes si vous préférez, autrement dit fédérer tous les partis de gauche de façon à ce que chacun conserve son leader propre. Quand une question se poserait, le leader mis en avant serait soit tiré au sort, soit élu par l'ensemble, et ce pour un temps donné (une durée annuelle par exemple), soit on missionnerait le leader le plus compétent à résoudre ladite question (de par son expérience, etc.). Maintenant, je laisse la parole aux autres et les remercie d'avance pour ce qu'ils vont en faire ressortir de sérieux.
  4. La gauche existe. Entre le tiers des électeurs qui se sont portés sur ses listes, ceux qui ont voté "utile", les abstentionnistes, et la classe ouvrière, les paysans et les employés qui votaient autrefois pour le PCF avant de se tourner vers l'extrême droite, le peuple de gauche existe. Un second tour opposant Macron et le Pen en 2022 n'est pas encore déterminé. Unie, la gauche peut très bien arriver en tête, et gagner. La gauche a trois ans pour se rassembler, et porter son projet. Rassemblons tous ceux qui portent les valeurs de la liberté, de l'égalité, de la fraternité universelle, de la solidarité, de la bienveillance, de la vertu politique, de la laïcité, du partage, de la paix, de la protection de l'environnement. Rassemblons tous ceux qui aspirent à un régime et un système politiques plus démocratiques, où le peuple ne sert pas qu'à créditer des élus de leurs voix, et où les pouvoirs seraient plus équilibrés. Rassemblons tous ceux qui ne supportent plus le creusement des inégalités, la misère et la précarité. Tous ceux qui ne se résignent pas à voir la faim autour d'eux, à voir des familles sans toits. Tous ceux qui exigent que le travail paye, et décemment. Rassemblons tous ceux qui sont conscients à la fois de l'urgence qu'il y a à répondre à la crise climatique, et de l'incompatibilité du productivisme avec cet impératif. Qui veulent agir, sur le plan de la production agricole, de la production industrielle, de la production d'énergie, de l'aménagement du territoire, de l'isolement des bâtiments, et sur le plan diplomatique. Rassemblons ceux qui ne veulent plus d'indifférence à l'égard de la condition animale, plus d'empoisonnement de nos sols et de nos nappes phréatiques par des produits chimiques, plus de déforestation, moins d'émissions de gaz à effet de serre, la préservation de l'environnement, la protection de la biodiversité. Rassemblons tous ceux qui veulent que la France soit un acteur de la paix à l'échelle internationale, qu'elle sorte de l'OTAN, qu'elle refuse toute action militaire qui violerait le droit international. Rassemblons tous ceux qui croient qu'un peuple n'est libre que lorsqu'il est instruit, et veulent donner les moyens nécessaires à l'éducation de nos enfants, et rendre la culture accessible au plus grand nombre. Nous, peuple de gauche, ne voulons plus de la macronie. Nous ne voulons de ce pouvoir qui vire de plus en plus vers l'autoritarisme, qui affaibli l'Etat, qui méprise les gens modestes, qui dérégule toute la société, qui fait monter une opposition entre la France des oligarques, et celles des oubliés. Nous ne voulons pas non plus de l'autoritarisme, de la réaction et de la xénophobie de l'extrême droite comme alternative. L'étranger n'est pas notre ennemi. Il est donc plus que temps que les partis de la gauche unissent leurs forces, et bâtissent, sinon un programme précis, du moins un projet commun pour contrer libéraux et nationalistes. Pas de résignation ! Quand on veut, on peut !
  5. Les parents déchirés par l’école «Je ne veux pas sacrifier mon enfant à mes idéaux !» L’entrée en sixième sonne souvent comme un défi pour les familles installées dans les quartiers mélangés. Entre convictions solidaires et souci de protéger sa fille ou son fils, le choix prend des allures de dilemme intime. C’est un iceberg que personne ne voit venir. Qui met à l’épreuve, parfois violemment, dans les familles de gauche, des valeurs qui semblaient ancrées pour la vie. Une déchirure intime, un rite de passage citoyen et politique, la première occasion majeure, souvent, de confronter ses actes à son discours politique. L’aîné entre en sixième. Ceux qui y sont confrontés étaient partis gentrifier les quartiers populaires, ils s’étaient éloignés du centre-ville parce que l’immobilier n’y était plus accessible, ils aimaient croiser leurs voisins d’origine et de classe sociale diverses le dimanche matin au marché. Ils comprennent désormais que vivre dans le quartier, dans cette banlieue, c’est aussi faire grandir les enfants ensemble. [...] Comment articuler, au plus profond de soi, cette décision de ne pas scolariser son enfant dans le quartier, quand on se réclamait en primaire de l’esprit laïque de l’école de la République, et qu’on se faisait élire représentants FCPE aux conseils d’école ? Comment justifier quotidiennement ce grand écart entre le dire («je pense qu’il est important que chacun s’engage pour lutter contre les inégalités») et le faire («je préfère garantir à mon enfant un entre-soi rassurant») ? Certains parents, lucides, assument d’avoir fait le deuil de certaines convictions et expliquent, sans fierté mais sans faux-semblants, avoir établi, la mort dans l’âme, une priorité : mon enfant vaut plus que mes principes. D’autres tentent la quadrature du cercle et plaident le cas particulier. Le petit dernier est trop «fragile». Le grand s’est pris d’une soudaine passion pour le tuba… ça tombe bien, le collège réputé d’à côté propose justement une option instruments à vent. Ou, version plus politique : «Tant que le privé ne sera pas contraint à jouer le jeu de la mixité, pas de raison que je le fasse (et en attendant, je mets mon enfant dans ledit privé)». Entre les mots, il s’agit de se persuader qu’on est toujours de gauche. Qu’on pense toujours «bien». [...] http://www.liberation.fr/debats/2018/01/17/les-parents-dechires-par-l-ecole_1623163
  6. Invité

    Quand la gauche collaborait, 1939-1945

    Après la défaite de 1940, beaucoup d'hommes de gauche se fourvoient dans la collaboration par pacifisme et anticommunisme. Les plus modérés soutiennent la politique de collaboration de Vichy, comme l'ancien ministre du Front populaire Charles Spinasse. Mais c'est à Paris que se regroupent les partisans les plus durs de l'Allemagne. Deux grands partis à la solde des Allemands émergent : le premier est le PPF de l'ex-communiste Jacques Doriot, le second celui du néo-socialiste Marcel Déat. A la Libération, les collabos sont traqués et jugés. Ou se font oublier. Pascal Ory, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Olivier Wieviorka, historien et enseignant-chercheur à l'Ecole Normale supérieure de Cachan et Simon Epstein, professeur et chercheur à l'université hébraïque de Jérusalem, évoquent la question. vous aimerez aussi https://www.france.tv/documentaires/histoire/344097-quand-la-gauche-collaborait-1939-1945.html
  7. « Le clivage droite-gauche ne peut pas être dépassé, car il est indépassable. Jean-Louis Harouel, grand connaisseur de l’histoire de la religion chrétienne, en fait la démonstration brillante dans son livre Droite-gauche. Ce n’est pas fini. Connaissez-vous Marcion? Non, pas Macron! Cette presque homonymie est mieux qu’un hasard. Ce livre aurait pu s’intituler De Marcion à Macron. Ou encore: Macron par Marcion. Mais qui est ce Marcion? Un prédicateur religieux du IIe siècle qui entreprit de débarrasser le christianisme de ses racines juives et de substituer au «Dieu juste» de l’Ancien Testament un «Dieu bon», seulement incarné en Jésus. Pour lui, les hommes sont tous des Dieux et n’ont que faire des interdits du Décalogue: ne pas tuer, ne pas voler… Il fut condamné par l’Église et cette hérésie s’appelle la gnose. Mais quel rapport avec Macron? Un peu de patience. Les gnostiques rejettent tout ce qui entrave leurs hommes-Dieux: famille, mariage, procréation, patrie ; ils ont une passion pour le criminel, l’ennemi, la prostituée, l’homosexuel, tous ceux qui paraissent en marge ou en rupture de la société. Vous commencez à comprendre: les gnostiques sont les ancêtres du libéralisme sociétal qui fait de l’individu un roi et de ses caprices une règle d’or. On peut aisément récapituler la descendance de Marcion et de ses gnostiques: avortement, divorce, mariage homosexuel, PMA et GPA pour tous, mais aussi laxisme pénal ou encore internationalisme militant. Même si cette révélation afflige l’orgueil de notre Jupiter tonnant, les sociétés occidentales vivent dans l’ombre, non de Macron, mais de Marcion. Et ce n’est pas fini: une autre hérésie chrétienne, le millénarisme, version prosaïque du messianisme religieux, promet le bonheur sur terre ; un bonheur collectif, au nom de l’égalité. Ce millénarisme est bien sûr l’ancêtre de Marx et des mouvements communistes. Le millénarisme et la gnose sont les deux branches de la gauche, les deux gauches, l’autoritaire et la libérale, la collectiviste et la libertaire, la gauche-caserne et la gauche-phalanstère. Elles s’allient et se combattent alternativement. (...) » http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/10/04/31001-20171004ARTFIG00190-eric-zemmour-les-racines-religieuses-de-la-gauche-et-de-la-droite.php
  8. Bonjour, Ce sujet pour partager l'interview d'une personne que je trouve assez remarquable parmi les penseurs (penseuses) en philosophie politique de notre temps : Chantal Mouffe. Il paraîtrait que J-L Mélenchon s'en inspire (vrai ou faux?) En tous cas elle fait selon moi une analyse assez vraie de la situation actuelle en parlant de post-politique et de Macron comme son messager, je suis d'accord sur l'analyse diagnostique mais pas sur les solutions qu'elle propose toutefois (les distinctions qu'elle opère, notamment entre "populisme de droite" et "populisme de gauche" étant selon moi très discutables). Finalement j'ai assez l'impression qu'on cherche à tout prix à maintenir une distinction entre "populisme de droite" et "populisme de gauche" sans vouloir percevoir qu'une union ou un dialogue pourrait être envisageable entre ces deux tendances (selon la façon dont on les définit, et rien que ça c'est pas gagné). Source : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/11/31001-20170411ARTFIG00090-entretien-exclusif-avec-chantal-mouffe-la-philosophe-qui-inspire-melenchon.php
  9. Bonsoir à tous, Voilà j'ai un petit problème, lorsque je navigue sur le localhost de wamp et bien je me suis aperçu que les images qui doivent apparaitre à gauche ne sont pas là (il y a à la place des carrés vide cf image). Comment faire pour les faire apparaître ...? Merci d'avance
  10. Zigbu

    Droite ou gauche ?

    Il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre : Tous les forumeurs de forumfr sont des salariés ou anciens salariés à la retraite, à quelques exceptions près. Sans parler des membres qui les "représentent", idéologiquement la droite représente des exploiteurs qui nous laisseront toujours au niveau le plus bas possible. Juste assez pour la "paix sociale". On ne peut rien attendre de mieux. Les socialistes (ôtez vous l'image de Hollande, valls,....ne pensez qu'à l'idéologie), pensent partage. Les riches moins riches, les pauvres, moins pauvres. Partage des richesses mais aussi partage du travail. Plus à bosser = plus de temps pour s'occuper de sa famille.... Comment, quand on fait partie de la France d'en bas, continuer à élire des politiques de la France d'en haut ? ça me dépasse. Certes, les représentants de la "gauche" ne donnent pas l'exemple, mais est ce une raison pour les bannir d'office. On peut toujours voter encore plus à gauche pour bien faire voir qu'on n'a pas l'intention de se laisser faire. Ne pas "être des moutons bêlants qui suivent le troupeau". Je reprend là une expression chère à certains sur ce forum. Si les salariés ou ex peuvent m'expliquer avec des arguments qui tiennent la route, j'en serais ravi. Je parle d'idéologie, pas de bonhommes !
  11. Gérard Collomb furieux d'avoir vu ses revenus tomber "à 4.000 euros par mois" à cause de son absentéisme au Sénat C'est une des nouvelles règles du Sénat : les élus de la chambre haute sont désormais sanctionnés financièrement en cas de trop fort absentéisme. (...) C'est par exemple le cas de Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, reconnu coupable d'avoir trop séché les questions au gouvernement. L'élu socialiste, soutien de premier ordre d'Emmanuel Macron, a ainsi fait part de son désarroi. Cité par Le Point, le lyonnais dit : « Mes revenus sont plafonnés, je ne touche donc rien en tant que maire de Lyon et président de la métropole, je suis donc tombé à 4.000 euros par mois. » Une baisse de revenu qui, selon les propres mots de Gérard Collomb, ressemble à "un vrai cauchemar". (...) http://lelab.europe1.fr/gerard-collomb-furieux-davoir-vu-ses-revenus-tomber-a-4000-euros-par-mois-a-cause-de-son-absenteisme-au-senat-2945798
  12. Bonjour, bonsoir, salut, calin-bisou, tagazok,... J'aimerais savoir 2 ou 3 choses par rapport à la politique, et notamment par rapport aux notions de droite de de gauche. car ça me parait un peu flou. quand on lis les débats, les gens de droite insultent les gens de gauche de "riche bobo gaucho-communisto-salopedesmusulmans" et les gens de gauche insultent les gens de droite de "riche bobo capitalisto-islamophobe", et le tout, sans jamais avancer la moindre idée politique (enfin si, mais faut les trouver entre les insultes et les piques qu'ils se lancent) alors j'aimerais savoir ce que c'est que c'est la droite et la gauche exactement (hésitez pas à me prendre pour le dernier des cons, ça facilitera la compréhension de ce topic pour les néophytes en politique comme moi) merci d'avance ^^
  13. Pour qui voteriez-vous dans ces situations peu probables de seconds tours mais néanmoins réalisables? Je propose l'option vote blanc et je n'irai pas voter, bien que le vote blanc ne soit pas pris en compte.
  14. Quand le PCF voulait « arrêter l’immigration » 03/08/2012 Il y a 30 ans, Georges Marchais n’avait pas peur des mots ... (...) Gérin n’est pas le premier communiste à réclamer une limitation de l’immigration. En janvier 1981, c’était le cas de… Georges Marchais. Le secrétaire général du PCF adresse alors une lettre au recteur de la Mosquée de Paris Hamza Boubakeur. A l’époque, le maire giscardien de Saint-Maur des Fossés fait détruire un foyer d’immigrés et les renvoie vers la ville communiste de Vitry. Les immigrés s’abritent dans un foyer insalubre. Face au danger, le maire PCF fait détruire ce foyer. Loin de condamner son élu, Marchais prend la plume pour répondre au recteur de la Mosquée de Paris. Pour lui, la destruction du foyer de Vitry n’était qu’une « riposte à l’agression raciste » du maire de Saint-Maur, qui refusait de prendre sa part dans l’accueil des immigrés. Marchais va plus loin et « approuve (le) refus (du maire de Vitry) de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés ». Ce que craint Marchais, c’est le coût de l’immigration dans les communes les plus pauvres : « Les charges d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes peuplées d’ouvriers et d’employés ». Il dénonce aussi une pression sur les salariés les plus précaires : « Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’œuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée ». Et il conclut : « C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage ». Marchais lie donc fermeté sur l’immigration et pensée communiste. Pour lui, la limitation de l’immigration relève bel et bien de la protection des travailleurs et non de préjugés racistes. Sauf à penser que le dirigeant d’un parti historiquement anti-colonialiste et antifasciste serait en fait un agent double de l’extrême droite, haïssant l’islam et les Maghrébins. En février 1981, Marchais récidive. Il se rend à Montigny-les-Cormeilles, ville dirigée par un certain Robert Hue. A l’époque, le futur successeur de Marchais venait de manifester devant le logement d’une famille accusée de trafic de drogue. Dans son discours, Marchais, vient une fois de plus au secours de son élu : « Nous posons le problème de l’immigration, ce serait pour favoriser le racisme ; nous menons la lutte contre la drogue, ce serait parce que nous ne voulons pas combattre l’alcoolisme prise par notre clientèle (…) Pour la jeunesse, je choisis l’étude, le sport, la lutte et non la drogue (…) Alors, comme l’autre jour un dirigeant socialiste, ils crient tous en chœur : ‘pétainisme !’ Quelle honte, quelle idée lamentable ces gens-la se font des travailleurs (…) Je le dis avec toute la force de mon indignation, de telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ils ne méritent que le mépris ». On répondra que Marchais cherchait déjà à éviter la concurrence du FN. Sauf que début 81, le FN est groupusculaire. En 1980, le parti frontiste ne compte que 270 adhérents. Aux législatives de 78, le FN n’a obtenu que 0,33% des voix. Il faudra attendre Dreux et les élections cantonales de 82 pour assister à la première éclosion du Front. A cette époque, la concurrence au PCF vient plus du PS et de Mitterrand que de Jean-Marie Le Pen. La ligne Marchais n’est donc une surenchère autour de l’extrême droite. Au contraire, défendre l’autorité de l’Etat, réguler les frontières, c’est défendre les classes populaires. C’est s’assurer que les habitants des HLM ne croisent plus de dealers en bas de leur immeuble, c’est équilibrer le marché du travail au profit des plus précaires. De même, défendre la laïcité et l’intégration, c’est assurer la cohésion républicaine contre le repli sur soi dans les quartiers les plus pauvres. Aujourd’hui, les choses ont changé. Au delà des prises de positions de Gérin et autre, le PCF a adopté une ligne laxiste en matière d’immigration, de laïcité et de sécurité par hostilité à tout ce qui ressemble de près ou de loin à du lepénisme. Cette évolution est facile à comprendre. La rupture du PCF avec les positions de Marchais va de pair avec la perte de son identité ouvrière et sa recherche d’un nouvel électorat. Mais le parti va-t-il finir comme le PS et succomber au discours de Terra Nova, abandonnant ainsi les classes populaires au profit des jeunes, des diplômés, des femmes et des minorités ? Triste destin. En cherchant à gagner quelques voix chez les bobos, le PCF perdra à coup sûr son âme. Mais n’est-ce pas déjà le cas ? L'article complet... Source: Causeur
  15. ForumFr

    Les sorties cinéma

    Les sorties cinéma semaine du 17 novembre 2010 Red Réalisateur: Robert Schwentke Pays: Long-métrage américain Genre: Thriller , Comédie Durée: 01h51min Acteurs: Bruce Willis, Morgan Freeman, Helen Mirren, ... Fiche du film Le Village des ombres Réalisateur: Fouad Benhammou Pays: Long-métrage français Genre: Fantastique , Thriller Durée: 01h43min Acteurs: Christa Theret, Bárbara Goenaga, Ornella Boulé, ... Fiche du film La Famille Jones Réalisateur: Derrick Borte Pays: Long-métrage américain Genre: Comédie , Drame Durée: 01h36min Acteurs: Demi Moore, David Duchovny, Amber Heard, ... Fiche du film Mother & Child Réalisateur: Rodrigo Garcia Pays: Long-métrage américain, espagnol Genre: Drame Durée: 02h05min Acteurs: Naomi Watts, Annette Bening, Kerry Washington, ... Fiche du film Création Réalisateur: Jon Amiel Pays: Long-métrage britannique Genre: Biopic , Drame Durée: 01h48min Acteurs: Paul Bettany, Jennifer Connelly, Jeremy Northam, ... Fiche du film Boogie Réalisateur: Gustavo Cova Pays: Long-métrage argentin , mexicain Genre: Animation , Action , Thriller Durée: 01h23min Acteurs: Pablo Echarri, Nicolás Frías, Marcelo Armand, ... Fiche du film Ce n'est qu'un début Réalisateur: Pierre Barougier , Jean-Pierre Pozzi Pays: Long-métrage français Genre: Documentaire Durée: 01h42min Acteurs: Isabelle Duflocq, Pascaline Dogliani, ... Fiche du film Cheminots Réalisateur: Luc Joulé, Sébastien Jousse Pays: Long-métrage français Genre: Documentaire Durée: 01h21min Acteurs: Ken Loach, Raymond Aubrac, ... Fiche du film My Joy Réalisateur: Sergey Loznitsa Pays: Long-métrage russe , ukrainien , allemand Genre: Drame Durée: 02h07min Acteurs: Victor Nemets, Olga Shuvalova, Vladimir Golovin, ... Fiche du film L'Envol Réalisateur: René Bo Hansen Pays: Long-métrage suédois , allemand Genre: Drame Durée: 01h27min Acteurs: Asilbek Badelkhan, Serikbai Khulan, Bazarbai Matei, ... Fiche du film Dernier étage, gauche, gauche Réalisateur: Angelo Cianci Pays: Long-métrage français Genre: Comédie Durée: 01h33min Acteurs: Hippolyte Girardot, Mohamed Fellag, Aymen Saïdi, ... Fiche du film Inside Job Réalisateur: Charles Ferguson Pays: Long-métrage américain Genre: Documentaire Durée: 02h00min Acteurs: Matt Damon, Christine Lagarde, Dominique Strauss-Khan, ... Fiche du film Mon babysitter Réalisateur: Bart Freundlich Pays: Long-métrage américain Genre: Comédie , Romance Durée: 01h34min Acteurs: Catherine Zeta-Jones, Justin Bartha, Andrew Cherry, ... Fiche du film Fix ME Réalisateur: Raed Andoni Pays: Long-métrage français , suisse , palestinien Genre: Documentaire Durée: 01h38min Acteurs: Raed Andoni, Nasri Qumsia, Fathi Flefel, ... Fiche du film Magma Réalisateur: Pierre Vinour Pays: Long-métrage français Genre: Thriller , Drame Durée: 01h38min Acteurs: Natacha Régnier, Mehdi Nebbou, Arly Jover, ... Fiche du film No et moi Réalisateur: Zabou Breitman Pays: Long-métrage français Genre: Drame Durée: 01h45min Acteurs: Zabou Breitman, Bernard Campan, Nina Rodriguez, ... Fiche du film L'Etranger en moi Réalisateur: Emily Atef Pays: Long-métrage allemand Genre: Drame Durée: 01h39min Acteurs: Susanne Wolff, Johann von Bülow, Maren Kroymann, ... Fiche du film Opération 118 318, sévices clients Réalisateur: Julien Baillargeon Pays: Long-métrage français Genre: Divers Durée: 01h26min Acteurs: Bruno Hausler, Booder, Lionnel Astier, ... Fiche du film Le Pacte du mal Réalisateur: Oskar Santos Pays: Long-métrage espagnol Genre: Drame , Fantastique Durée: 01h42min Acteurs: Eduardo Noriega, Belén Rueda, Angie Cepeda, ... Fiche du film Al'lèèssi... une actrice africaine Réalisateur: Rahmatou Keïta Pays: Long-métrage français , nigérien Genre: Documentaire Durée: 01h09min Acteurs: Mustapha Alassan, Mahamane Bakabé, Moustapha Diop, ... Fiche du film
  16. Dernier étage, gauche, gauche Date de sortie cinéma : 17 novembre 2010 [/Justifier] Réalisateur: Angelo Cianci Pays: Long-métrage français Genre: Comédie Durée: 01h33min Acteurs: Hippolyte Girardot, Mohamed Fellag, Aymen Saïdi, ... Synopsis[Justifier] C'est pas comme ça que ça aurait dû se passer¿ Comme tous les matins, François Echeveria - huissier de son état - aurait dû pouvoir opérer sa saisie du jour dans cette cité de banlieue, puis tranquillement rentrer dans son nid douillet. Mais ce jour d'anniversaire du 11 septembre, le destin en a décidé autrement, mettant sur sa route un père démuni et son agité de fils¿ qui le prennent en otage. Trois hommes bloqués pendant 24 heures au septième étage d'une tour HLM bientôt cernée par les agents du GIGN qui les prennent pour des terroristes. Trois hommes qui se combattent à l'intérieur d'un appartement mais seront bientôt condamnés à se comprendre, à s'apprivoiser et à s'entendre. Trois hommes qui transforment rapidement cette poudrière¿ en une comédie humaine absurde. En attendant
  17. Quand le contribuable français finance les délocalisations de Renault 16/12/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le Parlement européen a octroyé une aide de 24,5 millions d'euros au fabricant automobile pour financer un plan de départs volontaires en 2009. Une décision qui ne facilite pas vraiment le "made in France"... En effet, Renault vient de se voir octroyer une aide de 24,5 millions d’euros par le Parlement européen pour financer un plan de départs volontaires de 3 500 personnes en 2009. Les fonds seront versés, attention là ça devient du très lourd, par le "Fonds Européen d’Ajustement à la Mondialisation" (vous avez bien lu). Ainsi l’Europe s’est dotée d’un "Fonds", alors qu’on nous répète à l’envi qu’il n’y plus d’argent dans les caisses, pour indemniser les entreprises qui licencient. On croit rêver. Des entreprises qui délocalisent pour faire plus de bénéfices se voient octroyer des aides par les contribuables européens, ce qui rend la situation d’autant plus ubuesque qu’on fait donc payer aux personnes licenciées les aides perçues par leur ex-employeur pour les virer dans leurs impôts. L’Union européenne ou la version moderne du "Royaume du Père Ubu". Le pire est que cette aide a été votée par la droite et la gauche confondues, seuls les Verts s’étant abstenus. Les socialistes européens ont un peu traîné des pieds afin de faire passer le chèque octroyé à Renault de 24,5 à 17,4 millions mais ont fini par voter avec la droite l’intégralité de la somme au prétexte, pour citer la députée européenne socialiste Estelle Grellier, "que le rapport de force n’était pas en leur faveur". Si l’opposition doit voter comme la majorité au prétexte que le rapport de forces lui est défavorable, à quoi sert alors d’avoir une opposition... Ainsi donc, nous autres contribuables avons dû verser, suite à l’aval de nos politiques, des millions à Renault (dont l’Etat détient toujours 15% du capital) afin d’aider la marque au losange, qui produit aujourd’hui moins de 20 % de ses véhicules particuliers en France, à délocaliser. Enfin, cela a au moins un coté positif. La prochaine fois que Nicolas Sarkozy, François Hollande ou François Bayrou diront qu’il faut lutter contre les délocalisations et produire en France, nous saurons vraiment à quoi nous en tenir. L'article complet... Source: Atlantico
  18. Askitor

    La gauche de la droite

    Bonjour à tous ! Alors, histoire de débattre un peu, voici une petite question pour vous =) Quelle est, selon vous, la différence entre la Droite et la Gauche ? Quelles sont, les différentes valeurs ? Soyez objectif ou subjectif ^^
  19. merci de lire attentivement et jusqu' au bout : ""Sur les convergences politiques entre l’extrême droite et la gauche laïco-xénophobe Notes d’Yves Coleman pour le débat qui s’est tenu le 11 décembre à La Gryffe : « Les Lumières s’assombrissent-elles ? Extrême-droite, droite et gauche « laïque » unies face aux religions ? ». Depuis 2007, la revue Ni patrie ni fron­tiè­res a dénoncé à plu­sieurs repri­ses les laï­ques et les athées qui flir­taient avec Riposte laïque ou avec la xéno­pho­bie (comme Mireille Popelin quand elle par­ti­ci­pait encore au site Respublica et qu’elle était encore à l’UFAL). Cela nous a valu quel­ques échanges très vifs avec Jocelyn Bézecourt, res­pon­sa­ble du site atheisme.org et un ani­ma­teur de Radio liber­taire lors du Salon du livre liber­taire de 2008 (le « débat-tra­que­nard » se trouve sur le site anar sonore). Et aussi une cor­res­pon­dance viru­lente avec Jean-François Chalot, ce tros­kyste qui réa­lisa une ver­sion iné­dite du Front unique avec l’UMP contre l’ouver­ture d’une mos­quée sala­fiste à Champs-sur-Marne. Depuis 2007, la col­la­bo­ra­tion entre « Riposte laïque », la droite et l’extrême droite n’a fait que s’appro­fon­dir et ce ne sont pas les der­niè­res décla­ra­tions de Marine Le Pen qui nous contre­di­ront. En effet la der­nière com­pa­rai­son de l’avo­cate aryenne entre la période de l’Occupation nazie et le fait que quel­ques rues en France soient occu­pées une fois par semaine quel­ques minu­tes par des musul­mans qui ne trou­vent pas de salle assez grande pour prier, cette com­pa­rai­son donc a été d’abord rôdée sur le site de Riposte laïque pen­dant des mois. « Riposte laïque » agit donc bien en pois­son pilote, en pas­se­relle entre l’extrême droite et la gauche comme nous l’expli­quions dans le pre­mier de nos deux arti­cles sur les pro­chai­nes Assises contre l’isla­mi­sa­tion du 18 décem­bre, le second por­tant sur la gauche réac­tion­naire du XIXe siècle. Ce groupe teste en direc­tion d’un public de gauche des for­mu­les xéno­pho­bes pour qu’ensuite le FN les balance dans les médias avec un effet démul­ti­plié par son poids électoral, évidemment sans com­mune mesure avec le petit lec­to­rat de Riposte laïque."" ....(....)..... à lire en entier sur : - http://rebellyon.info/Sur-les-convergences-politiques.html 1) pensez vous que ce texte est de la propagande ou de l' information de ma part ???? 2) vous en pensez quoi du contenu ??? Napo et latin-boy me semble avoir mis le doigt sur quelques problèmes : - la propagande politique, religieuse ou laique etc... sur le forum.fr - le droit de chacun à défendre sa vérité sans se faire "insulter"" de fachos, gauchos et autres étiquettes ???? - - ce texte que je vous donne à lire est il vraiment de la propagande ???? merci de vos réponses ! à la modération : merci de me signaler avant censure ce qui ne conviens pas !!!!!
  20. Royal éreinte Hollande et Aubry le 07/09/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] La candidate socialiste de 2007 s'en prend violemment aux sondages et à ses deux rivaux de la primaire. « Le point faible de François Hollande, c'est l'inaction, assure Ségolène Royal au Figaro. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en trente ans de vie politique ? Une seule ? » Quant à Martine Aubry, Ségolène Royal fustige sa méconnaissance des campagnes. « Sa seule expérience électorale, c'est une législative perdue en 2002. Passer de rien à une campagne présidentielle, ce n'est pas facile », glisse-t-elle. Suite de l'article... Source: Le Figaro
  21. Marine Le Pen : « Obama est plus à droite que moi » 01.09.11 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] En matière sociale, elle se dit à gauche de Barack Obama. Parfois proche d'Arnaud Montebourg et gaullienne dans sa vision de l'Etat : Marine Le Pen s'efforce de se défaire de l'étiquette d'extrême droite attribuée à tort, selon elle, au Front national. Suite de l'article... Source: Le Monde
  22. Elisabeth Badinter déplore qu'« en dehors de Marine Le Pen », plus personne ne défende la laïcité 29/09/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] La philosophe et écrivaine Elisabeth Badinter a estimé, mercredi 28 septembre, dans un entretien accordé au journal Le Monde des religions, qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité". A la question "quels sont, selon vous, les combats à mener les prochaines années ?", l'épouse de l'ancien garde des Sceaux Robert Badinter répond qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité. Au sein de la gauche, le combat a été complètement abandonné, si ce n'est par Manuel Valls". Selon elle, "la gauche a laissé s'installer l'équation suivante : défense de la laïcité égale racisme. Cela est tragique." Suite de l'article... Source: Le Monde
  23. Hadopi : François Hollande rompt déjà une promesse 05/10/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Alors qu'il s'était engagé à abroger la riposte graduée, François Hollande a dit lors d'une rencontre avec les cinéastes qu'il n'abrogerait pas la loi Hadopi s'il était élu en 2012. La promesse figure au projet du Parti Socialiste. La Société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs (ARP) a publié mercredi un communiqué dans lequel elle indique que les cinéastes "prennent acte que François Hollande ne souhaite pas abroger la loi HADOPI". C'est la surprise du chef. Le candidat socialiste s'y était pourtant engagé avant l'été. François Hollande brisera déjà une promesse qui figure au projet du Parti Socialiste, qu'il s'est engagé à respecter comme l'ensemble des candidats socialistes aux primaires. Suite de l'article... Source: Numerama
  24. Paris : Bertrand Delanoë organise une « soirée Ramadan ». Combien êtes-vous prêt à débourser pour que les socialistes et les musulmans festoient la fin du Ramadan à la Mairie de Paris ? Le Député-Maire Jacques Myard, co-président du groupe d’études sur la laïcité à l’Assemblée Nationale demande à tous les républicains de se mobiliser contre cette initiative inadmissible. Dans une lettre il écrit au Ministre de l’Intérieur sur ce manquement grave aux principes républicains, et lui demande de rétablir la loi républicaine à l’Hôtel de Ville de Paris. C'est une « initiative particulièrement choquante du Maire de Paris » le 24 aout prochain à l'Hotel de ville de la capitale, « qui invite même explicitement les participants "au coucher du soleil à rompre le jeûne avec un buffet oriental offert par la Marie de Paris" ». « Cette manifestation, annoncée à grand effort de publicité, est clairement un rassemblement religieux organisé par une collectivité publique, qui invite les administrés à suivre un rite religieux. Elle est dès lors totalement contraire au principe de laïcité, et contraire à la loi du 9 décembre 1905 qui dispose que "la République ne reconnait ni ne subventionne aucun culte". Cette gigantesque promotion est donc non seulement un soutien clair et délibéré à une religion particulière, mais elle a même tous les aspects du prosélytisme au service de cette religion. Elle ne peut que heurter tous les républicains qui ne veulent pas être concernés par la religion des autres, et ne peut surtout que provoquer des tensions et polémiques au sein de la société. Ce communautarisme électoral est très dangereux pour l'ordre public, et l'équilibre de notre société. Il m'apparait urgent d'y mettre fin sans équivoque, au risque de voir ces dérives se multiplier avec tous les risques bien réels d'affrontements que cela comporte. » Lettre de Myard à Guéant.
  25. Bonjour, Allo quoi ? Eh bien Le père de Nabilla a honte de sa fille ! La belle bimbo brune des Anges de la Télé-réalité 5 fait beaucoup parler d'elle en ce moment : sa poitrine a même fait tourner l'œil unique de Jean-Marie Le Pen, qui serait prêt à virer à la gauche de la gauche de Mélanchon pour avoir droit d'y envoyer les mains !:wink: Son papa -Khouttir Benattia- (le papa de Nabilla, pas celui de Jean-Marie hein) aurait donc plutôt des raisons d'en être fier. Pourtant non, puisqu'au lieu de ça, il se plaint :ohmy: : Kouthir Benattia, sort pour la première fois de son silence dans le magazine Closer en kiosques cette semaine. Celui qui habite toujours à Annemasse tire à boulets rouges sur sa descendance. « Elle n'a pas inventé la poudre », assure son père « Ma fille me fait honte. Je ne comprends pas l'engouement qu'elle suscite, elle n'a pas inventé la poudre. C'est un produit de la société de consommation », lâche-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire. « Tout ça va durer six mois ! Et ensuite elle se retrouvera seule ! », enchaîne-t-il évoquant la popularité fulgurante de sa fille. Cet homme qui a divorcé de la mère de Nabilla fait porter une certaine responsabilité à son ex-épouse. Selon lui, « elle l'a toujours encouragé dans ce genre de vie ». Nabilla avait déjà évoqué dans quelques-uns de ces entretiens ces relations difficiles avec son père. Interviewée dans le ELLE, elle avait qualifié son père de « psychorigide ». «Cela fait cinq ans que je n'ai plus de nouvelles. Aujourd'hui encore, je rêve qu'il m'appelle. Son absence est un manque terrible, a-t-elle confié. Il nous avait imposé de choisir un camp. Son camp. Au risque de ne plus jamais le revoir. J'ai choisi la sécurité de ma mère » Il n'aura pas fallu bien longtemps pour qu'il fasse reparler de lui mais ... par médias interposés.
×