Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'libéralisme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

5 résultats trouvés

  1. Bonjour, Je me suis lancé dans la compréhension des thèses libérales en commençant par le commencement ! Je bute sur un non-dit : Constant est le théoricien du pouvoir "neutre" (apolitique), or comment se prennent alors des décisions qui séparent les individus, sur quelle base ? Les droits naturels inaliénables certes, mais quid de la morale ? Qui peut décider par exemple si l'avortement est juste ou non ? On peut invoquer les DDHC, mais encore faut-il considérer le foetus comme humain, or c'est prendre position morale ce que l'Etat ne doit pas faire selon-lui, donc qui le fait et comment ? Merci !
  2. « Le clivage droite-gauche ne peut pas être dépassé, car il est indépassable. Jean-Louis Harouel, grand connaisseur de l’histoire de la religion chrétienne, en fait la démonstration brillante dans son livre Droite-gauche. Ce n’est pas fini. Connaissez-vous Marcion? Non, pas Macron! Cette presque homonymie est mieux qu’un hasard. Ce livre aurait pu s’intituler De Marcion à Macron. Ou encore: Macron par Marcion. Mais qui est ce Marcion? Un prédicateur religieux du IIe siècle qui entreprit de débarrasser le christianisme de ses racines juives et de substituer au «Dieu juste» de l’Ancien Testament un «Dieu bon», seulement incarné en Jésus. Pour lui, les hommes sont tous des Dieux et n’ont que faire des interdits du Décalogue: ne pas tuer, ne pas voler… Il fut condamné par l’Église et cette hérésie s’appelle la gnose. Mais quel rapport avec Macron? Un peu de patience. Les gnostiques rejettent tout ce qui entrave leurs hommes-Dieux: famille, mariage, procréation, patrie ; ils ont une passion pour le criminel, l’ennemi, la prostituée, l’homosexuel, tous ceux qui paraissent en marge ou en rupture de la société. Vous commencez à comprendre: les gnostiques sont les ancêtres du libéralisme sociétal qui fait de l’individu un roi et de ses caprices une règle d’or. On peut aisément récapituler la descendance de Marcion et de ses gnostiques: avortement, divorce, mariage homosexuel, PMA et GPA pour tous, mais aussi laxisme pénal ou encore internationalisme militant. Même si cette révélation afflige l’orgueil de notre Jupiter tonnant, les sociétés occidentales vivent dans l’ombre, non de Macron, mais de Marcion. Et ce n’est pas fini: une autre hérésie chrétienne, le millénarisme, version prosaïque du messianisme religieux, promet le bonheur sur terre ; un bonheur collectif, au nom de l’égalité. Ce millénarisme est bien sûr l’ancêtre de Marx et des mouvements communistes. Le millénarisme et la gnose sont les deux branches de la gauche, les deux gauches, l’autoritaire et la libérale, la collectiviste et la libertaire, la gauche-caserne et la gauche-phalanstère. Elles s’allient et se combattent alternativement. (...) » http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/10/04/31001-20171004ARTFIG00190-eric-zemmour-les-racines-religieuses-de-la-gauche-et-de-la-droite.php
  3. Je copie-colle ici les quelques interventions du topic Gade partagées afin de pouvoir poursuivre ici la digression que j'ai (mea culpa, mais on se refait pas) initié dans ce même sujet. Jean - ghislain dit : Tout ça prouve que le modèle familial est loin de ce qu'on nous présente avec ses archétypes (par exemple dans les manif pour tous... avec ses papas-mamans soi-disant idéaux). Savonarol répond : C'est marrant, j'en fait la conclusion inverse. En fait, le point commun à tous ces argumentaires est la haine profonde du mâle ( car potentiellement patriarcale) et donc sa transmutation en toute chose possible qui ne soit pas un mâle. L'ennemi n'a jamais été l'intolérance, l'ennemi est l'homme. Pas très étonnant dans une société féminisée jusqu'à la moelle, mais toujours aussi déprimant. Lucy répond : Oh my god, pauvre tit pit...Tu trouves donc que la société est féminisée et cela te déprime, te fait peur même? Tu es vraiment d'un comique. Alors dis-moi, quel est le pourcentage des femmes dans des postes de responsabilité? Dans les CA de grandes entreprises, des banques? En politique? Allez, ne t'en fais pas, tu peux encore dormir tranquille pour quelques temps... Savonarol répond à Lucy : J'aimerais comprendre au nom de quoi pointer la féminisation plus qu'évidente de la société devrait me procurer en guise de réponses une série de sarcasmes ou d'animations. Est-ce que je me trompe? Ai-je tort? Pourquoi ne pas assumer ce statut de féminisation ? Je suis près sans aucun problème à développer longuement tout ce que j'avance pourvu qu'on ne m'y oppose pas que du sarcasme. La féminisation de la société, c'est une évidence. On peut être pour, contre, mais la nier me paraît grotesque. Ocytocine ( à mon premier post ) Pourquoi ? Jean-ghislan : 1/ parce que ma bonniche, elle est bonne qu'à écarter les cuisses 2/ si elle est pas d'acc, je lui donne une bonne leçon 3/ les femmes c'est des bébés, faut les éduquer. j'ai tort ? Savonarol à Ocytocyne : La démocratie de marché est intimement liée à la volonté de paix théorique entre les nations, remplaçant la guerre physique par la guerre froide ( les affaires, la manipulation etc) La volonté de paix se fait par la transformation des idéologies de confrontation physique en idéologies des confrontations mentales parce que la démocratie de marché est le règne du marché avant tout. La destitution de toute identité ( nation, sexe , race) au profit d'une seule identité de consommateur est l'aliénation suprême que tend à atteindre la démocratie de marché. Une fois le citoyen dépouillé de ses repères moraux, on en fait un consommateur d'autant plus efficace. En déviriliisant le monde, on fait muter le constestataire en espèce de demi lavette asexuée à qui la violence ( et donc les armes de contestations du pouvoir ) sont des attributs honteux et des pratiques d'un autre temps. En gros, l'insurgé à qui l'on éduque à penser que son fusil a une maladie ne prendra pas son fusil et aura pour réflexe de condamner toute personne avec un fusil en main. C'est la servitude volontaire de la Boétie. On ne combat pas un pouvoir qui a réussi à nous éduquer sur les bases de son érection. C'est pas un hasard que pareille société mette en avant " les gays / les jeunes / les femmes" comme socle de la pensée politique. Ce sont des communautés qui n'existent pas, sauf à penser que la femme est une communauté, que le gay est un seul être relié au reste de ceux qui partagent son orientation sexuelle par une ligne politique précise, que le jeune est uniforme de par son âge... etc.. Déviriliser la société est l'outil de la démocratie de marché pour émasculer toute vélléité de contestation. Ce qui explique pourquoi les seules contestations valides sont des réactions ( des réac ^^ ) attribués à "l'extrême-droite"; c'est à dire au courant uniforme qui place l'autorité en tête de cortège et les valeurs morale devant les notions floues de droit ou d'égalité. ( la hiérarchie contre l'individualisme) Dans une société d'individualistes narcissiques obsédés par leur fesses et le droit de celles-ci, le pouvoir n'a plus rien d'autre à faire que de créer des segments de marché pour chaque nouvelle lubie, caprice et mode. Le monde de la politique et de la pensée étant dissout dans un vague gloubli-boulga à base de libéralisme (pauvre Thoreau ) et de libertarisme (pauvre Bakounine) Raser la différence pour criminaliser celui qui la théorise afin de créer à terme un monde de consommateur, ultime modèle d'asservissement où aucune insurrection n'est possible puisque toute existence est devenue individuelle et marchande. Or la femme est, de par son histoire dans le monde judeo-chrétien, la référence à flatter en tant que concept pour obtenir l'évolution du marché et transformer ( au nom de l'égalité ) la femme, l'homme, le jeune et le gay, en personnage unisexe réunit sous la bannière de la consommation. Ocytocyne : Cela fait un peu théorie du complot : à qui profite le crime ? Là où je ne te suis plus c'est quand tu dis que le mécanisme passe par la femme. Je ne vois pas pourquoi, d'autant que dans bon nombre de pays elle a à peine le droit à la parole. Tu ne peux pas nier que la planète est très largement patriarcale ? Ton postulat concerne-t-il tous les pays et si non, pourquoi est-il pertinent à une époque où l'échelle est mondiale ? Édit : pardon, je pars en hors-sujet. :blush: on peut poursuivre en MP ? Savonarol : Mais bon nombre de pays ne sont pas libéraux et ne sont pas des démocraties, en revanche le pouvoir fait tout pour renverser un à un ces modèles là (contestables en effet, mais surtout exclus de la logique du marché ) Le mécanisme passe par la femme précisément à cause de sa potentielle volonté de revanche vis à vis du patriarcat. C'est pas un hasard si aucun féministe ne considérera jamais l'idée de salarier une femme au foyer, car ça n'est pas un business, et si la mise des femmes au travail est présenté uniquement comme un choix et un désir de celles-ci ( comme si elles n'avaient jamais travaillé auparavant... :/ ) On fait la même chose avec les noirs, les immigrés, les juifs, les homosexuels, mais les femmes sont plus nombreux puisqu'elles représente en gros la moitié de la population mondiale. Elles sont LA minorité sur laquelle le pouvoir a décidé d'agir, et comme bien souvent, le pouvoir lui, est unisexe. Il n'est ni homme ni femme; il est riche. La politique exploite à mauvais escient une névrose qui existe vraiment. Et toute politique sérieuse est à un moment ou un autre une théorie du complot. Fafaluna : Oh je ne sais pas si c'est du whisky que tu as pris, mais en tout c'est du bon! Faire un tel meli melo de guerre des sexe, de société de consommation avec un bon pitit relent de machisme, fallait le faire là. A encadrer. Vraiment. Casdenor : Parce que, bien évidemment, la contestation c'est l'apanage des hommes, des vrais. J'ai même pas envie de développer, est-ce que tu pourrais quitter ce topic au lieu de le faire partir en hors-sujet complet ? Si t'as envie d'aller geindre sur la féminisation de la société, go faire un sujet, je l'éviterais avec un plaisir profond. Fafaluna : Non mais c'est clair c'est vraiment lamentable. Entre Savornol qui mélange allégrement lutte de sexes et lutte des classes en faisant passer les femmes (et les féminisés bien sûr exiger l'égalité c'est castrer l'homme le dur, le vrai, le viril) pour des soumis(es) au système et les fantasme d'un complot anti-hommes dans les milieu des juges aux affaires familiales, qui ne sont que des femmes tout le monde le sait et féministes en plus, car c'est bien connu les féministes ont la haine de l'homme... bref.... ça vole haut... ridicule. Savonarol @ Casdenor Donner des responsabilité et du travail en faisant passer ça pour un progrès peut se faire plus facilement sur une catégorie de la population anciennement opprimée et donc plus facilement manipulable sur ce genre de concept. A peu près "tout en échange de la vie d'avant" en dépit du bon sens et du regard universel, puisque la logique individualiste flatte les egos et non les hommes (comprendre "humains" ) , ainsi flatter la femme pour en faire une catégorie politique, le gay pour les mêmes raisons, etc. Au final, les naifs n'opposeront à un discours critique qu'un genre de râle hystérique qui ressemble à " tu préfères le fascisme ???? sé sa ??? " , usant et abusant de réduction à l'image de celle que tu viens, comme à ton habitude, d'utiliser afin de descendre le débat à ton niveau. Quand tu comprends pas tu demandes. Savonarol @ Fafaluna Mais oui, c'est ça : la lutte des sexes est utilisée par le pouvoir pour remplacer la lutte des classes, c'est une évidence. Ce qui ne veut pas dire qu'il n y a pas de combat à faire, mais que comme la plupart des combats, celui ci a été récupéré par le pouvoir au dépend de ceux qui s'en réclamait pour en faire un outil de commercialisation de la main d'oeuvre humaine consentante, afin qu'en 2014 on ne soit même plus en mesure intellectuellement de ne serait-ce qu'envisager son existence. C'est pervers, mais manifestement ça marche. Savonarol aux smileys d'Alain75 Le but est de présenter comme liberté un moyen d'aliénation ( le travail salarié ) à celles qui y échappaient de part la logique de l'ancien régime. Puisque l'ancien régime est un croque-mitaine absolu, on conditionne les gens à considérer que tout ce qui se plantait sur le modèle de l'ancien régime était dément, nuisible, dépourvu de bon sens, "fasciste". La mise au boulot des femmes a été accompagnée par le marché pour doubler le nombre de ses consommateurs. Il y a évidement ceux qui considèreront que tout individu doit être partie du marché, et ne verront le monde que comme un immense marché, et les autres qui continueront à réfléchir sur des modèles alternatifs où la connerie et l'argent ne sont présentés ni comme des fins ni comme des moyens (je suis de ceux-là) C'est tristement limpide : pour bannir une façon de penser, il faut l'attribuer à l'ancien régime (ou aux nazis). Le crétin pense selon cette équation : " bien = maintenant / mal = hier En général, l'être peu politisé est "de gauche" quand il a 20 ans parce qu'il veut changer le monde dans lequel il vit, et devient "de droite" à 40 parce qu'il veut conserver l'image du monde qui s'est transformé lorsqu'il avait 20 ans. " La gauche" connait ce travers jeuniste et l'orgueil qui l'accompagne, et en présentant une nouvelle communauté opprimée tous les 15 jours, elles continuent d'alimenter cette logique d'engraissement de la stupidité et de division de la pensée en opposition à la logique et au bon sens, pour ne faire de tout cela qu'une "réaction" bête et adolescente à l'image de l'imperfection intellectuelle qui lui sert de socle pour avancer. Lucy von Pelt @ Savonarol Encore une fois, tout ce charabia complotiste paranoïde est issu du discours des masculinistes qui émerge depuis quelques années et dont Zemmour et Soral sont les fiers représentants. Du délire total faisant des "femmes" et des "gais-es" une race à part, faible et manipulée. Tristement limpide, en effet. ( lien vers la citation incluse dans son post initial ) Savonarol à Lucy : Dire à l'autre "tu délires" ne représente pas un argument. Prenons ton exemple : ce qui représente ton intervention ici, sont deux lignes en préambule à deux longs textes dont tu n'es pas l'auteure auxquelles tu accordes plus de valeurs qu'à ce que je dis, ou qu'aux discours de ceux que tu cites ( ici Soral & Zemmour) Question : pourquoi ? Le contenu, ensuite, est de la même trempe que toute répartie à bout de souffle, elle tente de décrédibiliser le texte en surjouant les intentions de celui qui l'a écrit. Exemple : Tu écris : "J'aime la moutarde. Je crois que dans ma famille, tout le monde aime la moutarde depuis toujours, et ça vient du fait qu'on a grandi à coté de Dijon". Je te répond : "Lucy van Pelt, bien connue pour ses idées fantaisistes (parti pris) nous explique ici à quel point le préjugé est important pour elle, au point qu'elle considère comme un sorte de créneau génétique - comme les nazis- l'appréciation de la moutarde. On imagine à quel point ceux qui n'aiment pas la moutarde (sans doute des noirs et des arabes) la répugne" Dans ma réponse, je ne commente pas ta phrase, je la ridiculise en te faisant passer pour une ordure, je te fais un procès d'intention et use d'éléments de langage dans le but de manipuler le lecteur pour récolter sa sympathie à mon égard et sa haine au tiens. (c'est la technique de casdenor par exemple) Pour info, ce que j'écris est l'observation de l'évolution de la société marchande sur plusieurs siècles, Marx faisait la même bien avant Soral, et coté droite Maurras la faisait également. D'ailleurs Thoreau, dans "résister" écrit peu ou proue la même chose sur la logique de l'argent. En fait, la quasi totalité des penseurs ( de gauche ou de droite pourvu qu'on croit à ces cloisons) ont théorisé de la même manière les outils de manipulation du peuple par le pouvoir de l'argent. Réduire ça à un "délire" est la preuve d'une profonde méconnaissance du sujet , ou d'une certaine malhonnêteté. . Ce qui est marrant, c'est que dans ta logique le féminisme serait l'égalité des femmes avec les hommes alors que le masculinisme serait l'oppression des hommes sur les femmes. La même lutte devient tantôt combat pour l'égalité tantôt volonté d'oppression selon qui la mène. Comme c'est logique. = = = Le débat sur l'utilisation du minoritarisme comme outil de domination est discuté ici.
  4. Liberté pour les trois camarades espagnols inculpés à Nice Publié le samedi 19 novembre 2011 Le mardi 2 novembre trois camarades espagnols Adrian Arcones Hernandez, Xabier Urmeneta Esparza et Miguel Albéniz Pérez, venus participer à la manifestation contre le G20, ont été arrêtés et sont depuis emprisonnés, après avoir été condamnés à quatre mois de prison dont un ferme pour port d’arme de sixième catégorie. Les « armes » sont du matériel d’escalade trouvé dans le coffre de l’un d’eux, qui est membre d’un club d’alpinisme comme le démontre sa carte d’adhérent. Ils ont été arrêtés alors qu’ils ne participaient pas à la manif' et parce qu’ils portaient des T-shirt anti-capitalistes. Ils ont aussi été inculpés au titre du tout nouveau délit de « participation à bande organisée ». Le tout nouveau cadeau de Sarkozy à la police pour soit disant lutter contre les « bandes violentes » a déjà trouvé son application, en permettant l’incarcération de militants syndicalistes. Ils ont été relaxés de cette charge, ce qui rend encore plus grotesque la condamnation pour port d’arme. Le parquet à fait appel de cette condamnation déjà ubuesque et espère alourdir leur peine le 28 novembre. Nos camarades qui ne parlent pas français sont isolés et n’ont pas encore pu téléphoner. En bafouant les droits fondamentaux la justice française s’illustre encore comme une justice politique visant à réprimer toute contestation du système actuel. Il s'agit là d'une nouvelle tentative de la part du gouvernement d'étouffer toute contestation sociale. Nous condamnons vivement cette mesure et exigeons la liberté immédiate pour les trois camarades emprisonnés. Un coup porté contre l’un d’entre nous est un coup porté contre tous ! Solidarité internationale ! Rassemblement à Paris - vendredi 25 novembre, à 18h devant l‘Ambassade d‘Espagne 22, avenue Marceau Paris 8 source : syndicat CNT secrétariat international
  5. Pourquoi il est urgent que l’UMP disparaisse… 01/05/2013 À une époque où le trône de l’Élysée est occupé par François Hollande, on peut se demander pourquoi la disparition de l’UMP est plus vitale pour la France que celle du PS. Le fait est que, depuis plusieurs semaines maintenant, a émergé un mouvement de contestation populaire, dont l’opinion catholique est la base et dont la liquidation du libéralisme-libertaire hérité de Mai 68 est la cible. Ce mouvement doit aboutir à terme à la reconfiguration de la droite. Or, il existe un parti classé à droite du nom d’UMP. Et ce parti, malgré un discours parfois juste, se rallie toujours dans les faits aux modes funestes du moment : européisme, mondialisme et immigrationnisme. Rappelons que l’UMP est le parti qui a fait entrer le plus d’immigrés en France, culminant à plus de 200.000 immigrés légaux par an sous l’ère Sarkozy, soit 50.000 de plus chaque année que sous l’ère Jospin. Rappelons le vote du traité de Lisbonne contre la volonté et le vote du peuple français, qui nous priva d’une chance historique de nous émanciper de Bruxelles. L’UMP roule pour le mondialisme et, une fois au pouvoir, ne diffère en rien de la gauche. Le mariage gay ? Certes, on a trouvé des députés y étant hostiles. Mais n’oublions pas que l’UMP ne s’est engagée dans la lutte que très tardivement, une fois le succès du mouvement vérifié. En outre, n’oublions pas que, durant la campagne présidentielle, aucune voix importante de l’UMP, pas même Sarkozy, n’a mis au centre du débat le mariage gay. De quoi se poser quelques questions. Il est patent que l’UMP, par son hégémonie dans les institutions et sa tartuferie, est un verrou à l’émergence d’une droite nouvelle. L’UMP est soumise à l’Union européenne, l’OTAN et au politiquement correct teinté de bobocratie. N’en déplaise à ses ténors, l’UMP est libérale-libertaire ou disons-le plus simplement : l’UMP est de gauche. Il est donc temps que l’UMP disparaisse. Avec la mutation annoncée de la droite, une chance historique se présente à la France. Ne laissons pas l’UMP l’enterrer. Ne laissons plus le peuple de droite se faire circonvenir par l’UMP comme celui de gauche se fait circonvenir par le PS. Aux élections municipales et européennes de 2014, la pire des choses sera de voter UMP. L'article... Source: Boulevard Voltaire
×