Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement   

  1. Dernière heure
  2. Nicolas CHAFOULAIS demande le dépaysement du procès. "Je me pose réellement des questions sur le fait que le procès continue de se dérouler en Auvergne. Il devrait être délocalisé", a déclaré à la presse Nicolas Chafoulais. http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Affaire-Fiona-le-pere-de-la-fillette-demande-le-depaysement-du-proces-1374104 Je suis tout à fait d'accord avec lui mais comme son avocat ne suit pas, il ne se passera probablement rien. On reviendra au Puy le 29 janvier avec les mêmes (sauf les jurés qui seront remplacés bien sûr)...
  3. Mais non, c'est complètement con de se suicider en pleine santé et quand on est au top de sa forme physique et mentale!
  4. Pour le tabac j'ai précisé l'interdiction des aditifs qui rendent adictent. Et ce comme première étape. Puis de la pédagogie pour expliquer pourquoi on doit interdire un produit. Je ne crois pas une seconde à la sincérité sur le sujet au regard des autres produits plus dangereux. Je ne vois pas pourquoi taxer quand interdire suffit où réglementer car en matière de réglementation où dereglementation on est les champions pour le bénéfice des multinationales.
  5. Mais à coté de ça il ne faut pas parler des françaises qui se font égorger comme des moutons devant une gare française, pas de récupération victimaire d'un problème imaginaire causé par l'islamophobie. Je ne sais pas comment ce mec peut se regarder dans la glace le matin, aucun discours enflammé pour faire lever l'assemblée pour défendre les policiers égorgés chez eux par un islamiste.
  6. Alors qu’elle était sur le chemin de l’aéroport pour retrouver la dépouille de son mari, une femme s’est vue dire par Donald Trump que son époux, mort au combat, «savait à quoi s’attendre». Des mots qui provoquent aujourd’hui le scandale. La petite phrase de Donald Trump a rapidement fait le tour des médias et provoqué de nombreuses réactions, dont celle de Chelsea Clinton, qui a rendu hommage à la famille de La David T. Johnson. «Madame Johnson, je ne peux imaginer votre perte. Votre famille, et ceux qui pleurent la mort du sergent Johnson sont dans mes prières et celles de nombreux Américains», a-t-elle écrit sur Twitter, partageant aussi une page de collecte de dons ouverte afin d’aider à payer pour la scolarité des trois enfants. Montel Williams, animateur de télévision a de son côté écrit : «Il y a une place spéciale en enfer pour les gens comme Donald Trump, qui manquent de respect à la veuve d’un héros tombé». La Maison Blanche n’a pas confirmé les mots de Donald Trump, déclarant simplement que les conversations avec les familles de «héros américains qui ont fait le sacrifice ultime sont privées». http://www.parismatch.com/Actu/International/Il-savait-a-quoi-s-attendre-les-mots-durs-de-Trump-a-la-veuve-d-un-soldat-1373465
  7. " Qu’est-ce que la CELAC ?/ Cet organisme intergouvernemental regroupe les 33 pays d’Amérique Latine et des Caraïbes, soit plus de 600 millions d’habitants. Il succède au Groupe de Rio créé en 1986 afin d’améliorer la coopération entre les pays d’Amérique Latine. Le but de la CELAC est de promouvoir l’intégration et le développement des pays latino-américains et des Caraïbes. C’est notamment afin de s’émanciper de l’influence des Etats-Unis que le projet de réunir tous les pays du continent américain à l’exception des Etats-Unis et du Canada a vu le jour. Toutefois, la prise d’autonomie par rapport aux Etats-Unis n’est pas le but premier de la CELAC. Il s’agit, avant toute chose, d’un forum de concertation permanente entre les Etats du continent. La CELAC s’inscrit dans le développement d’un régionalisme post-commercial en Amérique Latine et dans les Caraïbes. A ce titre, l’intégration défendue par la CELAC ne se réduit pas à l’économie et aux échanges commerciaux. La coopération et le développement font également figures de priorités. La concertation politique est au cœur du projet CELAC et les principaux thèmes de négociations portent sur l’énergie, la science et la technologie, les infrastructures, la finance et le développement social. Les territoires d’outremer de la France, comme ceux des Pays-Bas, du Danemark et de l’Angleterre, ne font pas partie de la CELAC. Toutefois, en tant que membre de l’Union européenne, la France entretient des relations étroites avec les pays de la Communauté. En effet, la CELAC représente l’homologue de l’UE pour le processus de négociation d’un partenariat bi-régional. L’UE et la CELAC ont organisé un premier Sommet en janvier 2013 à Santiago (Chili). Les principaux points abordés au cours ce celui-ci ont porté sur : la recherche et l’innovation, le développement durable, l’intégration régionale, l’éducation et l’emploi, les migrations et la coopération en matière de lutte contre le trafic de drogues. Ainsi, la CELAC est une véritable plateforme de dialogue politique et économique qui permet de faciliter les accords avec les partenaires internationaux. http://www.franceoea.org/spip.php?article1304 http://www.sciencespo.fr/opalc/content/celac-0 Pour ceux qui ont avancé que la CELAC était l'oeuvre de Chavez et a la botte de Maduro aujourdh'ui un retour sur image de la création de cet organisme ... et que l'idée de JLM d'inscrire la France des Caraïbes dans cette Organisation n'avait rien de "bolchévique" et d'ailleurs on a pu constater quelques avantages lors de l'Ouragan ces dernières semaines ... les premiers secours matériel sont venus d'où ? Le Vénézuéla n'est qu'un pays parmi la Celac tout comme le France l'est dans l'UE;
  8. Macron et Fillon n'ont pas été très bons pendant la presidentielle et Castaner aurait dû lui aussi intervenir . Quant à Chirac il aurait dû intervenir à l'assemblée . Plus serieusement je trouve qu'hormis son reproche masqué par une précaution oratoire sur le fait qu'il aurait dû être prévenu , il n'y a pas de mal à rappeler que le pouvoir legitime est à l'assemblée et que faire violence à un depute c'est s'attaquer à notre republique et à notre nation . Il est d'ailleurs curieux de constater chez certains forumeurs un certain laxisme face à cette violence dès lors qu'elle serait légitimée par l'obédience . Pour ma part j!espere un discours identique et une standing ovation quand le prochain kung fu policier sera attaqué par ceux que JLM nomme les violents .
  9. Heu... non. Les bonobos ont une pratique sexuelle très épanoui et ce qu'ils font n'est pas dans le seul but de se reproduire mais bien d'y prendre du plaisir ou pour régler un conflit (on devrait même s'en inspirer) pour preuve ils pratiquent la masturbation, la fellation et même la sodomie. Les félins qui aiment jouer, même si dans les fait c'est dans le but d’améliorer leur techniques de chasses et de se défouler ça n'en reste pas pour autant vitale et si ça l'est alors on peut considérer que bien des choses dans notre comportement est tout à fait comparable. Et encore je pourrais t'en cité beaucoup d'autres des espèces qui n'agissent pas nécessairement par nécessité mais par plaisir, ce n'est pas de anthropomorphisme que je fais là crois moi. L’homosexualité qui est d'ailleurs présente quasiment partout dans le règne animal est la preuve que nos amis les bêtes n'agissent pas dans le seul but de se reproduire autrement ce phénomène n'existerait pas et des études ont démontrés que les pratiquent homosexuels se faisaient même en présence du sexe opposé et que certains individus même courtisés par l'autre sexe préférait tout de même leur partenaire de même sexe. Quand au fait de vouloir envoyé des satellites dans l'espaces ça ne parait pas vitale en premier lieu mais pourtant il n'y a rien de plus important en ce monde. Parce que c'est l’ingénierie spatiale qui fait avancé la technologie et qui nous permettra à long terme de nous expatrier ailleurs dans l'espace. Parce que notre planète à une espérance de vie, parce que notre système solaire à une espérance de vie, il est de notre survie de nous extraire de cette condition et de défier les lois naturelle pour allez au-delà des limites de la nature. C'est ce qui à fait que notre espèce est arrivé au sommet de l'évolution, notre envie d'allez toujours plus loin quel qu’en soit les risques et le prix à payer. Nous ne sommes encore que des animaux et nous sommes soumis aux lois de la nature mais si nous continuons à évoluer et que nous parvenons à nous extraire de notre condition sur terre alors nous deviendrons bien plus que de simple mammifères. ...nous serons devenu des dieux. ^^ Là c'était de l'humour, je précise. Mais réfléchi sur ce que je viens d'écrire, notre intelligence nous offre la possibilité de dépasser les limites du naturel, pourquoi devrions-nous nous en abstenir ? Au contraire, il faut continuer d'agir comme nous le faisons et même si pour le moment on est encore un peu maladroit et qu'on fait quelques conneries par avarice ou par égoïsme notre évolution continue son chemin et tôt ou tard nous apprendrons à agir avec plus de sagesse. Par ailleurs ce désir de vouloir dominer, ce désir de possession, de vouloir sans cesse s'approprier tout est n'importe quoi c'est vraiment un comportement propre aux primates et c'est la preuve que nous nous ne sommes pas encore extirpé de cette condition d'animal. Partir aussi loin dans le débat pour un piaf franchement...
  10. Bien sûr, c'est ce que pense Schopenhauer. Qui a tout de même construit toute sa pensée par opposition à celle de Kant. C'est donc bien Kant qui pilote la pensée de Schopenhauer. Et Schopenhauer bâtit son système, avec en toile de fond, la chose en soi. Après Schopenhauer il y a eu Heidegger et Husserl dont je vous invite à lire les développent sur Kant (vous savez sans doute à quel point ils tenaient Schopenhauer pour un piètre esprit, bien incapable de comprendre la philosophie de Kant). Pour moi la pensée de Schopenhauer est pauvre et sans intérêt, même s'il s'appelle Schopenhauer. Ce n'est pas parce que certains milieux intello d'aujourd'hui portent aux nues Schopenhauer (et Spinoza) en ce moment que je deviendrai un thuriféraire de ce penseur. Je ne m'intéresse pas à la chose en soi pour des raison purement spéculatives mais parce que ce concept éveille l'esprit et la curiosité, notamment la curiosité scientifique. Ce concept est un guide qui nous montre la voie : il y a des réalités non perçues (chimériques donc pour Schopenhauer) qui influent pourtant sur notre réalité perçue (les phénomènes). Je vous invite à lire certains scientifiques comme Bernard d'Espagnat pour lesquels ce concept est intéressant en ce qu'il donne un coup de fouet à l'imaginaire, imaginaire sur lequel se fonde les scientifiques. Quoi que plus chimérique que l'imaginaire ? Pourtant c'est la chimère qui est créatrice. Au demeurant Schopenhauer qui s'est essayé aux sciences avec un traité sur les couleurs fut ridicule. C'est un littéraire, qui écrit bien, mais c'est un piètre philosophe et encore plus un plus un piètre scientifique; le seul intérêt de cet homme est d'avoir ouvert la voie à la future théorie de l'inconscient (il annonce Nietzsche et Freud) avec ses développements sur la Volonté. Partir du principe qu'il y a des réalités non perçues est à la source de la création de modèles, mathématiques et physiques, par les scientifiques. Le quantum de lumière, qui dévient ensuite le photon, fut une création de l'esprit par pose volontaire d'une réalité non perçue. Et ça continuera ainsi, les scientifiques créeront des modèles issus de l'imaginaire c'est-à-dire non perceptibles.
  11. La voix célinienne. Envisager Céline comme un écrivain ne peut pas s'envisager sans le Céline pamphlétaire d'après « Le voyage au bout de la nuit », texte matriciel où s'amorce l'écriture pamphlétaire et les romans d'après-guerre. La question de la langue que pose Céline adressée à la littérature dans les années 30 rejoint une question qu'il adresse à la démocratie. Les essais de Valéry posent la question de l'historicité de la civilisation européenne, pour Aron de la décadence de la nation française, et, dans l'ensemble, l'état mental collectif est à l'inquiétude. La réaction des écrivains est d'entrer dans le siècle. Parmi les essayistes, Valéry, qui se définit lui-même comme un anarchiste sans engagement politique et qui écrit, entre 1930-1940, des études qui sont récapitulées sous le titre « Regard sur le monde actuel, Les essais quasi politiques, Bilan de l'intelligence ». Valéry prononce une phrase devenue très célèbre en s'adressant à l'Europe « Nous autres civilisations nous savons maintenant que nous sommes mortelles », et signale dans plusieurs essais l'historicité d'une culture qui s'est crue historique. Aaron de son côté écrit un essai « Décadence de la nation française », résonance du prologue de Voyage. Jusqu'aux années 30 cette occultation se poursuit et la convocation qui s'opère auprès des écrivains est à mettre en rapport avec les phénomènes qui sont extra esthétiques c'est-à-dire économiques et politiques. Au moment de la crise de 1929, au moment où les rumeurs totalitaires sont de plus en plus inquiétantes, au moment où commence la déflation, quand Laval arrive au pouvoir, le roman et les romanciers en particulier ainsi que les essayistes entrent en liste et s'alarment. Le prologue du Voyage pose clairement le problème de l'anarchisme et de l'existence ou la non-existence de la race de la nation française. A l'issue de la première guerre mondiale le premier souci du lectorat et de l'écrivain est d'oublier cette guerre, d'occulter ce qui vient d'avoir lieu. « Les écrivains se retirent du monde, deviennent des contemplatifs ». Ils se retirent dans une littérature de scènes de vie facile pour se remettre du traumatisme. On pourrait l'appeler littérature de consommation alors que Céline propose une littérature de sommation. Gide revient du Congo avec « Voyage au Congo » qui dénonce le colonialisme. Il est présent au congrès pour la paix, entre en 1932 au PC puis revenant d'URSS dénonce le stalinisme en 1936. Bernanos est séduit par l'action française, Nizan, Aragon, Éluard entrent au PC. Un certain nombre de militants se déclare antifascistes, Roland, Barbusse, Gide ou encore Malraux et Céline, qui serait juste de dire qu'il est un anarchiste de droite. L'urgence politique réclame que chacun cherche sa voie. Le style de roman auquel appartient Voyage, lorsqu'il parle de la première guerre mondiale, est un roman en crise totale. Céline dit de façon logique on ne peut plus écrire après la guerre comme on écrivait avant. La guerre représente une telle rupture et une telle fracture qu'elle a déconstruit la possibilité de tenir un discours logique, il n'y a plus qu'une seule expression possible, le cri de l'âme. C’est un roman sorti des tripes, un cri de l'âme et non plus un discours sur le monde ou une fable du monde organisée linéairement et intelligible du point de vue de la langue. Dans « Mort à crédit » qui suit Voyage, Céline écrit à Léon Daudet « J'écris comme je sens ». Une telle écriture apparaît déjà dans Voyage et sera de plus en plus évidente à mesure que les œuvres se succéderont. C'est un roman grinçant non seulement parce qui est dit mais par la façon dont cela est dit, par cette oralité. L'idée de Céline c'est qu'on ne peut plus appréhender la vie, l'histoire,qu'à travers le désordre des affects et le traumatisme psychique causés par cette guerre.
  12. Mes nuits sont horribles en ce moment... Du coup ça gâche aussi mes journées que je passe à lutter contre la fatigue et à bailler de plus belle. Heureusement que le temps est bon en ce moment, ça fait du bien !
  13. J'ai vu un reportage a la télé qu'un syndicat Allemand (i g métal je crois)demande la baisse du temps de travail ,sans baisse de salaire ,en dessous de 30 h .c'est passé tellement vite a la télé que j'ai pas tout enregistré .
  1. Charger plus d’activité