Aller au contenu

Blogs

 

Bonne nuit Kégéruniku (4)

Chanson de rupture qui tourne en boucle.   Tu sais, après 9 ans de vie commune, c'est normal que tu penses encore à elle. En tout cas, si tu veux discuter, je suis là. Et si tu préfères, je peux te laisser aussi. "Conscient qu'une simple présence peut gêner, je ne suis pas venu trainer." Elle s'en souviendrait? Bien! - Merci, mais tu fais fausse route. C'est pas à elle que je pense. - Tu vas pas me dire que c'est déjà pour moi quand même? Diable! Comme son sourire m

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Le look des garçons dans la rue

Un curieux ressenti Cet après-midi, avec maman, nous sommes allées à la FNAC. C'est la grande librairie dans la ville voisine à 12 km. C'est toujours un peu la fête lorsque nous partons toutes les deux en "expéditions". J'ai commandé les livres demandés pour ma rentrée de lundi. Ils sont tous arrivés. Nous garons la voiture à dix minutes du centre. Il faut marcher un peu. Nous flânons en regardant les vitrines des boutiques qui nous plaisent. Moi, j'en profite pour lorgner un peu du côté de

Valona

Valona

 

Cours Forrest, cours !

Quand on observe la nature ; on est tenté de croire ou de ne voir que sélection, comme la course des spermatozoïdes tout semble une immense compétition, et qu’il faut donc mettre en valeur ceux qui ont gagné la course, investir dans ceux qui ont les meilleures dispositions. Et donc qu’il faut construire des valeurs morales au service de cette vision du monde. Ce n’est pas vrai du tout. La vie se construit, se modifie, change de direction, se réinvente à partir de toutes les informations rec

Don Juan

Don Juan

 

Un monde réel

L’essentiel est invisible pour les yeux, disait-il. Alors j’ai fermé les yeux, pour tenter de voir cet essentiel. Il est vrai que lorsqu’on perd un sens pendant un temps relativement long, quelque chose en nous, de nouveau, s’installe. Tout me semblait beau, à sa juste place, lorsque je regardais avec les yeux. Mais lorsque je les fermais, cette beauté avait perdu de sa splendeur, de son merveilleux, le monde m’apparaissait cruel, et la cruauté du monde était dans le fait qu’

Don Juan

Don Juan

 

Femme (2)

Femme libère-toi, libère-toi, des hommes, de tous les hommes même ceux (surtout) qui disent t’aimer. Libère-toi de ton père, libère-toi de tes frères, et si tes sœurs veulent remplacer tes frères, libère-toi de tes sœurs.      

Don Juan

Don Juan

 

Femme

Femme, où sont tes chaînes ? De quel acier sont-elles forgées ? Sont-elles fondues dans ton utérus ? Sont-elles désirées par tes ovaires ? Sont-elles formées par ton besoin d’affection ? Tu veux l’égalité ? Tu n’obtiendras que celle des droits alors il te faut apprendre à manier la hache et l’épée, et là encore il faudra doubler de ruse pour compenser le manque de muscles. Soit égale à toi-même.    

Don Juan

Don Juan

 

Histoire du rêveur, ou trouble autistique peut-être…

La forme de l’objet se produit en celui qui « vit » avec l’objet, par les mêmes réseaux de lignes matricielles qui forment l’observateur ou l’utilisateur, l’apparence n’est pas attachée à l’objet mais à l’œil ou au doigt (donc son cerveau, lorsqu’il y en a un) de celui qui interagit avec lui. L’observation n’est pas en cause, seulement la matière. Un œil de chien n’est pas configuré de la même manière qu’un œil humain, donc les lignes matricielles dans l’œil du chien ne sont pas

Don Juan

Don Juan

 

La croisière s’amuse.

Il y a des bruits contre la coque du navire, à l’extérieur, mais cela, nous y sommes habitués, ces bruits nous paraissent normaux, ce sont les bruits de la nature, des grandes masses d’eau et du vent qui se ruent sur les parois du système. Il y a des bruits aussi à l’intérieur, du côté des humains. Des bruits qui montent du plus bas du navire, avec la sueur et l’odeur de ranci, tout cela monte des cales, là où les travailleurs aux mains noircies par la graisse et le cambouis, là où se tienn

Don Juan

Don Juan

 

Bonne nuit Kégéruniku (3)

Les retours sont des adieux et les adieux des retrouvailles. Pour ne pas ruminer la colère stérile qui m'obnubilait, j'errai de ports en porc. Me plongeant à corps retrouvé dans l'exploration, plus gloutonne que méthodique, des intimes eaux tièdes et doucereuses qui bordaient ma dérive. Je collectais ces délicats nectars avec d'autant plus d'enthousiasme que j'avais connu et la diète et la disette. Et je goûtais d'autant plus mon plaisir que j'étais cet iris n'ayant pas vu la rose, à nouv

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

Bonne nuit Kégéruniku (2)

Quel que soit le chemin emprunté, quelle que soit l'issue, parfois il n'y a que la colère. Je me souviens les chaudes nuits passées dans la torpeur la plus profonde et réconfortante, où l'absence se changeait en oxygène faisant de chaque inspiration un souffle béni. Blotti dans l'obscurité silencieuse, je goûtais les plaisirs de l'isolement et de la déréliction, avide de vacuité, comme une chance de s'extraire d'un brouhaha quotidien et continu. Errant paisiblement, libéré de toutes les con
 

voir en soi (e)

La noirceur des âmes est comme un miroir, Elle est en cela notre mouroir. Comment s'échapper de cette teinte lugubre Sinon en se glissant dans une soie salubre. Faire la rencontre d'une âme belle, Celle qui en échanges vous ensorcelle. Voir en elle comme un paradis, Celui simple d'un démon de midi. La prendre par la main, la faire danser, Lui montrer le chemin d'une douce volupté. L'emmener vers l'instant du plaisir, La déshabiller de son ca

bilouiske

bilouiske

 

Envie d'elle

En voyant sa nuque qu'un fil d'aire découvre, Le parfum de sa peau me parvint comme une effluve Au mille senteurs d'orient s'échappant comme d'une étuve, Et une myriade de possibilités à nous s'entrouvrent. Je m'approche d'elle, pose mes lèvres sur sa peau, Ses bras se balancent en arrière pour mieux m'appréhender, C'est alors que nos corps s'enlacent pour s'unir aussitôt, Une étreinte tumultueuse et fougueuse s'est alors engagée. Son corps et le mien ne f

bilouiske

bilouiske

 

Je suis vicieuse

Mes petites histoires J'en profite. Je suis en vacances avec mes parents. J'ai enfin une excellente connexion immédiate. Nous sommes chez mon tonton et ma tata. Je suis souvent obligé de materner ma cousine. Nous nous voyons tous les ans. En été. Cette fois, je me rends compte à quel point cette fille de 20 ans devient de plus plus ennuyeuse. Gourde parfois. Aussi, je n'ai plus qu'un impérieux besoin, m'en isoler à chaque fois que c'est possible. Je reste souriante et affable. Je ne suis pa

Valona

Valona

 

Compétition

La croissance pourrait-elle aller à l’encontre du développement ? Sûrement pas d’accord, les entrepreneurs qui apportent à la société emploi et innovation; les salariés, les précaires et ceux qui cherchent du travail; les collectivités territoriales qui ont pour mission de protéger et de préserver les activités locales et nationales; les investisseurs, les associations, même les services publics… tout le monde, quoi. Donc unanimité, sinon sur l’idée, communément admise, qu

Reo

Reo

 

Le Nationalisme et la Société Locale

Après 15 ans intensive en politique au Québec, je finis par comprendre que les québécois se font rare. Et que ceux qui le seraient font rien pour le dit Québec. Le dit Québec est que sur les cartes de la culture général; et les plaques de chars. J'en viens donc à la conclusion que le Québec est une illusion. Que le Québec, et j'estime bien d'autres comme la France existe juste dans les médias. Je conclus donc que je dis que je vis sur le territoire du Québec mais que je suis plustot un

Mak Marceau

Mak Marceau

 

Conscience : définition descriptive

Bonjour, Les sciences réalistes s'appréhendent par les instruments de mesure et l'interprétation objective, alors que la science de la conscientisation s'appréhende par la  conscience elle-même. En effet, quel instrument de mesure serait capable de mesurer le goût en tant que goût, la couleur en tant que couleur, mais même un concept en tant que pensée ? Vous allez comprendre cette auto-référence des modes d'existence par un exposé simple, complémentaire de mes autres billets.

Fraction

Fraction

 

Bonne nuit Kégéruniku

Je veux être dieu. Non pas dieu de toutes choses. Je déteste les groupes, les foules, les nombres. Ils sont inconsistants et n’existent probablement que pour me nuire. Et plus encore, je hais leur mécanique, vulgaire et terriblement indiscrète. Rien n’égale la singulière saveur du secret. Non, je veux être un dieu personnel. Partagé, pourquoi pas. Si c’est par une poignée d’adeptes. Et je veux que chaque adoration soit singulière dans son histoire et dans son expression. Je ne veux pas être ce f

Kégéruniku 8

Kégéruniku 8

 

De l'art abstrait d'être simple d'esprit

Douze juillet. L'année a été perdue. Un petit homme, mais pas piqué des hannetons, se promène. Un papillon ? Il s'en émerveille. Une brebis ? Il la remercie. Il n'en reste pas moins affamé. De son air simplet, il laisse entendre qu'il est en quête de quelque chose. S'il pouvait croiser qui que ce soit, sûrement, ils l'éviteraient par crainte d'une conversation gênante. De sa marche assurée, son intellect se persuade qu'il est davantage Narcisse que Goldmund. Il a pourtant tout : un toit

Jedino

Jedino

 

L'Eté Arrive

Puis elle a souri Pas longtemps, une seconde Elle, et son sourire ensoleillé Tout fut enfin chaud à l'intérieur Qui échauffe ainsi mes veines ? Qui fait battre à nouveau mon cœur ? Elle, ma mort Reine du jour éternel et de la chaleur Puis elle a dit « Oublie tes fantasmes instantanés Je ne suis ni innocente, ni intouchée Je suis la plus chaude salope dont tu aies jamais rêvé » Et pendant un court instant Ce fut comme si mon sexe avait implosé Pour elle, ma mort R

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Gros Doudou

Gros Doudou Gros Doudou est un intervenant de ce forum. C'est un garçon charmant. Ses interventions le rendent adorable. Ses interventions toujours éclairées en font un incontournable de ce site ô combien déjà bien pourvu en personnalités. Des personnalités atypiques. Des personnalités "flamboyantes". Des personnalités remarquables. Des personnalités hautes en couleurs. Gros Doudou relève à la fois des quatre catégories. Ce qui participe de le rendre attachant. C'est un plaisir de découvrir

Valona

Valona

 

Ma nouvelle religion

J'ai reçu beaucoup de lumière dernièrement. Je dis que je suis beaucoup plus intelligent maintenant. Et que je comprend beaucoup mieux ce qu'est l'Univers. J'ai encore beaucoup à apprendre en passant. La chose la plus importante à retenir de cette lumière est que l'Être Divin à comme principes de punir ceux qui sont pas correct à son égard. Je dis à son égard et non pas punir ceux qui sont pas correct tout cours. Il y a bien des choses qui peuvent être fait pour ne pas être correct à son ég
  • Commentaires des blogs

    • Décidément, je vous aime. Comme un chevalier bien-sûr.
    • Bonsoir, Les divers personnages imaginaires dont vous parlez sont la conséquence de la rétroactivité de la pensée. Je vais vous en donner un exemple fictif simple : la réciprocité. Vous punissez votre enfant avec des remords et des regrets. Vous vous consolez en vous disant que « la fin justifie les moyens ». Le lendemain, votre patron est mécontent de votre travail, il refuse de vous accorder votre après-midi pour vous rattraper, en se justifiant : « la fin justifie les
    • Bonjour Fraction, Dans le cas dont je parle, la conséquence était une mise en scène "théâtrale" des divers personnages peuplant son esprit-hôtel. Un dédoublement de personnalité important et effrayant. Il fallait en permanence que ces personnages soient sur le devant de la scène, quitte à utiliser des ressorts dramatiques. S'agissant de l'esprit, il est très difficile pour les médecins d'identifier les causes et d'intervenir efficacement. La personne elle-même n'étant absolument pas co
  • Statistiques des blogs

    • Total des blogs
      1266
    • Total des billets
      4285
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité