Aller au contenu

Blogs

 

De l'art abstrait d'être simple d'esprit

Douze juillet. L'année a été perdue. Un petit homme, mais pas piqué des hannetons, se promène. Un papillon ? Il s'en émerveille. Une brebis ? Il la remercie. Il n'en reste pas moins affamé. De son air simplet, il laisse entendre qu'il est en quête de quelque chose. S'il pouvait croiser qui que ce soit, sûrement, ils l'éviteraient par crainte d'une conversation gênante. De sa marche assurée, son intellect se persuade qu'il est davantage Narcisse que Goldmund. Il a pourtant tout : un toit

Jedino

Jedino

 

Nationalisme: Changement de direction

J'ai beaucoup reçu d'information et d'intelligence dans les dernières semaines et je change de direction sur plein de choses. Donc ce billet, le nationalisme. Ça doit faire 15 ans que je cherche des québécois. Et j'en ai pas trouvé un. Même dans le gouvernement. C'est une des raison pourquoi je dis maintenant que je suis pas au Québec mais sur le territoire du Québec et que je suis dans une Société. Pourquoi territoire, parce que il faut un mot pour définir où nous sommes sur le globe; et d

Mak Marceau

Mak Marceau

 

Nationalisme: Changement de direction

J'ai beaucoup reçu d'information et d'intelligence dans les dernières semaines et je change de direction sur plein de choses. Donc ce billet, le nationalisme. Ça doit faire 15 ans que je cherche des québécois. Et j'en ai pas trouvé un. Même dans le gouvernement. C'est une des raison pourquoi je dis maintenant que je suis pas au Québec mais sur le territoire du Québec et que je suis dans une Société. Pourquoi territoire, parce que il faut un mot pour définir où nous sommes sur le globe; et d

Mak Marceau

Mak Marceau

 

L'Eté Arrive

Puis elle a souri Pas longtemps, une seconde Elle, et son sourire ensoleillé Tout fut enfin chaud à l'intérieur Qui échauffe ainsi mes veines ? Qui fait battre à nouveau mon cœur ? Elle, ma mort Reine du jour éternel et de la chaleur Puis elle a dit « Oublie tes fantasmes instantanés Je ne suis ni innocente, ni intouchée Je suis la plus chaude salope dont tu aies jamais rêvé » Et pendant un court instant Ce fut comme si mon sexe avait implosé Pour elle, ma mort R

Tequila Moor

Tequila Moor

 

Gros Doudou

Gros Doudou Gros Doudou est un intervenant de ce forum. C'est un garçon charmant. Ses interventions le rendent adorable. Ses interventions toujours éclairées en font un incontournable de ce site ô combien déjà bien pourvu en personnalités. Des personnalités atypiques. Des personnalités "flamboyantes". Des personnalités remarquables. Des personnalités hautes en couleurs. Gros Doudou relève à la fois des quatre catégories. Ce qui participe de le rendre attachant. C'est un plaisir de découvrir

Valona

Valona

 

Décisions.

Dans la salle d'attente, un vieux monsieur me dévisage. Il me parle, aussi, d'un coup. Tout le monde est surpris. Je réponds mais coupe court poliment. Il prend un papier et note des choses en me regardant. On l'appelle. J'attends.  Les collègues n'arrêtent pas d'envoyer des messages. C'est la guerre, jusqu'au bout. J'ai fait un tirage, hier. Ça disait que l'avenir appartiendrait à ceux qui cesseraient de se laisser aller à leurs messages penchants. Que la nouvelle direction jouerait un jeu

Isadora.

Isadora.

 

Ma nouvelle religion

J'ai reçu beaucoup de lumière dernièrement. Je dis que je suis beaucoup plus intelligent maintenant. Et que je comprend beaucoup mieux ce qu'est l'Univers. J'ai encore beaucoup à apprendre en passant. La chose la plus importante à retenir de cette lumière est que l'Être Divin à comme principes de punir ceux qui sont pas correct à son égard. Je dis à son égard et non pas punir ceux qui sont pas correct tout cours. Il y a bien des choses qui peuvent être fait pour ne pas être correct à son ég
 

Les rapports garçons filles

La condition humaineJ'entends souvent des garçons prétendre que c'est plus difficile pour eux que pour nous les filles. Ils font évidemment allusion à la sexualité. Il me faut ici les rassurer et peut-être les dissuader d'avoir de telles croyances. Car ce sont autant de légendes urbaines qui se propagent comme autant de fakes news. Ce n'est tout simplement pas vrai. C'est même tout simplement impossible. Sinon grotesque. Je vais tâcher de bien leurs expliquer. Accrochez-vous les garçons.Nous aut

Valona

Valona

 

Pour et contre la positive attitude.

CONTRE Il fait gris. Il pleut régulièrement et en même temps, on crève de chaud. J'ai peur qu'il pleuve quand on attendra le camion sur le trottoir. J'ai peur.  CONTRE Pourquoi les gens proposent-ils leur aide pour finalement partir en week-end à la place, s'excuser pour des maladies plus ou moins probables, voire simplement m'annoncer qu'ils seront bourrés à cause de la fête de la musique et qu'ils ne seront pas d'attaque pour 11h30 ?  CONTRE Les deux classes auxquelles j'ai fait mes

Isadora.

Isadora.

 

La piste cyclable

A la découverteLa piste cyclable qui longe le canal est parfaitement sécurisée. Il n'y a que les véhicules des VNF, (Voies Navigable de France), qui y circulent. Les employés sont d'une prudence remarquable. C'est un plaisir de chaque instant de pratiquer ce petit ruban goudronné sur une distance de 30 km. De chez moi jusqu'à l'océan, il y a 25 km. C'est facile, toujours plat, presque de la ligne droite en continu. Je vais y rouler le plus souvent avec mon VTC, (Vélo Tous Chemins).Ce n'est que l

Valona

Valona

 

Bulletin météo.

Mon humeur change comme le temps. Hier doucereusement exaltée, pleine de joie et de vie, aujourd'hui parfaitement déprimée. Je suis dans mon nouvel appart, il est encore quasiment vide et j'ai envie de pleurer. Mais ça ne vient pas. Je ne pleure pas.  Pas fait assez de cartons hier, pas démonté de meuble, reçu plein de désistements pour le déménagement. Les quinze cartons de livres au 5ème sans ascenseur vont faire bien mal. Je devrais être chez lui à emballer, je devrais démonter mon burea

Isadora.

Isadora.

 

Promenade équestre

A chevalC'est à l'automne, lorsque les journées raccourcissent, que j'apprécie vraiment l'équitation. Je monte depuis que j'ai 6 ans. C'est maman qui m'a initié. C'est une cavalière hors pair. Elle a donc tout naturellement été mon premier modèle. J'ai pris goût aux escapades d'automne lorsque j'avais 16 ans. C'est devenu ma saison préférée. J'apprécie les odeurs de l'automne. Ces senteurs d'humus. En cette saison, il y a des effluves parfumées toutes particulières. Il y a surtout cette lumière

Valona

Valona

 

Nuit

La nuit t'enlace et t'emporte dans le sommeil. C'est l'heure où tu t'en vas. La nuit m'embrasse et me porte à la rêverie. À peu de choses près, c'est la même obscurité qui nous enserre. Le vent qui souffle sur mes épaules rafraîchit peut-être ta nuque. Comme il est doux… as-tu senti, dans sa caresse enveloppante, les quelques mots de ma bouche que je lui ai pour toi confiés ? Ils n'ont pas dû te réveiller, puisque ce sont des mots muets. Des mots fluets qui n'ont pas pu encore éclore. Peut-être

Isadora.

Isadora.

 

A bicyclette

L'évasionRien ne me procure un plus grand sentiment de liberté que la bicyclette. Sur mon vélo, je me sens légère, heureuse. Il m'arrive souvent de pédaler en chantant. Je possède deux bicyclettes. Un vélo de course. Un vélo tous chemins, (VTC). C'est ce dernier qui a toute ma préférence. Avec lui je peux partir à l'aventure. Lorsque je suis sur la piste cyclable, il suffit que l'envie me prenne de tourner à gauche, à droite, sur un des nombreux sentiers. Et me voilà partie.Je ne les connais pas

Valona

Valona

 

Fumar Mata

Tes poumons ne sentent pas bon ? Ta bouche est parfumée goudron ? Si en pis, t'aimes le houblon, La bienvenue aux ganglions Avec la pollution, c'est pire : Exhalée, l'oxygène expire Sur tes lèvres, son souvenir De tes veines va déguerpir. Fumar mata, donc fumer tue ! Toutes langues disent "c'est foutu" : Les Etats auront prévenu En empochant les taxes dues. Fumar Mata - Mata Hari - Harry Potter - Com' tu fum' trop Tu diras bonjour aux croq'morts !  
 

2036. Chapitre Sept : Moscou (4).

-            -          Spassiba, Mister President ! répondit-elle en se levant à moitié et en faisant une petite courbette. Puis le président prononça un court speech en l’honneur de la diva, guère différent de celui auquel elle avait eu droit sur le tarmac de l’aéroport de la part de la ministre de la Culture, Livia Durinova. Celle-ci était d’ailleurs assise quelques sièges plus loin, au milieu des grands pontes du gouvernement et de l’armée. Comme un certain nombre de ses

Gouderien

Gouderien

 

On Avance

Elle m'est revenue, la parole indicible, Que simplement vivre n'est pas belle raison : Se suicider semble n'être que solution À une interrogation peu intelligible. Ainsi être hédoniste mou, sans conviction, Ou vivre simplement, devient inadmissible : Le sort inévitable restant destruction De nos vies, de la vie, de l'univers tangible. Sol absorbera Terre : ultime incréation. Toute étoile mourra, ça se compte en trillions D'années ; puis le cosmos, cru comme inextinguibl
 

prose ratée

C'est ouvert à toute suggestion. Cela m'étonnerait que cela sauve cet "incipit" qui se voulait ambitieux à la base, mais s'est essoufflé en cours de route, j'ignore même pourquoi, peut-être en relisant...  bref voilou :    Le général Lassiter Pangloss fut responsable en l'an 2137 d'un génocide à l'échelle mondiale. Il n'existe aucune source textuelle concernant la guerre. Les archives autorisées ne conservent que des fragments, petits bouts par petits bouts reconstitués. En un lieu ina

narcejo

narcejo

 

2036. Chapitre Sept : Moscou (3).

Pendant qu’ils se dirigeaient, parmi une foule d’invités, vers la façade impressionnante du Grand Palais, principal bâtiment du Kremlin, ancienne résidence des tsars et théâtre de la plupart des réceptions diplomatiques qui ont lieu à Moscou, Gérald songeait à l’enchaînement des événements qui l’avaient conduit ici. Quand il était jeune, il avait été captivé par une série diffusée par Canal+, « le Bureau des Légendes », avec Mathieu Kassovitz dans le rôle principal, celui d’un agent de la DGSE,

Gouderien

Gouderien

 

Projets.

Dimanche soir, minuit passé. Il fait nuit, par la fenêtre ouverte, j'entends des automobilistes qui se disputent. Une histoire de place. Ils s'en vont et il ne reste plus qu'une vague rumeur. La ville est comme un océan, le silence n'y règne jamais, il y a toujours quelque part l'écho d'un scooter, des pas de passants, des murmures, ressac bétonneux, macadamé, citadin.  Je vais changer de maison, bientôt. J'espère obtenir l'appartement que j'ai visité l'autre jour. Il est mansardé, ce qui m

Isadora.

Isadora.

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité