Aller au contenu

Blogs

Journal extime.

Je me souviens bien que 'ça' avait commencé au printemps. — Des détails restaient, m'en fournissaient tous les indices : la lumière, les feuilles qui revenaient aux arbres et cachaient à nouveau pudiquement les maisons les unes des autres, les pépiements des oiseaux dès les premières heures du matin... une légère brise par la fenêtre, fraîche, pleine de promesses, et qui venait jusqu'au bureau pour me caresser l'épaule. C'était là que j'avais l'habitude, chaque matin, d'y écrire les rêves dont j

Criterium

Criterium dans Texte

Battements.

Rester immobile. Pas un mouvement. Silence — l'attente devient interminable. Dans le noir, j'ai l'impression de percevoir mes os qui grincent, à peine perceptiblement, et pas tout à fait avec un son ; car à chaque fois que je tends l'oreille, je n'entends que les lourds coups du sang qui lentement tambourine en moi. Un rythme annonciateur d'une vague et sourde menace. Plus tard, battra-t-il plus vite... Je ne sais pas. Alors, pour m'accompagner dans cette attente, je me remémore les événements q

Criterium

Criterium dans Texte

Quels sont les animaux les plus propres au monde ?

Le porc dispose en effet d'un gros cerveau. Le cochon est, par exemple, l'un des seuls animaux à faire ses besoins le plus loin possible de l'endroit où ils mangent. C'est, contrairement à sa réputation, l'un des animaux les plus propres.   Quoi, vous ne me croyez pas ? Laissez-moi vous expliquer en quelques points pourquoi le porc est le plus propre du règne animal. La boue C'est vrai, quand on pense à un cochon, on lui associe directement les bain

pat2021

pat2021 dans exemple

Selon les scientifiques on ne dépassera jamais la vitesse de la lumière.

Selon les scientifiques on ne dépassera jamais la vitesse de la lumière, mais je ne suis pas du même avis. Car on disait pareil pour le mur du son. De plus des choses n'ont pas encore été découverte par les chercheurs. Qu'est-ce que vous en pensez ? Ce qu’on appel vitesse de la lumière n’est pas à proprement parler une propriété de la lumière.   Il s’agit plutôt d’une caractéristique fondamentale de la trame espace/temps : une vitesse à

Puis-je avoir un chimpanzé adulte comme animal de compagnie sans le laisser en cage ?

S'occuper d'un chimpanzé, c'est à peu près comme s'occuper d'un humain qui a les capacités mentales d'un enfant de 5 ans, la maturité émotionnelle d'un enfant de 2 ans, et la même patience qu'un type qui cogne sur sa femme et qui collectionne les plaintes pour coups et blessures à chaque fois qu'il sort quelque part. A part pour la force, où là ils ont 5 fois celle d'un adulte, des crocs surdimensionnés et un penchant pour les attaques ciblant le visage, les mains et l'entrejambe. Dire

pat2021

pat2021 dans animal

Quelle est la théorie la plus effrayante connue de l'homme ?

Cette nouvelle à été écrite par l'auteur Américain Andy Weir en 2009, elle est à la fois belle, effrayante et stimulante. C'est l'histoire la plus unique sur l'univers et les humains que j'ai lu à ce jour. Vous étiez sur le chemin pour rentrer à la maison lorsque vous êtes morts. C'était un accident de voiture. Rien de particulièrement spectaculaire, mais toutefois fatal. Vous laissez derrière vous votre femme et vos deux enfants. Ce fut une mort sans douleur. Les urgences ont fait de l

pat2021

pat2021 dans théorie

Sémaphore.

— "Vous avez entendu ce qu'on nous a dit... oui, vous avez forcément entendu... Vous et nous l'avons tous... mais qu'est-ce que cela voulait vraiment dire ; car, c'est certain, ces mots... Il y avait quelque chose de caché derrière... Ils ne voulaient pas dire la chose qu'ils prononçaient, il y avait un autre message en filigrane... c'est certain... mais lequel ?" — "Une stéganographie, un message codé..." — "Mais vous y comprenez quelque chose, vous ? ... Car nous, nous n'y entendions

Criterium

Criterium dans Texte

La gemme.

Le marcheur exténué dut prendre une décision. Soit s'arrêter et mourir ; soit continuer jusqu'à ce que ses jambes flanchent, refusent de le porter, choir et puis mourir ; entre les deux l'issue serait la même... c'était davantage le choix de ce qu'il voulait faire de son esprit et de sa douleur. En quelque sorte, sacrifier l'un pour l'autre ou vice versa. — Il regarda autour de lui avec des yeux neufs, le temps de quelques pas. L'étrange contrée à perte de vue. La terre ocre et grise ; les sols

Criterium

Criterium dans Texte

Ce qui est caché.

Une lettre. Un appel. — Les mots tracés par une main qui tremblait. Mon cher Guillaume, La santé de votre sœur s'est malheureusement bien appauvrie. Le docteur Roux a dit qu'il s'attendait au pire... Il n'a pas su dire s'il s'agissait de l'affaire de quelques jours, mais je dois vous avouer que je le crains. Venez vite au domaine de Mauséjour. Nous y sommes tous réunis. Francesca est déjà arrivée. O.~~~ La signature de mon oncle était toujours aussi illisible. Je ne m'ét

Criterium

Criterium dans Texte long

La Castafiore, conspiratrice !!!

Bénie soit la saison qui entraîne le monde dans la conspiration de l'amour. La pudeur est la conspiration du silence de l'impudeur             Accord secret entre plusieurs personnes en vue de renverser le pouvoir établi ou ses représentants. Conspiration royaliste; conspiration contre l'État, le gouvernement, la République; conspiration pour renvers

Nos entre-deux.

Un réveil difficile. La lumière du soleil est déjà dans la pièce. La chaleur sur le plancher y fait déjà flotter la légère odeur du bois et du vernis, celle qu'elle prend chaque matin. Quelle heure est-il ? D'habitude je me réveille dès le premier rayon... Comme s'il suffisait d'un certain niveau de luminosité pour passer le seuil, à la manière d'un interrupteur que l'on allume. Il ne peut pas être si tard ; qu'ai-je fait hier pour ne pas entendre mon alarme intérieure ? L'esprit encore ouaté, n

Criterium

Criterium dans Texte

Le bayou des miracles.

Un croassement retentit soudain, au-dessus de tous les autres sons du bayou. Ça n'était pas un corbeau ; c'était plus puissant, plus métallique aussi... ça devait être une sorte de créature vivant dans le marécage, et dont l'on entend les cris certains soirs... C'était l'heure où petit à petit le ciel change de couleur. Un instant après, plus rien ; l'on percevait juste le simple clapotis de l'eau, les stridulations de différentes espèces de criquets, et surtout les sons étranges de tout un tas

Criterium

Criterium dans Texte

couleur peau

Depuis le temps qu'ils se tournaient autour l'un l'autre, qu'il n'avait d'yeux que pour elle et elle de désir que pour lui. Comme la lune pour le soleil, toujours à se voir, jamais se rencontrer...et pourtant, la lune et le soleil se rencontrent alors... Cela faisait des jours et des jours qu'ils se parlaient sur le tchat d'un forum, loin des yeux mais pas loin du sourire à lire les mots de l'autre. Les taquineries devinrent plus fines encore au fur et à mesure qu'ils se découvrent, il y a

Vipérine. (2)

Partie 1 10 heures. C'est encore fermé. Bizarre ; le cuisinier doit bien arriver le matin, s'il faut préparer de la pâte à pizza... Il y a forcément un accès à l'arrière. Alors je contourne la place, j'essaie de voir où se situe une arrière-cour, mais je ne trouve pas. On doit y accéder par une porte d'immeuble. Je ne sais pas laquelle. Les autres ont peut-être le code et le numéro de rue. Si ça se trouve, il ne se donne qu'en fin de période d'essai... qui sait. Or travailler au black est u

Criterium

Criterium dans Vipérine

Mon voyage dans l'Univers continue

Et bien ça doit faire 2 ans ou quelque chose comme ça que je voyage l'Univers de la conscience. Je dois dire que ça été assez difficile quand ça en viens au chose comme les monstres et le gros Mal. Je pense que mon voyage est loin d'être fini si je continue de vivre à cette vitesse. Pour ceux qui envisage le voyage, je conseil le suit de sécurité Sardakar de Dune le premier film. Vous allez en avoir besoin pour vous protégé. Je vous laisse sur ce que je pense que je fais dans mon cas;

Mak Marceau

Mak Marceau dans Univers

Le mort au mur murmure.

L'homme laid s'arrêta un instant dans le cadre de la porte, s'assurant que je le suivais toujours — son rictus immonde, sa peau grisâtre, ses mains en griffes de vautour... Me faisait-il signe ? Déjà il s'effaça, plus loin encore. À travers les pénombres d'une cour intérieure pavée d'octogones, qui me paraissent soudain tous plus horribles les uns que les autres, déformés, aux arêtes traîtresses. Il voulait que je le suive. Chaque pas une nouvelle erreur ; et pourtant, chacun m'empêchait un peu

Criterium

Criterium dans Poème en prose

voyage

Allongé sur mon lit, droit comme un "i", le corps lourd et fatigué, usé par le temps et ses vicissitudes, les yeux fixés au plafond, je me perds dans mes pensées et je voyage. Je me rappelle de cette odeur de pain grillé le matin, le café qui chauffe sur le gaz et son odeur de caramel qui se dégage de cette cafetière à col de cygne jaune dans cette cuisine où une table trône en mélaminé recouvert de bakelite. Mon père assis à cette table fumant sa première cigarette de son paquet de gauloises br

Contours.

Une entrevue dans une petite échoppe — samedi matin. Dans ce quartier, elles sont toujours tout en longueur. Le sol carrelé est taché de graisse, l'employé préposé au nettoyage du week-end n'est pas venu. Le grand Medhi râle à voix haute; l'instant d'après, il sourit aux clients, les sert, puis peste à nouveau tout en gardant le sourire. Ses éclats sanguins résonnent dans la pièce. Au fond de la salle oblongue, la demi-cloison estompe quelque peu la voix puissante. C'est là que nous étions.

Criterium

Criterium dans Texte

effluves croisées

J'avançais doucement, baguenaudant le long de la rivière. Le temps est doux et calme, les nuages s'amusent du ciel bleu mais le vent léger emporte avec lui ces empêcheurs de flâner en rond. La rivière s'écoule doucement faisant des clapotis délicats avec une légère écume rappelant que les arbres sont en fleur et délivrent leur pollen. Les senteurs sont présentes, les cerisiers, les églantiers et autres dégagent des parfums délicats et enivrants.  Ma promenade m'emmène sur un pont : je m'y e

roux-avant

roux-avant

Non.

— "Tu voulais me dire quelque chose?" L'homme avait fini par prononcer quelques mots, gêné par le silence. Sa compagne, assise en face, alternait le regard entre lui et la grande fenêtre; agitant encore sa petite cuillère dans la tasse de café, alors que ce qui avait dû être un peu de crème, ou un morceau de sucre, y avait disparu depuis longtemps. Au-dehors, la vue sur une rue passante et une place de parking n'avait rien de bien remarquable. On venait ici plutôt parce que le café était bo

Criterium

Criterium

Sciences Fiction - (Episode 3)

Ce récit est une fiction - Toute ressemblance avec des faits réels serait pure coïncidence -  Des figurants dans les hôpitauxC'est au début du mois de janvier que le premier ministre, le ministre de l'intérieur et le ministre de la santé reçoivent Stanley Lubrique. Le célèbre cinéaste dont le travail remarquable a été apprécié et récompensé à de multiples occasions. Stanley Lubrique a été convoqué à Matignon. Il est immédiatement reçu sous les dorures du bureau du premier ministre. C'est de

Oncle_Julien

Oncle_Julien

  • Commentaires des blogs

    • Merci à vous ! Ça me fait plaisir de partager ces univers nébuleux... Je préfère quand même qu'ils fassent rêver qu'agacent!  C'est vrai que c'est plus facile de développer les personnages secondaires dans des textes plus longs, et dans certains on pourrait parfois y voir (mais pas toujours exposées si clairement que ça) quelques petites touches machiavéliques... comme il y en avait dans "Mandragore" par exemple. Nous verrons où mèneront les prochaines idées et inspirations... pour le
    • Une fécondité fascinante. Je confirme. Quelquefois, quand-même, je "plains" tes personnages secondaires. Bon peut-être ne le sont-ils pas et je pourrais découvrir des vérités effrayantes sur le machiavélisme d'un apprenti-sorcier manipulant les arcanes de tes univers manuscrits. Troublant comme toujours.
  • Statistiques des blogs

    • Total des blogs
      1 289
    • Total des billets
      4 419
×