Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'richesse'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

21 résultats trouvés

  1. Selon vous, quel est le moyen le plus efficace et le plus rapide pour devenir riche tout en restant honnête ?
  2. Les maisons de Bill Gates et d'autres membres importants de la nouvelle liste Forbes 400 Avez-vous déjà consulté le dernier "Forbes 400 : The Full List of the Richest People in America" ? Surprise, Bill Gates, avec une valeur nette de 81 milliards de dollars, est classé numéro 1 pour la 23ème année consécutive. Pendant ce temps, son ami Warren Buffett est tombé à la troisième place pour la première fois en 15 ans, avec une valeur nette de 65,5 milliards de dollars. Grâce à la flambée des cours des actions des entreprises de haute technologie, les PDG à la tête de ces entreprises semblent avoir accumulé des richesses à un rythme beaucoup plus rapide que les autres. Clickez ici pour la suite
  3. Selon vous, quel est le moyen le plus efficace et le plus rapide pour devenir riche tout en restant honnête ?
  4. J'ai remarqué à quel points les gens perdaient la boussole de la raison et de la morale dans des conditions extrêmes comme la pauvreté ou le manque de ressources en général. Finalement tout se passe comme si les préoccupations morales, notamment humanistes mais même écologiques, ne venaient jamais qu'embarrasser ceux qui ont le bouche pleine à tous les niveaux. Le radeau de la méduse est une histoire de ce genre : les marins sur le bateau "La méduse" ont cassé leur gouvernail, et erré en pleine mer durant des mois sans moyen de faire repartir leur bateau dans la direction souhaitée, et sans nourriture à bord. Qu'ont-ils fait alors ? Ils ont sombré dans le cannibalisme, ils se sont entre-tués et certains sont même devenus à moitié fous dans cette aventure. Alors nous trouverons sans doute des contre exemples dans l'Histoire, comme certaines situations d'entraide dans les camps de la mort nazis par exemple, alors que les gens auraient pu décider de se marcher sur les pieds : mais c'est alors plus de la politesse du désespoir, quand il n'y a plus rien à gagner d'aucune façon possible, alors il ne reste que la solidarité pour faire face au marasme général. Par ailleurs, tous les pauvres ou même les SDF ne sont pas pour autant des délinquants. Mais il me semble observer que la mesquinerie et la rapine restent des comportements majoritairement provenant des classes populaires, tandis que la masse n'a souvent pas ce sursaut de dignité qui lui permet de conserver sa dignité et de rester droit dans ses bottes moralement parlant quand les ressources viennent à manquer. Celui qui n'a pas l'argent pour acheter du biologique ou du commerce équitable, achètera les produits bas de gamme produits dans des conditions désastreuses et nuisibles pour tous, ce qui lui permet de retrouver de la marge sur son pouvoir d'achat. Les gens dans la misère économique et sociale votent pour des partis extrêmes et relayent des discours douteux, et peu leur importe la moralité ou la bonne foi de la personne qu'ils élisent ou de ce qu'ils disent. Les quartiers populaires sont remplis de gens à la morale douteuse et qui s'adonnent aux trafics en tous genres (il est connu en sociologie que la pauvreté engendre la délinquance). Les gilets jaunes sont révoltés parce qu'on les empêche de rouler sans polluer avec leurs voitures diesel, etc.. etc.. Peut-être que le manque de préoccupation morale ou la crise des valeurs s'origine uniquement là : dans l'augmentation de personnes sous le seuil de pauvreté, les inégalités grandissantes qui font que même l'estomac vide on doit vivre à côté de gens qui font des banquets et qui le montrent (à la télévision par exemple). Faut-il avoir la bouche pleine pour avoir des préoccupations morales ?
  5. Les écarts de richesse ne sont pas un problème et prétendre vouloir les réduire est immoral. [...] L’écart de richesse n’est pas un souci. Ce n’est que le produit des individus qui exercent leur liberté en vue de poursuivre les intérêts qui leur procurent davantage de satisfaction : soit en produisant des biens et des services pour autrui, soit en consommant ce que les autres produisent. Ceux qui rendent beaucoup de service accumulent des richesses. Il y a un problème lorsqu’il n’y a plus d’écart de richesse. Par divers moyens de redistribution des richesses, les autorités tentent d’égaliser les revenus et créent par maladresse une classe défavorisée permanente. En outre, la réduction des richesses par la confiscation des biens personnels réduit l’incitation à répondre aux besoins des autres. Moins de biens et de services sont produits et moins de richesse est créée. Finalement, une spirale fatale se produit et nous y perdons tous. La satisfaction des attentes, des besoins et des désirs et la création de richesses profitent à tous, en particulier aux pauvres. L’écart existe toujours, mais le niveau de vie des pauvres s’est considérablement accru. Ce qui était autrefois considéré comme du luxe, accessible uniquement aux riches, est devenu quelque chose d’ordinaire, même pour les « pauvres ». Réfrigérateurs, climatiseurs, automobiles, téléphones, ordinateurs, lave-linges et sèche-linges sont devenus monnaie courante. Pourquoi ? Parce que les professionnels et les créatifs ont eu la liberté de répondre aux besoins du plus grand nombre, élevant ainsi le niveau de vie de tous : les consommateurs ont comblé leurs besoins et les producteurs ont créé de la richesse. https://www.contrepoints.org/2018/01/05/306569-luttant-contre-inegalites-cest-liberte-quon-assassine Ainsi, depuis 1980 les inégalités de niveau de vie ont augmenté en même temps que la pauvreté a diminué dans le monde. Les inégalités ont augmenté depuis 1980 mais la pauvreté a fortement reculé http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/les-inegalites-ont-augmente-depuis-1980-mais-la-pauvrete-a-fortement-recule-1327144.html
  6. Jean-Luc Mélenchon dit-il vrai sur la richesse ? Mercredi 16 octobre - 17:34 Le leader du Front de gauche pousse un nouveau coup de gueule. "Y'en a marre ! De l'argent, il y en a ! Il est confiné à certains endroits. Le pays n'a jamais été aussi riche".... Vrai Si la déclaration de Jean-Luc Mélenchon n'est pas nouvelle, elle prend une résonnance particulière, une semaine seulement après la publication d'une étude édifiante de la célèbre banque Crédit Suisse, le Global Wealth Report, le rapport 2013 sur la richesse mondiale. Richesse mondiale au top L'étude nous apprend que la richesse dans le monde a grimpé de 68% depuis 2003, malgré la crise qui frappe les économies depuis cinq ans. La richesse a atteint 241.000 milliards de dollars. C'est le niveau le plus haut jamais atteint, d'après le rapport. France bien placée Entre 2012 et 2013, c'est aux Etats-Unis que la richesse globale a le plus augmenté. Le deuxième pays où elle a le plus progressé est la Chine, suivi de l'Allemagne et de la France. La hausse de la richesse en France a été énormément aidée par la bourse depuis deux ans. Le CAC 40 a gagné 15% en 2012 et 15% depuis début 2013. Forcément, ceux qui possèdent des actions s'enrichissent actuellement. Richesse aux mains d'une minorité Si l'on se doute que la richesse est confinée dans les poches d'un nombre réduit de personnes, l'étude du Crédit Suisse a le mérite de mettre des chiffres sur la table. Et notamment celui qui révèle en pleine lumière les inégalités de patrimoine. Aujourd'hui, 46% du patrimoine mondial appartient à seulement 1 % des ménages. A l'inverse, les deux tiers des adultes de la planète possèdent seulement 3% de la richesse globale. Suite de l'article... Source: France Info
  7. Piloute1

    Dissertation

    Bonjour tout le monde, J'ai une dissertation de Francais à rendre pour la rentrée, et je ne sais pas du tout comment m'y prendre. Je n'ai jamais fait de dissertation! (Et oui, en 1° et au moi de Janvier! ...) Le sujet est : Dans quelle mesure, loin d'etre une reprise conventionnelle, l'utilisation d'un topos peut-elle contribuer au plaisir et à la richesse d'un roman? Je vous avoue que je sèche complètement.. J'ai maintenant finis ma dissertation. Merci à ceux qui ont voulu m'aider! Cependant il me manque une ouverture dans ma conclusion, des idées?
  8. Jadis, les formes étaient exhibées. Ces femmes que l'on voit sur les tableaux, ces femmes que l'on voit sur les premières photos, toutes ces femmes avaient des formes. Force est de reconnaître qu'à l'heure actuelle, la tendance n'est plus la même. Oh, certes, on trouvera beaucoup de personnes dirent qu'ils aiment les formes, mais ne nous leurrons pas, il demeure une pression social sur la minceur féminine. La question que je me suis posé était "Pourquoi ?" Pourquoi est-on passé du statut millénaire de l'importance des formes chez la femme ? Et déjà, qu'en est-il de ce "statut millénaire" ? Les premières statues féminines, les vénus ( 1 ) avaient des formes carrément hypertrophiées. À cette époque (jusqu'à -12.000 ans, le paléolithique donc), de nombreux points indiquent que l'on vénérait, chez la femme, son statut de mère, et, avec cela, ses formes. Pour autant, durant l'antiquité, les choses deviennent plus complexes. Ainsi, à Rome, il faut un corps convenablement nourri, mais pas trop, et un teint pâle. En Égypte, à l'inverse, on les préfère à l'instar de Nefertary ( 2 ), c'est à dire mince et musclée. En revanche, leur visage est moins foncé également que celui des hommes sur les représentations. En Grèce, la femme a des formes, et des muscles, comme une synthèse des deux autres, alors même que le canon romain lui est postérieur. Durant le moyen-âge, en revanche, le canon change brutalement. La femme perd beaucoup de ses atouts. Ses seins doivent être menus, et son côté féminin, très peu mis en avant. (3) À l'arrivée de la renaissance, les choses changent à nouveau. La femme doit avoir des formes, être pulpeuse. (4) La naissance de Vénus de Botticelli (5) est explicite. Vénus a un ventre, Vénus a des formes. (on pourra arguer que Rafaello les faisait plutôt mince, mais Rafaello est un cas à part). Le XVIIème change encore les canons, avec la forte poitrine et la taille de guêpe, avec l'arrivée prégnante du corset (inventé le siècle précédent). Le XVIIIème siècle opère, à nouveau, un changement, avec le retour des formes, et la volonté d'un naturel. Les femmes ont droit d'avoir des hanches, et des formes. le XIXème fait un combo. D'un côté, on a la volonté des femmes très forte, de l'autre, des femmes squelettiques, à la beauté venue de la maladie. Quant au XXème siècle, nombreux le connaissent. D'abord les femmes musclées (garçonnes), ensuite les femmes pulpeuse (monroe) et enfin, la descente petit à petit vers le maladif, l'anorexique. Ce qui est curieux, en voyant ceci, c'est que l'on voit, tout d'abord, que la beauté n'a pas toujours été affaire de forme. néanmoins, cela ne permet pas de répondre à la question: D'où viennent les canons de beauté ? C'est à partir de ces faits que je vais proposer ma vision des choses: de la richesse. Vous aurez noté que j'ai indiqué, pour l'antiquité, les teints pâles et moins foncés en Égypte et à Rome. Ce n'est pas gratuit. En effet, un teint hâlé signifiait un travail en extérieur, et donc, une activité manuelle, laquelle était donc témoin d'une certaine pauvreté. Premier indice. Parallèlement, n'était-il pas difficile d'avoir des formes jusqu'à il y a peu ? En effet, être gros, impliquait de bien manger. Or, cela n'était pas forcément accessible à tous. Concernant le XVIIème, l'explication paraît pertinente, puisqu'un corset est une chose que tout le monde ne peut pas s'offrir, même à cette époque. On pourra arguer trois points qui semblent paradoxaux. En premier, l'Égypte et son canon de la minceur. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu'à cette époque, l'Égypte est l'un des pays les plus riches. Les famines n'y existent pratiquement plus, et la population est globalement très bien nourrie, ce qui peut expliquer cela. Deuxièmement, le moyen-âge. mais là encore, la suppression des formes relève de la réaction théologique, puisqu'au-delà des formes, c'est la féminité en elle-même qui est attaqué (on n'aura pas besoin de rappeler l'image de la femme) Troisièmement, le XIXème siècle, et la femme malade. Sur ce point, je ne peux partir qu'en hypothèse. On peut imaginer qu'elle est l'anti beauté, en réaction avec l'autre canon de beauté du XIXème, née d'un rejet de la bourgeoisie, et portée par le romantisme (maladie psychologique, folie étant érigé au rang d'art à cette époque) À l'heure actuelle, devenir gros, tout le monde, ou presque, dans notre société occidentale s'entend, bien sur, mais c'est une évidence, vu que je ne parle que de ça depuis le début, tout le monde donc, peut le faire. Mais être maigre implique une maîtrise de soi, implique un contrôle OU de l'argent. Pour payer les différents traitements. De cela, je me demande donc si les canons de beauté de notre chère société ne serait pas profondément lié à la manière de montrer sa richesse, à la difficulté à atteindre un état, soit parce qu'il nécessite de l'argent, un statut, et ce qui va avec, soit parce qu'il nécessite une forte "maîtrise" de soi. (1) http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/70/Wien_NHM_Venus_von_Willendorf.jpg/220px-Wien_NHM_Venus_von_Willendorf.jpg (2) http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d7/Maler_der_Grabkammer_der_Nefertari_004.jpg/220px-Maler_der_Grabkammer_der_Nefertari_004.jpg (3) http://ivn.chez.com/femme/beldame.jpg (note: tableau de la toute fin du moyen-âge, 1460, petrus christus) (4) http://www.photos-galeries.com/wp-content/uploads/2008/08/estree.jpg (note: gabrielle d'estrée et sa soeur, fin 16ème, inconnu) (5) http://2.bp.blogspot.com/_2RUY5W2LLjs/TF0iCnskGQI/AAAAAAAAE-U/XEs2gPS5FFU/s1600/botticelli+La+naissance+de+V%C3%A9nus.jpg
  9. Pourquoi Freud suscite tant de passions? Dimanche 16 Mai - 10:56 Image © Keystone Plagiaire, imposteur, menteur, incestueux, adultère, avide de richesse, voilà le Sigmund Freud raconté par Michel Onfray dans son dernier livre. Pourquoi le père de la psychanalyse fait-il encore scandale aujourd'hui? Par Isabelle Taubes Suite de l'article... Source: lematin.ch
  10. querida13

    être riche

    A partir de quelle somme d'argent vous sentirez vous riche ?
  11. Pouvions-nous réellement l'imaginer sans le voir ? 828 mètres de haut, c'est tout juste crédible... Et pourtant, Dubaï l'a fait ! Sa dernière excentricité, Burj Khalifa, dépasse, et de loin, le gratte-ciel Tappei 101 à Taiwan. Comme à son habitude, Dubaï s'impose comme une destination où toutes les folies sont permises. L'émirat des grandeurs et de la démesure peut donc se vanter aujourd'hui de posséder la plus haute tour du monde. Pour ceux qui auraient du mal à visualiser, il suffit d'imaginer à peu près deux fois la taille de la Tour Eiffel. Difficile vous direz-nous... Mais difficile n'est pas Dubaï.
  12. Avançant sur les eaux du Golfe, cet ensemble d'îles en forme de croissant s'étendra sur 81 kilomètres carrés. Devenant le plus grand front de mer au monde, il détrône ainsi l'île de Manhattan à New York. Palm Island, Cette île artificielle en forme de palmier géant prévoit d'abriter prés de 500 appartements, 2 000 villas, 25 hôtels et 200 boutiques de luxe. Cent vingt-cinq kilomètres de côte supplémentaires seront ainsi créés. Au large de Dubaî, prés de 300 îles artificielles formeront un planisphère où figureront tous les pays du monde. Si vous voulez acquérir une de ces îles, il vous en coûtera entre 6,2 à 36,7 millions de dollars.
  13. Un incendie menace un sanctuaire végétal au Paraguay Jeudi 08 Juillet - 11:31 © KEYSTONE | Le Pantanal est considéré comme l'une des plus grandes richesses de biodiversité au monde éCOLOGIE | Le sanctuaire du Pantanal, qui abrite des milliers d'espèces, est menacé. ATS Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  14. Les classes moyennes sont-elles matraquées par l’impôt ? Que sait-on véritablement des coûts et des bénéfices de la redistribution pour les classes moyennes ? Deux études récentes montrent qu’elles sont certes fortement imposées, mais comme la grande majorité de la population – y compris les bas salaires. Les vrais enjeux sont ailleurs, dans la situation privilégiée des 1 % les plus riches et dans l’évolution future des dépenses publiques... Lire l'article d'Antone Bozio sur laviedesidees.fr Antoine Bozio est directeur de l’Institut des politiques publiques (IPP), chercheur associé à l’École d’Economie de Paris et Research fellow à l’Institute for Fiscal Studies (IFS).
  15. samifadi

    Sami

    Bonjour tout le monde, je suis ici par hasard! je cherchais un forum qui parle de la vie des gens riches, j'aimerais devenir un grand riche moi aussi, et je me suis trouvé ici. Je suis marocain, enseignant et doctorant chercheur en physique. J'aime la lecture, et l'écriture aussi. J'essais d'être utile quand je suis inscrit sur un forum. J'attends vos commentaires ou questions.
  16. Je me demande comment cela se fait que deux choses aussi contraires puissent être aussi proches. Il me semble que c'est un problème de vocabulaire. A priori, le terme nationaliste devrait désigner le fait d'être un groupe uni à l'intérieur des frontières d'un pays. Or il est utilisé pour désigner la fragmentation du pays avec des boucs émissaires. D'autre part, défendre son pays ne signifie pas asservir les autres pays et rêver de domination mondiale. Donc, on devrait plutôt dire "bouc-émissairisme impérialiste". Ensuite, socialiste désigne le fait d'avoir une répartition des richesses, sans plus de précision. Mais cela est contradictoire avec le bouc-émissairisme, puisque cela consiste à prendre tout à des minorités. C'est exactement le contraire de la répartition. Donc, pour le national-socialisme, on devrait plutôt dire "sélectivement socialiste". En résumé, le national-socialisme désigne en fait le "bouc-émissairisme impérialiste sélectivement socialiste". Je suis d'accord que ça fait un peu long, si vous avez plus court... Une fois cette précision faite, on voit plus la différence avec le patriotisme social, qui désigne simplement une inclination à protéger l'intérêt de la nation, c'est-à-dire l'intérêt du groupe social dans la mesure où la nation correspond à une délimitation linguistique et culturelle, et à désirer un minimum de répartition des richesses. Cela est incompatible avec la recherche de bouc-émissaires comme l'antisémitisme, l'homophobie, la racisme, etc. Mais bien sûr, si on veut répartir les richesses et qu'il y a des juifs parmi les riches, on ne va pas les épargner d'un impôt sous prétexte que ce serait de l'antisémitisme. Il est essentiel de faire la distinction entre l'appartenance religieuse, culturelle etc. d'une personne en particulier, et son patrimoine. Après, personnellement, je tiens à un patriotisme social avec limitation du capital, c'est-à-dire, non seulement une certaine redistribution, mais aussi une limitation de la richesse individuelle, afin que l'on puisse réussir dans la vie, mais pas devenir un petit dictateur de son "groupe" économique. Est-ce que vous penser que cette explication est satisfaisante au sujet de l'apparente proximité entre national-socialisme et patriotisme social ? Sinon, avez-vous une autre explication ? Ou bien pensez-vous que c'est la même chose quand même ?
  17. Je me souviens, un jour, j'étais allé voir un professeur en développement personnel et une des choses qui me marquera pour toujours, c'est qu'il disait : "Votre différence, c'est votre richesse" En quoi êtes vous différent des autres ? Qu'est ce que le voisin à votre avis ne pourra jamais vous voler et même plutot en bénéficier à tout jamais? J'ai une idée en ce qui me concerne, mais j'ai besoin savoir vous, en quoi vous êtes différent des autres.
  18. EXTRAITS ""Quatre années de difficultés économiques ont fait flamber la misère, la précarité et la criminalité. Revue de détail de ces petits et grands drames dont la crise est le principal scénariste. Privé de RSA depuis le mois de mai, alors qu'on lui réclamait pour la quatrième fois des pièces justificatives complémentaires, Y. C. s'est soudain aspergé de white spirit avant de se transformer en torche sous les yeux de l'agent d'accueil de la CAF de Mantes-la-Jolie (Yvelines) avec qui il conversait calmement jusque-là. Ce quinquagénaire, père de deux enfants, devait succomber à ses blessures cinq jours plus tard, le 13 août. La fin de l'espoir est le commencement de la mort. En tuant l'espoir à petit feu, la crise met de l'essence dans le moteur des faits divers - vols d'or, razzias sur le cuivre, arrachages de colliers, infractions à l'environnement, saucissonnages... Et elle tue, avec une augmentation des violences, contre soi-même et contre les autres. Elle oppose en même temps un lourd démenti à tous ceux qui prétendent que criminalité et misère ne sont liées en aucune façon. Quelques exemples. A Nîmes, dans le Gard, des patrons, victimes d'une grande tension dans leur trésorerie, sont soupçonnés d'avoir embauché des voyous pour récupérer de l'argent qu'on leur devait. Ils ont fini sous les verrous, mis en examen pour «complicité d'extorsion». Drame de la crise ? Cela en a tout l'air. Dans la forêt guyanaise, des orpailleurs illégaux ont accueilli à l'arme de guerre une colonne de militaires. Bilan : deux morts. Drame de la crise ? Jamais le prix de l'or, valeur refuge par gros temps, n'a été aussi élevé. ......(........)........ La chasse aux coffres-forts C'est la crise ! Par peur du grand krach, de nombreux épargnants, qui ne font plus confiance aux banques, choisissent de vider leurs comptes. Problème : que faire de ces tas de billets ? Voilà comment le bon vieux coffre-fort est revenu à la mode. Certains fournisseurs sont même en rupture de stock. Du coup, les gangs de cambrioleurs sont à l'affût. Ils planquent devant les magasins, guettent les acheteurs et les suivent jusqu'à leur domicile. Où ils reviendront plus tard, la nuit de préférence, et ils n'hésiteront pas à déployer toutes les violences pour obtenir le sésame, la combinaison qui permettra de rafler le magot. On parle de «saucissonnage» à domicile ; tout est dit dans cette référence à la charcuterie.""lire en entier sur ! http://www.marianne2.fr/Quand-les-faits-divers-racontent-la-crise-1-3_a222291.html http://www.marianne2.fr/Quand-les-faits-divers-racontent-la-crise-2-3_a222314.html http://www.marianne2.fr/La-crise-racontee-par-les-faits-divers-3-3_a222315.html une petite larme pour ceux qui voient réduire leur pouvoir d' achat : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20120620trib000704876/le-nombre-de-millionnaires-augmente-mais-au-total-leur-fortune-diminue.html http://www.lepoint.fr/economie/la-france-record-europeen-du-nombre-de-millionnaires-19-10-2011-1386400_28.php
  19. la richesse des 1% de la population riche mondiale dépasse celle des 99% reunis Mon lien
  20. Depuis que la diplomatie française a été prise en flagrant délit de soutien à la dictature en Tunisie, le discours officiel a certes changé, mais en Afrique, les autocrates du pré carré, soutenus depuis des décennies, sont toujours là. Leur doyen, le camerounais Paul Biya, est en place depuis 29 ans et brigue un nouveau mandat lors d'une élection à un tour, le 9 octobre. Il parait qu'il y a une élection présidentielle au Cameroun le 9 octobre prochain. Il parait qu'il y a une vingtaine de candidats qui s'y présentent. Il est difficile de le croire quand on arpente les rues de Yaoundé ce 26 septembre. Sur tous les panneaux, dans tous les quartiers, s'étale la même et unique image, celle de Biya. Tous les journaux, du quotidien gouvernemental aux titres de la presse privée, sans compter les feuilles apparues pour l'occasion et les magazines en couleur et papier glacé qui ont poussé comme des champignons, tous offrent la même publicité pour Biya. On imagine les milliards de francs CFA qui ont été engloutis dans cette exhibition mégalomane inondant le Cameroun d nord au sud et de l'est à l'ouest. Les ministères sont vides. Leurs occupants ont été priés d'aller faire campagne dans leurs villages respectifs. Selon le nombre de voix qu'il y aura chez eux pour Biya, ils seront reconduits ou chassés. Le seul résultat admissible est donc le 100%. Un hurluberlu candidat a été chassé de Mvoméka, le village du président, où il prétendait commencer sa campagne. Un autre s'est vu interdit de parole à Yaoundé. Cela ne fait que de petits échos, qu'on glane au détour d'une publication parmi cent autres. La télé d'Etat ne parle, du matin au soir, que d'un candidat unique. On a été accablé du compte-rendu du congrès du parti au pouvoir et les journaux se sont appliqués à commenter les discours d'ouverture et de fermeture, aussi ronflants et aussi creux l'un que l'autre, résonnant d'un vide sidéral, prononcés par l'occupant du trône. Ces discours, rédigés vraisemblablement par une agence de communication parisienne, Patricia Balme, communicatrice attitrée, ou Euro RSCG, n'ont pas le plus petit rapport avec une réalité camerounaise quelconque. On nage dans la fiction. Pendant ce temps-là, pourtant, la ville exprime éloquemment la plus implacable condamnation du régime qui pèse sur le Cameroun, depuis trente ans sous Biya, depuis plus de cinquante ans avec son maitre et prédécesseur Ahidjo. Ainsi, entre six heures du matin et huit heures du soir, on ne peut guère circuler en voiture sans se trouver paralysé dans de gigantesques embouteillages. Il y a à peu près autant de voies de communication qu'en 1940. Sans transports en commun, les habitants s'entassent dans des multitudes de taxis et leurs déplacements sont réduits au strict minimum. Les piétons s'aventurent sur des trottoirs défoncés ou absents. Vous pouvez vivre des années dans un quartier sans avoir jamais vu l'autre bout de la ville qui est sur une autre planète. S'y aventurer vous coutera bien une journée entière. 150 élèves par classe Il est vrai que vous avez du temps à perdre parce que seul un Camerounais de vingt à soixante ans sur cinq a un véritable emploi. Les autres végètent dans ce qu'on appelle l'informel, qui consiste à vendre tout et n'importe quoi : trois gousses d'ail, quelques étuis de mouchoirs en papier. Les files de voitures immobilisées avec leurs occupants sont arpentés par des jeunes qui offrent des panoplies d'objets les plus improbables. Parmi les jeunes de ces esquades, on trouve des diplômés de l'enseignement supérieur aussi bien que des analphabètes que leurs parents n'ont jamais pu envoyer à l'école, faute de moyens. Le pays cumule le manque de débouchés et le manque d'éducation. La scolarisation est en recul et ses conditions se sont détériorées. Les classes des écoles publiques en zone urbaine voient se relayer deux groupes de cent cinquante élèves chacun, un le matin, un l'après-midi, pour une cinquantaine de places assises avec pupitre. Les enfants du couple présidentiel sont eux au collège en Suisse. La santé publique n'est pas en reste. Son niveau ne cesse de se dégrader également. Les soins et les médicaments sont payants. La mortalité infantile est de 136 pour mille à cinq ans (48 pour mille au très pauvre Botswana). Le paludisme, première cause de mortalité dans la population, ne recule pas. Alors que des pays très pauvres ont mis en place depuis des années la distribution gratuite de moustiquaires imprégnés, limitant notablement le taux d'infestation paludéenne, le Cameroun vient d'annoncer une première distribution. La majeure partie du stock à distribuer a été détournée et revendue dans les pays voisins. La séroprévalence du VIH chez les adultes de 15 à 49 ans se situe encore autour de 5% et seules 20% des femmes enceintes séropositives ont accès au traitement antirétroviral pour prévenir la transmission du VIH chez leur bébé. Pourtant, la fondation Chantal Biya, épouse du chef de l'Etat, recueille depuis des années des fonds colossaux sur le marché mondial des ONG et milliardaires donateurs. 95% des camerounais hors-jeu Avec vingt millions d'habitants pour un pays à peu près grand comme la France, le Cameroun dispose des ressources les plus abondantes, en eau, en terres cultivables, en minerais précieux, en pétrole. Ces richesses font le bonheur des multinationales et engendrent de juteux profits qui s'envolent dans les paradis fiscaux. Une oligarchie politique s'engraisse des commissions prélevées sur les contrats de traite. Aucun de ces deux termes de l'équation camerounaise ne tient à ce que change quoi que ce soit. Le troisième terme, c'est-à-dire 95% de la population, est hors-jeu. Incommodé par les vertueuses recommandations des grands Etats, qu'inquiète une situation de plus en plus explosive, le pouvoir lutte pied à pied pour vider de son sens chaque timide initiative en faveur de la transparence et de la démocratie. Il a déployé les grands moyens pour débaucher les petites vertus du discours de la moralisation publique. Ainsi Pauline Biyong, un des membres d'Elecam supposés indépendants, qui s'était fait remarquer par des appels à la fin du système Biya, a-t-elle récolté le mirifique marché de l'affichage pour Biya. C'est la plus voyante des trahisons mais ce n'est pas la seule. L'opposition quémande les miettes pour faire de la figuration dans le grand Barnum de l'autocélébration du pouvoir. Le discours officiel français dans tout ça ? Le summum de la dérision tranquille : "C'est au peuple camerounais de choisir son destin." Malgré les hélicos français anti-émeutes ? Chiche !
  21. La vie est une chance, saisie la. La vie est une beauté, admire-la. La vie est un rêve, fais en une réalité. La vie est un défi, fais lui face. La vie est un devoir, accomplis-le. La vie est un jeu, joue-le. La vie est précieuse, prends en soin. La vie est une richesse, conserve-la. La vie est un amour, jouis-en. La vie est un mystère, perce-le. La vie est une promesse, remplis-la. La vie est une tristesse, surmonte-la. La vie est une aventure, ose-la. La vie est un combat, accepte-le. La vie est un bonheur, mérite-le. La vie c'est la vie, défends-la
×