Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'amis'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

21 résultats trouvés

  1. Bonjour à vous, J'ai 22 ans et je suis à la recherche de solution sur comment sortir de ma zone de confort qui n'est pas en réalité confortable, je reste beaucoup trop souvent chez moi tout seul et je m'ennuie très vite. Malgré cela je préfère, j'arrive pas à aller voir les gens, puis même si j'y arrive je suis pas à l'aise avec. J'ai très peu d'amis et je dois dire que pour l'instant il n'y a que 2 avec qui je suis régulièrement sauf qu'on parle tout le temps de la même chose et on fait tout le temps la même chose et je commence à m'ennuyer. Mais malgré l'ennuie qui s'installe je n'arrive pas à aller voir ailleurs je préfère rester là. Tout ça me fait souffrir, j'ai l'impression d'être en contradiction avec moi même avec ce que je veux réellement comme une boucle. Je ne sais pas comment faire! merci pour votre aide
  2. pic et repic

    les gens

    bonjour, en ces temps moroses .... bonne journée et soyez prudent, de nos efforts collectifs viendra le salut.
  3. Michel777

    Réveillon!

    Qu’avez-vous prévu pour le réveillon ? Vous préférez réveillonner entre amis ou en famille ?
  4. Bonjour, je m'appelle Sacha. Je suis en 3ème. J'ai un réel problème qui m'énerve et que je n'arrive pas à résoudre. Pour vous décrire ma situation : l'entourage que j'ai au collège me prend pour un con, pour une victime des fois, ou même de bouche trou. Je sais à quoi c'est dû d'ailleurs: mon comportement avec les gens, tout simplement. En fait je fais une chose complètement stupide : je me fais remarquer, mais vraiment beaucoup remarquer. J'essaye d'être drôle etc... Alors qu'en fait je dis n'importe quoi et je suis surexcité (impossible de tenir 1 seconde sans bouger ou faire un geste qui me paraît drôle sur le moment). À cause de ça, les gens me prennent pour un con. Sa m'arrive seulement quand je suis avec des gens de mon collège (souvent des gens assez populaires). Je ne peux pas m'enpêcher de faire ça. Sur le coup je me dit que sa pourrait être cool de gesticuler tout le temps pour me faire remarquer auprès du mec le plus drôle de la classe. Mais c'est plus tard (souvent quand je rentre chez moi après les cours) que je me rend compte que c'était stupide et malaisant. À cause de ce problème, ma vie sociale du quotidien est horrible. Ah et il y a aussi les gens qui te font croire que t'es leur pote, alors qu'en fait t'es un bouche trou à leur yeux. Y a ceux aussi avec qui j'ai réussi à tisser des liens, mais qui font genre que je ne suis qu'un mec stupide à ces yeux quand d'autre personnes se ramène. Des genre de focu, qui font genre qu'ils ne m'aiment pas (comme beaucoup de gens) alors qu'en réalité on a passé des bons moments ensemble. Je sais plus quoi faire, j'ai envie de sortir avec des gens, mais n'ayant pas "d'ami", je ne peux rien faire, ce qui fait que je suis dans la virtualité : je parle avec beaucoup de gens que je connais peu sur les réseaux sociaux, j'essaye de divertir les gens, de leur faire plaisir en postant des sketchs sur YouTube (beaucoup aime bien, mais j'ai toujours la popularité d'être con). Enfin bref, j'aimerais avoir de l'aide pour sa parce que franchement sa me ronge. Deux filles dans mon collège "m'aime bien" et veulent m'aider, mais je sais qu'une fait sa pour la popularite (un ami en plus pour elle), et l'autre me fait comprendre que je lui fais pitié... Help les gens.
  5. "Un jour tu me tromperas avec l'un d'eux, si ce n'est avec tes copines lesbiennes". Voilà le genre de réflexion que j'ai entendu dernièrement de la bouche de mon conjoint. La raison ? Dans mon cercle très restreint d'amis il n'y a que des hommes plus deux lesbiennes. Les dernières femmes non lesbiennes qui en faisaient partie étaient âgées et sont hélas décédées. Alors concernant ses amis à lui, ce sont seulement des hommes en couple et -chose qui ne me plaît vraiment pas- quand on leur rend visite c'est les messieurs d'un côté pour causer de sport et de leur boulot, les dames d'un autre. C'est à dire que pendant ces visites je me farcis des bonnes femmes avec lesquelles je n'ai pas la moindre affinité. Inutile de préciser si je me fais chier. Leurs conversations me paraissent au ras des pâquerettes : ça cause régime alors que ça passe son temps à s'en foutre plein la lampe, ça cause cuisine alors que ça n'aime que le fade, ça se vante d'un nouveau vêtement ou d'une nouvelle paire de chaussures achetés alors que ça n'a aucun goût et surtout pas la silhouette pour porter de telles choses (taille épaisse, gros cul, pieds gigantesques). Ces médisances suivies de ricanements aussi ce que ça peut me saouler : des caquets de vieilles sorcières, manque plus que le chaudron, c'est lourdingue franchement. Puis comme je ne sais pas feindre elles le sentent et me prennent en grippe, du coup parmi elles c'est une pique par ci, une autre par là, des vacheries distillées à la discrète mais bien sentie n'empêche. Je me demande ce qui me retient de les traiter de poufiasses et de me barrer en claquant la porte. Ou plutôt oui je sais ce qui me retient : la peur de provoquer des fâcheries insurmontables entre mon conjoint et ses amis (si ce n'est entre lui et moi). Pourtant lui ne s'est pas gêné pour me reprocher de me complaire parmi d'autres hommes ainsi que deux lesbiennes. C'est en toute amitié naturellement, et moi je sais qu'il n'y aura jamais de tromperie, qu'un ami reste un ami et ne devient pas un amant (pas chez moi en tout cas, je me connais). Tous ces hommes sont hyper-intéressants, hyper-drôles, hyper-serviables et d'un caractère noble. Quant aux deux lesbiennes ce sont deux super femmes pleines de qualités, d'une noblesse d'âme sans faille, intelligentes, ouvertes, sur qui l'ont peut compter. Sans commun avec ces abruties hétéros avec qui je ne nouerai jamais aucun lien d'amitié. J'ai expliqué tout ça à mon conjoint mais cela semble tout chambouler dans sa tête... et puis cette jalousie qui rôde toujours, ce manque de confiance. Je ne vais pourtant quand même pas tourner le dos à tous mes amis pour lui ? Comment faire pour qu'il comprenne qu'il n'y a aucun risque que mes amitiés virent à l'adultère ? Que pensez-vous de son attitude ?
  6. Andrea

    Des sorties amicales

    Des suggestions de sorties amicales à Angoulême ?
  7. Auriez-vous des conseils SVP ?
  8. Bonjour, Je sais pas trop dans quel sections je pouvais en parler mais j’y vais. Il y a 2-3 mois de cela, deux anciennes amies d’enfance très proches ont repris contact avec moi. Pour vous situez il y a longtemps de cela j’ai déménagé dans une autre ville et nous nous sommes perdu de vu au fur et à mesure des années. Il arrivait que j’en revoyais une tous les deux ans comme ça. Bref. Comme on se suivait depuis longtemps sur les réseaux sociaux et qu’on se souhaitait des joyeux anniversaire, on restait un minimum en contact. Donc ces filles étudient maintenant dans la même ville que moi et m’ont envoyé un message pour savoir si on pouvait déjeuner ensemble. J’etais Trop contente ça faisait longtemps qu’on s’était pas vu. Pourtant depuis 2-3 mois plus rien. J’ai pourtant essayé de relancer ce déjeuner mais à chaque fois elles pouvaient pas et leurs réponses étaient froide. J’avais peur d’etre Trop insistante mais sinon elles ne prenaient pas l’initiative. je trouve ça étrange de vouloir reprendre contact pour au final me rejeter et me traiter comme une moins que rien. je voulais donc savoir votre avis sur cette situation et que dois je faire ? Ça me rend hyper triste parce que j’avais Beaucoup d’espoir de reprendre contact.
  9. Bonjour Voilà , j'adore être seule chez moi et en même temps voir du monde à l’extérieur Donc , j'adore voir du monde mais une fois chez moi , je ne veux voir personne et vivre tranquille Autrement dit , comment créer des liens sans pour autant être envahi ? (et sans blesser personne) Ma famille je l'ai larguée , trop envahissante , venant sans prévenir et n'importe quand Une fois je me suis donc décidée à faire quelques sorties avec la mairie (resto , parc d'attraction , cinéma .....) tout se passe bien , c'est très animé , beaucoup de discussions , c'est joyeux Mais à un moment , la plupart des personnes veulent dépasser ce cadre et prolonger ..... Soit elles veulent venir chez vous où vous inviter chez elles Et c'est là que tout se gâte Si j'accepte par pure politesse , on me reproche après de ne pas rendre l'invite , ou si je dis non , on me catalogue de quelqu'un "qui ne sait pas s'amuser" Puis il y a aussi les : "c'est au tour de "Starqueen" de nous inviter" !! Je ne réponds pas et alors on me fait passer pour une radine ou quelqu'un qui a des choses à cacher Du coup j’arrête les sorties pour être tranquille Je veux juste garder un endroit où je ne serai jamais dérangée , mais pour cela , j'ai l'impression qu'il faut du coup , vivre reclus
  10. Bonjour, Vous aimez les balades à moto ? Je vous remercie de vos réponses. Bonne journée à tous !
  11. Le titre annonce la couleur. Et maintenant par quoi commencer ? Par le début déjà : Avec mon compagnon tout va bien depuis le premier jour. Un seul hic : ses amis (et les femmes de ses amis). Quand il a compris que nos liens étaient fait pour durer, il m'a présenté à sa famille et j'ai fait de même avec la mienne : jusque là pas d'anicroche. Mais plus loin, il a tenu à faire de même avec ses amis. Là je n'ai pas voulu faire ma sauvage et j'ai accepté, en le prévenant néanmoins que les potes c'était pas du tout mon truc et que si nous allions tous deux les voir cela m'arrangerait autant qu'on n'en reparte pas trop tard. Alors ça s'est fait comme ça : un des amis invitait chez lui un soir et mon conjoint et moi nous venions mais en l'avisant que nous ne resterions pas plus tard que 22 h parce que nous devions nous lever tôt le lendemain pour un rendez-vous pénible qu'on s'était inventé afin de ne pas nous attarder chez lui sans vexer personne. Et puis de fait (comme je l'avais redouté) j'ai trouvé ces gens inintéressants, un peu vulgaires même, trop portés aux conversations qui fâchent, me déballant des trucs sans rougir par moment comme s'ils étaient certains que je serais forcément d'accord avec eux (genre les 80 km heures ça leur donne de l'urticaire, je me demande pourquoi vu que moi ça me plait de rouler à 60 km heures maximum). Je les ai trouvés sales (haleine forte, ne vont pas se laver les mains après avoir éternué grassement dedans...) En prime leur bouffe était dégueu, vraisemblablement l'œuvre d'une maîtresse de maison qui ne sait pas cuisiner (pâtes collées, mets insipides...) et puis ces réflexions et la figure qu'ils ont tirée quand ils m'ont entendu leur dire que je ne mangeais pas de viande. Enfin la moindre des choses quand on invite la femme d'un ami c'est de respecter ce qu'elle est. Trop portés sur l'alcool aussi ces gens ! Je n'ai pas aimé leur insistance pour me resservir des verres et j'étais à deux doigts d'envoyer yech mon hôte avec ses "Ah une fois n'est pas coutume !" "Encore une petite goutte t'as presque rien bu" (...) Bref j'arrêtais pas de me demander ce que je foutais là, puis à 22 h j'ai dit à mon conjoint qu'il était temps qu'on reprenne la route. Comme je m'y attendais ses maudits potes ont fait leur cirque pour qu'on reste, notre hôte nous a même proposé une chambre. Tout ça commençait à me courir sérieusement sur le haricot mais pour calmer les braises j'ai expliqué que c'était plus facile pour nous de partir de chez nous à ce rendez-vous parce qu'il avait lieu plus près. Je pense qu'ils ont tous senti mon agacement et que c'est à partir de là qu'ils ont commencé à me détester. Je le sais parce que depuis quand ils nous voient ensemble c'est à peine s'ils ne fuient pas, juste le temps de serrer la main à mon conjoint et de me regarder de travers et puis basta. Par contre quand il est seul ils discutent avec lui. Je pense qu'ils ont dû me trouver bien fière. En plus nos goûts, nos manières, enfin comment vous dire : en tout et n'importe quoi un fossé nous sépare. J'ai su dès cette soirée que je n'aurais jamais d'atomes crochus avec ces personnes-là. J'étais même surprise totalement que mon conjoint puisse avoir des amis comme ça. Avec eux il semblait parfaitement à l'aise, je le trouvais même différent que quand il est seul avec moi. En fait j'étais déçue qu'il puisse se sentir à l'aise avec des individus si différents de moi : je lui ai découvert un visage que je ne lui connaissais pas, et je lui en ai voulu d'avoir fait en sorte que je les rencontre pour leur faire plaisir parce qu'ils n'avaient jamais eu l'occasion de nous recevoir ensemble. Après tout moi aussi j'ai quelques copains, copines, et je ne les lui impose pas. Donc à partir de là pour moi c'était tout vu : ces gens ne me reverraient plus. Et j'ai interrogé mon conjoint : mais pourquoi faudrait-il que tes potes et moi on s'entendent ? Pourquoi -faute de pouvoir m'entendre avec eux- faudrait-il que je m'entende avec leurs femmes pour causer avec elles pendant que vous causez entre mecs ? Je lui ai demandé "on est pas bien tous les deux ensemble ? Pourquoi ceux-là devraient débarquer dans notre vie de couple ? C'est tes potes pas les miens, et ça le sera jamais. Il est d'accord mais je ne suis pas rassurée parce qu'il continuera à passer les voir. Je l'ai prévenu : Si jamais l'un ou l'autre tente un truc contre moi (genre une réflexion désobligeante vis-à-vis de moi) ou pour foutre le bordel entre nous deux tu l'arrêtes. Il a promis qu'il ne les laisserait pas dire de méchancetés sur moi, que je n'aurais rien à craindre. Pourtant je me demande si je ne ferais pas mieux d'insister purement et simplement pour qu'il n'aille plus du tout chez l'un ou chez l'autre. Pour ne rien cacher quand je l'imagine avec eux ça m'écœure. Puis d'un autre côté si j'insiste en ce sens je vais le couper d'amis de longue date, est-ce que j'en ai le droit juste parce que je suis devenue sa femme ? Que feriez-vous à ma place ?
  12. Hello. Mon meilleur ami se marie bientôt et je n’ai aucune idée du cadeau que je pourrais lui offrir. J’ai l’impression de lui avoir tout offert ces vingt dernières années.
  13. Alicelila

    Mes amies m'en veulent

    Bonjour tout le monde alors voilà ce qu'il se passe: Depuis quelques temps, je fais des truc méchants a mes amies (pas toutes) mais sans m'en rendre compte. Il y a une semaine, j'ai fait un truc qui a fait déborder le vase et mes amies m'ont fait la gueule. Deux jours après, elles ont fait un débat sur moi et l'une d'elles m'a enfoncé encore plus et vu que c'est une personne populaire, tout le monde la suivie. Je me suis excusé beaucoup de fois mais elles n'ont rien voulu savoir, heureusement ma meilleure amie reste avec moi et ne me fait pas la gueule. Bien sur, j'ai arrêté de faire des trucs méchants. J'aimerai savoir comment m'en sortir et me faire pardonner. Merci a ceux qui pourront m'aider.
  14. Bonjour, Je crois que je suis déprimé depuis mon enfance. Alors que j'essaye d'être enthousiaste, sociable, proactif dans ma vie pro et perso, je retombe dans une sorte "d'obscurité". Pourtant, je n'ai rien de grave qui puisse me causer tant de peine. J'ai des problèmes comme tout le monde mais rien qui me tourmente. Je suis dépressif sans raison, pourtant rien dans mon vocabulaire le laisse penser. J'ai même plutôt une certaine estime de moi-même. Mais je parle avec une voix basse ou en tout cas pas très "éclaircie". Alors que je souhaite sourire continuellement, mon visage me donne un air dépressif. Il m'arrive de rigoler quand je vois des sketchs mais tout de suite mes lèvres retombe ainsi . Sur les photos de moi petit, jusqu’à l'âge de 3 ans, j'étais tout le temps souriant, j'étais farceur. A 4 ans, j'ai eu ma circoncision au Maroc (mes parents sont musulmans) et j'ai vu des photos de moi pleurer, triste, renfermé. Mon frère, qui a 2 ans et demis de moins que moi, et qui a fait sa circoncision le même jour que moi, avait l'air normal sur les photos, comme s'il ne s'était rien passé. Je pense qu'il était vraiment très petit pour comprendre quoi que ce soit et aujourd'hui il a dans la vingtaine et est hyper sociable, a plein d'ami, alors que moi, je n'en ai plus qu'un véritable et encore, on ne vit pas dans la même ville. Comment se sera quand ça sera le cas? Je me souviens, après être rentré du Maroc, me dire cette phrase l'air étonné : "tiens, ça fait 4 ans que j'existe sur cette planète!" Aucun enfant ne se pose ce genre d'exclamation! Toute ma jeunesse, j'ai tiré la gueule sans raison et j'ai perdu petit à petit mes amis camarade de classe. Il s'éloignait. Aujourd'hui, je suis étudiant dans une région ou personne me connait pour une période de 6 mois (après je suis en stage) et j'ai essayé d'être enjoué, souriant, heureux. Je sortais en soirée. ça a duré 2 mois. Petit à petit, mes camarades de classe ont cessé de m’appeler pour des soirées et moi, j'ai arrêté de sortir. Il n'y a aucun froid mais voilà, les faits sont là. Je suis en face d'un problème que je n'arrive pas à résoudre malgré ma bonne volonté. Cette dépression m'empêche d'être proactif dans mes études: je ne travaille pas comme il le faudrait, j'en fais très peu, je "zone" sur Internet, je n'arrive pas à aller en salle de sport alors que je sais que c'est bon pour moi et que je dois perdre du poids mais voilà, je ne bouge pas. J'ai peur que ça porte préjudice à ma vie dans le monde du travail. Aujourd'hui, je suis allé a la boulangerie a coté de ma fac et je me suis installé au milieu de mes camarades de classe au nombre de 8, qui eux aussi était entrain de manger. Et bien croyez-le ou non, ils ont formé naturellement, au bout de 5 min, 2 groupes de 4 entrain de discuter de choses et d'autres et entrain de manger et moi, j'étais au milieu entrain de manger mon sandwich, j'étais sidéré. Leur corps étaient incliné de telle façon qu'ils étaient presque dos à moi. Et pourtant, aucun ne me déteste et je n'ai rien fait pour. Je n'ai pas parlé à un seul instant, je n'ai fait que manger mon sandwich et je suis allé ensuite en salle de td pour bosser mes cours. Je n'ai pas de problème avec ma famille, pas de gens qui me détestent, pas de soucis particulier. Je suis en bonne santé, plus ou moins. J'ai l'impression que ma dépression vient de ma circoncision (au vue des photos de famille que j'ai regardé) et que le problème est resté depuis. Pourtant, je ne suis pas contre la circoncision. Je n'ai aucun problème avec cela. Si on m'avait circoncis à l'âge d'1 ans comme mes frères, est-ce que cela aurait changé quelque chose? je me le demande. Est-ce que le problème vient de là ou est-ce que je me trompe de piste? Je suis allé voir 2 psy, un hypnotiseur, rien n'y fait. Et quand je suis allé voir ces professionnels, je pouvais aller mieux 2 jours et ensuite je revenais à ma dépression. Je me vois comme un enfant, et pas comme un adulte. Rien n'avoir avec mon comportement mais plutôt avec ma façon de voir les choses. Je vois des gens qui ont des postes à responsabilités, qui sont connu ou pas et je suis sidéré quand je vois qu'ils sont né la même année que moi ou qu'ils sont plus jeune que moi (alors que je leur donnerais 10 ans de plus que moi). Ma perception est bloqué à l'âge de l'enfant et ma dépression me retient. Je cherche à débloquer ce qui ne va pas pour enfin vivre ma vie.
  15. Peux-t-on faire confiance a ses propres meilleurs amies ? Je vais vous répondre par ma propre expérience , étant élève dans un lycée(général) on est souvent confronté à des catégories les gens populaires,les gens inintéressants et les gens avec un peux d'importance. Quand je suis arrivé aux lycée j'étais aimer par tout le monde sans être populaire mais depuis 2 semaines l'une de mes meilleures amies fait tourner une réputation en disant "salope " alors que je sort avec un garçon depuis 1 mois et je suis très sérieuse et cette amis qui m'a fais une réputation a mis tout mes amis a dos contre moi , des amies avec qui on partage notre vie, nos délires, nos souffrances... choisissez bien vos amis pour lesquels vous partagez tous, en un rien de temps ils peuvent devenir votre ennemi et vous détruire. La vie est un brouillon qu'on ne peut remettre aux propre. PS: Partagez vos expériences comme moi je serais ravie de les lire. Et peu-être vous aider en privé.
  16. Salut tout le monde :) Voilà, j'habite près de Guingamp et je voudrais faire des rencontres (amicales ou plus), quelqu'un est-il intéressé pour organiser ça ?
  17. Bonsoir, j'aimerais vous exposer un problème qui commence sérieusement à peser lourd.. J'ai 17 ans et je vis actuellement avec ma mère en appartement. Nous sommes dans un petit HLM de province, ce qui est très différent des HLM parisiens, il n'y a que 6 étages, ce n'est pas insalubre ni très mal fréquenté, il y a surtout des personnes âgées qui y vivent. Mon problème ne réside pas dans le fait d'être en HLM mais dans l'appartement en lui même... Ma mère n'a jamais été très ménage et rangement même lorsque nous étions en maison avant que mes parents ne divorcent. Je ne peux inviter personne et çela me gène terriblement car je suis sociable et si cela ne tenait qu'à moi il y aurait souvent des amis chez moi.. Mais j'ai réellement peur d'être jugée et qu'on ait pitié car chez moi cela ne ressemble vraiment à rien et en plus de ça, c'est sale. J'ai 2 chats dont un qui est hyper-actif qui a niqué toute la tapisserie, donc je vous laisse imaginer l'état des murs, de plus ma mère a mis tout ce qui concerne leur nourriture et leur litière dans la cuisine, l'odeur est infecte, c'est dégueulasse par terre, ca moisit et ce depuis longtemps. Depuis le divorce de mes parents, nous n'avons pas énormément de moyens financiers donc les meubles sont vraiment laids, pas accordés, abîmés, honteux. Comme si cela ne suffisait pas, ma mère a du mal à jeter les choses inutiles et ne range pas, il reste pleins de choses qui n'ont pas été rangées alors que nous sommes installées depuis plus de 6ans! C'est juste terriblement bordélique! En fait, elle ne s'occupe JAMAIS de l'appartement, elle travaille et ne trouve pas le temps de le faire, mais même lorsqu'elle ne travaillait pas c'était pareil... Dans la salle de bain il y a des toiles d'araignée dans les coins, de la moisissure dans la douche ( que j'ai heureusement nettoyée récemment) ... ... Des que je le peux j'essaye de nettoyer certains trucs et de ranger mais vraiment c'est pas facile. Je suis en terminale j'ai pas mal de travail et de choses à faire, m'occuper moi-même de tout un appartement ce n'est pas possible sachant qu'il faudrait plusieurs jours pour que ca ressemble à quelque chose de présentable. Des fois je pique une crise sur ma mère pour qu'elle se bouge, elle pourrait inviter ses amies pour l'aider, fin faire quelque chose quoi... Impossible, elle regarde la télé, elle hoche la tête et basta.. Elle invite quelques amies parfois sans honte ce qui est paradoxale car moi si j'invitais des gens ça la générait, dans le fond elle ne s'en fiche pas réellement. Je n'en peux plus de cette situation, je commence à avoir de la pression de la part de mes potes pour venir dormir chez moi, qui ne comprennent pas pourquoi je ne veux pas, je ne leur dis pas la vérité, c'est trop honteux. Les gens de mon lycée et que je fréquente en général sont aisés financièrement parlant, ce qui me rajoute une pression en plus et je ne suis pas du genre à vouloir faire pitié, je hais exposer mes problèmes. Et puis les gens ne peuvent pas se douter de ce qu'il se passe réellement, je ne suis pas du tout à l'image de l'appartement! Et puis vous savez comme les adolescents peuvent être cruels parfois! Lorsque je dis " chez moi " je ne le pense même pas réellement, je hais cet appartement, je hais y être, je le déteste, et donc je ne vois pas comment d'autres gens pourraient l'accepter ! Vous n'auriez pas des idées pour m'aider à débloquer cette situation.. ? Je vais à l'université l'année prochaine et je serai sûrement en collocation et donc n'aurai plus de problèmes concernant l'appartement de ma mère mais c'est difficile de tenir et de toujours devoir inventer des excuses bidons ! Merci à ceux qui auront lu !
  18. Peut-on s'aimer quand on vote différement ? Samedi 16 Juin - 00:05 Les discussions politiques sont souvent les plus virulentes, les plus animées, et les plus fracassantes aussi. Difficile parfois de ne pas s’emporter entre amis ou en famille, tant les prises de position divergent. Mais dans le couple qu’en est-il ? Doit-on forcément partager les mêmes Affinités politiques que son partenaire ? A défaut, le couple peut-il se briser ? « Absolument pas. Si on est suffisamment intelligent, ça ne pose aucun problème » déclare Romain, de gauche et complètement ouvert à la possibilité d’aimer une femme de droite. Même son de cloche du côté pour Jeremy, votant UMP en couple avec Lise qui, elle, soutient le… PS : « Bien sûr que c’est possible, mais il faut bien se trouver, certains peuvent être plus susceptibles que d’autres ». Le second tour risque-t-il pourtant d’être tendu ? « Forcément lors des présidentielles, l’enjeu est de taille mais le fait que ni elle ni moi ne soyons militants, et que nous soyons plutôt souples, aide aussi » poursuit le jeune homme. L'avis du psy Céline de donno, psychologue pour Parship.fr précise : « La souplesse d’esprit et l’ouverture intellectuelle seraient donc nécessaires afin de supporter une différence d’orientation politique au sein du couple. Du point de vue psychologique il s’agirait d’accepter son partenaire comme profondément divergent de soi-même concernant des valeurs idéologiques : la solidarité, l’effort, la valeur travail, l’organisation sociale, économique, la répartition des richesses. La difficulté réside alors à faire coexister des valeurs humaines fondatrices individuellement au sein d’une dualité divergente. Le couple d’orientation politique différente peut donc subsister en respectant la règle de base autour de la « bulle couple » : 1+1=3. Cette troisième entité, le couple, formé par deux individus différents pourrait être le lieu de la mise en commun de tout ce qui réunit les partenaires : valeurs, objectifs, projets de vie, indépendamment de ce qui les oppose comme la politique ou la belle-famille ! Après bien sûr, deux extrêmes auront logiquement plus de mal à accepter le penchant politique de l’autre, aux antipodes l’un de l’autre. Le principal est surtout de faire la distinction entre les idées soutenues et l’intégrité de la personne (...) Suite de l'article... Source: Libération
  19. coucou! si il y' a ici des jeunes du nord ou du pas de calais voulant faire de nouvelles connaissances, vous pouvez laisser vos messages ici ou sur ma boite privée a bientot
  20. Bonjours à tous :DAlors voilà je vous explique ma situation : Je suis rentrée en 3eme l'année dernière et je me suis retrouvée dans une classe avec des camarades que je n'avais jamais eus auparavant. En début d'année, j'avais remarqué une nouvelle, j'ai donc été dès le 1er jour faire sa connaissance. Le seul problème, c'est qu'il n'y a eu que moi qui suis venue la voir... Tout cela parce que les autres l'avaient classé dans la catégorie des "gens bizarres" parce qu'elle n'est pas jolie du tout et qu'elle ne prend pas soin d'elle.:bad: Elle est devenue ma copine, on s’asseyait à côté en cours, on passait la récré ensemble,etc. Mais à cause de ça, et du fait que cette personne soit terriblement timide, nul à l'école, en sport et qu'elle n'a non plus aucun courage, les autres m’ont automatiquement aussi rangé dans cette catégorie des "gens bizarres"... Alors on nous critique, on nous traite de débiles, de coincées, on se moque de nous et de tout nos faits et gestes, et on nous critique sur notre façon de nous habiller.Ils ne le font jamais en face, mais toujours dans notre dos ! Au début de l'année, je m'en foutais et je me disais que c'étaient eux les cons, et que moi, au moins, je ne m'étais pas arrêtée à l'apparence physique. Sauf que maintenant, je supporte de moins en moins cette fille, que je trouve complètement immature, incohérente et qui ne fait pas du tout partie de mon univers. Mais elle n'a que moi comme amie dans tout le collège ! Elle parle souvent de se suicider ou des trucs de ce genre... Mais moi, je ne me sent pas bien avec elle, elle me fout le cafard et m'exaspère ! Et j'en ai marre que les gens se moquent de moi et disent que je suis bizarre... J'ai d'autres amies, mais qui ne sont pas dans ma classe... Et je me sens perdue et isolée quand nous devons faire des devoirs en groupe : personne ne veut de moi... Pourtant je ne comprend pas ! j'essaie de m’intégrer, de leurs parler, mais à chaque fois, ils m'ignorent complètement ! Ils me traitent comme elle alors que elle c'est : mal habillée qui porte exactement la même tenue pendant au moins 2 mois. Elle est maigre, elle ne se maquille pas, ne se coiffe pas, ne s'épile pas, ne se lave pas. Elle a une fausse dent qui s'enlève et dès fois elle oublie de la mettre pour aller à l'école, ce qui lui vaut des moqueries. Elle est très timide, pas courageuse, se laisse marcher sur les pieds. Elle est nul à l'école, ne parle à personne, et a une attitude très fermée. Moi je suis tout le contraire ! Et je ne comprends même pas pourquoi on me dit que je suis mal habillée, alors que j'adore être à la pointe de la mode et m'habiller originalement ! En plus beaucoup de personnes, famille, amis,voisins, disent que je suis très jolie,mature et très sympatique ! alors j'ai du mal à comprendre pourquoi on me traite comme ça...Même mes amies ne comprennent pas ! Je n'ai plus envie d'aller en cours, et je pleure souvent... Merci d'avoir pris la penne de me lire jusque au bout:blush:, je pouvais pas faire plus court... J'attends vos réponses ou vos conseils qui m'aideront à mieux comprendre les autres et à mieux me comprendre moi même... MERCI et désolée d'avance pour les fautes d'orthographe..
×