Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'immigration'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

50 résultats trouvés

  1. L’immigration à nos jours (2020) L’immigration a débuté dans les années 50, avec un premier flux arrivé dans les pays occidentaux pour la reconstruction de l’après seconde guerre mondiale , En accord avec les gouvernements européens de l’époque , cette immigration venait largement en grande partie du maghreb (algérie , Maroc , Tunisie) et turquie,Italie et Espagne , le manque de main d’œuvre européen était criant , en effet beaucoup d’ouvriers de nos contrées étaient partis à la guerre et avaient laissé , un énorme vide . La Belgique a accueilli depuis le xixe siècle plusieurs vagues d'immigration. En fonction des différentes périodes de l'histoire du pays, les motifs de ces déplacements volontaires seront différents. Dans les années 1920, la politique belge en matière d'immigration est fondée sur un principe majeur : « l'immigration n'est admise que dans la mesure où elle joue un rôle économique c'est-à-dire un rôle d'apport de main-d'œuvre indispensable au développement de l'industrie belge ». La Belgique passera ensuite d'une immigration de travail à une immigration de peuplement dans les années 1940-50 après la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, c'est une immigration clandestine que connaitra le pays dans les années 1960. En 1974, la Belgique renforce sa politique migratoire7 et décide de passer à l'immigration zéro en fermant ses frontières à l'immigration. De nombreuses dispositions législatives verront le jour suite à ces changements en matière d'immigration. Jusqu'à la fin du xixe siècle, les migrants venaient principalement des pays limitrophes. Aujourd’hui, l'immigration en Belgique, « se caractérise par une très grande diversification des nationalités ». Les nationalités qu'on retrouve le plus régulièrement parmi ces immigrés sont les Marocains (600 000), les Turcs (200 000-220 000), les Italiens (190 000), les Français (110 000), les Néerlandais (92 000) et les Espagnols (44 000). Rien qu'en reprenant ces six nationalités, on atteint plus de 70 % des étrangers en Belgique. L’immigration a pris tellement d’ampleur que par exemple en Allemagne , le taux de natalité est en baisse et de ce fait l’importance encore plus pour l’économie de ce pays d’augmenter le taux de naissance via cette immigration et en faire des citoyens allemans à part entière. Les problèmes et effets secondaires arrivent très vite , problèmes d’intégration , choc des civilisations , refus de s’européaniser , et rejet d’une partie de la population des pays hébergeants avec la montée du nationalisme et de l’extrème droite , considérés comme rempart face à l’invasion massive de cette immigration .En Belgique , le vlaamse belang et la Nva qui suit ont fait une nette percée lors des dernières élections en Flandre , en Allemagne , l’extrème droite nationaliste également , suivie en Italie par le parti La Ligue du Nord (en italien Lega Nord, en abrégé LN), officiellement la Ligue du Nord pour l'indépendance de la Padanie (Lega Nord per l'Indipendenza della Padania) et officieusement nommé simplement la Ligue (Lega) à partir de 2018, est un parti politique italien initialement régionaliste et fédéraliste, souvent décrit comme populiste, d'extrême droite, eurosceptique, voire xénophobe. Fondée par Umberto Bossi, la Ligue est dirigée depuis 2013 par Matteo Salvini. À partir de 2017, afin de viser l'électorat de l'ensemble du pays, le parti a utilisé l'appellation abrégée Ligue, sans l'adjectif Nord. Lors des élections de 2018, il s'est présenté sous l'étiquette Lega - Salvini Premier (Ligue - Salvini Premier ministre). Car il faut aussi différencier l’immigration économique et aussi clandestine , La Belgique par exemple , comme d’autres pays ne peut pas porter toute la misère du monde seule , mais d’où vient cette misère et surtout pourquoi ? La crise migratoire en Europe est l'augmentation, dans les années 2010, du nombre de migrants arrivant dans l'Union européenne via la mer Méditerranée et les Balkans, depuis l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud et qui en fait l'une des plus importantes crises migratoires de son histoire contemporaine1. Les réfugiés de la guerre civile syrienne amplifient le phénomène, avec un pic en 2015 de plus d'un million de personnes arrivant dans l'espace Schengen, avant de retomber les années suivantes pour arriver à 122 000 migrants en 2018. Le parcours des migrants est dangereux et fait de nombreux morts, principalement en mer Méditerranée (au moins 17 000 personnes mortes ou portées disparues) et sur les routes africaines (plus de 6 000 morts). Cette crise migratoire cause d'importantes divisions et tensions diplomatiques entre les pays d'Europe, qui peinent à se mettre d'accord sur l'attitude à adopter : alors que la Commission européenne cherche à imposer des quotas à chaque pays de l'Union, et qu'Angela Merkel et François Hollande poussent dans cette direction3, des pays d'Europe de l'Est s'opposent fermement aux flux migratoires. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, considère ainsi que l'afflux d'immigrés musulmans constitue une menace pour l'identité chrétienne de l'Europe. En septembre 2016, Angela Merkel est finalement contrainte de reconnaître l'échec et l'abandon du mécanisme de répartition obligatoire. Cette révision de la politique européenne d'accueil des réfugiés est renforcée par l'accord conclu entre l'UE et la Turquie en mars 2016. Les termes employés pour qualifier les migrants sont multiples et dépendent des situations. Dans certains cas, il s'agit de demandeurs d'asile ou de réfugiés, dans d'autres de personnes qui cherchent de meilleures perspectives économiques. Comme les mots employés peuvent avoir des conséquences juridiques non négligeables, l'utilisation des termes « migrants » et « réfugiés » fait l'objet d'un débat sémantique doublé d'un débat politique. Et pourquoi ? Les tentatives d'immigration en Europe ont augmenté à la suite des guerres civiles (notamment la guerre civile syrienne), des problèmes en Turquie, l'aggravation du conflit en Libye qui a contribué à l'augmentation des départs depuis ce pays, des troubles, des persécutions ou pour des raisons économiques. Elles concernent des personnes venues d'Afghanistan, Algérie, Bangladesh, Tchad, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée, Inde, Irak, Côte d'Ivoire, Libye, Mali, Mauritanie, Maroc, Nigeria, Pakistan, Sénégal, Somalie, Soudan, Syrie, Tunisie, et Zambie. Les ambassades n'offrant pas directement le statut de demandeur d'asile, certains migrants décident de rémunérer des passeurs pour se rendre sur le territoire de l'Union européenne, en prenant des risques. Le nombre de demandeurs d'asile est ainsi passé de 435 000 en 2013 à 626 000 en 2014. Début septembre 2015, les Syriens ayant fui leur pays (environ 4,282 millions) se trouvent essentiellement au Liban (27 %) et en Turquie (42,1 %). Le principal flux de migrants vers l'Europe provient de la Syrie, pays qui connaît des d'importants troubles et qui se trouve « quasiment en état de guerre » à la suite de fortes tensions avec les Kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Au cours de la période 2011-2015, la proportion de migrants originaires de pays en conflit a fortement augmenté. Pour ceux dont l'arrivée a été enregistrée en Grèce ou en Italie, le taux d'acceptation des demandes d'asile est passé de 33,5 % en 2011 à 75,7 % en 2015. Cela signifie que, sur cette période, le flux de migrants est majoritairement composé de réfugiés19. Entre 2007 et 2011, un grand nombre de migrants sans papiers du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie du Sud ont franchi la frontière entre la Grèce et la Turquie, menant la Grèce et l'Agence européenne de gestion des frontières extérieures (Frontex) à renforcer les contrôles aux frontières20. En 2012, l'afflux de migrants arrivant en Grèce par voie terrestre a baissé de 95 % à la suite de la construction d'une barrière sur une partie de la frontière gréco-turque ne suivant pas le cours du fleuve Maritsa. En 2015, la Bulgarie a poursuivi en renforçant une barrière pour limiter l'arrivée de migrants depuis la Turquie22. D'après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 3 072 personnes sont mortes ou ont disparu en mer Méditerranée en 2014 en tentant d'immigrer en Europe. Fin 2014, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, l'Union européenne accueille 6 % des réfugiés du monde. Et il y a-t-il un lien entre l’immigration et le terrorisme ? Migration et terrorisme, un lien dangereux Le lien entre migration et terrorisme est ouvertement devenu objet d’attention, même si la réflexion est restée limitée d’un point de vue conceptuel. Cette attention s’est en effet concentrée sur des constats empiriques, autour des interrogations suivantes : les personnes impliquées sont-elles migrantes ? Ont-elles infiltré les réseaux migratoires pour les utiliser ? Proviennent-elles de milieux immigrés ? Mis à part les idéologues extrémistes qui ont sommairement fusionné les deux phénomènes, ces questionnements ont généré deux types de réaction : des constats embarrassés dans la presse à propos de possibles recoupements ou, de la part de certains académiques, des démonstrations de la négative – réponses certes humanistes, mais quelque peu naïves ou courtes. De fait, les terroristes islamistes en France et en Belgique ne sont généralement pas des migrants. C’est un fait très vite établi, une fois connue leur identité. Ils sont essentiellement de nationalité française ou belge. Le seul migrant intervenant dans les attentats de janvier 2015, par exemple, est au contraire un héros : c’est l’employé qui a sauvé des clients enfermés dans l’Hyper Cacher rappelle Philippe Fargues. Plus tard, des individus venus de Syrie se sont glissés parmi les réfugiés – propres victimes de leurs violences en amont – transitant par la Grèce et l’Europe centrale, mais avec des passeports trafiqués. Par ailleurs, une étude statistique est mobilisée, avec toute la rigueur nécessaire. Elle souligne une corrélation entre les pays receveurs de migrants provenant de zones sensibles et les occurrences de terrorisme chez leurs hôtes. Mais la migration s’avère aussi, de la même façon, être un facteur de réduction proportionnelle de telles violences, par sa propagation d’effets bénéfiques, naturellement pacificateurs. Dans une vision moins irénique, l’approche statistique est aussi mobilisée pour souligner combien les chiffres interdisent des assimilations rapides. Sur près de 5 millions de Français de religion musulmane, à peine un millième, soit environ 5 000, est répertorié comme djihadiste potentiel ou avéré. Et encore, parmi ces derniers, y en a-t-il un certain nombre, probablement plus du quart, qui sont français « de souche ». Les différentes démonstrations rapportées invoquent les chiffres pour prouver qu’un lien entre les migrations et les actes terroristes perpétrés est insignifiant. Pourtant, l’argument statistique peut se retourner. Car, au-delà d’une représentativité par la loi des grands nombres, il existe des possibilités de mesurer la probabilité que des variables soient associées en produisant des conditions expérimentales contrôlées. En biologie médicale, par exemple, c’est toute la différence entre les études épidémiologiques sur de vastes populations et les essais cliniques sur des petits groupes. En sciences sociales, les observations du premier type sont courantes mais les expérimentations du second sont exceptionnelles. Or les attentats ont produit ces conditions exceptionnelles. Ils ont isolé des acteurs et rendu possible une analyse particulière. Ils montrent sans équivoque que, s’il y a peu de migrants parmi les terroristes, ils sont tous en revanche issus de l’immigration. Leur origine géographique ou celle de leurs parents se situe au Maghreb, dans des pays dont ils peuvent avoir gardé la nationalité. Ils revendiquent tous l’islam, d’une façon ou d’une autre. Leur mobilité spatiale est notoire avec des séjours en Europe mais aussi, bien souvent, en Syrie, en Afghanistan, au Pakistan, en Turquie et au Yémen. Les recoupements systématiques de ces quelques variables entre tous ces profils ne sont guère le fruit du hasard. Ils marquent bien des caractéristiques partagées dont il convient de saisir l’incidence sur leurs actes. En résumé , c’est dans les pays d’où vient cette immigration qu’il faut agir , résoudre les problèmes récurrents de pauvretés , de famines et aussi d’environnement (pollution généralisée) particulièrement chez les pays émergeants (Inde par exemple) dû à la mondialisation , permettront de stopper sauf erreur cet exode massif vers l’Europe.
  2. Avec l'immigration, il y a une polarisation du débat avec d'un côté des anti-immigration et de l'autre des pro-immigration. J'ai l'impression de comprendre les arguments anti-immigration, même si je n'y adhère pas. Phénomène de bouc émissaire économique, peur de changement culturel, etc. Par contre, je ne comprends pas vraiment les arguments pro-immigration. Avez-vous des idées sur le sujet ?
  3. Bonjour c'est pour un devoir Les immigrants (en général) devraient-ils avoir à traverser des conflits avant de s'intégrer de manière positive ? Pouvez-vous argumenter avec des exemples concrets ? pouvez vous m'aidez Merci d'avance
  4. Les Françaises sont les premières victimes de l'immigration. Voici pourquoi en 15 points : https://www.solveigmineo.com/15-raisons-feministes-de-refuser-les-migrants/
  5. Le gouvernement grec a annoncé ce lundi sa volonté de renvoyer en Turquie quelque 10 000 migrants d'ici la fin 2020, après un conseil des ministres convoqué en urgence au lendemain d'un incendie meurtrier et d'émeutes dans un camp de l'île de Lesbos. "De 1806 retours en quatre ans et demi sous le précédent gouvernement Syriza" d'Alexis Tsipras, le cabinet du Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis veut passer "à 10 000 retours jusqu'à fin 2020", selon un communiqué publié après le conseil des ministres. https://fr.news.yahoo.com/immigration-athènes-durcit-veut-renvoyer-164235899.html C'est-y pas honteux ?
  6. "La cause du désastre européen actuel, c’est-à-dire la disparition, croissante des ethnies, des religions et des civilisations de l’Europe occidentale, est l’acceptation de l’énorme immigration par les gouvernements des pays de l’Union européenne. L’immigration actuelle n’est pas spontanée, comme était l’arrivée des réfugiés des pays communistes. L’immigration actuelle a une assez vieille origine européenne et refuse de penser à l’avenir des populations de l’Europe. L’auteur de cette idée a été le Comte Richard Niklaus Coudenhove-Kalergi, d’origine austro-hongroise et japonaise. " "Il est peu cité dans les livres d’Histoire et les manuels scolaires, ce qui fait qu’il est peu connu et plutôt inconnu par la majorité des citoyens européens. Ses écrits et tous ses projets pour les populations de l’Europe, auraient révolté beaucoup de citoyens et ils auraient pu empêcher ou freiner les décisions immigrationistes, qui mettent en danger les populations européennes et les remplacer avec des projets moins racistes et plus humanitaires, plus patriotiques et moins dangereux. " "Dans son livre, intitulé Preaktischer Idealismus (Idéalisme pratique), l’auteur a écrit que les habitants des futurs États Unis d’Europe ne seront pas les peuples originaires du vieux continent, mais plutôt une sous-humanité bestiale, issue des mélanges des races. Il a encore affirmé « qu’il est nécessaire de croiser les peuples européens avec des Asiatiques et des Noirs, pour créer un troupeau multiethnique, sans qualités spécifiques. Les races blanches d’Europe doivent être détruites et remplacées par une nouvelle race euroasiatique négroïde, facilement contrôlable par les élites au pouvoir »" "Voici une autre idée de Kalergi, écrite dans son livre Praktischer Idealismus : « Les États-Unis d’Europe n’auront plus les peuples originaires du vieux Continent. (…) Il est nécessaire de croiser les peuples européens avec des Asiatiques et des noirs, pour créer un troupeau multiethnique sans qualités spécifiques et faciles à dominer par les élites au pouvoir ». Voici un autre paragraphe du livre : « que l'homme du futur aura un sang mélangé. La future race européenne, très semblable avec les vieux Égyptiens, va remplacer la multiplicité des peuples ». " "En janvier 2000, la Section Population de l’O.N.U. a publié un rapport intitulé « L’immigration de remplacement, est la solution pour les populations vieillies et en déclin. Donc, l’O.N.U. est aussi d’accord que l’Europe doit recevoir des millions d’immigrants, pour guérir la démographie malade de l’Europe. (…) Celle-ci aura besoin avant 2025 de 159 millions d’immigrants. C’est ce que déclare l’O.N.U. Elle ne veut pas voir ce qui va se passer avec les ethnies et les civilisations de l’Europe " "Le Prix Coudenhove-Kalergi existe depuis1980. Il est offert aux politiciens qui travaillent pour l’Union européenne, en accord avec les idées de Kalergi. Tous les deux ans, le prix Kalergi est remis à ceux qui le „méritent”. Les quatre derniers, politiciens qui on reçu ce prix, sont les Présidents de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, en 2014, et Herman Van Rompuy en 2012 et en 2010 Angela Merkel, Chancelier de l’Allemagne. Helmuth Kohl ausi a recu ce prix. Il y a eu aussi des personnalités d’autres pays: Juan Carlos I, Roi d’Espagne, Emil Constantinescu, Président de la Roumanie, Otto von Habsburg, Ronald Reagan, Yehudi Menuhin et d’autres. " "Le futur de l’Union européenne pourra être celui d’un Califat, mais aussi une guerre civile, dont parle beaucoup de sociologues, de politiciens, d’historiens et de journalistes. Ont peu même parler du changement de la politique européenne, qui serait la meilleure solution qui pourra éviter la guerre civile et l’islamisation. " https://lesobservateurs.ch/2018/01/05/lorigine-de-lactuelle-destructuration-de-leurope/ https://www.medias-presse.info/idealisme-pratique-le-plan-kalergi-pour-detruire-les-peuples-europeens/99871/ http://ladyvanessa.over-blog.com/2017/03/bravo-a-monsieur-kalergi-il-a-presque-reussi.html https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751
  7. Salut tous le monde J'aimerai savoir comment peut ont vivre aux USA sans vrai papier, une fois sur le sol américain comment faire pour avoir des faux papiers et un compte bancaire. Merci d'avance pour vos réponses
  8. https://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/quebec-tente-de-rassurer-les-candidats-a-l-immigration_2061680.html http://www.lefigaro.fr/international/2019/02/17/01003-20190217ARTFIG00188-au-quebec-le-reve-brise-de-nombreux-francais.php Permis de travail non reconduits, départs compromis…Les dossiers de 18.100 candidats à l'immigration ont été brutalement annulés. À Montréal Cela a commencé par un courriel lapidaire et a marqué la fin d'un rêve pour des milliers d'immigrants. Le ministre québécois de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Simon Jolin-Barette, a brutalement annulé ces jours-ci les dossiers de 18.100 candidats à l'immigration au Québec, environ 5000 personnes lorsque l'on compte les proches. Cadre dans la région niçoise, Frédéric Richand, 43 ans, attendait ainsi «depuis plus de 30 mois» son «certificat de sélection du Québec» pour partir vivre dans la Belle Province avec son épouse et ses trois enfants. «Nous souhaitons réellement avoir une deuxième vie au Québec pour nos enfants, pour leur offrir des perspectives qu'il n'y a plus chez nous, confie Frédéric Richand. Nous ne sommes pas malheureux, loin de là, mais nous voulions tenter cette aventure.»
  9. Mamoud Dialo, jeune sans-papier guinéen de 21 ans, en France depuis six mois, a très certainement permis d'éviter un drame mardi 29 janvier au soir à Autrans, en Isère, rapportent nos confrères de France Bleu Isère. Blessée à la scie à viande Alors qu'il travaille dans les cuisines d'un centre de formation pour saisonniers où il est en stage comme commis, le jeune homme est alerté par un cri. Il découvre alors une collègue à terre, attaquée par un cuisinier. Blessée au visage par une scie à viande, la femme est couverte de sang. L'agresseur, âgé d'une quarantaine d'années, revient déterminé à tuer sa collègue et armé d'une arme blanche. Mamoud Dialo attrape alors l'homme, l'emmène dans la cuisine et réussit à s'enfermer avec lui. "J'ai compris qu'il allait tuer la fille et peut-être s'en prendre aux autres après. C'était normal que je me sacrifie", a expliqué le jeune homme à nos confrères. Il restera enfermé avec le cuisinier jusqu'à l'arrivée des gendarmes. Un "acte héroïque" La victime a été prise en charge par les secours et hospitalisée. L'agresseur a lui été interné à l'hôpital psychiatrique de Saint-Egrève. Selon les premiers éléments de l'enquête obtenus par France Bleu Isère, il s'est avéré que le quadragénaire avait été pris d'une crise de folie et ne connaissait pas personnellement sa victime. L'adjudant de la gendarmerie de Villard-de-Lans en charge de l'affaire a indiqué à France 3 régions son intention de faire parvenir au préfet un procès verbal signifiant de l'acte héroïque du jeune Mamoud Dialo , qui sera ajouté à sa demande de régularisation. Article ici : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/isère-un-jeune-sans-papiers-sauve-une-femme-dune-agression/ar-BBT3Bt3?li=BBoJIji
  10. Le parlement a validé, ce week-end, un projet de loi controversé qui devrait permettre de distribuer 350.000 visas de travail, sur cinq ans, pour répondre aux graves pénuries de main-d'oeuvre. Jusqu'à la dernière minute, avant l'aube samedi, les opposants à la loi sur l'immigration du travail ont tenté de faire dérailler le vote de la réforme défendue par le gouvernement de Shinzo Abe. Certains élus de la Chambre haute du Parlement en sont même venus aux mains pour empêcher la promulgation du texte déjà adopté par la Chambre basse. Leurs hurlements auront été vains. avez consulté les 2 art https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/0600310537678-le-japon-se-resout-a-accueillir-des-travailleurs-etrangers-2228466.php
  11. un petit rappel avant l'article du blog = La fuite partie II : Les haineux à la montagne Comme durant l'été dernier en méditerranée, une opération de communication ridicule qui s’est soldée ENCORE cette fois par une fuite, mais en raquettes cette fois, de ces haineux pathologiques de génération d'identitaire. Voir ci dessous article de La Dépêche et les passages en rapport : https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2018/04/22/col-de-l-echelle-les-militants-de-generation-identitaire-devraient-quitter-les-lieux Extrait : 13 H 58 : Un important dispositif de forces de l'ordre est déployé au passage de la frontière franco-italienne à Montgenèvre. Des manifestants antifascistes devraient, depuis Clavière en Italie, rejoindre le poste de frontière de la PAF. Des gendarmes de Briançon, le Psig et le sous-préfet de Briançon sont sur place. 13 H 19 : Le groupe Génération identitaire a définitivement quitté le Col de l’Échelle, les derniers membres encore sur place ce matin ont été escortés par les quatre gendarmes dépêchés sur place. 12 H 36 : Les militants de Génération Identitaire sont redescendus du col de l'Échelle. Ils devraient quitter les lieux. Quatre gendarmes sont présents sur place après un appel à manifestation de la part de militants antifasciste italiens. Aucun d'entre eux n'est cependant présent sur place. En effet, seulement quelques minutes avant que ceux ci soient face à 200 - 300 de nos camarades Italiens à l'initiative de cette traversée solidaire et nos camarades français, rejoins dans le cortège par quelques exilé(e)s qui ont tenu à les accompagner malgré les risques, ces "valeureux", “courageux” identitaires ont mis littéralement les voiles, escortés par les flics qui n'avaient bien sur pas eu l'ordre jusque là, d’un ministre depuis toujours complice, de se bouger afin d'intervenir pour déloger ces vermines sous couvert de "col fermé ou de gesticulations". On oubliera pas Par contre, ils ne se sont naturellement pas gênés pour s'interposer afin d'essayer d' empêcher l'ascension des Humanitaires. Raté ^^ .....(......)..... Nous comprenons là que les forces plutôt du désordre devaient se ménager et garder leur énergie pour s'en prendre voir tabasser les étudiant(e)s, zadistes, réfugié(e)s, solidaires..manifestants revendiquant nos droits et essayant de garantir à tou(te)s un avenir meilleur.. Une fois de plus, l'état complice de ces milices fascistes (terroristes ?), nous a fait une démonstration criante et sans équivoque de ce qui nous attend et de ce pourquoi / pour qui nous nous battons à chaque instant. Chacun d'entre nous doit prendre enfin conscience que l'autodéfense populaire, la Solidarité et un antifascisme international nous permettra d'avancer dans nos luttes. Voici un extrait d'un article et des propos de nos camarades mobilisé(e) : "Nos vallées nous appartiennent et nous ne pouvons pas laisser les fascistes libres de se déplacer quelques jours avant le 25 avril. Les partisans qui ont tout donné, même la vie, dans ces montagnes se retournent dans leur tombe », disent les manifestants. La mobilisation a été lancée hier soir, samedi 21 avril, par le mouvement No Tav et a été immédiatement relancée par les pages sociales du centre social Askatasuna . Ce matin, de Bussoleno, plus d'une centaine de militants sont partis pour Clavière et Nevache en réponse aux militants de droite." Et un communiqué de l'entreprise s'est faite abusée et à qui appartient les hélicoptères : ............................................(.................................................)................................... source
  12. Yardas

    Mensonges et immigration

    Voilà voilà... L'infographie n'est pas de moi, elle a été faite par la créatrice du blog http://www.klaire.fr/.
  13. extraits : Construit sur le mode d'un compte à rebours vers une « explosion » finale, La France Orange mécanique n'aborde son réel sujet que dans les derniers chapitres : si la délinquance explose en France, c'est, selon l'auteur, du fait de la « mondialisation », entendez de l'immigration. Le procédé est assez habile. Assommé sous une avalanche de chiffres et 45 pages d'affilée de faits divers relevés dans la presse locale, le lecteur non averti s'engouffre dans l'explication « culturelle » offerte par Laurent Obertone. Le livre, qui prétend casser les tabous, esquisse des solutions ultra-sécuritaires : des juges plus sévères, le retour de la peine de mort ou à tout le moins de la vraie perpétuité, la construction de 300 000 places de prisons, et moins d’immigration. Non « politisé » La France Orange mécanique, comme l'affirme son auteur ? Si sûrement que le député Gilbert Collard et Marine Le Pen en font la promotion depuis plusieurs semaines. « Ce livre, vous devez absolument le lire et le faire lire », vante la présidente du Front national en une du site du parti. <div>Présenté comme un travail scientifique, ce « livre choc » accumule pourtant sans aucune précaution des chiffres souvent non sourcés, erronés, et interprétés au forceps pour coller à la thèse de l'auteur. Détails.......(.....)...... La plupart des exemples de viols (et ils sont nombreux) cités par le livre sont commis dans un lieu public par des inconnus, si possible d'origine étrangère, ces fameux « sous-socialisés ». C'est oublier que la plupart des viols en France sont le fait de proches de la victime, comme le montre l'étude de la sociologue Véronique Le Goaziou, Le Viol, aspects sociologiques d'un crime. Le livre est issu du travail d'une équipe du Cesdip qui s'est penchée sur 425 affaires de viol jugées aux assises de Paris, Nîmes et Versailles. « On voit clairement dans ces dossiers que le viol est un crime de proximité, explique Véronique Le Goaziou dans un entretien au Midi Libre. Le nombre d'affaires dans lesquelles auteurs et victimes ne se connaissaient pas du tout est réduit. Dans la majorité des cas, auteur et victime entretiennent un lien relationnel, plus ou moins fort. Les viols les plus nombreux sont ceux qui interviennent à l'intérieur de la famille (47 % - ndlr). Les viols par inconnu représentent dans ma recherche 17 % des dossiers (29 % à Paris - ndlr). C'est important à dire car on a encore dans nos imaginaires la vision du violeur qui fond sur sa proie inconnue dans une rue sombre, ce n'est vraiment pas le plus courant. » Les viols sont également loin d'être le fait d'une catégorie sociale en particulier. « Les enquêtes de victimation montrent que les viols dont les auteurs sont connus sévissent dans tous les milieux sociaux et dans des proportions comparables », rappelle la chercheuse au CNRS dans un entretien à Mediapart. Mais cette réalité, qui met en cause non plus l'inconnu qui rôde dans nos rues, mais les amis, collègues, et conjoints des femmes vivant en France, est passée sous silence par La France Orange mécanique. Pour son auteur, « le traitement des violences faites aux femmes » ne peut être qu'un leurre médiatique permettant « aux associations, médias et politiques d'incriminer essentiellement les maris et les pères de famille ». lire cet excellent article en entier sur : http://www.raslfront-isere.org/blog/lire-article-557584-9783728-_la_france_orange_mecanique___flagrant_delire_secu.html
  14. D'après l'auteure du Tweet, initialement enregistrée sur Snapchat la scène se déroule à Aulnay-sous-bois dans le 93. http://www.fdesouche.com/893451-tranche-de-vie-de-prof-se-gifler-plein-cour
  15. Comme vous le savez sans doute, un passeport retrouvé sur les lieux des attentats appartenait à un migrant. La France va t-elle changer / doit-elle changer sa politique vis à vis des migrants suite à ces révélations ?
  16. Le pape François appelle les États européens à « la prudence » dans l'accueil des réfugiés Alors que le pape François, depuis le début de la crise des réfugiés en Europe avait toujours appelé les États à ouvrir généreusement, et par principe, leurs portes aux réfugiés – fustigeant «l’égoïsme» de ceux qui ne le faisaient pas, – il a opéré, mardi après-midi, une nette correction, en appelant les gouvernements européens à veiller à ne pas accueillir au-delà de leurs possibilités. À savoir pouvoir offrir aux réfugiés, insiste-t-il, « un toit, un travail, une école, l’apprentissage de la langue» en vue de leur « intégration». Sans quoi, a-t-il prévenu, on peut « payer politiquement une imprudence dans ses calculs en recevant plus de réfugiés que l’on peut» (...) Et de conclure: « Quel est le danger? Si le réfugié n’est pas intégré, permettez-moi ce néologisme, il se ‘ghettoïse’, il devient un ghetto. Et sa culture ne se développe pas en relation avec l’autre culture. Ce qui est très dangereux. » http://www.lefigaro....es-refugies.php
  17. Salut, Il est difficile de nier que la France subisse de graves problèmes identitaires, pour partie liés à la question de l'immigration notamment africaine. Je pense que le prénom est central dans l'identité d'un individu, et certains pays comme le Maroc et l'Algérie l'ont pris en compte en acceptant uniquement les prénoms arabes. Pensez-vous que nous devrions faire de même et n'accepter que les prénoms français ou tout du moins occidentaux à l'état civil ? Un article de Libération : L'intégration chinoise, affaire de prénoms Nicolas, Céline, Simone, Régine, mais aussi Kevin ou Winnie : à la différence des autres enfants de migrants, tous les petits Chinois nés en France portent des prénoms bien français. S'ils étaient nés en Italie, ils porteraient des prénoms italiens, et, en Bulgarie, des prénoms bulgares. ...
  18. Mulhouse : Guérilla en plein coeur de la ville De violents affrontement opposant un groupe de Tchétchènes à des jeunes d'origine maghrébine ont fait dix blessés, dont sept chez les forces de l'ordre, samedi soir à Mulhouse (Haut-Rhin). Les affrontements ont mis aux prises environ 150 personnes et ont duré près de quatre heures. Les violences ont nécessité l'intervention d'une centaine de policiers aidés de chiens qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes et de flash-balls aux jets de cocktail Molotov, de pierres et aux tirs d'armes à feu. L'opération de police s'est déroulée, sous les yeux des habitants choqués, jusqu'à tard dans la nuit afin de ramener le calme après ces véritables scènes de guerre. Le maire de Mulhouse, Jean Rottner, s'était déplacé et un hélicoptère de la gendarmerie survolait le quartier. Suite de l'article... Source: France Soir
  19. Je suis tombé sur une note d'un think tank, crée par Thomas Hollande, qui cherche à analyser le vote Front National. Dans cette note, l'auteur constate que le principal sentiment à l'origine de ce vote est un sentiment de colonisation inversée liée à une immigration africaine majoritaire submergeant le pays. http://thinktankdiff...FN-V-Martin.pdf Que pensez-vous de cette analyse ? Personnellement je serais tenté de partager à la fois l'analyse et le sentiment d'une immigration démesurée.
  20. « Non l'immigration n'est pas une chance » Gerin persiste et signe 03.09.11 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le député communiste du Rhône est revenu sur sa charge anti-immigration et réaffirme son opposition à une politique qui profite surtout aux grandes entreprises. Il dénonce "un apartheid" dont seraient victimes les jeunes des quartiers, soumis à des "gourous intégristes" qui entretiennent selon lui un climat "anti-France". « Non l'immigration n'est pas une chance pour la France… et la France n'est pas non plus une chance pour les immigrés » affirme André Gerin, qui constate que l'immigration « sert de variable d'ajustement et permet l'accélération du processus de dérèglementation du droit du travail et la généralisation de la précarité. Quand les entreprises ne peuvent pas délocaliser, elles font appel à l'immigration. » Celui qui fut maire de Vénissieux durant 24 ans, ville de la banlieue lyonnaise particulièrement touchée par les problèmes liés à l'immigration, témoigne que « les mafias s'épanouissent dans un terreau de prédilection : les trafiquants de drogue, le communautarisme et l'intégrisme », et dénonce "des gourous intégristes" qui « entretiennent un climat idéologique dangereux, anti-France, anti-Blanc avec comme projet politique la soumission de la France aboutissant à un grave et inacceptable recul de civilisation. » Suite de l'article... Source: Lyon Capitale
  21. Les candidats à l'immigration obligés d'apprendre le français Jeudi 30 octobre - 18:14 Brice Hortefeux, le ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement é partir du 1er décembre, toute personne voulant venir en France par la voie du regroupement familial va devoir passer un test dans son pays d'origine pour prouver sa bonne maîtrise de la langue française et sa connaissance des valeurs de la République, selon un décret qui doit être publié au journal officiel (JO) en fin de semaine. Ce décret précise les modalités d'application de la loi du 20 novembre 2007 relative à la maîtrise de l'immigration, à l'intégration et à l'asile, précise-t-on au point.fr du côté du ministère de l'Immigration. Le dispositif d'évaluation prévu vise à préparer "l'intégration républicaine dans la société française" du candidat au regroupement familial. Les ressortissants étrangers âgés de plus de 65 ans ou ceux qui ont moins de 16 ans seront dispensés de ce cours. Tout comme les personnes ayant étudié dans une école francophone ou celles ayant réalisé des études supérieures en France d'un an. En revanche, les autres devront, selon leur niveau, suivre jusqu'à deux mois de formation avant de passer un nouveau test. Le critère de réussite ne sera alors pas tant le niveau atteint lors de l'examen que l'assiduité. Ainsi, un absentéisme pourrait retarder l'obtention du visa. "La délivrance du visa est subordonnée à la production d'une attestation de suivi de cette formation" qui est délivrée immédiatement à l'issue du cours, précise l'article 1 de la loi du 20 novembre 2007. L'apprentissage de la langue française pourra se faire au sein des antennes locales de l'Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrations (ANAEM), qui ne sont pas encore très développées à l'étranger, ou bien en partenariat avec d'autres organismes comme les consulats. Par Ségolène de Larquier Suite de l'article... Source: lepoint.fr
  22. Grande Bretagne – Rezzas Abdulla a laissé la petite Layla-Jean couverte de salive dans sa poussette après lui avoir fait subir une agression raciste odieuse. Rebecca Telford, jeune maman britannique de 25 ans, se promenait avec son enfant de neuf mois à South Shields quand elle a croisé Rezzas Abdulla, 33 ans. L'homme s'est alors penché sur le landau du nourrisson pour cracher sur son visage et crier à Rebecca « les Blancs ne devraient pas se reproduire ». Rezzas Abdulla, déjà condamné à deux reprises pour des agressions racistes contre des femmes blanches, a été reconnu coupable d’agression aggravée après un procès au tribunal de South Tyneside, auquel il n’a pas assisté. https://www.thesun.co.uk/news/2918885/man-spat-babys-face-shouted-white-people-should-breed/ http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/man-spits-baby-face-mother-white-people-breed-abdulla-rezzas-south-shields-a7594016.html http://www.dailymail.co.uk/news/article-4245344/Race-hate-attacker-SPAT-nine-month-old-BABY-S-face.html
  23. Aujourd'hui, des associations alertent sur ces quartiers où les femmes deviennent indésirables dans l'espace public. Se promener en jupe ou boire un café en terrasse peut alors devenir un vrai défi pour elles. http://www.francetvinfo.fr/societe/societe-quand-les-femmes-sont-indesirables-dans-les-lieux-publics_1958225.html Dans ce bar, il n'y a que des hommes peu accueillants. Le patron n'a pas envie de discuter et d'autres hommes sont choqués de voir ces femmes. "Dans ce café, il n’y a pas de mixité", assure sèchement un homme. Aller dans un bar, ici à Sevran (Seine-Saint-Denis), c'est braver un interdit pour une femme. « T'es dans le 93 ici ! (...) C'est une mentalité différente ! C'est comme au bled ! »
  24. Bonjour, J'ai trouvé ceci dernièrement: Communiqué de presse de l'ONU: Rapport sur les migrations de remplacement Rapport en anglais En résumé: la fertilité déclinant dans les pays occidentaux, l'âge médian augmente et donc le nombre de retraités. Pour permettre à cette population vieille de vivre, l'ONU préconise sur le court-terme deux solutions possibles: (1) Assurer une migration de remplacement afin de garantir une population jeune travaillant pour ces vieux. (2) Faire travailler plus et surtout plus longtemps les travailleurs pour la même raison; c'est-à-dire passer l'âge de la retraite vers 75 ans. Sur le long-terme l'on pourrait dire qu'il suffit d'augmenter le taux de fécondité, mais c'est aisé à dire et difficile à faire; on sait surtout qu'il corrèle avec le niveau de vie de la population donc on pourrait émettre l'hypothèse qu'il faudrait faire régresser le niveau de la classe moyenne, ou forcer les gens à avoir des enfants. Ou retour à la solution (1) si les migrants font plus d'enfants, ce qui est le cas. Vos réactions? Est-ce que cela vous évoque pêle-mêle Attali et Le Pen? Si l'on poursuit le raisonnement: tout cela se base sur le fait qu'il faudrait que la population ne décroisse pas (garantissant a minima le zero population growth, l'équilibre démographique). L'idée sous-jacente est sans doute - le confirmeriez-vous? - que c'est nécessaire pour la croissance économique. Maintenant ma nouvelle question est: a-t-on vraiment besoin de croître pour effectuer un progrès? En d'autres termes, et plus généralement, faut-il réellement que la population mondiale augmente ou ne faudrait-il pas plutôt la limiter à un chiffre plus bas et en faire des hommes plus évolués, intelligents, par exemple le chiffre magique illuminati de 500 millions?
×