Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'communisme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

24 résultats trouvés

  1. « Le clivage droite-gauche ne peut pas être dépassé, car il est indépassable. Jean-Louis Harouel, grand connaisseur de l’histoire de la religion chrétienne, en fait la démonstration brillante dans son livre Droite-gauche. Ce n’est pas fini. Connaissez-vous Marcion? Non, pas Macron! Cette presque homonymie est mieux qu’un hasard. Ce livre aurait pu s’intituler De Marcion à Macron. Ou encore: Macron par Marcion. Mais qui est ce Marcion? Un prédicateur religieux du IIe siècle qui entreprit de débarrasser le christianisme de ses racines juives et de substituer au «Dieu juste» de l’Ancien Testament un «Dieu bon», seulement incarné en Jésus. Pour lui, les hommes sont tous des Dieux et n’ont que faire des interdits du Décalogue: ne pas tuer, ne pas voler… Il fut condamné par l’Église et cette hérésie s’appelle la gnose. Mais quel rapport avec Macron? Un peu de patience. Les gnostiques rejettent tout ce qui entrave leurs hommes-Dieux: famille, mariage, procréation, patrie ; ils ont une passion pour le criminel, l’ennemi, la prostituée, l’homosexuel, tous ceux qui paraissent en marge ou en rupture de la société. Vous commencez à comprendre: les gnostiques sont les ancêtres du libéralisme sociétal qui fait de l’individu un roi et de ses caprices une règle d’or. On peut aisément récapituler la descendance de Marcion et de ses gnostiques: avortement, divorce, mariage homosexuel, PMA et GPA pour tous, mais aussi laxisme pénal ou encore internationalisme militant. Même si cette révélation afflige l’orgueil de notre Jupiter tonnant, les sociétés occidentales vivent dans l’ombre, non de Macron, mais de Marcion. Et ce n’est pas fini: une autre hérésie chrétienne, le millénarisme, version prosaïque du messianisme religieux, promet le bonheur sur terre ; un bonheur collectif, au nom de l’égalité. Ce millénarisme est bien sûr l’ancêtre de Marx et des mouvements communistes. Le millénarisme et la gnose sont les deux branches de la gauche, les deux gauches, l’autoritaire et la libérale, la collectiviste et la libertaire, la gauche-caserne et la gauche-phalanstère. Elles s’allient et se combattent alternativement. (...) » http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/10/04/31001-20171004ARTFIG00190-eric-zemmour-les-racines-religieuses-de-la-gauche-et-de-la-droite.php
  2. Communisme et nazisme, les deux branches radicales du socialisme 20/02/2013 [DESC][/DESC] The Soviet Story du Letton Edvins Snore est un film documentaire méconnu en France, et c’est bien dommage car il démolit deux mythes particulièrement bien ancrés dans notre pays. Le premier mythe nous fait croire que le communisme, contrairement au nazisme, part d’une bonne intention. Le deuxième mythe, c’est de s’imaginer que le socialisme internationaliste bolchevique et le socialisme ultranationaliste nazi n’ont absolument rien en commun, et que d’ailleurs le national-socialisme n’a de socialiste que le nom. Edvins Snore nous raconte, témoignages, images et documents d’archives à l’appui, l’histoire commune de deux branches radicales du socialisme : le national-socialisme allemand et le communisme russe. L'article... Source: Nouvelles de France
  3. D'un point de vu personnel, je pense qu'une idéologie a besoin de confrontation pour exister. Ainsi en confrontation continu avec le communisme conduisant à l’éclatement de l'union soviétique. Pour survivre le capitalisme à créée l'islam politique comme idéologie remplaçante du communisme. Aujourd'hui le résultat est la confusion d'un islam religion et islam politique. Quand feront on la différence?
  4. http://www.ana-muslim.org/genese-religieuse-philosophique-de-loccident-2/
  5. http://french.china.org.cn/business/txt/2016-03/04/content_37934871.htm Ce qui démontre quand même que le communisme n'est pas contre le profit personnel, en permettant l'enrichissement.
  6. Le mouvement altermondialiste, ou altermondialisme, est un mouvement social composé d'acteurs très divers qui proposent pour l'essentiel un ensemble de valeurs « sociales » et soucieuses de l'environnement comme moteur de la mondialisation et du développement humain, en opposition à ce qu'ils analysent comme les « logiques économiques de la mondialisation néolibérale ». Assez hétérogène, le mouvement se rassemble autour du slogan « Un autre monde est possible » ou plus récemment, « D'autres mondes sont possibles »[1], mais oscille entre un réformisme (par exemple à travers la revendication d'une Taxe Tobin[2] par ATTAC) et un « imaginaire de la rupture ». Néanmoins, on distingue des prises de position et des revendications communes à de nombreuses organisations concernant : une contestation de l'organisation interne, du statut et des politiques des institutions mondiales telles que l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le G8 et la Banque mondiale ; des revendications de démocratie selon les différentes orientations politiques[3] ; la justice économique[4] ; l'autonomie des peuples[5] ; la protection de l'environnement[6] ; les droits humains fondamentaux[7] ; Les altermondialistes considèrent que l'économie n'est pas régie par des lois économiques naturelles et immuables mais est le fruit de politiques conscientes des gouvernements qui concèderaient de plus en plus leur pouvoir au marché (voir Consensus de Washington). De leur point de vue, le marché réduirait l'homme et la nature à sa valeur marchande. Ils voient comme contrepoids des instances externes aux marchés, comme les états, certaines organisations internationales ou, sans trop de précision sur sa représentation, la société civile. Bien que se disant favorables au développement d'organisations internationales, ils s'attaquent à celles qui cherchent à privatiser ou à réduire l'accès aux services publics, ainsi qu'à celles qui visent à libéraliser l'économie. L'organisation ATTAC résume le souhait des altermondialistes de modifier les règles des grandes institutions internationales comme suit : « Une réforme radicale des institutions financières internationales, fondée sur une remise en cause de l'organisation actuelle des pouvoirs au sein du système financier international, constitue une condition politique préalable à la construction d'un mondialisme alternatif fondé sur le pouvoir des peuples et sur une nouvelle conception du développement durable. » Les altermondialistes souhaitent une plus grande démocratisation des institutions supra-nationales, non démocratiquement élues au suffrage universel direct, comme l'OMC, FMI, la Banque mondiale ou le G8 (voir également : Banque centrale européenne). Le manque de transparence de ces organisations est aussi souvent critiqué par le mouvement altermondialiste. Critique du FMI [modifier] Pour les altermondialistes, les politiques menées par le FMI ont contribué de façon dramatique à des échecs économiques, sociaux et politiques dans un grand nombre de situations : notamment la crise économique asiatique de 1997, les transitions des économies russes et est-européennes à l'économie de marché, les réformes sud-américaines et la gestion des pays africains. Ces critiques des interventions du FMI sont en fait très répandues et développées par des économistes de tous bords[17], dont des défenseurs de la mondialisation. Sont mis en avant l'absence d'adaptations des politiques du FMI aux situations particulières, l'absence de recul quant au dogme du marché autorégulé, ou encore le dévouement de l'institution aux intérêt de certains acteurs du marché financier. La critique du FMI n'est donc pas du tout propre au mouvement altermondialiste. Ainsi, paradoxalement, si les altermondialistes voient dans le FMI une instance du « néo-libéralisme », nombre de libéraux peuvent contester l'existence même du FMI, dont l'objet est la régulation étatique du marché, donc en contradiction avec le dogme de l'autorégulation. Enfin, les altermondialistes critiquent le mode de fonctionnement du FMI, dans lequel les voix sont pondérées par la participation financière, et préconise un mode de décision démocratique.
  7. Il me semble pouvoir distinguer deux grandes traditions au sein de l'athéisme, phénomène soit-dit-en-passant purement occidental : celle de Nietzsche et celle de Marx. Le premier voulait transfigurer la nature pour transcender l'Histoire avec l'avènement du surhomme. Le second voulait transfigurer l'Histoire pour transcender la nature avec le concept de Fin de l'Histoire. Je trouve cependant inconcevables aussi bien l'idée de transfigurer la nature que l'idée de transfigurer l'Histoire. Transfigurer la nature ferait un surhomme dont l'inconscient n'existerait plus, puisqu'il devrait être pleinement conscient de la nature humaine, pour s'affirmer Homme dans sa totalité et donner un sens à l'humanité historique. Purement utopique, puisqu'il y a toujours plus d'informations à gérer au niveau perceptif que d'informations que le cerveau peut traiter. La nature, l'émotion, la pulsion, sont toujours premières, ce n'est que dans un second temps que nous pouvons les réprimer ou agir à partir d'elles, mais sans pouvoir les discipliner à leur source (l'inconscient). Transcender l'Histoire supposerait une société où plus rien ne se produirait d'un points de vue historique. C'est ce que crurent les communistes sans aucun égard pour ce qui vivaient les dissidents de ce système qui furent éradiqués. Comment aujourd'hui oser décréter un tel état de l'Histoire? Je pense qu'il y aura toujours des faibles qui s'accrocheront à des plus forts, contrairement à Marx qui souhaitait annihiler toute forme de relation dominant/dominé. Bref, je suis plus que sceptique. Et vous? Pensez-vous qu'il soit possible de transfigurer la nature ou de transfigurer l'Histoire?
  8. Quand le PCF voulait « arrêter l’immigration » 03/08/2012 Il y a 30 ans, Georges Marchais n’avait pas peur des mots ... (...) Gérin n’est pas le premier communiste à réclamer une limitation de l’immigration. En janvier 1981, c’était le cas de… Georges Marchais. Le secrétaire général du PCF adresse alors une lettre au recteur de la Mosquée de Paris Hamza Boubakeur. A l’époque, le maire giscardien de Saint-Maur des Fossés fait détruire un foyer d’immigrés et les renvoie vers la ville communiste de Vitry. Les immigrés s’abritent dans un foyer insalubre. Face au danger, le maire PCF fait détruire ce foyer. Loin de condamner son élu, Marchais prend la plume pour répondre au recteur de la Mosquée de Paris. Pour lui, la destruction du foyer de Vitry n’était qu’une « riposte à l’agression raciste » du maire de Saint-Maur, qui refusait de prendre sa part dans l’accueil des immigrés. Marchais va plus loin et « approuve (le) refus (du maire de Vitry) de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés ». Ce que craint Marchais, c’est le coût de l’immigration dans les communes les plus pauvres : « Les charges d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes peuplées d’ouvriers et d’employés ». Il dénonce aussi une pression sur les salariés les plus précaires : « Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’œuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée ». Et il conclut : « C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage ». Marchais lie donc fermeté sur l’immigration et pensée communiste. Pour lui, la limitation de l’immigration relève bel et bien de la protection des travailleurs et non de préjugés racistes. Sauf à penser que le dirigeant d’un parti historiquement anti-colonialiste et antifasciste serait en fait un agent double de l’extrême droite, haïssant l’islam et les Maghrébins. En février 1981, Marchais récidive. Il se rend à Montigny-les-Cormeilles, ville dirigée par un certain Robert Hue. A l’époque, le futur successeur de Marchais venait de manifester devant le logement d’une famille accusée de trafic de drogue. Dans son discours, Marchais, vient une fois de plus au secours de son élu : « Nous posons le problème de l’immigration, ce serait pour favoriser le racisme ; nous menons la lutte contre la drogue, ce serait parce que nous ne voulons pas combattre l’alcoolisme prise par notre clientèle (…) Pour la jeunesse, je choisis l’étude, le sport, la lutte et non la drogue (…) Alors, comme l’autre jour un dirigeant socialiste, ils crient tous en chœur : ‘pétainisme !’ Quelle honte, quelle idée lamentable ces gens-la se font des travailleurs (…) Je le dis avec toute la force de mon indignation, de telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ils ne méritent que le mépris ». On répondra que Marchais cherchait déjà à éviter la concurrence du FN. Sauf que début 81, le FN est groupusculaire. En 1980, le parti frontiste ne compte que 270 adhérents. Aux législatives de 78, le FN n’a obtenu que 0,33% des voix. Il faudra attendre Dreux et les élections cantonales de 82 pour assister à la première éclosion du Front. A cette époque, la concurrence au PCF vient plus du PS et de Mitterrand que de Jean-Marie Le Pen. La ligne Marchais n’est donc une surenchère autour de l’extrême droite. Au contraire, défendre l’autorité de l’Etat, réguler les frontières, c’est défendre les classes populaires. C’est s’assurer que les habitants des HLM ne croisent plus de dealers en bas de leur immeuble, c’est équilibrer le marché du travail au profit des plus précaires. De même, défendre la laïcité et l’intégration, c’est assurer la cohésion républicaine contre le repli sur soi dans les quartiers les plus pauvres. Aujourd’hui, les choses ont changé. Au delà des prises de positions de Gérin et autre, le PCF a adopté une ligne laxiste en matière d’immigration, de laïcité et de sécurité par hostilité à tout ce qui ressemble de près ou de loin à du lepénisme. Cette évolution est facile à comprendre. La rupture du PCF avec les positions de Marchais va de pair avec la perte de son identité ouvrière et sa recherche d’un nouvel électorat. Mais le parti va-t-il finir comme le PS et succomber au discours de Terra Nova, abandonnant ainsi les classes populaires au profit des jeunes, des diplômés, des femmes et des minorités ? Triste destin. En cherchant à gagner quelques voix chez les bobos, le PCF perdra à coup sûr son âme. Mais n’est-ce pas déjà le cas ? L'article complet... Source: Causeur
  9. Les couples d'opposés sont partout en politique. La gauche et la droite, le pétrole et l'écologie, la version officielle du 11 septembre et la version officieuse, Dieu et Satan, l'UMPS et le FN, le communisme et le fascisme, etc. Et on croit avoir raison d'être d'un côté ou de l'autre. Moi je suis de gauche, je ne suis pas un horrible de droite sans scrupule. Moi je suis de droite, je ne suis pas un horrible bolchévique. Moi je suis écologiste, je ne pollue pas avec du CO2. Moi je m'en fous de l'écologie, je roule comme je veux avec mon 4x4. Moi je crois à la version officielle, je ne suis pas un parano, moi je crois en la version officieuse, je ne suis pas un mouton, moi je crois en Dieu je ne suis pas un sataniste, moi je crois en la politique, je ne vote pas FN, moi je crois qu'ils sont tous pourris sauf le FN, moi je crois au communisme et les autres sont des fascistes, etc. Pourquoi les gens tombent si facilement dans le panneau ? La réalité simplifiable en deux camps ? Mais enfin bon !
  10. Le peuple français a une grande ambivalence en peu de temps dans l'histoire. Alors qu'Hitler envisageait de conquérir l'Europe, beaucoup de gens le soutenaient, y compris en France. Personnellement, mes grands-parents maternels étaient fan d'Hitler, un sujet qu'on a peu abordé lors de réunions de familles. Mais le plus étonnant, c'est qu'après avoir su la réalité des camps de concentration, ils étaient toujours à l'encenser. Je ne veux pas faire de généralités, mais je pense qu'il y a beaucoup de français de l'époque, qui ont été dans ce cas. Pendant l'occupation allemande, c'est démocratiquement que les français de la France "libre" ont élu Philippe Pétain, qui a formé le régime de Vichy. Ce régime a non seulement collaboré avec les nazis, mais a activement mis en œuvre des politiques sécuritaires et de traque des juifs. La patrie des droits de l'homme ? Pas évident du tout. Et puis, il faut se souvenir que la décolonisation n'a commencé qu'après la 2ème guerre mondiale. Les français n'ont pas manifesté contre la colonisation, ni avant la 2ème guerre mondiale, ni après alors que la guerre d'Algérie avait commencé. S'il y a eu des manifestations, elles ont été faites par les colonisés. Plus tard, les enfants des gens qui ont voté Pétain ont fait mai 68, avec le slogan "il est interdit d'interdire". On ne peut pas faire plus opposé. Et pourtant c'est la même France, qui d'une génération à l'autre passe du fascisme au communisme libertaire. Le manque de consistance d'un tel concept est sans doute pour quelque chose dans son échec. Mais les enfants de 68 sont-ils tellement différents de leurs parents ? Gagner son autonomie par rapport aux parents, certes, mais changer complètement de modèle mental, voilà qui est étonnant. De la même façon, le carcan religieux chrétien semble avoir volé en éclat, et pourtant, chacun reprend les symboles de la religion à son compte, et finalement, cette religion survit de façon souterraine, avec la culpabilisation, l'idéologie masochiste du travail etc. Alors que le libéralisme sépare la France en deux, on s'étonne de la poussée du Front National. Mais les français ont-ils vraiment changés ? Alors que l'Allemagne domine économiquement l'Europe et sert de référence aux marchés financiers, le règne du libéralisme fait vivre un sentiment d'oppression qui peut rappeler des heures sombres de l'histoire. Et la xénophobie est bien là, comme pour rejeter l'agressivité vers des cibles extérieures. Dans cette situation, parler du néocolonialisme n'est pas évident. Les gens ne manifestent pas de nos jours pour que l'on retire nos entreprises d'exploitation à l'étranger tout comme ils n'ont pas manifestés à l'époque du colonialisme affirmé. Imaginons un instant une manifestation de socialistes pour libérer les néo-colonies. Cela ne fait pas crédible. Le sentiment de gauche universel tout comme la générosité chrétienne s'arrête assez vite lorsque l'on se rend compte que pour donner, il faut perdre ce qu'on donne. Ces valeurs utopiques créent une opposition très fragile face au libéralisme. Et la liberté d'exploiter y triomphe. Et c'est cette ambivalence fondamentale, entre fascisme et communisme, qui nous mène là où nous sommes. Pensez-vous qu'on soit vraiment sorti du fascisme ? Quelles alternatives crédible au communisme avons-nous pour y faire face ?
  11. Alexis Corbière du Front de Gauche : 4000€/mois et un logement social 18/11/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Alexis Corbière, fervent pourfendeur de la démocratie et des libertés et adorateur de Mélenchon qu’il ne manque jamais de bichonner dans ses articles surprend par son hyperactivité, car outre ses activités d’adjoint au maire du 12e, il est également Membre du Front de Gauche, Conseiller de Paris, secrétaire national du Parti de Gauche, enseignant dans un lycée professionnel. De quoi bien remplir son temps et sa bourse. (…) En mai dernier, il avait été accusé sur le site Agence Bretagne Presse d’occuper abusivement un logement social de la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris) alors qu’il gagne 4 000 euros mensuels pour son seul poste d’adjoint sans compter ses autres emplois, et que son épouse Raquel Garrido est avocate en droit international et gagne donc bien sa vie a priori. Le sieur Corbière s’était défendu en arguant de la précarité de son statut d’élu et de la difficulté à se loger quand on gagne si peu « Aujourd’hui je reçois de la ville 4 000 euros par mois mais mon mandat sera-t-il renouvelé en 2014 ? Ma famille et moi aurons alors toujours besoin d’un toit ». Comble du cynisme, il n’hésite pas à se lamenter sur son blog du manque de logements sociaux « notre pays manque cruellement de logements sociaux : plus de 1 700 000 demandeurs attendent un logement social ! (...) financer avec nos impôts les riches pour loger des riches. C’est Robin des Bois à l’envers, prendre aux pauvres pour donner aux riches ! » Faites ce que je dis, pas ce que je fais... Source: Riposte Laïque ; Le Monde ; Blog d'Alexis Corbière
  12. Suite de l'article : http://www.lemonde.f...950_823448.html J'trouve ça à mourir de rire !
  13. Bonjour, Je me demandais quelle est la personnalité politique française la plus talentueuse et génial et qui à des point commun avec qui Kim Jong Un le puissant leader nord coréen. Pour vous qui est le plus proche de Kim Jon Un ? Pensez vous que l'intello Juppé puisse rivaliser avec les 1500 livres écrits par le leader Kim Jong Un en un ans ? Pensez vous que la préparation physique de Sarkozy le rende capable de gravir facilement des montages comme le faut Kim Jong Un ? Pensez vous que DSK (Dominique Staus Khan) puisse rivaliser auprès des femmes comparer au leader coréen ? Pensez vous que sur un ring de Catch, Donald Trump ait une chance contre Kim Jong un ? Pensez vous que Macron pourra faire que la France ait une croissance économique de 100% par ans ? Pensez vous qu'un dirigeant français pourra un jours se targuer d'une victoire à 100% avec 100% de participation ? Pensez vous que les exécutions de patrons à chaque fin de metting de Jean Luc Mélanchon soit comparable aux purges de Kim Jong Un ? Pensez vous que si un politicien fait zigouiller son oncle en le faisant dévorer par des chiens, ça augmentera sa popularité ? Quel est le candidat français qui relancera un programme nucléaire militaire d'envergure pour menacer le reste du monde ?
  14. Bonsoir, Je tiens à vous faire part de mon opinion : la marche "républicaine" du 11 janvier était un exemple parfait de bafouage de la démocratie dans le sens où le Front National n'a pas été convié. Cette marche avait pour but de rassembler les français et devait être un symbole d'unité nationale en hommage à des journalistes et à des innocents assassinés.. Comment alors a-t-on pu ne pas souhaiter la présence du FN ? dois-je rappeler que ce parti représente environ 20% (en moyenne) des suffrages au cours des élections de ces dernières années ? Vit-on dans une démocratie ? J'en doute fort ... A quel titre la présence du FN n'a pas été souhaitée ? D'après ce que j'ai entendu, les valeurs de ce parti sont contraires au motif du rassemblement. De quelles valeurs parle-t-on ? Il paraîtrait que le FN est un parti fasciste et raciste. Premièrement, cela signifierait que 20% de la population française adhère à des idées fascistes et racistes. Sur ce point, permettez-moi de vous rassurer : il y a très peu de fascistes et racistes parmi les électeurs du FN. Il y en a bien sûr, mais ils ne représentent qu'une infinie minorité. Soyez curieux, et cherchez autour de vous des personnes qui votent FN. Ca ne devrait pas être compliqué, vous avez une chance sur cinq d'en trouver ! Vous vous rendrez compte qu'il s'agit de gens comme vous et moi, de votre boulanger, de votre banquier, du retraité de votre immeuble, de votre voisine ou encore de votre avocat ... bref les électeurs du FN sont loin d'être uniquement des jeunes désoeuvrés au crâne rasé au discours néo-nazi. Ces gens sont des personnes réfléchies qui ont lu le programme du FN. Mais au fait : les personnes qui haïssent tant le FN ont-elles lu son programme ? Je les défie d'y trouver un seul propos fasciste ou raciste. La préférence française n'est pas un concept raciste, dans la mesure où plusieurs millions de français sont de couleur. Ces français de couleur ne seront pas du tout pénalisés par la politique de la préférence française puisqu'ils sont eux-même français, réfléchissez ! Aussi, est-ce que le fait de ne pas trouver normal qu'un immigré récent qui n'a pas la nationalité française touche autant voire plus d'aides sociales qu'un Français en difficulté ou un retraité qui a travaillé pendant 40 ans ainsi qu'un logement gratuit est du racisme ? NON. Il s'agit d'une certaine idée de la justice sociale. Deuxièmement, je suis absolument certain que l'exclusion du FN à la marche républicaine fera le jeu du FN justement et ne peut que lui être bénéfique en terme de sondages / voix aux prochaines élections. A force de mépriser 20% des Français, les autres partis politiques et les médias ne font que renforcer cette frange de la population dans ses convictions. Je trouve anormal, dans ces conditions, que le Parti Communiste ait pu défiler. Le PC traîne derrière lui des dizaines de millions de morts, et personne ne dit rien ! Est-ce que les deux millions d'Ukrainiens morts de la famine dans les années 30 sont un détail de l'histoire ? pour moi non. Pas plus que les fours crématoires, pas moins. Et pourtant très peu de Français le savent. Mais s'il n'y avait que ces deux millions de morts effroyables ... et quand je vois que l'hymne de l'Internationale a été chantée à l'enterrement de Charb avec des personnes au poing levé, j'en ai des frissons. Comment peut-on encore accepter cela en 2015 ? N'a-t-on pas assez appris des erreurs du passé ? Pourtant personne ne semble choqué. Les partis de gauche et de droite, les médias qui diabolisent le FN depuis 30 ans, vont se réveiller un beau matin avec Marine le Pen Président de la République. Et ils iront bêler dans les rues encore une fois pour une nouvelle marche "républicaine" ou je ne sais quoi. Mais il sera trop tard ! Car les 20 % d'électeurs du FN, qui seront ce jour-là au moins 50% de la population, ne sont pas des fantômes, des voix fictives ... ce sont vous et moi. Des gens comme les autres.
  15. jean ghislain

    Marx

    ancien sujet qui n'a pas eu beaucoup de succès...
  16. Voila ce témoignage, c'est d'abord pour bien montrer ce qu'il se passe en République démocratique de Corée du Nord. C'est également une façon de rappeler a beaucoup de gens ce qu'est le communisme en application. Et rappeler à tout le monde le fait que nous vivons bel et bien en pays libre. Alors, arrêtez juste de dire n'importe quoi. Ce monsieur Shin Dong Hyuk, est né en Corée du Nord dans un camps de concentration Coréen du Nord. Témoignage poignant, rappelant à la réalité.
  17. On reproche parfois l'athéisme les camps de concentration soviétiques, parce que l'URSS prônait, entre autres, l'athéisme. Tout d'abord, en tant qu'athée, je me désolidarise du régime soviétique. Nous ne sommes pas responsables des actions commises par d'autres personnes sous prétexte qu'on a une pensée commune avec elles. A ce compte-là, nous sommes tous responsable de tout, autrement dire, le principe de responsabilité disparait. D'autre part, ce n'est pas au nom de l'athéisme que les bolchéviques ont pris le pouvoir, mais au nom d'un communisme centralisateur. Il me semble que c'est surtout la concentration du pouvoir qui rend possible une telle oppression, parce qu'elle n'est possible que si ceux qui la commandent se pensent, à tort ou à raison, hors d'atteinte de cette oppression. L'athéisme affirme simplement l'inexistence de dieu et donc que ce sont les humains qui doivent déterminer la morale, les normes et les règles, s'il y en a. En aucun cas, il ne s'agit d'encourager qu'on puisse nier les droits fondamentaux à autrui. Cependant, si l'on admet que l'URSS était compatible avec l'athéisme, on peut se demander si l'athéisme peut se prémunir d'une telle association. Nous ne sommes pas responsables de ce qui est en dehors de notre rayon d'action, mais les idées que nous soutenons peuvent avoir des effets plus ou moins lointains. D'où la question : Quelles leçons l'athéisme doit tirer des goulags ? Cette question est-elle hors du champ de l'athéisme ? Relève-t-elle plutôt de l'évolution de la moralité, indépendamment de toute conception métaphysique ?
  18. Invité

    Compréhension d'une phrase de Karl Marx

    Bonsoir, j'aimerais que vous m'aidiez à comprendre la phrase suivante : "Il se peut que les quatre forces, par exemple, qu'une famille ouvrière vend maintenant lui rapportent plus que jadis une seule, et leur prix a baissé en proportion de l'excès du surtravail de quatre sur le surtravail d'un seul". C'est extrait du capital de karl marx. J'ai du mal à comprendre^^.
  19. je me posais cette question quand même, après avoir entendu parler de la côte de popularité de hollande, et du PS, même auprès des socialistes (enfin des gens qui ont leurs cartes de parti socialiste quoi, pas les socialistes en général), je me suis posé cette question: Le PS est mort, donc qui est ce qui représentera la gauche? le front de gauche? nah... les écolos? nah... il n'y a aucun parti actuellement qui puisse remplacer le PS dans son rôle de plus gros parti de gauche de France, donc je me demande, est ce que la gauche ne serait pas morte? (en plus, je vous donne une pitite chanson en thème avec le topic )bonne journée ^^
  20. Je regarde, au moment où j'écris ces mots, l'excellent "Rocky IV", film de propagande américaine anti soviétique de l'époque de la guerre froide ( et sans doute le meilleur des Rocky) et je me dis, la vie étant un éternel recommencement, est-il possible de voir un jour resurgir l'idéologie communiste ?
  21. J'ai un exposé sur la capitalisme et le communisme vouis pourier m'aider silvouplais ?
  22. La censure communiste existait en France en 1953... 13/11/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] A la lumière d'un film - « Le port de la drogue », de Samuel Fuller - censuré en France en 1953 sous la pression des communistes qui refusaient de passer pour « les méchants », Elie Arié nous montre combien la censure était aussi un fléau en France, en pleine guerre froide. 1953 : sortie, dans le « monde libre », du film de Samuel Fuller, « Le port de la drogue », avec Richard Widmark, un joyau du film noir par son rythme haletant, devenu un grand classique, qui repasse régulièrement dans les cinémas d’art et d’essai ou à la télévision. L’histoire est celle d’une jeune femme, agent communiste, qui se fait voler son portefeuille par un pickpocket, et celui-ci découvre qu’il contient un microfilm. Policiers et communistes se livrent alors une guerre sans merci pour essayer de le récupérer. Mais voilà, en 1953, le parti communiste est puissant en France (près de 30% de voix aux législatives), auréolé de son prestige du « parti des fusillés », et bien qu’il soit dans l’opposition et que la guerre froide entre l’Est et l’Ouest soit à son apogée (le film sortira juste avant la mort de Staline et de la fin de la guerre de Corée), il est jugé impossible de présenter un film où les communistes seraient carrément « les méchants ». Alors, dans les dialogues de la version française, aussi bien sous-titrée que doublée, il a été décidé de transformer les communistes en passeurs de drogue, et le microfilm n’y contient que la recette d'une nouvelle drogue : il a suffi de changer quelques mots des dialogues pour transformer l'histoire ; et, pour que les choses soient claires (ou, plutôt, pour qu’elles ne le soient pas), le film, dont le titre est « Pickup on South Street », est baptisé en France « Le Port de la drogue »... ; nulle mention de communistes dans la version française, nulle mention de drogue dans la version originale. Et, aujourd’hui encore, le spectateur français non anglophone ou qui voit la version doublée ignore de quoi parle ce film en réalité... La censure, un art en finesse et tout d’exécution... L'article complet... Source: Marianne
  23. En évoquant le gauchisme ( et mon aversion pour celui-ci) dans un topic annexe, je me suis dis que plutôt de faire un HS, autant en faire ... Un topic ! Le gauchisme est l'utilisation de la bêtise adulescente par le pouvoir. Elle n'a plus vraiment la signification que lui donnait Lénine au début du XXeme siècle lorsqu'il évoquait les mouvements radicaux à l'extrême gauche du communisme, non. Le gauchiste aujourd'hui est ... Qu'est - il d'ailleurs ? Comment le définiriez-vous ?
  24. Une journée d'hommage aux victimes du communisme ? Mardi 03 Février - 11:38 [/Justifier] [Justifier] Une nouvelle commémoration au calendrier ? Dix-sept députés UMP ont cosigné une proposition de loi visant à mettre en place une "journée nationale d'hommage aux victimes des régimes communistes". Parmi eux, Lionnel Luca (Alpes-Maritimes), Jacques Domergue (Hérault), Christian Vanneste (Nord) ou encore Thierry Mariani (Vaucluse) estiment : "L'opinion publique, dans ce qui fut l'Europe de l'Ouest, est très peu consciente des crimes commis au nom du communisme." Ils affirment : "Cette réalité doit être clairement exprimée si l'on veut véritablement donner une signification à la réunification de l'Europe." Le texte prévoit la journée du 9 novembre, en référence au 9 novembre 1989, date de la chute du mur de Berlin, dont on fête les 20 ans cette année. En novembre 2007, quarante-six députés UMP et deux Nouveau Centre (NC) ont cosigné une proposition de loi identique qui n'avait pas été suivie d'effet. lepoint.fr (avec agence) Suite de l'article... Source: lepoint.fr
×