Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'droite'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

40 résultats trouvés

  1. Bien que l'intérêt du grand public pour les langues régionales soit aujourd'hui limité, il me plairait de débattre sur le glissement de la droite vers la gauche du positionnement politique en faveur de la sauvegarde des dialectes. N'étant pas expert, je me contenterai d'amorcer la discussion avec la langue d'oc. Historiquement, il me semble que l'homme de gauche du XIX° siècle, républicain, probablement jacobin et progressiste, n'est pas favorable au maintien des parlers locaux qui sont, de son point de vue, des freins à la modernité, l'unité et la cohésion nationale. Frédéric Mistral, malgré son approche audacieuse et réformatrice de l'orthographe de la langue, est un homme de droite. Quand à Alibert... cela se passe de commentaire. Actuellement, j'ai l'impression que la défense des langues régionales est beaucoup plus marquée à gauche. Du moins sur la scène politique nationale et locale (PNO par exemple). Peut-être dans une optique multiculturelle, de tolérance et de respect des différences (qu'est-ce que j'en sais moi) ? A contrario, la droite au niveau national me semble devenue hostile aux langues des terroirs justement dans un soucis de cohésion nationale. Qu'en pensez-vous ?
  2. Bonjour, Selon ceux et celles que cette question intéresse : faudrait-il que les gauches s'unissent pour vaincre ? L'union fait la force, c'est bien connu, d'autant que nos différents partis de gauche, si l'on y regarde bien, sont d'accord pour 95 % dirais-je (à vue de nez). C'est-à-dire qu'ils sont en désaccord sur peu de choses ! J'ai déjà eu vent d'unions entre partis de gauche en vue des élections municipales de l'an prochain. Si c'est possible pour des communes, pourquoi ne le serait-ce pas pour un pays, pour l'UE ? La question a été maintes fois évoquées entre différents partis de gauche, mais n'a jamais abouti et ce pour beaucoup en raison de problèmes d'égo. La création du parti Larem aura au moins eu le mérite de clarifier la situation à gauche en aspirant tous les arrivistes qui ont coulé le Parti socialiste sous François Hollande, révélant les seuls vrais socialistes se démarquant par une fronde. À présent, son leader est Olivier Faure qui revient vers les authentiques valeurs de gauche, et ne saurait se placer derrière un autre leader en cas d'union, même s'il a prouvé qu'il pouvait faire des compromis par une union avec Place publique aux européennes, ce qui aura valu à ces deux partis de gagner des points. Jean-Luc Mélenchon ne serait pas contre une union à la seule condition de rester devant. Benoît Hamon a déjà songé à tirer les conséquences d'une défaite aux européennes. Par chance, Génération-s a quand même sauvé les meubles avec 3 % aux européennes, ce qui lui a valu la prise en charge des frais de ce que l'on appelle propagande électorale. Ian Brossat resterait sans doute opposé à se joindre à une telle union, estimant que le Parti communiste a son entité propre et se démarque des autres partis de gauche. Et qu'en penserait tous ces groupuscules de gauche : Lutte ouvrière, NPA, UCL... ? J'en oublie peut-être. Pourtant, je suis personnellement sûre qu'unis en un seul parti, ce parti aurait dépassé les autres aux dernières élections, qu'il aurait vaincu la droite incarnée par Larem et LR, et même le RN qui a battu tous les records. Ce n'est cependant qu'un avis personnel, vous me ferez part du vôtre si vous le souhaitez. Pour résoudre ces problèmes d'égo, on pourrait par exemple envisager une hydre, un parti multi-têtes si vous préférez, autrement dit fédérer tous les partis de gauche de façon à ce que chacun conserve son leader propre. Quand une question se poserait, le leader mis en avant serait soit tiré au sort, soit élu par l'ensemble, et ce pour un temps donné (une durée annuelle par exemple), soit on missionnerait le leader le plus compétent à résoudre ladite question (de par son expérience, etc.). Maintenant, je laisse la parole aux autres et les remercie d'avance pour ce qu'ils vont en faire ressortir de sérieux.
  3. Bonjour à tous, J'ai adhéré à plusieurs partis politiques : Nouveau Centre, UMP (LR) et le FN. Actuellement, je suis adhérente à DLF. Je me rends compte aujourd'hui qu'il n'y a aucun parti politique qui me correspond. Je ne resterai pas adhérente à DLF en ne renouvelant pas mon adhésion en 2018. Je suis de droite mais aucun parti n'incarne les valeurs de droite. J'ai décidée de faire de la politique autrement mais je ne sais pas comment. J'aurai besoin de votre aide si vous avez des pistes sur ce sujet.
  4. « Le clivage droite-gauche ne peut pas être dépassé, car il est indépassable. Jean-Louis Harouel, grand connaisseur de l’histoire de la religion chrétienne, en fait la démonstration brillante dans son livre Droite-gauche. Ce n’est pas fini. Connaissez-vous Marcion? Non, pas Macron! Cette presque homonymie est mieux qu’un hasard. Ce livre aurait pu s’intituler De Marcion à Macron. Ou encore: Macron par Marcion. Mais qui est ce Marcion? Un prédicateur religieux du IIe siècle qui entreprit de débarrasser le christianisme de ses racines juives et de substituer au «Dieu juste» de l’Ancien Testament un «Dieu bon», seulement incarné en Jésus. Pour lui, les hommes sont tous des Dieux et n’ont que faire des interdits du Décalogue: ne pas tuer, ne pas voler… Il fut condamné par l’Église et cette hérésie s’appelle la gnose. Mais quel rapport avec Macron? Un peu de patience. Les gnostiques rejettent tout ce qui entrave leurs hommes-Dieux: famille, mariage, procréation, patrie ; ils ont une passion pour le criminel, l’ennemi, la prostituée, l’homosexuel, tous ceux qui paraissent en marge ou en rupture de la société. Vous commencez à comprendre: les gnostiques sont les ancêtres du libéralisme sociétal qui fait de l’individu un roi et de ses caprices une règle d’or. On peut aisément récapituler la descendance de Marcion et de ses gnostiques: avortement, divorce, mariage homosexuel, PMA et GPA pour tous, mais aussi laxisme pénal ou encore internationalisme militant. Même si cette révélation afflige l’orgueil de notre Jupiter tonnant, les sociétés occidentales vivent dans l’ombre, non de Macron, mais de Marcion. Et ce n’est pas fini: une autre hérésie chrétienne, le millénarisme, version prosaïque du messianisme religieux, promet le bonheur sur terre ; un bonheur collectif, au nom de l’égalité. Ce millénarisme est bien sûr l’ancêtre de Marx et des mouvements communistes. Le millénarisme et la gnose sont les deux branches de la gauche, les deux gauches, l’autoritaire et la libérale, la collectiviste et la libertaire, la gauche-caserne et la gauche-phalanstère. Elles s’allient et se combattent alternativement. (...) » http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/10/04/31001-20171004ARTFIG00190-eric-zemmour-les-racines-religieuses-de-la-gauche-et-de-la-droite.php
  5. Bonjour, Ce sujet pour partager l'interview d'une personne que je trouve assez remarquable parmi les penseurs (penseuses) en philosophie politique de notre temps : Chantal Mouffe. Il paraîtrait que J-L Mélenchon s'en inspire (vrai ou faux?) En tous cas elle fait selon moi une analyse assez vraie de la situation actuelle en parlant de post-politique et de Macron comme son messager, je suis d'accord sur l'analyse diagnostique mais pas sur les solutions qu'elle propose toutefois (les distinctions qu'elle opère, notamment entre "populisme de droite" et "populisme de gauche" étant selon moi très discutables). Finalement j'ai assez l'impression qu'on cherche à tout prix à maintenir une distinction entre "populisme de droite" et "populisme de gauche" sans vouloir percevoir qu'une union ou un dialogue pourrait être envisageable entre ces deux tendances (selon la façon dont on les définit, et rien que ça c'est pas gagné). Source : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/11/31001-20170411ARTFIG00090-entretien-exclusif-avec-chantal-mouffe-la-philosophe-qui-inspire-melenchon.php
  6. D'après la CGT, le réseau de routes nationales va être dépecé en la faveur des sociétés privées. Pour se déplacer, les usagers vont donc devoir payer pour pouvoir circuler. Je ne sais pas si c'est un fake, parce que c'est très très gros. Même aux USA ils n'ont pas osé. Suite de l'article ici. Voir aussi ici. Il y a une pétition en ligne contre ce projet. Sais-t-on jamais, plus c'est gros, plus ça passe. Edit: Il s'agit de certaines routes nationales, et pas toutes, suite au recoupement d'autres sources.
  7. Zigbu

    Droite ou gauche ?

    Il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre : Tous les forumeurs de forumfr sont des salariés ou anciens salariés à la retraite, à quelques exceptions près. Sans parler des membres qui les "représentent", idéologiquement la droite représente des exploiteurs qui nous laisseront toujours au niveau le plus bas possible. Juste assez pour la "paix sociale". On ne peut rien attendre de mieux. Les socialistes (ôtez vous l'image de Hollande, valls,....ne pensez qu'à l'idéologie), pensent partage. Les riches moins riches, les pauvres, moins pauvres. Partage des richesses mais aussi partage du travail. Plus à bosser = plus de temps pour s'occuper de sa famille.... Comment, quand on fait partie de la France d'en bas, continuer à élire des politiques de la France d'en haut ? ça me dépasse. Certes, les représentants de la "gauche" ne donnent pas l'exemple, mais est ce une raison pour les bannir d'office. On peut toujours voter encore plus à gauche pour bien faire voir qu'on n'a pas l'intention de se laisser faire. Ne pas "être des moutons bêlants qui suivent le troupeau". Je reprend là une expression chère à certains sur ce forum. Si les salariés ou ex peuvent m'expliquer avec des arguments qui tiennent la route, j'en serais ravi. Je parle d'idéologie, pas de bonhommes !
  8. Pourquoi les gens de droite on souvent l air coincé et crispé discipline et robotique? Je suis aller aux élections des primaires de droite et j ai vue plein de gens de droite, souvent blanc et de plus de 50 ans avec l air strict. Le pire c est que par exemple Ils marchent droit et suivent le trottoir et les balises respectent les passages cloutés alors que moi je slalome entre les voitures marche sur la route coupe les chemins je regarde partout. Ils ont l air peureux aussi et voit les gens habillé en couleur bizarrement eux on l air d aimer le gris et le noir. En plus ils ont l air d aimer l ordre et les règles de l autorités non ?
  9. Djizus

    La drôche

    Admettons que je sois un extra terrestre venu explorer la Terre pour expliquer à mes semblables ce qu'est la politique en France. Et je dois expliquer la différence entre gauche et droite en me basant sur la situation actuelle de notre pays. Je suis bien dans la merde, car je n'ai rien pour différencier les premiers des seconds ( si ce n'est des débats genre le mariage gay) . Comment expliqueriez vous la différence gauche / droite classique à vos amis extra-terrestres ? ( Celle d'aujourd'hui, pas de référence au XIXeme siècle ou autre, on parle bien de 2012)
  10. Bonjour, bonsoir, salut, calin-bisou, tagazok,... J'aimerais savoir 2 ou 3 choses par rapport à la politique, et notamment par rapport aux notions de droite de de gauche. car ça me parait un peu flou. quand on lis les débats, les gens de droite insultent les gens de gauche de "riche bobo gaucho-communisto-salopedesmusulmans" et les gens de gauche insultent les gens de droite de "riche bobo capitalisto-islamophobe", et le tout, sans jamais avancer la moindre idée politique (enfin si, mais faut les trouver entre les insultes et les piques qu'ils se lancent) alors j'aimerais savoir ce que c'est que c'est la droite et la gauche exactement (hésitez pas à me prendre pour le dernier des cons, ça facilitera la compréhension de ce topic pour les néophytes en politique comme moi) merci d'avance ^^
  11. Invité

    La ligue des antisémites français

    La fondation de la Ligue antisémitique succède au succès de la La France juive de Drumont, elle est également issue de la crise boulangiste. Les principaux organes qui soutiendront les activités de la ligue sont: La Libre Parole (Édouard Drumont), L'Antijuif (Jules Guérin), La Cocarde (Maurice Barrès), L'Intransigeant (Henri Rochefort) et le journal catholique La Croix Parallèlement à son activité de propagande, la ligue organise des manifestations antisémites, elle distribue des tracts, pose des affiches en période électorale et provoque quelques émeutes. Elle fut très impliquée dans la campagne boulangiste, la dénonciation du scandale de Panama, le combat antidreyfusard et la lutte contre la franc-maçonnerie dont elle a dénoncé les implications et les complots supposés dans la politique de la Troisième République. Daniel Kimon en fut exclu suite à un différend avec Guérin. Suite http://la-verite-depitee.over-blog.com/article-histoire-la-ligue-antisemite-francaise-1889-1899-103849376.html Dans cette situation, les thèses antisémites virulentes contenues dans la France juive, d’Édouard Drumont, qui déclarait : « La juiverie cosmopolite, voilà l’ennemi… La France aux Français » Ca ressemble trop au FN, même slogans !
  12. Pour qui voteriez-vous dans ces situations peu probables de seconds tours mais néanmoins réalisables? Je propose l'option vote blanc et je n'irai pas voter, bien que le vote blanc ne soit pas pris en compte.
  13. Quand le contribuable français finance les délocalisations de Renault 16/12/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le Parlement européen a octroyé une aide de 24,5 millions d'euros au fabricant automobile pour financer un plan de départs volontaires en 2009. Une décision qui ne facilite pas vraiment le "made in France"... En effet, Renault vient de se voir octroyer une aide de 24,5 millions d’euros par le Parlement européen pour financer un plan de départs volontaires de 3 500 personnes en 2009. Les fonds seront versés, attention là ça devient du très lourd, par le "Fonds Européen d’Ajustement à la Mondialisation" (vous avez bien lu). Ainsi l’Europe s’est dotée d’un "Fonds", alors qu’on nous répète à l’envi qu’il n’y plus d’argent dans les caisses, pour indemniser les entreprises qui licencient. On croit rêver. Des entreprises qui délocalisent pour faire plus de bénéfices se voient octroyer des aides par les contribuables européens, ce qui rend la situation d’autant plus ubuesque qu’on fait donc payer aux personnes licenciées les aides perçues par leur ex-employeur pour les virer dans leurs impôts. L’Union européenne ou la version moderne du "Royaume du Père Ubu". Le pire est que cette aide a été votée par la droite et la gauche confondues, seuls les Verts s’étant abstenus. Les socialistes européens ont un peu traîné des pieds afin de faire passer le chèque octroyé à Renault de 24,5 à 17,4 millions mais ont fini par voter avec la droite l’intégralité de la somme au prétexte, pour citer la députée européenne socialiste Estelle Grellier, "que le rapport de force n’était pas en leur faveur". Si l’opposition doit voter comme la majorité au prétexte que le rapport de forces lui est défavorable, à quoi sert alors d’avoir une opposition... Ainsi donc, nous autres contribuables avons dû verser, suite à l’aval de nos politiques, des millions à Renault (dont l’Etat détient toujours 15% du capital) afin d’aider la marque au losange, qui produit aujourd’hui moins de 20 % de ses véhicules particuliers en France, à délocaliser. Enfin, cela a au moins un coté positif. La prochaine fois que Nicolas Sarkozy, François Hollande ou François Bayrou diront qu’il faut lutter contre les délocalisations et produire en France, nous saurons vraiment à quoi nous en tenir. L'article complet... Source: Atlantico
  14. http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Peltier http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/10/97001-20120110FILWWW00644-un-ex-fn-secretaire-national-de-l-ump.php
  15. Marine Le Pen : « Obama est plus à droite que moi » 01.09.11 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] En matière sociale, elle se dit à gauche de Barack Obama. Parfois proche d'Arnaud Montebourg et gaullienne dans sa vision de l'Etat : Marine Le Pen s'efforce de se défaire de l'étiquette d'extrême droite attribuée à tort, selon elle, au Front national. Suite de l'article... Source: Le Monde
  16. Elisabeth Badinter déplore qu'« en dehors de Marine Le Pen », plus personne ne défende la laïcité 29/09/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] La philosophe et écrivaine Elisabeth Badinter a estimé, mercredi 28 septembre, dans un entretien accordé au journal Le Monde des religions, qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité". A la question "quels sont, selon vous, les combats à mener les prochaines années ?", l'épouse de l'ancien garde des Sceaux Robert Badinter répond qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité. Au sein de la gauche, le combat a été complètement abandonné, si ce n'est par Manuel Valls". Selon elle, "la gauche a laissé s'installer l'équation suivante : défense de la laïcité égale racisme. Cela est tragique." Suite de l'article... Source: Le Monde
  17. Bonne nouvelle : des Français de plus en plus réacs ! 19/01/2013 Les « valeurs d’ordre », comme disent les sociologues, ont progressé en trois ans. C’est ce qui ressort du dernier « baromètre de la confiance politique », publié cette semaine par le Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. De quoi inquiéter le pouvoir en place – de moins en moins de Français partagent les valeurs traditionnelles défendues par cette famille politique – mais aussi les commentateurs de la grande presse, littéralement stupéfaits par un peuple qui, décidément, ne leur ressemble pas. Imaginez le désarroi ! Prenons trois sujets qui sont au cœur du logiciel de cette bonne société, de ce joli monde. La peine de mort par exemple : en une année, les partisans de son rétablissement sont passés de 35 % à 45 %. Autre sujet : fin 2009, 49 % des électeurs pensaient qu’il y avait trop d’immigrés en France. Ils sont… 65 % aujourd’hui. En revanche, alors qu’ils étaient 73 % à faire confiance aux personnes ayant une religion différente de la leur, ils ne sont plus que 68 %. Les Français en âge de voter – puisque cette enquête ne concerne qu’eux — seraient donc d’affreux réacs, méfiants, suspicieux. Et, bien sûr, tout cela sans fondement véritable. Au pire, une mauvaise passe, un « désenchantement démocratique » dû à la crise et à la « déception qui a suivi la présidentielle » commente le directeur du Cevipof. On se rassure comme on peut. Parce que si vous ajoutez à ces chiffres les autres données qui ressortent de cette étude – les Français sont toujours plus méfiants, moroses –, le tableau dépeint laisse penser qu’il s’agit d’une véritable lame de fond qui, si elle ne se traduit pas encore dans les urnes (ou, du moins, pas avec la vigueur correspondant à ce désarroi), pourrait bien finir par emporter cette société toute entière. Pourquoi ? Un autre chiffre le dit, l’atteste même. En octobre 2011, 83 % des Français estimaient que les responsables politiques ne se préoccupaient pas d’eux. 83 % ! On ne pouvait guère faire pire, pensait-on. Erreur, ils sont maintenant… 85 % à penser que leurs dirigeants ne tiennent pas compte de leur avis. Plus défiants, tu meurs. Ce visage de la France a de quoi désespérer la rue Solferino et le café de Flore réunis. Ou rassurer les autres. Et si les Français étaient, tout simplement, lucides ? L'article... Source: Boulevard Voltaire
  18. La guerre des chefs continu. François Fillon sera candidat "quoi qu'il arrive" en 2017 L'ex-Premier ministre, qui rappelle que Nicolas Sarkozy a annoncé son retrait après sa défaite, a affirmé ses ambitions présidentielles lors d'un déplacement à Tokyo. http://tempsreel.nou...arkozystes.html http://www.forumfr.c...re-sarkozy.html UMP : Copé et Fillon enterrent la hache de guerre "PAS D'AMENDEMENT SARKOZY"
  19. Yves Bertrand : «Marine Le Pen est quelqu’un de respectable» 10.09.11 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] L'ancien patron des Renseignements Généraux de 1992 à 2004, Yves Bertrand, prend fait et cause pour Marine Le Pen, estimant qu'elle «est quelqu’un de respectable et elle devrait pouvoir participer pleinement au débat politique». Aujourd'hui à la retraite, âgé de 67 ans, Yves Bertrand se définit comme un «homme de droite» à tendance «chiraco-villepiniste», et se dit favorable à la réintégration du FN «dans la famille» de droite : «C’est un parti de droite (...) il faut en finir avec la diabolisation. Je suis favorable à l’introduction de la proportionnelle. Et si on ne le fait pas, il devrait y avoir des accords en cas de triangulaire. Si cela avait été le cas, la gauche ne dirigerait pas 21 régions sur 22», analyse-t-il. Suite de l'article... Source: Le Parisien
  20. Bonjour, Alors voici une question qu'on pourrait ce poser au sujet du redécoupage des cantons prévu pour 2015 (ce qui reportera du même coup les élections de 2014 à l'année suivante) : serait-ce une entourloupe des socialistes pour se faire la part belle à de prochaines élections ? Une amie parisienne m'en parlait tout à l'heure et me disait qu'en gros, les "7°; 16° et 17° cantons de Paris qui votent à droite, allaient disparaître, alors que les 10°, 18° et 20° cantons qui votent à gauche, allaient prendre plus de place". Ce découpage a été qualifié de "boucherie" et de "charcutage électoral" par les députés de droite. On-t-ils raison selon vous ? Plusieurs journaux en parlent depuis quelques jours, mais je vous ai sélectionné celui du Point :
  21. Doïna

    Aznavour balance tout !

    Bonjour Le chanteur assure avoir versé de l’argent liquide pour régler ses problèmes avec le fisc. Charles Aznavour en grand corrupteur de la classe politique ? C’est ce qu’a laissé entendre le chanteur, 90 ans en mai prochain, lors d’une interview diffusée mardi sur France Info. Evoquant ses problèmes avec le fisc et les frais d’avocats qui lui ont coûté beaucoup d’argent, la star a embrayé. "Il y a eu même pire, mais ça, je peux le dire aujourd’hui. Il y a quand même eu des gens de la politique qui pouvaient paraît-il arranger mon coup, et moi j’avançais un petit peu d’argent en liquide pour les votes qu’ils allaient avoir, pour dépenser un peu d’argent sur les affiches, etc. Ça, j’en ai eu pas mal, ça m’a coûté très cher", a-t-il affirmé, assurant que les sollicitations venaient de la droite, de la gauche, "et même du centre". "On avait un ‘go between’ [un intermédiaire] qui amenait l’argent en liquide quelque part", a même lâché Charles Aznavour. Europe 1
  22. A l'heure actuelle sarkozy n'arrive pas à acquérir un pourcentage d'intentions de vote suffisant pour au moins arriver en tête au premier tour de la primaire de la Droite et du Centre. Mais il continue à faire parler ... Le candidat sarkozy, pourtant habitué à soliciter les sondages, comme en 2012 lorsqu'il était président de la République (il en aurait même démesurément usé), répète désormais que les sondages ne valent rien, suite à l' élection plus ou moins surprise de donald trump aux Etats-Unis, qui a en quelque sorte déjoué les derniers pronostics avant le vote. Sarkozy serait-il si opportuniste ? apparemment oui, Est-ce une si bonne tactique que cela ? ...pas si sûr. Autre chose assez paradoxale : d'un côté il dit représenter le peuple, la majorité (...) silencieuse, de l'autre il voudrait qu'il y ait le moins d'électeurs possible aux primaires de la droite et du centre. On pourrait en fait comprendre qu'en réalité il compte essentiellement sur son noyau dur de sympathisants ...qui sont quand même, malgré leur poids, assez loin de représenter une majorité, qu'elle soit silencieuse ou non. On peut alors aussi mieux comprendre pourquoi hollande et les candidats du PS aimeraient l'avoir comme adversaire lui plutôt qu'un autre comme alain Juppé : le nombre de voies acquises à sarko pour la primaire ne risque que de très légèrement augmenter avant la présidentielle ... En gros là encore, sarko aurait un autre paradoxe : celui de rassembler (selon les sondages ...) le plus de sympathisants de son propre camp, et en parallèle d'empécher plus facilement ce dernier d'arriver en tête au premier tour des élections de 2017. A moins qu'un autre paradoxe vienne se greffer ensuite ... dans ce cas, Sarkozy ferait-il vraiment un bon président? ...c'est encore moins sûr.
  23. L'UMP s'appellera bien «Les Républicains» Ce sera «Les Républicains». Alors que le nom était déjà sorti dans la presse, sans que Nicolas Sarkozy ne démente, l'UMP l'adoptera bel et bien, assure ce mercredi l'AFP qui s'appuie sur des sources concordantes. L'UMP tiendra son «congrès fondateur» le 30 mai à Paris Elections : Sarkozy veut surfer sur la vague D'autres part, les nouveaux statuts du parti seront débattus lors du bureau politique du 14 avril et définitivement adoptés le 5 mai, indique Nathalie Kosciusko-Morizet. La commission chargée de l'élaboration de ces nouveaux statuts, qu'elle préside, a travaillé autour de «trois axes, définis par Nicolas Sarkozy pendant sa campagne pour la présidence de l'UMP: décentralisation, démocratisation, modernisation», a affirmé la vice-présidente du mouvement. Fin des mouvements à l'UMP L'innovation la plus importante devrait être l'élection du président de chaque fédération départementale au suffrage direct des militants, jusqu'ici choisi par le comité départemental de l'UMP. Un dispositif qui obligera les candidats à ce poste à faire «la course aux adhésions», se félicite la numéro deux du parti. «Ce sera un moment démocratique fort», insiste-t-elle, en précisant que les élections des présidents de fédérations se dérouleront «fin septembre». L'article. * * * Je propose, dans la foulée et afin de parachever la trahison de nos politiques et leur alignement sur le modèle néolibéral US, que le PS s'appelle désormais "les démocrates", et que notre nouveau drapeau soit celui-ci : Attends, on me souffle dans l'oreillette que le drapeau-traître est déjà prêt. Le voici :
  24. Kim417

    Vers la semaine de 45h ?

    Laurent Wauquiez favorable à une durée légale de travail de 42 heures Le Figaro, 26/01/16 (*) C'est moi qui souligne... Alors ? Prêts à travailler 42 ou 45h ?
×