Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Manuel Valls'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

43 résultats trouvés

  1. Le ministre de l’intérieur Manuel Valls a indiqué jeudi sur RTL que la situation restait "difficile" sur l' A1, parce que de "1.000 à 2.000 poids lourds" y étaient "stockés volontaires pour éviter le blocage de Paris" et une centaine de voitures s'y trouvaient "abandonnées".En matière de réseau ferroviaire, le ministre a estimé qu'il fallait "tirer un enseignement pour la région Ile-de-France" concernant "l'extrême fragilité de notre système ferroviaire qui mérite d'être modernisé". Selon Manuel Valls, sur l'A1, de "1.000 à 2.000 poids lourds ont été bloqués, stockés volontairement pour éviter le blocage de Paris et de la région Ile-de-France". "Dans la nuit de mercredi à jeudi, quelque 870 pompiers, secouristes, policiers et gendarmes, ont "porté assistance" aux routiers et automobilistes bloqués sur l'Autoroute A1, gros point noir persistant de circulation après les chutes de neige.Mercredi, Manuel Valls avait mis en cause dans cet embouteillage monstre la responsabilité de routiers qui n'auraient pas respecté des "mesures de contournement et de délestage" . Les automobilistes ont trouvés les secours plutôt faibles ? Hier soir, près de 40 000 foyers restaient privés d'électricité en France, dont 13 000 dans le Sud-Ouest. ERDF a prévu de rétablir 90 % du réseau électrique d'ici jeudi soir.
  2. Faits divers Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls assistaient mardi aux obsèques nationales organisées en hommage aux deux policiers tués par un chauffard. Des rassemblements étaient prévus devant les commissariats. Des obsèques nationales pour les deux policiers tués jeudi sur le périphérique parisien sont organisées ce mardi à la préfecture de police de Paris. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls y assistent. Ce moment solennel était accompagné de rassemblements silencieux devant les commissariats, après un appel lancé vendredi par les deux principaux syndicats de gardiens de la paix Unité-SGP et Alliance. Alliance a notamment demandé aux policiers de manifester "dans le recueillement, dans la dignité et le silence (...) sans banderole ni affiche" pour "rendre un dernier hommage à nos collègues avec leurs familles, leurs proches, leurs amis et leurs collègues de la brigade anti-criminalité (Bac) de Paris". La mort de ces deux policiers, Boris Voelckel, 32 ans, et Cyril Genest, 40 ans, a provoqué un vif émoi au sein de la police. Leur voiture a été percutée sur le périphérique par un chauffard ivre et sans permis de 22 ans, qui a été mis en examen samedi pour "meurtre" et écroué. Son passager a lui aussi été écroué et mis en examen pour "complicité de meurtre". Quant au 3e policier, très grièvement blessé lors de cet accident, son pronostic vital était "toujours engagé lundi", selon une source proche de l'enquête. Outre les appels des syndicats policiers à des rassemblements silencieux, plusieurs SMS intitulés "alerte info police" avaient commencé à circuler vendredi, appelant à une "marche blanche mardi à 13h" Porte Maillot "devant le palais des congrès là où la chasse a débuté". C'est sous cette forme qu'avaient été organisées des manifestations sauvages de policiers en uniforme, en 2012, dans l'affaire de Noisy-le-Sec, alors qu'un policier avait été mis en examen pour homicide volontaire après avoir tué un multirécidiviste en fuite. Mais une source syndicale policière a précisé que les familles des victimes avaient demandé à ce que cette marche blanche soit annulée. "A priori, elle ne devrait donc pas avoir lieu", a assuré une source proche du dossier. http://lci.tf1.fr/fr...di-7851074.html On apprendra que le chauffeur en fuite était ivre et sans permis et qu' il avait été de nombreuses fois condamner pour conduite sans permis http://lci.tf1.fr/fr...ka-7844740.html Un nouveau drame qui relance le débat sur l'alcool au volant, la forte monté de la conduite sans permis, et de la passivité de la justice face a ces criminelles de la route
  3. Traqué sur Facebook pour avoir torturé un chat, un Marseillais interpellé Mis à jour : 31-01-2014 18:39 - Créé : 31-01-2014 16:00 TORTURE – Sur Facebook, un Marseillais qui se surnomme "Farid de la Morlette" a posté une vidéo où il lance un chat contre un mur et filme sa chute. Immédiatement, les réseaux sociaux se sont mobilisés pour le traquer. L'homme soupçonné de ces faits sordides a finalement été interpellé ce vendredi. Plusieurs pétitions ont été lancées ce vendredi dont l'une demande à "Manuel Valls et à Christiane Taubira, une condamnation exemplaire". Ce vendredi après-midi, les différentes pétitions avaient recueilli environ 80.000 signatures. De nombreux internautes ont également lancé des appels pour retrouver le coupable et ont publié des menaces de mort à son encontre. "Je lance un appel à tous les Français, tous les Marseillais, pour retrouver un certain Farid de la Morlette (…) ce serait cool de le retrouver rapidement et de lui faire sa fête. De lui botter le cul une bonne fois pour toutes, lui péter les dents...", a par exemple lâché un internaute dans une vidéo postée sur Youtube, un grand couteau dans les mains. Contactée par metronews, la fondation de Brigitte Bardot déclare avoir été assaillie d'appels pour signaler cet acte barbare. "Nous avons été informés dès jeudi soir par des dizaines d'appels et de signalements. Nous avons isolé les deux vidéos pour les transmettre à notre avocat et nous avons déposé une plainte", explique Christophe Marie, porte-parole de la fondation Bardot. "Ce jeune homme a été facilement identifiable car son profil Facebook, supprimé depuis, était public. Nous espérons une sanction sévère car il y a une surenchère d'actes de cruauté", déplore-t-il. Récupération politique du FN local Si les policiers ont retrouvé le suspect et ont ainsi évité une éventuelle vengeance de quelques citoyens, "Farid de la Morlette" risque gros. En effet, le fait d'exercer des sévices graves, de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Cette affaire rappelle d'ailleurs un autre fait divers qui avait eu lieu en Corse en août dernier. Après la mort d’un chien sur le parking d’un ancien magasin Carrefour à Ajaccio, une véritable chasse à l’homme s’était organisée. De nombreux internautes promettent déjà de rester "extrêmement vigilants" sur les suites données à cette affaire. Le FN local, lui, n'a pas manqué de récupérer cette histoire. "Maire de Marseille, il supprimera toute allocation municipale aux individus reconnus coupables de tels actes et soutiendra les associations protectrices du monde animal", a déclaré l'équipe du candidat frontiste Stéphane Ravier. http://www.metronews.fr/info/traque-sur-facebook-pour-avoir-torture-un-chat-un-marseillais-interpelle/mnaE!4yUmRccJhIU/
  4. SONDAGE - La présidente du FN arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle de 2017 et ce quel que soit le candidat socialiste. Et si l'élection présidentielle avait lieu dimanche ? Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle de 2017 et ce quel que soit le candidat socialiste, selon un sondage Ifop pour Marianne publié jeudi. Le Pen en tête dans tous les cas. En proposant la même offre électorale qu'en 2012 - sauf Eva Joly remplacée par Cécile Duflot pour les écologistes - l'institut constate que la dirigeante du Front national affronterait l'UMP Nicolas Sarkozy au second tour. Ces deux candidats distanceraient nettement le candidat du PS qu'il s'agisse du président, du Premier ministre Manuel Valls, ou encore du ministre de l'Economie Arnaud Montebourg. 17% pour Hollande. Si François Hollande était le candidat du PS, la dirigeante du Front national remporterait 26% des suffrages, contre 25% pour Nicolas Sarkozy et 17% pour l'actuel président. Les résultats seraient les mêmes si le Premier ministre était le candidat socialiste malgré sa plus grande popularité. 10% des suffrages pour Montebourg. En revanche, Marine Le Pen ferait un meilleur score (27%) en cas de candidature d'Arnaud Montebourg, qui ne recueillerait que 10% des suffrages, contre 26% pour Nicolas Sarkozy. Ce sondage a été réalisé en ligne du 21 au 22 juillet auprès d'un échantillon de 947 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. L'article
  5. Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous!» La phrase lancée par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls à la droite, au cours d'un échange musclé sur la sécurité, a mis le feu aux poudres et provoqué un incident de séance à l'Assemblée nationale, mardi après-midi. Pierre Lellouche, député UMP de Paris, a même bondi de son banc pour se précipiter sur Manuel Valls, mais a été arrêté par les huissiers. «Je voulais l'alpaguer par le col pour lui dire qu'on n'accuse pas la moitié des Français qui ont voté pour Nicolas Sarkozy d'encourager le terrorisme», a-t-il ensuite expliqué dans les couloirs de l'Assemblée
  6. Elisabeth Badinter déplore qu'« en dehors de Marine Le Pen », plus personne ne défende la laïcité 29/09/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] La philosophe et écrivaine Elisabeth Badinter a estimé, mercredi 28 septembre, dans un entretien accordé au journal Le Monde des religions, qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité". A la question "quels sont, selon vous, les combats à mener les prochaines années ?", l'épouse de l'ancien garde des Sceaux Robert Badinter répond qu'"en dehors de Marine Le Pen, plus personne ne défend la laïcité. Au sein de la gauche, le combat a été complètement abandonné, si ce n'est par Manuel Valls". Selon elle, "la gauche a laissé s'installer l'équation suivante : défense de la laïcité égale racisme. Cela est tragique." Suite de l'article... Source: Le Monde
  7. Dix mois après la publication de la circulaire du 18 octobre 2012 qui assouplissait les conditions d'accès à la nationalité française, le ministre de l'intérieur devait présenter, mercredi 28 août, en conseil des ministres, deux décrets les facilitant davantage. Objectif : rompre avec le mouvement de baisse (de 30% à 40%) du nombre de naturalisations enclenché par son prédécesseur, Claude Guéant – près de 100 000 par an au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, 46 000 en 2012. Il y a eu "un manque de transparence et de justesse dans l'appréciation" de l'accès à la nationalité sous le précédent gouvernement, dit Manuel Valls au Monde. "La naturalisation doit devenir l'aboutissement d'un processus d'intégration réussi et doit être facilitée pour ceux qui le souhaitent et le méritent. Cela sans transiger avec nos principes et nos valeurs, ni brader notre nationalité." Avant de présenter les décrets, il devait établir un premier bilan de la circulaire de 2012 assouplissant plusieurs critères. Inutile, par exemple, de détenir un CDI pour être éligible. Les démarches des étudiants étrangers et des résidants de moins de 25 ans ont été facilitées. La durée minimum de séjour en France avant de formuler une demande est passée de dix à cinq ans. Au 31 juillet, 34 539 personnes avaient déposé une demande, soit une perspective d'environ 65 000 sur l'année, contre 57 000 en 2012. Surtout, la part des avis favorables sur les dossiers a bondi à 61 % cette année (40 % en 2012). Entre mi-2012 et mi-2013, on note une hausse de 13,8 % de l'accès à la nationalité. L'objectif ? "Revenir progressivement aux chiffres d'avant 2011 : environ 95 000 actes", précise M. Valls. ... Lire l'article intégral sur le site du Monde
  8. La drogue en France génère deux milliards d'euros de chiffre d'affaires par an La résine de cannabis occupe la moitié du marché. 250 tonnes sont consommées chaque année dans l'Hexagone. Saisie de drogue, d'armes, de véhicules et d'argent liquide appartenant à les trafiquants à Versailles, en 2003. Crédits photo : Paul DELORT/Le Figaro «À Marseille, il nous arrive maintenant d'arrêter en flagrant délit des dealers porteurs d'un bracelet électronique! C'est dire la valeur dissuasive de certaines sanctions…» Cette confidence teintée d'ironie émane d'un haut responsable policier de la Cité phocéenne. À l'entendre, «les profits réalisés dans les quartiers sont tels aujourd'hui que les voyous se croient intouchables. Le trafic de stups, ajoute-t-il, a ruiné la valeur du travail». Deux milliards d'euros ! C'est, selon Manuel Valls, ce que rapporte la drogue au crime organisé chaque année en France. Les chefs de réseaux doivent bien sûr financer l'approvisionnement et l'armée des petites mains qui font vivre ce commerce illicite. Les quelque 250 tonnes de résine de cannabis consommées annuellement dans l'Hexagone rapportent un milliard d'euros environ aux voyous. Et l'ensemble des autres drogues (cocaïne, héroïne, produits de synthèse) vient abonder ce pactole d'un milliard d'euros supplémentaire. Lire la suite (Le Figaro).
  9. Invité

    Relâchés faute de place en prison

    Relâchés faute de place en prison Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est déclaré samedi "très surpris" de la décision d'un magistrat de relâcher trois individus faute de place. Maison d'arrêt (image d'illustration). © Sipa / dr Trois malfaiteurs, objets de mandats d'écrou, ont été arrêtés jeudi par la police à Dreux, mais relâchés par un magistrat du parquet au motif que la prison de Chartres était "pleine", selon une information du Figaro. Ils avaient été condamnés à trois mois de prison ferme. Dans un rapport adressé le même jour à la Direction centrale de la sécurité publique, son auteur, commandant de police de la ville de Dreux, écrit que l'officier de police judiciaire de permanence s'est vu signifier, par instruction verbale du substitut de permanence du parquet, de "libérer sans délai" ces trois malfaiteurs "sans suites judiciaires au prétexte que la maison d'arrêt de Chartres était pleine". Lire la suite...
  10. Manuel Valls annonce le retour du matricule visible Mardi 09 Juillet - 21:12 La mesure faisait partie des promesses de campagne du candidat Hollande. Invité de France Inter ce matin, Manuel Valls a annoncé que «les forces de l'ordre devront porter leur numéro de matricule sur l'uniforme dès cet automne.» Un signe distinctif pour un «climat de confiance entre la police et la gendarmerie et les citoyens». Visible de tous, ce numéro servira à éviter les contrôle d'identité abusifs, notamment les contrôles au faciès, comme l'avait promis le candidat socialiste durant la campagne présidentielle. Manuel Valls reprend ainsi la proposition du défenseur des Droits, Dominique Baudis, qui avait plaidé pour que le matricule des policiers soit visible. Selon ce dernier, c'est «une garantie pour le citoyen s'il est victime du comportement d'un représentant des forces de l'ordre». À l'inverse, «cela permettrait aussi la mise hors de cause de policiers» en cas d'accusation infondée. Suite de l'article... Source: Le parisien
  11. Sans-papiers : la police lassée de faire du chiffre A Valence, les policiers dénoncent des quotas d’arrestations de sans-papiers. Ils expriment leur "écœurement". Des policiers de Valence, dans la Drôme, dénoncent vendredi une politique du chiffre qui conduit leur hiérarchie locale à exiger d’eux qu’ils fassent la chasse aux étrangers en situation irrégulière, selon les informations obtenues par Europe 1. D’après le syndicat Unité SGP Police, des quotas d’interpellations seraient même imposés, le jeudi matin, au commissariat : les policiers reçoivent en effet l’ordre d’interpeller un nombre précis de sans papiers. >> A LIRE AUSSI : 2012, année record pour les expulsions A chaque semaine son objectif. La semaine dernière, il en fallait sept, la semaine précédente dix. La pratique, qui dure depuis plusieurs mois, est dénoncée par le syndicat. Daniel Steward, l’un des délégués Unité SGP Police, raconte au micro d’Europe 1 avoir dû participer à de telles opérations : "à un moment donné, on en avait deux qui étaient assis sur un banc, tous les véhicules se sont arrêtés, on est descendus, on a contrôlé les deux, on les a embarqués. Après on s’est à nouveau déplacés face à la gare et on a fini le travail". "Ce n'est que pour faire du chiffre". Le fonctionnaire confie sa "honte" d’avoir participé à ces opérations. "C’est l’écœurement général. Le seul mot qui émane à chaque fois de la bouche des collègues, c’est la rafle, ça nous met extrêmement mal à l’aise", dénonce le policier. "C’est écœurant d’en arriver là, de nous demander à nous de faire de basses besognes, à des fins uniquement statistiques. Ce n’est que pour faire du chiffre", souligne le délégué, qui a 20 ans de service à son actif et assure ne pas être "entré dans la police pour faire cela". >> A LIRE AUSSI : Sans-papiers : la régularisation clarifiée Le ras-le-bol. Depuis hier, les policiers affichent leur colère sur des tracts, placardés sur les murs du commissariat de Valence. Un ras-le-bol adressé au procureur, au préfet et même au ministre de l’Intérieur Manuel Valls, en déplacement vendredi dans la région. Interrogé sur cette question, ce dernier a estimé qu'"il n'y a pas de politique du chiffre, ni en matière de sécurité, ni en matière de personnes en situation irrégulière, mais il y a des résultats à obtenir". Tout l'article (Europe 1)
  12. 22 mai 2013 Après l'article Debunkers paru hier , " Sur Facebook, des pages arabes d'un racisme odieux" : journalistes, méfiez-vous des imposteurs ! (partie 1) et avant notre Partie 3 "...méfiez-vous des imposteurs !", voici un démontage, par le Lab-Euriope 1 en règle d'autres impostures et faux qu'on vient de fabriquer dans les extrêmes-droites. Voir aussi cet autre faux, fabriqué par la même mouvance et démonté par les soins des Debunkers : "Le maire de Clisson signe une lettre pour se réjouir du festival anti-catholique" : nouveau faux fabriqué par l'extrême-droite -------------------------------------- Europe 1/ Le Lab, 21 mai 2013 : Des opposants au mariage homo créent de faux articles de TF1 et du Monde pour faire croire à la mort d'un manifestant FAUX ET USAGES D'INFOS - C'est l'histoire d'opposants au mariage homosexuel qui inventent la mort d'un des leur et qui, pour cela, ont mis en ligne dimanche 19 mai un faux site de TF1, créé un faux article du Monde et diffusé un faux tweet de i>Télé. Le Lab refait le film de cet épisode d'infowar, qui surfe sur les codes de l'info à une échelle rarement atteinte en France, sur un sujet politique, de mémoire du Lab. >> La vraie arrestation: Vendredi 17 mai, quelques minutes après l'annonce de la validation intégrale par le Conseil constitutionnel de la la loi légalisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels, 200 à 300 manifestants se réunissent près du Panthéon, à Paris. Parmi eux, un homme est filmé, notamment par BFMTV, en train de répandre le contenu d'une bouteille par terre et de tenter de l'embraser avec un allume-feu. Le feu ne prend pas. Les policiers chargent. L'homme est arrêté. En fin de soirée, vendredi, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, indique dans un communiqué qu'il "condamne vivement la violente agression" d'un "individu manifestant [qui] a aspergé le visage d’un commissaire d’un liquide allume-feu". L'AFP y consacre une dépêche dès vendredi. Marianne, sur son site internet, est également largement revenu sur les faits, lundi 20 mai. >> La fausse mort: Très tôt dans la matinée du dimanche 19 mai, les soutiens de ce manifestant, qui ont déjà multiplié les tweets de soutien, vont passer à la vitesse supérieure: ils vont tenter de faire croire à sa mort. Et, pour cela, vont fabriquer de toutes pièces de faux articles. Sur www.tf1news.cu.cc [l'adresse est à présent bloquée], les internautes peuvent alors en effet trouver un site qui reprend intégralement la maquette et certains articles du véritable site de TF1, en y intégrant un faux article. Techniquement, ceux qui ont fabriqué cet article ont téléchargé le code source d'un article de TF1, en ont modifié des informations, puis ont uploadé une simple page html sur un serveur américain avant d'y associer un nom de domaine prochaine de celui du portail d'info de TF1. Son titre : "Drame : un militant de la Manif pour Tous décède". L'accroche: Exclusif : un membre de la manif pour tous est mort des suites de ses blessures après une intervention policière pour le moins musclée qui a mal tournée [...]. Alors qu'il était en cours d'évacuation afin d'être placé en garde à vue, l'homme a fait un malaise qui s'est avéré fatal, malgré son transfert rapide aux urgences d'un hopital parisien. Le faux article imagine ensuite que Manuel Valls a "annoncé ce matin à la famille du militant ce drame" et "demandé une enquête interne"à la police des polices. Les deux derniers paragraphes sont copiés-collés d'une dépêche AFP. Le faux article finit par une vidéo précédée de la mention : "en exclusivité, TF1 News vous offre une vidéo de l'incident". Il s'agit en réalité d'images de l'agence de presse "Line press"isolés sur le compte YouTube d'un sympathisant UMP. LIRE EN ENTIER SUR : http://www.debunkers...s_des_impo.html
  13. Bonjour, Paris : comment on maquille les vrais chiffres de la délinquance : Le système mis en place depuis plus d'une dizaine d'années et qui est monté en puissance à partir de 2008 visait à minorer les faits et à manipuler les statistiques. Un rapport décrypte le maquillage des statistiques de la délinquance qui a eu cours à la préfecture de police de Paris pendant des années, des pratiques qui, si elles ont fortement diminué depuis l'arrivée de Manuel Valls à l'Intérieur, ont aussi perduré par endroits. C'est un rapport "très sensible", selon plusieurs sources policières, que l'Inspection générale de l'administration (IGA) vient de boucler et dont l'AFP et Europe 1 ont pu consulter lundi des extraits. Commandé par le préfet de police de Paris Bernard Boucault en septembre 2012, il avait pour objet d'établir un état des lieux des pratiques d'enregistrement des faits de délinquance à Paris et dans la petite couronne. Mais les auteurs de ce rapport, en se plongeant dans les méandres du recueil statistique policier, ont mis à nu un système mis en place depuis plus d'une dizaine d'années et qui est monté en puissance à partir de 2008, visant à minorer la délinquance. Un rapport "explosif", de l'avis d'un haut fonctionnaire. "Pratique de report systématique" Minoration des faits (un cambriolage enregistré comme une dégradation, par exemple), report (les services arrêtent l'enregistrement des plaintes avant la fin du mois), ou même destruction pure et simple de certains faits sont pointés comme les principales techniques utilisées. Le rapport évoque notamment près de 16 000 faits de délinquance disparus en 2011 à Paris, selon une source proche du dossier. À l'époque, la préfecture de police de Paris était dirigée par Michel Gaudin, un fidèle de l'ex-président Nicolas Sarkozy. Ce document fait écho à un autre rapport de l'IGA publié en juillet 2013 qui avait conclu à la disparition entre 2007 et 2012 de près de 130 000 faits de délinquance sur l'ensemble du territoire, des "anomalies" que l'IGA attribuait à la politique du chiffre pratiquée sous Nicolas Sarkozy. Ce document accablait déjà la préfecture de police de Paris (PP), les rapporteurs ayant noté que depuis 2006 ou 2007 "perdurait dans la capitale une pratique de report systématique". Difficile de rompre avec de mauvaises habitudes Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a de nombreuses fois attaqué la droite sur la dissimulation de ces chiffres, insistant sur une exigence de transparence. Mais si ce nouveau rapport confirme bien l'escamotage organisé des statistiques à la PP, un système qui s'est accéléré en 2008, il atteste également la persistance de mauvaises pratiques dans certains services, au moins jusqu'à l'été 2013, soit un an après l'arrivée de Bernard Boucault nommé par Manuel Valls. Suite sur Le Point
  14. Tabac : faut-il verbaliser les jets de mégots dans la rue ? Mardi 30 octobre - 19:50 La ville de Paris lance jeudi une grande campagne de sensibilisation auprès des fumeurs afin qu'ils ne jetent plus leurs mégots de cigarettes dans la rue sous le slogan «Jette pas ton mégot, deviens un héros». Depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics, obligeant les fumeurs à le faire à l'extérieur, les trottoirs et caniveaux des grandes villes sont devenus peu à peu en cinq ans des cendriers géants et les mégots sont aussi une source de pollution jusque dans les campagnes et sur les plages. Et cela en dépit des cendriers installés dans certains endroits publics très fréquentés et l'existence d'une amende de 35 euros prévue prévue au départ pour les déjections canines, les dépôts sauvages d'ordures et étendue aux jets de mégots. Mais cette verbalisation n'est quasiment jamais appliquée. Au point que Bertrand Delanoë le maire de Paris demande à Manuel Valls, le ministre de l'intérieur non seulement une verbalisation effective, mais ... Suite de l'article... Source: Le Parisien
  15. Police : Valls annonce le retour d'un matricule visible Le projet remplace celui du «récépissé» qui aurait été délivré par les policiers aux personnes contrôlées pour lutter «contre le délit de faciès» Manuel Valls le 12 octobre dernier. Crédits photo : GERARD JULIEN/AFP Pas de récépissé en cas de contrôle mais un numéro pour identifier les policiers: c'est la solution retenue par Manuel Valls pour combattre les contrôles d'identité abusifs. Le ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi sur France Inter le retour d'un «élément d'identification» sur «l'uniforme» ou le «brassard» des policiers. Une solution alternative à la remise d'un récépissé, également défendue par le Défenseur des droits dans un rapport publié mardi.Le défenseur des droits propose lui aussi de rétablir un «matricule visible», «repérable par les personnes contrôlées et utilisable en cas de plainte contre le policier». Avec le récépissé, document qui aurait été délivré par les policiers aux personnes contrôlées, les syndicats de police avaient pointé un risque de stigmatisation et critiqué une inutile bureaucratie. Le projet a finalement été abandonné fin septembre par le premier ministre, «convaincu» par son ministre de l'Intérieur. Mais les syndicats ne voient pas d'un meilleur oeil la solution alternative de Manuel Valls. «Gripper notre travail et démotiver nos policiers» «Ses propos vont être mal accueillis par les policiers. Nous sommes opposés à toute forme de contrôle supplémentaire. Cela va gripper notre travail et démotiver les policiers qui auront l'impression d'être mis à l'index. Lire la suite.(Le Figaro)
  16. L'Algérie prête à envoyer des imams en France Dimanche 14 octobre - 19:22 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] L’Algérie est prête à envoyer des imams « formés » et « qualifiés » en France, a déclaré ce dimanche 14 octobre le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Bouabdallah Ghlamallah. « Nous sommes au service des musulmans de France et ce en accord avec la République française », a déclaré M. Ghlamallah à la presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, en visite à Alger. L’engagement d’envoyer des imams en France découle, selon le ministre algérien, de la volonté « d'aider les musulmans de France à pratiquer leur culte dans la sérénité ». Officiellement, la discussion a tourné autour de la situation des musulmans en France. « Nous avons évoqué avec le ministre français la situation de l'islam et des musulmans en France et à ce titre, nous avons convenu que l'Algérie doit répondre aux besoins et aux attentes des musulmans de ce pays », a indiqué M. Ghlamallah. De son côté, M. Valls a relevé le rôle « essentiel » que joue la Grande Mosquée de Paris, laquelle est « profondément ancrée dans l'Histoire de France ». « Cette mosquée est un beau symbole vivant, pas uniquement pour le passé, mais aussi pour le présent et l'avenir de l'islam dans notre pays », a indiqué M. Valls, soulignant que l'objectif de son pays est de « faire en sorte que les Français, les Franco‑Algériens et les Algériens vivant en France puissent pratiquer leur culte de la manière la plus apaisée et la plus tranquille possible avec une volonté partagée de dépolitisation absolue de ces questions ». Le ministre de l'Intérieur français a déclaré récemment que son pays « a besoin d'imams français, d'imams formés, pour que ce ne soient pas des imams autoproclamés qui aujourd'hui fassent passer cette doctrine de haine ». Suite de l'article... Source: TSA Algérie
  17. Plateau télé, séance d'autographe... Manuel Valls avait mis les petits plats dans les grands pour son livre ''L'Exigence'', un petit recueil qui compile ses discours sur le terrorisme. Une entreprise un brin mégalo qui n'a pas séduit les Français puisque seuls 410 exemplaires ont été vendus, selon le journal Valeurs Actuelles, qui cite le site spécialisé Edistat. A LIRE AUSSI - Manuel Valls en pleine contre-offensive pour regagner le terrain perdu face à François Hollande Un aussi faible de tirage n'est pas une anomalie :Valérie Pécresse n'avait pas dépassé les 300 exemplaires et Cécile Duflot avait plafonné 800 exemplaires avec leur livre respectif. Sauf qu'il s'agit du Premier ministre et que les profits devaient être reversés aux associations caritatives... http://www.atlantico.fr/pepites/manuel-valls-vendu-que-410-exemplaires-livre-2566691.html Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/manuel-valls-vendu-que-410-exemplaires-livre-2566691.html#Vi39uBM9IOE5XSL0.99
  18. « Trop de souffrances, pas assez d'espérance, telle est la situation de la France », c'est ainsi que le nouveau premier ministre Manuel Valls a ouvert sa déclaration de politique générale, mardi 8 avril à l'Assemblée nationale. Prévue par l'article 49-1 de la Constitution, mais pas obligatoire, cette déclaration est un rituel fondateur qui engage durablement son auteur. A cette intervention de 45 minutes succèderont les prises de parole des groupes UMP, UDI, RRDP (radicaux), écologistes, GDR (gauche radicale), PS et non-inscrits, avant le vote de confiance prévu pour 19 heures. http://www.lemonde.f...700_823448.html
  19. Valls revient sur le QCM et le CDI obligatoire Vendredi 28 septembre - 21:32 La circulaire sera transmise aux préfets dans les prochains jours. Pour accéder à la nationalité française, les étrangers ne devront plus réussir un QCM de culture générale, ni brandir un CDI. Fin des "critères pénalisants", explique la place Beauvau, mais parler le français et adhérer aux valeurs de la République resteront des critères de décision. [/TAB]"Il ne faut pas avoir peur de ces nouveaux Français qui sont une force pour la République", affirme en préambule Manuel Valls. [TAB] [...] À la trappe, le questionnaire (QCM) sur "l'histoire, la culture et la société française", imaginé par Claude Guéant. Abandonnée l'obligation de présenter un CDI (contrat à durée indéterminée) : Manuel Valls ambitionne de donner la nationalité française à des étudiants méritants, notamment des doctorants, ou des citoyens travaillant de manière régulière, même sous forme de CDD et de contrats d'intérim. En revanche, l'obligation de parler le Français et l'adhésion aux valeurs de la République resteront des critères de naturalisation. D'autres critères porteront sur les années de présence sur le territoire français, la "stabilité familiale" et l'emploi : les préfets recevront des directives précises dans les prochains jours, annonce-t-on place Beauvau. Suite de l'article... Source: France Info
  20. Indu

    Porter fièrement la kippa

    "Porter avec fierté la kippa" (Valls) Les juifs de France "peuvent porter avec fierté leur kippa!", a affirmé avec force le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en pourfendant le "discours de haine et de rejet" porté selon lui par le Front national et sa présidente Marine Le Pen. Très applaudi, il était lui-même coiffé d'une kippa pour participer à la traditionnelle cérémonie des voeux à la communauté juive de France, organisée à la Grande synagogue de la Victoire à Paris. Au début de son allocution, le ministre de l'Intérieur, chargé des cultes, a souhaité à l'assistance "un amical, chaleureux, laïc et républicain Chana Tova" (bonne année, en hébreu). Les juifs sont entrés dans l'année 5773 de leur calendrier. La veille, Manuel Valls assistait à la cathédrale de Troyes à la béatification d'un prêtre catholique. Dimanche, "je suis ici avec vous", a-t-il dit. Et jeudi, le ministre assistera à l'inauguration de la nouvelle Grande mosquée de Strasbourg. "C'est ça, la France!", a-t-il lancé. La France "doit se nourrir de diversité et de tolérance" et "la laïcité est un cadre pour cela", a poursuivi Manuel Valls. La laïcité, a-t-il insisté, "est faite pour apaiser, pour protéger, pas pour jeter les uns contre les autres ni pour nier le fait religieux". "La République ne reconnaît aucune religion et en même temps elle les accepte", a poursuivi le ministre, en défendant "la liberté de la pratique religieuse". Alors "oui, les juifs de France, comme le fait aujourd'hui le ministre de l'Intérieur, peuvent porter avec fierté leur kippa!", a-t-il martelé. Suite et source : http://www.lefigaro....kippa-valls.php --------- Une question me taraude, un homme de la république laïc peut-il montrer de la sorte son appartenance religieuse? :gurp:
  21. Samcro

    Prime a l'incompétence

    Voilà comment Jean-Marc Ayrault vole 20 millions d'euros au Français pour distribuer aux incapables qui "travaillent" dans son gouvernement ils sont les premiers à venir ouvrir leurs gueules devant les caméras pour que le patron de Peugeot renonce à sa retraite de 21 millions, mais eux trouvent normale de voler 20 millions dans les caisses de l'État.
  22. La fin du “un sur deux” dans la police Mardi 23 octobre - 10:14 En déplacement à Nice, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a promis 6 000 recrutements de gendarmes et policiers en 2013. Tous les départs à la retraite seront compensés. “Nous avons décidé de mettre fin au non-remplacement des policiers et des gendarmes qui partent à la retraite.” Cette phrase lâchée par le ministre de l’Intérieur dans Nice-Matin sonne le glas du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux parmi les forces de sécurité, règle que les syndicats de policiers n’avaient eu de cesse de dénoncer. Dans le détail, 3 641 gendarmes et 3 432 gardiens de la paix rejoindront les forces de l’ordre l’an prochain. “En 2013, nous remplacerons tous les départs à la retraite et créerons 500 postes de plus, soit au total, plus de 6 000 recrutements de gardiens de la paix et de gendarmes. Il faut leur donner le moyen de travailler”, a souligné le ministre, rappelant que “plus de 10 000 postes ont été supprimés ces cinq dernières années”. “Dans une société touchée par la crise économique et par une crise morale liées à une véritable perte de repères, où beaucoup s’affranchissent de la norme et des règles républicaines, la police et la gendarmerie assument trop souvent le rôle de dernier rempart”, a commenté Manuel Valls, alors qu’il effectuait, le 22 octobre, un déplacement dans les Alpes-Maritimes, où des actes de violence ont touché les forces de l’ordre. Suite de l'article... Source: Acteurs Publics
  23. Roms. Neuf Français sur dix d’accord avec Manuel Valls Les Français semblent d’accord avec les propos de Manuel Valls sur les Roms. Photo : Reuters. Alors que la polémique enfle après les propos de Manuel Valls sur l’intégration des Roms, un sondage conforte la position du ministre de l’Interieur. Valls a raison pour les Français Si les propos de Manuel Valls affirmant que les Roms avaient du mal à s’intégrer en France ont entraîné une vague d’indignation à gauche, les Français interrogés approuvent majoritairement les propos du ministre de l’Intérieur. Neuf Français sur dix estiment que les Roms s’intègrent mal dans la société française et sept Français sur dix pensent que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a eu raison de le dire, selon un sondage BVA rendu public samedi par i-Télé et Le Parisien-Aujourd’hui en France. Même chez les sympathisants de gauche Selon ce sondage (*), 93% des personnes interrogées estiment les Roms s’intègrent « plutôt mal » en France, contre 5 % « plutôt bien ». 2 % ne se prononcent pas. 98 % des sympathisants de droite partagent ce point de vue contre 84 % des sympathisants de gauche. Par ailleurs, 77 % des personnes interrogées jugent que Manuel Valls a eu raison de tenir ces propos « car il faut dire les choses clairement », quand seulement 21 % considèrent qu’il a eu tort car « il ne doit pas stigmatiser une partie de la population ». Manuel Valls trop à droite ? Enfin, les personnes interrogées ne lui reprochent pas de trop se « droitiser », puisque les deux tiers des Français (67 %) jugent que son positionnement politique global est « juste comme il faut, ni trop à gauche, ni trop à droite ». (*) Sondage réalisé les 26 et 27 septembre par internet sur un échantillon de 1 064 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. [source : http://ouest-france.fr ]
×