Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'libertaire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. "L'audience a permis de comprendre que le groupe de Tarnac était une fiction." a estimé la présidente dans son jugement. https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/affaire-tarnac/proces-tarnac-le-tribunal-correctionnel-de-paris-prononce-la-relaxe-de-julien-coupat-et-yildune-levy_2702218.html
  2. je viens de lire ce texte que j' ai envi de vous faire partager : ...(..)... La politique et le sort des hommes sont formés par des hommes sans idéal et sans grandeur. Ceux qui ont une grandeur en eux ne font pas de politique » Albert Camus (Carnets) Dans l’article (1) plutôt anodin qu’il consacre au livre L’Ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus, de Michel Onfray (2), Olivier Todd suggère toutefois une interprétation des plus pertinentes : « Plutôt qu’une biographie de Camus, ce livre ne serait-il pas une autobiographie d’Onfray ? » L’affirmation assez judicieuse qui fait semblant de se cacher derrière cette forme interrogative se trouvait déjà en partie corroborée par le « dossier » que l’hebdomadaire Le Point, sous la plume du journaliste caméléon Franz-Olivier Giesbert – pour l’heure plus camusien que Camus lui-même – consacre au dernier-né des ouvrages du philosophe momentanément préféré des médias. Ce dossier s’ouvre sur une double page dont la mise en forme ravirait, à n’en pas douter, les amis psychanalystes, même non freudiens, de l’hédoniste maussade et nietzschéen. Si le titre énorme et quelque peu ridicule, en caractères gras – « l’homme qui avait toujours raison » –, fait bien référence à Camus, ce dernier n’a toutefois droit qu’à une petite photo en noir et blanc, en bas de page, quand les trois quarts de la surface imprimée sont occupés par une photo couleur de… Michel Onfray. ...(...)..... Au risque de passer pour un « gardien du temple » (9) aux yeux de ce libertaire-nietzschéen-de-gauche résolument moderne, on s’étonnera toutefois que Michel Onfray tienne tant à ce qualificatif de « libertaire » quand il prend soin, dans nombre de ses écrits et actes, de s’asseoir allégrement sur tout ce qui fonde cette pensée. C’est bien sûr son droit, mais que dirait-on, à l’inverse, d’un philosophe allant partout répétant qu’il est ennemi de la finance, des banques, de la hiérarchie, de l’inégalité sociale et économique, du travail, de la propriété, et qui se présenterait comme un capitaliste ultralibéral ? Qu’il est un guignol, assurément !… La négation de l’Etat est au cœur de la pensée libertaire ? Pas de problème, Michel Onfray lui est favorable. La participation au jeu politicien classique est condamnée et combattue par les anarchistes ? Pas de souci, Michel Onfray s’y délecte. Le parasitisme des partis politiques et la confiscation de la vie sociale à leur seul profit sont dénoncés par les militants libertaires ? Aucune importance, Michel Onfray les soutient tour à tour, pourvu qu’ils soient « de gôche », à défaut d’être nietzschéens. Les anarchistes prônent l’égalité économique ? Michel Onfray aussi, peut-être, mais ça vous a un côté poussiéreux, ringard, passéiste, dix-neuvième siècle, alors il appelle ça « capitalisme libertaire» (sic) ! Les anarchistes rappellent qu’ils voient dans l’urne électorale le cercueil des illusions ? Michel Onfray se fait illico pilier d’isoloir (« abstention, piège à cons ! »). Et tout à l’avenant. Bien sûr, pour faire passer cette bouillie en lui accolant le qualificatif de « libertaire » et se vautrer comme il le fait dans la politicaillerie la plus banale comme la plus vulgaire, Michel Onfray éprouve le besoin de se cacher derrière des motivations « nobles ». Mieux vaut une société sans peine de mort plutôt qu’avec, écrit-il par exemple pour justifier ses déplacements jusqu’au bureau de vote, comme si de chaque élection dans ce pays dépendait le retour de cette barbarie. A ce stade de la réflexion philosophique, Michel Onfray pouvait tout aussi bien ajouter que mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade sans que le niveau général de son livre baisse vraiment. Est-il par ailleurs vraiment nécessaire, de la part d’un libertaire à ce point moderne, d’invoquer ainsi constamment les mânes de Nietzsche et de Proudhon pour passer en quelques mois du trotskiste Besancenot au radical-mondain Montebourg, puis de Montebourg au socialisme césarien de l’ultra-jacobin Mélenchon ? ...(...)... à lire en entier sur : http://florealanar.wordpress.com/2012/03/07/albert-camus-le-mouvement-libertaire-et-michel-onfray-ou-le-bon-la-brute-et-michel-onfray/ ah ces anars de salon !!!!!!! c 'est si facile de se mettre une étiquette !
  3. L'expression capitalisme libertaire vient plus ou moins de Michel Onfray. J'ai ma propre perception de la question, même si je pense qu'elle n'est pas très loin de la sienne. Parler d'anarchisme est un peu de la démagogie pour les anarchistes. Quand Michel Onfray parle d'anarchisme tragique, c'est une façon de dire que cela ne peut pas marcher. Selon moi, le problème est que quand il n'y a pas de hiérarchie explicite, il y a une hiérarchie implicite. Les humains fonctionnent souvent par dépendance psychologique. Le regard de l'autre est important, l'envie d'être accepté, d'être protégé, et puis aussi le temps que cela peut prendre pour réfléchir personnellement à une question. De ce fait, dans l'anarchisme, il y a une hiérarchie invisible au premier abord mais bien réelle si on y fait attention. En d'autres termes, l'anarchie n'existe pas. Je pense qu'il est préférable de dire explicitement, au moins en partie, l'état de la hiérarchie, c'est-à-dire qui est responsable de quoi, qui est capable de s'exprimer sur un sujet, à qui on fait confiance pour quoi etc. De ce fait, l'abolition de la propriété privée, qui a en fait pour but l'abolition de la hiérarchie, ne sert à rien. Alors autant garder la propriété privée, d'autant que l'on a besoin d'avoir des choses à soi et un endroit chez soi. Certaines personnes subliment ce besoin, elles ont un territoire intellectuel à la place d'un territoire matériel. Mais c'est une minorité de personnes, et il n'y a pas de raison valable de l'exiger de tout le monde. D'une certaine façon, le communisme et l'anarchisme se base sur l'idée que les moteurs du capitalisme sont comme des péchés. Oui, il y a une certaine parenté avec la religion. Une détestation de la jalousie et du désir de gagner. Or ces sentiments peuvent amener à des réalisations. Bien entendu, il est évident que cela ne suffit pas pour faire société. On a besoin aussi de la confiance, et d'une protection des plus faibles. Or quand la propriété devient trop importante, il n'y a plus de protection efficace contre un tel pouvoir. Il est donc nécessaire de limiter la propriété, de la redistribuer massivement, afin que les sentiments de jalousie et le désir de gagner restent des phénomènes acceptables. D'où le capitalisme libertaire, un équilibre entre le désir de réussir sa vie et le désir d'une société suffisamment égalitaire favorable à l'épanouissement de chacun. Voilà ma vision du capitalisme libertaire. Avez-vous la même vision ? Que pensez-vous de ce projet (à part le pessimisme de base) ?
  4. merci de lire attentivement et jusqu' au bout : ""Sur les convergences politiques entre l’extrême droite et la gauche laïco-xénophobe Notes d’Yves Coleman pour le débat qui s’est tenu le 11 décembre à La Gryffe : « Les Lumières s’assombrissent-elles ? Extrême-droite, droite et gauche « laïque » unies face aux religions ? ». Depuis 2007, la revue Ni patrie ni fron­tiè­res a dénoncé à plu­sieurs repri­ses les laï­ques et les athées qui flir­taient avec Riposte laïque ou avec la xéno­pho­bie (comme Mireille Popelin quand elle par­ti­ci­pait encore au site Respublica et qu’elle était encore à l’UFAL). Cela nous a valu quel­ques échanges très vifs avec Jocelyn Bézecourt, res­pon­sa­ble du site atheisme.org et un ani­ma­teur de Radio liber­taire lors du Salon du livre liber­taire de 2008 (le « débat-tra­que­nard » se trouve sur le site anar sonore). Et aussi une cor­res­pon­dance viru­lente avec Jean-François Chalot, ce tros­kyste qui réa­lisa une ver­sion iné­dite du Front unique avec l’UMP contre l’ouver­ture d’une mos­quée sala­fiste à Champs-sur-Marne. Depuis 2007, la col­la­bo­ra­tion entre « Riposte laïque », la droite et l’extrême droite n’a fait que s’appro­fon­dir et ce ne sont pas les der­niè­res décla­ra­tions de Marine Le Pen qui nous contre­di­ront. En effet la der­nière com­pa­rai­son de l’avo­cate aryenne entre la période de l’Occupation nazie et le fait que quel­ques rues en France soient occu­pées une fois par semaine quel­ques minu­tes par des musul­mans qui ne trou­vent pas de salle assez grande pour prier, cette com­pa­rai­son donc a été d’abord rôdée sur le site de Riposte laïque pen­dant des mois. « Riposte laïque » agit donc bien en pois­son pilote, en pas­se­relle entre l’extrême droite et la gauche comme nous l’expli­quions dans le pre­mier de nos deux arti­cles sur les pro­chai­nes Assises contre l’isla­mi­sa­tion du 18 décem­bre, le second por­tant sur la gauche réac­tion­naire du XIXe siècle. Ce groupe teste en direc­tion d’un public de gauche des for­mu­les xéno­pho­bes pour qu’ensuite le FN les balance dans les médias avec un effet démul­ti­plié par son poids électoral, évidemment sans com­mune mesure avec le petit lec­to­rat de Riposte laïque."" ....(....)..... à lire en entier sur : - http://rebellyon.info/Sur-les-convergences-politiques.html 1) pensez vous que ce texte est de la propagande ou de l' information de ma part ???? 2) vous en pensez quoi du contenu ??? Napo et latin-boy me semble avoir mis le doigt sur quelques problèmes : - la propagande politique, religieuse ou laique etc... sur le forum.fr - le droit de chacun à défendre sa vérité sans se faire "insulter"" de fachos, gauchos et autres étiquettes ???? - - ce texte que je vous donne à lire est il vraiment de la propagande ???? merci de vos réponses ! à la modération : merci de me signaler avant censure ce qui ne conviens pas !!!!!
  5. un large extrait : .....(.....)...... Dans la foule, ça va du précaire pur prolo au banlieusard, du fils de professeur au type qui n’a pas le bac. Après, on est un mouvement anti-capitaliste, alors évidemment il n’y a pas de bourgeois » La plupart se disent « électrons libres ». Beaucoup en effet ne sont pas affiliés à l’organisation locale, l’Union Antifasciste Toulousaine (UAT), qui forme le trait d’union entre les militants et en coordonne les actions. « Je suis avant tout encarté à la JC [Jeunesse Communiste], je deviens militant antifasciste lorsqu’on manifeste tous ensemble », raconte Simon présent ce jour-là. Champ de bataille Tout ce petit monde se connaît de longue date. « Camarades » de luttes autant que de fêtes, ils se retrouvent au « Communard », bar emblématique des milieux libertaires de la ville rose. A l’intérieur, un long comptoir et des grandes tables en bois. Aux murs, affiches punk, rock ou hip-hop et emblèmes politiques se mélangent dans un joyeux bordel. Queers, libertaires, anarcho-syndicalistes, red-skins, communistes, anti-capitalistes, tout ce que Toulouse compte de contestataire s’y retrouve. « Encore que ça s’est un peu boboïsé ces dernières années », se désole Rick. « Les fachos viennent régulièrement faire chier à Arnaud B. Ces dernières années, ils ont cassé les vitres du Communard à deux reprises pendant les heures d’ouverture », raconte Thibault. Arnaud Bernard, quartier populaire et métissé, est le théâtre de violents affrontements entre l’extrême-droite venue pour faire des descentes et les antifas. « Les fafs font des rondes pour casser de l’antifa. Ils ne nous attaquent pas que nous, ils ciblent aussi les immigrés », témoigne Jean*, membre de l’UAT. Des agressions d’une rare violence, qui parfois en laissent certains sur le carreau. Hémiplégique Le 31 mars 2012, grand rassemblement en faveur des langues régionales. Le Bloc Identitaire tente de s’associer à la manifestation. Les organisateurs refusent et font appel aux antifas pour assurer la sécurité. La manif se termine, dans une ambiance bonne enfant, place Arnaud B. Quand, au crépuscule, une vingtaine de hooligans du TFC, accompagnés de membres du Bloc Identitaire débarquent sur la place, armés de battes de base-ball. Ils lancent des insultes au visage des antifas, des saluts nazis, multiplient les provocations. Le ton monte, les antifas ripostent. Bien vite, ça vire à la rixe générale. Des chaises en plastique volent. Les vitrines des kebabs sont pulvérisées. La baston est d’une rare violence, elle fera plusieurs blessés. Un anonyme passe par là. Manuel Andres, 37 ans, étudiant chilien. Les fafs lui tombent dessus. Un coup de pied le projette au sol. Il a le crâne facturé et tombe dans le coma. Il est depuis hémiplégique. Les anciens A Toulouse, les années 1980 sont marquées par l’effervescence de la lutte antifasciste, portée par des stratégies coup de poing. Lorsque Jean-Marie Le Pen débarque dans la ville rose en 1984, les antifas voient rouge. L’avant-veille de l’arrivée du candidat d’extrême droite, en campagne pour les européennes, un attentat détruit la salle où il devait tenir son meeting. Ce sera l’acte fondateur du SCALP (sections carrément anti Le Pen), qui revendique l’action. Le SCALP s’est auto-dissout au début de l’année 2013. Mariage pour tous Le débat autour du mariage homo fait encore monter d’un cran les tensions. Les antifas sont de toutes les manifs de soutien à la loi. Réunis en « bloc radical » pendant les cortèges, ils se tiennent « prêts à intervenir » en cas de dérapage. Samedi 19 janvier, un petit groupe de fachos provoque les manifestants. Plantés au sommet d’un échafaudage, ils brûlent un drapeau arc-en-ciel et lancent des fumigènes bleu-blanc-rouge sous les huées de la foule. Victor Lenta, responsable des Jeunesses Nationalistes, lâche quelques provocations homophobes au mégaphone. A ses côtés, une poignée de militants des Nationalistes Autonomes et du Bloc Identitaire. C’est l’union sacrée chez les fafs. Immédiatement, les antifas grimpent sur l’échafaudage pour affronter les fachos. Une course poursuite démarre, vite interrompue par la police. Le Mariage pour tous a été un catalyseur de part et d’autres. L’extrême droite s’affiche au côté de l’UMP dans les défilés « anti ». Des groupuscules radicaux en pleine bourre depuis l’ouverture en 2012 dans le centre de Toulouse de « l’Oustal », « un foyer régionaliste », par le Bloc Identitaire auquel il faut ajouter la création d’une antenne des Jeunesses Nationalistes la même année. .....(.....).... Paul CONGE lire en entier + photos sur : http://www.streetpress.com/sujet/96955-a-toulouse-l-action-des-antifas-au-quotidien
  6. je vous demande de lire et de commenter : "" Nous reprodusions ci-dessous le tract d'appel (voir ici en format word) de la Cgt des privés d'emploi et des précaires de Paris à diffuser largement pour assurer le succès de la manifestation nationale des privés d'emploi et précaires, convoquée par le Comité National des Privés d'emploi Cgt, étant l'aboutissement de la campagne que les camarades mènent depuis juillet dans plus d'un tiers des départements à ce jour, et ce en lien avec les structures interprofesionnelles Cgt (Unions départementales et locales). Nous encourageons tous et toutes les camarades Cgt à diffuser le tract, à organiser une montée en bus des régions vers Paris. Cela ne doit pas être l'afffaire de la seule Cgt des privés d'emploi mais bien l'affaire de l'ensemble de la Cgt. Le droit au travail et à un revenu décent, entre autres revendications des comités chômeurs Cgt, sont des revendications que nous portons partout, dans le privé et le public ! Au vu de la situation économique et sociale qui va se dégrader encore plus avec les plans de rigueur de Droite comme des socialistes, il appartient au mouvement syndical, et singulièrement à la Cgt (c'est du reste le sens de l'expression confédérale depuis septembre dernier) d'appeler les travailleurs et travailleuses, avec ou sans emploi à ne compter que sur eux et elles-mêmes, à se mobiliser. Pas d'ébauche d'alternative économique, politique et sociale sans l'interventuion directe des plus exposés à la loi d'exploitation et d'exlusion des capitalistes. C'est en partie le sens de la démarche des communiste slibertaires de la Cgt. Démarche qui converge avec nombre de camarades d'autres sensibilités politiques dans la Cgt aujourd'hui, forts conscients que quelques soient les choix politiques des uns et des autres, le syndicalisme Cgt se doit être à l'initiative pour ne pas sombrer dans les impasses des précédentes alternances de gauche (1981 et 1997). Nous dirons pour terminer que si la Cgt et les militant-e-s anticapitalistes en son sein n'occupent pas le terrain des plus exploités, d'autres s'en chargeront (extrême droite entre autres). En ce sens, tous les camarades antifacsistes ne peuvent rester uniquement dans les contre-manifestations (légitimes) face aux fachos (à Lille dernièrement) mais bien militer sur le terrain social car c'est cela en définitive qui ravalera ces groupements au rang de groupuscules dont les thèses demeureront groupusculaires."" " Syndicat Cgt des privés d’emploi et précaires de paris Manifestation des privés d’emploi, précaires, travailleurs pauvres. samedi 3 décembre 2011 à 13h30 départ place gambetta (mairie du 20ème arrdt) - Paris le 3 décembre - moi, j’y vais ! Quand messieurs sarkozy/fillon nous traitent, avec du mépris et des propositions indécentes concernant notre condition sociale, il ne faut pas baisser la garde ! Car ils ne sont que la courroie de transmission d’un gouvernement et d’un patronat qui n’a pas plus de respect. mais nous, chômeurs, précaires, travailleurs pauvres seront dans la rue le 3 décembre afin de manifester notre mécontentement contre les mesures d’austérité qui une fois encore vont toucher les plus démunis. L’augmentation du chômage, la hausse du coût de la vie, des droits sociaux en berne, des entreprises et leurs emplois qui disparaissent, des logements et des loyers inabordables. et nous, toujours sur le bord du chemin, à se faire balader par pôle emploi, d’un boulot précaire à l’autre – quand il y en a … ! Sinon, vogue la galère et l’hiver qui arrive, la pire des saisons pour les précaires et les foyers modestes. les coupures d’énergie, les dépenses supplémentaires qui arrivent avec le froid. Alors là, on dit non. Cette fois encore il nous la faut la prime de noël, la vraie, celle que l’on réclame depuis des années : 500 euros pour tous les demandeurs d’emploi, indemnisés ou pas. Car les riches, eux, peuvent fêter noël, avec tous les cadeaux que « le seigneur nicolas » leur fait. Des milliards, ils se sont goinfrés et sans en faire tomber une miette..... pendant que les nantis vont partager entre riches tous les plaisirs avec l’argent qu’ils nous ont volé, pendant ce temps, … des vieux, des jeunes, des femmes, des hommes, des gosses ont faim... la crise économique pour nous, pour eux … la crise de foie. La rage nous prend, rien qu’à entendre ce que vivent aujourd’hui les salariés, les retraités et leurs enfants. Il y a une grande colère qui monte et le 3 décembre – chômeurs, salariés nous battrons le pavé parisien. Partout en France, préparons ce moment revendicatif, car nous sommes une force, sur qui il faut compter. Dans cette période précédent l’élection présidentielle, ceux qui gouvernent auront peut-être une oreille plus fine. Et quant à ceux candidats futurs, ils doivent également nous entendre à leur tour. Moi, je vais y aller à cette manif et leur dire ce que je pense. Alors camarade, on y va nombreux, tu viens aussi et avec du monde. Tous à paris le 3 décembre manifestons tous ensemble, privés d’emploi, précaires, travailleurs pauvres ! Samedi 3 décembre 2011 à 13h30 Départ place gambetta (mairie du 20ème arrdt) communisteinShare http://communisteslibertairescgt.over-blog.net/article-le-tract-pour-la-manif-cgt-chomeurs-et-precaires-3-decembre-paris-88420865.html
  7. Quand la gauche militait en faveur de la pédophilie [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] À la fin des années 1970, pétitions, lettres ouvertes et manifestations en faveur d'une sexualité sans entraves se multiplient. Et pour certains, cette libération des moeurs doit aussi concerner les enfants. Daniel Cohn-Bendit, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault, Bernard Kouchner, Jacques Derrida, Françoise Dolto, André Glucksmann, Jack Lang, Simone de Beauvoir, Georges Moustaki (entre autres) signent un texte réclamant l'abrogation ou la modification des articles de loi concernant le détournement de mineurs, "dans le sens d'une reconnaissance du droit de l'enfant et de l'adolescent à entretenir des relations avec les personnes de son choix." La presse de gauche suit le mouvement. Dans un article paru dans Libération en 2001, le journaliste Sorj Chalandon raconte comment, au tout début des années 1980, le quotidien ouvrait ses colonnes à des récits pédophiles. Ainsi, le 20 juin 1981, le supplément de Libération appelé "Sandwich" publie l'interview de "Benoît", titré "Câlins enfantins". Elle est sous-titrée : "Quand Benoît parle des enfants, ses yeux sombres de pâtre grec s'embrasent de tendresse." Suite de l'article... Source: Arrêt sur images
  8. Liberté pour les trois camarades espagnols inculpés à Nice Publié le samedi 19 novembre 2011 Le mardi 2 novembre trois camarades espagnols Adrian Arcones Hernandez, Xabier Urmeneta Esparza et Miguel Albéniz Pérez, venus participer à la manifestation contre le G20, ont été arrêtés et sont depuis emprisonnés, après avoir été condamnés à quatre mois de prison dont un ferme pour port d’arme de sixième catégorie. Les « armes » sont du matériel d’escalade trouvé dans le coffre de l’un d’eux, qui est membre d’un club d’alpinisme comme le démontre sa carte d’adhérent. Ils ont été arrêtés alors qu’ils ne participaient pas à la manif' et parce qu’ils portaient des T-shirt anti-capitalistes. Ils ont aussi été inculpés au titre du tout nouveau délit de « participation à bande organisée ». Le tout nouveau cadeau de Sarkozy à la police pour soit disant lutter contre les « bandes violentes » a déjà trouvé son application, en permettant l’incarcération de militants syndicalistes. Ils ont été relaxés de cette charge, ce qui rend encore plus grotesque la condamnation pour port d’arme. Le parquet à fait appel de cette condamnation déjà ubuesque et espère alourdir leur peine le 28 novembre. Nos camarades qui ne parlent pas français sont isolés et n’ont pas encore pu téléphoner. En bafouant les droits fondamentaux la justice française s’illustre encore comme une justice politique visant à réprimer toute contestation du système actuel. Il s'agit là d'une nouvelle tentative de la part du gouvernement d'étouffer toute contestation sociale. Nous condamnons vivement cette mesure et exigeons la liberté immédiate pour les trois camarades emprisonnés. Un coup porté contre l’un d’entre nous est un coup porté contre tous ! Solidarité internationale ! Rassemblement à Paris - vendredi 25 novembre, à 18h devant l‘Ambassade d‘Espagne 22, avenue Marceau Paris 8 source : syndicat CNT secrétariat international
×