Aller au contenu

Doïna

Membre+
  • Contenus

    11371
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Doïna

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je ne pense pas que ce radicalisme va durer. Le débat existe, on peut se réunir autour des problèmes soulevés par les inégalités, puis arranger les choses. Je pense que les politiques vont s'emparer du sujet et qu'on nous le présentera dans les campagnes futures. Il faudrait cependant, pour le salut du débat, que ce soit des politiques de tous bords, et pas seulement des conservateurs qui risqueraient de rebuter les féministes non-radicales.
  2. Je le reconnais : certaines revendicatrices du féminisme adoptent un dialogue misandre donc contre-productif et promeuvent des mesures inégalitaires donc contre-productives. Quant aux féministes qui les contredisent sur les points évoqués, sont-elles autant que les autres invitées à s'exprimer dans les médias ? Hier, j'en ai entendues, cela dit, dans un débat rediffusé : les hommes virils sont-ils démodés, sur LCP. C'était intéressant, ces points ont été évoqués, et dans le calme, sans invectives, pour une fois. Un débat productif !
  3. Je suis d'accord sur le fait que la justice ou la société ne doit pas léser un homme parce qu'il est un homme, cela n'a pas de sens. Il faut traiter les deux sexes à égalité, que la justice soit la même pour tous même quand il s'agit de condamner. Je suis donc favorable au fait qu'un père qui n'a rien fait de mal soit pleinement reconnu comme parent d'un enfant et, si ce n'est pas toujours le cas, je le regrette, crois-moi. Bon, sur ce point, tu as mon avis. Je continue : la PMA je t'ai expliqué que j'étais contre en raison du géniteur inconnu qu'un enfant sera en droit de réclamer et rechercher quand il sera grand. On a fait passer le droit des adultes avant de celui des enfants, cela me paraît injuste. La GPA j'y suis favorable quand la porteuse est de la famille de l'un ou l'autre parent. Dans un couple gay, on aurait pu autoriser qu'une femme de la famille de l'un ou l'autre homme du couple porte l'enfant, cela ne sort pas du cercle familial. Et pour rester dans cette logique et respecter cette éthique, que le donneur soit de la famille de l'une ou l'autre femme dans un couple lesbien. Malheureusement, il ne fallait pas attendre d'un gouvernement qui bâcle tout et se fiche de l'éthique de prendre le temps d'y réfléchir. Au final, pour ne mécontenter personne, plutôt que de tout sceller à la va-vite et d'expédier le débat, on aurait pu se contenter d'autoriser les couples homos à adopter des orphelins, le droit aurait ainsi été le même pour tous. Enfin, j'en conviens qu'il y a de sérieux déraillements et que ce n'est pas constructifs. C'est dommage.
  4. S'il y a des inégalités (hormis le cas de la GPA), il faut égaliser, effectivement. Il faut savoir raison garder, quand on a un pouvoir politique savoir rester juste. Seulement, attention, je le répète : interdire la GPA n'est pas que le fait des féministes et n'a pas pour but d'humilier les hommes en les privant du droit de fonder une famille, c'est juste que cela implique la marchandisation d'un corps. Une grossesse n'est pas anodine, elle met a contribution la santé physique et morale, laisse des séquelles dans le corps, et un accouchement est très douloureux. C'est incomparable avec un don de sperme !
  5. Je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas léser le père au profit de la mère quand ni l'un, ni l'autre n'a une influence malsaine sur l'enfant, et qu'il ne faut favoriser un parent que dans le cas ou l'autre est violent ou défaillant (lequel ne sera pas forcément le père). Cependant, tu me fournis des chiffres sans chercher à savoir ce qu'il y a derrière. Sais-tu que bien des pères préfèrent autant refaire leur vie et donc que ce soit la mère qui obtienne la garde des enfants ou, du moins, les garde la majeure partie du temps ? Perso j'ai connu deux pères divorcés qui avaient obtenu la garde totale de leur fille parce que leurs mères ne s'en seraient pas bien occupées du fait de leurs problèmes psy, donc la justice sait tout de même faire preuve de bon sens !
  6. Que tout soit clair de ma part : la PMA j'ai précisé que j'y étais opposée parce que cela laissait une inconnue à l'enfant, lequel ne connaîtra jamais son géniteur et en souffrira peut-être. On sait que beaucoup d'enfants qui ignorent tout de leurs parents ou même d'un de leur parent font tout pour les ou le retrouver une fois devenus adultes. Donc, d'une certaine façon, en autorisant la PMA, on fait passer les droits des adultes avant ceux des enfants, alors que ce devrait être le contraire. Quant à la GPA, j'y suis opposée même dans les couples hétéros quand cela consiste à rémunérer une femme (en général dans un pays où il y a de la pauvreté) pour une grossesse. Je n'y suis pas opposée quand la porteuse est de la famille du couple parce que c'est un geste d'amour, pas un travail rémunéré. Beaucoup d'orphelins ne demandent qu'à être adoptés, on aurait donc pu se limiter à autoriser l'adoption pour les couples homos ou les personnes seules. Maintenant, pour en revenir à cette "inégalité" dont tu parles, dans un couple lesbien une des deux femmes pourra assumer la grossesse de son plein gré (le problème est que l'enfant ne connaîtra pas son père ou ne vivra pas avec puisqu'il aura fallu un donneur), tandis que dans un couple gay il faudra bien faire appel à une mère porteuse et la rémunérer, ce qui touche à la marchandisation des corps humains, c'est pour cela qu'il n'y a pas eu d'autorisation, et non pas pour brimer les hommes, tu comprends ? En plus, tu ne peux comparer le fait de donner son sperme pour un homme, avec une grossesse suivie d'un accouchement pour une femme : l'un est facile, sans douleur, sans conséquences pour la santé et vite expédié, l'autre pas ! La GPA est un débat ancien en France : ça remonte aux années 80 quand des couples aisés ont commencé à y avoir recours. Toutes sortes de politiques y ont été opposés : des socialistes, des gauchistes, des droitistes, et pas forcément féministes.
  7. La Grossesse pour Autrui j'y suis totalement opposée quand il s'agit d'employer une femme pour le faire : les femmes ne sont pas des magasins à bébé ! C'est différent quand la porteuse est de la famille : mère, soeur, tante... l'enfant la verra régulièrement. Si on commence à chipoter, on peut aussi dégoter des passerelles et des souterrains entre les mouvements fachistes, cathos et masculinistes, et ainsi de suite. Dans tous les mouvements que tu prendras, il y aura une poignée reliée à un autre mouvement. Comme ?
  8. Tu as droit au bonheur et au respect, ne laisse plus ce type gâcher ta vie.
  9. Et après ils ont été prêcher la bonne parole aux quatre coins du pays ?
  10. Je suppose que tu as sérieusement le béguin pour lui et que, bien que tu te doutes, au fond, qu'il profite de toi, cela te fera du bien qu'on t'aide à en prendre conscience, tant cela te semble injuste et laid. Eh bien oui, cet individu profite de toi : il profite de ta bonté, de ton argent, il se fiche du fait que tu ne puisses pas mettre d'économies de côté pour ton avenir, et en prime il te trompe. Faut-il avoir une sale mentalité pour abuser ainsi de quelqu'un qui l'aime ! Avec un gars comme lui, tu ne pourras bâtir que ton propre malheur, donc si tu en es amoureuse, prends la décision de l'aimer de loin et ne le laisse plus jamais t'approcher. Je t'assure que c'est possible. Sors, rencontre des gens, fais-toi des amis, un entourage de personnes bien, avec une bonne mentalité, tu es jeune et finiras bien par rencontrer quelqu'un de gentil, qui t'aimera sincèrement et fera ton bonheur, comme tu le mérites. L'autre, c'est une merde, tu crois l'aimer mais c'est ce que tu aimerais qu'il soit que tu aimes, en vrai, parce que lui n'est pas fait pour l'amour, juste pour la prédation, bouffer ceux qui tombent dans ses filets, se sentir plus fort en humiliant les autres parce qu'il n'est rien.
  11. Je n'ai pas tout lu : ce débat est si long, alors peut-être que cela a déjà été évoqué, mais pourquoi n'a-t-on pas annulé ce fameux match France-Italie alors que le virus commençait à se propager dans ces deux pays ? Pourquoi n'a-t-on pas stoppé tout de suite les matchs ? L'épidémie aurait explosé après un match de foot De plus, 25000 places en urgence en Allemagne contre 5000 en France, d'après ce que j'ai pu entendre aux infos : des politiques en France peuvent avoir honte d'avoir fait fermer des hôpitaux et supprimé tant de lits ! Voilà où nous en sommes.
  12. Je suis d'accord avec toi, même si je persiste à penser que le lobby misandre et le féminisme sont deux choses distinctes (ce qui n'est pas forcément clair pour tous, aussi serait-il bon, en effet, de condamner unanimement des paroles haineuses d'où qu'elles viennent, même émanant d'une poignée d'individus). Le féminisme en lui-même n'est pas contre-productif, il n'a pas vocation à cela. Quant à la PMA/GPA, ce sont des choses qui ne me plaisent pas du fait que pour l'enfant, persistera une inconnue : qui est mon autre parent, génétiquement parlant ? Je suis plus favorable à l'adoption, mais bon, c'est une conviction personnelle, et il est certain qu'en la donnant je vais passer pour quelqu'un qui n'est plus dans le coup.
  13. Nous sommes d'accord, sans problème. C'est sûr que c'est toutes et tous : vous êtes un homme, votre copain affiche un comportement agressif et grossier vis-à-vis d'une femme seule et sans défense, vous avez le devoir de le raisonner, ou alors vous ne valez pas mieux que lui. Donc on garde tous et toutes. Je suis d'accord pour la lutte contre toutes les inégalités dans notre société. Il n'y a pas que celles concernant le genre, il y a également celles concernant les handicaps, la pauvreté, etc.
  14. J'ai toujours pu lire sur ce forum que les hommes maltraités par leur conjointe inspiraient de la compassion aux femmes tout autant que quand il s'agissait d'une femme battue. Perso, quand dans ma vie j'ai été victime de misogynie ou de harcèlement, je n'ai pas reçu que du soutien de la part d'autres femmes (qui n'ont pas eu mon soutien le jour où ça a été leur tour). Maintenant, peut-on parler de féminisme quand des fanatiques viennent s'en mêler ? Si le féminisme revendique depuis toujours l'égalité, peut-être serait-il plus cohérent de simplement qualifier de misandres ces courants s'en réclamant à grand renfort de rejet et de paroles haineuses ? Pourquoi se focaliser sur ces courants-là d'ailleurs ? Ils ne représentent qu'une poignée infime rien que dans notre pays, pas les féministes en général. Evidemment, quand une caméra se braque sur un slogan haineux (vous savez duquel je parle) pour qu'il soit diffusé sur toutes les chaînes télé, lâché sur le web, cela grossit mille fois un seul slogan bête et méchant comme si tout le féminisme se résumait à cela, hors le féminisme c'est quand même autre chose. Donc, au final, pour répondre à ta question : oui, le féminisme lutte pour l'égalité dans tous les domaines. Il ne consiste pas à transformer les femmes en hommes, ni à éradiquer la gent masculine, ni à nier les différences biologiques, juste à donner les mêmes droits aux deux sexes, l'égalité des salaires... Cependant, reconnaître que les femmes ne sont pas inférieures aux hommes, c'est reconnaître aussi que les femmes peuvent être coupables autant que les hommes dans les crimes et les délits. Dans le cas contraire, cela signifie que les femmes sont encore considérées comme des ados irresponsables. D'où ma gêne quand j'apprends que la Bourgeon s'en tire si facilement quand son mec se prend la perpète, alors que rien ne prouve qu'il aurait fait pire qu'elle dans le crime puisque les deux ont refusé d'avouer la vérité, de révéler où se trouvait le corps de l'enfant. On a eu un autre cas également de mère indigne abandonnant son bébé dans la marée montante, sur une plage du nord, et elle a été condamnée à sept ans de prison seulement, elle doit déjà en être sortie avec les remises de peine. Un mec, pour un pareil crime, aurait pris 25 ou 30 ans. Si c'est grave d'exhiber une pancarte "Untel, une balle". C'était bien le fond de mon propos.
  15. On aurait pu espérer que ce soit un fake, et pourtant le site de l'AFP précise que ce n'est pas le cas : Des bus marseillais bondés en plein confinement. Bondés d'habitants des quartiers nord contraints à ce mode de transport pour aller se ravitailler, victimes de la politique locale. Des chauffeurs qui n'ont ni masque, ni gel hydroalcoolique...
×