Skanderbeg

Banni
  • Compteur de contenus

    1 910
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Skanderbeg

  • Rang
    Forumeur autochtone

Informations Personnelles

  • Sexe
  • Pays

Visiteurs récents du profil

4 522 visualisations du profil
  1. Euro : faut-il vraiment avoir peur d’en sortir?

    Joseph Stiglitz prône la fin de l'euro https://www.letemps.ch/economie/2016/09/19/joseph-stiglitz-prone-fin-leuro
  2. Euro : faut-il vraiment avoir peur d’en sortir?

    Bah, si c'est un prix Nobel cela revient au même. Mieux vaut d'ailleurs qu'il soit pas européen pour avoir du recul sur le problème. L'euro est devenue une monnaie idéologique, on s'y accroche irrationnellement.
  3. Euro : faut-il vraiment avoir peur d’en sortir?

    C'est à se demander pourquoi on s'emmerde à devenir prix Nobel d'économie. Frunobulaxatif a des réponses très simples.
  4. débat présidentiel lundi 20 mars

    1- Arrêter le dumping social ne provoquera pas pour autant une harmonisation sociale des pays européens. 2- Le dumping social est également provoqué par l'immigration et Merluchon n'a pas les couilles de s'y opposer parce qu'il est terrifié à l'idée que le Medef le traite de raciste.
  5. Le BREXIT a gagné

    C'est bien la définition de l'autarcie et non de l'indépendance.
  6. Euro : faut-il vraiment avoir peur d’en sortir?

    Le Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz prône la fin de l'euro Dans son dernier ouvrage L’Euro: comment la monnaie unique menace l’avenir de l’Europe, l’économiste américain affirme que la zone euro a été mal conçue et, qu’in fine, elle est vouée à l’échec. Pessimiste sur le courage des dirigeants européens d’assumer la tâche herculéenne d’y apporter des réformes, il plaide pour remettre le compteur à zéro. Sa conclusion est implacable: la fin de la monnaie unique ne signifierait pas la fin du projet européen, qui est «trop important pour qu’on laisse l’euro le détruire». (...) Taux de chômage élevé, croissance faible, montée des populismes : pour le Prix Nobel d’économie (2001) Joseph Stiglitz, l’euro est responsable des principaux maux dont souffre aujourd’hui la zone monétaire européenne. (...) Les malfaçons de la monnaie unique remontent à sa création. En 1992, les Européens ont imaginé qu’une union monétaire, où les pays ne seraient plus en mesure d’ajuster leurs économies par les taux de change et les taux d’intérêt, fonctionnerait néanmoins tant que les gouvernements maîtriseraient leurs finances publiques et que l’inflation serait sous contrôle. Ils ont donc instauré des règles budgétaires strictes et une banque centrale veillant sur les prix. Ils imaginaient que le marché corrigerait les autres déséquilibres. Ils avaient tort. L’euro n’a pas apporté la prospérité promise, mais la division et la divergence. Pire, il a aggravé les choses lorsque la crise a frappé. (...) http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/09/12/joseph-stiglitz-l-euro-n-a-pas-apporte-la-prosperite-promise_4996208_3234.html
  7. Qu'est-ce que vous pensez de grande-Bretagne, et les anglais?

    C'est exactement le contraire qui s'est produit. Moins de frontières nationales et davantage de terrorisme ; moins de frontières nationales et davantage de "frontières mentales" entre communautés. Et ouais.
  8. Eglise, le silence accablant sur la pédophilie...

    Il y a en dans toutes les institutions au contact d'enfants. L'Église n'a pas la monopole de la pédophilie, il faut vraiment très ahuri d'anticléricalisme pour ne pas le voir.
  9. De la gauche au FN, le basculement du vote des pauvres

    Pourrais-tu nous rappeler le résultat du référendum de 1958 approuvant De Gaulle ? 85% Dans ta face d'oligarque. Le parlementarisme est une manière de gouverner contre le peuple et en son nom, rien de plus. Je suis pas étonné de te voir défendre un modèle de pseudo-démocratie aussi inique, ça te ressemble bien. Je suis sûr que t'as adoré quand les députés ont adopté le traité de Lisbonne que les gens avaient rejeté par référendum. Ce genre de saloperie colle à ton personnage.
  10. Ou comment légitimer la pédophilie. Le masque tombe...
  11. Tu ne crois pas à ce sondage parce qu'il ne t'arrange pas ? D'où tu me parles de Dieu toi ? Rien à foutre je suis athée.
  12. 55%, la majorité.
  13. Porno au collège: "Ce n'est pas un phénomène isolé", assure une sexologue Des vidéos pornographiques visionnées dès les premières années du collège? Une situation banale et qui doit préoccuper la société toute entière, selon une sexologue interrogée par BFMTV.com. Cinq élèves âgés de 10 à 11 ans ont été sanctionnés par l’administration du collège Montaigne, à Paris, soupçonnés d'être l'auteurs d'attouchements sur des camarades de classe. Ils sont également accusés d’avoir visionné des vidéo pornographiques sur leur smartphones, dans la cour de récréation et pendant les cours. Une situation qui préoccupe Marie-Laure Gamet, médecin-sexologue au CHRU de Lille. Elle a expliqué à BFMTV.com en quoi cela ne la surprend pas. (...) Chez certains adolescents vulnérables ou au parcours complexe avec notamment des troubles de l’attachement, la banalisation de la pornographie peut exposer à se lancer dans des comportements et attitudes sexuelles qui risquent de faire violence. (...) http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/pornographie-et-attouchements-au-college-montaigne-plusieurs-eleves-de-6eme-ont-ete-sanctionnes-526159.html
  14. Cite-moi où je parle de prostitution ? Relis ta première phrase et avale la bien.
  15. bouhhh vouloir interdire la pornographie aux enfants c'est fasciiiste.... T'incarnes parfaitement ta génération de soixante-huitards dégénérés. Mais les jeunes eux-mêmes la dégueulent ta société.