Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'multiculturalisme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

23 résultats trouvés

  1. Momo56

    Anglais

    Bonjour, j'ai eu un devoir en anglais sur de l'argumentation j'aimerai avoir des avis pour améliorer mon devoir merci d'avance ARGUMENTATIVE ESSAY “Culture is to know hundred words more than others” Frédéric dard, a French writer said. Here the author shows us that the multiculturalism is an asset. Besides, most of people begin to learn full of languages. Today in Europe 92% of people learn a foreign language. However, are we for or against the fact that it is possible to live between several cultures without choosing one ? We will see that Man feels complete with his two cultures and after that the culture shock often push Man to make a choice. In one hand, I would like to start by saying that living between different cultures means that one completes the other, that we can abandon none and that we feel incomplete if we reject one.Thus the person easily understands the way of thinking of the environment where he or she is going. She or he may or may not agree, but she or he understands the reasons behind the thought. Diversity of thought, speech and language are ingrained in the individual, borders are invisible, destroyed. Let's take for example an individual who is both Turkish and French. He is immersed in Turkish culture at home and in the outside world he lives in French culture. Thus, he is able to have contact with different individuals. In another hand, I would like to say that living between two cultures sometimes pushes the individual to make a choice. Indeed, the individual can find himself in cultural and linguistic misunderstanding. In some cases the thoughts between different cultures collide. Take for example a woman who is both from Africa and is American. The rights she has as an American woman are more numerous than the one she could hope to have as an African woman where women's rights are reduced to half or the struggles for their rights still persist. To conclude, living between two cultures can be beneficial and therefore we can love our two cultures. However, the gaze of others or even the fact of not appreciating the way of thinking of our second culture leads us to make a choice of a single culture.
  2. Une serveuse a été victime d'une agression en plein service jeudi matin à Nantes, allée Cassard. Un client lui a jeté un café brûlant au visage. Il l'a ensuite giflée. Placé en garde à vue, il a dit aux policiers qu'elle aurait dû le lui servir de la main droite. https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-client-gifle-une-serveuse-car-elle-lui-a-servi-le-cafe-de-la-main-gauche-1582306269 Vous trouvez ça incompréhensible ?
  3. En avril dernier, une vidéo a eu un écho considérable sur les réseaux sociaux en Allemagne, choquant l'opinion. On y voit un réfugié syrien s'en prendre dans les rues de Berlin, à un piéton parce qu'il porte une kippa. Depuis cette agression commise en avril, l'auteur des faits a été arrêté et condamné. Multiplication des violences La France aussi connaît une vague d'antisémitisme avec une multiplication des agressions. La communauté juive qui représente 1% de la population est la cible de 50% des actes "haineux" qui peuvent aller de l'insulte au meurtre. On recense depuis 2005, dans le pays, au moins 11 assassinats antisémites. [...] http://fr.euronews.com/2018/06/29/l-antisemitisme-monte-en-puissance-en-europe
  4. C'est ainsi qu'Eric Zemmour conclut son excellente chronique sur RTL intitulée "L'axe Paris-Londres-Stockholm". Il fait un parallèle pertinent et troublant entre les évènements qui se sont produit dans les 3 pays : Stockholm et un Villiers-Le-Bel, la décapitation de Londres au nom d'Allah et Mohamed Merah. Les 3 pays sont victimes du même mal, les mêmes causes produisant les mêmes effets : une immigration massive associée à l'islam. Ce constat permet également de faire taire tous ceux qui aimeraient bien reporter la faute sur les pays et leur passé colonial. Manque de chance pour eux, la seule colonie de la Suède fut la Norvège il y a bien longtemps. Il permet aussi de mettre en lumière l'échec des modèles d'intégration français et anglo-saxon.
  5. Créé par décret en mars 2015, le fichier de traitement des signalés pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste rassemble aujourd’hui près de 16 000 profils Bien plus que les fiches « S », à usage exclusivement policier, le FSPRT constitue aujourd’hui le véritable baromètre de la radicalisation en France. Il est alimenté par le numéro vert mis en place en avril 2014 par le ministère de l’intérieur à l’attention des proches de personnes radicalisées (famille, amis, collègues…) ainsi que par les signalements des services de l’Etat (police, éducation nationale, hôpitaux…) par le biais des préfectures de département. http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/03/03/la-carte-de-france-de-la-radicalisation_5088552_3224.html
  6. Mulhouse : Guérilla en plein coeur de la ville De violents affrontement opposant un groupe de Tchétchènes à des jeunes d'origine maghrébine ont fait dix blessés, dont sept chez les forces de l'ordre, samedi soir à Mulhouse (Haut-Rhin). Les affrontements ont mis aux prises environ 150 personnes et ont duré près de quatre heures. Les violences ont nécessité l'intervention d'une centaine de policiers aidés de chiens qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes et de flash-balls aux jets de cocktail Molotov, de pierres et aux tirs d'armes à feu. L'opération de police s'est déroulée, sous les yeux des habitants choqués, jusqu'à tard dans la nuit afin de ramener le calme après ces véritables scènes de guerre. Le maire de Mulhouse, Jean Rottner, s'était déplacé et un hélicoptère de la gendarmerie survolait le quartier. Suite de l'article... Source: France Soir
  7. Des rois bien trop chrétiens 12/10/2012 « éviter tout problème avec les communautés musulmanes » ... Il est loin le temps où nos hommes politiques avaient le courage d’affirmer comme le Général de Gaulle : "Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l’Histoire de France à partir de l’accession d’un roi chrétien qui porte le nom des Francs." Pourtant, dans un sondage de L’Express paru en avril 2011, 65 % des Français se disent encore catholiques. La France est une très vieille nation. À ce titre, il faut qu’elle assume son propre héritage, même si elle n’est désormais plus vraiment un pays catholique. Elle l’a été pendant 1 500 ans, et cet héritage-là, elle ne doit en aucun cas l’oublier. De la même façon, les nouveaux arrivants doivent connaître ce passé. Renoncer à cet héritage qui, durant des siècles, a défini la France, politiquement et culturellement, et qui fit sa fierté, conduit à sectionner les racines de la France même. La France possède de nombreuses racines : d’abord gréco-romaines. Ensuite judéo-chrétiennes catholiques, mais aussi protestantes. (Calvin était Français). Enfin, le siècle des Lumières, avec Montesquieu, Voltaire, Rousseau et Diderot, a joué un rôle considérable dans l’édification de nos rapports actuels au christianisme. Tous les pays d’Europe, je dis bien tous les pays, de la Pologne au Portugal, de la Finlande à la Bulgarie, accordent une large place aux rois qui ont introduit le christianisme dans leur future nation. Tous, sauf la France depuis que l’Éducation nationale a supprimé en 2008 l’étude de Clovis, Charles Martel et de Saint Louis. Pourtant, tous les trois ont joué un rôle majeur dans la construction de la France, alors royaume chrétien et fille aînée de l’Église. Pourquoi les supprimer ? Pourquoi vouloir gommer toute racine chrétienne ? Les raisons de la suppression des rois trop chrétiens dans les manuels de collège sont à rechercher dans le rapport remis à l’ancien premier Ministre François Fillon, le 28 janvier 2011, par le Haut Conseil à l’intégration. Il fait état du refus de cet enseignement historique par les élèves eux-mêmes : des enseignants se voient systématiquement opposer un refus de parents musulmans à l’étude, par leurs enfants, de la christianisation. Certains parents y voient des tentatives d’évangélisation. Plusieurs incidents sont liés à la visite de lieux de culte, refus de visiter des cathédrales, des églises, refus de représentation de figures humaines en cours de dessin… Les élèves expriment parfois, avec maladresse mais conviction, les pires thèses négationnistes, sans aucun fondement, entendues autour de la table familiale, lues dans la presse ou entendues dans les médias. Ils n’acceptent plus que la parole du maître soit déterminante. La suppression de Clovis, Charles Martel et Louis IX des programmes scolaires vise à éviter tout problème avec les communautés musulmanes. Il ne faut surtout pas braquer les populations d’origines étrangères avec l’image trop forte d’un roi comme Saint Louis qui incarne le modèle même du croisé… Suite de l'article... Source: Boulevard Voltaire
  8. Grande Bretagne – Rezzas Abdulla a laissé la petite Layla-Jean couverte de salive dans sa poussette après lui avoir fait subir une agression raciste odieuse. Rebecca Telford, jeune maman britannique de 25 ans, se promenait avec son enfant de neuf mois à South Shields quand elle a croisé Rezzas Abdulla, 33 ans. L'homme s'est alors penché sur le landau du nourrisson pour cracher sur son visage et crier à Rebecca « les Blancs ne devraient pas se reproduire ». Rezzas Abdulla, déjà condamné à deux reprises pour des agressions racistes contre des femmes blanches, a été reconnu coupable d’agression aggravée après un procès au tribunal de South Tyneside, auquel il n’a pas assisté. https://www.thesun.co.uk/news/2918885/man-spat-babys-face-shouted-white-people-should-breed/ http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/man-spits-baby-face-mother-white-people-breed-abdulla-rezzas-south-shields-a7594016.html http://www.dailymail.co.uk/news/article-4245344/Race-hate-attacker-SPAT-nine-month-old-BABY-S-face.html
  9. Aujourd'hui, des associations alertent sur ces quartiers où les femmes deviennent indésirables dans l'espace public. Se promener en jupe ou boire un café en terrasse peut alors devenir un vrai défi pour elles. http://www.francetvinfo.fr/societe/societe-quand-les-femmes-sont-indesirables-dans-les-lieux-publics_1958225.html Dans ce bar, il n'y a que des hommes peu accueillants. Le patron n'a pas envie de discuter et d'autres hommes sont choqués de voir ces femmes. "Dans ce café, il n’y a pas de mixité", assure sèchement un homme. Aller dans un bar, ici à Sevran (Seine-Saint-Denis), c'est braver un interdit pour une femme. « T'es dans le 93 ici ! (...) C'est une mentalité différente ! C'est comme au bled ! »
  10. Femmes injuriées dans les rues de Bruxelles : "dans 95% des cas, ce serait par des Maghrébins" 26/07/2012 « porter une jupe pour une femme, c’est déjà risqué » ... Le sexisme en rue, une question d’origine ? Sofie Peeters, étudiante en dernière année à la Haute Ecole flamande Rits, jette un pavé dans la mare, avec son documentaire “Femme de la rue”, diffusé ce jeudi soir (20h) aux Galeries Cinéma, et à la même heure dans l’émission Terzake sur la chaîne néerlandophone Canvas. “Je suis originaire de Louvain, mais je suis venue habiter à Bruxelles, dans le quartier Anneessens, il y a deux ans, pour mes études”, explique la jeune femme. “J’ai été surprise de voir que chaque fois que je sortais en rue, j’étais la cible des remarques des hommes.” Des simples sifflets aux remarques carrément vulgaires du style “c’est combien?”, la demoiselle en a soupé. Elle a alors décidé de canaliser sa frustration dans un documentaire, réalisé dans le cadre de son cursus. Et dans lequel ses conclusions ne laissent pas la place à l’interprétation. “Je ne le dis pas volontiers, mais il s’agit de personnes allochtones (NDLR: comprenez d’origine maghrébine) dans 95% des cas”, grimace notre interlocutrice. Qui se défend, toutefois, de stigmatiser les étrangers. “Non, personne ne m’a jamais taxé de racisme. Car mon constat porte plus sur la condition sociale des individus que sur leur origine ethnique : s’il y a une forte proportion d’étrangers parmi les garçons qui me font des remarques, c’est parce qu’il y a aussi une forte proportion d’étrangers parmi les populations fragilisées.” Elle s’explique. “Les jurons qu’ils nous envoient sont souvent la conséquence de l’ennui. Les jeunes lambinent dans les rues et ne savent pas quoi faire, les plus vieux s’assoient dans les salons de thé. Il y a une méconnaissance de nos cultures respectives. Les Musulmans ont un comportement assez insistant par rapport à la sexualité : porter une jupe pour une femme, c’est déjà risqué.” Suite de l'article... Source: La Nouvelle Gazette
  11. Eloge littéraire d’Anders Breivik, par Richard Millet L'écrivain et éditeur Richard Millet publie en cette rentrée littéraire un ouvrage intitulé Éloge littéraire d'Anders Breivik (éd. Pierre-Guillaume Roux, sortie le 24 août). Pour Millet, le "livre" de 1500 pages rédigé par Breivik avant ses meurtres est l'acte d'un esthète. Il n'approuve pas ses actes mais souligne la "perfection formelle" et la "dimension littéraire" de l'ouvrage. Selon Millet, Breivik est "sans doute ce que méritait la Norvège et ce qui attend nos sociétés qui ne cessent de s'aveugler" sur "les ravages du multiculturalisme", "l'islamisation de l'Europe" et son renoncement à "l'affirmation de ses racines chrétiennes". Breivik "est tout à la fois bourreau et victime, symptôme et impossible remède". Richard Millet, qui a déniché deux récents prix Goncourt en les personnes de Jonathan Littell et d’Alexis Jenni, n’aurait visiblement rien contre récompenser le talent littéraire dont le terroriste fait montre dans sa Déclaration d’indépendance européenne, qui, selon Millet "contient des analyses pertinentes de la perte de l’identité nationale". Déplorant l’appauvrissement de la scène littéraire française et internationale, Richard Millet fait le lien entre la "mise à mort de la littérature" et "la négation de l’idée de nation", théorie dont la tragédie d’Utoya aurait été le creuset. Le livre entend ainsi fournir un éclairage du récit des actes commis par Anders Behring Breivik qui sera d'ailleurs jugé deux jours après la parution. "Ainsi, le massacre perpétré par Anders Breivik, en Norvège, loin de constituer l’acte d’un homme seul, encore moins celui d’un aliéné, renvoie-t-il les politiques et agents 'culturels' au miroir d’une société qui, par-delà le scénario 'multiculturaliste', a choisi de renoncer à toute communauté de destin, à ses racines vivantes, chrétiennes, donc littéraires", annonce le communiqué de l’éditeur. http://www.myboox.fr...k-ac-16991.html http://www.lepoint.f...2-1498111_3.php http://www.evene.fr/...vik-1156840.php
  12. Le Parlement néerlandais s'est prononcé pour l'interdiction de l'abattage rituel, des organismes juifs font pression sur le Sénat et l'UE pour combattre la mesure. Certaines pratiques barbares tolérées au nom du multiculturalisme doivent être interdites, espérons que la démocratie néerlandaise tienne bon et ne cède pas aux lobby communautaires. À quand une interdiction en France ?
  13. À Leicester au Royaume-Uni, des Somaliennes échappent à la prison ferme après avoir violemment attaqué une jeune femme britannique. Les agresseurs ont porté de multiples coups de pied à la tête de la victime en criant « kill the white slag » (tuez la pute blanche), sous les yeux de son petit ami essayant de la protéger mais débordé par le nombre. Les Somaliennes risquaient 5 ans de prison ferme pour ce lynchage mais n’écopent que de 6 mois de sursis, et ont été libérées par le juge... après qu'il ait entendu en circonstance atténuante qu'elles n’étaient pas habituées à consommer de l’alcool parce qu’elles sont musulmanes. Le juge n'a pas tenu compte du caractère raciste de l'agression malgré les injures proférées. Pour Rhea, la victime de 22 ans qui ne connaissait pas ses agresseurs, « Je crois vraiment qu'ils m'ont attaqué juste parce que je suis blanche. Je ne vois pas d'autres raison. » Source : Daily Mail
  14. Le parti Islam veut s'installer en Wallonie 03/11/2012 « un parti ouvertement islamiste » ... Après avoir obtenu deux élus en région bruxelloise, le parti Islam vise les villes wallonnes: Charleroi, Liège et Verviers en particulier, où se concentre une partie importante de la communauté musulmane, et donc un réservoir de voix. A Verviers, le PS a perdu les dernières élections communales sur le thème de l'immigration, et l'arrivée d'un parti ouvertement islamiste n'est pas vue d'un bon œil. Verviers qui compte cent onze nationalités est un champ à labourer pour son parti, estime Redouane Ahrouch, le nouvel élu islamiste anderlechtois. Mais à Verviers, l'arrivée du parti Islam n'est pas perçue comme positive. En particulier au Parti socialiste (...) Une liste Islam pourrait tenter une partie de l'électorat socialiste issu de l'immigration musulmane. Le PS et Ecolo de Verviers qui ont des élus musulmans ont le plus de voix à perdre face à une liste ISLAM. Avec ses trois candidats dans les communes d'Anderlecht, Molenbeek et Bruxelles Ville, le parti Islam qui étant encore inconnu il y a trois mois, est parvenu à décrocher deux élus. (...) Redouane Ahrouch était colistier de Jean-François Abdullah Bastin en 2009 et dix ans plus tôt, il avait déjà créé le parti Noor, dont le programme se décline en 40 points dont par exemple, le rétablissement de la peine capitale, favoriser le mariage dès l'adolescence, être plus sévère en matière de divorces ou encore la révision de la mixité dans certains lieux publics. L'article complet... Source: RTBF
  15. Les parents déchirés par l’école «Je ne veux pas sacrifier mon enfant à mes idéaux !» L’entrée en sixième sonne souvent comme un défi pour les familles installées dans les quartiers mélangés. Entre convictions solidaires et souci de protéger sa fille ou son fils, le choix prend des allures de dilemme intime. C’est un iceberg que personne ne voit venir. Qui met à l’épreuve, parfois violemment, dans les familles de gauche, des valeurs qui semblaient ancrées pour la vie. Une déchirure intime, un rite de passage citoyen et politique, la première occasion majeure, souvent, de confronter ses actes à son discours politique. L’aîné entre en sixième. Ceux qui y sont confrontés étaient partis gentrifier les quartiers populaires, ils s’étaient éloignés du centre-ville parce que l’immobilier n’y était plus accessible, ils aimaient croiser leurs voisins d’origine et de classe sociale diverses le dimanche matin au marché. Ils comprennent désormais que vivre dans le quartier, dans cette banlieue, c’est aussi faire grandir les enfants ensemble. [...] Comment articuler, au plus profond de soi, cette décision de ne pas scolariser son enfant dans le quartier, quand on se réclamait en primaire de l’esprit laïque de l’école de la République, et qu’on se faisait élire représentants FCPE aux conseils d’école ? Comment justifier quotidiennement ce grand écart entre le dire («je pense qu’il est important que chacun s’engage pour lutter contre les inégalités») et le faire («je préfère garantir à mon enfant un entre-soi rassurant») ? Certains parents, lucides, assument d’avoir fait le deuil de certaines convictions et expliquent, sans fierté mais sans faux-semblants, avoir établi, la mort dans l’âme, une priorité : mon enfant vaut plus que mes principes. D’autres tentent la quadrature du cercle et plaident le cas particulier. Le petit dernier est trop «fragile». Le grand s’est pris d’une soudaine passion pour le tuba… ça tombe bien, le collège réputé d’à côté propose justement une option instruments à vent. Ou, version plus politique : «Tant que le privé ne sera pas contraint à jouer le jeu de la mixité, pas de raison que je le fasse (et en attendant, je mets mon enfant dans ledit privé)». Entre les mots, il s’agit de se persuader qu’on est toujours de gauche. Qu’on pense toujours «bien». [...] http://www.liberation.fr/debats/2018/01/17/les-parents-dechires-par-l-ecole_1623163
  16. Lynchage d’un jeune Grenoblois : 18 mois à 5 ans de prison pour les auteurs 07/10/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné jeudi quatre "jeunes" à des peines allant de 18 mois avec sursis à 5 ans de prison ferme pour le lynchage d’un Français de 23 ans, en avril 2010, en plein centre-ville de Grenoble, le laissant entre la vie et la mort. L'explosion de violence avait eu lieu le 9 avril 2010, vers 23 heures, en plein centre-ville de Grenoble. Et le déclencheur en avait été un prétexte des plus futiles : la petite amie de la victime, un jeune homme de 23 ans, géomètre, prénommé Martin, avait refusé une cigarette à l'un des agresseurs, car elle venait tout juste d'allumer la dernière de son paquet. Aussitôt, Martin avait été violemment pris à partie par une dizaine de jeunes. Roué de coups de poings et de coups de pieds, il avait été poignardé à deux reprises dans le dos et à l'avant-bras. La peine la plus forte, 5 ans ferme, a été prononcée à l’encontre de Saad Bensaou, 21 ans, qui avait reconnu avoir porté un coup de couteau à la victime. A l'encontre de Joris Martinez, 21 ans, une condamnation à trois ans de prison a été prononcée, dont un an avec sursis et mise à l’épreuve. Même peine pour Houari Ghanem, 20 ans, déjà condamné à six reprises dans le passé pour vols aggravés ou violences. Et enfin Aïssa Khodja, 21 ans, s’est vu infliger 18 mois de prison avec sursis. Cinq autres prévenus, mineurs à l'époque des faits, doivent être jugés à une date ultérieure par le tribunal des enfants. Suite de l'article 1... Suite de l'article 2... Source: Le Progrès ; TF1
  17. La France est en guerre et personne ne veut le dire 20/08/2012 « une conquête est en cours, par colonisation de peuplement » ... L'écrivain engagé Renaud Camus dit clairement que la France est en guerre et que ce que les médias appellent actes de violences ou incivilités sont en fait des actes de guerre menés contre la France et sa civilisation. Où voyez-vous des actes de guerre en France qui rappellent le début de la guerre d'Algérie ? Ce qui rappelle le début de la guerre d’Algérie c'est l’extrême euphémisation du discours imposé par le complexe médiatico-politique. On disait « les évènements », on dit « les affrontements ». Le caractère de conflit territorial est totalement nié. Pourquoi êtes-vous en colère contre les médias? Parce qu’ils imposent (presque) unanimement un système de lecture du monde qui est une formidable machine à ne pas voir, à ne pas dire, à ne pas comprendre. L’antiracisme, car c’est de lui qu’il s'agit, depuis qu’il a cessé d’être une morale pour se transformer en idéologie, en endoctrinement, en instrument de pouvoir et de répression, est devenu ce que j’ai appelé, empruntant l’expression à Alain Finkielkraut, Le Communisme du XXIe siècle (éditions Xénia). Il sert, menaces à l’appui, à dissimuler ce qui survient : à savoir le changement de peuple, le Grand Remplacement, la contre-colonisation. Est-ce que la France est une terre d'immigration depuis des siècles ? Absolument pas. C’est l'une des plus cyniques inventions de l’historiographie collaborationniste, au service du parti dévot. Entre le VIe et le XXe siècle, la France a eu une population aux composantes stables. Une première vague d'immigration se manifeste à partir de la fin du XIXe siècle, mais c’est encore une immigration d'individus, et facilement assimilables en une ou deux générations parce que de même civilisation, chrétienne et européenne : Belges, Italiens, Polonais. L’immigration de masse ne commence qu’avec le dernier tiers du XXe siècle et très vite il n’est plus question d’intégration car si la France a toujours su et pu intégrer des individus, elle ne peut pas intégrer des peuples, surtout s’ils appartiennent à des civilisations totalement étrangères à la nôtre et souvent hostiles. Faut-il créer comme sous le modèle de De Gaulle un gouvernement des Forces françaises libres ? Nous n’en sommes pas là. De vastes parties du territoire sont encore sous le contrôle du gouvernement national. Le problème est qu’il est lui-même largement entre les mains d'inconscients ou de cyniques, qui s’accommodent très bien de la colonisation en cours ou qui la favorisent. Assistons-nous à la réécriture de l'Histoire de France ? Ah ça, totalement. Elle est grandement favorisée par la Grande Déculturation, l’effondrement du système d'éducation, l’enseignement de l’oubli, l’industrie de l’hébétude. Pourquoi les populations maghrébines veulent à tout prix venir en France alors qu'elles ont chassé la France de leurs pays ? Quand les Russes ont chassé les Français de Russie, en 1812, ils les ont poursuivis jusqu’à Paris. Mais ils ne sont restés que deux ou trois ans. Et ils n’étaient qu’une armée, pas un peuple. Est-ce que la France est comme le Kosovo avec des zones musulmanes, africaines et chrétiennes ? La France moderne s’ingénie à devenir ce que la France classique s’est évertuée des siècles durant à ne pas être, une ex-Yougoslavie, des Balkans, un autre Liban, un panier de crabes. Avez-vous lu « Les Yeux grands fermés » de Michèle Tribalat ? Votre avis ? Une des rares voix clamant dans le désert, comme celle de Richard Millet en littérature. Les immigrés disent être plus français que les Français et nomment les Français «souchiens ou sous-chiens». Cela vous choque? C’est peut-être vrai de quelques milliers d’entre eux, qui aiment plus la France que ne l’aiment ses indigènes déculturés. De la part des autres, ce n'est qu'une revendication territoriale — cela ne fait que me confirmer dans ce que je pense : qu'une conquête est en cours, par colonisation de peuplement. Que pensez-vous du rôle des organisations humanitaires qui comme le Mrap interdisent de parler des faits ? Qu’elles sont les auxiliaires intéressées du Grand Remplacement. Le fait que Poutine interdise de telles organisations en Russie est donc une bonne idée ? Il n’est pas nécessaire de les interdire. Il suffit de ne pas les subventionner. L'article complet... Source: La Voix de la Russie
  18. Pour 76 % des Français, « l’islam progresse trop en France » 05/12/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Selon un sondage sur les valeurs des Français à six mois de l’élection présidentielle, réalisé du 2 au 4 novembre par l’Ifop pour Europe 1 et Paris Match, 76 % des Français estiment que « l’islam progresse trop en France ». Un chiffre en progression de 5 points par rapport à une question similaire posée il y a tout juste un an. L’enquête montre également que la laïcité est une valeur plébiscitée par 81 % des Français (+ 1 point par rapport à l’automne 2006), mais derrière l’effort, le travail ou l’entreprise. Ce sondage qui, selon l’Ifop, montre que « les Français plébiscitent des valeurs qui sont au cœur du pacte républicain » (liberté, égalité, fraternité), souligne donc aussi « une radicalisation des Français sur des sujets de crispation identitaire ». Ils ne sont par exemple que 14 % à estimer que « l’État devrait aider financièrement à la construction de mosquées » (contre 28 % au printemps 2006). Suite de l'article... Source: La Croix
  19. Napo

    Islam vs République

    93 : Islam et République en "concurrence" 05/10/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le maire de Montfermeil Xavier Lemoine a affirmé mercredi sur Europe 1 que « la République était en concurrence avec un autre système politico-religieux qu'est l'islam » après la publication d'une étude sur la place de l'islam en banlieue dans les colonnes du journal Le Monde. Selon l'étude du politologue Gilles Kepel, « l'islam a remplacé la République dans ces quartiers. » http://http5.europe1.yacast.net/europe1video/audio/MediaCenter/Emissions/Coup-de-fil-a/Le-droit-a-la-difference-a-permis-ce-resultat-756491.mp3 « Ce sont des quartiers dans lesquels la République française n'a pas vu quelles étaient les logiques à l'oeuvre et n'a pas su apporter les réponses. Le droit à la différence exacerbée dans lequel on vit depuis 30 ans a permis ce résultat-là », conclut le maire de Montfermeil. Suite de l'article... Source: Europe1
  20. « Rituel d’anniversaire » : les élèves allemands systématiquement roués de coups par les musulmans 13/12/2012 Ce sont des épisodes de plus en plus fréquents, partout en Allemagne. Par exemple à Menden, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la semaine dernière : dans un collège de la ville, devant une salle de classe, trois élèves ont sévèrement battu, pendant seize secondes exactement, un de leurs camarades qui fêtait ses seize ans. Ils l’ont roué de coups puis se sont acharnés sur lui à coups de pieds, alors qu’il gisait par terre. La victime ayant dû aller voir un médecin, sa mère a porté plainte. Les agresseurs ont expliqué à la police qu’il s’agissait d’un « rituel » : une seconde de passage à tabac pour chaque année. Policiers, magistrats et journalistes affichent l’étonnement. « Je n’ai jamais rien entendu de pareil », a déclaré le procureur au journal local, la Westdeutsche Allgemeine Zeitung. Les agresseurs « n’auraient pas trouvé cette idée tout seuls. Mais on ignore jusqu’à présent où ils ont appris cet indigne rituel ». Le journaliste signale juste qu’une recherche sur Internet révèle plusieurs cas semblables dans d’autres villes allemandes, dont une série de 80 agressions commises par 65 « jeunes » à Stadthagen en Basse-Saxe, en 2002, et un épisode tout récent, en novembre 2012, dans le quartier de Neukölln à Berlin. Mais il se garde bien d’en dire davantage. Le lecteur doit chercher lui-même pour comprendre de quoi il retourne. Le Tagesspiegel, le grand quotidien de Berlin, avait été plus franc le mois dernier, à propos de l’affaire de Neukölln, où un élève avait, là aussi, dû recevoir des soins après avoir subi un « rituel » de tabassage (avec une variante : un coup par année plutôt qu’une seconde). «L’affaire jette un coup de projecteur sur le phénomène des “coups d’anniversaire”, qui est répandu dans toute l’Allemagne mais arrive rarement au grand jour ». (...) Les sites communautaristes allemands soulignent effectivement que fêter les anniversaires est strictement interdit en Islam. En effet, « le prophète Mohammed (béni soit son nom) n’a pendant toute sa vie jamais fêté son anniversaire ». C’est une des raisons pour lesquelles les musulmans ne doivent pas fêter Noël : « dans notre religion, il n’est pas permis de fêter les anniversaires ». Pour connaître toute la vérité, il faut pourtant se reporter au très long reportage publié par Die Zeit en octobre 2003, lorsque les agresseurs de l’école de Stadthagen avaient comparu devant le tribunal des mineurs. Pendant plusieurs années, sans que le directeur et les 40 professeurs de l’établissement aient rien voulu voir, certains élèves ont vécu dans la terreur. Ils étaient en particulier systématiquement battus le jour de leur anniversaire, au cri de « Bon anniversaire ». Impossible de passer inaperçus des bourreaux, les dates de naissance de chacun étant affichées dans les salles de classe. Une bonne note ou un nouveau vélo étaient aussi prétextes à raclées. Or, avait souligné courageusement Die Zeit, « il ne s’agit pas seulement de passages à tabac, mais de quelque chose de plus fondamental : de la cohabitation des Allemands et des Turcs dans la ville. L’histoire des coups est celle de l’intégration ou, plus exactement, de la désintégration ». Les élèves allemands de souche figurent exclusivement parmi les victimes. Les agresseurs sont en majorité Turcs ou d’origine turque : « un des rares agresseurs non-turcs est un Albanais du Kosovo ». Lors de leur interrogatoire, les agresseurs avaient du reste assuré que « les raclées d’anniversaire » étaient une tradition en Turquie : une affirmation que le consulat général de Turquie à Hamburg avait qualifiée d’«absurdité». La jalousie peut jouer son rôle mais le motif fondamental est bien le racisme anti-blanc (Deutschenfeindlichkeit) . Le journaliste de Die Zeit avait interrogé « Yusuf » (les prénoms ont été changés mais en respectant les origines ethniques), décrit par les victimes comme le plus violent de tous les agresseurs. « Pourquoi a-t-il donné des coups ? Il ricane. Cela l’amusait, lui et ses amis turcs, d’inspirer de la peur aux “pommes de terre”, comme ils appellent les Allemands, et de se sentir supérieurs ». L'article complet... Source: Novopress
  21. Le Qatar n'a rien à faire dans les banlieues 24/09/2012 « ce richissime petit pays islamiste » ... Si Libération de ce lundi dit vrai, à propos de "l’OPA du Qatar sur la banlieue", l’affaire est en effet préoccupante. Selon le quotidien de gauche, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, aurait entériné l’idée d’un fonds qatari de 100 millions d’euros, avec une participation non chiffrée de l’Etat français, à destination prioritaire des quartiers : un projet lancé une première fois en 2011 (il était alors question de 50 millions d’euros) à l’initiative de l’Association nationale des élus locaux pour la diversité (Aneld). Une fois n’est pas coutume, je partage les réserves de Libération quand il s’inquiète de voir débarquer ce richissime petit pays islamiste dans les cités "pour s’y substituer à une République impécunieuse". J’approuve Nicolas Demorand, le directeur de la rédaction, quand il écrit : "Quelles seront les prochaines étapes, dès lors que la France accepte une première fois de sous-traiter à un pays étranger une partie de ses obligations souveraines ?". J’avoue qu’après avoir lu avec consternation, dans le Nouvel Observateur, les appels à la haine de Renaud Dély, dénonçant comme "néo-fachos" ceux qui ne pensent pas comme lui, je suis prêt à applaudir tous ceux qui, à gauche, s’inquiètent du devenir de la France et de sa souveraineté… La France n’a de leçons à recevoir ni des Etats-Unis, ni du Conseil de l’Europe et encore moins du Qatar sur la manière qu’elle a de gérer ses banlieues ou ses réactions face à l’islam politique. Sa politique est critiquable mais cette affaire est son problème, notre problème. Laisser le Qatar commencer à financer la Seine-Saint-Denis, majoritairement musulmane, revient à institutionnaliser un séparatisme culturel qui porte en lui, n’en déplaise au sycophante du Nouvel Obs, un multiculturalisme dévastateur. D’autant qu’il est faux de présenter ce département parmi les plus pauvres : hors économie souterraine , il est déjà le 15 e plus riche de France, les bons derniers étant l’Ariège (91 e), le Cantal (92 e) et la Creuse (96 e), comme le rappelait récemment le criminologue Xavier Raufer. Il serait temps de s’interroger sur la stratégie de l’émirat, dorloté par la France y compris sous Nicolas Sarkozy. Qu’il y investisse massivement est une chose. Il est plus contestable de le voir graisser la patte de personnalités influentes. Mais il serait carrément scandaleux qu’il puisse disposer à son gré de ses pétro-dollars, comme un colon dans un pays sous-développé. Non, la France n’est pas à vendre. L'article... Source: Le Figaro
  22. Des fidèles caillassés pendant la messe à Saint-Joseph 27/05/2012 « Les paroissiens, dont beaucoup sont des personnes âgées, ont été fortement choqués par le geste peu respectueux de ces jeunes d’origine maghrébine » ... Hier, à 18 h 20, alors que l’abbé Roger Barthès commençait à célébrer la messe, quatre jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont fait irruption dans l’église Saint-Joseph, avant de lancer des poignées de cailloux sur les 150 fidèles présents à l’office. Aussitôt, des hommes se sont lancés aux trousses des jeunes trublions, mais en vain. Ils sont parvenus à s’évanouir dans la nature, en se dirigeant vers la cité La Conte. Interrompue par cet imprévu regrettable, la messe a finalement pu se poursuivre jusqu’à son terme. Si personne n’a été blessé et que rien n’a été cassé au sein de cette église, sise le long de l’avenue Jean-Moulin, les paroissiens, dont beaucoup sont des personnes âgées, ont été fortement choqués par le geste peu respectueux de ces jeunes d’origine maghrébine. L’un des paroissiens s’est d’ailleurs rendu au commissariat, hier soir, pour y faire une main courante et apporter l’un des cailloux jetés... Cette affaire rappelle étrangement le caillassage dont avaient été victimes les fidèles de la paroisse de Saint-Jacques, dans le quartier du Viguier, le 2 novembre 2010. Ce jour-là, une statue de la vierge avait été légèrement endommagée. On se souvient également qu’une messe de réconciliation avait été célébrée par Monseigneur Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, quelques jours après, en présence de l’imam du Viguier, Mohamed Hanou... Suite de l'article... Source: Midi Libre
×