Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'vivre ensemble'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

6 résultats trouvés

  1. Bonjour, Il m'apparaît que tous nos conflits humains ne viennent que d'une seule chose : de ce que nous avons des façons de fonctionner différentes et incompatibles, tant et si bien que dans un conflit ou une dispute, il n'y a jamais un unique coupable face à une unique victime. Il y a donc une ambiguïté fondamentale qui est que le vivre ensemble fonctionne sur le mode d'exigences réciproques (éthique de réciprocité), tandis que chacun fonctionne différemment. Comment peut-on exiger les mêmes choses de personnes différentes ? Le conflit ou la dispute doit toujours déboucher sur un compromis constructif sans quoi la situation conflictuelle se répétera régulièrement. Ce compromis doit être fait à la fois d'exigences réciproques ainsi que du respect des fonctionnements de chacun. L'injustice consiste à faire du fonctionnement de l'un le paradigme universel de la nature humaine, pour exiger de l'autre de s'y adapter, ce qui revient à lui manquer de respect. C'est ainsi que sont parfois dominées certaines personnes dont on ne respecte pas les particularités, ou que peuvent être dévoyés de grands principes tels que les droits de l'homme. Cette analyse vous paraît elle juste et/ou incomplète ? Faut-il supprimer les normes sociales tant que possible parce qu'elles peuvent opprimer les minorités ?
  2. Les parents déchirés par l’école «Je ne veux pas sacrifier mon enfant à mes idéaux !» L’entrée en sixième sonne souvent comme un défi pour les familles installées dans les quartiers mélangés. Entre convictions solidaires et souci de protéger sa fille ou son fils, le choix prend des allures de dilemme intime. C’est un iceberg que personne ne voit venir. Qui met à l’épreuve, parfois violemment, dans les familles de gauche, des valeurs qui semblaient ancrées pour la vie. Une déchirure intime, un rite de passage citoyen et politique, la première occasion majeure, souvent, de confronter ses actes à son discours politique. L’aîné entre en sixième. Ceux qui y sont confrontés étaient partis gentrifier les quartiers populaires, ils s’étaient éloignés du centre-ville parce que l’immobilier n’y était plus accessible, ils aimaient croiser leurs voisins d’origine et de classe sociale diverses le dimanche matin au marché. Ils comprennent désormais que vivre dans le quartier, dans cette banlieue, c’est aussi faire grandir les enfants ensemble. [...] Comment articuler, au plus profond de soi, cette décision de ne pas scolariser son enfant dans le quartier, quand on se réclamait en primaire de l’esprit laïque de l’école de la République, et qu’on se faisait élire représentants FCPE aux conseils d’école ? Comment justifier quotidiennement ce grand écart entre le dire («je pense qu’il est important que chacun s’engage pour lutter contre les inégalités») et le faire («je préfère garantir à mon enfant un entre-soi rassurant») ? Certains parents, lucides, assument d’avoir fait le deuil de certaines convictions et expliquent, sans fierté mais sans faux-semblants, avoir établi, la mort dans l’âme, une priorité : mon enfant vaut plus que mes principes. D’autres tentent la quadrature du cercle et plaident le cas particulier. Le petit dernier est trop «fragile». Le grand s’est pris d’une soudaine passion pour le tuba… ça tombe bien, le collège réputé d’à côté propose justement une option instruments à vent. Ou, version plus politique : «Tant que le privé ne sera pas contraint à jouer le jeu de la mixité, pas de raison que je le fasse (et en attendant, je mets mon enfant dans ledit privé)». Entre les mots, il s’agit de se persuader qu’on est toujours de gauche. Qu’on pense toujours «bien». [...] http://www.liberation.fr/debats/2018/01/17/les-parents-dechires-par-l-ecole_1623163
  3. D'après l'auteure du Tweet, initialement enregistrée sur Snapchat la scène se déroule à Aulnay-sous-bois dans le 93. http://www.fdesouche.com/893451-tranche-de-vie-de-prof-se-gifler-plein-cour
  4. Je me souviens que dans mon lycée, à l'école de la république et alors que je découvrais la France, il n'y a pas si longtemps de cela... J'avais plein d'amis et d'amies Juifs avec qui ont faisait les quatre cents coups dans les cours d'école. Je fréquente toujours ces derniers quelques décennies après. A présent, ma génération a largement eu le temps d'avoir des enfants. Et parfois, au fil des dîners entre copains, je leur demande donc où sont scolarisés leurs malicieux rejetons... Et là, grand silence, regards gênés... Car plupart de leurs enfants sont désormais inscrits dans des collèges confessionnels. -"Mais comment cela est possible enfin ?!?... T'es athée, ta femme est athée, tu reçois des Goyim à la maison [moi en l'occurrence] et on s'en fout de tout ça ! Qu'est-ce qui vous prend ? Je suis sûr que ni toi ni elle n'avez réellement fait votre Bar-Miztvah !" -"Et bien on a tenté l'enseignement public... avant ..." ----- Et bien il y a que leurs enfants sont menacés directement, insultés, humiliés... parce que Juifs. Et l'histoire de ces proches amis n'est pas isolée. Je l'ai vu répétée plusieurs fois un peu partout dans toute l'agglomération parisienne. Et quand on pose des questions à des responsables scolaires, les réponses très souvent deviennent perverses: -"Vous savez, les Juifs sont communautaires... Ils l'ont bien cherché... Et tout ça c'est de la propagande sioniste" Bref -> Réponse automatique de personnes qui refusent de voir les choses en face et de se poser la question de leurs propres responsabilités. Sans parler de toute cette cohorte d'amis gauchistes qui reprochent évidemment à ces mêmes Juifs de trop en faire, de se plaindre trop souvent d'Antisémitisme... Sauf que c'est vrai. Et qu'il y a désormais un gros problème, un très gros problème. Et que notre république commence à peine à en payer le prix (Cf Merah, Nemmouche, Coulibaly), mais que ce sera sans doute encore pire d'ici dix-quinze ans si rien n'est fait, s'il y a toujours la même mollesse, la même paresse au sein de certaines administrations de l'éducation nationale. Mes copains Juifs, donc, n'ont rien à voir avec le sionisme. Ils sont français, ils sont républicains, très farouchement laïcs. S'ils en sont réduits là, à ce qu'ils considèrent être une humiliation, une atteinte à leurs propres valeurs (ils préféreraient largement que leurs enfants soient éduqués dans un établissement public mixte, comme eux ont eu la chance de l'être), c'est que quelque chose se passe, et ce quelque chose n'est pas forcément de leur faute. ------- Afin d'illustrer mon propos, je me permettrais de vous citer un article belge assez récent sur des cas similaires se déroulant à Bruxelles: http://m.levif.be/ac...BT=685413852019 Car oui, dorénavant il faut le dire... la plupart des collèges publics en France, en Belgique et dans bien d'autres pays sont en train de devenir JUDENFREI. On chasse les Juifs, on les pousse vers la porte de la sortie, et rien ou très peu n'est fait contre leurs agresseurs. Comment donc envisager une nation et son "vivre ensemble" dans ces conditions ?
  5. On a organisé un repas de Noël interculturel dans une mosquée de Molenbeek Alors que Molenbeek est caricaturée dans la presse, il s’y passe aussi des trucs fous. Pour Noël, 300 juifs, musulmans, chrétiens et athées ont partagé un bon couscous de Noël dans la mosquée. Scoop : ça n’est pas si compliqué à organiser, en fait. Pour ce Noël à la Mosquée El Khalil, plus de 30 jeunes se sont motivés pour tout installer : la salles, les tables, le buffet… Nous travaillons avec des tout petits moyens et marchons vraiment grâce à une dynamique bénévole ou associative. .........(......)........... Le choix du lieu est évidemment symbolique. Nous avions déjà organisé un événement dans une église. Alors quand la mosquée nous a invités, nous avons immédiatement accepté. C’était la suite logique ! Certains ont tout de même était surpris du choix. D’un côté, il y a les gens les plus éloignés qui demandent : « Hein ? Quoi ? Dans une mosquée ? Mais pourquoi ? Il y aura de l’alcool ? » Nous leur répondons que non, que s’il n’est pas question de religion nous sommes quand même dans un lieu de culte qu’il faut respecter. Et de l’autre côté, il y a des musulmans qui ne comprennent pas qu’on fête Noël à la mosquée, étant donné que c’est une fête chrétienne… .......(......)..... Chaque année, nous organisons un évènement interculturel autour d’une rupture du jeûne, de Noël et de la Pâque juive. ......(.....).... Ceci dit, nous ne limitons pas nos actions interculturelles à la dimension religieuse. Nous organisons d’autres rencontres plus axées sur les dimensions culturelles ou tout simplement humaines. Nos prochains événements seront un bal interculturel (laïque) et un festival culturel judéo-arabe. en entier sur http://www.streetpress.com/sujet/1483911104-repas-de-noel-mosquee-molenbeek
×