Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'ouvrier'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

12 résultats trouvés

  1. Un accès au livre profondément inégal selon les milieux sociaux 43 % de la population de plus de 15 ans n’a lu aucun livre en 2012. C’est le cas de 70 % des ouvriers et des agriculteurs, de 40 % des employés, contre 20 % des cadres, selon l’Insee... Lire la suite de l'article Source: inegalites.fr
  2. Un navire du 18e siècle découvert sous Ground Zero Vendredi 16 Juillet - 11:46 © KEYSTONE vestiges | La coque d'un bateau d'une longueur d'environ dix mètres a été déterrée par des ouvriers sur le site des attentats du 11 Septembre, jeudi à New York. AP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  3. La majorité des Français s'en sortent difficilement avec leurs revenus (sondage) Samedi 01 Mai - 20:13 La majorité (58%) des Français affirment s'en sortir difficilement avec les revenus de leur foyer, un chiffre légèrement inférieur à celui mesuré en avril 2007 (60%), selon un sondage Ifop ... Si 58% des sondés déclarent s'en sortir difficilement avec leurs revenus, 14% jugent même qu'ils s'en sortent "très difficilement", 42% "facilement" et seuls 5% déclarent s'en sortir "très facilement". Les professions les plus modestes sont les plus nombreuses à faire part de difficultés. Ainsi, près de trois-quarts des ouvriers (74%) et des employés (73%) estiment s'en sortir difficilement, alors que seuls 54% des personnes exerçant une profession intermédiaire et 41% des cadres supérieurs et des personnes exerçant une profession libérale partagent le même sentiment. Suite de l'article... Source: Nice Matin / AFP
  4. à gerber : "Le FN, ce fusil vicieux Voici le déroulement habituel. Prenez des élus socialistes, dans une ville minière sinistrée. Donnez-leur tous les pouvoirs, local, départemental, régional. Faites les bouillir dans une marmite de haine, de toute-puissance, et de corruption. Sur ce fumier, faites croître et embellir une section FN. Que croyez-vous qu’il arrivera ? Que les socialistes ennemis vont se réconcilier, s’unir contre l’ennemi commun ? C’est tout le contraire, qui s’est passé à Hénin-Beaumont. Le FN, ce parti sulfureux, infréquentable, contre lequel les chefs socialistes nationaux n’avaient pas de mots assez durs, pas de « pacte républicain » assez ferme, le FN a successivement été utilisé par tel ou tel clan socialiste, officiel, dissident, ou néo-dissident, contre le clan concurrent. Les mêmes qui l’insultaient en public le cajolaient en douce. Tous ont tenté d’utiliser le fusil vicieux contre les chers frères ennemis. Et jusqu’à maintenant, l’arme s’est toujours retournée contre eux. Pizza party conspirative Quelques épisodes. Avant les élections municipales de 2008, France 3 Nord organise un débat entre les quatre principales listes. Socialistes dissidents et frontistes ont un intérêt objectif : battre le maire sortant, Gérard Dalongeville, contre lequel s’accumulent rumeurs et rapports alarmants de la chambre régionale des comptes. Les anti-Dalongeville organisent donc une réunion secrète pour conclure un pacte de non-agression, afin d’écraser sur le plateau de France 3 Marie-Noëlle Lienemann, qui y représentera le maire sortant (France 3 a souhaité « un débat de femmes », histoire d’opposer Lienemann à Le Pen). Les socialistes dissidents se retrouvent donc, autour d’une pizza party conspirative, avec l’état-major lepéniste. Et le débat, comme convenu, tourne à la curée générale anti-Lienemann. Dalongeville est néanmoins réélu. Il faut dire qu’il y a mis le prix : 250 CDD ont été opportunément signés par la mairie à des électeurs, leurs papas, leurs mamans ou leurs cousins, qui arrivent à échéance quelques jours après le scrutin. Deux listes battues déposent donc un recours en annulation. Le Front national, bien entendu. Mais aussi les socialistes dissidents, regroupés dans une « Alliance républicaine ». Qui le rédige, secrètement ? L’omniprésent chef de cabinet de Marine Le Pen, Bruno Bilde, opportunément titulaire d’un master de droit. Homme dont les compétences ne sont pas seulement intellectuelles, d’ailleurs : à cette époque, il prête aussi la main au déménagement de la section socialiste, expulsée de ses locaux par la Fédération du Pas-de-Calais (elle n’a d’ailleurs toujours pas été reconstituée). « Avec les socialistes, on a souffert ensemble », se souvient-il."" LIRE L' ARTICLE EN ENTIER SUR CE LIEN : http://www.rue89.com/2012/05/24/henin-beaumont-dans-la-glu-des-amours-clandestines-entre-ps-et-fn-232435 Encore un exemple lorsqu on délégue ses pouvoirs à des politiCHIENS !!!! moi, cela ne m' étonne guère des socialos !! encore une preuve que "tête haute mains propres"" du fhaine, c 'est du pipeau !!!!!!! Les "basdufront"" qui crachent du haut de leurs certitudes frontistes sur le PS vont me répondre quoi ???:smile2: allez j' attends vos -1 :smile2:
  5. Bonjour , La pipe en France n'est pas une mince affaire. Elle y a d'ailleurs sa propre capitale : il s'agit de Saint-Claude. Un musée qui vaut grandement le détour, vous pensez bien, lui est d'ailleurs consacré dans cette petite ville du Jura, où la pipe est, plus qu'une tradition locale, une tradition familiale. Un sculpteur professionnel -monsieur Roger Vincent- meilleur ouvrier de France, a consacré onze mois de patiente besogne pour en faire une au président de la République, qui se verra offrir cette merveilleuse pipe à son effigie à l'occasion du 25° congrès des meilleurs ouvriers de France qui se tiendra à l'Elysée dans deux ans. Nous ne savons pas si DSK aura le plaisir de pouvoir participer à cette démonstration de pipes, mais François Hollande sera en tout cas certainement ravi de se voir taillé dans le bruyère. Espérons que Valérie ne sera pas jalouse. Voilà qui risque de faire des gorges chaudes !:D Article : Et pour voir une photo de la pipe c'est par ici.
  6. Un salarié sur 6 gagnait moins de 1.055 euros nets par mois en 2011 Vendredi 05 octobre - 18:08 En 2011, près d'un salarié sur six occupait un emploi à bas salaire c'est à dire inférieur à 1.055 euros nets mensuels, montre une enquête réalisée par la Dares, service rattaché au ministère du Travail. Un montant proche, mais inférieur au Smic qui se situait l'année dernière à 1.074 euros, sur la base de 35 heures hebdomadaires. [...] Quels ont été les salariés les plus touchés ? Une grande majorité de temps partiels et de contrats courts Dans 75% des cas, les emplois à bas salaires sont occupés par des temps partiels. L'enquête montre également que les CDD, intérims, stages, contrats aidés (29,5%) et emploi à domicile (16,4%) sont "surreprésentés" parmi les bas salaires. A noter toutefois, que les CDI représentent 46% de ces bas salaires. Les jeunes, femmes et peu qualifiés davantage concernés. Dans 75% des cas, les emplois à bas salaires sont occupés par des femmes. Le risque de toucher moins de 1.055 euros augmente aussi avec le faible niveau de qualification. "Les ouvriers non qualifiés (...) ont une probabilité plus de 2,5 fois supérieure de percevoir un bas salaire qu'un ouvrier qualifié", fait remarquer la Dares. Suite de l'article... Source: Boursier.com
  7. bonjour, Le ravalement de la façade d'un immeuble doit être fait en 16 jours par 6 maçons; le total des salaires prévus est de 7464 euros. Le travail devant être terminé 4 jours plus tôt, combien d'ouvriers faut-il prendre en plus? Calculer le salaire journalier d'un ouvrier dans chaque cas.
  8. extrait : Un ouvrier, la cigarette aux lèvres, en tenue de travail, dans son usine, se passe une corde autour du cou. En fond sonore de la vidéo, une respiration angoissante. L’homme regarde fixement la caméra, jette son mégot. Fond noir, bruit de clapet. Non, bruit de sonnerie téléphonique. C’est la sonnerie qui retentit sur la table autour de laquelle se sont réunis les membres du comité d’entreprise. « Reconstitution » est-il précisé dans un coin de l’écran. Les salariés rejouent la scène pour le film, non sans humour. Au l’autre bout de la ligne, la direction de leur groupe, en Belgique, leur annonce que leur usine est placée en cessation de paiement. Quand la réalité ressemble à de la fiction En fait, ça s’est vraiment passé comme ça, sur un simple coup de fil, le 25 janvier dernier, raconte L’Union l’Ardennais. Les 162 employés de cette unité de production de papier-peint, Grandeco France, ex-Grantil, se retrouvent désormais suspendus au travail de l’administrateur chargé de faire le point sur les ressources potentielles de l’entreprise. voir le clip et lire en entier sur : http://www.rue89.com/rue89-eco/zapnet/2013/02/07/rap-clip-parodie-les-ouvriers-menaces-font-buzzer-239401
  9. à lire en entier avant de commenter !!! Prise de conscience ou offensive ? Ces derniers jours, la tension est montée entre Marine Le Pen et les syndicalistes. La CGT était des contre-manifestants lors du meeting frontiste de Marine Le Pen à Saint-Denis. Jean-Claude Mailly (secrétaire-général de Force Ouvrière) a mis en cause le "national-socialisme" du Front national. Les salariés de Pétroplus reçoivent les candidats à l'élection présidentielle, hormis la candidate du FN qu'ils ne veulent pas entendre parler. Ces divers faits se rejoignent dans une vieille histoire : celle des tumultueuses relations entre Front national et syndicalisme. Par-delà, c'est de la stratégie sociale du FN dont il s'agit. L'impossible équation En France, le logo du FN a d'abord été, dès 1970, celui de l'Union Générale du Travail, le syndicat créé par le mouvement néo-fasciste Ordre Nouveau. En 1972, quand ce dernier décide de s'élargir en fondant le FN, le rapport de création du nouveau parti intègre les dimensions sociales et syndicales du combat politique. Responsable de ce rapport, François Duprat y certifie que l'accentuation de l'emprise des financiers sur l'économie devrait engendrer des troubles sociaux bénéfiques à l'extrême droite. "La popularisation des luttes de contestation sociale doit être une des tâches essentielles", assure-t-il, le développement de la crise offrant la possibilité de proposer des solutions radicales aux masses, alors que les commerçants, artisans et paysans sont d’ores et déjà des secteurs anti-communistes. Sur le plan pratique, l'idée centrale est alors d'investir les syndicats hostiles au Parti communiste français que sont FO et la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC), d'y démontrer que les nationalistes soutiennent les justes protestations sociales, puis de réunir les "fractions" ainsi constituées au sein d'une grande centrale syndicale. ..........(........).......... Qu'en est-il du "nouveau" Front national, celui de Marine Le Pen ? Au niveau structurel, pour l'instant, seul a été mis en place un Cercle national de défense des travailleurs syndiqués… en charge de combattre l’action subversive des syndicats. Est-ce à dire que le FN n'aurait pas tenu compte des fautes tactiques commises durant toutes ces années ? En fait, Marine Le Pen s'adresse au monde du travail en passant par-dessus l'univers syndical. Car si la France est de longue date un pays avec une faible tradition d'encartement syndical où les syndicats peuvent néanmoins encadrer de puissants mouvements sociaux, la dérégulation du marché du travail nourrit le parti national-populiste. L’équarrissage des classes moyennes, le remplacement des contrats à durée indéterminée par une normalisation du travail précaire et le nomadisme contraint des actifs, empêchent tout à la fois la syndicalisation des travailleurs (pourquoi se syndiquer quand on est que de passage dans une entreprise ?) et nourrissent un désir de politique volontariste et autoritaire dont le Front National est le réceptacle. .....(.....)........ LIRE EN ENTIER SUR : http://tempsreel.nou...umultueuse.html encore de la lecture : La réponse à la crise du système capitaliste n'est pas l'émergence d'un pouvoir autoritaire avec une cheftaine à sa tête », a continué le secrétaire général. « L'extrême droite française,notamment représentée par le Front national et en quelque sorte incarnée par Marine Le Pen, constitue une mouvance politique délétère pour le monde du travail », a-t-il ajouté, poursuivant : « Il n'est donc pas envisageable, au nom de la liberté d'opinion dans la CGT que celle-ci puisse être représentée, à quelque niveau que ce soit, par des militants revendiquant publiquement leur adhésion au concept de préférence nationale ». Une référence à « l'affaire » Fabien Engelmann, qui a remué la CGT au l'an dernier (voir ici et là). Pour lui, la CGT est l'antithèse de l'extrême droite: « La CGT se réclame de l'internationalisme, de la solidarité entre travailleurs de toutes origines, d'une vision du monde structurée par le clivage de classe et non par celui des frontières nationales », a ainsi affirmé M. Thibault, disant la fierté que la CGT a d'avoir porté à sa tête Henri Krasucki, et d'avoir eu comme militant Missak Manouchian, tous deux héros de la Résistance. Un Bernard Thibault très offensif donc, qui a suivi de bout en bout les travaux des spécialistes invités, comme l'historien Jean-Paul Gautier, le sociologue Sylvain Crépon, ou encore Jérôme Beauvisage et René Mouriaux tous deux membres de l'IHS-CGT. C'est un geste politique fort au moment où Marine Le Pen revient à l'offensive dans l'électorat ouvrier, avec des actions comme celle du mercredi 18 janvier devant l'usine PSA à Sochaux (voir l'article de notre correspondant Jean-Pierre Tenoux). La candidate du FN ne se prive d'ailleurs jamais d'attaquer les syndicats, CGT en tête, promettant, si elle est élue, de favoriser la naissance de « syndicats libres ». Un euphémisme pour désigner des structures qui seraient compatibles avec les idées défendues par le parti d'extrême droite. ...(.....)........ lire en entier sur : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/01/19/la-cgt-veut-etre-en-premiere-ligne-contre-le-fn/#xtor=RSS-32280322 un petit rappel de lecture : -http://tempspresents...front-national/ -http://www.politique.net/2007122602-enquete-sur-la-fortune-de-le-pen.htm prenez donc le temps de bien lire avant de venir commenter !!! merci !
  10. extrait : Le FN avait besoin de reprendre une initiative plus ou moins spectaculaire, après les difficultés de positionnement tactique auxquelles se sont livrés récemment ses dirigeants, face aux manifestations contre le « Mariage pour tous ». Aussi avait-il besoin de réinvestir le terrain « social », ou plus exactement, celui du discours empreint de démagogie sociale. L’Accord sur l’emploi, signé le 11 janvier 2013 par une partie des confédérations syndicales représentatives (CFDT, CFTC et CFE-CGC) – mais critiqué par d’autres (CGT, Solidaires, FSU, FO...) – et les organisations d’employeurs (MEDEF, CGPME, UPA), lui en fournit l’occasion. Depuis le 17 janvier, le parti d’extrême droite a mis en ligne sur son site une pétition contre cet accord, qualifié par Marine Le Pen de « déclaration de guerre aux salariés ». Bien qu’il n’appartienne pas à VISA, en tant que collectif unitaire qui s’adresse à tous les syndicalistes pour combattre ensemble l’extrême droite, de prendre position sur le contenu même de l’accord, il est de notre tâche d’analyser les buts poursuivis par le FN sur ce terrain. ......(.......)...... Marine Le Pen prétend que « cet accord est conçu pour servir les intérêts du Medef et de la grande entreprise. Ce sont eux seuls qui sortent gagnants. » Ce prétendu constat est faux. Sans même aborder la question (controversée) de savoir si les contreparties négociées par les confédérations syndicales signataires peuvent ou non satisfaire les travailleurs, le constat est faux au sein même du patronat : La CGPME, représentant les petites et moyennes entreprises, ainsi que l’UPA (Union patronale de l’artisanat) ont signé l’accord du 11 janvier, aux côtés du Medef. Pour les mêmes raisons, Marine Le Pen a encore tort quand elle prétend que l’accord du 11 janvier peut se caractériser ainsi : « Rien pour les PME-PMI, de graves reculs pour les salariés (…) et tout pour les grands groupes. » Ou encore quand elle caractérise l’accord de déclaration de guerre aux salariés « sans apporter le moindre appui à nos petites et moyennes entreprises. » lire en entier sur : http://www.visa-isa.org/node/12528 merci à http://www.raslfront...dex-557584.html un petit rappel : http://tempspresents...front-national/
  11. Ces ouvriers qui n'entendent plus la gauche 15/11/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le travail, valeur première des ouvriers, n'est plus incarné par une gauche qui a du mal à se faire entendre par les catégories populaires. Les ouvriers et la gauche, l'histoire d’un divorce plus que sociologique. Les ouvriers placent le travail (38%) au panthéon de leurs valeurs avec le respect (41%) loin devant la solidarité (31%). Or la gauche est avant tout associée à la solidarité par l’opinion et plus encore par ses sympathisants. Dans le même temps, les Français estiment que la gauche délaisse le travail : seule une minorité de l’opinion (18%) et des ouvriers (23%) considèrent que le travail est aujourd’hui une valeur de gauche. Fin du vote de classe C’est la solidarité qui pour l’opinion est la valeur cardinale de la gauche. C’est aussi celle des plus aisées. Or les plus modestes attendent de la considération. Ils rejettent toute forme de commisération en guise de solidarité, ce qui se traduit parfois par un rejet de la gauche d’en haut. Si la question du travail a longtemps structuré le rapport de la gauche à ses partisans, elle déstructure désormais son rapport aux catégories populaires. Ainsi, la relation est devenue verticale et non plus horizontale, empreinte de représentation et plus d’incarnation. Du coup, la gauche sonne faux aux oreilles de la classe ouvrière et la lutte des classes est plus anachronique que jamais. De toutes les catégories sociales, les ouvriers sont ceux qui aujourd’hui se classent le moins à gauche : 31%, contre 37% pour les employés, 45% chez les professions intermédiaires et 60% parmi les cadres. La gauche joue à front social renversé. (...) Réactionnaires, les ouvriers sont les plus nombreux à souhaiter un retour en arrière de la société. Enfin, leur sympathie à l’égard du FN est élevée : 45% font confiance à Marine Le Pen. A titre de comparaison, 36% font confiance à François Hollande, et seulement 24% à Jean-Luc Mélenchon. L'article complet... Source: Le Nouvel Observateur
  12. 2,2 millions de salariés exposés à un produit cancérigène 10 % des salariés sont exposés à un produit cancérigène. C’est le cas de 28 % des ouvriers qualifiés contre 2,3 % des cadres supérieurs. Une population aussi plus souvent masculine. Lire la suite de l'article Source: inegalites.fr
×