Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Jean-Marie Le Pen'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

7 résultats trouvés

  1. Jean-Marie Le Pen «maintient» que les chambres à gaz sont «un détail de l'histoire» Le Figaro 02/04/2015 Le président d'honneur du Front national estime par ailleurs qu'il y «a de tout» dans son mouvement, «aussi bien des gaullistes que des fervents pétainistes». Jean-Marie Le Pen persiste et signe. L'eurodéputé et président d'honneur du Front national est revenu, jeudi sur l'affaire du «point de détail de l'histoire». Interrogé sur BFM-TV et RMC, Jean-Marie Le Pen a maintenu que les chambres à gaz utlisées par les nazis lors de la Deuxième Guerre mondiale avaient été «un détail de l'histoire». Des propos qui font référence à la polémique déclenchée le 13 septembre 1987 lors du Grand-Jury RTL-Le Monde où il avait lancé: «Je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pas pu moi-même en voir. Je n'ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale». En 1991, il avait été condamné, par la cour d'appel de Versailles, à verser 1,2 million de francs à 11 associations qui avait porté plainte suite à cette interview. Jeudi, l'ex-candidat à l'élection présidentielle a expliqué qu'à «aucun moment» il avait regretté ces propos. «Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée: que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre à moins d'admettre que la guerre soit un détail des chambres à gaz», s'est-il justifié. Ajoutant: «Je maintiens (ces propos) parce que je crois que c'est la vérité et que ça ne devrait choquer personne». «Ce ne sont pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz» «On a instrumentalisé cette affaire contre moi en y introduisant un soupçon d'antisémitisme alors que je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie politique», s'est agacé le président d'honneur du Front national. Questionné sur les pertes humaines causées par les chambres à gaz, l'eurodéputé a rétorqué: «Ce ne sont pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz, c'est autre chose. Je ne sais pas, moi je parle de choses précises.» «Je n'ai pas parlé du nombre de morts mais d'un système», a précisé Jean-Marie Le Pen, insistant: «J'ai dit que c'était un détail de l'histoire de la guerre». «Tout ça est horrible. La guerre est horrible vous savez», a concédé le fondateur du Front national. Mais, mettant aussitôt les chambres à gaz au même niveau que tous les autres outrages d'un conflit: «Un éclat d'obus qui vous éclate le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, c'est assez ignoble oui, c'est vrai....», a-t-il conclu. Puis, interrogé sur les militants qui composent son parti, il a reconnu: «Au Front national il y a de tout vous savez. C'est un grand rassemblement de patriotes: fervents gaullistes, il y a aussi de fervents pétainistes il y a aussi de fervents patriotes, il y a d'anciens communistes, d'anciens partisans de l'Algérie française, beaucoup de gens comme ça, c'est vrai». Si Marine Le Pen fustige «la provocation volontaire», l'eurodéputé Bruno Gollnisch vole au secours de son compagnon de route: «Je ne peux pas avoir d'opinion sur ce sujet. Si je m'exprime, je risque d'être condamné, car la discussion n'est pas libre. J'ai déjà été victime pendant cinq ans de l'ordalie judiciaire», dit-il au Scan. «On cherche quelque chose à dire contre le Front. Mais si c'est un délit de dire ce que Jean-Marie Le Pen a dit, alors monsieur Bourdin est coupable d'incitation à commettre un délit, puisqu'il sait très bien à quoi s'attendre», appuie-t-il.
  2. Bonjour, Allo quoi ? Eh bien Le père de Nabilla a honte de sa fille ! La belle bimbo brune des Anges de la Télé-réalité 5 fait beaucoup parler d'elle en ce moment : sa poitrine a même fait tourner l'œil unique de Jean-Marie Le Pen, qui serait prêt à virer à la gauche de la gauche de Mélanchon pour avoir droit d'y envoyer les mains !:wink: Son papa -Khouttir Benattia- (le papa de Nabilla, pas celui de Jean-Marie hein) aurait donc plutôt des raisons d'en être fier. Pourtant non, puisqu'au lieu de ça, il se plaint :ohmy: : Kouthir Benattia, sort pour la première fois de son silence dans le magazine Closer en kiosques cette semaine. Celui qui habite toujours à Annemasse tire à boulets rouges sur sa descendance. « Elle n'a pas inventé la poudre », assure son père « Ma fille me fait honte. Je ne comprends pas l'engouement qu'elle suscite, elle n'a pas inventé la poudre. C'est un produit de la société de consommation », lâche-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire. « Tout ça va durer six mois ! Et ensuite elle se retrouvera seule ! », enchaîne-t-il évoquant la popularité fulgurante de sa fille. Cet homme qui a divorcé de la mère de Nabilla fait porter une certaine responsabilité à son ex-épouse. Selon lui, « elle l'a toujours encouragé dans ce genre de vie ». Nabilla avait déjà évoqué dans quelques-uns de ces entretiens ces relations difficiles avec son père. Interviewée dans le ELLE, elle avait qualifié son père de « psychorigide ». «Cela fait cinq ans que je n'ai plus de nouvelles. Aujourd'hui encore, je rêve qu'il m'appelle. Son absence est un manque terrible, a-t-elle confié. Il nous avait imposé de choisir un camp. Son camp. Au risque de ne plus jamais le revoir. J'ai choisi la sécurité de ma mère » Il n'aura pas fallu bien longtemps pour qu'il fasse reparler de lui mais ... par médias interposés.
  3. Carl Lang suspendu : "Le Front National est au service de Marine Le Pen" Lundi 17 novembre - 18:28 "Voilà une preuve supplémentaire que Jean-Marie Le Pen souhaite mettre le Front national au service des ambitions et des intérêts personnels et politiques de Marine Le Pen", dénonce Carl Lang alors qu'il pourrait se faire exclure du bureau politique du FN, à la demande de Jean-Marie Le Pen es couteaux sont à nouveau sortis au Front national. Son président Jean-Marie Le Pen vient d'obtenir du bureau exécutif du parti la suspension de Jean-Claude Martinez et de Carl Lang. Cadre historique du mouvement et député européen sortant dans la région du Nord-Ouest, ce dernier avait annoncé la semaine dernière qu'il présenterait, pour les européennes de juin 2009, sa propre liste contre Marine Le Pen, officiellement investie par le parti et qu'il accuse de vouloir "éliminer systématiquement tous ceux qui ne font pas acte d'allégeance à sa personne". Situation similaire pour Jean-Claude Martinez, qui compte proposer une liste dissidente dans la circonscription du Sud-Ouest contre Louis Aliot, un proche de la fille du président du FN. "Les cadres qui se sont solidarisés ou qui se solidariseraient avec ces candidatures" sont aussi concernés par cette suspension, précise le FN. Le bureau exécutif du parti a également décidé la convocation de "l'ensemble des protagonistes devant les instances disciplinaires et de conciliation du mouvement" et leur interdit "d'utiliser le nom du Front national, son logo et ses fichiers ou de se prévaloir de leur appartenance à celui-ci". Par Clément Daniez Suite de l'article... Source: lepoint.fr
  4. [ALGER- envoyée spéciale] — Désormais, ceux qui visiteront le Musée des moudjahidine d’Alger pourront contempler un objet d’un intérêt très particulier : un poignard nazi ayant appartenu à Jean-Marie Le Pen. La famille Moulay a décidé de le remettre au Musée des anciens combattants, à l’occasion du 60e anniversaire du 1er Novembre. C’était le vœu de son détenteur, Mohamed Cherif Moulay, mort le 28 avril 28 avril 2012, à Alger, d’une embolie pulmonaire, à l’âge de 67 ans. Le président d’honneur du Front national a perdu ce poignard dans la casbah d’Alger, il y a cinquante sept ans. Dans la nuit du 2 au 3 mars 1957, une patrouille d’une vingtaine de parachutistes conduite par un homme grand, fort et blond, que ses subordonnés appellent « mon lieutenant », fait irruption au domicile de la famille Moulay, (Le Monde du 4 mai 2002). Pendant plusieurs heures, le père, Ahmed, 42 ans, va être torturé sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme qui porte sa dernière-née dans les bras. On lui inflige le supplice de l’eau puis de l’électricité. Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il en mourra. ......................(...............................)...................................... Pendant quarante ans, Mohamed Cherif Moulay gardera l’arme à son domicile. Le poignard arrivera en France, début 2003, dans la valise de l’envoyée spéciale du Monde à Alger. Il jouera un rôle essentiel dans le procès que le président du Front national a intenté au journal pour « diffamation ». Le Pen perdra son procès. Il perdra également son appel et verra son pourvoi en cassation rejeté. Le poignard va rester plusieurs années à Paris, dans le coffre-fort de l’avocat du Monde, Me Baudelot. Il retournera en Algérie, quelques mois après la mort de Mohamed Cherif Moulay, de la même façon qu’il en était sorti : dans la valise de l’envoyée spéciale du Monde. En acier trempé, long de 25 cm et large de 2,5 cm, ce poignard est bel et bien une pièce de musée. Une pièce à conviction surtout. Il s’agit d’un couteau des Jeunesses hitlériennes fabriqué dans la Ruhr dans les années 1930. Sur le fourreau de ce poignard, on peut lire distinctement : « JM Le Pen, 1er REP ». source et en entier sur http://ldh-toulon.net/le-poignard-de-Le-Pen.html
  5. Florilège des pires poussées homophobes des politiques... Mardi matin, le ministre du Budget, François Baroin, expliquait naturellement : "Dans mon entourage, j'ai des amis qui sont gays ; je n'en connais pas un qui veuille se marier". Circulez, y'a rien à voir. "Je ne vois pas en quoi la représentation nationale doit s'intéresser à une aberration anthropologique", a déclaré mardi le récidiviste (voir plus loin) Christian Vanneste. Le mois dernier, au sujet du mariage gay, la députée UMP, Brigitte Barèges, s'était interrogée : "et pourquoi pas des unions avec des animaux?". Avant de se rétracter et expliquer qu'elle l'avait dit sur le "ton de la plaisanterie". Et "pourquoi pas l'autorisation de la polygamie", s'est interrogée Marine Le Pen sur France Inter, mardi matin. Christian Vanneste est un spécialiste, ce qui lui a valu plusieurs convocations et condamnations au tribunal avant d'être blanchi. Il avait notamment déclaré en 2005 : "l'homosexualité est dangereuse, et inférieure à l'hétérosexualité". Jacques Myard avait assimilé l'homosexualité à une "perversion sexuelle" en 1998 lors des débats sur le Pacs et a récidivé en début d'année. Et après des excuses avait malgré tout déclaré : "Je ne m'occupe pas des homos mais ce que je leur reproche c'est d'être devenus un lobby, une secte, de pratiquer le terrorisme intellectuel... Alors moi je leur dis 'Messieurs les homos des deux sexes, foutez-nous la paix'", ajoute-t-il. Christine Boutin en 1998 a laissé à la postérité cette phrase mémorable : "Toutes les civilisations qui ont reconnu et justifié l'homosexualité comme un mode de vie normal ont connu la décadence". Pendant les débats à l'Assemblée nationale, Dominique Dord avait proposé de signer le Pacs dans "les services vétérinaires". En 1984, Jean-Marie Le Pen avait dit : "l'homosexualité n'est pas un délit, mais [...] elle constitue une anomalie biologique et sociale". Si les propos sont nombreux à droite, certains élus de gauche ne sont pas en reste. "Ça ne me gène pas qu'ils vivent ensemble (les homosexuels, ndlr), mais c'est une fuite en avant par rapport à la race humaine", a ainsi déclaré en 2010 le communiste Michel Guérin. “Je ne veux pas de mariage homosexuel. Dans la Bible, Dieu dit que c'est une abomination. Je préfèrerais démissionner plutôt que de célébrer un mariage homosexuel”, a formulé le socialiste martiniquais, Raymond Occolier, en 2006. L'article en entier
  6. Au Parlement européen, Le Pen dans le viseur d'eurodéputés Mercredi 25 mars - 10:51 Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen, et de prononcer ainsi le discours d'ouverture de la session. Une situation que cherchent à éviter à tout prix certains eurodéputés © ALFRED/SIPA Avec ses bientôt 81 ans, qu'il fêtera le 20 juin, Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen. Il pourrait, à ce titre, lui revenir de prononcer le discours d'ouverture de la session. Une tribune inespérée pour le chef de l'extrême droite française, survivant de la IVe République, cinq fois candidat à la présidentielle (et qui n'exclut pas de l'être à nouveau en 2012 !) et pourfendeur de l'Europe supranationale. Pour conjurer cette hypothèse, les animateurs d'une association picarde, One City, viennent d'alerter les 27 représentations européennes afin d'inviter les principaux partis européens à placer en tête de leurs listes au moins un candidat plus âgé que le leader du Front national - quitte à ce que l'élu démissionne après la première séance. Parmi les vénérables pressentis : l'ancien président portugais Mario Soares (84 ans), l'ex-chancelier Helmut Schmidt (90 ans), les anciens ministres Robert Badinter (80 ans) et Bernard Pons (82 ans), ou encore Jacques Delors (83 ans), jadis président de la Commission européenne, et, bien sûr, Valéry Giscard d'Estaing (83 ans). Suite de l'article... Source: lepoint.fr
  7. Le FN "devra rétablir M. Jean-Marie Le Pen dans tous les droits attachés à sa qualité d'adhérent", précise le tribunal de grande instance de Nanterre. Source AFP Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) a annulé jeudi pour une question de forme la suspension de Jean-Marie Le Pen, cofondateur du Front national, par un bureau exécutif du parti d'extrême droite le 4 mai. Le parti « devra rétablir M. Jean-Marie Le Pen dans tous les droits attachés à sa qualité d'adhérent et, le cas échéant, à celle de président d'honneur », précise le jugement. À l'audience, le 12 juin, le cofondateur et chef historique du FN pendant près de 40 ans avait demandé l'annulation de sa suspension en tant qu'adhérent, prononcée le 4 mai par la plus haute instance du parti, une décision qu'il juge « illégale, anormale et excessive ». Surtout, le « Menhir », 87 ans, contestait la « privation de ses droits » en tant que président d'honneur qui en avait découlé, estimant que cette fonction dont il jouit depuis 2011, qui le rendait membre de droit de toutes les instances internes, n'est pas liée à sa qualité d'adhérent. http://www.lepoint.fr/politique/suspension-de-jean-marie-le-pen-du-fn-le-verdict-des-juges-02-07-2015-1941707_20.php
×