Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Europe'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

23 résultats trouvés

  1. Invité

    Le BREXIT a gagné

    Le Royaume-Uni va quitter l'UE... La livre sterling s'écroule... http://www.20minutes.fr/monde/1872243-20160624-direct-brexit Le FTSE devrait ouvrir en forte baisse Face à la perspective de plus en plus probable d'une victoire du Brexit, les marchés financiers sont fébriles. L'indice britannique FTSE100 devrait selon toute vraisemblance ouvrir en forte baisse, à -7,8%, largement en-dessous des 6000 points. --- C'est à Stephen Grabb, secrétaire à l'emploi et aux retraites, que revient la tâche ingrate de reconnaître la défaite du camp gouvernemental en faveur du "Remain". "Je pense que nous sommes déconnectés de la classe ouvrière blanche", a-t-il déclaré. "Nous n'avons pas su leur transmettre nos message. Lorsque nous avons essayé de leur expliquer à quel point le marché unique européen était bénéfique pour leurs emplois, leurs moyens d'existence, nous n'avons pas transmis ces messages avec succès", a-t-il déploré. http://www.lefigaro.fr/actualites/2016/06/24/01001-20160624LIVWWW00006-en-direct-brexit-referendum-vote-union-europenne-resultats-cameron.php "Ce qui est certain, c'est que le leave est bien plus haut que prévu dans de nombreuses régions, notamment en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord, analyse Franck Mathevon. Le Remain peut compter comme on s'y attendait sur Londres, et sur l'Ecosse, mais pas sûr que ça suffira à compenser les gains du "leave" dans le reste du pays." http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/referendum-sur-le-brexit-resultat-toujours-indecis-le-leave-bien-plus-haut-que-prevu-dans-de-800461
  2. Festival International de Films de Fribourg Mardi 03 Février - 14:36 [/Justifier] [Justifier] Présentation Le Festival International de Films de Fribourg a lieu chaque année à Fribourg (Suisse). Il se donne pour objectif de promouvoir des films de qualité pour contribuer à assurer la diversité cinématographique et culturelle en Suisse et en Europe. Dans cet esprit, il sélectionne essentiellement des ¿uvres qui proviennent d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine. Le FIFF programme un cinéma d'invention et de poésie comme expression d'une liberté conquise ¿ des fois au prix fort. En sortant des repères et des écritures du cinéma occidental, ces films demandent au spectateur une disposition à être troublé par des images, des histoires et des idées qui peuvent être non conformes pour le public suisse. C'est ainsi que le festival contribue à la diffusion d'un «autre regard» et donc à la meilleure compréhension des différentes réalités culturelles et sociales du monde. Dans ce domaine, le FIFF est l'événement de référence en Suisse et bénéficie d'une bonne renommée sur le plan international. Historique En 1980, les films issus d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine ne sont que très rarement distribués en Suisse. Pour fêter les 25 ans d'Helvetas, les secrétariats romands des ¿uvres d'entraide les plus importantes de Suisse organisent un circuit de sept films issus de ces continents qui est projeté dans quelques villes de Suisse romande. L'idée fondatrice était simple : donner à voir les richesses culturelles de ces trois continents. Le succès remporté par ce circuit donne envie aux organisateurs de poursuivre l'expérience. Le Festival des films du Tiers-monde est né. En 1986, finie l'itinérance, le Festival s'installe à Fribourg où les projections avaient remporté le plus de succès. Finie l'itinérance, mais aussi finies les salles de paroisse : le Festival prend ses quartiers dans les salles obscures de la ville. La première compétition officielle est organisée pour décerner le Prix d'aide à la distribution. Toutefois, l'idée de faire circuler les films n'est pas abandonnée. La sélection présentée à Fribourg continue de voyager dans les semaines qui suivent le Festival dans une bonne dizaine de villes de Suisse romande et du Tessin. De là est parti le circuit des films du Sud. En 1992, le Festival prend un rythme annuel. En 1993, l'UNESCO lui accorde le Label de la Décennie Mondiale du Développement culturel. En 1998, le Festival devient le Festival International de Films de Fribourg. Suite de l'article... Source: fiff.ch
  3. Homosexuel sur le lieu de travail, c'est la galère Mercredi 01 Avril - 15:34 Un rapport européen dénonce les discriminations sur les orientations sexuelles, au boulot comme ailleurs. «Expériences désagréables, crainte de la discrimination, risque de licenciement»: au travail, l'homosexualité demeure très difficile à vivre. Les intéressés ne sont guère incités à dévoiler leur orientation sexuelle. Pire: la plupart des incidents ne sont pas signalés. Directeur de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne, Morten Kjaerum a dénoncé cette situation en présentant mardi à Bruxelles un rapport. Conclusion: les Européens ne font pas assez pour combattre l'homophobie, «largement répandue» et sous-estimée en raison de la peur des victimes de porter plainte. Suite de l'article... Source: 20minutes.ch
  4. LouiseAragon

    Démocratie ?

    La présidente du parlement grec remet les pendules à l'heure "Ces derniers jours et ces dernières heures on a enregistré un déluge d’ingérences grossières dans le processus démocratique du référendum, proclamé pour la première fois en 41 ans depuis la fin de la dictature des colonels, à l’instigation du Premier ministre, puis sur proposition du gouvernement et décision du Parlement. Les représentants d’hier, les co-responsables de la destruction du pays et du peuple, et leurs partenaires nationaux et étrangers, ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour empêcher l’expression de la volonté populaire. Pour empêcher ou annuler le référendum. Et maintenant, puisqu’ils ont échoué dans cette tentative, ils font tout ce qu’ils peuvent pour en modifier le résultat, rendre floue et dénaturer la question très claire, en adressant au peuple un nouveau chantage: Que soi-disant, si les citoyens disent « non », nous devrons quitter l’Union Européenne ou la zone euro Que s'ils disent « non », il n’y aura aucune nouvelle négociation Que si ils disent « non », cela signifiera qu’ils « ne veulent pas d’aide ». Certains, chefs d’État mais aussi représentants de la Commission et d’autres institutions et organismes, n’hésitent pas à interférer grossièrement dans les affaires internes du pays et à suggérer au peuple ce qu’il doit voter au référendum, en modifiant la vraie question. Ce qui est important c’est non seulement ce qu’ils disent, mais qui le dit. Le disent les représentants des gouvernements qui se sont alliés aux gouvernements qui ont détruit le pays et ont fait des échanges avec eux. Le disent les représentants d’organisations internationales qui ont participé à des programmes catastrophiques qui ont décomposé la société et causé d’ indicibles malheurs. Le disent des dignitaires, qui ont admis s’être trompés dans le cas de la Grèce, encore et encore. Mais le disent aussi les représentants du système politique corrompu des anciens partis, de la corruption et des combines, ceux qui ont créé une dette illégale, honteuse et insoutenable et qui veulent la mettre sur le dos du peuple, de la jeunesse et des générations futures, sans rendre de comptes. Le oui ne signifie pas oui à l’Europe. Il signifie oui à l’ultimatum adressé par la Troïka au gouvernement grec. Le oui signifie oui aux mémorandums, à la soumission et à la servitude. Oui à des diminutions supplémentaires des salaires et des retraites, Oui au chômage et à la précarité de l’emploi, Il signifie oui à l’abandon de la souveraineté et de la démocratie, au bradage des biens publics, à de lourds impôts sans fin. Il signifie aussi oui à la dégradation de la Grèce de pays membre à part égale de l’UE en pays paria et en colonie de la dette. Le non signifie non aux tactiques et pratiques antidémocratiques Non aux chantages anti-européens et aux ultimatums Non aux blocages artificiels Non à l’asphyxie du peuple, avec les banques fermées Non à l’asservissement d’États-membres par d’autres États-membres Non à la soumission économique et politique. Le Gouvernement s’est redressé. Il n’a pas cédé, il n’a pas capitulé en trahissant la confiance des citoyens. Le Parlement en 2015 a été à sa hauteur. Il n’a pas fait loi d’État les mesures qui ont condamné de nombreuses générations à un esclavage mémorable. Pour la première fois le peuple peut réellement décider de son avenir. Pour la première fois il peut repousser lui-même, par son vote, le dernier chantage. Pour la première fois, le peuple peut lever la tête et avec son vote, avec le non, secouer le joug des mémorandums. Qu’il vote et se batte pour sa dignité et son avenir. Et qu’il défende le seul gouvernement qui lui a fait confiance et lui a rendu le pouvoir qui lui appartient et qu’il défende le Parlement qu’il a lui-même élu et qui lui a rendu le pouvoir qu’il en tire et exerce en sa faveur. Qu’il ne permette pas le renversement du gouvernement par ceux qui, depuis des mois élaborent des scénarios de déstabilisation et de détournement, pour remettre le pays et le peuple aux forces de la corruption, des combines et de la tromperie, qui ont tirer profit des mémorandums sur le dos de la société. Et qu’il envoie le message retentissant et optimiste aussi aux autres peuples d’Europe, que la démocratie est l’affaire des hommes et des peuples, non des banques, des banquiers et des marchés. Les « non » du peuple grec ont, dans l’Histoire, rendus fiers non seulement les Grecs, mais l’humanité toute entière. Un tel « non » rendra fières les générations futures et défendra la véritable âme de l’Europe, qui ne se base pas sur des ultimatums et des chantages, mais sur une coexistence égalitaire, la démocratie et la solidarité. " " source Syriza-fr.org
  5. Le pape François appelle les États européens à « la prudence » dans l'accueil des réfugiés Alors que le pape François, depuis le début de la crise des réfugiés en Europe avait toujours appelé les États à ouvrir généreusement, et par principe, leurs portes aux réfugiés – fustigeant «l’égoïsme» de ceux qui ne le faisaient pas, – il a opéré, mardi après-midi, une nette correction, en appelant les gouvernements européens à veiller à ne pas accueillir au-delà de leurs possibilités. À savoir pouvoir offrir aux réfugiés, insiste-t-il, « un toit, un travail, une école, l’apprentissage de la langue» en vue de leur « intégration». Sans quoi, a-t-il prévenu, on peut « payer politiquement une imprudence dans ses calculs en recevant plus de réfugiés que l’on peut» (...) Et de conclure: « Quel est le danger? Si le réfugié n’est pas intégré, permettez-moi ce néologisme, il se ‘ghettoïse’, il devient un ghetto. Et sa culture ne se développe pas en relation avec l’autre culture. Ce qui est très dangereux. » http://www.lefigaro....es-refugies.php
  6. extrait : .......(.......)....... Le droit du sang génétiquement infondé Concernant la génétique, les choses sont beaucoup plus complexes. Ainsi comment différencier la part de la population française vivant en Europe qui est issue des vagues d'envahisseurs celtes, germains, romains, huns, arabes (lors des grandes invasions du Moyen Âge,) Normands ou de tous les peuples méditerranéens dans le sud de la France, et la part née des migrations économiques des autres pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie ? Il existe seulement quelques îlots ayant conservé une certaine homogénéité génétique, dont les Basques qui ne sont regroupés dans aucune nation unique. La réalité est qu'il n'y a aucune superposition entre le territoire français et son origine génétique. D'ailleurs, les récentes études génétiques ont montré qu'on trouvait en France un mélange des trois grands groupes d'hominiens archaïques que nous connaissons actuellement : Neandertal, Cro-Magnon et l'homme de Dénisova, originaire de Sibérie, dont les gènes nous ont peut-être été apportés par les Huns. Dans tous les cas le métissage est généralisé. Ainsi le "droit du sang" n'est pas génétiquement fondé. D'autant que l'on estime que 5 à 10 % des enfants ne sont pas du père officiel, mais d'un inconnu, dont on ne connaît pas les gènes ! La définition retenue en France et aux États-Unis du "droit du sol" dépend du périmètre du pays au moment où l'enfant naît ou de la nationalité des parents. lire en entier sur : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/le-francais-de-souche-n-existe-pas-23-08-2012-1498404_445.php La notion de ""français de souche"" n' est que de la propagande politiCHIENNE !
  7. "L'Aube dorée est un parti qui est connu comme un groupe d'abord, qui passe à tabac les immigrés dans les rues d'Athènes, qui ont nettoyé les places des vieux quartiers d'Athènes où des personnes âgées habitent et qui avaient peur de sortir de chez eux, et qui maintenant se sentent rassurés, parce qu'il y a tellement eu de ratonnades dans ce quartier que les immigrés laissent tranquilles tout le monde." "Ils n'appellent plus la police, ils appellent l'Aube dorée." "Dans Athènes il y a énormément d'immigrés clandestins". "La Grèce est un cas atypique, il y a peu de partis néonazis en Europe. C'est complétement isolé. Ne Faisons pas comme si tous les partis populistes étaient néonazis, ça n'est pas le cas."
  8. http://www.youtube.com/watch?v=n0lA-yONa3E&feature=player_embedded MARIAGE - Les mariages: leurs cortèges de voitures et de klaxons qui défilent dans les villes... et sur l'autoroute. Selon Europe 1, un jeune marié qui a dansé sur le périphérique parisien, le 29 juin dernier, a écopé d'une amende de 1400 euros et de quatre mois de suspension de permis, jeudi 30 août. Il risquait 15.000 euros et deux ans de prison. Le jour des faits, le marié a décidé de faire arrêter les voitures de son cortège pour célébrer son mariage en plein milieu de l'A15, au nord de Paris, créant ainsi un embouteillage de plusieurs kilomètres. Une pratique tout à fait illégale et dangereuse. Source
  9. La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Jeudi 25 octobre - 20:06 La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Selon Marc Ladreit de Lacharrière, patron de l'agence de notation Fitch, la France est le pays de l'OCDE où l'on travaille le moins, à cause des 35 heures, des RTT et de l'âge de la retraite. Vrai ou faux ? Faux. Marc Ladreit de Lacharrièe s'appuie sur la durée légale (ou conventionnelle) du travail en France : 35 heures. Mais ce n'est pas le reflet de la réalité. Il faut plutôt s'appuyer sur la durée effective du travail, celle déclarée par les salariés. En France, ce sont les résultats de l'Enquête Emploi, et en Europe, de l'Enquête sur les forces de travail. Et ces chiffres bousculent quelque peu les idées reçues sur les salariés français "tire-au-flanc". Avec un peu plus de 41 heures de travail effectif par semaine pour un temps plein, le salarié français travaille certes moins qu'un Américain, mais presqu'autant qu'un Allemand (un peu moins de 42 heures), et plus qu'un Danois (moins de 39 heures). "L'Europe continentale a des durées annuelles de travail assez faibles par rapport aux pays anglo-saxons qui ont notamment moins de congés [...] Mais on n'est pas parmi les pays qui travaillent le moins", corrige Christine Erhel, chercheuse au Centre d'étude de l'emploi. La France se situe dans la moyenne des pays européens et de l'OCDE (voir le document ci-dessous), mais pas en bas de tableau. Allons plus loin en intégrant les temps partiels : cela permet d'avoir une photographie encore plus fidèle de la distribution du travail. En France, les temps partiels ont une durée moyenne plus longue que dans les autres pays européens : 23 heures en moyenne dans l'Hexagone, contre 18 heures en Allemagne. En prenant en compte les temps pleins et les temps partiels, la durée effective moyenne du travail en France s'établit à 38 heures, c'est-à-dire au-dessus de la moyenne européenne. En Allemagne : 35 heures et 30 minutes, 30h30 aux Pays-Bas. La France a donc une distribution plus égalitaire de la durée du travail, selon Christine Erhel : "On a plus de gens qui travaillent un peu moins longtemps, mais qui sont à temps plein, et moins de gens à temps partiel. Suite de l'article... Source: France Info
  10. Berlusconi souhaite intégrer Israël dans l'UE Lundi 01 Février - 19:06 Silvio Berlusconi a appelé de ses voeux lundi l'intégration au sein de l'Union européenne. Le président du Conseil italien a entamé une visite de trois jours dans l'Etat hébreu, où il doit participer à la première réunion conjointe des cabinets italien en israélien. «Mon plus grand rêve, tant que je serai un protagoniste de la politique, est de faire d'Israël un membre de l'Union européenne», a- t-il assuré au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à son arrivée à Jérusalem. L'Italie entend faire de l'état hébreu «l'un de ses cinq ou six plus grands partenaires» dans le monde, a-t-il ajouté, après avoir planté un arbre en signe de paix et d'amitié entre les deux pays. Il a également assuré que Rome «s'opposerait toujours» à ceux qui nient le droit à l'existence d'Israël. Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online
  11. Le Parlement néerlandais s'est prononcé pour l'interdiction de l'abattage rituel, des organismes juifs font pression sur le Sénat et l'UE pour combattre la mesure. Certaines pratiques barbares tolérées au nom du multiculturalisme doivent être interdites, espérons que la démocratie néerlandaise tienne bon et ne cède pas aux lobby communautaires. À quand une interdiction en France ?
  12. À Leicester au Royaume-Uni, des Somaliennes échappent à la prison ferme après avoir violemment attaqué une jeune femme britannique. Les agresseurs ont porté de multiples coups de pied à la tête de la victime en criant « kill the white slag » (tuez la pute blanche), sous les yeux de son petit ami essayant de la protéger mais débordé par le nombre. Les Somaliennes risquaient 5 ans de prison ferme pour ce lynchage mais n’écopent que de 6 mois de sursis, et ont été libérées par le juge... après qu'il ait entendu en circonstance atténuante qu'elles n’étaient pas habituées à consommer de l’alcool parce qu’elles sont musulmanes. Le juge n'a pas tenu compte du caractère raciste de l'agression malgré les injures proférées. Pour Rhea, la victime de 22 ans qui ne connaissait pas ses agresseurs, « Je crois vraiment qu'ils m'ont attaqué juste parce que je suis blanche. Je ne vois pas d'autres raison. » Source : Daily Mail
  13. Une centaine de manifestants ont tenté de faire irruption au siège de la représentation européenne, certains avaient sur le visage un masque de fantôme, un drapeau tricolore ou même une corde autour du cou. L’un d’eux, membre de CasaPound, a utilisé une échelle, et a atteint le balcon pour remplacer le drapeau européen par le drapeau italien. La police est arrivée rapidement ainsi que des agents du DIGOS (Division des investigations générales et des opérations spéciales) et ont chargé les manifestants. Les agents du DIGOS ont arrêté l’auteur du vol du drapeau de l’Union européenne. Simone Di Stefano a été arrêté pour vol aggravé. Ont été également arrêtés une dizaine de membres de ce même mouvement pour vol aggravé, résistance à la force publique et manifestation non-autorisée. La police a également saisi l’automobile et l’échelle utilisées pour monter sur le balcon du palais.Source : Agora vox Plus d’infos - http://news360x.fr/Facebook - https://www.facebook.com/News360xTwitter - https://twitter.com/News360xYouTube - http://www.youtube.com/user/news360xtv http://youtu.be/dzByRd2dB1s Un acte symbolique qui en dit long sur ce que les peuples ressentent actuellement, non ?
  14. La Crimée a été un pas de Poutine vers l'Europe, faisant ainsi, à toutes fins utiles de la Crimée, une base militaire d'appui pour ses troupes et sa flotte. En Ukraine, nous avons là une avancée dans le territoire pro-Européen. Le régime alors en place étant déséquilibré économiquement, c'est un cadeau facile à prendre pour Poutine, qui se place en sauveur. La Pologne, pays faible militairement, permettrait un accès direct vers l'ouest, avec l'appui de sa flotte dans la mer baltique. Restera alors, soit à progresser dans le reste de l'Europe, ce qui ne fera pas sans difficultés cette fois-ci, soit de se contenter d'une avancée dans les pays de l'Est. Dans tous les cas, sa position en Europe constituera une proximité dangereuse pour la France.
  15. Je ne comprends pas ce qu'ils ont dans la tete "l'Europe" ils veulent acceuillir des migrants en masse ,sachant que si ils commencent ça ne s'arretera plus! Il est tres TRES difficile aujourd'hui d'avoir un appartement,en Hlm il faut parfois attendre 2ans (experience personnelle). Alors une question simple ou vont dormir ces personnes? et je ne parle meme pas de l'emploi En plus pour avoir les sous pour l'europe un trafic horrible s'organise certains vont jusqu'a vendre leur propre enfants c'est vraiment horrible !
  16. Tourcoing: les Roms aux urnes, des Tourquennois comme les autres Dimanche, une vingtaine de Roms, qui vivent sur le campement près de la gare, sont allés voter. Citoyens européens, résidant à Tourcoing depuis plus de six mois, ils ont fait valoir leur droit, dimanche. Elle s’appelle Emmanuela, elle est Roumaine et n’a pas osé décacheter l’enveloppe qui avait été déposée pour elle au CCAS. Une missive avec le cachet de la République française, qu’elle regarde d’un air mi-incrédule, mi-admiratif. À l’intérieur : une carte d’électeur qu’Emmanuela a tendu aux assesseurs du bureau de vote de l’école Bonnot de Tourcoing. Ils sont vingt-deux Roms installés sur le campement Chateaubriand, près de la gare, à avoir sollicité le droit de voter aux élections municipales et européennes. « C’est parce qu’ils sont Européens qu’ils ont ce droit de vote », rappelle Christine Mathieu, présidente du Collectif Roms Citoyen et Solidaire Tourcoing Vallée de la Lys. À la fin de l’année dernière, elle les a accompagnés en mairie pour s’inscrire. « Je m’étais renseignée auparavant au service élections ; ils m’ont dit que c’était possible. » Ils sont allés armés de leur passeport et d’une attestation de domiciliation au centre communal d’action sociale ou au foyer Bethel. La suite de l'article
  17. mxx

    L'Europe et les banques.

    "quand l'Europe sauve ses banques qui paye ?" Documentaire paru sur ARTE. Petit aperçu d'un futur Etat fédéral. https://www.youtube.com/watch?v=Gk0LatYMg7M&feature=player_detailpage Pour qui voter au mois de mai ? qu'en pensez vous ?
  18. TOI NON PLUS TU N' AS PAS CHANGÉ................. ""invitée par le FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite, la présidente du FN était à Vienne ce vendredi. Elle a rencontré le leader de cette formation et a participé au bal d'une corporation pangermaniste. En peine campagne présidentielle, la présidente du FN a répondu à une invitation du FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite. Ce vendredi, Marine Le Pen a rencontré Martin Graf, la personnalité d'extrême-droite qui occupe actuellement les plus hautes fonctions au coeur d'un État européen: ce député du FPÖ, le parti de la liberté, est depuis 2008 vice-président du Parlement autrichien. Le positionnement du FPÖ Créditée de 26% des intentions de vote aux élections législatives de 2013, cette formation en pleine expansion a opéré depuis 2005 une mue idéologique radicale. En juin 2011, elle a modifié son programme pour inscrire l'Autriche dans une "communauté culturelle allemande". La référence nazie, assumée, avait été gommée par Jörg Haider en 1997. Martin Graf est un idéologue, le chef de file de l'aile la plus dure de l'extrême-droite autrichienne. Il est membre d'Olympia , une "Burschenschaft", corporation secrète interdite aux juifs et aux femmes dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société, par des biais détournés, des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes. Ils pratiquent le duel au sabre dans les caves des beaux quartiers de Vienne et se reconnaissent entre eux à la balafre qu'ils se doivent d'exhiber sur une joue. Ce vendredi soir, Martin Graf a emmené Marine Le Pen valser au bal traditionnel de ces corporations, une réception fermée à la presse où, chaque année, sont ovationnés des négationnistes. L'information a été confirmée par téléphone à L'Express par l'attaché de presse de Martin Graf. Marine Le Pen était avec le numéro 2 du FN Louis Aliot. Entre 3000 et 5000 manifestants étaient rassemblés devant les portes du bâtiment pour dénoncer le bal. Et elle a dîné avec le numéro 1 du FPÖ, Heinz-Christian Strache. "" ....(....)..... lire en entier sur : http://www.lexpress....es_1076264.html Je me pose un tas de question dont : comment, elle qui tente plus ou moins bien de rendre présentable ce parti fondé par des vieux fachos ( WSS, LVF, Milice, ordre nouveau, OAS, etc...), a t' elle pu faire une telle connerie ?????? MERCI À BEHÉMOTH POUR : -http://www.europe-israel.org/2012/01/pourquoi-marine-le-pen-dansait-elle-au-bal-des-neo-nazis-a-vienne-le-jour-de-celebration-de-la-shoah/
  19. Pollution de l’air : les solutions que la France refuse d’adopter 15/12/13 La France a enregistré vendredi 13 décembre un cinquième jour consécutif d'alerte aux particules, le plus grave épisode de pollution depuis décembre 2007. L'Ile-de-France, Rhône-Alpes, les Hautes-Pyrénées et l'Oise restaient concernés par un pic de pollution aux particules fines. Malgré les alertes sanitaires, en dépit des menaces de sanctions financières de la cour de justice de l'Union européenne, la France ne respecte pas les normes européennes de qualité de l'air. Lire la suite de l'article Source: Le Monde
  20. À Oslo en Norvège, un nouveau rapport de police établit que tous les viols commis l’année dernière l’ont été par des hommes d’origine non-occidentale. L'année dernière déjà, les statistiques de police faisaient le même constat sur les 3 dernières années. Les "étrangers non-occidentaux", en majorité africains et kurdes, représentent environ 18% de la population dans la capitale norvégienne.
  21. dans l indifférence général ... et contre le choix des européens dans leur grande majorité " La Commission européenne a autorisé vendredi 24 Avril 2015 ... la commercialisation de 19 nouveaux OGM (4 étaient déjà admis) sur le territoire de l'UE pour les dix prochaines années. Sur ces 19 produits, 11 appartiennent à la très controversée compagnie Monsanto malgré que le texte renvoi a chaque Etat la liberté de refusé le texte adopté force tout de même les Etats opposés aux OGM à négocier avec les semenciers sous l'égide de la Commission européenne pour interdire les produits. Si les entreprises ne sont pas d'accord avec la décision, les Etats devront se justifier auprès de l'EFSA (Autorité européenne de la sécurité des aliments). Un système qui, en somme, permet de régler les litiges au cas par cas selon les législations nationales. Et fragilise le cadre réglementaire européen, selon l'eurodéputée Corinne Lepage qui dénonce "un marché de dupes et la porte ouverte à la contamination de l'agriculture européenne". Autre point faible du texte dénoncé par les associations de lutte contre les OGM, la solidité juridique de ce texte. Selon Eric Meunier de l'association Inf'OGM cité par Le Monde, "il y a un risque pour les Etats de voir leur échapper le débat sur l'évaluation et sur les risques des OGM". Et pour cause, mobiliser l'argument du risque socioéconomique pour interdire les OGM pourrait permettre aux semenciers de déposer un recours devant l'OMC. Sur ce dossier, José Bové, lui, porte clairement une attaque à l'encontre du président de la Commission :"Jean-Claude Juncker se couche devant le lobby des entreprises transgéniques. Il se moque des consommateurs européens qui depuis le début sont opposés aux plantes transgéniques". Ces OGM pourraient d’ailleurs venir sur notre territoire sans qu’on ne les y aide. Par simple pollinisation naturelle, certains organismes modifiés pourraient en effet prendre goût au voyage et pousser en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le représentant belge Olivier Belle s’est abstenu sur le compromis trouvé jeudi à Bruxelles, craignant le même sort pour son pays. “Accepter la possibilité d’interdire des OGM sur des bases aussi fragiles serait un véritable marché de dupe et la porte ouverte à la contamination de l’agriculture européenne”, a de son côté réagi Corinne Lepage, ex-député européenne et spécialiste de la question. Et quid des lobbies ? Le loup dans la bergerie, la formule est encore d’actualité. Alors que jusque-là, les défenseurs des semenciers OGM devaient se battre à Bruxelles pour obtenir un consensus des Etats, ils vont pouvoir désormais travailler avec chaque pays individuellement pour les convaincre d’autoriser leurs produits. Pire, grâce à la décision de Bruxelles, ils vont pouvoir désormais directement attaquer en justice les interdictions nationales qui ne seraient pas assez bien motivées. Or, en France, le débat n’est pas encore clairement tranché quant à savoir si le principe de précaution peut suffire pour empêcher la culture d’un plan génétiquement modifié."
  22. 14.01.2015 à 18h09 • Mis à jour le 15.01.2015 à 09h04 | Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) et Audrey Garric L'Europe a mis fin à des années de blocage sur le dossier OGM. Mardi 13 janvier, les eurodéputés ont adopté à une large majorité (480 voix contre 159), en deuxième lecture, un amendement à une directive datant de 2001, permettant à un pays de l'Union de s'opposer aux cultures d'organismes génétiquement modifiés sur son territoire, même si une autorisation a été délivrée au niveau de Bruxelles. Dans le même temps, cette législation, qui entrera en vigueur au printemps, devrait faciliter la culture de semences transgéniques sur un Vieux Continent hostile aux biotechnologies... Jusqu'à présent, la Commission autorisait les OGM après avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), mais se retrouvait systématiquement confrontée à l'hostilité des Etats anti-OGM lors des conseils européens et ne parvenait pas à obtenir de majorité qualifiée lors des votes. De leur côté, les Etats « anti-OGM » (ils sont 19, dont la France, à s'opposer à ces cultures) ne pouvaient interdire les cultures transgéniques qu'en prenant sur leur territoire des clauses de sauvegarde ou des mesures d'urgence pour des motifs environnementaux et sanitaires. Une procédure très fragile juridiquement. Désormais, les capitales pourront évoquer également des motifs de politique agricole, d'aménagement du territoire ou des conséquences socio-économiques. Dans le détail, les Etats qui souhaitent bannir des OGM devront négocier avec les semenciers, sous la houlette de la Commission, pour leur demander d'être retirés du périmètre de culture proposé par les entreprises. Si la firme refuse, l'Etat membre pourra néanmoins interdire de manière unilatérale l'OGM. Ce qui devrait, en toute logique, empêcher les firmes des biotechnologies (Monsanto, etc.) de contester leurs décisions devant la Cour de justice de l'Union européenne... [ Lire la suite de l'Article... ] Source: LeMonde.fr Autres article : ici, ici ou là
  23. Hollande à Strasbourg : «L'Europe ne peut se contenter d'être un marché» Depuis le Parlement de Strasbourg, François Hollande a prononcé son premier grand discours européen ce mardi, deux jours avant le sommet de Bruxelles où l'adoption du budget de l'UE pour la période 2014-2020 s'annonce très difficile. Le président français a défendu sa vision d'une Europe politique, qui «ne peut pas se contenter d'être un marché, un budget, une monnaie». Selon le chef de l'Etat français, «s'il est vrai que la crise de la zone euro est désormais largement derrière nous, nous sommes loin d'en avoir tiré toutes les conséquences. Ce qui nous menace, n'est plus la défiance des marchés, mais c'est celle des peuples». Sans le nommer, il a répondu à David Cameron, le Premier ministre britannique, qui a décidé d'organiser avant fin 2017 un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'UE. «L'Europe ne peut pas être une addition de nations venant chercher ce qui leur serait utile pour elles et pour elles seules.» Le président français a plaidé «pour une Europe différenciée. Pas une Europe à deux vitesses, ou à la carte». «Faire des économies oui, affaiblir l'économie, non» L'intervention de Hollande intervient alors que rencontres et tractations se multiplient entre dirigeants européens pour tenter de trouver un compromis sur le budget pluriannuel de l'UE, discuté jeudi et vendredi à Bruxelles. Il a lui-même admis samedi que les conditions n'étaient «pas encore réunies» pour y parvenir. Il a souligné la difficulté de concilier les intérêts divergents entre les Etats favorables à une politique privilégiant croissance et solidarité - France, Espagne et Italie - et ceux partisans de coupes franches dans les dépenses - Allemagne, Royaume-Uni, pays nordiques, Pays-Bas. Lire la suite (Le Parisien).
×