grandfred

Membre
  • Compteur de contenus

    12 817
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de grandfred

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 09/02/1963

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    planète terre
  • Intérêts
    l' anarchie, le punk, la chanson réaliste, le gospel ( j' aime la zik mais je suis athée pur et dur !) la politique, la "commune de paris", la révolution espagnole, les réseaux de résistance de la 2 guerre mondiale (FTP-MOI, bidon 5, etc...) etc...

Contact

Visiteurs récents du profil

26 464 visualisations du profil
  1. oui !! quand dans de nombreuses fêtes ( pufff! journées commerciales plutôt) où l'alcool coule à torrent, bien des viols, des harcèlements sont subis par des femmes !! c 'est moins médiatique !!! là, personne ou presque pour gueuler !! c 'est pas pareil !! c 'est moins grave !! connerie !!! Un viol est un viol ! le harcèlement est une réalité !!! mais s'en servir comme buzz de campagne électorale m'énerve totalement !!
  2. vis ici depuis presque trois ans. Je sors au minimum deux fois par jour. J’ai donc été a minima environ 2190 fois dans toutes ces portions de rue, et j’ai l’impression de lire un canular. Je ne nie pas qu’il y existe des problèmes. Ce que j’affirme, cependant, c’est qu’en tant que femme, ces problèmes n’ont jamais remis en question ma sécurité. ........(......)...... e sexisme existe et il faut le combattre. Quand je sors dans la rue, je vis avec les autres et je sais qu’il y a toujours une chance pour que quelqu’un m’interpelle, ça arrive. Selon l’apostrophe je réponds, ou non, en calculant le risque que je prends. C’est malheureux, oui, mais désolée, c’est comme ça. Je veux bien me battre auprès des femmes qui militent pour ne pas être considérées comme des êtres inférieures à qui on peut balancer des vacheries sans crainte qu’elles ne vous pètent la gueule, c’est certain, mais quand le féminisme est utilisé pour cacher un projet anti-citoyen, raciste et inhumain, je ne peux pas y prendre part. ....(....).... Madame le Maire, il est tout à votre honneur de mettre en place un plan d’action contre les discriminations faites aux femmes – elles sont nombreuses – mais présentement, je crois (de ce que j’ai pu constater personnellement) que cela n’a rien à voir avec les problématiques de La Chapelle/Pajol. Pourquoi cette étrange et sordide information est sortie tout d’un coup ? Et comment se fait-il que, dès avril 2017, elle était déjà évoquée par la conseillère régionale LR, Babette de Rozières ? en entier sur http://www.clique.tv/mon-quartier-la-chapelle-pajol-ne-chasse-pas-les-femmes/ extrait Pour cette jeune femme, La Chapelle-Pajol est très loin d'être une zone de non-droit Elle organise un rassemblement ce jeudi 25 mai pour répondre à tous ceux pour qui le quartier serait "interdit" aux femmes. 25/05/2017 10:03 CEST | Actualisé il y a 8 heures HARCÈLEMENT DE RUE - Ils ne contestent pas le harcèlement subi par les femmes dans les rues du quartier La Chapelle-Pajol mais refusent de le voir comme une zone interdite aux femmes. Tiphaine et Romain organisent ce jeudi 25 mai un rassemblement en réponse à un article paru dans Le Parisien sur leur quartier. ......(.....).... Et si elle reconnaît aussi être sifflée ou abordée par des hommes qui errent dans le quartier, Tiphaine désapprouve les articles qui circulent depuis plusieurs jours au sujet de son quartier: "Ce n'est pas la réalité, ce n'est pas ce qui se passe, ni la façon dont c'est perçu par beaucoup de gens." a expliqué la riveraine au HuffPost, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article. http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/25/pour-cette-jeune-femme-la-chapelle-pajol-est-tres-loin-detre-u_a_22108438/ Communiqué sur l’insécurité à La Chapelle Nous, femmes de la Ligue des droits de l’Homme, et notamment de la section Paris 18e résidant dans les quartiers Goutte d’Or – La Chapelle, faisons savoir notre étonnement sur l’emballement médiatique et politique récent concernant l’insécurité qui régnerait dans nos quartiers pour les femmes. Habitantes dans ces quartiers, souvent depuis des années voire des dizaines d’années, nous sommes pour notre part toujours étonnées des constats suivants : malgré les conditions inhumaines dans lesquelles vivent depuis maintenant plus de deux ans dans la rue des centaines de personnes venues se réfugier dans notre pays ne bénéficiant d’aucun accueil ni hébergement comme il se devrait, nous ne voyons ni ne vivons JAMAIS aucune incivilité, aucune agression verbale ni physique, ni tentative de vol de leur part. Sans vouloir dénier le fait que des exceptions puissent exister à cette situation, sans vouloir non plus sous estimer les difficultés qui peuvent exister dans nos quartiers souvent sous dotés en espaces verts et en équipements publics, il nous semble que ces propos, supposés émaner de pseudo regroupements féministes, soient surtout orchestrés par des motivations électoralistes, déclenchées depuis la campagne électorale présidentielle jusqu’à ce jour, pour demander l’expulsion des personnes étrangères au motif d’insécurité pour les femmes du quartier. Nous en appelons donc à la plus grande vigilance car personne n’aurait rien à gagner dans nos quartiers à créer des crispations ou des peurs à partir de récits fomentés par de simples intérêts électoraux. Tout en affirmant quant à nous ne pas avoir le moindre sentiment d’insécurité, nous ne pouvons que rappeler le sentiment d’indignation que suscite chez nous le fait de voir des gens, parfois mêmes des mineurs, dormir à la rue depuis si longtemps, après avoir vécu un parcours terrifiant de guerre et de voyages souvent cauchemardesques et traumatisants, après avoir été séparés de leur famille et avoir souvent perdu bien des proches. Nous rappelons que les lois internationales prévoient un hébergement et une prise en charge dans les jours qui suivent l’entrée dans notre pays pour toute personne venue y chercher refuge. Nous comptons sur le gouvernement nouvellement en place pour que l’Etat mette enfin les moyens financiers et humains nécessaires permettant que ces droits à la demande d’asile soient enfin respectés en France, à l’instar de ce qui se fait dans d’autres pays, en Allemagne par exemple – et qui avait été salué il y a quelque temps par Emmanuel Macron lui-même. http://site.ldh-france.org/paris18/communique-linsecurite-a-chapelle/ etc..... Publié le 23 mai 2017 | Maj le 24 mai 18e arrondissement | violences faites aux femmes | migrants | femmes [> C’est trop facile de se rappeler des femmes quand il s’agit de virer les pauvres et les étrangers. Et une fois de plus c’est les utiliser, c’est NOUS utiliser ! Nous ne vous laisserons pas faire. Surfant sur une campagne de stigmatisation des réfugiés orchestrée par les Républicains, un article du Parisien prétend que le quartier de La Chapelle (18e arrondissement de Paris) serait dangereux pour les femmes. Un texte diffusé par des habitantes du 18e arrondissement y répond. https://paris-luttes.info/nous-femmes-du-18eme-la-chapelle-8201?lang=fr et ça tu l'avais lu ??? tu as compris le sens ??? car ton pote n'arrive pas à comprendre un mot de ce qui est écrit !!
  3. j'ai donné à lire des articles et des points de vu !! moi !! et toi ??? que dalle !!!
  4. ce n'est pas une question de conviction !! Je te parle de lire et comprendre ce que les autres expriment ! les liens que j'ai mis ne nient pas que harcèlement existe dans ce lieu mais récusent ce qui est décrit par le parisien et d'autres sources !! un peu de mesure ! un peu d'explications as tu au moins compris les liens que j'ai mis ?? non vu tes coms !!! allez hop !! n'importe quoi !!!
  5. ben voilà !! ce com me renforce dans mes convictions = tu as un gros mais gros problème !!! tu ignores totalement les liens que j'ai mis ! Tu te frottent les mains devant ton topic, bien content du buzz créé ! que la réalité sur les lieux sont différentes, tu t'en fous !! le mal est fait et tu en es heureux !!!!! et ta dernière phrase !!!! puffffffffffffff tu es relmpli de clichés, de haine de classe !! je travaille depuis mes 16 ans !!! et je ne reçois aucune aide de l'état !!! et je suis trop occupé par mes activités hors travail pour aller au rade ! plus que je lis tes coms et plus je me dits que c 'est pas gagner !! Comment peux tu te regarder dans une glace ?, tu n'as aucune honte ??? tu n'as aucun sens de l'honneur, de la justice, de l'honnếté, de la probité ??? et au lieu de commentez n'importe quoi, prends le temps de lire 3 ou 4 fois chaque com, chaque article !!
  6. et voilà !!! à la lecture de ton com précédent, il est évident que soit tu ne comprends pas ce que tu lis soit que tu es de mauvaise foi soit que tu es militant pour un parti qui se présente à chaque élection ! et là, ton com est d'un niveau !!!! en quoi ai je déformer tes propos ??? relis mon 1er com et ta réponse !!! merde !!!! c 'est le syndrome pascou ou quoi ???
  7. bon je vois que tu ne lis que les titres des articles que j'ai mis !! allez relis bien les extraits que j'ai mis ! mieux = lis les articles en entier !! sinon = sur le cas des viols en allemagne ! bon je ne parle pas de ceux commis lors des fêtes de la bière mais ceux relayés par ton lien = extrait Or, voilà que les premières descriptions données par "des sources anonymes de la police allemande" (dont on connaît la proximité d'une bonne partie de ses membres avec l'extrême droite) se révèlent être fausses. Après avoir interrogé près de 300 personnes et visionné 590 heures de vidéos, le procureur de Cologne, Ulrich Bremer, révèle dans une interview à Die Welt que plus de 60% des agressions n’étaient pas à caractère sexuel mais bien des vols. Surtout, sur 58 agresseurs, 55 n’étaient pas des réfugiés. Ils sont pour la plupart Algériens et Marocains installés en Allemagne de longue date, ainsi que trois Allemands. On ne dénombre que deux réfugiés Syriens et un Irakien. ............................(............................).............. Il ne s'agit pas de minimiser les faits d'agressions sexuelles qui ont été commis. Au contraire. L'examen des faits montre aujourd'hui qu'il s'agit d'un problème systémique se posant dès que la foule envahit les rues et que l'alcool coule à flot. D'après le journal Libération, un viol aurait été commis lors de la nuit du réveillon à Cologne et nous savons que plus de 400 plaintes ont été déposées pour des agressions à caractère sexuel. Or l'an dernier, deux viols ont été commis lors des fêtes de Bayonne ainsi qu'un nombre inconnu d'agressions sexuelles. Au point que la mairie se sente obligée de rappeler publiquement lors des fêtes que le viol est un crime... En effet, les attouchements sexuels contre les femmes semblent faire partie des habitudes dans ce type de rassemblement sans que personne, sauf quelques associations féministes, ne s'en émeuve. Au point que le journal Sud Ouest puisse affirmer "qu'aucun incident majeur n'est venu endeuiller les fêtes" pour compléter deux lignes plus bas que trois viols ont été commis... en entier sur https://blogs.mediapart.fr/patricjean/blog/140216/agressions-sexuelles-de-cologne-un-renversement-revelateur bon on revient au sujet ???? tu sais avec ce forumeur.....on Satan à tout !!! j'suis fatigué de ce genre de type qui ne comprends pas ce qu'il lit, qui déforme et cie !!!
  8. bon j'ai pas le temps de lire tous les coms !! alors tant pis si je met des articles déjà lus !! extrait e vis ici depuis presque trois ans. Je sors au minimum deux fois par jour. J’ai donc été a minima environ 2190 fois dans toutes ces portions de rue, et j’ai l’impression de lire un canular. Je ne nie pas qu’il y existe des problèmes. Ce que j’affirme, cependant, c’est qu’en tant que femme, ces problèmes n’ont jamais remis en question ma sécurité. ........(......)...... e sexisme existe et il faut le combattre. Quand je sors dans la rue, je vis avec les autres et je sais qu’il y a toujours une chance pour que quelqu’un m’interpelle, ça arrive. Selon l’apostrophe je réponds, ou non, en calculant le risque que je prends. C’est malheureux, oui, mais désolée, c’est comme ça. Je veux bien me battre auprès des femmes qui militent pour ne pas être considérées comme des êtres inférieures à qui on peut balancer des vacheries sans crainte qu’elles ne vous pètent la gueule, c’est certain, mais quand le féminisme est utilisé pour cacher un projet anti-citoyen, raciste et inhumain, je ne peux pas y prendre part. ....(....).... Madame le Maire, il est tout à votre honneur de mettre en place un plan d’action contre les discriminations faites aux femmes – elles sont nombreuses – mais présentement, je crois (de ce que j’ai pu constater personnellement) que cela n’a rien à voir avec les problématiques de La Chapelle/Pajol. Pourquoi cette étrange et sordide information est sortie tout d’un coup ? Et comment se fait-il que, dès avril 2017, elle était déjà évoquée par la conseillère régionale LR, Babette de Rozières ? en entier sur http://www.clique.tv/mon-quartier-la-chapelle-pajol-ne-chasse-pas-les-femmes/ extrait Pour cette jeune femme, La Chapelle-Pajol est très loin d'être une zone de non-droit Elle organise un rassemblement ce jeudi 25 mai pour répondre à tous ceux pour qui le quartier serait "interdit" aux femmes. 25/05/2017 10:03 CEST | Actualisé il y a 8 heures HARCÈLEMENT DE RUE - Ils ne contestent pas le harcèlement subi par les femmes dans les rues du quartier La Chapelle-Pajol mais refusent de le voir comme une zone interdite aux femmes. Tiphaine et Romain organisent ce jeudi 25 mai un rassemblement en réponse à un article paru dans Le Parisien sur leur quartier. ......(.....).... Et si elle reconnaît aussi être sifflée ou abordée par des hommes qui errent dans le quartier, Tiphaine désapprouve les articles qui circulent depuis plusieurs jours au sujet de son quartier: "Ce n'est pas la réalité, ce n'est pas ce qui se passe, ni la façon dont c'est perçu par beaucoup de gens." a expliqué la riveraine au HuffPost, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article. http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/25/pour-cette-jeune-femme-la-chapelle-pajol-est-tres-loin-detre-u_a_22108438/ Communiqué sur l’insécurité à La Chapelle Nous, femmes de la Ligue des droits de l’Homme, et notamment de la section Paris 18e résidant dans les quartiers Goutte d’Or – La Chapelle, faisons savoir notre étonnement sur l’emballement médiatique et politique récent concernant l’insécurité qui régnerait dans nos quartiers pour les femmes. Habitantes dans ces quartiers, souvent depuis des années voire des dizaines d’années, nous sommes pour notre part toujours étonnées des constats suivants : malgré les conditions inhumaines dans lesquelles vivent depuis maintenant plus de deux ans dans la rue des centaines de personnes venues se réfugier dans notre pays ne bénéficiant d’aucun accueil ni hébergement comme il se devrait, nous ne voyons ni ne vivons JAMAIS aucune incivilité, aucune agression verbale ni physique, ni tentative de vol de leur part. Sans vouloir dénier le fait que des exceptions puissent exister à cette situation, sans vouloir non plus sous estimer les difficultés qui peuvent exister dans nos quartiers souvent sous dotés en espaces verts et en équipements publics, il nous semble que ces propos, supposés émaner de pseudo regroupements féministes, soient surtout orchestrés par des motivations électoralistes, déclenchées depuis la campagne électorale présidentielle jusqu’à ce jour, pour demander l’expulsion des personnes étrangères au motif d’insécurité pour les femmes du quartier. Nous en appelons donc à la plus grande vigilance car personne n’aurait rien à gagner dans nos quartiers à créer des crispations ou des peurs à partir de récits fomentés par de simples intérêts électoraux. Tout en affirmant quant à nous ne pas avoir le moindre sentiment d’insécurité, nous ne pouvons que rappeler le sentiment d’indignation que suscite chez nous le fait de voir des gens, parfois mêmes des mineurs, dormir à la rue depuis si longtemps, après avoir vécu un parcours terrifiant de guerre et de voyages souvent cauchemardesques et traumatisants, après avoir été séparés de leur famille et avoir souvent perdu bien des proches. Nous rappelons que les lois internationales prévoient un hébergement et une prise en charge dans les jours qui suivent l’entrée dans notre pays pour toute personne venue y chercher refuge. Nous comptons sur le gouvernement nouvellement en place pour que l’Etat mette enfin les moyens financiers et humains nécessaires permettant que ces droits à la demande d’asile soient enfin respectés en France, à l’instar de ce qui se fait dans d’autres pays, en Allemagne par exemple – et qui avait été salué il y a quelque temps par Emmanuel Macron lui-même. http://site.ldh-france.org/paris18/communique-linsecurite-a-chapelle/ etc..... Publié le 23 mai 2017 | Maj le 24 mai 18e arrondissement | violences faites aux femmes | migrants | femmes [> C’est trop facile de se rappeler des femmes quand il s’agit de virer les pauvres et les étrangers. Et une fois de plus c’est les utiliser, c’est NOUS utiliser ! Nous ne vous laisserons pas faire. Surfant sur une campagne de stigmatisation des réfugiés orchestrée par les Républicains, un article du Parisien prétend que le quartier de La Chapelle (18e arrondissement de Paris) serait dangereux pour les femmes. Un texte diffusé par des habitantes du 18e arrondissement y répond. https://paris-luttes.info/nous-femmes-du-18eme-la-chapelle-8201?lang=fr
  9. heu tu déconne ??? ni dieu ni maître est anti autoritaire !!! libertaire libéral est une chaude pisse à la con !! j'suis trop naze pour lire ce topic !! alors c'est simple = dieudo est un gros connard de commerçant qui s'est pris un créneau dans la politique afin de s'enrichir !! ses amis, ses relations, j'ai dû en parler sur le topic consacré à ce connard d'antisémite, pote de el assad, de la dictature religieuse d'iran et autres saloperies à la con !! wall ??? prout !!!!!!!! et francis lalanne ???? ahahahhahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah
  10. tu n'as pas lu le lien ?????
  11. article à nuancé tout de même ! et que viens faire l'islamisme ?? les athées, les chrétiens, les autres croyants seraient donc exempt d'harcèlements ?? pufff extrait Habitante du quartier La Chapelle, il paraît que je suis "une espèce en voie de disparition". Pour commencer, si l’association SOS Chapelle, qui a lancé la pétition au titre si élégant, s’intéressait vraiment à ma "condition de femme" dans ce quartier La Chapelle-Pajol, elle ne parlerait pas de moi comme d’une guenon. Ensuite, ne nous trompons pas de combat. Le harcèlement de rue en est un, la situation à La Chapelle, un autre. Oui, il y a une surpopulation masculine au niveau du métro La Chapelle. Une population, précisons-le, très composite : où l’on trouve à la fois des migrants, qui continuent d’affluer dans ce quartier dont le nom sonne comme un eldorado depuis qu’ils ont embarqué en Libye ; des Tamoules, qui fréquentent les nombreuses épiceries du coin ; des Maghrébins de tous âges qui discutent autour des potelets ; des groupes de "cailleras" qui font leurs petits trafics – les mêmes qu’à La Goutte d’Or, Aubervilliers ou Saint-Denis. C'est un "peu excessif" Vrai, cette concentration de mâles n’est pas agréable à traverser pour la femme et la mère de deux fillettes que je suis. Je ne me suis jamais fait harceler personnellement. Jamais les copines du quartier ne m’ont parlé de ce problème. Après avoir lu "Le Parisien", je leur ai posé la question. L’une d’elles me confie alors : "Un peu excessif ! Mais je passe de plus en plus souvent par la rue Cail… pour contourner la densité de testostérone." Une autre me dit qu’elle s’est fait siffler il y a quelques jours, alors qu’elle passait à vélo. Et que ne lui était jamais arrivé avant. Texto de la troisième, enseignante dans le quartier Pajol : "Après discussion dans la salle des maîtres, ou plutôt des ‘maîtresses’, avec des femmes de tous les âges donc, qui travaillent et se déplacent quotidiennement dans le quartier, personne n’a jamais eu le moindre problème ni n’a été interpellé. Oui, les migrants sont là, ils attendent, les rues sont sales, mais il n’y a pas d’agressivité envers les femmes en particulier". http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1670327-je-suis-une-femme-j-habite-a-la-chapelle-le-vrai-probleme-ce-ne-sont-pas-les-harceleurs.html tu ne sais toujours pas faire la différence entre un simple voile et une prison ambulante ?
  12. même pas honte !!! tu sais d'où vient le poème original ?, quand et qui a prononcé ces mots ???
  13. c 'est leur métier !! ahahahahahahaha l'excuse bidon !!!
  14. la laïcité à géométrie variable n'est qu'une arme politique pour encore et encore taper sur les mêmes ! un exemple BERNADETTE DEFEND LE VOILE CONTRE SARKO QUI est cette religieuse au bord de l'épectase alors que Bernie oui-oui lui dédicace son pieux ouvrage «Conversations» ? C'est sœur Adalberta, mère supérieure de la Congrégation des sœurs carmélites de l'Enfant Jésus de Bornes-les-Mimosas (paroisse de Brégançon). Ces religieuses polonaises ne plaisantent ni avec le dogme ni avec la tradition : outre leur robe, elles ne sortent jamais sans un double voile des plus stricts, auquel même un ayatollah ne trouverait rien à redire. Pas un cheveu ne dépasse, et les oreilles, comme la gorge, sont soustraites aux regards impurs. Y compris à ceux des services de police, qui exigent sur les cartes de résident : «deux photographies de face, tête nue, de format 3,5 x 4,5 cm récentes et parfaitement ressemblantes». Or sœur Adalberta ne veut rien entendre. Elle a exigé en octobre dernier de figurer voilée sur ses photos d'identité. Les services de la préfecture persistant dans leurs exigences impies, la nonne a fait appel à l'entremise de sainte Bernadette de l'Elysée. Le 1er novembre dernier, au sortir de la messe de la Toussaint à l'église de Bornes-les-Mimosas, la présidente, alpaguant fermement un représentant de la préfecture, l'a sommé, après lui avoir présenté la religieuse polonaise, d'exaucer sa requête. Quelques jours plus tard : miracle, les fonctionnaires acceptaient pour la protégée de Bernie les photos avec voile. Sœur Adalberta l'a d'ailleurs confessé lundi au «Canard» : «J'ai deux jeunes sœurs qui ont accepté de poser tête nue, mais moi, à cinquante ans, me déshabiller, vous n'y pensez pas ! Je porte l'habit depuis vingt-cinq ans.» «Déshabiller» la tête de sœur Adalberta et de ses semblables, c'est pourtant ce que prêche le laïc Sarko. Et comme il l'a rappelé voilà peu sous les sifflets au congrès de l'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) à propos du foulard, proscrit sur les cartes d'identité : «Cette obligation est respectée par les religieuses catholiques comme par toutes les femmes vivant en France.» Sauf les femmes de président de la République et leurs copines cornettes à piston. source http://atheisme.org/religieuse.html un autre En l’espèce, le débat qui a opposé jeudi sur France 2 la ministre Najat Vallaud-Belkacem à la présidente du FN a été très éclairant. En toute logique, on s’attendrait à ce que l’école publique (et laïque) soit au cœur du programme de la candidate. Eh bien non. A l’instar de François «le chrétien» Fillon, elle prône de mettre le paquet sur l’enseignement libre hors contrat, qu’elle entend largement favoriser au détriment de l’école publique. Or de quoi s’agit-il ? En premier lieu de l’enseignement catholique tendance «Manif pour tous», qui se porte déjà bien, mais aussi des écoles juives, plus ou moins orthodoxes, ou bien sûr des établissements musulmans, plus ou moins salafistes. Il y a quelque chose de contradictoire à se proclamer d’une laïcité qui lave plus blanc que blanc sans mettre l’école publique au cœur de son projet (présidentiel) de société. Mais dès lors, on comprend mieux pourquoi les deux députés frontistes, comme Najat Vallaud-Belkacem l’a noté, n’ont pas voté à l’Assemblée nationale les textes qui auraient pu permettre un contrôle a priori des établissements hors contrat. Et donc hors radars. http://www.liberation.fr/france/2017/02/12/la-laicite-totale-du-fn-s-arrete-aux-portes-de-l-ecole_1548021 un autre Mais le point de blocage le plus symbolique est celui des crèches de Noël qui a déjà fait couler beaucoup d'encre l'année dernière. Le vade-mecum préconise de ne pas en installer dans les mairies et les bâtiments publics. "Nous n'acceptons pas le refus des crèches de Noël", écrivent, très explicitement, les pétitionnaires. Si l'AMF refusait de retirer son vade-mecum, Hervé Mariton menace que les maires pétitionnaires se retirent de l'association. Le FN claque la porte Une démarche qu'a déjà entreprise ce mercredi les trois maires FN de Cogolin, de Fréjus et de Luc-en-Provence. "Marc-Etienne Lansade, David Rachline et Patricia Zirilli protestent contre l'abandon de toutes nos traditions et la coupure avec nos racines culturelles et ne souhaitent plus faire partie d'une association qui sous prétexte de respecter la laïcité, bafoue la culture et les traditions de notre pays", indique le Front national dans un communiqué envoyé à l'AFP. "A quand l'interdiction de la procession votive, pendant nos Bravades à Cogolin et à Fréjus? Les élus du Front national défendent avec fermeté le principe de laïcité, mais ils n'ignorent pas l'histoire. Il est incontestable que, le christianisme est une expression de la culture française", s'insurge le parti d'extrême droite dans son communiqué. http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/laicite-trois-elus-fn-claquent-la-porte-de-l-association-des-maires-de-france_1739511.html alors oui, c 'est de l'arnaque en barre cette laïcité à géométrie variable !!
  15. tu vas arrêté de troller ??? Plusieuurs fois , tu as évoqué le cas de ""paco"" sur différents topics afin de dévier les topics en questions ! j'y ai répondu plusieurs fois ! que viens donc faire là cette histoire de paco sur l'agression de 2 gamins ?? tu as des infos sur leurs agression et tu flippes ???? c'est ton avis !! Pas le mien !