Aller au contenu

grandfred

Membre
  • Contenus

    15 452
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de grandfred

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 09/02/1963

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    planète terre
  • Intérêts
    l' anarchie, le punk, la chanson réaliste, le gospel ( j' aime la zik mais je suis athée pur et dur !) la politique, la "commune de paris", la révolution espagnole, les réseaux de résistance de la 2 guerre mondiale (FTP-MOI, bidon 5, etc...) etc...

Contact

Visiteurs récents du profil

29 755 visualisations du profil
  1. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    extrait L'HISTOIRE : La France est un très ancien pays d'immigration. Est-il possible de mesurer l'apport démographique des étrangers au peuplement de la France d'aujourd'hui ? Gérard Noiriel : A l'échelle du millénaire, nous sommes presque tous issus de « l'immigration* » ; évidemment cela peut être dit de n'importe quel peuple. Mais cela n'a pas toujours le même sens. En réalité, je ne pense pas que l'on puisse parler d'immigration avant la construction définitive de l'État-nation qui trace une distinction claire entre les nationaux et les étrangers*. L'immigration au sens où nous l'entendons aujourd'hui implique toujours deux choses : un déplacement dans l'espace et le franchissement d'une frontière. Ce n'est pas un hasard si le mot s'est imposé dans le vocabulaire français dans les années 1880, à l'époque où le droit de la nationalité se mettait en place. Comment estimer le nombre de Français « issus de l'immigration » ? Contrairement aux États-Unis où dans le recensement chacun se classe dans une communauté, la IIIe République a interdit la recension de la religion ou de l'origine ethnique. On peut néanmoins estimer par divers recoupements comme l'a fait Michèle Tribalat qu'entre le tiers et le quart des personnes qui vivent aujourd'hui en France sont issues de l'immigration si on remonte aux arrière-grands-parents. Cela fait de notre pays l'un des plus importants au monde pour le nombre d'étrangers dans la population - en 1931, la France se plaçait devant les États-Unis près de 7 % d'étrangers. Dans les années 1880, déjà, Paul Leroy-Beaulieu, un célèbre économiste libéral, écrivait que la France était comme l'Argentine : un pays qui ne pourrait pas se développer sans une immigration massive. Le million d'étrangers est atteint en 1881 ; ils sont 2,7 millions en 1931, et entre 3,5 et 4 millions aujourd'hui. Les Belges sont les plus nombreux jusqu'en 1901, puis les Italiens resteront en tête jusqu'en 1968, date à laquelle les Espagnols les devancent. On peut donner ces estimations, mais sans oublier que faire des statistiques, c'est travailler sur les personnes enregistrées. Or il y a toujours eu des « sans papiers* », des « clandestins ». Même si l'État fige les catégories, il y a des mouvements de va-et-vient, des fluctuations, des retours. B ...........(.....)..... L'H. : La configuration politique est tout de même très différente avant 1914 ? G. N. : La différence tient surtout aux solutions présentées pour résoudre le « problème ». C'est en 1883 que le thème de l'immigration fait irruption dans le débat parlementaire avec deux projets de loi déposés pour que soient taxés les étrangers travaillant en France. Le rapport Pradon, du nom d'un député radical de l'Ain, reprend tous les éléments qui définissent l'étranger comme un ennemi de l'intérieur. Espion et criminel, il prend le travail des Français et grève les budgets d'assistance. Pradon dénonce « l'invasion de travailleurs étrangers », et ajoute « notre territoire semble être devenu le refuge des gens louches de tous les pays ». On oublie souvent aujourd'hui que les discours les plus nationalistes étaient tenus par les radicaux qui défendaient en même temps les « droits de l'homme » ! L'H. : Vous venez de consacrer un livre au massacre d'Aigues-Mortes, en 1893. Pourquoi cet événement est-il si important à vos yeux ? G. N. : L'affaire d'Aigues-Mortes est le plus sanglant « pogrom » contre des travailleurs immigrés de toute l'histoire contemporaine de la France une centaine de victimes, blessées ou tuées en entier sur http://www.lhistoire.fr/la-france-un-vieux-pays-dimmigration
  2. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    c 'est pas mon clément ! le mien s'appelle clément meric et il restera à jamais dan nos coeurs ! j'ai trouvé 1 lien venant de ce sociologue ! je l'ai posté ! tu as sorti une erreur de sa part qu'il a de lui même reconnu 4 jours plus tard ! un peu tard il est vrai MAIS au moins, il a reconnu son erreur ! on ne peut pas toujours tout connaître ! il est sociologue et non historien ou journaleux !!! et toi, tu ne fais jamais d'erreur ??* enfin = je ne regarde pas cette chaîne d'infaux !!
  3. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    ah les archives = extrait L'enseignant est revenu, à raison, sur ses propos, mardi 7 novembre, soit quatre jours après la diffusion de l'émission, via un message Twitter: (1/3) A ceux qui me l'ont fait remarqué : en effet, M. Merah semble bien s'être revendiqué de la lutte pour les territoires palestiniens. — Clément Viktorovitch (@clemovitch) 7 novembre 2017 https://www.liberation.fr/checknews/2017/11/08/mohamed-merah-a-t-il-justifie-la-tuerie-de-l-ecole-juive-de-toulouse-en-parlant-de-la-palestine_1652715 contrairement aux politicards de tout poil, il à reconnu son erreur ! d'ailleurs, il parlait au conditionnel jours avant ! c'est UN spécialiste et non pas mon spécialiste ! je ne regarde pas cette émission de beaufs, de basdufrond dont le présentateur est connu pour son QI d'huitre et ses préférences nationales !!
  4. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    extraits Les études de l’Insee disent pourtant tout autre chose que les livres de Renaud Camus. Publiée en octobre 2012, « Insee Référence – Immigrés et descendants d’immigrés en France » décompte ainsi 5,3 millions de personnes « nées étrangères dans un pays étranger », soit 8 % de la population. Parmi ces immigrés qui ont contribué à reconstruire la France d’après-guerre, 1,8 million viennent de l’Union européenne. Restent donc 3,5 millions de personnes, dont 3,3 millions sont originaires du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et d’Asie. Ces immigrés venus du Sud qui font si peur aux théoriciens du « grand remplacement » représentent donc 5 % de la population française. Difficile de parler, comme le fait Renaud Camus, d’une « contre-colonisation » par les étrangers non européens… MOINS DE 5 % DE LA POPULATION Si on élargit la notion d’immigré et que l’on prend en compte l’ensemble des descendants de ces migrants – bien qu’ils soient tous nés en France –, on trouve le chiffre de 6,7 millions. Parmi eux, 3,1 millions descendent de migrants venus du Maghreb francophone, d’Afrique et d’Asie – soit moins de 5 % de la population française. Comment pourraient-ils la remplacer tout entière ? .....(....).... La plupart des chiffres cités par ce texte sont totalement fantaisistes. La population des Roms n’approche pas du million : elle est estimée à 20 000 par le ministère du logement. Il n’y a pas 160 000 à 195 000 naturalisés annuels : il y en a eu 94 000 en 2010, 66 000 en 2011 et 46 000 en 2012, soit environ moitié moins. Quant aux clandestins, ils sont évidemment très difficiles à recenser. QU'EST-CE QU'UN « FRANÇAIS D'ORIGINE » ? Mais plus que les chiffres, c’est la démarche intellectuelle des partisans du « grand remplacement » qui pose problème. Pour Pascale Breuil, chef d’unité des études démographiques et sociales de l’Insee, opposer les « allogènes » aux « indigènes » semble difficile. « Chez les descendants d’immigrés, la moitié ont un seul parent immigré : ils sont donc issus de couples mixtes, explique-t-elle. Devenus parents, ils parlent français avec leurs enfants à 99 %, et 64 % de ceux qui vivent en couple ont un conjoint qui n’est ni immigré ni descendant d’immigré. Comment définir une population “allogène” ? » en entier sur https://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/23/le-grand-boniment_4353499_823448.html
  5. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    avec jean marine wauquiez ce serait tellement mieux !!!! les gauchos seraient au goulag heu dans des camps de ré éducation national socialiste !! les modos appliquent les règles de la charte que tu as signés en t'inscrivant sur ce forum ! adresses tes réclamations aux modérateurs ! des fraudeurs, des marlous, des voyous il y en a partout ! tu as zappés toutes les mises en examens de ta jean marine ?? parce que tu n'es pas politisés ?? comique des bacs à sables !!
  6. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    déjà la source ! en plus, tu n'arrives pas à comprendre ce qu'il dits ??
  7. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    puffffffffffffffffffffffffffffffffff qui fait les lois ?? n'importe quoi ! benella fait le boulot de colomb et cie ! c 'est un supplétifs des forces de répression qui a voulu taper des ""gaucho"" ! alors que le couple agressé n'est pas politiser ! genre jean marine le pen et cie !! ce genre de propagande ne te fait même pas honte ?? c 'est une honte pour celles et ceux qui se cassent le cul chaque jour pour des salaires de misère !!! tu ne connais rien à nos salaires, nos conventions collectives ( la 66 ou celle de la croix rouge) sans les primes de travail de nuit et de week end, nous sommes payés en dessous du smic !! les luttes dans différentes assos ne sont jamais relayées !
  8. avec des sources ce serait mieux !! et jamais je nai minimiser des viols ! essayes un peu de comprendre ce que je publie et ce que je commente ! un peu d’honnêté intellectuelle !!
  9. et tu continues à faire ton pascou !! je comprends pourquoi tu votes fhaine ou UPR !!
  10. puffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff tu es en mission électorale pour un parti ! pas moi ! loin de moi de minimiser les violences et les viols faîtes aux femmes ! mais ! toi, tu sers la soupe à tous les menteurs patentés ! moi je démêle le vrai du faux ! je ne vote pas et j'en suis content ! toi, tu es en mission et tu ne cesses de propager les haines, les mensonges, les hoax !!!
  11. extraits Plates excuses Des "faits" qui ne seront jamais confirmés par la police, comme le souligne le "Frankfurter Allgemeine Zeitung"... et pour cause : ils n'ont jamais eu lieu. Dès le 7 février, la "FAZ" titre : "Nouvel An à Francfort : une agression sexuelle que personne n'a vue". Les autorités, qui ont interrogé tous les protagonistes, ont décelé des incohérences dans les récits et ouvert une enquête pour faux témoignages. Le premier témoin, sympathisant du parti nationaliste AfD, partageait régulièrement ses opinions xénophobes sur sa page Facebook. Quant à la jeune femme, elle n'aurait même pas été en Allemagne le 31 décembre. Mais le mal était déjà fait puisque d'autres médias tels que le "Frankfurter Neue Presse" ou la version allemande de Sputnik avaient déjà relayé l'information. Aucune infraction n'a été rapportée dans la rue Fressgass le soir du Réveillon, a confirmé la police mardi dans un communiqué. ..................(.................................)............... https://www.nouvelobs.com/monde/migrants/20170216.OBS5388/nouvel-an-a-francfort-bild-s-excuse-pour-avoir-relate-de-fausses-agressions-sexuelles.html extrait Problème, ces assertions sont rapidement démenties par la police bavaroise, qui révèle que le premier témoin est un sympathisant de l’Afd, parti de l’extrême-droite allemande, connu pour partager de récurrents posts xénéophobes sur les réseaux sociaux. Le second témoin n’était même pas à Francfort le jour des faits. Entre temps, l’information a déjà été relayée par la version allemande du site Sputnik News et par le Frankfurter Neue Presse, un journal local de la région de Francfort. En effet, dix jours plus tard, le quotidien allemand revient sur son article et s’excuse pour « ne pas avoir retranscrit la vérité des faits et pour les fausses allégations à l’encontre des personnes concernées », reconnaissant « un journalisme imprécis qui ne correspond en rien à (ses) standards ». Il s’avère en effet que Bild n’a pas pris la peine de recouper ses sources, obtenues suite à de brefs contacts sur les réseaux sociaux. En réponse à ces fausses informations, le parquet de Francfort a ouvert une enquête pour « fausse information sur un délit inventé ». https://what-the-fake.com/2017/02/20/quotidien-allemand-fakenews/
  12. quand on publie quelque chose on vérifie la fiabilité en croisant ses sources ! et wiki c 'est du n'importe quoi ! tu ne le sais toujours pas ?? apprends à lire ! relis les articles que j'ai mis !!! je ne nie pas qu'il y a eu des viols ! mais , hélas, il y en a toujours dans les fêtes de la bières, les fêtes de Bayonne ou ailleurs !!!! c 'est un problème très sérieux pour laisser cela à la récup politichienne , électorale !! et je cite encore une fois = extraits .....(.......)..... Après avoir interrogé près de 300 personnes et visionné 590 heures de vidéos, le procureur de Cologne, Ulrich Bremer, révèle dans une interview à Die Welt que plus de 60% des agressions n’étaient pas à caractère sexuel mais bien des vols. Surtout, sur 58 agresseurs, 55 n’étaient pas des réfugiés. Ils sont pour la plupart Algériens et Marocains installés en Allemagne de longue date, ainsi que trois Allemands. On ne dénombre que deux réfugiés Syriens et un Irakien. Dans un second temps, sans doute suite aux réactions qu'aura provoqué son interview, le procureur Bremer ajoutera à la confusion en annonçant que les auteurs de violences "tombent le plus souvent dans la catégorie des réfugiés". Sauf qu'il y range 57 Marocains et Algériens qui ne sont pas des "réfugiés" contrairement aux quatre Irakiens et trois Syriens. ......(....)... ors de l’édition 2015 des fêtes de Pampelune, 1656 plaintes ont été déposées (contre 2 047 en 2014), dont quatre pour agression sexuelle. Lors des fêtes de la bière à Munich, deux plaintes sont enregistrées en moyenne chaque année. Mais en 2002, c'est 13 viols qui ont été comptabilisés. Les associations locales estiment que le chiffre doit être multiplié par dix, les victimes ne portant généralement pas plainte. En conclusion, les événements de Cologne démontrent que, loin d'un fait divers lié à la présence de réfugiés particulièrement misogynes, les agressions sexuelles et les viols font partie d'une culture largement partagée et où l'alcool sert parfois de catalyseur. C'est donc à la domination masculine dans son ensemble qu'il faut s'en prendre. Pas seulement à la culture des autres. https://blogs.mediapart.fr/patricjean/blog/140216/agressions-sexuelles-de-cologne-un-renversement-revelateur apprends à comprendre un texte !
  13. grandfred

    L'idéologie du grand remplacement.

    tu dits donc que des français s'enfuient ( comme en 40 !) à cause des immigrés ?? et non pour du taf, des études, suivre ou rejoindre de lafamille , pour vivre une meilleure retraite comme au portugal, maroc et cie ?, puffffff
  14. La moitié des suspects étaient en Allemagne depuis moins d'un an et la plupart sont d'origine algérienne ou marocaine. Seule une minorité des suspects serait originaire de Syrie, donc concernée par la politique d'accueil mise en place en 2015. Il s'agirait donc pour la plupart de migrants ayant profité du flux de réfugiés et de la vaste politique d'accueil lancée par la chancelière Angela Merkel pour s'introduire en Allemagne. «Il y a un lien entre ce phénomène [d'agressions, NDLR] et la forte immigration, en particulier en 2015», a confirmé Holger Münch, le président de l'Office fédéral de police criminelle allemand au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Une vérité longue à émerger La vérité a mis du temps à émerger sur ce qui s'était passé à Cologne dans la nuit du 31 décembre. Six mois après le lancement de la vaste politique d'accueil aux réfugiés par Angela Merkel, cette violence sonnait comme une gueule de bois difficile à accepter. Au début, il s'agissait de rumeurs sur les réseaux sociaux et la police et les autorités minimisait ce qui s'était passé. Ainsi, Henriette Reker, la bourgmestre de Cologne, conseillait, quelques jours après le drame, aux jeunes filles de se tenir dorénavant à «une certaine distance, plus longue que le bras», (Auf Armlänge Abstand halten), des «jeunes inconnus» qu'elles pourraient croiser. Un premier rapport d'enquête publié dix jours après les faits avait détaillé une première fois les circonstances de ces agressions de masse. On parlait déjà de 500 plaintes. La police allemande y était accusée de graves manquements. On y apprenait que les personnes interpellées étaient en quasi-totalité d'origine étrangère, en particulier maghrébine. Le rapport identifiait l'évènement comme découlant de la pratique du «taharrush gamea», modus operandi connu dans les pays arabes et consistant dans le harcèlement sexuel des femmes au sein des foules qu'on a vu surgir place Tahrir, au Caire, où, en plein printemps arabe, des dizaines de femmes avaient été violées au cours des mêlées qu'avaient provoquées les manifestations. Cette vague d'agressions avait créé la stupeur en Allemagne, mettant en difficulté Merkel et sa politique d'accueil. L'émotion post-Cologne a conduit à renforcer la législation sur le viol, considérée comme trop laxiste. La loi «non c'est non» a ainsi été votée par le Bundestag jeudi, avant d'être adoptée par le Bundesrat à l'automne prochain. Désormais tout acte sexuel commis «contre la volonté identifiable d'une autre personne» sera considéré comme une infraction pénale http://www.lefigaro.fr/international/2016/07/12/01003-20160712ARTFIG00162-allemagne-1200-femmes-agressees-pendant-la-nuit-du-nouvel-an.php Merci de me dire si cet article est un mensonge. ai je une seule fois tenter de minimiser ces agression ? NON ! ton article du figaro est de 2016, celui que j'ai mis est de 2017 ! La Bild, piégée par une « fake news », doit s’excuser platement Le 6 février dernier, la Bild titrait: « 37 jours après le nouvel an, les victimes brisent le silence – agressions sexuelles de masse rue Freßgass ». Le journal rapportait que plusieurs réfugiés avaient commis des viols le soir du nouvel an à Francfort. Le journal s’est même appuyé sur deux témoignages, celui d’un restaurateur et celui d’une femme de 27 ans. Le restaurateur décrivait la scène de chaos tandis que la jeune femme dénonçait le comportement de l’un de ces agresseurs. Las police a ouvert une enquête mais n’a rien trouvé. Au Frankfurter Rundschau, elle explique : « les réfugiés n’ont commis aucune agression sexuelles rue Fressgass le jour de l’An. Les accusations sont fausses ». Sur son site, La Bild s’excuse pour les informations fausses et auprès des personnes concernées, et s’engage à mener une enquête interne pour expliquer ce dysfonctionnement. https://blog.francetvinfo.fr/bureau-berlin/2017/02/15/inquietudes-en-allemagne-face-au-projet-de-rachat-dopel-par-psa-revue-de-presse-1502.html
  15. je te cite = Le 30/08/2018 à 09:56, PASCOU a dit : https://fr.wikipedia.org/wiki/Agressions_sexuelles_du_Nouvel_An_2016_en_Allemagne Durant les célébrations du Nouvel An le 31 décembre 2015, une vague d'agressions sexuelles collectives, de vols, de braquages et au moins deux cas de viol — tous dirigés contre des femmes — est rapportée à travers l'Allemagne, principalement à Cologne, mais aussi en Finlande, en Suède, en Suisse et en Autriche. En Allemagne, outre Cologne, onze villes sont touchées : Hambourg, Stuttgart, Bielefeld et Düsseldorf principalement. 12 des 16 Länder ont été impactés dans un bilan revu à la hausse le 24 janvier 2016[1]. Le nombre d'agresseurs est estimé à 1 500 rien que pour Cologne. Les agressions sont coordonnées et commises par des groupes de 2 à 40 hommes, décrits comme nord-africains ou arabes. Les suspects sont principalement des demandeurs d’asile et/ou des immigrés en situation illégale[2]. Le nombre de plaintes à Cologne ne cesse de croître du 4 au 21 janvier, passant de 30 le lundi 4 janvier à 1 088 le 17 février[3] concernant plus de 1 049 victimes[4],[5],[6],[5],[7],[8]. Le silence de la police et des médias, le laxisme policier, les déclarations de la maire de Cologne incriminant les femmes allemandes et le retard pris par les médias, surtout l'audiovisuel public (ARD, ZDF et autres), pour rapporter les faits sont vivement critiqués dans les jours qui suivent. Puis, six semaines après les faits, la police allemande fait un point sur l'enquête[9]. À Cologne, sur les 1 088 plaintes déposées, 470 concernent des agressions sexuelles et 618 des vols, coups ou blessures[3]. °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° Chacun sa façon de fêter le nouvel an, mais imaginons un instant que ce soit l'inverse? On en entendrait parler tous les jours.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité