Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Front National'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

28 résultats trouvés

  1. Christiane Taubira, "Je préfère la voir dans un arbre après les branches que la voir au gouvernement". Les mots sont d'Anne-Sophie Leclere, candidate du Front national aux élections municipales de Rethel dans les Ardennes. Des propos tenus devant les caméras de l'émission "Envoyé spécial" diffusée hier soir sur France 2. La jeune femme, qui pose sur sa page Facebook en compagnie de Marine Le Pen, était interpellée sur un photomontage partagé sur les réseaux sociaux. On y voyait une une photo de la garde des Sceaux accolée à celle d'un singe. Assumant le cliché - tout de même retiré de la page Facebook après le reportage -, Anne-Sophie Leclere ne cachait pas tout le mal qu'elle pense de la ministre de la Justice : "une sauvage", selon elle, évoquant même "le sourire du diable". La jeune femme assure toutefois qu'elle n'est pas raciste : "J'ai des amis qui sont noirs", explique la candidate, avant de préciser : "Un singe, c'est un animal. Un Noir, ça reste un être humain". source : http://www.lunion.presse.fr/accueil/video-la-candidate-du-fn-a-rethel-compare-christiane-ia0b0n232729
  2. extraits : Construit sur le mode d'un compte à rebours vers une « explosion » finale, La France Orange mécanique n'aborde son réel sujet que dans les derniers chapitres : si la délinquance explose en France, c'est, selon l'auteur, du fait de la « mondialisation », entendez de l'immigration. Le procédé est assez habile. Assommé sous une avalanche de chiffres et 45 pages d'affilée de faits divers relevés dans la presse locale, le lecteur non averti s'engouffre dans l'explication « culturelle » offerte par Laurent Obertone. Le livre, qui prétend casser les tabous, esquisse des solutions ultra-sécuritaires : des juges plus sévères, le retour de la peine de mort ou à tout le moins de la vraie perpétuité, la construction de 300 000 places de prisons, et moins d’immigration. Non « politisé » La France Orange mécanique, comme l'affirme son auteur ? Si sûrement que le député Gilbert Collard et Marine Le Pen en font la promotion depuis plusieurs semaines. « Ce livre, vous devez absolument le lire et le faire lire », vante la présidente du Front national en une du site du parti. <div>Présenté comme un travail scientifique, ce « livre choc » accumule pourtant sans aucune précaution des chiffres souvent non sourcés, erronés, et interprétés au forceps pour coller à la thèse de l'auteur. Détails.......(.....)...... La plupart des exemples de viols (et ils sont nombreux) cités par le livre sont commis dans un lieu public par des inconnus, si possible d'origine étrangère, ces fameux « sous-socialisés ». C'est oublier que la plupart des viols en France sont le fait de proches de la victime, comme le montre l'étude de la sociologue Véronique Le Goaziou, Le Viol, aspects sociologiques d'un crime. Le livre est issu du travail d'une équipe du Cesdip qui s'est penchée sur 425 affaires de viol jugées aux assises de Paris, Nîmes et Versailles. « On voit clairement dans ces dossiers que le viol est un crime de proximité, explique Véronique Le Goaziou dans un entretien au Midi Libre. Le nombre d'affaires dans lesquelles auteurs et victimes ne se connaissaient pas du tout est réduit. Dans la majorité des cas, auteur et victime entretiennent un lien relationnel, plus ou moins fort. Les viols les plus nombreux sont ceux qui interviennent à l'intérieur de la famille (47 % - ndlr). Les viols par inconnu représentent dans ma recherche 17 % des dossiers (29 % à Paris - ndlr). C'est important à dire car on a encore dans nos imaginaires la vision du violeur qui fond sur sa proie inconnue dans une rue sombre, ce n'est vraiment pas le plus courant. » Les viols sont également loin d'être le fait d'une catégorie sociale en particulier. « Les enquêtes de victimation montrent que les viols dont les auteurs sont connus sévissent dans tous les milieux sociaux et dans des proportions comparables », rappelle la chercheuse au CNRS dans un entretien à Mediapart. Mais cette réalité, qui met en cause non plus l'inconnu qui rôde dans nos rues, mais les amis, collègues, et conjoints des femmes vivant en France, est passée sous silence par La France Orange mécanique. Pour son auteur, « le traitement des violences faites aux femmes » ne peut être qu'un leurre médiatique permettant « aux associations, médias et politiques d'incriminer essentiellement les maris et les pères de famille ». lire cet excellent article en entier sur : http://www.raslfront-isere.org/blog/lire-article-557584-9783728-_la_france_orange_mecanique___flagrant_delire_secu.html
  3. Jean-Marie Le Pen «maintient» que les chambres à gaz sont «un détail de l'histoire» Le Figaro 02/04/2015 Le président d'honneur du Front national estime par ailleurs qu'il y «a de tout» dans son mouvement, «aussi bien des gaullistes que des fervents pétainistes». Jean-Marie Le Pen persiste et signe. L'eurodéputé et président d'honneur du Front national est revenu, jeudi sur l'affaire du «point de détail de l'histoire». Interrogé sur BFM-TV et RMC, Jean-Marie Le Pen a maintenu que les chambres à gaz utlisées par les nazis lors de la Deuxième Guerre mondiale avaient été «un détail de l'histoire». Des propos qui font référence à la polémique déclenchée le 13 septembre 1987 lors du Grand-Jury RTL-Le Monde où il avait lancé: «Je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pas pu moi-même en voir. Je n'ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale». En 1991, il avait été condamné, par la cour d'appel de Versailles, à verser 1,2 million de francs à 11 associations qui avait porté plainte suite à cette interview. Jeudi, l'ex-candidat à l'élection présidentielle a expliqué qu'à «aucun moment» il avait regretté ces propos. «Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée: que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre à moins d'admettre que la guerre soit un détail des chambres à gaz», s'est-il justifié. Ajoutant: «Je maintiens (ces propos) parce que je crois que c'est la vérité et que ça ne devrait choquer personne». «Ce ne sont pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz» «On a instrumentalisé cette affaire contre moi en y introduisant un soupçon d'antisémitisme alors que je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie politique», s'est agacé le président d'honneur du Front national. Questionné sur les pertes humaines causées par les chambres à gaz, l'eurodéputé a rétorqué: «Ce ne sont pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz, c'est autre chose. Je ne sais pas, moi je parle de choses précises.» «Je n'ai pas parlé du nombre de morts mais d'un système», a précisé Jean-Marie Le Pen, insistant: «J'ai dit que c'était un détail de l'histoire de la guerre». «Tout ça est horrible. La guerre est horrible vous savez», a concédé le fondateur du Front national. Mais, mettant aussitôt les chambres à gaz au même niveau que tous les autres outrages d'un conflit: «Un éclat d'obus qui vous éclate le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, c'est assez ignoble oui, c'est vrai....», a-t-il conclu. Puis, interrogé sur les militants qui composent son parti, il a reconnu: «Au Front national il y a de tout vous savez. C'est un grand rassemblement de patriotes: fervents gaullistes, il y a aussi de fervents pétainistes il y a aussi de fervents patriotes, il y a d'anciens communistes, d'anciens partisans de l'Algérie française, beaucoup de gens comme ça, c'est vrai». Si Marine Le Pen fustige «la provocation volontaire», l'eurodéputé Bruno Gollnisch vole au secours de son compagnon de route: «Je ne peux pas avoir d'opinion sur ce sujet. Si je m'exprime, je risque d'être condamné, car la discussion n'est pas libre. J'ai déjà été victime pendant cinq ans de l'ordalie judiciaire», dit-il au Scan. «On cherche quelque chose à dire contre le Front. Mais si c'est un délit de dire ce que Jean-Marie Le Pen a dit, alors monsieur Bourdin est coupable d'incitation à commettre un délit, puisqu'il sait très bien à quoi s'attendre», appuie-t-il.
  4. Une élue et un militant FN agressés à Marseille 07/12/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Une conseillère régionale et un militant du Front national auraient été roués de coups mardi, alors qu'ils collaient des affiches aux abords d'un quartier sensible de la cité phocéenne. Le FN dénonce une "campagne d'exactions". Une conseillère régionale et un militant du Front national viennent de porter plainte pour agression. Ils auraient été roués de coup par deux individus mardi soir, alors qu'ils collaient des affiches dans une cité de Marseille, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Elisabeth Philippe, élue aux régionales en Paca en mars, a eu le petit doigt fracturé. Et le militant qui collait avec elle s'en sort avec le cubitus fracturé, selon une source proche de l'enquête qui n'a su donner aucun chiffre d'ITT. Leur voiture a également été endommagée. Dans un communiqué, le Front national assure que son élue a eu "les deux mains" fracturées et dénonce une "campagne d'exactions visant ses élus et militants" au niveau national. "Les blessures sont assez sérieuses" Mardi vers 21h, Elisabeth Philippe et son camarade ont déjà collé cinq affiches aux abords de la cité Air Bel, un quartier sensible de la ville, quand deux hommes arrivent à leur niveau. Ils leur tombent alors dessus et les frappent avec le manche à balai du collage avant de prendre la fuite, selon les témoignages des deux victimes, rapportés par la source proche de l'enquête. "Les blessures sont assez sérieuses", relevait mercredi le procureur de la République de Marseille Jacques Dallest, ajoutant que l'usage d'une arme (l'objet utilisé pour frapper) et l'action en réunion caractérisent un délit, passible de renvoi en correctionnelle. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale. Source: L'express
  5. « Il y a 18% de fils de pute en France » 27/07/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Après s'être fait traiter de « gros cons » par Sophia Aram sur France Inter et de « primates » par Claude Goasguen, les Français qui votent pour Marine Le Pen se sont fait traiter de « fils de pute » par Mathieu Madénian, un humoriste travaillant sur le service public chez Drucker et invité hier sur le plateau de Jean-Marc Morandini. Suite de l'article... Source: Menly.fr On ne s'en prend plus seulement aux politiques mais à leurs électeurs. Jamais des Français ne se seront fait autant insulter pour leur choix démocratique, jusqu’où ira ce désormais banal lynchage médiatique ?
  6. Un chant antisémite fait scandale au FN Vendredi 07 novembre - 18:02 Un sénateur du Front national (FN) belge démissionne L'unique sénateur du Front national (FN) belge, Michel Delacroix, a démissionné hier de sa fonction de président du parti d'extrême droite, quelques heures après la diffusion d'une vidéo le montrant en train de chanter un air monstrueusement antisémite. Suite de l'article... Source: Le Matin
  7. Je suis tombé sur une note d'un think tank, crée par Thomas Hollande, qui cherche à analyser le vote Front National. Dans cette note, l'auteur constate que le principal sentiment à l'origine de ce vote est un sentiment de colonisation inversée liée à une immigration africaine majoritaire submergeant le pays. http://thinktankdiff...FN-V-Martin.pdf Que pensez-vous de cette analyse ? Personnellement je serais tenté de partager à la fois l'analyse et le sentiment d'une immigration démesurée.
  8. extraits : Aucun membre du Front national et du clan Le Pen n'était présent, mardi 3 juillet, au premier jour du procès en diffamation intenté contre Caroline Fourest et Fiametta Venner pour une quinzaine de passages de leur ouvrage intitulé Marine Le Pen (Grasset). Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen, Louis Aliot, entre autres, ainsi que le FN, poursuivent les auteurs pour diffamation et injures publiques, ainsi que les anciens membres du parti, Jean-Claude Martinez et Fernand Le Rachinel. Les plaignants réclament au total 120 000 euros de dommages et intérêts. Les passages incriminés reprennent notamment des entretiens donnés par Pierrette Le Pen, ex-femme de M. Le Pen, et qui présente ce dernier comme raciste, antisémite et obsédé par l'argent. Sont aussi visés des passages où Jean-Claude Martinez décrit Marine Le Pen comme fainéante et M. Aliot comme utilisant un vocabulaire raciste. Ou encore quand sont relatées des menaces proférées par Jean-Marie Le Pen à l'endroit de Fernand Le Rachinel. Dans la salle d'audience, MM. Le Rachinel et Martinez, prévenus, faisaient face à Carl Lang et Lorrain de Saint-Affrique, témoins cités par la défense et le procès prenait parfois un air de réunion d'anciens du FN. ......(......)..... Devant les juges, le professeur de droit à l'université d'Assas Jean-Claude Martinez était plus volubile : "Je n'ai pas lu le livre de Fourest, ni La Princesse de Clèves", a déclaré l'universitaire au verbe haut et à l'accent du sud, qui a raconté en préambule son voyage depuis Kinshasa où il œuvre dans l'humanitaire. "Je ne lis pas de livre sur Marine Le Pen car elle est mal élevée et me manque de respect,comme on dit en banlieue", a ajouté l'auteur de Dieu et l'impôt (éd. Godefroy de Bouillon, 2001) qui aime à déconcerter son auditoire. Au sujet de Marine Le Pen et de Louis Aliot : "Après ce que j'ai fait pour les deux gosses, ils me font des procès !" Il a fait sourire la salle en appelant systématiquement Marine Le Pen "la gamine" : "Dire d'elle que c'est un animal politique, les bras m'en tombent (...) Un teckel aussi, c'est un animal !", a-t-il lancé entre autres devant une salle médusée. Sans être interrompu par la présidente, Mme Mongin, il a poursuivi ses critiques d'une Marine Le Pen aux "incisives de piranhas", qui, au Parlement européen, n'a travaillé "que 60 heures en cinq ans pour 500 000 euros ", ce qui, a-t-il assuré, "l'indigne". lire en entier sur : http://www.lemonde.f...r=EPR-32280552- :smile2:
  9. Alain Delon salue la progression du Front national Mercredi 09 octobre - 16:39 Alain Delon a apporté son soutien implicite au Front national dans une interview publiée mercredi 9 octobre par le quotidien suisse Le Matin. "Depuis des années, Le Pen père et fille se battent, mais ils se battent un peu seuls. Là, pour la première fois, ils ne sont plus seuls. Ils ont les Français avec eux. C'est important. Et que cela déborde sur Genève, c'est vachement important. Là-bas aussi il y a un ras-le-bol", estime l'acteur franco-suisse. "La poussée du MCG comme celle du Front national, c'est tout à fait édifiant, ajoute-t-il. Edifiant parce que les gens en ont marre qu'on leur parle comme on le fait. Ils veulent de l'action, ils veulent autre chose. Ils ont connu une France différente sous de Gaulle ou même Mitterrand. (...) Ça, je l'approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien." Selon l'acteur, ces partis seront capables de passer de la parole aux actes s'ils arrivent à avoir un électorat solide. Suite de l'article... Source: Le Monde
  10. infinis

    le fron national

    slt je voulais avoir votre avis sur la mentalité du NPA (Nouveau Partie Anticapitaliste) envers le FN (Front Nationale) et vice versa. Merci d'avance
  11. Carl Lang suspendu : "Le Front National est au service de Marine Le Pen" Lundi 17 novembre - 18:28 "Voilà une preuve supplémentaire que Jean-Marie Le Pen souhaite mettre le Front national au service des ambitions et des intérêts personnels et politiques de Marine Le Pen", dénonce Carl Lang alors qu'il pourrait se faire exclure du bureau politique du FN, à la demande de Jean-Marie Le Pen es couteaux sont à nouveau sortis au Front national. Son président Jean-Marie Le Pen vient d'obtenir du bureau exécutif du parti la suspension de Jean-Claude Martinez et de Carl Lang. Cadre historique du mouvement et député européen sortant dans la région du Nord-Ouest, ce dernier avait annoncé la semaine dernière qu'il présenterait, pour les européennes de juin 2009, sa propre liste contre Marine Le Pen, officiellement investie par le parti et qu'il accuse de vouloir "éliminer systématiquement tous ceux qui ne font pas acte d'allégeance à sa personne". Situation similaire pour Jean-Claude Martinez, qui compte proposer une liste dissidente dans la circonscription du Sud-Ouest contre Louis Aliot, un proche de la fille du président du FN. "Les cadres qui se sont solidarisés ou qui se solidariseraient avec ces candidatures" sont aussi concernés par cette suspension, précise le FN. Le bureau exécutif du parti a également décidé la convocation de "l'ensemble des protagonistes devant les instances disciplinaires et de conciliation du mouvement" et leur interdit "d'utiliser le nom du Front national, son logo et ses fichiers ou de se prévaloir de leur appartenance à celui-ci". Par Clément Daniez Suite de l'article... Source: lepoint.fr
  12. [ALGER- envoyée spéciale] — Désormais, ceux qui visiteront le Musée des moudjahidine d’Alger pourront contempler un objet d’un intérêt très particulier : un poignard nazi ayant appartenu à Jean-Marie Le Pen. La famille Moulay a décidé de le remettre au Musée des anciens combattants, à l’occasion du 60e anniversaire du 1er Novembre. C’était le vœu de son détenteur, Mohamed Cherif Moulay, mort le 28 avril 28 avril 2012, à Alger, d’une embolie pulmonaire, à l’âge de 67 ans. Le président d’honneur du Front national a perdu ce poignard dans la casbah d’Alger, il y a cinquante sept ans. Dans la nuit du 2 au 3 mars 1957, une patrouille d’une vingtaine de parachutistes conduite par un homme grand, fort et blond, que ses subordonnés appellent « mon lieutenant », fait irruption au domicile de la famille Moulay, (Le Monde du 4 mai 2002). Pendant plusieurs heures, le père, Ahmed, 42 ans, va être torturé sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme qui porte sa dernière-née dans les bras. On lui inflige le supplice de l’eau puis de l’électricité. Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il en mourra. ......................(...............................)...................................... Pendant quarante ans, Mohamed Cherif Moulay gardera l’arme à son domicile. Le poignard arrivera en France, début 2003, dans la valise de l’envoyée spéciale du Monde à Alger. Il jouera un rôle essentiel dans le procès que le président du Front national a intenté au journal pour « diffamation ». Le Pen perdra son procès. Il perdra également son appel et verra son pourvoi en cassation rejeté. Le poignard va rester plusieurs années à Paris, dans le coffre-fort de l’avocat du Monde, Me Baudelot. Il retournera en Algérie, quelques mois après la mort de Mohamed Cherif Moulay, de la même façon qu’il en était sorti : dans la valise de l’envoyée spéciale du Monde. En acier trempé, long de 25 cm et large de 2,5 cm, ce poignard est bel et bien une pièce de musée. Une pièce à conviction surtout. Il s’agit d’un couteau des Jeunesses hitlériennes fabriqué dans la Ruhr dans les années 1930. Sur le fourreau de ce poignard, on peut lire distinctement : « JM Le Pen, 1er REP ». source et en entier sur http://ldh-toulon.net/le-poignard-de-Le-Pen.html
  13. extraits En France, le nombre de migrants ne va pas en augmentant « En France, le flux entrant le plus important vient d’Afrique du Nord, en raison du réseau historique. Ceci étant, quand on le compare au reste du monde, on voit que c’est un flux d’intensité moyenne. Dans le même temps, l’Angleterre, l’Italie ou l’Espagne ont enregistré davantage d’arrivées. Quant aux migrants qui partent de France, il est peu surprenant de constater qu’ils partent plutôt pour d’autres pays d’Europe. Le constat est le même que pour le reste du monde. En France, les flux entrants et sortants sont à peu près stables depuis 1990. » La destination première des Africains n’est pas la France « En France, une part importante des migrants arrive d’Afrique. Comme l’Afrique subsaharienne est l’une des régions du monde où l’on attend encore un fort accroissement démographique, on pouvait penser que la France serait confrontée dans les années à venir à une vague migratoire venant de cette région. Or notre étude montre que les populations du sud du Sahara se déplacent en fait au sein de la région, vers les pays d’Afrique de l’ouest. L’explication plausible est que les personnes qui manquent de tout n’ont pas les ressources pour réaliser un déménagement en Europe. » en entier sur : http://rue89.nouvelobs.com/2014/04/08/voici-visualisation-cassera-idees-recues-limmigration-251335
  14. den18

    5 personnes du FN arrétés

    Dimanche 5 personne du front nationnal et sortant d'un meeting de Le Pen ont tabassé un jeune noir avec des injures sur sa couleur de peau.Des jeunes de 19 a 22ans et une dame de...70 ans.Ils ont été apréhendés tout les cinqs.
  15. Le nombre d'électeurs du FN est passé de 3 834 530 en 2007 pour Jean Marie Le Pen à 6 248 515. Ceci représente une énorme progression du vote frontiste, avec 40% d'électeurs en plus. Je trouve que ce chiffre est peu commenté dans les médias, que la progression du vote FN est trop sous-estimé.
  16. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/538316-presidentielle-sarkozy-est-le-seul-responsable-de-la-montee-du-fn.html
  17. Yves Bertrand : «Marine Le Pen est quelqu’un de respectable» 10.09.11 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] L'ancien patron des Renseignements Généraux de 1992 à 2004, Yves Bertrand, prend fait et cause pour Marine Le Pen, estimant qu'elle «est quelqu’un de respectable et elle devrait pouvoir participer pleinement au débat politique». Aujourd'hui à la retraite, âgé de 67 ans, Yves Bertrand se définit comme un «homme de droite» à tendance «chiraco-villepiniste», et se dit favorable à la réintégration du FN «dans la famille» de droite : «C’est un parti de droite (...) il faut en finir avec la diabolisation. Je suis favorable à l’introduction de la proportionnelle. Et si on ne le fait pas, il devrait y avoir des accords en cas de triangulaire. Si cela avait été le cas, la gauche ne dirigerait pas 21 régions sur 22», analyse-t-il. Suite de l'article... Source: Le Parisien
  18. Les électeurs FN sont plus nombreux à assumer leur vote 19/11/2011 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Si l'on excepte une légère baisse à la fin de l'été, les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen sont remarquablement stables depuis le printemps. Les baromètres mensuels des instituts de sondage concordent, même si les fourchettes dans lesquels ils situent la candidate sont plus ou moins larges. Chez CSA, par exemple, la présidente du Front national est créditée, depuis la mi-mai, de 16 % à 20 % des voix au premier tour de la présidentielle. A l'Ifop, son score varie entre 17 % et 21 % sur la même période. Chez Ipsos, les variations sont d'amplitude un peu plus faible : au cours des six derniers mois, jamais Mme Le Pen n'a dépassé les 19 %, jamais elle n'est descendue en-deçà de 16 %. Ces légères fluctuations ne doivent pas masquer l'essentiel : la candidate du FN se situe à des niveaux jamais atteints par son père. Début novembre 2001, Jean-Marie Le Pen était ainsi crédité de 6 % des voix par Ipsos, de 7 % par l'Ifop et de 8,5 % par CSA. Six mois plus tard, le 21 avril 2002, il obtenait 16,9 % des suffrages exprimés au premier tour de la présidentielle, un résultat qui lui avait permis de se qualifier au second tour. Autant que son score très élevé, c'est le caractère de plus en plus dicible du vote en faveur du FN qui frappe aujourd'hui les spécialistes des enquêtes d'opinion. Mesurer les intentions de vote de l'extrême droite a en effet longtemps été un casse-tête. Les sondeurs s'en rendaient compte de la façon suivante : quand ils demandaient aux personnes interrogées pour qui elles avaient voté aux scrutins précédents, celles qui admettaient avoir voté pour un candidat du FN étaient beaucoup moins nombreuses que celles qui avaient effectivement fait ce choix. D'où la nécessité d'opérer d'importants "redressements". Aujourd'hui, le travail des sondeurs est plus simple. "La dicibilité du vote FN est telle que nous n'avons quasiment plus besoin de le redresser", reconnaît Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion à l'Ifop. Ce phénomène remonte à fin 2010-début 2011. "Depuis cette période, qui correspond à l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN, nous constatons un double phénomène : non seulement les gens sont de plus en plus nombreux à dire qu'ils voteront pour le FN, mais ils n'hésitent plus à admettre qu'ils ont fait un tel choix dans le passé. De sorte que les redressements que nous appliquons à Marine Le Pen sont devenus comparables à ceux que nous appliquons aux autres candidats", explique Yves-Marie Cann, directeur d'études chez CSA. LE VOTE DU FN S'EST DÉDIABOLISÉ En devenant plus dicible, le vote en faveur du FN ne s'est pas seulement banalisé. Il s'est aussi dédiabolisé. C'est ce que constate Jean-Daniel Lévy, directeur du département opinion chez Harris Interactive. "Que de plus en plus d'électeurs disent qu'ils voteront pour Marine Le Pen est une chose. Mais il y a un phénomène qui est aujourd'hui encore plus frappant : quand on précise aux personnes interrogées qu'elles risquent, ce faisant, d'empêcher François Hollande ou Nicolas Sarkozy de se qualifier au second tour, moins d'une sur cinq se dit prête à reconsidérer son choix." Ce qui signifie que les électeurs du FN n'assument pas seulement leur vote, mais aussi ses éventuelles conséquences. La question est désormais de savoir quelle est la marge de progression de Mme Le Pen. Nul, aujourd'hui, ne se risque à faire de pronostic. Reste que "l'histoire a souvent montré que c'est dans la dernière ligne droite avant un scrutin que Jean-Marie Le Pen progressait le plus", rappelle Jérôme Fourquet. Si le même scénario se répète pour sa fille, c'est bien au-delà de 16 % à 20 % qu'elle se situera au soir du 22 avril 2012. L'article Source: Le Monde
  19. "Je suis d'origine algérienne et je ne suis pas d'accord avec certains discours de certains responsables du FN dans mon département." Nadia Portheault, candidate FN à Saint-Alban (Haute-Garonne), jette l'éponge, révèle La Voix du Midi mardi 5 novembre. En cause, selon l'hebdomadaire, "un manque de soutien logistique de la part de son parti mais surtout des propos racistes entendus au sein de la base militante du FN de Haute-Garonne". Nadia Portheault avait été investie tête de liste dans cette commune de 6 000 habitants. Cette mère de famille a écrit un courrier à Marine Le Pen et Serge Laroze, président départemental du FN 31, pour les informer du retrait de sa candidature, précise La Voix du Midi. Selon le journal, elle a également rendu sa carte d'adhérente, tout comme son mari. "Décalage entre le discours de Marine et celui de la base" "Nous constatons qu'il y a un décalage entre le discours de Marine et celui de la base militante, souligne la jeune femme. Cette ambiguïté permanente, entre la vitrine et une arrière-boutique spécialisée dans les blagues vaseuses sur les Arabes et les homos, n’était plus supportable." "Je voulais être candidate sous mon nom de jeune fille, Djelida, poursuit-elle. On m'a vivement conseillé de privilégier mon nom d'épouse, allant même jusqu'à me dire que mon prénom était déjà presque un handicap." Elle se serait même entendue dire par un cadre du FN 31 : "Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four…" Nadia Portheault n'est pas la première candidate FN à démissionner après avoir constaté un décalage entre le discours de la présidente du parti et celui de la base militante. Benoît Girard, deux fois candidat frontiste dans les Ardennes (aux cantonales en 2011 et aux législatives en 2012) a démissionné à deux reprises. "Je me suis senti mal à l'aise face à certaines attitudes xénophobes, voire racistes (...). J'ai pensé, peut-être naïvement, que l'arrivée de Marine Le Pen à la présidence allait me permettre de faire exister une ligne différente, plus républicaine et plus sociale, orientée vers une ligne de réconciliation nationale que je souhaitais défendre…" expliquait-il en 2011 dans les colonnes de L'Union. Un an plus tard, il constate que "le vote FN [procède] beaucoup plus d'un réflexe 'anti-immigré' que d'une aspiration collective à sortir d'un système socio-économique vécu par beaucoup comme une donnée imperméable au questionnement". source : "]http://www.francetvinfo.fr/elections/municipales/municipales-une-candidate-fn-choquee-par-des-propos-racistes-jette-l-eponge_451382.html#xtor=RSS-3-[]
  20. Sans afficher une sympathie quelquonque pour aucun parti , quelqu'il soit . Sans adhérer aux préceptes de ce parti , en "parti-culier" , il faut se rendre à une terrible évidence . Une terrible certitude . Le Front National est considéré à tord comme un parti parmis les autres partis français . C'est une très grave erreur . Une regrettable erreur . Le Front National est le parti qui se débarrassera de tous les autres . Le Front National supprimera tous les autres partis (et leurs dirigeants) . Le Front National le fera avec un fanatisme mortel et suicidaire . Il n'a donc , dors et déjà , plus rien à perdre . Marine Le Pen est , contrairement à son père , une "machine" implacable . Un carnassier . C'est inéluctable . Irréversible . C'est écrit ... Déjà 27% ... Le deuxième tour des élctions de 2012 sera une raclée historique pour la France . Les partis de Gauche et les partis de Droite se sont donnés tant de peine , depuis tant d'années , pour qu'il en soit ainsi ! Ce n'est plus de la connivence , c'est de la complicité ... Une conspiration ?
  21. Depuis quelques temps un nombre croissant d'intellectuels de grande valeur mettent au jour et dénoncent ce que nous étions nombreux à remarquer sans le nommer : le gauchisme culturel. Ainsi en va-t-il par exemple de Jean-Pierre Le Goff, philosophe, écrivain et sociologue, gauchiste de la première heure et très actif au moment de mai 68, qui déplore la tournure et les choix déraisonnables pris par une certaine partie de la gauche qu'il appelle la gauche moraliste. Quand le Front national prospère sur l'aveuglement d'une gauche bien-pensante
  22. TOI NON PLUS TU N' AS PAS CHANGÉ................. ""invitée par le FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite, la présidente du FN était à Vienne ce vendredi. Elle a rencontré le leader de cette formation et a participé au bal d'une corporation pangermaniste. En peine campagne présidentielle, la présidente du FN a répondu à une invitation du FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite. Ce vendredi, Marine Le Pen a rencontré Martin Graf, la personnalité d'extrême-droite qui occupe actuellement les plus hautes fonctions au coeur d'un État européen: ce député du FPÖ, le parti de la liberté, est depuis 2008 vice-président du Parlement autrichien. Le positionnement du FPÖ Créditée de 26% des intentions de vote aux élections législatives de 2013, cette formation en pleine expansion a opéré depuis 2005 une mue idéologique radicale. En juin 2011, elle a modifié son programme pour inscrire l'Autriche dans une "communauté culturelle allemande". La référence nazie, assumée, avait été gommée par Jörg Haider en 1997. Martin Graf est un idéologue, le chef de file de l'aile la plus dure de l'extrême-droite autrichienne. Il est membre d'Olympia , une "Burschenschaft", corporation secrète interdite aux juifs et aux femmes dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société, par des biais détournés, des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes. Ils pratiquent le duel au sabre dans les caves des beaux quartiers de Vienne et se reconnaissent entre eux à la balafre qu'ils se doivent d'exhiber sur une joue. Ce vendredi soir, Martin Graf a emmené Marine Le Pen valser au bal traditionnel de ces corporations, une réception fermée à la presse où, chaque année, sont ovationnés des négationnistes. L'information a été confirmée par téléphone à L'Express par l'attaché de presse de Martin Graf. Marine Le Pen était avec le numéro 2 du FN Louis Aliot. Entre 3000 et 5000 manifestants étaient rassemblés devant les portes du bâtiment pour dénoncer le bal. Et elle a dîné avec le numéro 1 du FPÖ, Heinz-Christian Strache. "" ....(....)..... lire en entier sur : http://www.lexpress....es_1076264.html Je me pose un tas de question dont : comment, elle qui tente plus ou moins bien de rendre présentable ce parti fondé par des vieux fachos ( WSS, LVF, Milice, ordre nouveau, OAS, etc...), a t' elle pu faire une telle connerie ?????? MERCI À BEHÉMOTH POUR : -http://www.europe-israel.org/2012/01/pourquoi-marine-le-pen-dansait-elle-au-bal-des-neo-nazis-a-vienne-le-jour-de-celebration-de-la-shoah/
  23. Tout est dans le titre! Allez, à vos claviers, je sens qu'on va bien rigoler :D
  24. La suite ici : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/04/08/la-ligue-des-droits-de-l-homme-privee-de-local-par-le-maire-fn-de-henin-beaumont_4397373_823448.html Source leMonde.fr
  25. Le FN plus populaire que jamais « La marque est historique » ... Le Front National va bien, merci pour lui. Sous la houlette de Marine Le Pen, le parti d'extrême droite gagne du terrain à en croire le baromètre annuel de TNS-Sofres réalisé pour France Info/Le Monde/Canal+. 32% des 1.012 personnes représentatives de l'ensemble de la population âgées de 18 ans et plus interrogées selon la méthode des quotas se disent ainsi tout à fait (6%) ou assez (26%) d'accord avec les idées du FN, un chiffre en hausse d'un point sur un an. La marque est historique, puisqu'il fallait remonter à octobre 1991 pour trouver trace d'une adhésion pareille. En mai 2002, année de la présence de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle, l'adhésion aux idées frontistes des Français était de l'ordre de 28% alors qu'elle a gagné 14 points depuis 2010. Pour Emmanuel Rivière, directeur du département Opinion chez TNS-Sofres interrogé par l'AFP, "ce qui est frappant, c'est qu'il n'y a pas de décrue post-électorale", comme cela avait pu être observé en 1995 et 2002. Preuve de sa popularité grandissante, le FN ne "représente un danger pour la démocratie" qu'aux yeux de 47% de sondés (-6), passant pour la première fois sous la barre des 50%. Les sympathisants UMP, eux, ne sont que 39% à considérer le parti fondé en 1972 comme un danger quand ils sont 40%, contre 35% des sondés, à le considérer comme "un parti qui a la capacité de participer à un gouvernement", un chiffre en hausse de dix points sur deux ans. Suite de l'article... Source: Metro Marine Le Pen : 51% des Français pensent que la présidente du FN sera au second tour de la présidentielle en 2017...
×