Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'salariés'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

32 résultats trouvés

  1. Les WC imaginés par une société britannique empêcheraient de rester assis plus de cinq minutes sans avoir mal aux jambes : Cette position n’est pas dangereuse pour l’organisme, assure le fondateur de StandardToilet, Mahabir Gill. Elle provoque des douleurs similaires aux exercices musculaires comme les squats. « Treize degrés, ce n’est pas trop gênant mais ça suffit pour vous donner envie de vous relever rapidement », explique l’entrepreneur. SOURCE C'est pas gentil ça !
  2. Bonjour, Cela se passe à Leulinghem, dans le Pas-de-Calais (Hauts-de-France). Chez Sodiboissons, un distributeur indépendant auprès des cafés et restaurants de la région, les salariés ont le sourire. La direction de l'entreprise leur a annoncé qu'elle leur verserait cette année une prime de Noël s'élevant à 750 euros. Et ce en plus de la prime d'intéressement et du treizième mois que chaque employé reçoit également chaque année. L'an passé, les salariés avaient déjà bénéficié de cette prime de Noël, qui s'élevait alors à 600 euros. La reconduction du dispositif n'est donc pas la seule chose appréciée par les travailleurs : l'augmentation de la prime est également la bienvenue. (...) La chargée de l'administration des ventes de Sodiboissons estime que par ce geste, les salariés se sentent "récompensés de (leur) travail", et cela leur donne envie de davantage s'investir dans leur travail. "J'ai travaillé dans d'autres entreprises, mais ici, l'humain est déterminant. Il n'y a pas de différence, tout le monde a la même récompense, ça nous soude". Article entier Bravo à cette entreprise qui récompense ses employés. Un partage plus équitable des gains, c'est motivant !
  3. Bonjour, Dans le cadre de mon master je mène une étude sur l'innovation au travail. Pour celà j'aurai besoin d'encore 150 participations (sur500) pour commencer mes analyses statistiques. Votre participation m'est donc très importante et me permettra de valider mon année. Le questionnaire est totalement anonyme, confidentiel et sécurisé. Ca prend max 10 min et ca m'aiderait énormement; Merci a toutes les personnes qui prendront le temps d'y participer et un grand MERCI a toutes celles qui le partageront. Je néglige aucune participations chaque réponses compte, il suffit d'avoir une expérience professionnelle et d'avoir un supérieur hiérarchique. Merci d'aller jusqu'au bout pour l'enregistrement de vos réponses. (la première partie étant la plus longue, le reste se fait rapidement..)https://ceres.parisdescartes.fr/index.php/77132?lang=fr&fbclid=IwAR3ZJ9eZ-8Y2s718JcGZ6zDxSckgGhDX7jUkGVabtbvrN0neDPe_u23Iggo
  4. La startup Jubiwee a développé une solution permettant de sonder les employés à intervalles réguliers sans attendre le fameux entretien saisonnier... Et si les échanges entre managers et collaborateurs étaient facilités par une application ? C'est le pari de Jubiwee, un outil créé par une start-up qui vient de lever 700.000 euros auprès de plusieurs investisseurs, dont un certain Xavier Niel, rapporte Challenges ce vendredi. Source et suite de l'article
  5. Une étude souligne la disparité du niveau de stress suivant les secteurs d'activité, et précise les facteurs qui génèrent de l'anxiété. En cause : le manque de temps ou d'autonomie, mais aussi l'impolitesse ou encore le sentiment d'inutilité. Appuyer là où cela fait mal. Le cabinet Stimulus, spécialisé dans les thèmes du bien-être au travail, publie une étude sur les niveaux de stress des Français salariés, et les facteurs qui en sont responsables. Source et suite de l'article
  6. Rhône : un patron généreux reverse 1,6 million d’euros à ses salariés À l'occasion des 25 ans de son entreprise, un patron a fait un geste que ses salariés ne sont pas près d'oublier. Jean-Louis Brissaud, PDG de Starterre, basé à Saint-Fons, près de Lyon dans le Rhône, a distribué 1,6 million d'euros à ses employés, a rapporté jeudi 20 Minutes. Des primes de 500 à 35.000 euros. Cette somme, qui correspond aux bénéfices cumulés de l'année 2017, va être distribuée à la centaine de salariés qui travaillent au sein de Starterre en fonction de l'ancienneté de chacun. (...) Source et suite de l'article
  7. chouki

    Jour de carence

    Je viens de lire une interview de Maryse Lebranchu dont je reproduis un extrait : Pourquoi supprimer le jour de carence des fonctionnaires ? Cette mesure est injuste, inutile et inefficace. Elle est humiliante pour les agents. Le gouvernement proposera de l’abroger par la prochaine loi de Finances. La droite en avait fait un tract politique en arguant de la comparaison avec le privé, mais cela n’a aucun sens, car les jours de carence d’une large majorité de salariés y sont pris en charge par les employeurs. dans le privé on a en cas d'arrêt maladie 4 jours de carences alors que dans le public il n'y qu'une journée de carence. Si comme le dit Maryse Lebranchu, ces jours de carences sont pris en charge par les employeurs dans le prive, pourquoi l'état ne prend pas en charge cette journée de carence des fonctionnaires.. et surtout il faudrait informer cette dame que bon nombre d'employeurs ne prennent pas en charge ces 4 jours de carences et que de fait en cas d'arrêt maladie, bon nombre de salariés du privé perdent de fait 4 jours de salaire Ce que j'aimerais savoir c'est combien d'entre nous ont vraiment eu leurs jours de carences pris en charge par leur employeurs autre question qui me trotte dans la tête : pourquoi les salariés du privé ne sont pas traités de la même manière que les salariés du publique et si l'on supprime le jour de carence des fonctionnaires pourquoi ne pas faire de même dans le privé..
  8. extrait : Les machines de l’autogestion ont été mises en route ! Après 3 jours d’intense mobilisation, l’usine de Vio.Me. a commencé la production sous contrôle ouvrier, aujourd’hui dans la matinée ! Il s’agit de la première expérience d’autogestion industrielle dans une Grèce frappée par la crise, et les travailleurs de Vio.Me. sont convaincus que cela ne sera là que le premier de toute une série d’efforts de ce type. La manifestation a été massive et dynamique La mobilisation a débuté par une grande assemblée des travailleurs et des organisations et individus solidaires dans un théâtre du centre-ville le dimanche soir. A cette occasion, la ligne de conduite de l’action du mouvement de solidarité a été discutée, et tout le monde a eu la possibilité de prendre le micro et d’exprimer son opinion sur la lutte des travailleurs. .....(.....)..... Les travailleurs de Vio.Me. sont déjà à la recherche de nouveaux produits d’entretien, à base de composants non toxiques et écologiques, convenables pour un usage domestique. L’usine fabrique des matériaux de construction de qualité (mortiers, plâtres, colle à carrelage et matériaux de jointement, enduits imperméables, etc.) et les travailleurs savent très bien comment améliorer la qualité tout en réduisant encore plus les coûts de production et donc les prix. Le défi consiste maintenant à trouver un marché pour ces matériaux, qui sont malheureusement trop volumineux pour être transportés sur de longues distances, et devraient être vendu en Grèce ou les pays voisins des Balkans. à lire en entier sur le site : http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1305
  9. Salariés mieux payés, entreprises moins imposées : les recettes d'Obama pour doper l'économie américaine Relever le salaire minimum, créer des instituts industriels, passer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, réduire l'impôt sur les sociétés... telle est la recette de Barack Obama pour une reprise économique réussie aux Etats-Unis. Le Vieux Continent s'est invité hier dans le discours de Barack Obama sur l'état de l'Union. Le président américain a en effet donné mardi le coup d'envoi de négociations d'envergure entre les Etats-Unis et l'Union européenne, qui pourraient aboutir à la création d'une des principales zones de libre-échange dans le monde. "Nous allons lancer des discussions sur un accord transatlantique global sur le commerce et l'investissement avec l'Union européenne parce qu'un commerce libre et équitable de part et d'autre de l'Atlantique soutiendra des millions d'emplois américains bien payés", a-t-il déclaré. Cela fait plusieurs années qu'un accord de libre-échange américano-européen est évoqué. Récemment, la chancelière allemande Angela Merkel avait appelé à accélérer le processus et relevé l'existence de "signaux positifs" aux Etats-Unis. Priorité à l'emploi Par ailleurs, en matière d'emploi, Barack Obama a fait 5 propositions principales : • Relever d'ici à fin 2015 le salaire horaire minimum de 7,25 dollars à 9 dollars. Faire en sorte que l'évolution du salaire minimum suive celle de l'inflation. • Consacrer un milliard de dollars à la création d'un réseau de 15 instituts industriels à travers le pays. Trois vont être créés dès 2013 par le biais des ministères de l'Energie et de la Défense avec la contribution de lycées, d'universités et d'entreprises privées. • Investir 50 milliards de dollars dans des dépenses d'infrastructure, dont 40 milliards pour une réfection d'urgence des ponts les plus fragiles. • Demander au Congrès de soutenir un programme de 15 milliards de dollars dans le secteur du bâtiment pour réhabiliter ou détruire les logements saisis ou vacants. • Renforcer les exportations par le biais de négociations commerciales avec l'Union européenne et la conclusion d'un partenariat transpacifique. Développer le crédit d'impôt en R&D Lire la suite (La Tribune).
  10. Les conditions de travail, cause principale de l'absentéisme PARIS - Chaque semaine près de 680.000 personnes sont absentes de leur emploi au moins une journée pour raison de santé (3,6% des salariés), les conditions de travail étant la cause principale de l'absentéisme, selon une étude publiée mardi par la Dares. Menée sur la période 2003-2011, l'étude de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (qui dépend du ministère du Travail) met en lumière l'absentéisme en fonction de différents facteurs comme la nature du contrat de travail, l'âge et le sexe, la catégorie socioprofessionnelle ou le secteur d'activité. Le facteur le plus déterminant est toutefois l'exposition aux contraintes physiques et psychosociales. L'absentéisme atteint 5,5% des salariés soumis à au moins trois contraintes physiques (exposition aux poussières, produits dangereux, port de charges lourdes, bruit, vibrations etc), contre 2,5% chez ceux qui ne connaissent pas ces contraintes. La différence est encore plus grande et monte à 7,5% parmi ceux ou celles qui sont exposés à des contraintes psychosociales (obligation de se dépêcher pour accomplir son travail, exposition à des agressions physiques ou verbales, ou à du harcèlement, risques d'accident, etc). Les catégories sociales dans le bas de la hiérarchie étant davantage soumises à ces contraintes, il ressort que le taux d'absentéisme pour maladie monte à 4,5% chez les ouvriers alors qu'il n'est que de 1,6% pour les cadres. L'absentéisme est également plus ou moins élevé suivant que l'emploi est stable ou non. Ainsi il se situe au dessus de la moyenne chez les fonctionnaires (3,9%) et chez les salariés disposant d'un CDI de plus d'un an (3,7%) alors qu'il n'est que de 2,6% parmi les contrats précaires (CDD, intérim), et ce quelle que soit la catégorie professionnelle. L'âge est un facteur aggravant d'abstentéisme, la tranche la plus exposée étant celle des 55-59 ans (5,4%). Chez les plus de 60 ans les absences diminuent (4,7%), une fraction importante des ouvriers dont la santé est la plus dégradée ayant déjà quitté le marché du travail, note la Dares. Les femmes ont un taux d'abstentéisme plus élevé (4,1%) que les hommes (3,1%) mais leurs absences, plus nombreuses dans la tranche d'âge 25-34 ans, sont souvent dues à la santé de leurs enfants. Source.
  11. Que faire si vous êtes contrôlé ? Arrêté ? Accusé ? Ou fiché ? Le « Guide pour le manifestant arrêté » vous livre tous les conseils utiles, depuis la fouille au corps jusqu’à l’appel de l’avocat, en passant par un numéro à composer si vous êtes témoin d’un abus. Réédition Edité par le syndicat de la magistrature, syndicat professionnel de magistrats français, et paru la première fois en avril 2005, le guide est réédité actualisé en 2013. Avec ces 4 chapitres : contrôle, arrestation, accusation et fichage, il alterne des conseils, des focus sur des situations précises et la présentation des droits auxquels peuvent prétendre les militants. Mais le Syndicat de la magistrature rappelle que le guide « n’a pas vocation à se substituer aux conseils des professionnels du droit intervenant dans le cadre de la procédure pénale. Il n’a d’autre ambition que d’exposer les droits et devoirs des citoyens et de la puissance publique dans l’une des expressions majeures de la démocratie que constitue la manifestation ». Une version PDF est consultable sur le site du Syndicat de la Magistrature. SOURCE : http://www.streetpress.com/news/84115-le-guide-du-manifestant-arrete-reedite
  12. Bonjour, Les téléopérateurs de Téléperformance à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, sont contraints de demander par mail l'autorisation de prendre une pause, même pour aller aux toilettes, a dénoncé mercredi Thierry Godec, délégué CFDT de l'entreprise. Cette obligation, qui concerne quelque 200 des 400 salariés du site, est la conséquence de la mise en service mercredi d'un logiciel de « gestion de flux des appels » baptisé CAV (centre appel virtuel) à la demande d'un client, SFR-Numericable, a expliqué Thierry Godec. Les téléopérateurs travaillant pour d'autres clients ne sont pas concernés par ce logiciel. « Ce logiciel oblige en fait les téléconseillers à travailler plus vite, car il limite le temps dont ils disposent, par exemple pour historiser l'appel qu'ils viennent d'avoir », a déploré le syndicaliste. Avec ce nouveau logiciel, le téléopérateur qui désire une pause dans les appels avec les clients doit désormais demander par mail l'autorisation. Et qu'il s'agisse d'un motif professionnel pour entrer des informations ou privé, c'est le destinataire, le responsable d'équipe, son binôme ou encore celui appelé le « vigiste » qui est appelé à donner son aval. Ou non. Suite & source (Voilà ce qui s'appelle de la "gestion des fluxs" ! Et ça risque d'être chaud les jours de gastro)
  13. Les salariés étrangers à bas salaires déferlent en France Le nombre de salariés à bas salaires venus de l'Union européenne pour travailler en France aurait été multiplié par près de dix à 300.000, selon une note du ministère du Travail, citée par Le Parisien-Aujourd'hui-en-France. Le bâtiment fait partie des principaux secteurs qui emploient ces salariés «low cost» Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP En pleine crise du marché du travail, la polémique sur le recrutement des salariés étrangers «low-cost» refait surface. Selon une note confidentielle du ministère du Travail révélée par Le Parisien-Aujourd'hui-en-France, le nombre de ces employés aurait été multiplié par dix en quatre ans. De près de 30.000 en 2006, il est compris entre 220.000 et 330.000 en 2010. Et aurait même augmenté de 15% en 2011. «C'est un phénomène qui est connu, qui est extrêmement présent, notamment dans le bâtiment et dans les départements frontaliers, comme le Nord, et c'est un phénomène qui est illégal», a réagi ce mardi matin sur France 2 le ministre du Travail, Michel Sapin . De son côté, la Fédération française du bâtiment (FFB) ne confirme n'infirme ces chiffres qui selon elle, «ne sont pas absurdes». «En Alsace, par exemple, les employés à bas salaires représentent 25% de l'ensemble des salariés du bâtiment», affirme Didier Ridoret, président de la FFB. Depuis un décret de 2007, le recours à des entreprises étrangères prestataires de services installées dans d'autres pays de l'Union européenne est légal en France. Mais celles-ci doivent respecter le droit du travail français, en matière notamment de rémunérations, ce qui est loin d'être le cas selon les syndicats. «Le problème, c'est que nous constatons de nombreuses fraudes», explique Alexandra Rettien de la CFDT Construction, citée par Le Parisien. «Être payé au smic polonais (336 euros en Pologne contre 1398 euros pour la France, ndlr) sur le territoire français, c'est illégal. Ça existe parce qu'il y a aussi des voleurs de pommes qui existent, qui sont poursuivis et qui sont ensuite jugés et condamnés», ajoute Michel Sapin. Lire la suite.
  14. EDF: La facture d'électricité des salariés revue à la hausse Lundi 28 Février - 11:20 Le groupe pourrait revoir les prix préférentiels accordés à ses agents... L'idée n'est pas nouvelle mais la direction d'EDF l'a remise au goût du jour. Elle réfléchirait à relever le tarif préférentiel dont bénéficient les salariés du groupe, selon des informations publiées lundi par Le Figaro. Mais le sujet est ... Suite de l'article Source: e24
  15. La justice interdit la mise en concurrence permanente des salariés Jeudi 06 septembre - 23:38 La Caisse d'Epargne de Rhône-Alpes Sud appliquait la méthode du "benchmark", qui consiste à évaluer en permanence les salariés les uns par rapport aux autres. Un système dangereux, a tranché le tribunal. La Caisse d'Epargne Rhône-Alpes Sud (CERA) ne pourra plus mettre en permanence ses salariés en concurrence. C'est pourtant ce que lui permettait, depuis fin 2007, son organisation du travail fondée sur le "benchmark", un système de gestion des performances des salariés où les salariés sont évalués continuellement les uns par rapport aux autres, au sein de chaque agence mais aussi des agences entre elles. Une méthode qui compromet "gravement" leur santé, a jugé le tribunal de grande instance de Lyon. C'est le syndicat SUD du groupe Banque populaire-Caisse d'Epargne (BPCE) qui avait saisi la justice en mars 2011, en dénonçant la "véritable terreur" que faisait régner le "benchmark". Le tribunal l'a suivi, estimant que "l'organisation collective de travail basée sur le benchmark compromet gravement la santé des salariés", ce qui contrevient au Code du travail. [...] La direction affirmait "qu'il n'y a pas de lien de causalité entre le benchmark et les risques psychosociaux". Le tribunal pense le contraire: avec ce système, "le seul objectif qui existe est de faire mieux que les autres" et "tout est remis en question chaque jour, ce qui crée un stress permanent". Des médecins du travail, des assistantes sociales et l'inspection du travail avaient d'ailleurs alerté la direction sur ces risques. Suite de l'article... Source: L'Express
  16. Au moins 7% des entreprises ont recours au travail au noir Jeudi 02 Août - 11:52 Pendant plusieurs mois, l'Urssaf a effectué des contrôles aléatoires dans plus de 4.000 entreprises comptant au total près de 13.000 salariés. L'organisme a ainsi pu mesurer l'ampleur du travail illégal : selon ses constatations, publiées ce matin dans les Echos, 7.3% des entreprises frauderaient "en ne déclarant pas un employé ou en ne déclarant pas la totalité de son activité". Un chiffre sans aucun doute sous-évalué. Tout d'abord parce que l'Urssaf a exclu de son enquête le BTP, où le travail au noir est pourtant très présent, faute d'avoir pu produire des statistiques fiables (...) L'enquête de l'Urssaf permet en tout cas d'identifier les secteurs d'activité qui fraudent le plus. En tête, l'hôtellerie-restauration, où presque 6% des employés ne sont pas déclarés. Viennent ensuite le commerce de détail alimentaire, la coiffure/esthétique, les activités juridiques et l'immobilier. En revanche, la banque, les assurances, la santé ou encore l'industrie figurent parmi les bons élèves, avec un recours pratiquement nul au travail illégal. Du côté des salariés, ce sont les moins de 18 ans et surtout les plus de 60 ans qui sont les premiers concernés. Un cinquième des séniors seraient ainsi payés partiellement ou totalement au noir. Suite de l'article... Source: France Info
  17. Malgré la propagande, le FHAINE n' est pas pour nous, les salariés !!!!! à lire : FN, le pire ennemi des salarié-e-s mar, 01/03/2011 - 01:48 | Anonyme L’association VISA vient de publier une brochure intitulée : « FN, le pire ennemi des salarié-e-s » Son but est d’aider les militants syndicaux à expliquer et démonter le discours du FN qui trompe les salarié-e-s au moment où ces derniers, fragilisé-e-s par la crise, le chômage, la précarité... peuvent facilement se faire piéger (19 % des ouvriers et 16 % des chômeurs ont voté FN aux régionales de 2010 !). Alors qu’il prétend défendre les salarié-e-s, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement antisocial et particulièrement régressif. Cette brochure décrypte le programme du FN sur ces thèmes et livre aux militants syndicaux des arguments pour combattre les idées d’extrême droite sur leur lieu de travail. - Cette brochure est gratuite. Deux exemplaires peuvent être envoyés sur simple indication de votre adresse postale à (Les frais d'envoi sont pris en charge par une structure syndicale membre de VISA). Pour un envoi plus important, il sera demandé une participation aux frais. - Elle est aussi 'feuilletable' en ligne. | """ Je vous conseille de lire aussi ces liens : - http://www.politique.net/2007122602-enquete-sur-la-fortune-de-le-pen.htm - http://tempspresents.wordpress.com/2010/04/25/sylvain-crepon-tournant-anti-capitaliste-du-front-national/ - http://www.forumfr.com/sujet395427-le-pen-l-argent-la-suisse-une-belle-histoire-d-amour.html -http://iresmo.jimdo.com/2011/01/30/le-fn-permanences-et-mutations-d-un-parti-d-extr%C3%AAme-droite/ - Voir « Pourquoi la CGT combat l’extrême droite », 
Note économique, nº 108, mars 2007. -http://dailleursnoussommesdici.org/2011/05/immigres-une-boite-a-outils-pour-repondre-a-marine-le-pen-et-nicolas-sarkozy-11-mai-2011-par-carine-fouteau/ etc............. Au royaume des aveugles, un borgne était roi !!!!!!!!!!
  18. La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Jeudi 25 octobre - 20:06 La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Selon Marc Ladreit de Lacharrière, patron de l'agence de notation Fitch, la France est le pays de l'OCDE où l'on travaille le moins, à cause des 35 heures, des RTT et de l'âge de la retraite. Vrai ou faux ? Faux. Marc Ladreit de Lacharrièe s'appuie sur la durée légale (ou conventionnelle) du travail en France : 35 heures. Mais ce n'est pas le reflet de la réalité. Il faut plutôt s'appuyer sur la durée effective du travail, celle déclarée par les salariés. En France, ce sont les résultats de l'Enquête Emploi, et en Europe, de l'Enquête sur les forces de travail. Et ces chiffres bousculent quelque peu les idées reçues sur les salariés français "tire-au-flanc". Avec un peu plus de 41 heures de travail effectif par semaine pour un temps plein, le salarié français travaille certes moins qu'un Américain, mais presqu'autant qu'un Allemand (un peu moins de 42 heures), et plus qu'un Danois (moins de 39 heures). "L'Europe continentale a des durées annuelles de travail assez faibles par rapport aux pays anglo-saxons qui ont notamment moins de congés [...] Mais on n'est pas parmi les pays qui travaillent le moins", corrige Christine Erhel, chercheuse au Centre d'étude de l'emploi. La France se situe dans la moyenne des pays européens et de l'OCDE (voir le document ci-dessous), mais pas en bas de tableau. Allons plus loin en intégrant les temps partiels : cela permet d'avoir une photographie encore plus fidèle de la distribution du travail. En France, les temps partiels ont une durée moyenne plus longue que dans les autres pays européens : 23 heures en moyenne dans l'Hexagone, contre 18 heures en Allemagne. En prenant en compte les temps pleins et les temps partiels, la durée effective moyenne du travail en France s'établit à 38 heures, c'est-à-dire au-dessus de la moyenne européenne. En Allemagne : 35 heures et 30 minutes, 30h30 aux Pays-Bas. La France a donc une distribution plus égalitaire de la durée du travail, selon Christine Erhel : "On a plus de gens qui travaillent un peu moins longtemps, mais qui sont à temps plein, et moins de gens à temps partiel. Suite de l'article... Source: France Info
  19. Bonjour, Je ne sais pas si mon post a sa place ici, n'hésitez pas à le supprimer si ce n'est pas le cas! Je suis étudiante en psychologie du travail, et dans mes recherches je m'intéresse à votre ressenti général par rapport au travail. Je recherche donc des travailleurs! Pouvez-vous prendre 10 minutes de votre temps afin de remplir mon questionnaire? La passation est évidement anonyme et les résultats issus de cette recherche permettront d'améliorer les dispositifs proposés aux salariés dans l'accompagnement de leur carrière professionnelle avec comme objectif majeur d'améliorer la qualité de vie au travail. Il me faut beaucoup de réponses pour qu'il soit représentatif ! En vous remerciant pour ces 10 minutes que vous m'accordez. https://goo.gl/forms/OcOlWcVXGLl3nvTW2
  20. Les dommages versés aux ex-salariés seraient un frein à l'embauche Samedi 07 Juillet - 23:44 Laurence Parisot souhaite discuter avec les syndicats d'un plafonnement des dommages et intérêts accordés par les tribunaux aux anciens salariés de petites entreprises, déclare-t-elle dans un entretien au Journal du dimanche. La présidente du Medef tient ces propos à la veille de l'ouverture de la grande conférence sociale qui doit permettre de lancer, en concertation avec le patronat et les syndicats, les premiers grands chantiers du quinquennat de François Hollande. «Je veux (...) discuter avec les syndicats du plafonnement des dommages et intérêts accordés par les tribunaux aux ex-salariés de Petites et moyennes entreprises (PME) et très petites entreprises (TPE)», déclare Laurence Parisot ... «Un frein majeur à l'embauche» «Lorsqu'ils atteignent des montants qui vont jusqu'à deux ans de salaire, voire plus, ils mettent en péril la survie des petites entreprises. Ce risque est un frein majeur à l'embauche», ajoute-t-elle. Suite de l'article... Source: 20 Minutes
  21. Des gendarmes jouent les gros bras ... Vendredi 14 septembre - 21:47 Deux gendarmes sont en garde à vue à Montpellier. Ils auraient joué les "gros bras" pour le compte d'un concessionnaire automobile de la région, qui avait fait appel à eux pour forcer trois de ses salariés à démissionner. La scène se passe le 31 août 2010 dans le bureau d'un concessionnaire automobile au Crès, près de Montpellier : le patron convoque trois salariés, chacun à leur tour. Il veut leur faire signer une lettre de démission, contre leur gré. Et pour mettre un peu plus la pression, il s'est entouré de deux "gros bras" : ce sont eux qui sont chargés de faire peur aux employés, avec des menaces du type "Si tu ne signes pas ta démission, on te casse les genoux avec une batte de base-ball", ou encore "On sera le pire de tes cancers". Les employés ont peur, ils signent... d'autant plus impressionnés qu'ils reconnaissent deux gendarmes. Suite de l'article... Source: France Info
  22. Réduire le temps de travail Pour lui, «la première des urgences, c'est de faire baisser le chômage». Pour y parvenir, il remet sur la table un sujet «tabou» qui est la réduction du temps de travail: «En France, les salariés travaillent en moyenne 36,5 heures par semaine, contre moins de 33 heures en Allemagne et moins de 31 aux États-Unis», assure-t-il, souhaitant que «la réflexion (sur la durée du travail, NDLR) s'ouvre à nouveau. Si les partenaires sociaux (se) saisissent (du débat), Hollande n'ira pas contre», croit-il. Allonger la durée de cotisation à la retraite En échange de travailler moins, et donc de cotiser moins, l'ex-député européen pense que la seule solution pour financer les retraites est d'«allonger la durée de cotisation, d'aller peut-être jusqu'à 43 annuités»... ce qui peut amener un Français à travailler «jusqu'à 65 ans», insistant sur le chiffre pour prendre à contre-pied le gouvernement. «Il faut dire la vérité aux Français, le vrai calcul se fonde sur la durée de cotisations, pas sur un droit lié à un âge borné et inutile». Article complet ci dessous : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/01/27/20002-20130127ARTFIG00043-pour-rocard-il-faut-travailler-moins-mais-plus-longtemps.php
  23. Un patron renonce à 4 millions pour sauver ses salariés Avant sa retraite, un dirigeant d'une PME à Nantes a renoncé à céder son entreprise à un grand groupe pour permettre à ses salariés de garder leur emploi. Publié le 06/01/2017 à 08:00 Éric Belile, le sauveur. En janvier, ce patron de l'entreprise nantaise La Générale de Bureautique a annoncé à ses salariés une excellente nouvelle : avant de partir à la retraite, il leur cédera l'entreprise plutôt que de la vendre à un grand groupe à prix d'or, soit près de quatre millions d'euros. "Je préfère gagner moins d'argent et que l'entreprise reste aux gars", a-t-il déclaré au quotidien Ouest France. (...) Source et suite de l'article
  24. Fraude à l’Assurance Maladie dans le 94 : professionnels de santé et employeurs en tête Publié le 3 août 2016 | Maj le 2 août Val-de-Marne | Paru il y a seulement 6 mois le rapport d’activité 2014 de la CPAM 94 dans son passage concernant la fraude va à l’encontre de nombreux clichés journalistiques et de la classe politique [1]. La question de la gratuité se pose donc avec encore plus d’acuité non pas tant pour supprimer la fraude qui apparait de plus en plus massive(ment) que simplement pour assurer l’accès de tout⋅es aux soins. Si le nombre de fraudes détectées par la CPAM du Val-de-Marne a plus que doublé en valeur du montant des préjudices subis ou évités en passant de 1,7 million d’euros en 2013 à 3,6 millions d’euros en 2014 [2], 3,1 millions d’euros de ces fraudes sont imputables à des professionnels de santé ! Ainsi une action contentieuse d’envergure a été déclenchée en 2014, concernant des transporteurs et une clinique, à l’encontre desquels la CPAM a porté plainte. La fraude aux indemnités journalières : objet de tous les fantasmes ! Bien loin des images télévisuelles des réseaux maffieux d’Europe de l’Est, le pôle de lutte contre la fraude constate à une augmentation importante des dossiers de fraude aux indemnités journalières commises par... les gérants de société ! Et comme ces dossiers exigent de maîtriser une législation spécifique et variée (droit du travail, droit des sociétés, droit fiscal...) et que les mécanismes frauduleux utilisés sont diversifiés et complexes, cela requiert des investigations poussées et parfois longues, d’où un effet retard en terme de nombre de fraudes détectées et plus encore de montant... Quant aux quelques fraudes de salarié⋅es, la plupart des travailleuses et travailleurs ignorent qu’ils ne peuvent en aucun cas cumuler le revenu d’une activité professionnelle (y compris indépendante comme Vendeur Distributeur Indépendant) et des indemnités journalières (dont les conditions sont sans cesse restreintes) pour compenser leur importante perte de revenus en cas d’absence ou d’accès conditionnel à la prévoyance d’entreprise. L’instruction de ces dossiers contre les professionnels de santé et les employeurs a été facilitée par la coopération active avec les services de police, probablement dans le cadre du CODAF [3]. en entier sur https://paris-luttes.info/fraude-a-l-assurance-maladie-dans-6509
×