Aller au contenu

jean ghislain

Membre
  • Compteur de contenus

    1 084
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    6 [ Donate ]

2 abonnés

À propos de jean ghislain

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 26/10/1973

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Contact

  1. L'écriture en format 3 me plaît bien, puisque le choix est laissé. Quant à vous, DdM, pour Donneur de Morale, se conformer à toutes règles, en voulant suivre les habitudes, cela s'appelle du conformisme, non pas de la "sagesse". Revoyez vos définitions. Pour ce qui est de la technique de la réédition des messages, c'est à vous que revient le travail, et non pas à moi d'adapter mes textes à vos velléités. Qu'est-ce qui vous prend de venir ainsi me titiller ? Si vous n'avez rien à dire, pourquoi ne vous taisez-vous pas, au lieu de déblatérer ?
  2. Philosopher, ce n'est pas exercer un métier. Bien sûr ceux qui en font un métier, celui d'enseigner, ont une grande culture académique de l'histoire de la philosophie. Mais cela fait-il d'eux des philosophes ? Au contraire, je pense qu'ils rentrent dans un quotidien bien trop répétitif, celui du lycée, ou des cours en université, ce qui affaiblit une portée véritable. A trop avoir le nez dans une discipline, on en vient à en oublier le sens, et à ne même plus savoir comment l'utiliser pour sa propre existence. L'exercice philosophique, dirais-je, consiste plutôt à entraîner son esprit de faço
  3. Vous n'avez pas compris qu'il vaut mieux l'original, plutôt que le copié-collé fumeux de Joffrin. Et #onpc permet cela, pour l'occasion. PS/ "Ils étaient superficiels - par profondeur !" Nous savons désormais trop bien certaines choses, nous autres hommes conscients : ô comme nous apprenons désormais à bien oublier, à bien ne-pas-savoir, en tant qu'artistes. [...] Ce mauvais goût, cette volonté de vérité, de la "vérité à tout prix", ce délire juvénile dans l'amour de la vérité nous l'avons désormais en exécration : nous sommes trop aguerris, trop graves, trop joyeux, trop éprouvés par le fe
  4. Peu me chaut que ayez initié ce topic à partir d'une tribune bobo de Libé, surtout en ignorant le concerné (Onfray). Votre façon de tronquer le débat est très caractéristique : vous êtes certes d'une incroyable malhonnêteté intellectuelle, s'il faut vous accorder un minimum d'intellect, qui visiblement vous manque. Regardez l'émission, il n'y pas que moi qui vous le conseille.
  5. Oui, en effet, puisque vous ergotez dans le vide, en avouant de vous-même que vous n'avez que faire de sa réponse à Libé, durant l'émission sus-citée. ***
  6. Le peuple, ce n'est en rien un "a priori", même si joliment dit. Quant à ma prétendue ignorance, "cordialement" dit, elle n'a d'égale que votre crasseuse pseudo-intellectualité.
  7. Oui, c'est ça. Mais essayez-vous donc un peu à la philosophie, et on pourra en reparler... Donnez-vous au moins la peine de visionner sa (longue) intervention, au lieu de péter plus haut que votre cul. Pour moi Onfray représente, philosophiquement parlant, nos valeurs. Et il le fait très bien.
  8. Il y a un autre fait, que tu dois regarder Zenalpha. Un athée peut être très au courant de l'actualité religieuse (Israël/Palestine, Daesh, etc...). Donc exit l'argument d'ignorance. Problème, comme tu le nommes très justement, mais sans aller plus loin, n'est-ce pas, car tu défends ta paroisse. Pour ce qui est de s'opposer à la religion pour l'athée ? Exact. Mais pas pour les raisons que tu donnes. Pour l'athée, qu'il soit scientifique ou pas, comme tu aimes le mentionner comme dernier appel de pied à ce monde scientifique, peu importe la problématique religieuse. Le bonheur de l'athée se p
  9. jean ghislain

    La religion

    Dans les faits, cela ne se passe pas ainsi.
  10. Onfray répond très justement sur cette tribune tendancieuse de Libé, en confirmant ses idées de gauche, dans l'émission de Ruquier du 19 sept 2015. Très intéressante sa conception du peuple, contre cet oubli, assumée de la part notre actuelle gauche caviarde, et néo-libérale...
  11. Un peu d'humour. Il y a une réfutation de la théorie de l'évolution, du moins chez certains de nos compères humains. Certains sont bel et bien restés au niveau de procaryotes, niveau évolution ! Oui, oui ! Un peu de biologie sérieuse. Les bactéries sont des organismes asexués. Après la division bactérienne, les cellules filles héritent d’une copie identique du génome de leur parent. On parle de scissiparité bien qu'il s'agisse d'une simple division en deux de l'individu produisant un organisme fils identique à l'organisme mère, donc deux clones génétiquement et morphologiquement ident
  12. Pour ce qui est du folklore, je laisse l'imagination de certains religieux où elle veut parfois s'envoler. Pour ma part, je suis un Terrien, ce qui ne m'empêche pas d'ouvrir les yeux sur chacune des découvertes de l'astrophysique. Si vous voulez mon avis, allez, je vous le donne... vous n'êtes pas dans la réalité. Et cela ne concerne en rien des raisonnements "déductifs", vous avez raison, les raisonnements, ils peuvent être infinis... on s'en sort pas. Non, c'est plutôt que vous vous trompez sur l'idée fixe que vous soutenez. Une intuition de Dieu ? En philosophie, une intuition est un acc
  13. On peut voir cela comme une notion négative, car il s'agit en effet d'expulser quelque chose. Faire sans Dieu, c'est certes se décider contre, oui, mais pas seulement. Je reprendrais une image quotidienne : la nourriture. On parle souvent de nourritures spirituelles. C'est ainsi que les chrétiens en viennent par exemple à manger leur Dieu, symboliquement par un rituel sacré, mais cela signe leur appartenance à la tradition du livre. C'est aussi une acceptation de tout ce qui s'ensuit par là. Pour exemple, une image simple. La nature veut, que toute nourriture ne soit jamais entière
  14. Vous en savez sans doute plus qu'un athée en "cosmogonie" ! La belle affaire ! Les principes des grecs anciens ? Ceux des Egyptiens ? Ceux-là même dont les petites avancées scientifiques de l'époque ne pouvaient que susciter l'étonnement devant leur incompréhension de la physique ? Ils sont peut-être les initiateurs de la science pour leur époque, mais quel scientifique sérieux voudrait de nos jours retourner à leurs schémas de pensées ? Vous avez beau jeu de tout ramener à ce bouillon, mélange d'ignorance, d'idées loufoques, et de cosmogonie littéraire ! En plus de prendre ceux qui ne s'intér
×