Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'existence'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

16 résultats trouvés

  1. Je me questionne à propos du « sens » des mots en philosophie du langage : Par exemple prenons la phrase « Le lion est un animal dangereux ». Le mot « dangereux » est ici le sens qui est donné à l’animal lion. La question que je me pose c’est est-ce que le « sens » ainsi défini est un élément qui fait partie du langage ou bien c’est un élément purement conceptuel ? Est-ce que lorsqu’on pense au mot « dangereux » peut-on avoir une représentation purement conceptuelle de ce qui est entendu comme étant « dangereux » ? Ceci dans le but de savoir si on peut imaginer l’existence humaine en l’absence totale du langage, ce qui en effet exige que le « sens » des choses soit complétement indépendant du langage… ?
  2. Naissance de l'existence . Le miroir se brise, maman me regarde étonnée. -Ou vas tu mon chéri? -Sais pas, papa, a ba, levant son petit bras en direction du jardin... Attention Amour vas doucement ne te fais pas mal. Elle le regarde s'éloigner, à mi pattes mi genoux, à mi ventre, il trace son chemin. C'est sa premiere escapade, il n'y pense même pas ... Son intuition lui commande de pousser jusqu'au fond du jardin; pas si facile se dit il à mi course. Il se retourne, maman ne l'a pas quitté des yeux. Leurs deux existences ont basculé en un instant. Papa vient juste de rentrer. Vite, poser la veste, ou plutôt la jeter sur le canapé, et rejoindre le fond du jardin. Les Alteas qu'il avait commandé avaient été enfin livrés.. Pas une minute à perdre, les plantations n'attendrons pas. Le moment tant attendu était arrivé. Une semaine entière de vacances, le rêve, revivre, exister enfin. Maman les observe de loin. De longues semaines seule dans cette magnifique demeure, occupée à si peu de choses. Son petit monde est aujourd’hui réuni. Elle sourit, la douceur du printemps, les senteurs, le bruissement des feuilles dans les arbres. Elle lève les yeux, tout est si doux maintenant, une existence de rêve. Saxo
  3. Bonjour, Je suis en train de prendre mon café du matin et je me disais que je lirais bien quelque chose qui m'aide à sortir de cette dépression profonde que je vis et qui, malgré le suivi depuis plus de 6 mois n'avance pas. Alors je me tourne vers les grands littéraires que vous êtes pour vous demander des conseils de lecture. Je ne suis pas une grande lectrice, c'est à dire que ma culture littéraire se résume en gros aux 4 ou 5 classiques survolés au lycée et à 2 ou 3 romans pour minette l'été... Ah si j'ai lu "l'Alchimiste" de Paolo Coehlo (2 fois) pendant mes études et lors d'une période de chômage assez difficile à vivre. Ça faisait sens pour moi à ce moment là sauf qu’aujourd’hui ma vie a fait que j'ai vécu des événements tellement injustes et violents et que j'ai été confrontée à la réalité du monde dans lequel on vit que les jolis principes de destin et l'idée qu'on a tous une place dans le monde sont remis en question. Face à ces questions existentielles, je me dit qu'il y a peut être un autre écrit que je pourrais lire et qui redonnerai du sens à mon existence. Alors, messieurs-dames les grands lecteurs, j'attends vos conseils avec impatience. Holly
  4. L’univers existe. Or, l’existence relève de ce qui est puisque que toute chose existante peut toujours être définie par certains attributs. En d'autres termes, toute chose existante est nécessairement sujet du verbe substantif: être; sans lequel rien ne pourrait être défini à commencer par l'être humain. Etant donné que l’existence ne saurait émerger du néant sans en faire autre chose que du néant, alors l’Etre, tout ce qui est, relève de la substance au sens philosophique du terme, c’est-à-dire qu’il est toujours par lui-même et qu'il ne peut être le sujet d'aucune autre chose que lui-même. Or, le réel est régi par le principe de causalité de sorte qu'une vérité conceptuelle doit avoir sa correspondance en termes de véracité factuelle. L'état "d'aucune autre chose que l'être lui-même" doit alors être mesuré dans le réel objectif par voie de conséquence: l'être doué de conscience esseulé dans le cosmos de sorte qu'il ne peut être le sujet "d'aucune autre chose que lui-même" et qu'il ''est par lui-même'' en vertu de son libre arbitre. L'existence est donc nécessaire afin que ce qui est puisse relever de la substance: être toujours par lui-même et n'être le sujet d'aucune autre chose que lui-même. Je l'explique dans mon essai publié sur mon blog : https://cequiunie.blogspot.com/. Le texte est construit comme suit : -Partie 1 : De ce qui est ; -Partie 2 : De ce qui n’est pas ; -Partie 3 : Du réel objectif (avec l’explication du moteur de la gravitation, de l’intrication quantique, de la superposition quantique et de la dualité onde-corpuscule que vous pouvez ignorer si le sujet ne vous intéresse pas); -Partie 4 : De la raison de l’existence (avec l’explication de ce qu’est la mort et la preuve de l’âme humaine par ce qui est substantiel: le sentiment); -Partie 5 : Conclusion sur l’issue du progrès à l’heure de l’ordinateur quantique; Merci d’avance pour vos avis.
  5. 30% des bébés ont une existence, ou empreinte, numérique avant même de naître. C’est ce que révèle une étude récente menée sur la digitalisation de la vie familiale. Les digital native qui deviennent aujourd’hui parents condamneraient-ils leurs enfants à exister sur Internet sans que ces derniers aient leur mot à dire ? Que penser de cette surexposition de la parentalité 2.0 ou « sharenting » ? Annoncer sa grossesse sur Facebook, poster une photo de son échographie sur Instagram… Alors que 92% des jeunes parents avouent utiliser Internet quotidiennement, il semble normal que ces derniers fassent part d’une naissance à venir sur leurs réseaux sociaux préférés. C’est ainsi que 30% des enfants ont une existence numérique avant même de voir le jour. Source et suite de l'article
  6. Bonjour, Peut-on considérer qu'il y a une objectivité du ridicule ? Qu'est-ce que le ridicule objectivement parlant, quels sont ses critères de reconnaissance ? Mon impression est que strictement tout peut être vu sous cet angle, donc j'aurai tendance à dire que non, le ridicule n'existe pas, tout simplement. En revanche beaucoup de gens se persuadent de l'objectivité du concept il me semble, c'est pourquoi par exemple ils n'osent pas parler en public ou ils s'empêchent certaines actions par peur du regard des autres.
  7. Dieu est mort. La source de toute existence devient néant. L'origine " classique " happée par la fin " classique " : Dieu est mort. Cette phrase à pour but d'annoncer que notre époque ne peut plus croire en Dieu. Mais si on ne croit plus en Dieu, en quoi croit-on ? Au néant ? Du néant au début et à la fin de tout ? Et si après Dieu, c'était au tour du néant de ne plus être crédible ? Et si, en même temps que Dieu, le néant devenait obsolète ? - Qu'est ce qu'il y a avant que les choses existent ? Il ne peut pas y avoir quelque chose qui existe déjà. Le serpent se mordrait la queue. En outre, qu'il y ait quelque chose qui existe et pas rien du tout serait arbitraire. Il ne peut donc pas y avoir de l'existant à l'origine de l'existant. Il ne peut pas y avoir non plus du néant ( de l'inexistant ). S‘il y a de l'inexistant, alors il n'y a aucune raison qu'il se passe autre chose que rien. Il ne peut donc pas y avoir de l'inexistant à l'origine de l'existant. Qu'est-ce qui n'est ni existant, ni inexistant ? Du potentiel pur. Il y a du potentiel pur " avant " l'existant. " Avant " ne désignant pas une succession temporelle, mais une succession sémantique. L'existant émerge des conditions du potentiel. Il y a un déterminisme de l'existant. Le principe de potentiel possède déjà dans sa nature tous les codes inhérents à l'être. S‘il y a du potentiel, il y a de l'être, même si ce sont deux choses distinctes et que l'une est plus fondamentale que l'autre. Et s‘il y a du potentiel, il n'y a pas de néant. Le néant n' " existe " que par son retrait, il est dans sa nature de s’annihiler. L'existant est limité par nature, rien d'absolu ne peut exister. L'existant absolu serait un néant, immobile. Le potentiel pur n'est " limité " que par lui-même. L’existant, c'est de la " pratique en action ". Le potentiel, c'est de la " théorie qui calcule ". Nous sommes dans une application pratique de la théorie " existence ". Nous sommes dans une " approximation " d’existence. - L'existence, c'est tout ce qui existe et tout ce qui à existé. Appelons cela la réalité. Et c'est implacable : ou bien tu ne connais qu'un morceau du réel, ou bien tu connais tout le réel. Ce que nous savons, c'est que nous sommes un amas de sensations. Et que ces sensations sont des lectures partielles imprécises de la réalité. La réalité est plus vaste. Ta réalité est un morceau de cette réalité. Et l'amas de sensations qui te constituent en cet instant "T" est un morceau de Ta réalité. Cet amas de sensations ne disparaîtra jamais de ta réalité. Et ta réalité ne disparaîtra jamais de la réalité. Souviens toi. C'est implacable : ou bien tu ne connais qu'un morceau du réel, ou bien tu connais tout le réel. Il est impossible de penser en dehors de ce cadre. La peur du néant est irrationnelle. Il serait bien plus rationnel d'avoir peur de l'inconséquence de toute pensée. Mais penser un tel raisonnement l'invalide immédiatement. Les seules peurs valables sont : Le solipsisme et l'altérité. - Le solipsisme me fait penser que... Si Dieu existait, c'est ce qu'il écrirait pour s'en convaincre. * La peur du néant est irrationnelle
  8. querida13

    trente mille jours

    Si notre espérance de vie est de quatre-vingts ans cela veut dire que nous avons autour de trente mille jours pour réaliser ce que nous avons envie de faire sur Terre. Avez vous fait de votre vie une série de routines ou avez vous fait de chaque jour une nouvelle aventure?
  9. Pour avoir fait des études scientifiques, pour avoirétudié la Biologie, la chimie, la physiologie,... J'arrive à la conclusion queDieu existe. Comment y apporter une justification scientifique ? La science répond habituellement à la question "Comment ?", maislorsqu'il s'agit de répondre à la question "Pourquoi ?", la sciencereste souvent muette sauf dans un domaine : La philosophie. Après avoir étudié la cellule humaine (eucaryote), son organisation, l'ADNcontenu dans son noyau, j'ai eu la ferme conviction que le hasard n'auraitjamais réussi à organiser une telle chose, même après des milliards des milliardsd'années. Quelle intelligence se cache derrière toute cette magnifique structure, etcomment a-t-elle procédé ? Des critiques à l'encontre de Dieu sont tellement nombreuses (Pourquoi Dieulaisse-t-il les humains souffrir ? Pourquoi la mort ?...), mais j'éviteraid'entrer dans ce débat. D'après moi, Dieu a initialisé un processus qui par la suite a poursuivi sonchemin, je dirai même sa destinée. De la formation des étoiles, des planètes,de la première cellule, des premières bactéries, des premiers animaux jusqu'àl'homme, tout a été fait selon un plan bien précis. Charles Darwin (père de l'évolutionnisme)d'ailleurs n'excluait pas l'hypothèse d'une puissance extérieure à l'origine del'évolution. Après une observation de la nature, après avoir remarqué que tout n'était qu'une "re"production de ce qui existait avant, je sais à présent que je ne suis pas le fruit d'un quelconque hasard. Les scientifiques (que je ne remets aucunement en doute leur bonne volonté etleurs compétences) ont toujours essayé de trouver le chainon manquant entrel'homme et le singe. Malgré les centaines de millions d'ossements trouvés,aucun résultat probant n'a été apporté. A mon humble avis, il n'y a pas de chainon manquant pour la simple et bonneraison que mon ancêtre n'était pas un singe ! En conclusion, Dieu existe, mais je ne peux aucunement apporter une explicationscientifique à son existence. Je sens sa présence, sans la justifier. Qu'en pensez-vous ?
  10. Berlusconi souhaite intégrer Israël dans l'UE Lundi 01 Février - 19:06 Silvio Berlusconi a appelé de ses voeux lundi l'intégration au sein de l'Union européenne. Le président du Conseil italien a entamé une visite de trois jours dans l'Etat hébreu, où il doit participer à la première réunion conjointe des cabinets italien en israélien. «Mon plus grand rêve, tant que je serai un protagoniste de la politique, est de faire d'Israël un membre de l'Union européenne», a- t-il assuré au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à son arrivée à Jérusalem. L'Italie entend faire de l'état hébreu «l'un de ses cinq ou six plus grands partenaires» dans le monde, a-t-il ajouté, après avoir planté un arbre en signe de paix et d'amitié entre les deux pays. Il a également assuré que Rome «s'opposerait toujours» à ceux qui nient le droit à l'existence d'Israël. Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online
  11. querida13

    Cruauté de la vie

    "Si le ciel a un enfer La vie n'a rien de tendre" dit la chanson... Quelle torture que la vie:différer jusqu'au delà du supportable le moment de sa mort,survivre alors que ceux qui nous sont parfois les plus chers succombent,garder espoir alors qu'on sait pertinemment que la vie est une maladie sexuellement transmissible et mortelle à 100% comme disait Woody Allen qui a cependant pris le parti d'en rire.
  12. querida13

    Ce qui vous manquera

    Dans le précedent sujet (ce qui ne vous manquera pas) On a regardé la vie du mauvais côté de la lorgnette et si maintenant on faisait l'inverse ,Qu'est ce que vous avez trouvé d'exceptionnel à vivre ? Je commence ; La possibilité d'être une entité de matière autonome ,agissant de son propre gré .
  13. Je réponds ici aux 18 premiers points proposes par Jean Robin, qu'il a également publie sur son blog : Réponses à nos preuves 1 à 18 La Bible est le livre à être traduit dans le plus de langues du monde J.E (existence) : Qu’un livre soit traduit ne constitue pas une preuve de sa véracité, donc de l’existence Dieu. Cela montre que des moyens importants ont été mis en œuvre pour promouvoir le christianisme et que le christianisme a eu une influence culturelle importante. Jean Robin : Certes, mais comment expliquez-vous qu’il soit le livre le plus traduit au monde de tous les livres au monde depuis que les livres existent ? Il n’y a aucune concurrence entre la Bible, traduit dans plus de 2000 langues, et les autres livres les plus traduits, dans une centaine de langues maximum. Des moyens importants ont été mis en œuvre pour promouvoir des milliers d’autres livres, de Harry Potter à 50 nuances de gris pour les plus récents, pourtant il ne sont traduits que dans une centaine de langues, malgré tous les moyens modernes. L’argument selon lequel le christianisme a eu une influence culturelle importante donc la Bible est le livre le plus traduit me paraît un raisonnement circulaire car on pourrait tout aussi bien prétendre l’inverse : la Bible est traduite dans le plus de langues donc etc. Et cet argument ne tient même pas compte de la longueur de la Bible, qui est beaucoup plus longue que la plupart des autre livres traduits et qui devrait donc freiner sa traduction vu les coûts que cela représente. J.E : Les raisons de la réussite du christianisme sont sans doute complexes. Un élément important est que l’empereur Constantin a promu le christianisme. Or l’empire romain était un grand empire. D’autre part, le christianisme a favorisé les traductions ne serait-ce que parce que tout le monde ne parlait pas araméen ou grec. Au contraire, dans l’Islam, l’étude du Coran en arabe a été promue parce que la langue arabe était considérée comme supérieure. Le christianisme a donc eu une plus grande capacité d’adaptation. Quant au judaïsme, il a moins vocation à convertir tout le monde. La Bible est le livre le plus imprimé de l’histoire de l’humanité J.E : C’est un argument semblable au précédent. Il s’agit d’une performance mais pas une preuve que le contenu du livre soit vrai. Cela peut éventuellement montrer que la religion chrétienne a beaucoup séduit ou bien qu’elle a été soutenue par des gens ayant des moyens financiers. J.R : Certes mais d’où vient selon vous cette performance ? Si elle a beaucoup séduit ou qu’elle a été soutenu par des gens ayant des moyens financiers, comme vous semblez le croire, pourquoi celle-là et pas une autre ? Il existe des milliers de religions dans le monde depuis des milliers d’années. Sachant que les 50 preuves sont cumulatives et prétendent prouver toutes le même Dieu, ne l’oubliez pas. J.E : On en revient à la promotion par le puissant empire romain et aussi à l’ingéniosité des missionnaires. D’un point de vue athée, qu’une religion soit plus répandue qu’une autre ne prouve pas qu’elle est vraie, puisqu’aucune n’est considérée comme vraie. Cela serait éventuellement un argument seulement si l’on présupposait qu’il y avait une religion vraie. Il n’existe aucun autre manuscrit de l’Antiquité que ceux de la Bible qui soient aussi précis et concordants J.E : La Bible n’est pas aussi cohérente que cela. Les gens qui étudient la Bible dans le détail reconnaissent que les différents récits y sont un peu contradictoires. Concernant les points communs entre les récits, ils peuvent s’expliquer de diverses façons : que les auteurs se soient entendus ou bien aient copiés les uns sur les autres, ou encore que des éléments aient été rajoutés postérieurement. D’autre part, à ma connaissance, les historiens considèrent que même si la Bible cite des éléments historiques, elle contient aussi beaucoup d’affirmations fausses. N’étant pas historien, je ne peux pas développer plus que cela. J.R : La preuve ne concerne pas la cohérence de la Bible mais la cohérence des manuscrits bibliques entre eux. Aucune comparaison possible entre les manuscrits bibliques entre eux et tout autre manuscrit de n’importe quelle œuvre de l’antiquité. Pourquoi selon vous ? J.E Il me semble qu’il y avait d’autres écrits a l’époque. Notamment des récits extraordinaires comme l’Illiade. Après, n’étant pas historien, je ne peux pas trop développer cela. Pour ce qui est de la conservation de l’Ancient Testament, cela s’explique par le travail des communautés juives. Les Prédictions Messianiques de la Bible J.E Il n’est pas étonnant que des gens ayant écrit des récits pour décrire un messie y ait mis des éléments qui étaient dans l’Ancien Testament. Ce qui serait étonnant, c’est que les faits relates soient avérés et correspondent aux prédictions. Mais c’est justement ce que cette affirmation cherche à démontrer. J.R : En fait pour tenter de prouver que cet argument est faux, il faut selon moi : – prouver que Jésus n’a pas existé, donc qu’aucun historien, chrétien ou non chrétien, ni qu’aucune personnalité chrétienne ou pas ait jamais parlé de lui en son temps ; – prouver que ceux qui ont cru dans l’Ancien testament ont aussi cru dans la venue du messie et ne l’ont pas fait crucifier Hélas je cite dans mon livre et dans ma réponse aux athées en action toutes les sources du contraire. Qu’en déduisez-vous ? J.E Je ferais une différence entre l’existence d’un Jésus historique et l’existence d’un Jésus faisant des miracles et correspondant vraiment aux prédictions de l’Ancien Testament. Même si je ne suis pas convaincu qu’un Jésus historique ait existé, je ne pense pas avoir la charge de prouver son inexistence. Et puis c’est une débat d’historien. Ce qui importe plus, c’est si un Jésus faisant des miracles a existé. Il me semble que les sources historiques autres que la Bible ne relatent pas les miracles en question. De mon point de vue, la charge de la preuve est au niveau des miracles. Il ne me semble pas que les miracles soient relatés dans des écrits considérés comme fiables. Là encore, on en revient à un débat d’historien. Sinon, que quelqu’un ait été crucifié ne démontre pas sa divinité. Jésus est l’être humain le plus connu et le plus influent au monde. J.E : Le personnage de Jésus est connu parce que la religion chrétienne a eu beaucoup d’influence. Cela ne prouve pas que ce qui est dit a propos de ce personnage soit vrai. En l’occurrence, cela ne prouve pas que Jésus existe au XXeme siècle et qu’il soit un aspect de Dieu. L’idée de Jésus en revanche est très présente, dans l’esprit des chrétiens notamment. J.R : Si vous dites « personnage » c’est que vous avez la certitude qu’il n’a pas existé. Or son existence est plus attestée historiquement par des chrétiens et non-chrétiens que des empereurs de l’époque. Dès lors, il faudrait expliquer pourquoi vous croyez dans quelque chose qui est faux et que vous vous basez dessus pour croire que ce qu’il a dit ne serait pas vrai. D’ailleurs là n’est pas la question posée. Jésus est-il oui ou non l’être humain le plus connu et le plus influent au monde, alors qu’il n’a jamais rien écrit et qu’il était pauvre et mort à 33 ans ? Si oui, comment l’expliquez-vous d’un point de vue rationnel ? Je ne reviens pas sur l’argument circulaire du christianisme qui a eu beaucoup d’influence. J.E Non, j’utilise le mot personnage parce que je considère qu’il s’agit d’un agrégat de considérations historiques et spéculatives. L’être humain Jésus d’il y a deux mille an, en supposant qu’il a existé, est mort depuis longtemps. Je ne sais pas si quelqu’un nommé Jésus a existé. C’est vous qui vous basez sur son existence historique. Moi je n’ai pas besoin de cette base. Pour revenir à la question, il y a plusieurs facteurs explicatifs comme : la puissance de l’empire romain et la psychologie (Jésus est sympathique et il est un bouc émissaire parfait puisqu’il prend tout sur lui). Jésus est différent de tous les autres hommes J.E Oui, et ? J.R : Si c’est le cas, comment l’expliquez-vous rationnellement ? Il est le seul à ne jamais avoir menti, d’après tout ce que ses amis et ennemis ont dit de lui. Il est le seul à avoir parlé et agi comme étant l’égal de Dieu. Il est le seul à être mort dans une passion terrible, pardonnant et offrant sa vie pour la multitude. Il est le seul à avoir dit qu’il ressusciterait au bout de 3 jours, ce dont il existe des preuves (voir ci-dessous). Il est le seul pour lequel d’autres hommes ont témoigné au prix de leur vie que Dieu lui a fait traverser la mort (autrement dit qu’il est ressuscité). J.E : Une explication plausible est que cette perfection a été inventée. Encore une fois, il se peut qu’un personnage historique ait existe mais qu’il n’ait pas été aussi parfait. Ensuite, que des gens ait risque leur vie pour affirmer leur croyance montre leur attachement pour cette croyance, pas que la croyance en question soit vraie. Jésus est ressuscité J.E Dans les cœurs des humains qui croient en lui. Ce qui est un point de vue subjectif. Chacun est libre de croire ce qu’il souhaite. Y compris de croire que Jésus est seulement un personnage conceptuel. J.R : Je vous renvoie à ces faits historiques : http://www.reasonablefaith.org/french/cinq-raisons-qui-font-que-dieu-existe J.E Ce ne sont pas des faits historiques mais des raisonnements métaphysiques. La probabilité pour que l’Univers existe est nulle J.E Il est vrai que les paramètres de l’Univers ont des valeurs pratiques pour que la vie existe. Pour moi, cela suggère qu’il y a d’autres Univers avec d’autres paramètres. Dans tous les cas, cela ne prouve pas l’existence de Dieu, puisque Dieu lui-même a une probabilité nulle d’exister, ce n’est donc pas une hypothèse plus probable. J.R : Dieu est défini comme en dehors de l’espace et du temps, infini et incréé, sa probabilité n’est donc pas nulle d’exister puisqu’il ne se plie pas aux lois qu’il a créées dans l’espace et dans le temps (sauf quand il décide de s’incarner dans sa création, en la personne de Jésus). Par contre la probabilité pour que l’Univers existe est nulle car le néant ne donne pas naissance à rien. Or il a été démontré scientifiquement depuis quelques dizaines d’années (ce que les auteurs de la Génèse ignoraient) que l’Univers n’a pas toujours été. Auparavant tout le monde, scientifiques compris, croyaient en un Univers éternel. Si la loi de la causalité est vraie, il est impossible que l’Univers soit né à partir de rien. Mais pas qu’il y ait une cause première qui elle-même n’ait pas de cause. Si ? J.E Je ne reviens pas sur votre conviction de l’existence de Dieu. Pour la question de la causalité, je pense que plus l’on approche du Big Bang, plus les circonstances sont particulières et moins les lois de la causalité telles que nous les connaissons s’appliquent. Les connaissances scientifiques actuelles suggèrent que le contenu de l’Univers provient des fluctuations quantiques aléatoires. Voir par exemple Lawrence Krauss. La probabilité pour que la vie existe sur Terre est nulle J.E Je ne pense pas. La Terre a des paramètres adéquats pour l’apparition de la vie. Cela peut paraître une bonne coïncidence, mais en considérant l’ensemble des planètes qui existent dans l’Univers, il y a une telle multitude que trouver un certain ensemble de paramètre est en fait une certitude. Simplement, nous sommes la vie en question, et donc, nous pouvons nous émerveiller des conditions favorables. Sur les planètes ou il n’y a pas la vie, il n’y a personne pour se poser la question. J.R : « Le chercheur américain Michel Hart, du Trinité collège, a montré que la probabilité pour qu’une molécule organique susceptible de se dupliquer apparaisse spontanément à la faveur de collisions aléatoires est quasi – inexistante. C’est lui qui a calculé cette valeur de 10-30. La probabilité d’apparition de la vie est infiniment petite, voire nulle ! Mais comparons… Quelle est la probabilité que le journal d’aujourd’hui contienne 1200 fois la lettre » a « , 867 fois la lettre » b « … Réponse: Quasi – nulle. Mais, la vie, comme ce numéro d’un journal, comme tout autre événement décrit avec précision n’est pas improbable, mais… imprévisible. »[1] [1] http://villemin.gerard.free.fr/aScience/Biologie/aHOMME/Vie.htm J.E : Une faible probabilité n’est pas une impossibilité. Encore moins quand il y a des innombrables planètes. La comparaison avec un journal n’est pas valable puisqu’un journal est écrit par un être humain qui n’a pas un comportement aléatoire. Seul Dieu explique le passage de l’inerte à la vie, de l’absence d’intelligence à l’intelligence, de rien à quelque chose J.E : Voilà une affirmation péremptoire. Autrement dit, est-ce qu’il y a un débat ou pas ? J.R : A vous de démontrer scientifiquement comment, sans faire appel à Dieu, on peut passer de la matière inerte à la vie, de l’absence d’intelligence à l’intelligence, de rien à quelque chose. C’est ce que vous croyez a priori. Et vous ne croyez pas quelque chose sans preuve, a priori. J.E : En supposant que je n’ai pas de preuve, cela ne prouverait pas l’existence de Dieu. Au cours de l’histoire, un nombre de phénomènes a été explique par « Dieu l’a fait ». Au fur et à mesure de la compréhension scientifique des phénomènes, des explications alternatives ont été trouvées et l’explication « Dieu l’a fait » a été abandonnée. Sinon pour l’essentiel, la réponse a votre question est : l’Évolution. La cote est le seul os humain qui se reconstitue quand on l’enlève J.E : Peut-être, et ? J.R : Ceux qui ont écrit la Génèse n’avaient aucun moyen de le savoir. Sinon comment expliquez-vous cela ? Simple coïncidence ? Autre raison ? « Dans une nouvelle étude du Journal of Bone and Mineral Research, une équipe dirigée par la chercheuse de l’USC Stem Cell Francesca Mariani a étudié le phénomène. Utilisant l’IRM, l’équipe a étudié la guérison d’une côte humaine qui avait été partiellement ôtée par un chirurgien. Les 8 centimètres manquant de l’os et le centimètre manquant de cartilage se sont partiellement réparés après 6 mois. »[1] [1] http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2756968/We-regenerate-Researchers-reveal-ribs-regrow-damaged-say-true-entire-skeleton.html, traduit en français par l’auteur J.E : Il ne me semble pas que la Genèse dise que la cote se soit reconstituée. D’autre part, il y a d’autres traductions possibles du texte hébreu : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/07/11/quel-os-dieu-vraiment-pris-a-adam-pour-creer-eve/ *L’idée du Big Bang est dans la Bible J.E Faux. La Genèse parle d’une création de la Terre. Les étoiles y sont des sortes de lampions pour éclairer la nuit. J.R : « La plupart des cosmologistes (les scientifiques qui étudient les structures et l’évolution de l’univers) s’accordent que la création de la Genèse, dans la rêverie d’un vide initial, peut être incroyablement près de la vérité. » Time, décembre 1976 « L’univers subitement naît d’une explosion… Le Big Bang a une ressemblance mystérieuse à l’ordre de la Genèse. » L’écrivain scientifique Jim Holt, Wall Street Journal « De nouvelles révélations scientifiques des supernovas, des trous noirs, des quarks et le big bang suggèrent même à certains scientifiques qu’il y a un « grand architecte » dans l’univers. » Les Nouvelles Américaines et le Rapport Mondial, 31 mars 1997 J.E Des gens ont envie de faire des rapprochements, et ? La Bible et la suspension libre de la Terre dans l’Espace Pas de réponse La Bible et la science de l’Océanographie J.E Si je comprends bien, vous parlez de phrases de ci de la que vous interprétez comme des affirmations scientifiques. Étant donne les nombreuses phrases, et en l’occurrence ayant une teneur poétique, il est probable que certaines puissent être interprétées comme cela. Cela ne prouve pas que cela en était l’intention au départ. Par exemple le livre de Job est plutôt une réflexion sur le Bien et le Mal et sur la vie et la mort. Et quand bien même un auteur aurait eu une intuition vérifiée scientifiquement, cela ne prouve pas l’existence de Dieu. En effet, cela revient à dire : il y a telle phrase qui est vraie dans la Bible, donc par généralisation la Bible est vraie, donc Dieu existe puisque la Bible le dit. J.R : « Matthew Maury (1806-1873) est considéré le père de l’océanographie. Il a remarqué l’expression « les sentiers de la mer » dans le Psaume 8:8 (écrit il y a 2,800 ans) et a dit, « si Dieu a dit qu’il y a des sentiers dans la mer, je vais les trouver. » Maury a alors pris Dieu aux mots et est allé chercher ces sentiers et nous sommes redevables à sa découverte des courants continentaux chauds et froids. Son livre sur l’océanographie reste un texte fondamental sur le sujet et est toujours utilisé dans les universités. » Ray Comfort, Faits scientifiques dans la Bible J.E Des gens se justifient par des passages bibliques. Cela est peut-être lie au fait que la Bible étant une référence culturelle, cela donne un sentiment d’appartenance et de légitimité. La Bible parle d’un ancêtre commun J.E Mais encore ? J.R : « Les chercheurs suggèrent que pratiquement tous les hommes modernes, dont 99 % d’entre eux, nous dit un scientifique, est rattaché de près génétiquement et partage des gènes avec un ancêtre mâle surnommé chromosome-Y Adam. Nous constatons que les humains ont des racines génétiques très peu profondes qui viennent d’un ancêtre très récent… Cela indique que l’origine a pris naissance à un endroit spécifique sur le globe et ensuite il s’est répandu de là. » US. News & World Report, 4 décembre, 1995 J.E C’est encore une utilisation de la Bible à des fins de communication. Si j’ai bien suivi, au cours de l’évolution, il y a eu un groupe assez restreint d’humains : peu avaient survécu. Ce petit groupe s’est ensuite remultiplié. Il ne s’agit donc pas d’une origine génétique récente mais d’une réduction temporaire du pool génétique. Le christianisme a donné la science moderne J.E La science est certes apparue dans un milieu où les gens étaient pour la plupart croyants. Cependant, ce qui a produit la science moderne, c’est la rigueur de raisonnement, la volonté d’apprendre sur la réalité en réalisant des expériences pour vérifier les hypothèses. Avoir la foi en Jésus n’est pas une garantie de faire du travail scientifique de qualité. J.R : Il faut croire que ce que vous dites est faux, puisque les principales branches de la science moderne ont toutes été créées par des créationnistes : « Beaucoup de grands scientifiques du passé qui ont fondé et ont développé les disciplines clés de la science étaient créationnistes. Notez les exemples suivant : En physique : Newton, Faraday, Maxwell, Kelvin En biologie : Ray, Linnaeus, Mendel, Pasteur En géologie : Steno, Woodward, Brewster, Agassiz En astronomie : Kepler, Galiléo, Herschel, Maunder Ces hommes, ainsi que plusieurs autres qui pourraient être mentionné, étaient créationnistes, pas des évolutionnistes et leurs noms sont pratiquement synonymes avec la progression de la science moderne. Pour eux, l’entreprise scientifique était la plus haute vocation, c’est être dédié aux pensées de Dieu. » Henry M. Morris et Gary E Parker, What is Creation Science ? J.E Les scientifiques sont des êtres humains qui font partie d’une culture et donc ils s’expriment dans les termes de leur culture. Rien de bien étonnant. Ironiquement, leur travail a permis la progression de l’athéisme. D’où le rapport assez ambigu que la religion a entretenu avec la science. Plusieurs des meilleures universités au monde ont été fondées par des protestants J.E C’est possible. L’occident a donné le protestantisme autant que la science moderne. Je ne vois pas en quoi cela prouve l’existence de Dieu. J.R : Je sais que vous ne le voyez pas, mais là n’est pas la question que je vous pose. Le défi consiste à expliquer pourquoi ces faits ont eu lieu en terre chrétienne et pas ailleurs, sans faire référence à l’idée de Dieu. J.E Eh bien par exemple, il me semble que dans l’Islam la science a été considérée comme maléfique pendant un temps. Et puis d’autres régions du monde n’ont pas eu les mêmes avancées technologiques. L’occident n’est pas que le berceau du christianisme, il est aussi le lieu des philosophes grecs par exemple. Le christianisme est un élément parmi d’autres, il n’est pas la cause de tout dans la civilisation occidentale. Le protestantisme a permis le développement du capitalisme comme nulle autre religion J.E Oui, et ? Le capitalisme est une preuve de l’existence de Dieu ? J.R : Le capitalisme a sorti des milliards de gens de la pauvreté, en a guéri autant, grâce à la science médicale. Or Jésus a guéri quand il est venu sur terre, et Dieu souhaite le bien pour sa création. La pauvreté est-elle une bonne chose selon vous, ou une mauvaise chose ? Et la maladie ? Et de toute façon, la question est la suivante : comment expliquez-vous ce fait autrement que par Dieu ? J.E Est-ce bien sérieux comme question ? La pauvreté est négative évidemment. Je ne considère pas que le capitalisme soit bon ou mauvais en tant que tel. Il est assez ambigu par rapport à la pauvreté. Le résultat en Afrique n’est pas aussi glorieux que cela. Et je ne parle même pas de l’industrie de l’armement qui fait du lobbying pour favoriser les guerres. Ce n’est pas qu’une question de capitalisme, il y a la problématique des monopoles et des intérêts nationaux, mais aussi de la fabrication du consentement dans l’opinion publique, la question de la démocratie aussi. On garde par exemple des impôts élevés pour les petites entreprises parce que les grandes entreprises sont puissantes et même si on pouvait baisser les impôts des petites entreprises et augmenter les impôts des grandes entreprises, on ne le fait pas. Donc, nous ne sommes pas d’accord sur la prémisse que le capitalisme est en soi une bonne chose. C’est plus compliqué que cela. J.R : Je vous laisse le dernier mot sur chaque réponse, mais je fais une réponse globale cette fois, libre à vous d’y répondre. Ce qui est intéressant dans vos réponses, c’est qu’elles font totalement fi du fait qu’il y a des milliers de religions sur terre, ce que les athées nous servent pourtant matin, midi et soir. Là bizarrement, cet argument n’est jamais invoqué. Pourquoi pas ? Sachant qu’il y a des milliers de dieux et de religions dans l’histoire, il est contraire aux probabilités qu’une seule religion et qu’un seul Dieu ressortent parmi tous, dans autant de facteurs vérifiables comme étant positifs (notamment les preuves 16 à 50) ou largement à l’écart de tous les autres (notamment les preuves 1 à 7). Par exemple vous cherchez à expliquer comment le christianisme est devenu la première religion, mais pas pourquoi. S’agit-il du hasard, comme les athées le croient généralement ? Pourquoi ne croyez-vous pas qu’il s’agit du hasard ? Croyez-vous que l’univers a un sens ? Non, donc il ne peut s’agir que du hasard n’est-ce pas ? Pourquoi ne l’invoquez-vous pas ? A moins de considérer que ce serait une défaite en rase campagne que de l’invoquer, ce que je pourrais comprendre. Mais les athées adorent évoquer le hasard quand il s’agit de la théorie de l’évolution, de la naissance de l’univers ou de tant d’autres choses. Quand il s’agit de 50 faits qui convergent vers une seule croyance en Dieu, et même 51 quand on ajoute le fait que les Etats-Unis soient devenus 1ère puissance mondiale à partir de rien en moins de 3 siècles en étant majoritairement protestants, ce n’est plus le hasard. J’ai été athée 36 ans, je connais votre point de vue. Je croyais au hasard et à l’absence de sens dans l’Univers moi aussi. Personne ne m’a présenté ces 50 preuves quand j’étais athée et je ne sais donc pas comment j’y aurais réagi. Mais normalement j’aurais pu comprendre ce qui était dit là, car ce sont des preuves factuelles, physiques, et non surnaturelles. Oui il existe des dizaines de contemporains de Jésus, non-chrétiens, qui ont dit qu’il a existé, voire qu’il a été crucifié et qu’il a prétendu être ressuscité. Oui, la Bible est le livre le plus vendu, imprimé, et traduit au monde. Des milliards de livres humains différents, mais un seul à être le plus vendu, imprimé et traduit. Hasard ? Coïncidence ? Peut-être. Mais alors le fait que Jésus soit l’homme le plus connu et influent aussi. Et le fait que les pays scandinaves et Israël soient premiers dans tout un tas de domaines très importants (pour ne pas dire fondamentaux) alors que les éléments climatiques leur sont très défavorables, et dans le cas d’Israël qu’il soit entouré d’ennemis depuis sa création, aussi. Etc. A partir de combien de faits de ce genre commencerez-vous à douter qu’il s’agit du hasard ou d’une autre raison que le Dieu de la Bible ? En d’autres termes, quel est votre niveau de preuves exigé ? Si 1000 preuves comme celles-là ne suffisent pas à vous faire changer d’avis, êtes-vous sûr d’être rationnel ? Ou bien demandez-vous que Dieu se présente à vous physiquement pour y croire, ou bien faut-il qu’il déplace des montagnes devant vous ? Les protestants comme moi croient que seul Dieu peut nous faire croire à lui. Et vous, quelle est votre croyance ? J.E : Je réponds ici a votre réponse globale. Le fait qu’il y ait des milliers de religions sur Terre me semble un argument intéressant, cela dit, je ne pense pas qu’il vous convainque parce qu’il me semble que votre argumentation repose sur la performance du christianisme, et donc en quelque sorte, que cette religion ait gagné la compétition de la suprématie mondiale est pour vous une sorte de preuve de sa supériorité, qui serait une preuve de vérité. Or quand bien même tout le monde serait devenu chrétien, cela ne me semblerait pas un argument valable pour dire que ce soit une vérité autre que psychologique et sociale. Pour ma part, je pense qu’il y a de l’arbitraire dans les religions, et les religions multiples sont un argument dans ce sens. Mais ce qui me semble plus convaincant, c’est de se demander : si l’on effaçait tous les livres religieux et que les gens oublient, est-ce que la religion chrétienne réapparaitrait telle quelle ? Comparez par exemple avec la recherche scientifique : si l’on jetait toute la science et qu’on recommençait de zéro, on retrouverait les mêmes vérités, parce qu’elles sont testées, confrontées a la réalité. Une telle remise en question fondamentale n’est pas présente dans les religions, ce qui fait qu’elles sont moins crédibles pour dire des vérités universelles. Cela dit, je ne considère pas pour autant qu’il n’y ait pas de valeur dans les religions. Libre à chacun d’utiliser sa religion pour son émancipation ou son bonheur. Pour moi, il s’agit d’une méthode, qui n’est pas en soi vraie ou fausse. Concernant le pourquoi, je vois un peu ou vous voulez en venir. Le hasard est effectivement une base fondamentale, cependant, il n’explique pas tout. La réalité a une forme de cohérence, qui fait que l’on peut appliquer de la logique sur les événements. On peut donc trouver des explications historiques, politiques, culturelles, psychologiques et sociales pour l’émergence d’une religion. Cela dit, même si l’on trouvait toutes les raisons, on pourrait encore se demander pourquoi ces raisons ont eu lieu. Plus on revient dans la chaine causale, plus on trouve du hasard. C’est un peu comme l’effet papillon. Si l’on remonte dans les causes, on trouvera des causes anodines, qui n’ont plus de lien évident avec ce qu’on cherche a expliquer, et ou les acteurs éventuels n’ont pas fait de choix particulier. Par exemple, le symbole de la croix découle du fait que c’était un instrument d’exécution dans l’empire romain. Lorsque les premières croix ont été construites, il n’y avait pas d’intention vis-a-vis de ce que deviendrait le christianisme. Il s’agissait simplement d’une façon d’accrocher les bras. Donner un sens a posteriori est une attitude humaine qui permet d’organiser ses pensées, faire des associations d’idées. Ce sens est une construction personnelle ou partagée, et dans une certaine mesure arbitraire. Chacun est libre de donner le sens aux choses comme il le souhaite. Je ne pense pas qu’il n’y ait pas de sens, mais que le sens est plutôt subjectif. C’est d’ailleurs pour cela que souvent les gens ne sont pas d’accord. Ils ne définissent pas les mots de la même façon, ne font pas les mêmes associations d’idées, etc. S’il y avait mille arguments qui me convaincrait que le christianisme en tant que tel est en soi plus convaincant et plus à même d’être influent que les autres religions, pour moi ce ne serait pas une preuve de la vérité métaphysique du christianisme, mais cela dirait quelque chose de la psychologie humaine. Prenez par exemple la rhétorique. Les meilleurs arguments ne le sont pas nécessairement parce qu’ils sont objectifs et conformes à la réalité. Il s'agit des 18 premiers points parmi les 50 proposés par Jean Robin dans son livre 50 preuves que Dieu existe.
  14. Salut. Une vérité se vérifie-t-elle toujours ? Est-il possible qu'une chose soit vraie, avant qu'on ne puisse la vérifier ? Ou bien demeure-t-elle fausse ou inexistante jusqu'au moment de sa vérification ? La vérité existe-t-elle indépendament de la réalité ? Croyez-vous en l'existance de la vérité ? Une vérité est-elle irréfutable ? Comment vérifier ce qui est accepté comme vrai sans le remettre en question ?
  15. L'humilité religieuse consiste à faire confiance à des religieux et à des textes religieux pour connaitre la vérité et les comportement à adopter tandis que l'humilité scientifique consiste à accepter la preuve de fausseté de toute théorie : si une théorie prévoit quelque chose qui n'arrive pas, alors cette théorie est fausse, ou partiellement fausse. D'autre part, une théorie doit être non contradictoire. Il me semble que l'humilité religieuse est soluble dans l'humilité scientifique, c'est-à-dire que face à des éléments objectifs qui démontre la fausseté d'une théorie religieuse, malgré la confiance qu'on peut accorder à un clergé, la preuve de fausseté est plus forte. Il peut arriver que ce soit par défaut qu'on garde une religion malgré ces preuves de fausseté, parce qu'il faut bien quelque chose, croit-on. A opposer l'humilité religieuse et l'humilité scientifique, ne risque-t-on pas de donner trop d'importance à l'humilité scientifique ? N'y a-t-il pas de manipulation possible également, comme par exemple avec le réchauffement climatique, où les scientifiques patati patata ? Ou bien est-ce qu'alors en fin de compte, on en revient à une humilité sociale semblable, où l'on a remplacé le clergé par les scientifiques, et on accepte ce qu'on nous raconte avec le label "dit par des scientifiques" tout comme des croyants acceptent le label "dit par des religieux" ? Un athée utilise son intelligence pour démontrer l'inexistence de Dieu, alors il n'a pas l'humilité religieuse. Cependant, il peut avoir une humilité scientifique. D'ailleurs, l'humilité scientifique invite à dire que la religion est fausse parce que contraire à l'expérience. Ce faisant, l'athée n'affirme pas qu'il a lui la théorie exacte de l'existence, mais simplement que pour la religion, c'est game over, try again. Il semble que l'athée n'ait pas besoin d'avoir une telle théorie de l'existence tandis que le croyant en a besoin. Est-ce là clash fondamental ?
  16. Bonjour, Comme vous pouvez le lire dans le titre de ce sujet, je cherche a me renseigner sur les vampires et accessoirement sur les autres créatures de la nuit. J'ai récemment vu le film "The mortal instruments" en plus de l'avoir lu avec de nombreux autres livres fantastique. Mon imagination est donc plus que débordante et je parle bien d'imagination car je n'ai pour l'instant aucune preuve de l'existence de ces êtres. J'aimerai particulièrement cibler le sujet sur une descriptions de ces créatures (si elles existent ce que j'espère mais ne crois pas pour autant) et surtout sur leur adaptation présumée à notre époque et les lieux ou nous pourrions les croiser (surtout les vampires). A vrai dire je suis fascinée par la possibilité de leur existence et de les rejoindre mais ne voulant pas passer pour une folle je ne vais pas extrapoler. Sachez cependant que ce n'est pas dans le but d'être "immortelle" ou je ne sais quoi qui me fait me pencher sur la question mais surtout l'invincibilité et le conforme que cela procure permettant de voyager où bon me semblerait. De plus j'ai déjà lu certains sujets qui ne m'ont pas apporté satisfactions et de par cette expérience j'aimerai éviter les individus qui s'expriment en vers mystérieux et en rouge "sang" ajoutant des propos fantasmagoriques pour prouver leur appartenance à la race des vampires où autre. J'aimerai également éviter ceux qui veulent me subtiliser une quelconque information sur ma vie privée dans le but de me hacker où autre. Ceux là sont prévenus. Je pars de la théorie qu'un mythe ou une légende est forcément basé sur des faits réels (comme Jésus sachant qu'il a été prouvé historiquement qu'un Jésus gênant les romains existait à cette époque, alors humain ou envoyé de Dieu il n'y a qu'un pas) si possible pas trop éloignés des suppositions. Voilà et merci d'avance
×