Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'pape'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

51 résultats trouvés

  1. Le pape lève le secret pontifical sur les agressions sexuelles. https://www.lapresse.ca/international/europe/201912/17/01-5254035-le-pape-leve-le-secret-pontifical-sur-les-agressions-sexuelles.php
  2. Un peu comme une mascotte lors d'un match de foot, de baseball, ou tout autre événement sportif, pour égayer la foule, encourager l'équipe locale, le pape, que ce soit François ou l'un ou l'autre de ses prédécesseurs, a-t'il une vraie utilité pratique?
  3. Doïna

    L'affaire Mortara

    Bonjour, Triste jour de juin 1858, en Italie. L'inquisiteur de Bologne, escorté des forces de police, arrache un enfant de 7 ans à sa famille pour le placer d'autorité à l'hospice des Catéchumènes*, à Rome. Mais pourquoi ? À cette époque, la péninsule italienne est morcelée en divers états, tous dépendants de pouvoirs différents. Certains sont indépendants, d'autres sous influence étrangère, d'autres enfin sous l'autorité directe du pape souverain théocratique dans une bonne partie de l'Italie centrale, Rome et ses alentours, Bologne, l'Ombrie, les Marches, la Romagne... Garibaldi, à raison, voit là un obstacle à l'unification. Et à l'heure où Napoléon III, empereur des Français favorable à Garibaldi, prend une place grandissante sur la scène politique européenne, ce drame qui deviendra l'affaire Mortara prend place dans un contexte où le pouvoir pontifical se sent menacé. Au début de l'année 1858, une étrange histoire parvient aux oreilles de l'ex-Inquisition : la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Edgar, le fils aîné des Mortara, famille israélite bolognaise, était tombé gravement malade alors qu'il était en bas âge. Désespérée et désireuse de le sauver, la servante de la maison, une chrétienne du nom d'Anna Morisi avait tenté une ultime manœuvre : elle avait secrètement administré à l'enfant les sacrements du baptême afin d'en faire un chrétien. Elle avait beaucoup prié et l'enfant avait guéri. Plus tard, elle confia à une amie ce qu'elle n'avait jamais révélé à personne, se lamentant de voir ce petit chrétien malgré lui, baptisé à l'insu de tout le monde et élevé dans la religion juive. La confidence remonte jusqu'à la Congrégation qui décide, conformément au droit canon**, de placer cet enfant qui a désormais sept ans dans un contexte où il sera élevé dans le christianisme. Le Vatican développe à ce sujet quatre arguments : 1) Le sacrement du baptême, même non administré par une personne consacrée, a introduit le petit Mortara dans l'Eglise. 2) L'Eglise a acquis un droit sur lui supérieur au droit humain, culturel ou biologique. 3) Les Mortara doivent se soumettre aux lois de l'Etat où ils vivent qui est sous autorité papale. 4) Les Mortara se sont de toute façon placés dans l'illégalité en employant une servante chrétienne, ce qui est formellement interdit dans les Etats pontificaux. La famille Mortara, dépossédée de son enfant par la force, alerte des institutions israélites et des journaux à travers l'Europe. La presse française s'empare de l'affaire et le gouvernement s'alarme de la tournure des choses. Par voie diplomatique, Napoléon III rappelle à Pie IX les prérogatives et les devoirs paternels. Peine perdue puisque pour le clergé : un fait religieux appartient au domaine spirituel et ne saurait en aucun cas relever même de la volonté du chef de l'Eglise ; le baptême étant de plus un sacrement indélébile et la paternité spirituelle primant sur la paternité naturelle. En France, les journaux libéraux et républicains s'insurgent devant l'intransigeance pontificale. La campagne de presse prend un tour très nettement anticlérical, tandis que la presse catholique demeure modérée, bien que se faisant l'écho de membres influents du clergé tels les chanoines de Notre-Dame ou d'Orléans qui tempèrent la doctrine officielle et préfèrent l'apaisement et la négociation pour tenter de sortir de la situation. C'est alors qu'un agité du nom de Louis Veuillot entre en scène : furieux de ce qui n'est pour lui que mollesse, cet ultra-conservateur, journaliste à L'Univers, plus gros titre de sa catégorie, accuse la famille Mortara et, à travers elle, tous les Juifs en général. Il les accable : non contents d'être d'un peuple déicide, ils ne respectent pas les lois de l'Etat où ils vivent, tout comme leurs coreligionnaires pratiquent la collusion transfrontalière et ourdissent un complot international, notamment en infiltrant les banques. On sent les prémices de l'affaire Dreyfus. De là, une grande agitation qui irrite Napoléon III. Fin novembre 1858, le ministère de l'Intérieur prévient officieusement mais fermement les médias de ce temps : plus question d'agiter la question de l'affaire Mortara ! Veuillot, intimidé, s'arrête net et la polémique se dégonfle instantanément. Quant à l'enfant, il restera dans l'institution catholique. Quelques années plus tard, l'empereur des Français changera même de cap en faveur du pape, qu'il protègera face aux garibaldiens. Cela n'empêchera pas Garibaldi de chausser la botte ! Et qu'advint-il des principaux protagonistes de cette histoire ? Anna Morisi, la servante, prit le voile. Edgar Mortara, succombant à un lavage de cerveau de longue date, se fit ordonner prêtre à l'âge de 17 ans et le restera jusqu'à sa mort, en 1940, à Liège. Il sera admis au nombre des "bienheureux" en l'an 2000 par le pape Jean-Paul II, ce qui est la première étape vers la canonisation. Une source parmi d'autres * Un catéchumène est un néophyte à instruire avant de le mener au baptême chrétien. ** Droit canon : droit de l'Eglise
  4. 800 ans après, l'Eglise va demander pardon pour le massacre des Cathares Vendredi 23 septembre - 17:43 Une démarche historique. Le 16 octobre prochain, l’évêque de Pamiers fera une demande de pardon au nom des catholiques de l’Ariège pour le massacre des Albigeois. Un page sombre de l'Histoire de France qui remonte… au XIIIe siècle. A cette époque, des chrétiens dissidents refusent de reconnaître l’autorité du pape et s’écartent des canons de l’Eglise, assurant notamment que le monde visible est l’oeuvre du Mal et que le monde invisible, le paradis, l’œuvre de Dieu. La chasse aux hérétiques Les Albigeois, appelés ainsi car ils étaient solidement établis dans la région d'Albi se désignaient comme «Bons hommes» et se donnaient aussi le nom de Cathares, qui voulait dire «Purs». La pratique de leur religion n'était astreinte à aucun sacrement ou attaché à aucun lieu de culte. Il s’agissait en fait d’un parcours initiatique au cours duquel quelques-uns étaient choisis pour prêcher. Tout un programme. Suite de l'article...
  5. Extrait d'une homélie du Pape François : " «Derrière la rigidité, il y a quelque chose de caché dans la vie d’une personne. La rigidité n’est pas un don de Dieu. La douceur, oui, la bonté, oui, la bienveillance, oui, le pardon, oui. Mais la rigidité, non ! Derrière la rigidité il y a toujours quelque chose de caché, dans de nombreux cas une double vie, mais il y a aussi quelque chose d’une maladie. Combien souffrent les rigides : quand ils sont sincères et se rendent compte de cela, ils souffrent ! Parce qu’ils ne réussissent pas à avoir la liberté des enfants de Dieu, il ne savent pas comment on chemine dans la Loi du Seigneur, et ne sont pas bienheureux. Et ils souffrent tellement ! Ils semblent bons, parce qu’ils suivent la Loi. Mais derrière, il y a quelque chose qui ne les rend pas bons : ils sont mauvais, hypocrites, ou ils sont malades. Ils souffrent !» A méditer http://fr.radiovaticana.va/news/2016/10/24/pape_françois__les_rigides_ne_connaissent_pas_la_liberté_des_enfants_de_dieu/1267375
  6. Cité du Vatican (AFP) - Le pape François s'est dit "profondément touché" samedi par la mort du petit Alfie Evans, le bébé britannique en état semi-végétatif, mort après une longue bataille judiciaire de ses parents pour obtenir en vain la poursuite de son traitement contre l'avis des médecins. "Je suis profondément touché par la mort du petit Alfie. Aujourd'hui, je prie spécialement pour ses parents, alors que Dieu l'accueille tendrement dans ses bras", a écrit le pape sur son compte Twitter. La justice britannique avait rejeté mercredi un dernier recours des parents d'Alfie, Kate James et Tom Evans qui, forts du soutien du pape et du gouvernement italien, demandaient de pouvoir poursuivre le traitement de leur enfant en Italie où des hôpitaux avait proposé de l'accueillir. Le pape François s'était personnellement impliqué en faveur du garçonnet, lançant plusieurs appels pour le maintien en vie du bébé et recevant en audience privée Tom Evans. https://fr.news.yahoo.com/pape-profondément-touché-mort-petit-alfie-131732009.html
  7. Pédophilie au Chili : une lettre met en doute les affirmations du pape Les révélations mettant le pape François chaque fois plus en difficulté se succèdent dans le scandale de pédophilie qui secoue le clergé chilien. L’agence Associated Press a révélé, lundi 5 février, que le chef de l’Eglise catholique aurait eu entre les mains, dès 2015, la lettre d’une victime du père Fernando Karadima témoignant des agressions sexuelles commises par ce prêtre de Santiago, reconnu coupable par l’Eglise au terme d’un procès canonique en 2011. http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/02/06/pedophilie-au-chili-une-lettre-met-en-doute-les-affirmations-du-pape_5252415_3224.html Pédophilie : face à l’inertie du pape, une union internationale de victimes C’est une première. Et sûrement très lourde de conséquences pour l’Eglise catholique. Une trentaine d’associations et de personnalités emblématiques, fers de lance de la lutte contre la pédophilie dans les milieux catholiques (à l’instar du Britannique Peter Saunders), se retrouvent pour une journée de réflexions ce lundi à Santiago. Pour elles, c’est une manière de souhaiter la «non-bienvenue» au pape François, en voyage au Chili et au Pérou jusqu’à dimanche, et de mettre sur les rails - et c’est un changement capital - un réseau international. «Nous voulons montrer que nous sommes nombreux à défendre le droit des enfants, a expliqué le Chilien José Andrés Murillo, l’un des initiateurs de la rencontre. C ’est aussi une manière de montrer notre colère face au manque de réactions du pape.» François Devaux, fondateur de la Parole libérée, une association très en pointe dans les affaires de pédophilie en France, participe à la rencontre. http://www.liberation.fr/planete/2018/01/14/pedophilie-face-a-l-inertie-du-pape-une-union-internationale-de-victimes_1622377 Le pape François qualifie de "calomnie" des soupçons d'abus sexuels dans l'Église Le souverain pontife a suscité une vague d'indignation au Chili jeudi 18 janvier après avoir pris la défense d'un évêque soupçonné de s'être tu dans une affaire de pédophilie. http://www.rtl.fr/actu/international/le-pape-francois-qualifie-de-calomnie-des-soupcons-d-abus-sexuels-dans-l-eglise-7791908634
  8. La culture du provisoire pénètre aussi dans la vie de la foi. Dieu nous demande de lui être fidèles" "Suis-je un chrétien 'par à-coups', ou suis-je un chrétien toujours ? (13 octobre-Pape François) Que répondriez-vous au Pape a sa question, en ce qui "vous" concerne chacune et chacun et non en ce que vous voyez autour de vous ? Allez un petit examen de conscience !
  9. Des dépenses mystérieuses Selon le journaliste d'enquête de L'Espresso, Emiliano Fittipaldi, un connaisseur du Vatican, le cardinal aurait reçu pour la seule année 2015 environ 500 000 euros et le haut prélat touchait cette somme depuis une dizaine d'années en tant que "Grand chancelier" de l'université catholique de Tegucigalpa. Une partie de cet argent aurait été investi dans des fonds à Londres (comme Leman Wealth Management) et des sommes transférées sur des comptes allemands auraient disparu. L'Espresso met en cause également Juan José Pineda, évêque auxiliaire de Tegucigalpa et bras droit de Mgr Maradiaga, pour des dépenses mystérieuses qui pourraient avoir été effectuées avec l'argent de l'Eglise locale, notamment des somptueux cadeaux fait à un proche ami. https://fr.news.yahoo.com/cardinal-proche-pape-accusé-d-163148814.html Peut-être des maitresses à entretenir.
  10. Dans l'entourage du Pape, seules quelques personnes étaient informées. » Pape François: les extraits du livre où il dit tout Jamais encore le pape François n'avait accordé autant de temps pour une interview… Elle a duré des heures, douze séances même, sur plus de deux ans et dans le plus grand secret, à la maison Sainte-Marthe au Vatican, avec le chercheur français Dominique Wolton. Source et suite de l'article
  11. Cinq anecdotes à connaître dans l'histoire des conclaves Quel a été le conclave le plus long de l'histoire ? Comment un Français s'est retrouvé un peu par hasard à la tête de l'Église… L'élection des papes est riche en petites histoires. Le premier conclave. La décision d'enfermer les cardinaux pour procéder à l'élection du pape apparaît au XIIIe siècle pour accélérer le processus et soustraire les cardinaux aux pressions politiques. Pendant le millénaire précédent, les souverains pontifes étaient élus par le clergé de Rome, avec la participation de la population et l'intervention des monarques européens. La pratique de l'isolement était souvent utilisée dans le nord de l'Italie pour précipiter le dénouement des procédures civiles. S'en inspirant, les habitants de Pérouse enferment les cardinaux en 1216. Cette stratégie est réutilisée en 1241. Alors que deux cardinaux sont retenus en otage par l'empereur Frédéric II, le gouverneur de Rome regroupe leurs dix collègues dans le palais délabré de Septizonium sur le mont Palatin, sous la surveillance de gardes violents et dans des conditions d'hygiène déplorables. Les latrines ne sont pas nettoyées et on refuse l'envoi de médecins aux prélats malades. La mort d'un des cardinaux puis les menaces des Romains de déterrer la dépouille du pape défunt convainquent finalement les religieux de choisir Célestin IV. Mais celui-ci sûrement affaibli par ces soixante jours de mauvais traitement meurt 15 jours plus tard. Cet accouchement au forceps laisse un souvenir tellement cuisant aux participants qu'aucun d'entre eux n'envisage de renouveler et d'institutionnaliser l'expérience. Et pourtant… Le plus long. Celui de Viterbe, qui dure deux ans et neuf mois (fin 1268- septembre 1271). Excédée par un an de divisions et blocage, la population de Viterbe enferme à clé (cum clave en latin) les cardinaux dans le Palais pontifical à l'automne 1269. Les accès sont murés, les prélats réduits au pain et à l'eau, puis en juin 1270 le toit du bâtiment retiré pour exposer les participants aux intempéries. Sous la pression du nouveau roi de France Philippe III, les électeurs acceptent qu'une commission de six prélats détermine le prochain Saint-Père. Elle se met d'accord bien qu'il ne soit pas encore prêtre sur Grégoire X, en croisade en Terre sainte. Il mettra un ordre drastique dans la procédure. Grégoire X officialise le principe de l'enfermement des cardinaux pour le conclave, leur interdit tout revenu pendant cette période et impose le pain sec et l'eau au bout de cinq jours de vote sans résultat. Le conclave le plus expéditif. Au fil des siècles, la durée des conclaves se raccourcit. La palme du plus rapide revient à Pie XII en 1939: l'Italien est élu en moins de 24 heures et en trois tours. Depuis 1903, aucun conclave n'a duré plus de cinq jours: il a fallu quatre scrutins pour élire Benoît XVI (moins de 48 heures comme Jean-Paul II), onze pour Jean XXIII (trois jours en 1958). L'élection de Pie XI, en 1922, fut la plus longue du siècle en cinq jours et quatorze tours de scrutin. Lire la suite (Le Figaro).
  12. PARANORMAL. Tout est revenu à la normale à la Cressonnière, dans les Ardennes. Les objets ont cessé de s’y déplacer et les couverts de se planter dans les murs. Les mauvais esprits continueraient cependant d’y rôder. ..............(.................)............. Denise, qui trépigne, finit par oser : « C’est de la magie noire ici, Madame. C’est le gamin qui était visé. » « C’est bien pire qu’au Moyen âge, se laisse piéger Rosa qui repart de plus belle, parce que personne ne nous croit plus. Je suis venue au monde dans la malédiction, prétend-elle, mais je ne l’ai compris que tard ». Après les événements de 1987, précise-t-elle. « Après que les fourchettes font bzz quand elles se piquaient. » La mamie de Frédéric se rappelle « d’un tas de trucs qui voltigeaient. Des casseroles, des louches… Il fallait voir le travail, tout filait comme ça ! » À l’en croire, « ce n’était pas à la vue de tout le monde ». Et puis d’un coup, plus rien. « Sauf qu’ils étaient autour de moi. » Rosa explique être sous la domination de démons. « Ils sont là, autour de moi, invisibles. Ils me ruinent », se plaint-elle. « Je suis dans une noirceur terrible ! Ils viennent dans mon lit, ils me font souffrir ! Au point que j’en ai du mal à marcher. » ......................(..........)...................... a vieille femme s’en est ouverte au procureur de la République, auprès duquel elle a porté plainte, il y a quelques années. « Il m’a dit que ce n’était pas pénal », se souvient-elle. « Évidemment, puisque c’est criminel ! Il y a toute une équipe, une secte diabolique, qui cherche à me faire mourir. » Si elle tient bon, c’est grâce à Jean Paul II. « Je suis sous sa protection, je ne crains presque rien », se vante-t-elle. Et de montrer l’ongle de son pouce droit, « qu’il m’a miraculeusement réparé, après qu’il s’est fendu en deux. » Bien que venus de toutes parts, les médiums n’ont pas eu la même efficacité il y a vingt-sept ans. « Ils ont tenté de nous protéger avec des sorts, mais les membres de la secte détruisent tout quand ça s’estompe avec le temps… C’est Satan, conclut Rosa, s es démons habitent ici. Je ne connaîtrai jamais le bonheur, je suis au bout de la vie. » la vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x1qhnnp_la-cressoniere-de-viel-saint-remy-n-est-plus-hantee_news en entier sur : http://www.lunion.presse.fr/accueil/video-elles-pensent-vivre-avec-des-demons-ia0b0n335951
  13. « LA FORCE DE DIEU EST ENTRÉE DANS L'HISTOIRE » L'Apocalypse expliquée par Benoît XVI A. Bourdin ROME, mercredi 12 septembre 2012 (ZENIT.org) – « La force de Dieu est entrée dans son histoire » : la communauté chrétienne ne peut donc pas se montrer « pessimiste » ni « perdre l’espérance », fait observer Benoît XVI. Le pape a en effet consacré sa catéchèse du mercredi, en la salle Paul VI au Vatican, à la prière dans la seconde partie du livre de l’Apocalypse de saint Jean. « Face aux maux causés par l’homme et à ceux qu’il subit, a souligné le pape, la communauté ne doit jamais être pessimiste et perdre l’espérance, car la force de Dieu est entrée dans son histoire ». Plus encore, le pape rappelle la réponse chrétienne pour vaincre le mal : le bien: « L’Apocalypse exhorte à vaincre le mal par le bien ». [ Lire la suite de l'Article.. ]
  14. querida13

    pape décroissant?

    Fidèle à ses dogmes et à ses enseignements le pape François recommande aux pays riches de faire décroître leur niveau de vie afin d'aider les pays pauvres .
  15. Fox News fait encore des siennes. Greg Gutfeld, un expert de la chaîne conservatrice américaine, a qualifié le pape François « d’homme le plus dangereux de la planète », relaye le Huffington Post aux Etats-Unis. Le souverain pontife est pointé du doigt pour l’encyclique sur l’écologie baptisée « Laudato si’». Dans ce texte, le pape confirme l’engagement de l’Eglise dans la lutte contre le changement climatique et affirme que l’homme est « responsable du réchauffement climatique ». Suite de l'article...
  16. Abus sexuels: le pape accepte la démission de deux évêques 15/06/2015 Etats-UnisDeux évêques américains accusés d'avoir protégé des prêtres pédophiles ont démissionné. Le pape François a accepté ce lundi 15 juin la démission de deux évêques américains accusés d'avoir protégé des prêtres pédophiles, a annoncé le Vatican.Les démissions de l'archevêque de Saint Paul et Minneapolis, Mgr John Clayton Nienstedt, et celle de son adjoint, Mgr Lee Anthony Piché, ont été acceptées par le pape, (...) Source: 24heures.ch Source et suite de l'article
  17. Le pape François appelle les États européens à « la prudence » dans l'accueil des réfugiés Alors que le pape François, depuis le début de la crise des réfugiés en Europe avait toujours appelé les États à ouvrir généreusement, et par principe, leurs portes aux réfugiés – fustigeant «l’égoïsme» de ceux qui ne le faisaient pas, – il a opéré, mardi après-midi, une nette correction, en appelant les gouvernements européens à veiller à ne pas accueillir au-delà de leurs possibilités. À savoir pouvoir offrir aux réfugiés, insiste-t-il, « un toit, un travail, une école, l’apprentissage de la langue» en vue de leur « intégration». Sans quoi, a-t-il prévenu, on peut « payer politiquement une imprudence dans ses calculs en recevant plus de réfugiés que l’on peut» (...) Et de conclure: « Quel est le danger? Si le réfugié n’est pas intégré, permettez-moi ce néologisme, il se ‘ghettoïse’, il devient un ghetto. Et sa culture ne se développe pas en relation avec l’autre culture. Ce qui est très dangereux. » http://www.lefigaro....es-refugies.php
  18. Doïna

    Le massacre des Vaudois

    A l'époque de la Renaissance, les idées de Luther et de Calvin font leur chemin dans toute l'Europe, imposant la question d'une Réforme. En octobre 1534 éclate en France l'Affaire des Placards : des affiches séditieuses placardées un peu partout, jusque sur la porte de la chambre royale à Amboise, contre la religion catholique, une Eglise jugée dépravée et le pouvoir du pape. Ce fut le point de départ de la radicalisation du roi François I° -plutôt tolérant jusqu'alors- contre les partisans de la Réforme. Une dizaine d'années après cette affaire, le parlement d'Aix en Provence condamne la mobilisation contre des condamnations pour hérésie de la communauté vaudoise, fidèle aux idéaux d'un certain Pierre Valdo, lequel fonda au XII° siècle la Fraternité des Pauvres de Lyon, et fut pour cela excommunié. Nulle doute que les sentences de ce parlement eussent été appliquées si l'évêque de Carpentras -Sadolet-, prélat juste et éclairé, n'y avait fait barrage. Qui étaient les Vaudois : Les Vaudois, partisans -nous l'avons vu- des idéaux du Lyonnais Pierre Valdo (ou Vaudès) constituent une communauté paisible et laborieuse. Décrits comme très travailleurs, intègres, d'une honnêteté sans faille, de moeurs très purs, leur labeur acharné permet d'accroître les dividendes de leurs seigneurs. Ils mènent une vie pastorale et tranquille, vivent en harmonie avec les catholiques des alentours. Ils sont pour grande partie d'origine piémontaise : leur installation en Provence remonte au XIV° siècle finissant, à la vente de terres par Louis II de Provence, appauvri par une longue campagne militaire en Italie, à des seigneurs piémontais, qui y feront venir des centaines de familles de paysans du Piémont, de confession vaudoise. La communauté n'aura eu de cesse de prospérer, et de Mérindol, Vaugines, Cabrières-d'Aigues et leurs abords, s'étend à d'autres villages et bourgs du Lubéron : Gordes, Goult, Lacoste... Premières menaces : Or cette communauté vaudoise ne plaît pas à tous, car elle rejette l'autorité du pape. Le roi François I° malgré tout, interdit à maintes reprises les arrêts contre eux. Mais son conseiller, le fanatique cardinal de Tournon, également archevêque de Lyon, ne l'entend pas de cette oreille. Il parvient à faire croire au souverain, dont la santé se dégrade, que ces paisibles Réformés -des hérétiques donc- sont de graves fauteurs de troubles, des séditieux qu'il importerait de punir sous prétexte qu'ils fomenteraient contre la couronne. Des rumeurs courent aussi, selon lesquelles ils ourdiraient pour s'emparer de Marseille ! Sans compter que François I°, qui a contracté une alliance avec l'Empire ottoman de Soliman le Magnifique, en a déjà bien assez fait pour scandaliser l'Europe et Rome. Il ne peut donc plus se permettre autant de tolérance au sein de son royaume envers des hérétiques. Le monarque finit par conséquent par donner son accord verbal de les poursuivre (des historiens prétendront même qu'il aura signé cet ordre sur un parchemin, ce qui est très controversé), sans se douter que cela allait être à l'origine du massacre de milliers d'innocents, ce que ses contemporains nommeront proprement la "ternissure" de ce souverain tolérant, dont la soeur Marguerite de Navarre était favorable à la Réforme. Les massacres : C'est le baron Polin de la Garde, capitaine des troupes royales de retour d'Italie, qui prend la tête des opérations. A ses côtés, le baron d'Oppède, infâme et vil personnage, premier président du parlement d'Aix, convoiteux de s'emparer de terres occupées par les Vaudois. A la tête de 4.000 piétons, d'une centaine de gentilshommes et de troupes pontificales, équipés de surcroît de canons, tous marchent vers le Lubéron. Le matin du dimanche 20 avril 1545, Cabrières est attaquée. "Tuez les tous ! Tuez les tous jusqu'aux chats !" hurle d'Oppède. Sans pitié aucune, ce sont d'authentiques soudards qui se livrent au massacre. Des innocents de tous âges sont jetés par les fenêtres, taillés en pièces, torturés de façon effroyable... Les cadavres s'amoncellent dans les rues... Femmes et enfants réfugiés dans l'église sont brûlés vifs... Les carnages durent des jours et s'étendent à Mérindol et aux villages proches, réduits en cendre. Ces horreurs font 3.000 victimes. 600 personnes sont faites prisonnières, finissent expédiées aux galères ou vendues comme esclaves. Les quelques survivants gagneront la vallée d'Aoste et y demeureront, se fondant peu à peu dans le calvinisme. Les suites : La nouvelle de l'affreuse tuerie se répand en Europe : Charles Quint, dit-on, en pleura. Mais les réactions sont diverses : le vice-légat pontifical Agostino Trivulcio félicite l'évêque de Cavaillon pour son service rendu à l'Eglise. A Genève, Calvin jette l'anathème sur le roi François I° (dont la santé s'est encore dégradée et qui n'a plus que deux an à vivre), totalement atterré quant à lui : jamais, dira-t-il, il n'aura souhaité de telles horreurs. Sa soeur Marguerite de Navarre est aussi bien sûre vivement choquée, qui demandera à voir personnellement le baron d'Oppède pour lui témoigner son dégoût. Toutefois, ce n'est qu'en 1548 que le conseil royal lancera une information sur la répression, suite à la plainte de Mérite de Trivulce, un possédant local, dénonçant les ravages des terres de son filleul au cours du massacre. D'où le procès parisien. Le procès des coupables n'eut donc lieu qu'en 1549, alors que le règne d'Henri II avait commencé. Le baron d'Oppède et le baron de la Garde sont enfin jugés. Il est alors prouvé que les lettres royales avancées pour justifier le massacre sont fausses, fabriquées de toutes pièces au Conseil en l'absence du roi François I°. Ces audiences causent l'émoi parmi les magistrats horrifiés, écoeurés, à tel point qu'ils se bouchent les oreilles pour ne plus entendre, ne pouvant plus supporter les détails épouvantables qu'on leur énumère. Les deux accusés s'en sortent avec un acquittement néanmoins. Il faut bien un bouc émissaire pourtant : c'est donc l'avocat du roi au parlement d'Aix au moment des faits -Guillaume Guérin- qui est désigné, accusé notamment de faux. Il sera donc exécuté, décapité en place de Grève.
  19. Une publicité de Benetton retirée à la demande du Vatican Jeudi 17 novembre - 08:24 Benetton est un habitué des campagnes publicitaires à message, la dernière en date ''Unhate'' a fait réagir le Vatican. La dernière campagne publicitaire de United Colors of Benetton fait parler d'elle. Intitulée ''Unhate'', les affiches sont des photomontages mettant en scène des baisers entre Barack Obama et Hugo Chavez, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas. Mais l'une d'entre elles a été retirée sous le pression du Vatican, celle du baiser entre le pape Benoit XVI et l'imam d'Al-Azhar. Selon le communiqué de Benetton ''Il s'agit d'images symboliques, avec une touche d'espérance ironique et de provocation constructive, pour promouvoir une réflexion sur la manière dont la politique, la foi, les idées, même si elles sont opposées et diverses, peuvent amener au dialogue et à la médiation''. Le Vatican n'aurait pas été sensible à cette demande de dialogue. CmoiC
  20. ForumFr

    Habemus Papam

    Habemus Papam Date de sortie cinéma : 7 septembre 2011 [/JUSTIFIER] Réalisateur: Nanni Moretti Pays: Long-métrage français , italien Genre: Comédie dramatique Durée: 01h42min Acteurs: Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr, ... Synopsis[JUSTIFIER][TAB][/TAB]Après la mort du Pape, le Conclave se réunit afin d’élire son successeur. Plusieurs votes sont nécessaires avant que ne s’élève la fumée blanche. Enfin, un cardinal est élu ! Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l’apparition au balcon du nouveau souverain pontife. Ce dernier ne semble pas prêt à supporter le poids d’une telle responsabilité. Angoisse ? Dépression ? Peur de ne pas se sentir à la hauteur ? Le monde entier est bientôt en proie à l’inquiétude tandis qu’au Vatican, on cherche des solutions pour surmonter la crise… En attendant
  21. "Nanni Moretti s'invente un pape sans aucune référence à l'actualité" Suite de l'article source : Le Monde.fr par : Philippe Ridet date : 18/04/10
  22. Yavin

    Visite du Pape en France

    Pape pèlerin à Lourdes Dimanche 14 septembre - 10:33 Après avoir donné, hier, une messe à Paris devant 260 000 fidèles, Benoît XVI s'est envolé pour Lourdes, but de son voyage en France Le pape Benoît XVI est arrivé hier en fin d'après-midi à Lourdes, où il devait suivre dans la soirée le chemin des pèlerins jusqu'à la grotte où l'Eglise situe des «apparitions» de la Vierge. Lourdes, qui célèbre cette année «le 150e anniversaire des apparitions de la Vierge à Bernadette Soubirous», est le but premier de la visite en France du pape, qui attache beaucoup d'importance au culte populaire de la Vierge Marie. Après le soleil de Paris, le pape est arrivé sous de lourds nuages et des gouttes de pluie dans la cité mariale où sont attendus entre 120 000 et 150 000 pèlerins aujourd'hui pour la messe du 150e anniversaire. Arrivé à Lourdes en hélicoptère depuis l'aéroport de Tarbes, le souverain pontife a entamé en papamobile le chemin du Jubilé, itinéraire spirituel sur les pas de Bernadette Soubirous. Suite de l'article... Source: Le Matin
  23. Secte des Apôtres de l'amour infini: le «pape» est mort Mercredi 04 janvier - 13:54 Le «pape» de la secte des Apôtres de l'amour infini est mort le 31 décembre dernier. Jean-Gaston Tremblay, surtout connu sous le nom de Jean-Grégoire de la Trinité, s'est éteint à l'âge de 83 ans à l'hôpital de Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides. M. Tremblay a fondé la secte catholique ultratraditionnelle à Saint-Jovite (Mont-Tremblant). Le mouvement religieux a connu sa plus forte popularité au milieu des années 70. Jean-Gaston Tremblay, qui se faisait appeler le pape Grégoire XVII, a eu des démêlés avec la justice. Plusieurs fois, les policiers ont tenté de lui retirer la garde de dizaines d'enfants. En 1978, il est condamné à six mois de prison pour outrage au tribunal. Un an plus tard, il est une fois de plus condamné à deux ans de prison pour séquestration. M. Tremblay revient dans l'actualité en 1999 lorsque la Sûreté du Québec (SQ) fait des perquisitions dans la communauté. Les policiers recherchaient M. Tremblay et trois autres personnes qui étaient soupçonnés d'agressions sexuelles, d'attentats à la pudeur, de grossière indécence et de voies de fait sur des enfants. Les quatre membres de la secte n'ont pas eu de procès parce que certains éléments de la preuve de la SQ n'avaient pas été archivés. Suite de l'article... Source: Cyberpresse
  24. Mère Teresa : pas si sainte que ça ! 01/09/13 La canonisation de la religieuse traîne en longueur. Et pour cause : sa vie n’aurait pas été si exemplaire... Lire la suite de l'article Source: VSD
  25. La justice américaine se demande si le Vatican est l'employeur d'un prêtre pédophile 10/05/2011 à 08h45 [DESC][/DESC] Le Vatican va pour la première fois devoir produire des documents internes devant la justice américaine, qui cherche à examiner sa qualité "d'employeur" dans l'affaire d'un prêtre accusé de pédophilie dans l'Oregon (nord-ouest). Un tribunal civil américain a pour la première fois décidé de citer le Saint-Siège comme témoin dans cette affaire, qui remonte à 1965. [ Lire la suite de l'Article.. ] Source: Libération
×