Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'emploi'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

29 résultats trouvés

  1. Carrière : est ce mieux d'être un spécialiste ou un généraliste ? Spécialiste ou généraliste ? C’est une question assez récurrente qui se pose dans le positionnement d’un candidat. Au delà de la réponse à une candidature, c’est aussi la construction de tout un parcours et des choix de carrière que ce choix conditionne. Découvrons les avantages et inconvénients de chaque positionnement ! Et si vous étiez le meilleur expert dans votre domaine… Devenir la personne incontournable d’un sujet bien particulier, c’est le parti pris de l’expert. On en voit aussi passé beaucoup sur les chaînes d’information en continu. Oui, c’est sûr l’expert est devenu très tendance mais est ce pour autant un bon choix de carrière ? Imaginez que vous êtes l’expert du langage de programmation C++. Déjà l’informatique est un milieu assez spécialisé, ici vous êtes spécialiste d’une spécialité, cela commence plutôt bien. Désormais le langage C++ vient d’être rendu totalement obsolète par le nouveau langage Java. Votre prétendue expertise devient caduque. Certes vous avez un socle de connaissance solide mais tout le monde programme désormais dans un autre langage : vous n’êtes plus l’expert tant recherché…snif. On le voit être expert c’est aussi être exposé à ce risque que son domaine, sa spécialité disparaisse. Lire la suite... Et vous, qu'en pensez-vous ? plutôt généraliste ou spécialiste dans votre évolution de carrière ?
  2. Bonjour, Je suis étudiant dans une formation de « conseiller en insertion professionnelle » sur la plateforme Openclassrooms. Dans le cadre de cette formation, je recherche des volontaires en évolution professionnelle ou en recherche d’emploi. Nous pourrions nous rencontrer par visioconférence pour faire le point sur vos aspirations professionnelles, mais aussi établir ensemble un plan d’action. Les entretiens sont gratuits et dans l’intérêt mutuel des deux parties. Vous me permettez d’acquérir de l’expérience en échange vous profitez d’un plan d’action pour évoluer professionnellement. Un conseiller Pôle-emploi gère un portefeuille de 130 bénéficiaires moi je vais consacrer entre 10 et 15 heures à l’étude de votre profil. Pour information, j’ai l’habitude de conduire des entretiens étant titulaire d’un niveau bac +5 en sociologie. Au passage ce poste est l’occasion d’échanger ensemble sur l’accompagnement des demandeurs d’emploi en France.
  3. Totof44

    bilan du CICE

    1 000 000 d'emplois promis ; 100 000 emplois créés. Il manque des zéros, où sont-ils ? Du côté du grand patronat et des politiques qui oeuvrent pour leurs intérêts. Je m'amuse de voir les libéraux railler la gauche quand elle propose de créer des emplois publics. Les emplois privés crées grâce au CICE, c'est 18750 € mensuels chacun payés par le contribuable. A peu près deux fois plus cher qu'un emploi public qui lui servirait l'intérêt général. https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/le-cice-a-cree-un-peu-plus-de-100000-emplois-en-cinq-ans-1243080
  4. Bonjour, Avez déjà fait face à un changement d’emploi. Comment avez-vous vécu cette situation, surtout en couple ?
  5. Bonsoir à vous, Je suis dans une situation qui n'est pas des plus agréables, même s'il y a toujours pire et qu'en réalité, j'ai de la chance de me sentir au moins comme je suis maintenant. Je vais essayer de la faire courte : Je suis un homme de 18 ans, sans emploi, non-scolarisé, vivant encore chez mes parents dans un bled de moins de 1000 habitants en France. Je reste à longueur de journée chez moi, je fais des activités qui m'occupent, etc, bref. J'ai un problème depuis début janvier 2020 avec mes parents. En septembre 2019, j'ai signé un contrat en CDD avec mon père pour rentrer dans son entreprise comme plâtrier plaquiste. À la base, avant de passer mon bac en 2019 (que j'ai eu avec mention bien et avec des notes excellentes en langue), j'ai pensé à intégrer une université pour suivre des études dans une IUT en filière GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations). Mais c'est une idée que je portais sous l'influence de mon père, qui me conseillait de suivre la voie qu'il me proposait en me disant que passer un diplôme dans une université ne me donnerait pas de garantie pour avoir un emploi stable et sur une longue durée. J'avais d'autres idées d'études, mais je vous le dirai après quand ce sera pertinent. Bon, je passe mon bac, j'ai été admis dans les voeux que j'avais fait sur Parcoursup (plateforme du Ministère de l'Éducation pour intégrer les établissements d'études supérieures) comme n'importe quel élève ferait en moyenne au lycée, mais un incident s'est produit, accompagné d'un manque d'organisation dans l'obtention d'un logement dans la ville où je voulais étudier, avec des discussions plus ou moins confuses quant à mon avenir avec mes parents. Finalement, ne pouvant intégrer aucune université, mon père me propose de venir travailler avec lui en tant que plaquiste, avoir un salaire, me former dans ce métier pour ensuite devenir maître d'oeuvre dans le BTP. En septembre 2019, je signe le contrat en CDI, et j'ajoute n'avoir aucune expérience dans le domaine du BTP, ne serait-ce qu'avoir aidé, quelques fois seulement, mon père à transporter du placo et à faire d'autres tâches relativement difficiles. Pour dire, je ne suis qu'une simple main d'oeuvre non professionnelle. Au début, tout se passait bien. Je travaille le premier mois, je fais des erreurs, mais le travail m'intéresse tout de même. C'est dur, mais cela se tient. Sauf qu'au fil des mois, et cela dure jusqu'à début janvier 2020, mon père m'engueule à cause de mon incompétence. Je lui avais pourtant dit au début, avant que je ne m'intègre, que j'allais sûrement faire des erreurs, comme tout débutant, et que même si je suis costaud (j'ai un physique apte à porter des charges lourdes), le manque d’habilité que j'ai dans les mains ne faciliterait pas la tâche. Toutes les semaines, je fais des erreurs d'imprécision dans le découpage et le placement de la ferraille, du placo, dans le transport parfois. Ce sont des choses qui se font parfois par manque de rigueur dans le maniement des outils, soit par manque de connaissance. Bref, des erreurs que j'ai commis sans que je ne le veuille et dont je suis désolé à chaque fois devant mon père. Et à chaque fois, un scandale éclate. Je suis malheureusement (ou heureusement, je ne sais pas) quelqu'un qui répond dans les conflits, qui se défend. Sauf que contre mon père, surtout dans un domaine où c'est un pro, je ne peux pas rivaliser, mais je hausse le ton de même car je déteste qu'on me crie dessus. Pour moi, surtout sur un chantier, quand un novice ne sait pas faire quelque chose, l'engueuler n'est pas une solution. Apporter des explications concrètes sur son erreur mènera à de meilleurs résultats qu'une humiliation par des insultes comme "incapable", "bon à rien", ou quelque chose du genre. Bref, je sens que j'ai les mains sorties du cul et que je ne pense vraiment pas vouloir intégrer le BTP. De plus, mon père parlait de manque de rentabilité et s'en étonnait en parlant de moi... Bon, je comprends que tu veuilles de l'argent, mais ne sois pas aussi pressé alors que tu as un débutant devant toi, que c'est ton fils et que tu le démoralises à chaque fois qu'il fait une erreur même si tu lui dis comment faire une tâche. Je ne suis pas un robot dont le programme que tu entres va fonctionner dès que tu appuies sur START. Ces mois de travail se résument à des engueulades pour des conneries, et je décide d'arrêter de travailler comme plaquiste en janvier pour me tourner vers des études que je veux vraiment faire. Cependant, cela ne plaît pas à mes parents, surtout à mon père, qui pense que je l'ai trahis en quittant l'entreprise. *** Début informations complémentaires*** Je veux faire une Licence LEA (Langues Étrangères Appliquées) Anglais - Russe Parcours Commerce International. Je suis issu d'une famille russe. Étant bilingue français-russe, je voudrais utiliser ces compétences pour en faire ma carrière comme traducteur, ou au moins un travail en lien avec les langues étrangères. Je conclue cette Licence par un Master en alternance dans le même domaine. *** Fin informations complémentaires*** Depuis milieu janvier 2020, je reste chez moi à ne rien faire de particulier, je ne travaille pas, et je n'étudie pas. Je désire travailler et étudier, mais d'abord étudier pour ensuite travailler. Mes parents m'insultent en me faisant le reproche de ne rien faire à la maison et qu'ils ne veulent pas d'un fils comme ça. D'après eux, le contrat en CDI comme plaquiste était pour moi la meilleure option pour avoir un emploi stable plus tard, sans passer par l'université. Sauf que je ne veux pas travailler dans le BTP et je ne veux pas travailler avec un individu qui va m'engueuler à chaque fois que je fais quelque chose d'incorrect. Je veux passer par des études et devenir traducteur-interprète, ou faire un métier dans le domaine des langues, peu m'importe. Mais j'ai remarqué que ce contrat en CDI était en fait un moyen pour mes parents d'avoir de l'argent en plus. Effectivement, ils s'arrachent le derrière tous les jours pour amener de l'argent à la maison, pour que l'on ait à manger tous les jours. Devenir salarié était pour eux un moyen de profiter de mon argent. Dès le début du contrat, j'ai eu un salaire de 1800 € net par mois (vous voyez, le salaire d'un plaquiste ultra débutant sans compétence). Alors que j'ai travaillé dur pour mon argent et que je voulais économiser pour des études et d'autres choses, mes parents profitaient de mon argent pour acheter de l'alcool, des cigarettes, et pleins d'autres objets inutiles. Deux fois, mon père prenait de mon salaire (2 * 300 euros) pour payer des ouvriers qu'il avait pris au noir pour quelques tâches à un chantier. Au final, je restais avec presque rien pour économiser. Mon argent était dispersé pour les intérêts de mes parents. Je sais bien qu'il faut que les enfants aident leurs parents quand ils atteignent un âge où la santé n'est pas des meilleures, mais là, ce n'est pas vraiment un moment où il faut en profiter. Je voudrais tout de même devenir indépendant et gagner ma vie correctement en autonomie, et ce n'est pas comme ça que je vais y arriver. Encore une fois bref, mon père fait en sorte de me déclarer comme salarié, même si je ne travaille pas, pour que je touche ensuite le chômage et que je me débrouille seul après avoir empoché le premier revenu (ce qui est acte à mon avantage que mon père fait par pitié pour moi, ce qui est réellement appréciable). Seul, donc que je parte de la maison. Sauf que ma mère me dit que je ne mérite pas le revenu de l'allocation chômage que j'aurai et que je devrais partager ce revenu. J'ai déjà calculé l'argent dont j'ai besoin pour vivre seul, et partager mon argent de l'allocation avec mes parents n'est pas du tout une bonne idée, surtout si je dois économiser pour mes études et avoir une marge de sûreté en cas de problème pendant mes études. J'ai réfléchi à un prêt étudiant, mais avoir les parents comme garant est obligatoire, et, pour moi, c'est impossible. Dans les mois qui restent jusqu'à Septembre 2020, je voudrais trouver un travail, et je le trouverai, mais mes parents me disent de partager l'argent alors que je devrais vivre seul sans mes parents. Qu'en pensez-vous ? Je voudrais des conseils de votre part, les lecteurs de ce sujet, parce que je ne sais pas si je suis en tort ou non. Je suis humilié pour ne rien faire à la maison, ce que je comprend puisque je suis capable d'apporter un revenu à la maison, mais je n'ai aucun moyen de transport, j'habite dans un bled loin de tout et je n'ai le droit d'utiliser aucun véhicule de mes parents et de ne rien bénéficier ; pour moi, la meilleure solution est de déménager seul en ville et de trouver un travail le temps de faire passer les mois jusqu'à septembre 2020 pour reprendre les études avec mes économies et la bourse sur critères sociaux que j'aurais en plus (environ 380 €). Mais aussi, je voudrais faire des études, et, paradoxalement, mes parents ne sont pas du tout content de moi. J'ai pensé à laisser tomber ma famille le temps de faire mes études et de gagner un salaire pour ensuite revenir et m'occuper d'eux. En 5 ans, normalement, mes parents peuvent encore tenir, et ont d'ailleurs toujours tenu sans mon aide pendant toutes ces années où j'étais à l'école. Je reviendrai ensuite avec une somme d'argent très correcte pour m'occuper de moi et d'eux. Je ne compte en aucun cas les oublier pour toujours et continuer ma vie dans mon coin car ce sont tout de même mes parents. Vous savez certainement combien d'effort nos parents puisent pour s'occuper de nous. Sauf que là, c'est presque idiot d'apporter une aide minime alors que je pourrai, plus tard, apporter une aide réellement plus conséquente. Je vois les choses plus loin, sur le long terme, ce qui me paraît plus stratégique. Merci d'avoir lu jusqu'ici. J'espère que je ne vous ai pas trop ennuyer. Apportez toutes les critiques possibles, même si elles me dénigrent ou quoique ce soit. Je voudrais vraiment savoir si je suis en tort ou non. Mais que ce soient des critiques construites et pertinentes, sans quoi, je n'arriverai pas à faire de conclusion sur mon cas. Dans le même temps, je remercie Internet d'exister. En vous souhaitant une bonne soirée. P.S. : Désolé pour les probables fautes.
  6. Bonjour, Le secteur de l'informatique et du développement logiciel en particulier est en pleine effervescence. Il semblerait même selon les projections que le nombre de personnes formées restera encore inférieur au nombre de postes à pourvoir durant plus d'une décennie à minima. Pourquoi notre société souffrant du chômage de masse ne forme t elle pas plus activement dans ce domaine sachant qu'il n'y a selon moi nul besoin d'un talent particulier pour devenir un développeur lambda ?
  7. Flipped13

    Besoin de renseignement

    Bonjour tout le monde, Je me présente rapidement pour introduire ma demande, je suis actuellement étudiante en filière technico-commerciale spécialisée en animalerie. J'ai choisi cette filière étant perdu dans mes idées et projets, je pensais que le commerce serait utile pour plus tard au cas ou... Mais je suis avant tout passionné par les animaux ! Plus les semaines passent dans cette école et plus je me rend compte que je n'aime pas la filière, les cours et ma classe. J'ai décidé depuis le mois d'octobre de finir l'année et de partir pour quelque chose de différent en septembre 2020. Mais, je vais de moins en moins en cours, et j'ai quelque problème dans ma classe avec les autres élèves.. Alors j'ai décidé d’arrêter complètement dès lundi. Mais vous imaginez mes parents, qui voient leur fille arrêter les études et n'avoir aucune issu de secours! Et c'est la raison pour laquelle j'ai besoin de vous ! :3 Je suis passionné par les animaux, je rêve de travailler dans des parc (zoo, resserves, ect...) Mais je n'ai aucune expérience, mise a part des stages dans des élevages bovin et caprin. Des idées de formation pour adultes ? Ou de lieux qui recrutent pour ce genre de boulot ? (J'ai postulé pour le Puy du fou)
  8. lire la suite de l'article complètement déconnecté des réalités le gars
  9. Comment trouver rapidement un nouvel emploi ? Merci de votre aide.
  10. Balivernes

    Que faire ? :(

    Bonsoir à toutes et à tous, J’entre dans le vif du sujet car j’aimerais avoir rapidement des réponses si cela ne vous dérange pas. Voila, je vais être honnête avec vous. Je déteste mon job (employée de caisse dans un hypermarché connu) mais je n’ai pas le choix de le faire pour subvenir à mes besoins en attendant la rentrée scolaire suivante. Cela fait une semaine que je n’y suis pas allée, j’ai prévenu que j’avais la grippe et que je ne savais pas quand je reviendrais (ce qui est faux..). Je passe mon baccalauréat ES en candidate libre et l’examen se rapproche à grand pas. Je suis assez stressée, ce qui rajoute une couche sur le fait que quand je suis au boulot j’ai l’impression que je perd du temps pour réviser (j’ai un contrat 30h/semaine). BREF, je ne suis donc pas allée travailler depuis lundi passant mes journées à réviser, et ma responsable m’a appelé tout a l’heure, elle était plutôt contrariée même furieuse si je puis dire. Elle me demande quand je compte revenir et si j’ai un arrêt de travail. Avec la pression je lui dit que oui j’ai un arrêt de travail alors que NON. Et au moment où j’ai dit oui j’ai regretté mais c’était trop tard elle continuait à me dire autre chose et voilà trop tard. Et le pire c’est que j’ai continué mon mensonge, quand elle m’a demandé jusque quand s’arretait mon arrêt, j’ai sorti « dimanche » alors que tout cela est faux. Ma question est: Comment faire pour pouvoir avoir un arrêt de travail ? Dois-je aller voir un médecin et lui expliquer ma situation ? alors qu’on est vendredi soir et que je ne Suis pas au travail depuis lundi ? je vous remercierais de ne pas juger, j’ai conscience que j’ai mal fait les choses. Mais j'espère simplement trouver une solution pour réparer mes erreurs. si j’ai dit que j’avais un arrêt alors que j’en ai pas, que va-t-il se passer d’un point de vue administratif, d’un point de vue de mon emploi, ça peut aller loin ? Merci pour les futures réponses que vous pourrez m’apporter même si vous n’y connaissez pas grand chose j’apprécierais fortement une réponse. Car je suis un peu dans la m****, passez moi l’expression et je Suis seule.
  11. Invité

    Prime d'activité

    Je suis actuellement hébergé à titre gratuit un peut partout (frère, sœur, parents, meilleur pote...) en attendant de trouver un logement adapté à mes revenus, je suis donc considéré "SDF". Mon adresse postale est dans un bureau de poste (je paie chaque mois). Je suis salarié (Employé de commerce) au SMIC. Comment dois-je faire ma simulation de demande de celle-ci ? En sachant qu'ils demandent un lieu de résidence. Merci.
  12. Bonjour, Une étude épidémiologique de la Fondation Pierre Deniker pour la recherche et la prévention en santé mentale, publiée lundi 26 novembre, établit que plus d’une personne en emploi sur cinq (26 % des femmes et 19 % des hommes, soit 22 % des employés français) présente une détresse orientant vers un trouble mental. Le monde du travail a bien changé en quelques années : horaires décalés, mails 24 h/24, sollicitations permanentes, durées de transports qui explosent, outils technologiques qui évoluent en permanence... Des nouvelles habitudes qui sont accompagnées de nouveaux maux. (...) Quels sont les facteurs de risque les plus importants ? Pour la première fois, cette enquête révèle les facteurs aggravants de cette détresse périlleuse, donnant ainsi les moyens aux entreprises de réfléchir à une meilleure prévention. Pour y parvenir, l’institut Ipsos a croisé des informations sur l’exposition de 3.200 travailleurs à 44 facteurs de risques psychosociaux liés au travail avec l’évaluation de leur détresse. Résultat ? Sans surprise, ceux qui risquent de partir en dépression sont ceux qui souffrent d’un déséquilibre entre vie professionnelle et personnelle : 45 % contre 18 % chez ceux qui ont d’autres choses dans leur vie que les objectifs annuels, mails pros et tableaux Excel. Mais ces facteurs de risque diffèrent selon certains profils. Chez les salariés et les femmes, ne pas avoir un travail valorisant joue beaucoup dans l’apparition de ce malaise, tandis que chez les indépendants, c’est l’inquiétude pour son avenir professionnel qui fait pencher la balance. « Ce qui m’a frappé, c’est qu’une femme sur cinq souffre d’avoir au travail une ou plusieurs personne qui prend plaisir à les faire souffrir, souligne Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre et membre du CESE. Cela soulève la question de l’éthique et de la malveillance au travail. (...) Article entier
  13. salut tout le monde. :) alors voici ma question "simple" du jour; pourquoi est ce que ya autant de gens au chomage? autrement pourquoi les patrons n'embauchent pas plus? et pourquoi si peu de gens deviennent entrepreuneurs? les tentatives de reponses qui me viennent a l'esprit sont: >>> la plupart des chomeurs sont des feignants qui veulent profiter. >>> la plupart des employeurs sont des cupides qui veulent exploiter. >>> les charges sont trop lourdes pour permettre de recruter. >>> la concurrence est trop forte pour proposer des offres interessantes. bref a votre avis pourquoi la vie professionnelle est aussi dure alors que c'est un condition INCONTOURNABLE et VITALE pour la grande majorite d'entre nous?
  14. Salut à tous, Alors voilà, j'ai commencé hier à travailler dans un Leclerc en tant qu'employé de rayon surgelés...bon franchement, sa me motive pas...d'autant que l'ambiance est désagréable pour moi, des collègues qui me calculent pas, aucun bonjour, parle derrière mon dos...beaucoup tire une gueule de 15km de long :smile2: j'en rigole mais moralement sa me donne plus trop l'envie d'y travailler déjà au bout de 2 jours...d'autant qu'au rayon surgelés on est que 2 et que la semaine prochaine l'autre employé qui y travaille depuis des années pars en vacance....donc moi un débutant tout seul, et surcharge de travaille...:gurp: Le problème, c'est qu'avant, fin Juillet, j'avais postulé dans un Intermarché...et le responsable, viens juste de m'appeler et j'ai un entretien demain à 18h... Je suis perdu, je ne sais pas quoi faire, aller à l'entretien ? D'un côté, j'ai envie de bosser ailleurs, car chez Leclerc je suis pas à l'aise...mais, si inter me prend et que chez eux c'est pire....c'est risqué...je suis perdu... A l'aide please !
  15. Bonjour, je me pose une question a propos des compléments de salaire de pôle emploi. Auparavant j'ai effectué un bac en apprentissage et maintenant j'ai retrouvé un emploi a mi-temps, je vais effectuer moins de 110h dans le mois, mais j'ai constater sur plusieurs site qu'il fallait que mon salaire a mi-temps soit inférieur a 70% par rapport a mon ancien salaire. Or le mien est supérieur. je me demandait si je pouvais quand même en bénéficier, car j'étais en apprentissage auparavant et je ne trouve pas cela logique que je ne puisse pas en bénéficier sachant que les salaires d'apprenties ne sont pas élevés. Est ce que quelqu'un est passer par la même situation que moi. Merci d'avance tout le monde
  16. « J'ai travaillé dans un bar à hôtesses du centre-ville » Lundi 18 Avril - 07:53 C'est la journée de sensibilisation à la prostitution étudiante Cindy venait d'obtenir sa licence à Montpellier et rêvait d'entrer dans une école privée. Il lui fallait 5 000 €. « Dans le journal, j'ai vu une offre d'emploi de serveuse. » Elle franchit la porte blindée d'un bar à hôtesses du centre-ville. Elle y travaillera six mois en 2009, à raison de douze heures par jour, déclarée vingt heures par mois. « Il fallait discuter avec les clients, les inciter à boire du champagne. On était un peu dénudées. Mon salaire, c'était surtout les commissions. Sur une bouteille à 160 €, j'en gagnais 30. Je buvais avec le client, j'étais saoule dès l'ouverture à 15 h. Puis la patronne m'a expliqué les magouilles : vider les verres dès que le client avait le dos tourné. » Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  17. Bonjour aux lecteurs, Je viens ici pour récolter quelques avis de votre part. D'abord, voici le contexte dans lequel je me trouve : - Cela fait quelques jours que je suis en "formation" de téléprospection, de la part du patron lui-même, à mon domicile. - Il m'a (fortement) proposé de m'inscrire au statut d'auto-entrepreneuse, pour moins cotiser, et limiter la paperasse. - Il n'y aurait donc pas de contrat, et pas non plus de salaire de base d'ailleurs ..... - J'appelle 3heures par jour, et devrait APPAREMMENT réussir à caler 1RDV par heure (ce qui me promettrait un bon revenu, certes.......) Mais voilà [ma situation] : Ayant, comme beaucoup, fortement besoin d'un emploi, j'ai tenté le coup. Mon aise au téléphone s'est améliorée, mais je suis (très) loin du RDV/heure (je n'en ai pris que 2 depuis le commencement). J'ai alors expliqué au patron que je ne comptais pas poursuivre l'activité, aucun salaire de base ne m'étant assuré, et du fait que j'aurai meilleur temps de chercher un autre emploi, pour lequel je ne consacrerait pas 3h d'appels dans le vent le temps de ma "progression". Mais il me soutient que tout le monde est capable de faire ce nombre de RDV, après 1 ou 2 semaines de persévérance, et qu'ensuite le salaire pourra être intéressant. Seulement [interrogations...] : - Le statut d'auto-entrepreneur justifie-t-il le fait qu'aucun salaire de base ne me soit versé de la part du "patron" ? - Est-ce normal que je l'on ne me propose une paye qu'à partir du CA, alors que je consacre tout de même des heures d'appels ? - N'est-ce pas tout de même craignos de travailler sans contrat de travail pour justifier une place dans laquelle je me sentirai mieux dans mes baskets : celle de salarié ? : avoir une durée de travail purement définie, etc; etc. - Tout ça est-il normal lorsque l'on fait de la téléprospection à domicile, ou plutôt lorsque l'on est "autoentrepreneur" (..que par le statut ... : ce qui me paraît encore bizarre...)... De tout manière je pense mettre fin à tout ça si mes 3h de demain ne sont pas fructueuses : ma paye n'évoluant donc pas. Après, peut-être est-ce normal de n'avoir aucun salaire de base ?? Par ailleurs, le patron essaye tellement de me convaincre de perséverer etc, pour ne compter que sur mes réussites, puisqu'il n'y a pas de salaire de base etc. , que je trouve ça louche : suis-je la seule pigeonne qui lui prête mes efforts, selon moi "pour la Gloire" ?? En plus, malgré mon évolution, et pour justifier mon manque de RDV (voulant que je persévère), il me trouve encore "pas assez dynamique" (blabla.....), alors que je suis franchement au taquet, et que le contact avec les interlocuteurs passe très bien, etc. Qu'en pensez-vous ?? Merci beaucoup de votre lecture :) Excellente journée, pleine de soleil, donc de bonne humeur :) SANDY.
  18. Source lemonde.fr. Suite de l'article ici : http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/02/25/frustree-la-jeunesse-francaise-reve-d-en-decoudre_4372879_1698637.html
  19. La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Jeudi 25 octobre - 20:06 La France est-elle réellement un pays de fainéants ? Selon Marc Ladreit de Lacharrière, patron de l'agence de notation Fitch, la France est le pays de l'OCDE où l'on travaille le moins, à cause des 35 heures, des RTT et de l'âge de la retraite. Vrai ou faux ? Faux. Marc Ladreit de Lacharrièe s'appuie sur la durée légale (ou conventionnelle) du travail en France : 35 heures. Mais ce n'est pas le reflet de la réalité. Il faut plutôt s'appuyer sur la durée effective du travail, celle déclarée par les salariés. En France, ce sont les résultats de l'Enquête Emploi, et en Europe, de l'Enquête sur les forces de travail. Et ces chiffres bousculent quelque peu les idées reçues sur les salariés français "tire-au-flanc". Avec un peu plus de 41 heures de travail effectif par semaine pour un temps plein, le salarié français travaille certes moins qu'un Américain, mais presqu'autant qu'un Allemand (un peu moins de 42 heures), et plus qu'un Danois (moins de 39 heures). "L'Europe continentale a des durées annuelles de travail assez faibles par rapport aux pays anglo-saxons qui ont notamment moins de congés [...] Mais on n'est pas parmi les pays qui travaillent le moins", corrige Christine Erhel, chercheuse au Centre d'étude de l'emploi. La France se situe dans la moyenne des pays européens et de l'OCDE (voir le document ci-dessous), mais pas en bas de tableau. Allons plus loin en intégrant les temps partiels : cela permet d'avoir une photographie encore plus fidèle de la distribution du travail. En France, les temps partiels ont une durée moyenne plus longue que dans les autres pays européens : 23 heures en moyenne dans l'Hexagone, contre 18 heures en Allemagne. En prenant en compte les temps pleins et les temps partiels, la durée effective moyenne du travail en France s'établit à 38 heures, c'est-à-dire au-dessus de la moyenne européenne. En Allemagne : 35 heures et 30 minutes, 30h30 aux Pays-Bas. La France a donc une distribution plus égalitaire de la durée du travail, selon Christine Erhel : "On a plus de gens qui travaillent un peu moins longtemps, mais qui sont à temps plein, et moins de gens à temps partiel. Suite de l'article... Source: France Info
  20. Bonjour les Ffriens, Il faut que je pose la question, que je trouve des pistes, des solutions, sinon j'vais rentrer à l'asile psychiatrique !! :D Alors je vous explique rapidement la situation, j'ai 22 ans, je suis actuellement assistante commerciale, depuis juin 2010, (depuis mes 18 ans, je bosse comme secrétaire, ou secrétaire médicale...) et là j'arrive à saturation, on est 3, et on a du taf pour 2, c'est à dire que j'me fais chier ... :gurp: Souvent j'ai rien à faire pendant plusieurs heures dans la journée, et ça me pèse vraiment ! (Si vous lisez ce topic, c'est qu'il vous interesse un minimum, donc les reflexions du genre, j'ai de la chance de pouvoir glander on évite, parce que moi j'aime pas glander, si j'suis au taf, c'est pour bosser, et être polyvalente ...). :cool: Bref, se rajoute à ça, l'ambiance qui se dégrade, donc en résumé, j'en ai marre. Je voudrais changer de boulot, je voudrais être relativement autonome, si possible bosser chez moi, à la limite (en rêve) choisir mes horaires, mais bon je sais que tout cela n'est pas possible, on est pas au pays des bisounours. J'ai déjà 2-3 idées sur ce que je voudrais faire, mais rien de précis, et surtout rien de certain, car comme je n'ai jamais rien fait d'autre, je ne peux pas réellement savoir si tel ou tel métier va me plaire. Bon donc j'ai pensé à : VDI en sextoy, ou en lingerie ... Bosser dans l'évènementiel, dans un agence déjà créer, parce que je ne vois pas me mettre à mon compte ! Ou alors rester dans le secrétariat, mais à domicile, mais faire tout, mise sous pli, standard, gestion de plein de truc quoi ... Par contre, et vous allez me dire, mais qu'elle est chiante celle là, elle veut plein de truc, que les truc agréable, sans les inconvénients, oui ben c'est pas faux, mais après c'est tous ce dont on rêve non ?! :D Je veux pas prendre trop de risque, mon homme est déjà en création d'entreprise, donc je veux assurer le coup au cas où, on ne sait jamais, quand on a une entreprise, ça peut (je prie pour que ça n'arrive pas) se casser la gueule ! Voilà, bon si vous avez des idées, d'emploi, ou de comment je pourrais trouver ma voie, aideeeeeeeeeeeeeez moi !! Nan j'vais pas m'pendre promis !! :D
  21. Hello tout le monde... Simple question sur le papier mais qui impose une sincère réflexion: Le bien-être et l'épanouissement d'une personne s'obtiennent-ils par le travail ?
  22. Je ne comprends pas ce qu'ils ont dans la tete "l'Europe" ils veulent acceuillir des migrants en masse ,sachant que si ils commencent ça ne s'arretera plus! Il est tres TRES difficile aujourd'hui d'avoir un appartement,en Hlm il faut parfois attendre 2ans (experience personnelle). Alors une question simple ou vont dormir ces personnes? et je ne parle meme pas de l'emploi En plus pour avoir les sous pour l'europe un trafic horrible s'organise certains vont jusqu'a vendre leur propre enfants c'est vraiment horrible !
  23. Le temps est écoulé : si les Etats accordent encore quelque importance à l'objectif de limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2°C d'ici la fin du siècle, ils doivent agir dès maintenant en déployant des politiques d'une envergure sans commune mesure avec les initiatives prises jusqu'à présent. Tel est l'un des principaux messages du nouveau rapport sur « l'atténuation du changement climatique » du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse a été publiée, dimanche 13 avril à Berlin. Sept ans après le précédent, il confirme l'échec des politiques publiques mises en œuvre jusqu'à présent. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre atteignent des niveaux sans précédent et leur croissance n'a jamais été aussi rapide qu'au cours de la dernière décennie, rappellent les experts. De 2000 à 2010, les émissions ont augmenté de 2,2 % par an contre 0,4 % en moyenne au cours des trois décennies précédentes. L'utilisation accrue du charbon a annulé les progrès réalisés dans le secteur énergétique grâce au développement des renouvelables. A ce rythme, le seuil des 2 °C sera franchi dès 2030. « Le message de la science est clair, avertit l'allemand Ottmar Edenhofer, un des trois vice-présidents de ce troisième volume, pour se mettre à l'abri d'interférences dangereuses avec le système climatique, il faut sortir de la routine habituelle. » Tous les secteurs économiques – énergie, transport, habitat, agriculture… – devront faire leur révolution. Il faudra pour cela réaliser « de rapides progrès dans le domaine de l'efficacité énergétique, parvenir à tripler voire quadrupler l'énergie neutre en carbone produite à partir des énergies renouvelables, du nucléaire, des agrocarburants » sans oublier le développement massif des techniques de séquestration et de stockage du CO2 et des programmes à grande échelle de reforestation pour créer des puits de carbone. Comme en 2007, les experts mettent en garde contre le coût économique de l'inaction. Plus les gouvernements tardent, plus la charge sera lourde pour les générations futures. http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/13/une-revolution-economique-est-necessaire-pour-limiter-le-rechauffement_4400450_3244.html
  24. onjour, il y a quelques jours, pour pouvoir travailler quelques mois cet été (jusque mi septembre)j'ai reçu la convocation pour passer la visite médicale du travail dans un centre de médecine du travail. C'est pour un simple emploi de remplacement dans une agence d'assurance. Je m'y suis rendu, et j'ai été reçue accueil, ou ils m'ont fait patienter quelques minutes avant de m'appeler. Puis une infirmière me reçoie, me pose quelque petites question rapidement , puis me demande ma convocation que je n'avais pas, alors elle est aller voir dans ses papiers pour vérifier que c'était bien à moi de passer. Après quelques minutes , elle me dit que le médecin va ma recevoir, et que je dois me rendre dans une cabine et me déshabiller en attendant. Elle à demandé de me mettre en sous vêtement, et de retirer mes chaussettes, même si je n'en avais pas, car c'est l'été et j'en porte que très rarement pendant cette période. Ma copine elle m'a dit avoir du les enlever. Pour en revenir a mon anecdote , j'ai attendu quelques minutes, puis le docteur est venu, il m'a d'abord interrogée, , m'a ensuite mesurer et peser. Il m'a ensuite fait enlever mon soutien gorge, et m'a ausculté, et palper les seins. Puis il a procéder à une verification la colonne vertebrale, et fait faire des exercice, le tout sans rien. C'était gênant, est ce normal ? Est ce que ça vous est deja arrivé durant vos visites médicales récente ?
  25. Salut tout le monde, aller depuis le temps que je n'ai pas participer à ce forum je reviens ici où il fait bon vivre. je viens afin d'avoir vos avis et conseil et encore plus de professionnel si ils sont présents. j'ai 32 ans et subit depuis 6 mois une névralgie cervico-brachiale droite et à cela à réveiller une discopathie existante. en historique, je suis arriver il y a 3 ans ici pour la naissance de mon enfant et j'ai eu un poste d'aide soignant en maison de retraite, super tout ce passe bien et paf mon dos... après 6 mois d'arrêt (vive les délais des praticiens) on découvre une seconde hernie discale L4-L5 - L5-S1. la première sans soucis stable, la seconde il faut opérer mais même les chirurgiens ne veulent pas trop à cause de mon âge... il a fallut que j'aille à bordeaux pour qu'un chirurgien fax Poitiers pour qu'ils m'opère. 1 semaine après rendez-vous et opération 2 mois après. 1 jours d'hospitalisation... arrêt morphine en 3 semaines et fin d'arrêt 25 jours après super. bref j'ai perdu mon emploi (c'était un cdd) et la médecine de travail ne veux plus que je travail en aide soignant. je me rend compte qu'il manque des directeurs de centre de loisirs et colos. mon domaine depuis toujours, je part en formation et j'obtiens un boulot. ce boulot se transforme en contrat de pro 3 mois après... tout va bien mais en octobre dernier je suis bloqué, simplement deux torticolis gauche et droite. ce qu'il se passe c'est que le soucis perdure à droite et j'ai des pertes de sensations, fourmillement dans les doigts de ma main droite.... inquiet scanner et radio, névralgie cervico-brachiale observée. le soucis c'est que ça perdure alors que j'ai plus de contractures.... bah après 2 mois de soucis mon dos trinque de nouveau. vu mon opération l'année précédante, scanner et direction irm. hernie opérée l'année précédante rien à signaler. la seconde débordement bref ça va pas mais le terme hernie est pas employée donc on peu rien faire. kiné McKenzie me fait rien infiltrations me fait rien je suis sous morphinique et on à augmenter depuis 2 mois. résultat : - perte de mon emploi, - perte de confiance - soucis de finances - on voit pas l'avenir - personne capable de m'aider au niveau santé. Bon ce message est assez morose mais j'aimerais vos avis. j'ai fait une demande de dossier mdph mais incapable de répondre je sais pas quoi écrire. au résultat j'en ai marre à mon âge de subir ces soucis de santé et d'avoir perdu 2 cdi et la stabilité que cela engage.
×