Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'génétique'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

18 résultats trouvés

  1. Pourquoi Bourdieu avait tort A présent on le sait : plus de 50 % de nos capacités viennent de l'ADN et non du milieu, comme le postulait le sociologue. Pierre Bourdieu affirmait en 1964 avec Jean-Claude Passeron, dans Les Héritiers (éd. Minuit), que les inégalités d'accès à l'enseignement supérieur sont dues essentiellement à des facteurs culturels : l'environnement familial serait la source des différences de performances liées à la capacité à manipuler les codes de la bourgeoisie. Cette conception part du postulat qu'il n'y a pas de différence innée de capacités. En réalité, on sait aujourd'hui que l'ADN détermine plus de 50 % de notre intelligence. L'école et la culture familiale ne pèsent pas beaucoup face au poids décisif de la génétique, selon les travaux conduits par plusieurs équipes, dont celle de Robert Plomin, du King's College de Londres. Plus frappant encore : le rôle de la génétique croît avec l'âge et, corrélativement, celui de l'environnement familial et scolaire diminue ; la part génétique explique 55 % de l'intelligence à 12 ans et 66 % à 17 ans ! A l'âge de 50 ans, notre ADN expliquerait 81 % de nos capacités intellectuelles. La maîtrise de la lecture est elle-même fortement dépendante de nos chromosomes ; l'école et l'environnement culturel et scolaire n'ont qu'un rôle marginal. Suite : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/determinisme-pourquoi-bourdieu-avait-tort_2002043.html
  2. Si la loi autorise le mariage entre cousins germains, cette pratique est-elle risquée pour les enfants à venir ? On sait en effet que la consanguinité augmente le risque de malformations congénitale, de maladie génétique et de mortalité infantile. Mais, est-ce pour autant dangereux pour sa progéniture ? Il semblerait que oui, d'après une étude publiée en 2013 dans The Lancet menée au sein d'une communauté pakistanaise (où les mariages consanguins sont fréquents) en Angleterre. Il en ressort que le risque d'anomalie congénitale est multiplié par deux lorsque les parents sont cousins, même s'il (...) [...] À noter que si le mariage entre cousins est autorisé par la loi républicaine, les catholiques doivent eux obtenir une dispense papale pour pouvoir s'unir lors d'un mariage religieux. Suite de l'article ... Source : Futura-Sciences. Céline Deluzarche Journaliste
  3. Des chercheurs de l'Université de Gand (UGent) pensent que les différences génétiques entre les habitants expliquent pourquoi le nouveau coronavirus fait plus de victimes dans certains pays. Ce qui expliquerait, selon eux, que les pays scandinaves ou ceux de l'Europe de l'Est semblent moins touchés que d'autres régions du monde. Le monde entier fait face au Covid-19, mais tous les pays ne sont pas touchés de la même façon. Dans les pays scandinaves, le nombre de morts est bien inférieur à la moyenne, et dans les pays des Balkans, le nombre de décès est également relativement faible. En revanche, le Covid-19 a frappé durement le nord de l'Italie, l'Espagne et New York, aux Etats-Unis. Le Limbourg et le Hainaut, en Belgique, ont aussi été plus durement touchés. L'impact du coronavirus est déterminé par certaines caractéristiques génétiques, ont conclu les chercheurs de l'UGent. Ils ont trouvé un lien évident entre un gène (ACE1) et le développement du Covid-19. Selon les chercheurs, plus les citoyens ont le polymorphisme D (le polymorphisme étant la variation entre individus de la séquence de gènes) du gène en question, moins on a dénombré de décès dans ce pays. "En général, plus on va à l'est de l'Europe, plus le polymorphisme D du gène ACE1 est courant", explique le professeur Joris Delanghe. "En même temps, vous voyez que la gravité de l'épidémie de Covid-19 diminue à mesure que vous passez de l'Europe occidentale à l'Europe centrale et orientale." Jusqu'à 41% des différences de contamination entre les pays peuvent s'expliquer par la fréquence de ce polymorphisme particulier. [...] https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-selon-l-ugent-des-differences-genetiques-entre-populations-expliqueraient-pourquoi-certains-pays-sont-plus-touches?id=10479229 https://www.lesoir.be/293563/article/2020-04-09/des-chercheurs-belges-expliquent-pourquoi-certains-pays-sont-plus-touches-que https://www.sciencemag.org/news/2020/03/how-sick-will-coronavirus-make-you-answer-may-be-your-genes?rss=1#
  4. Bonjour, je c'est urgent, je doit rendre un travail sur le brasse génétique, voici la question. (merci la personne qui m'aidera) Les travaux de Morgane menés sur des lignées et deux drosophiles femelle aux yeux blanc et de mal aux yeux rouges, lui ont également permis de démontrer avec ses croisement que le gène déterminant la couleur des yeux des trop de ville est porté par le chromosome XDonc la consigne n3 était encore avec un tableau de croisement. Mais avec 'e gêne couleurs des yeux et les phenotypes sexuel. Mqis avec l' union d'une drosophiles femelle aux yeux blancs et mâle aux yeux rouge.Je sais que j'ai faux pour celui la mais je ne sais comment le résoudre, j'ai faux normalement à cause du chromosome XVoici se que j'ai fais : Jèspere que quelqu'un m'aidera !Merci d'avance.
  5. Bonjour; Quelle est l’origine génétique des anciens chasseurs-cueilleurs ibéro-maurusiens d'Afrique d’il y a 22000 ans? Que nous apprennent-ils sur le mystère du peuplement de l’Afrique du Nord? Comment et dans quelles conditions vivaient-ils? À quel point ont-ils contribué au pool génétique des populations actuelles? À travers cet exemple, nous allons voir comment le séquençage de notre ADN permit de retracer l’histoire des migrations et du peuplement ancien de l’Afrique et l’Eurasie. Des publications scientifiques très récentes apportent un nouvel éclairage pour mieux comprendre cette histoire humaine très passionnante, mais aussi comme c’est toujours le cas en science, un lot de questions sans réponse. Merci et bonne journée. Voir la vidéo: u
  6. Bonjour tt l'monde, j'ais un pote qu'etait petit mais vrmt o_O il a fais 3 ans de basket et maintenant il est très grand ( il a grandit de 30cm en 2 ans ) Est ce que le basket fai grandir ou c génétique ??
  7. Suite à la suppression du sujet de DKKRR sur les «races humaines» je rouvre un sujet consacré cette discussion en amenant les bases nécessaires pour éviter une violation de tout règlement. Le présent sujet doit se tenir à une discussion purement scientifique et éviter autant que possible les considération politiques et idéologiques. Pour ouvrir ce topic je propose cette vidéo suivante de Léo Grasset de la chaîne «Dirty Biology». Lien Direct Vers La Vidéo À présent le sujet peut-être développer mais il se doit de rester un minimum cadré, en vous remerciant d'avance.
  8. uno

    La Biologie de l'Évolution

    Bonjour à tous, J'ai pu lire sur ce forum divers échanges, parfois constructifs, parfois stériles, en rapport avec la biologie de l'évolution mais déviant souvent vers d'autres sujets souvent non-scientifiques. Aussi je pense que cela pourrait être intéressant d'ouvrir un sujet davantage centrer sur la biologie de l'évolution afin que ceux qui y seraient éventuellement intéressés puissent en discuter sans que cela dévie vers un autre sujet. Aussi dans le présent topic il ne sera question que de biologie de l'évolution, donc de génétique des populations, des enseignements du registre fossile, de biologie des organismes, d'anatomie comparées, de phylogénie, etc, etc... Important ce topic n'est donc pas consacré: À l'origine de la vie c'est-à-dire à l'abiogenèse À l'origine de l'univers Aux croyances religieuses Cependant si vous êtes un anti-évolutionniste acharné vous pouvez argumenter scientifiquement, via des éléments tirés de la biologie, génétique, paléontologie où autre pour contester l'évolution, mais je vous conseille de bien vous renseigner sur cette discipline scientifique avant dans vous lancer dans une critique de celle-ci et d'éviter des sources vaseuses contenant des assertions périmés et déjà réfuté à maintes reprises qui ne tiennent généralement même pas compte des connaissances réelles en biologie de l'évolution. Pour le reste l'évolution peut donc être discuter aussi bien dans ces mécanismes notamment génétiques que dans ses conséquences à savoir la biodiversité. Il y a énormément de connaissances accumulé à ce sujet, chacun est donc encourager à partager ces connaissances éventuelles mais aussi à poser des questions.
  9. Tout dépend si l'intervention semble médicalement motivée ou non. Selon une enquête du Pew Research Center dévoilée fin juillet, une majorité d'Américains sont favorables à la modification génétique d'un bébé à naître, tant que l'intervention promet un bénéfice médical clair. À l'inverse, selon le sondage mené entre le 23 avril et le 6 mai derniers sur un échantillon représentatif de 2.537 adultes, les Américains sont aussi nombreux à considérer que l'édition génomique d'un embryon pour améliorer les capacités intellectuelles de l'humain qu'il deviendra relève d'un usage «excessif» –et dès lors non approprié– de biotechnologies comme CRISPR-Cas9. Source et suite de l'article
  10. extrait : .......(.......)....... Le droit du sang génétiquement infondé Concernant la génétique, les choses sont beaucoup plus complexes. Ainsi comment différencier la part de la population française vivant en Europe qui est issue des vagues d'envahisseurs celtes, germains, romains, huns, arabes (lors des grandes invasions du Moyen Âge,) Normands ou de tous les peuples méditerranéens dans le sud de la France, et la part née des migrations économiques des autres pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie ? Il existe seulement quelques îlots ayant conservé une certaine homogénéité génétique, dont les Basques qui ne sont regroupés dans aucune nation unique. La réalité est qu'il n'y a aucune superposition entre le territoire français et son origine génétique. D'ailleurs, les récentes études génétiques ont montré qu'on trouvait en France un mélange des trois grands groupes d'hominiens archaïques que nous connaissons actuellement : Neandertal, Cro-Magnon et l'homme de Dénisova, originaire de Sibérie, dont les gènes nous ont peut-être été apportés par les Huns. Dans tous les cas le métissage est généralisé. Ainsi le "droit du sang" n'est pas génétiquement fondé. D'autant que l'on estime que 5 à 10 % des enfants ne sont pas du père officiel, mais d'un inconnu, dont on ne connaît pas les gènes ! La définition retenue en France et aux États-Unis du "droit du sol" dépend du périmètre du pays au moment où l'enfant naît ou de la nationalité des parents. lire en entier sur : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/le-francais-de-souche-n-existe-pas-23-08-2012-1498404_445.php La notion de ""français de souche"" n' est que de la propagande politiCHIENNE !
  11. Une étude génétique révèle des croisements Néandertal-humain Vendredi 07 Mai - 17:44 © KEYSTONE | L'étude pourrait aider à résoudre un vieux débat sur le fait de savoir si l'homme de Néandertal (photo) et l'humain moderne ont fait plus que simplement cohabiter. Découverte | Le séquençage du génome de l'homme de Néandertal révèle des croisements avec l'humain moderne. Ils se sont produits au moment où les premiers homo-sapiens ont migré hors d'Afrique. AFPP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  12. Bonjour à tous. J'ouvre ce topic consacré aux questions diverses et variées concernant l'évolution. Le présent topic étant dans la rubrique «Science» merci d'éviter de faire partir la discussion sur des considérations religieuses, il existe déjà une autre rubrique prévue à cet effet. Les questions sur l'évolution peut aussi bien concerné, la phylogénie, les processus génétiques entrant en jeu dans l'évolution que les enseignements tirés du registre fossile et j'en passe.
  13. Selon une étude datée de 2011, l'homosexualité féminine ne serait génétique qu'à 25%. Contrairement aux hommes, l'orientation sexuelle des femmes serait davantage déterminée par des facteurs sociaux et culturels. Le site du Monde rappelle qu'en 2010, des chercheurs de l'Université de Liège pensaient avoir tranché la question. L'homosexualité serait génétique et ne pourrait donc en aucun cas relever d'un choix ou d'une quelconque déviance psychologique, affirmait alors le chercheur Jacques Balthazart à l'occasion de la parution de son livre Biologie de l'homosexualité. On naît homosexuel, on ne choisit pas de l'être. La question a récemment été reposée en d'autres termes par une journaliste du site Live Science, Natalie Wolchover : «Les femmes hétérosexuelles sont beaucoup plus susceptibles de tomber enceintes que les femmes lesbiennes. Donc, en terme d'évolution, elles ont davantage de chances de transmettre leurs gènes.» Elle estime par conséquent que «les gènes qui rendent les femmes homos devraient se volatiliser du patrimoine génétique» au fil des générations. «Cela soulève la question suivante : pourquoi existe-t-il des femmes homosexuelles ?» Nathalie Wolchover une étude datée de 2011 qui établit que le lesbianisme est génétique à 25%. Cette étude révèle que des sœurs jumelles identiques (qui partagent donc 100% de leur ADN) ont plus de chances d'être toutes les deux lesbiennes que des «fausses» jumelles qui n'ont que 50% d'ADN en commun. «Ce qui prouve que, tous les facteurs environnementaux étant par ailleurs égaux, les gènes comptent», écrit Nathalie Wolchover. Les scientifiques ont élaboré une théorie pour expliquer comment l'homosexualité masculine se propage d'une génération à l'autre. En résumé, les chercheurs ont constaté que les mères et les tantes (uniquement du côté maternel) d'hommes gays ont tendance à avoir une descendance plus vaste que les mères d'hommes hétérosexuels. Selon cette même théorie, les facteurs génétiques qui favorisent l'homosexualité masculine favoriseraient aussi la fécondité des parentes d'hommes gays. Même s'ils ne s'expriment pas chez elles, les mères et tantes d'hommes gays qui transmettraient tout de même à leurs rejetons mâles les gènes favorisant l'homosexualité. Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/certaines-femmes-sont-lesbiennes-facteurs-genetiques-sociaux-homosexualite-homosexuelles-innee-acquis-gays-gay-pride-pierre-roub-397204.html#ovF31UHkV2d6H1hy.99
  14. Source : http://www.nationalg...es-americaines/ Qu'en pensez-vous ? Êtes-vous prêt à manger du saumon transgénique dans un futur proche ? Que pensez-vous globalement des OGM ?
  15. L'homosexualité est-elle innée ou acquise ? Cette question fait l'objet de vifs débats entre scientifiques et psychanalystes et anime encore certains forums de la communauté homosexuelle. Des chercheurs de l'Université de Liège pensentavoir tranché la question. L'homosexualité serait génétique et ne pourrait donc en aucun cas relever d'un choix ou d'une déviance psychologique, affirme le chercheur Jacques Balthazart à l'occasion de la parution de son livre Biologie de l'homosexualité. On naît homosexuel, on ne choisit pas de l'être. "Une partie des facteurs de l'homosexualité est génétique, c'est la partie que l'on connaît le moins bien", a-t-il expliqué. "On a beaucoup plus de données sur la partie hormonale de ces facteurs. Il y a enfin une partie immunologique, une réaction immunitaire développée par la mère contre l'embryon de sexe mâle" qui affecterait les préférences sexuelles, soutient-il. La thèse du caractère biologique de l'homosexualité n'est pas nouvelle. Elle a d'abord été élaborée aux Etats-Unis avant d'être exportée en Europe. Au terme d'une vaste étude, le professeur Jacques Balthazart synthétise dans cet ouvrage qui se veut grand public l'état actuel des recherches et de ses propres conclusions pour affirmer que la thèse de l'homosexualité innée est scientifiquement la plus plausible. Dans un entretien accordé jeudi à la RTBF, il explique que l'homosexualité est provoquée par une interaction entre des facteurs génétiques et hormonaux dans l'embryon. Plusieurs études suggèrent en effet qu'un stress très important subi par la mère durant la grossesse pourrait déséquilibrer la machine hormonale de l'embryon et influencer durablement son orientation sexuelle, explique-t-il (écouterl'interview complète). Selon ces études, les homosexuels auraient été exposés durant leur vie embryonnaire à des concentrations atypiques d'hormones, trop d'androgènes pour la femme et pas assez pour l'homme. "Chez l'animal, il est d'ailleurs possible demodifier expérimentalement les taux d'hormones auxquels sont exposés les embryons. Soit on peut rajouter, lors d'une phase précise du développement, de la testostérone dans les embryons femelles, soit on peut bloquer l'action de la testostérone dans les embryons mâles. Et à l'âge adulte on retrouvera des caractéristiques comportementales du sexe opposé bien que les structures morphologiques et génitales de l'animal n'aient pas été modifiées", explique la RTBF. Plus étonnant, de telles modifications du comportement pourraient être provoquées artificiellement après la naissance. "En plus de ces effets lents bien connus, des changements rapides de la concentration en œstrogènes dans le cerveau sont suivis après quelques minutes seulement de modifications parallèles de l'expression du comportement sexuel chez la souris mâle", explique le Centre de neurobiologie cellulaire et moléculaire, qui se fait l'écho d'un article publié par l'équipe de Jacques Balthazart dans The Journal of Neuroscience. J'ai lu il y a peu un livre qui en parlais et j'ai été très surpris de découvrir qu'il y avait une raison biologique, hormonale et scientifique a l'homosexualité, qu'elle n’étais pas "un choix"... Le manque ou la surdose de testostérone provoquerais une sorte de "non adéquation" entre un cerveau féminin et un corps masuclin et vice versa.. De la même manière que je ne peut dénigrer quelqu'un qui a des lunettes, un problèmes hormonales ou qui est simplement différent je ne peut dénigrer les homosexuel... Ca peut paraitre crétin mais il me fallait un fait scientifique, prouvé, une preuve que c'etait indépendant de leur volonté... Ainsi l'image "un cerveau féminin dans un corps d'homme" n'est pas qu'une image... Autre chose qui m'a beaucoups fait réfléchir cette phrase tiré du livre "Pourquoi quequ'un prendrait il délibérément la décision de faire quelque chose qui risquera de le faire rejeté et discriminer toute sa vie..." Je conseil la lecture de cet article a ceux qui comme moi il y a encore 3 heures pensait que l'homosexualité etait une mode ou un choix! Voila, bonsoir...
  16. on dit souvent non sans raison que les femmes ont tendance à donner le bâton pour se faire battre : Elles préfèrent les tocards et les infidèles qui les traitent comme des chiennes. Du point de vue évolutif, ce choix là peut être gagnant, en effet choisir un homme infidèle permettra aux enfants mâles issus de cet accouplement d'avoir des gènes du père infidèle qui lui, a statistiquement a plus de chances d'engrosser des femelles différentes. Du coup on peut se demander si l'infidélité des femmes n'est pas aussi "évolutivement" profitable : la femme fera plus d'enfants génétiquement différents, reste plus qu'à trouver le con génétiquement non viable mais financièrement bien doté qui élèvera la progéniture de la femme. Qu'en pensez-vous ?
  17. Oui je vous fais un peu suer avec ces questions éthiques depuis quelques années maintenant, mais que voulez-vous, on ne se refait pas :$ Les dernières nouvelles... ========= Une nouvelle technique de modification du génome, CRISPR-Cas9, s'est répandue comme une traînée de poudre dans les laboratoires. Et soulève de graves questions éthiques. CRISPR-Cas9. Retenez bien ce sigle imprononçable, car vous n'allez pas tarder à en entendre parler, et de plus en plus souvent. Derrière cet acronyme anglais à rallonge, si rébarbatif qu'il semble avoir été inventé exprès pour décourager le profane d'aller plus loin, se cache un nouvel outil d'ingénierie génétique qui, depuis sa mise au point en 2012, s'est répandu comme une traînée de poudre dans les laboratoires du monde entier, suscitant une déferlante de publications scientifiques et de colloques internationaux réunissant tous les pontes de la recherche génomique... Un outil, ­surtout, qui peut changer le cours de notre civilisation et faire basculer l'humanité dans une nouvelle ère qui ressemble à s'y méprendre à celle dans le film de science-fiction « Bienvenue à Gattaca ». La biologiste américaine Jennifer Doudnade l'université de Berkeley, l'une des deux scientifiques à qui revient le re­doutable honneur d'avoir inventé cet outil révolutionnaire, a elle-même appelé au printemps, dans un plaidoyer publié par la revue « Science », pour un moratoire temporaire sur son utilisation, s'agissant du moins des expériences réalisables sur le génome de l'embryon humain. Tel le Dr Franken­stein effrayé par sa propre créature.(...) Bébés génétiquement modifiés - Sur le front de la lutte contre les maladies génétiques, l'édition du génome constitue une arme redoutable dans la main des médecins. Le succès obtenu en mars dernier par une équipe du MIT sur des souris, qui ont été guéries d'une maladie du foie jusque-là réputée incurable, est venu concrétiser le potentiel médical de CRISPR-Cas9. Et les applications sur l'homme se feront d'autant moins attendre que la nouvelle technique est d'une grande fiabilité.(...) L'article complet sur http://www.lesechos.fr/02/01/2016/lesechos.fr/021591969631_revolution-dans-la-manipulation-des-genes.htm#2iV4dsIwSbC8kuZE.99 ======= CRISPR Cas9, une technologie qui révolutionne la génétique depuis 4 ans, alarme aujourd’hui les services de sécurité. Pourquoi nous menace-t-elle ? En 2012, une française, Emmanuelle Charpentier et une américaine, Jennifer Doudna, découvrent un technique révolutionnaire de découpage du génôme. CRISPR Cas9 permet de découper la molécule d'ADN de n'importe quel organisme vivant, mais aussi de retirer, ajouter, modifier des gènes. C'est une avancée majeure qui fait naître un énorme espoir pour guérir des maladies jusqu'ici incurables. La suite sur : https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-27-janvier-2017 ======= Autre article sur le sujet : - Technique de manipulation du génome : qu'est ce que le CRISPR-Cas9 ? http://www.europe1.fr/sciences/technique-de-manipulation-du-genome-quest-ce-que-le-crispr-cas9-2644863
×