Aller au contenu

existence

Membre
  • Contenus

    5471
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de existence

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

22889 visualisations du profil
  1. Le principe de précaution pourquoi pas mais il faut le baser sur des estimations réalistes. Sinon, on peut faire tout et n'importe quoi par précaution. D'ailleurs, construire des millions d'éoliennes partout et des batteries, cela est-il sans conséquence ? Nous avons une quantité limitée de ressource, alors à mon avis, nous devons limiter leur usage. Je crois qu'une décroissance est inévitable. Sauf que pour les pauvres, sans redistribution, ça va être difficile. D'où la nécessité de reprendre en main le système politique, d'avoir une vraie démocratie au lieu de demander à genoux à nos dirigeants. La femme aussi, à qui l'homme essaye désespérément de faire plaisir. Je me souviens d'une conversation avec une femme, à qui je parlais des riches avec leurs piscines, et qui me répondait qu'elle aimerait bien avoir une piscine pour elle. Personnellement, je n'ai pas de voiture, j'achète local et je suis végétarien. Donc de qui tu parles au juste ? Les générations futures justement feront une drôle de tête quand ils verront que nous avons utilisé toutes les ressources de la planète pour la recouvrir de panneaux solaires et fabriquer des voitures électriques.
  2. Ne te fais pas plus idiot que tu ne l'es. C'est un exemple de la fragilité économique.
  3. Encore faudrait-il que les prévisions soit justes. Or les augmentations de températures genre de 4° ou 6° du GIEC se basent sur une croissance infinie des émissions de gaz à effet de serre. Or cela n'arrivera pas, puisque on atteint le pic de pétrole et de gaz et que l'Asie, qui est la principale raison de l'augmentation, peut avoir des difficultés dans son développement. Par exemple avec le coronavirus, qui a mis à l'arrêt une partie de la Chine, ce qui se répercute dans le monde entier.
  4. Ah oui, en recroisant l'information je n'ai pas retrouvé le dernier point qui monte beaucoup. Voilà une version du graphique sans le point en question et avec un autre point rectifié. Tu remarqueras que ça monte quand même un peu alors que soit disant la banquise a fondu.
  5. Non pas du tout. Je pense que les réserves de pétrole et de gaz sont limitées et que ce serait bien d'en garder pour les générations futures. Et plus généralement d'optimiser notre utilisation de l'énergie. Mais pour cela, il nous faut la démocratie, qu'on puisse décider de cela, et redistribuer les richesses parce que les plus pauvres sont déjà dans la panade. Or si on se met à genou pour prier les 1% de nous sauver, en fait ils vont juste faire un nouveau business soit disant vert, et continuer à nous marcher dessus.
  6. Le suicide vaut mieux éviter, c'est mauvais pour la peau. Au niveau planétaire, il n'y a pas de suicide. Comme dit précédemment, je suis plutôt favorable aux énergies renouvelables. Cela dit, pas pour les mêmes raisons. Simplement parce que c'est bientôt le pic de pétrole donc il va falloir trouver d'autres sources d'énergies. Perso je pense que le solaire est plus prometteur et moins polluant que le solaire. Après il y a le problème de l'intermittence. Le solaire et l'éolien ne produisent pas de l'énergie en continue et ne suivent pas la consommation. Cela veut dire qu'il faut soit du stockage, soit des sources d'énergies alternatives. Or les énergies alternatives qui peuvent complémenter, c'est justement les énergies fossiles. Ce qui veut dire avoir des installations doubles mais utilisées peu efficacement. Donc faudrait quand même réfléchir à comment on va faire, au lieu de se précipiter.
  7. L'éolien pour le moment ne représente pas beaucoup de la pollution parce qu'il est marginal. Mais si on le généralisait, ce serait problématique. Ah ben donc déjà là tu commences à relativiser la notion de pollution. Tu vois bien que c'est une question d'avantage-inconvénient. Il n'y a pas une source maléfique et une source divine.
  8. Mais je n'ai pas dit qu'il y avait du CO2 dans le plâtre, je répondais à l'idée qu'il y aurait du SO2. Alors les japonais seraient déments ? Par rapport au tsunami de Fukushima, justement, ils avaient construit des digues pas assez hautes pour faire des économies. Bon, il nous faudrait de la documentation là, parce qu'on peut continuer logntemps à se renvoyer la balle.
  9. Je suis ravi que tu connaisses le SO2 et son effet refroidissant. Par contre on ne l'utilise pas pour faire du plâtre. On utilise du gypse, qui certes contient du souffre, mais le SO2 est un gaz.
  10. Ah ben non, les inondations, les sécheresses, la désertification, les cyclones et les canicules peuvent être tragiques. La limitation du taux de CO2 ne me semble juste pas un levier efficace. Justement, c'est être ignorant que de croire qu'il suffirait de laisser le CO2 au même niveau pour éviter ces choses. Ces choses existent depuis longtemps et c'est une question sérieuse de savoir comment les éviter. Voilà des mesures non exhaustives : Éviter les inondations avec des digues contre les tsunami Éviter les sécheresses en empêchant la privatisation de l'eau augmentant son prix Éviter la désertification en utilisant des troupeaux qui piétinent le sol et aplatissent les herbes Les cyclones, il y en a pas plus qu'avant. Je n'ai pas connaissance d'une méthode pour les éviter. Il y a sans doute par contre des mesures pour en limiter les dégâts Pour les feux de forêts, on peut limiter l'usage du feu pour se débarrasser du bois Pour les canicules, je te concède qu'en théorie la température maximale augmente avec la moyenne globale. Ah ben je pense pas que le charbon soit une bonne idée. Les éoliennes non plus d'ailleurs, avec ces métaux rares polluants à extraire, ses tonnes d'acier et ses grands trous de bétons, sans parler de l'envahissement du paysage.
  11. Le cas du charbon est particulier. C'est polluant et risqué rien que de l'extraire (cf les conditions de vies des mineurs). Perso je suis contre le charbon. Mais bon ça dépend pas de moi. Notez que le charbon rejette du CO2 mais aussi du SO2, qui pour le coup est un vrai polluant et qui a un effet de refroidissement de l'atmosphère. Si on veut utiliser le charbon sans avoir d'effet particulier on peut capter ces deux gaz dans les centrales thermiques. Il reste que l'on peut liquéfier le charbon, et donc on peut encore potentiellement émettre du CO2 et du SO2 par ce biais dans les transports. Cela dit quelle quantité ça va représenter, à côté des biocarburants et des véhicules électriques ?
  12. Qu'il fasse 14° ou 16° en moyenne, ça n'a rien à voir avec une précipice. Si on se soucie de la minorité d'humains qui sont impactés négativement au-delà de leur capacité d'adaptation, alors aidons-les. Cela coûtera beaucoup moins cher que de recouvrir la planète d'éoliennes.
  13. Vous mélanger la démarche et les propos. Je peux me tromper comme tout être humain. Ma démarche est le courage de discuter, et de jouer le rôle de l'avocat du diable, qui permet d'éviter la pensée de groupe, où l'on a l'illusion de consensus et où l'on se croit invulnérable dans le choix de nos actions. Le problème n'est pas de s'adapter. Perso les énergies renouvelables je suis plutôt pour. Par contre les discours escathologique, je suis plutôt contre.
  14. A ce moment-là, on ne peut plus s'exprimer parce que l'enjeu serait trop grand. Mais par contre on pourrait être alarmiste sans réserve. Je pense au contraire que si l'enjeu est important, il est essentiel d'être calme et de s'écouter les uns les autres.
  15. Vous avez le sens de la violence dans la formule. Et si on souhaitait plutôt vivre en paix ? Baisse d'un ton. On ne s'entend même pas au milieu de toutes ces insultes. Payer plus cher à ses limites. En effet à partir du moment où cela nécessite plus d'énergie pour extraire une ressources que l'énergie qu'elle fournit, il n'y a plus de réserve. Même à un prix plus élevé. Mais on parle pas de radioactivité là.
×