Aller au contenu

Criterium

Membre
  • Compteur de contenus

    2 821
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    1,858 [ Donate ]

8 abonnés

À propos de Criterium

  • Rang
    Nyctalope
  • Date de naissance 05/01/1985

Informations Personnelles

  • Pays
  • Intérêts
    lire, écrire, rêver

Visiteurs récents du profil

60 810 visualisations du profil
  1. Criterium

    Promenades, promenades

    Ce sont souvent les hasards les plus petits qui ont les plus grandes conséquences... Merci d'avoir sauvé cette petite créature de là où un infâme l'a abandonnée... Quel joli chaton ! — J'espère qu'il va bien. (Attention, s'il a les yeux larmoyants, ça peut être une infection et il est mieux d'éviter les contacts chat-chat avant que le vétérinaire ne l'observe... j'espère que ce n'est rien.)
  2. Criterium

    L'Epée

    Bienvenue parmi les blogs Etaine ! Nous sommes tous ravis de t'y retrouver
  3. Un système de protection avec des mitrailleuses plutôt qu'une alarme, cet homme-là a employé les grands moyens ! Selon le pays, cela pourrait lui poser des problèmes — mais j'imagine qu'il sait à qui distribuer le billet vert le cas échéant... En tout cas, le triangle est bien posé : les deux hommes virils et haut-placés, et la jeune secrétaire que l'on devine belle et intelligente. Il va certainement se passer quelque chose... Quelque événement qui ne sera que précipité par les circonstances — par ces poursuivants inconnus, qui pourraient tout aussi bien appartenir à un autre cartel qu'a
  4. Un dialogue théâtral, et la maïeutique du premier baiser ? On se prend au jeu de l'intertexte, à même faire une petite grille pour y classer les verbes et les adjectifs de A et de Z...
  5. Criterium

    Transmutation.

    Merci @Etaine et @Tequila Moor — vos commentaires toujours agréables à découvrir, lors de mes escapades sur ce forum bleu... Et l'œil-de-lynx qui détecte les fautes d'inattention laissées dès la première phrase ! L'écriture cinématographique... cela me donne une idée de topic pour la section Littérature — puisque c'est un terme intéressant, qui peut recouvrir différents styles, plus ou moins appréciés. Rendez-vous là-bas, à l'heure opportune...
  6. Criterium

    Transmutation.

    Ce matin-là, la douleur avait été trop forte. Impossible de l'ignorer plus longtemps ; les espérances qu'elle s'estompe durant la nuit s'étaient dissipées. Au moins, j'avais réussi à dormir quelques heures — mais si elle devait continuer, s'intensifier, alors cela deviendrait impossible de répéter cela la prochaine nuit. Je n'arrivais pas à comprendre ce qui accablait mon corps. Par moments, c'était comme un poids diffus, depuis le ventre jusqu'à la poitrine ; à d'autres, des pointes de douleurs, comme si des ongles grattaient contre moi depuis l'intérieur de mon corps. Comme si en moi m'agrip
  7. J'imagine une bande de petits loubards — dont le plus grand ferait 1m20 — et dont le fait d'armes est d'avoir, un jour, noué ensemble les lacets des chaussures de toute la classe pendant que ces autres étaient en éducation physique et sportive. On l'entend, caché dans un angle mort, glousser de ce menu méfait ! ...par contre, un peu plus tard, avec un couteau à désosser et un fusil de boucher...
  8. Criterium

    Les poèmes à se pendre

    Je l'ai rencontré un samedi soir : Le poète aux œuvres et heures noires, Celui-là dont c'est la rue le dortoir. Il titubait, scandant sa mélopée, Clamant ses éthyliques épopées, D'anciens exploits, et le ferme écopé. Alors dans un formidable parfum, Il me raconta ses soifs et ses faims ; De belles histoires puis enfin : — Révéla le trésor : — — — — Quelques journées encore — — — — Pour rejoindre la Mort.
  9. L'enveloppe. Quelle longue journée ! Quentin Antuoro, jeune professionnel, était bien content de revenir dans son appartement du centre-ville, après toutes ces heures à courir dans tous les sens. Des meetings, des briefings, des documents à amender, des mails à envoyer, tant de petites choses qui se bataillaient pour une constante attention... Heureusement, la journée était enfin terminée. Tout s'était bien passé. Il alluma l'interrupteur, retrouva son salon. Il se déchaussa, attrapa un verre de thé froid, qu'il portait à ses lèvres. Enfin, il pouvait s'asseoir, s'allonger même... Qu
  10. Une affaire sombre. — "Venez voir à l'intérieur ; ça s'est passé au premier étage." Le détective Quentin Antuoro grommela un juron en jetant le reste de sa cigarette au sol, sans aucun égard pour l'environnement. Ce n'était même pas un désamour écologique, mais plutôt le fait que toute la rue était déjà jonchée de détritus, alors il ne voyait plus l'utilité d'une poubelle. Vieilles ferrailles, canettes de soda et de bière ; une machine à laver éventrée, et les pièces détachées d'autres appareils électroménagers moins identifiables s'entassaient le long du caniveau. L'endroit était sa
  11. Vibrations. Quelques pas de plus — tourner à droite, longer le vieux muret, puis enfin retrouver, dans un renfoncement de la façade, la porte sale sans aucun signe distinctif. La pousser vers l'intérieur d'un air connaisseur — suivre le couloir jusqu'à la cour intérieure, malgré l'obscurité et les tags glauques. Et enfin, l'on trouve un minuscule autocollant apposé à la prochaine porte : ”Centre Antuoro — Salles de musique” C'était là que Quentin se rendait chaque mercredi et chaque week-end. Le jeune homme à l'accueil le reconnaissait et le saluait, tandis qu'il se dirigeait ve
  12. L'invité-surprise. Il se pinça pour se convaincre qu'il n'avait pas rêvé. Cela marchait-il vraiment — il ne le savait pas ; mais n'était-ce pas ce que l'on était censé faire ? Se pincer la peau, fortement, ressentir la brève douleur, et puis se dire que tout devait donc être vrai ? Ou devrait-on chercher une douleur plus aiguë, à la manière des anciens croque-morts ? Apparemment, la scène ne changea pas. Point de réveil ; point de transformation agréable. La pièce était toujours aussi sombre et silencieuse. Quentin restait immobile, réalisant alors à quel point — puisque c'était vrai
  13. Retour de voyage. Elle se réveilla. Il lui semblait que ses oreilles bourdonnaient encore ; pourtant, l'avion s'était déjà posé depuis un moment. Pourquoi n'ouvraient-ils toujours pas les portes ? À coup sûr, il devait y avoir des embouteillages sur le tarmac, et l'on se retrouverait à devoir attendre une heure avant de pouvoir rejoindre le terminal... Autour d'elle, déjà le brouhaha — certains voyageurs rouspètent, d'autres observent aux fenêtres les manœuvres des agents tentant de tout coordonner. La même légère odeur : l'air sous pression, les tissus neufs... et celle des autres corps,
  14. Criterium

    La tour.

    Il y a des points sur la Terre où quelque chose d'étrange se passe. Combien au juste — impossible de le savoir. Selon la science, le phénomène n'existait pas, et ne faisait de toute façon aucun sens. Des points de pouvoir ? Impossible. Quelque chose d'inobservé, et donc sur lequel il était impossible de faire des expériences, n'existait simplement pas pour elle — comme d'autres phénomènes, réels ou non : par exemple le ball lightning jusqu'à très récemment. Les points seraient répartis çà et là comme au hasard sur la surface du globe, chacun avec sa latitude, sa longitude, et... sa hauteur/pro
  15. Thé à deux. Quentin Antuoro s'était levé tôt, ce matin-là. Les jeux de lumière avaient dû éveiller son corps avant même qu'il ne s'en rende compte ; ainsi, il se sentait particulièrement frais et dispos. Pourtant, c'était samedi ; il n'aurait que peu de tâches, et toutes seraient dans l'après-midi. Il aurait donc quelques heures calmes et tranquilles. Une fois rafraîchi, il décida de préparer un peu du thé. N'avait-il pas récemment trouvé ce thé noir dans une échoppe de la vieille ville ? Ce serait parfait. Un instant plus tard, il versait l'eau brûlante sur la boule à thé, dans son
×