Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'violence'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

43 résultats trouvés

  1. BRITTO567

    fantasme du viol

    Bonjour, je me pose beaucoup de questions par rapport à mes fantasmes. Tout particulièrement celui du viol. Je sais que ce fantasme est très répandu chez les femmes (je n'ai pas vu d'études faites sur les hommes..), j'ai lu que c'est une manière d'avoir un certain control puisque tout se passe dans notre imagination, et que l'on se créer nos propres scénarios qu'on peu arrêter à tout moment bien sur. Maintenant, il faut que je vous dise que j'ai été moi même victime de viol (agression sexuelle à l'age de six ans par quelqu'un de ma famille) puis je me suis faite violer à 18 ans par un type que je connaissait. Cette experience reste très traumatique,je vais mieu qu'à l'époque puisque aujourd'hui, j'arrive à en parler à mes proches et je n'ai pas de haine envers moi même. A l'heure actuelle,J'ai une sexualité épanouie basée sur l'amour, le respect et le plaisir ce qui n'a pas toujours été le cas. Je me demande comment et pourquoi à l'heure actuelle il m'arrive encore de me masturber en pensant à des scènes de viols dont je suis une nouvelle fois, la victime? merci de m'avoir lu
  2. italove

    Lynchage d'un collégien

    Un collégien d'à peine 15ans est entre la vie et la mort, par une bande de racailles qui n'ont rien dans la tête et encore moins dans le pantalon. Une victime innocente de la violence urbaine gratuite. Pauvre France ! https://www.valeursactuelles.com/societe/paris-un-collegien-place-en-coma-artificiel-apres-avoir-ete-lynche-par-une-bande-de-racailles-127764
  3. Internet. Pharos permet de signaler les contenus violents Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être respectés, pour que la « toile » reste un espace d'échanges et de respect. C'est pourquoi les pouvoirs publics mettent ce portail à votre disposition. En cliquant sur le bouton « SIGNALER », vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d'Internet. La plateforme, créée il y a 5 ans par le ministère de l'intérieur , permet donc de réagir et de signaler les vidéos violentes, xénophobes, discriminantes ou d'éventuelles escroqueries. (...) http://www.ouest-france.fr/internet-pharos-permet-de-signaler-les-contenus-violents-1904742
  4. Où ceux qui dénoncent les violences policières se comportent comme des vandales : https://fr.news.yahoo.com/manifestations-contre-loi-sécurité-globale-181500143.html Lamentable ! Ca va être chaque samedi pareil ?
  5. Vaires: Son frère ne lui cuit pas des pâtes, elle le poursuit avec un couteau https://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/vaires-son-frere-ne-lui-cuit-pas-des-pates-elle-le-poursuit-armee-d-un-couteau-10-07-2020-8351076.php
  6. Salut à tous! Je suis une étudiante en staps, et j'ai une enquête à faire par rapport au judo et la violence. J'ai besoin de vos réponses pour un sondage! J'en serais très reconnaissante, et je vous en remercie d'avance de jouer le jeu, si vous le voulez bien! Mes questions sont: - Est-ce que vous pratiquez le judo? A quel niveau? - Pensez vous que le judo est un sport violent a l'entrainement et/ou en compétition? Pourquoi? - Le judo est-il un sport respectueux? Si il y a de la violence: Quel type de violence y a t-il en judo? Par qui et vers qui ? Comment peut-on les qualifier? Merci beaucoup beaucoup pour votre participation! A très vite
  7. italove

    Supporters de foot

    J'aimerai bien comprendre pourquoi être un supporter de foot, c'est un individu sans cervelle ? Quand leur équipe gagne ils cassent, brûlent pour exprimer leur joie !
  8. "Il y a un affaiblissement de la force contraignante de la loi", a estimé sur RTL l'élu des Alpes-Maritimes. Et Eric Ciotti d'affirmer : "On voit que les agressions se multiplient. Je rappelais les chiffres : autour de 1 000 agressions par jour, 100 policiers ou gendarmes agressés chaque jour dans notre pays." Franceinfo a cherché à vérifier ces statistiques, qui permettent au député LR d'assurer que "la réponse pénale n'est pas à la hauteur". D'après les données mensuelles du ministère de l'Intérieur relatives aux crimes et aux délits enregistrés par les services de police et de gendarmerie, ce sont 38 519 procédures pour "violences" contre les personnes dépositaires de l'autorité publique qui ont été ouvertes en 2019. Soit, en moyenne, 105 par jour en France, ce qui corrobore les propos d'Eric Ciotti. Ce nombre est d'ailleurs en augmentation de 4,6% par rapport à 2018 et de 15,4% par rapport à 2017. Le sénateur LR du Val-de-Marne, Christian Cambon, avait ainsi interpellé le ministère de l'Intérieur en 2019, lui "demandant mettre en place pour garantir la sécurité et l'intégrité" des forces de l'ordre, après des incidents en marge des manifestations du mouvement des "gilets jaunes". Mais Eric Ciotti ne précise pas la nature des "agressions" qu'il évoque : sont-elles physiques ? Sont-elles verbales ? Considérés par le Code pénal comme portant "atteinte à [la] dignité ou au respect dû à [la fonction]" des membres des forces de l'ordre, 30 000 outrages envers les forces de l'ordre ont également été enregistrés en 2019 – un nombre lui aussi en augmentation par rapport aux deux années précédentes. Au total, donc, si l'on ajoute ces outrages aux violences, ce sont finalement 187 agressions envers les forces de l'ordre qui sont enregistrées en moyenne chaque jour en métropole et dans les Outre-mer. Un nombre plus élevé encore que celui avancé par Eric Ciotti. Quid des agressions envers la population ? Dans une étude du ministère de l'Intérieur, 260 500 faits de coups et blessures sur des personnes de plus de 15 ans ont été enregistrés par les services de police et de gendarmerie en 2019, soit environ 714 par jour sur le territoire français – c'est 8% de plus qu'en 2018, selon les statisticiens de la place Beauvau. Ce chiffre atteint même 1 051 agressions quotidiennes quand on ajoute toutes les autres violences dites "non crapuleuses", c'est-à-dire ayant un objet autre que le vol, selon la classification de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (PDF). Mais il ne tient compte ni des violences physiques dites crapuleuses (92 208 en 2019), ni des violences sexuelles (57 030), ni des menaces de violence (141 306), qui constituent aussi des "agressions". Au total, les "atteintes volontaires à l'intégrité physique", qui regroupent l'ensemble de ces catégories d'après l'ONDRP, ont occasionné pas moins de 674 203 procédures en 2019 (soit 1 847 par jour). ...... source
  9. L’Ifop a publié une enquête sur le «No Bra», soit l’abandon du port de soutien-gorge, mercredi 22 juillet. Le sondage révèle que pour 20 % des Français, des tétons apparents sous un haut devraient être, pour l'agresseur, une «circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle». Les auteurs de l’enquête, menée sur 3018 personnes, soulignent qu'elle révèle l’ancrage de la «culture du viol» dans notre société. L'idée que le «No Bra» puisse en partie disculper l'auteur d'une agression sexuelle serait surtout répandue dans les catégories les plus populaires (28 % des ouvriers la partagent, contre 11 % des cadres), les moins diplômées (34 % des personnes n’ayant pas eu le bac), et les plus «imprégnées par la morale religieuse» (42 % des musulmans, 28 % des catholiques pratiquants, 21 % des catholiques non pratiquants et 13 % des personnes sans religion, précise l'étude). 48 % des personnes interrogées estiment par ailleurs qu’«une femme qui ne porte pas de soutien-gorge prend le risque d’être "harcelée, voire agressée"». Le sondage apprend ainsi que 57 % des jeunes femmes de moins de 25 ans redouteraient «d’être l’objet d’agression physique ou sexuelle» en adoptant le «No Bra». Par ailleurs, 69 % d’entre elles se sentiraient gênées à l’idée que leurs tétons soient discernables par autrui. Plus de la moitié des femmes de moins de 25 ans ont également rapporté avoir été victimes de diverses formes de harcèlement (regards concupiscents, remarques ou insultes) en raison de leur poitrine. Un quart (25 %) des jeunes femmes ont même déclaré avoir subi des attouchements sur leurs seins, et ce, sans leur consentement. source
  10. Le Conseil de l’Europe s’est alarmé dimanche de l’intention du gouvernement conservateur nationaliste polonais de dénoncer la convention d’Istanbul. Cela marquerait « un important recul » dans la protection des femmes contre les violences sexistes. « Quitter la convention d’Istanbul serait fortement regrettable et serait un important recul dans la protection des femmes contre la violence en Europe », s’est inquiété, dans une déclaration écrite Marija Pejcinovic Buric, la secrétaire générale du Conseil de l’Europe, une organisation paneuropéenne de défense des droits de l’Homme et de l’Etat de droit installée à Strasbourg. Un outil supranational en vue d’empêcher la violence sexiste Marija Pejcinovic Buric a jugé « alarmantes » les récentes déclarations de membres du gouvernement polonais sur l’intention de Varsovie de quitter ce traité adopté en 2011 par le Conseil de l’Europe (qui rassemble 47 pays). Ce texte connu sous le nom de « Convention d’Istanbul » est le premier outil supranational à fixer des normes juridiquement contraignantes en vue d’empêcher la violence de nature sexiste. A l’époque où elle était gouvernée par une coalition centriste, la Pologne a signé en 2012 et ratifié trois ans plus tard cette convention. source
  11. Ce n'est plus possible et c'est Martine Aubry qui le dit ! "Lille : Ils agressent une mère de famille et lui fracassent la mâchoire près d’une résidence HLM. « Je ne peux plus rester là » Mère de famille tabassée à Lille-Moulins : « C’est l’enfer pour les gens », déclare Martine Aubry, qui en appelle à l’État (MàJ) 22/07/2020 Interpellée publiquement par une femme violemment agressée samedi soir à Lille-Moulins, réagit au micro de France 3. La situation dans ce quartier où les trafics de stupéfiants sont nombreux « n’est plus possible » selon la maire de Lille, qui en appelle à l’Etat. Un riverain témoignait dans nos colonnes, récemment, de l’aggravation de la situation près de la résidence HLM Filature, à Moulins. Samedi soir, une mère de famille a été agressée à proximité, frappée à la mâchoire. Elle crie son ras-le-bol et son sentiment d’abandon. Un suspect a été interpellé ce dimanche après-midi et placé en garde à vue. Laura (*) parle difficilement. Ce dimanche matin, elle est encore à l’hôpital, sous le coup d’une terrible agression subie la veille et qui va la contraindre à une opération de la mâchoire. Avant même de porter plainte, ce qui a été fait dimanche après-midi, elle lâche tout ce qu’elle a sur le cœur, évoque ce coin précis de Moulins déjà ciblé par d’autres riverains avant elle. Au bord des larmes. Plus tard, elle tournera même une petite vidéo, qu’elle postera…" https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille/agression-femme-lille-moulins-c-est-enfer-gens-martine-aubry-qui-appelle-etat-1855628.html https://www.fdesouche.com/1403231-lille-ils-agressent-une-mere-de-famille-et-lui-fracassent-la-machoire-dans-un-quartier-connu-pour-son-trafic-de-drogue-je-ne-peux-plus-rester-la
  12. Mak Marceau

    L'art de la guerre

    Vous la respectez cette art? Moi je pense que c'est la façon de gagner cette guerre.
  13. n homme d’une soixantaine d’années a été retrouvé mort à son domicile à Fismes (Marne). DSon ex-conjointe, âgée d’une trentaine d’années, a été placée en garde à vue, selon le parquet de Reims. Cet homme a été retrouvé mort vendredi soir et son ex-conjointe, interpellée dans la foulée, est actuellement toujours en garde à vue pour "meurtre sur ex-conjoint", a déclaré le parquet de Reims. Selon France 3, la jeune femme aurait tué son ex-conjoint, de trente ans son aîné, à coups de couteau. Le drame se serait produit devant une fillette, qui doit être entendue, comme témoin, pour en savoir plus sur les circonstances du drame, encore floues. Ce sont d'ailleurs les cris effrayés et effrayants de l'enfant, qui demandait aux adultes d'arrêter de se battre, qui auraient alerté les voisins. Lesquels ont appelé les gendarmes."Je viens de mettre un coup de couteau", aurait dit la jeune femme à leur arrivée. L'homme, encore en vie à l'arrivée des gendarmes, est décédé peu après. Reste de nombreuses questions en suspens, à commencer par celle du confinement: que faisait la suspecte chez cet homme, dont elle était séparée depuis des années? Une autopsie doit avoir lieu ce dimanche. https://www.republicain-lorrain.fr/faits-divers-justice/2020/04/19/un-sexagenaire-poignarde-a-mort-devant-une-fillette-son-ex-en-garde-a-vue
  14. Mon père est un homme battu et personne ne le prend au sérieux (TEMOIGNAGE) Contribution externe Publié le lundi 09 avril 2018 à 14h31 - Mis à jour le lundi 09 avril 2018 à 14h34 Une opinion de Yaël K., étudiante de 21 ans (*). "Un homme qui se fait frapper par sa femme, c’est une tapette !", J’ai déjà entendu ça… Ce n’est pas vraiment étonnant quand on y réfléchit. Après tout, ne dit-on pas, quand on est enfant, qu’il ne faut pas taper les filles ? Dès l’enfance, l’homme est identifié comme celui qui frappe et la femme comme une potentielle victime. Sauf que chez moi, c’est la femme qui frappait. Mon père a subi les coups, les humiliations, le harcèlement psychologique, les cris, les tentatives de viol, les menaces, et tout ça devant nos yeux, à mon frère, ma sœur et moi. Mon père a été victime de sa femme, victime de cette maladie qu’est l’alcoolisme. Les hommes, le sexe fort? Mon père : un homme battu, humilié, privé de cette virilité qui est si importante dans notre société. Le traumatisme que peut causer une telle situation n’est plus à prouver. Néanmoins, la pire chose pour lui fut sans doute le manque de reconnaissance, d’aide, ce dédain et même ce manque de confiance en ses dires. Parce que c’est ainsi, dans l’inconscient collectif, un homme battu, ça n’existe pas, il n’y en a que pour les femmes. Il n’y a qu’à regarder le nombre d’organisations venant en aide aux femmes battues ou les campagnes contre les violences conjugales : on ne parle que des femmes. Pour moi, cela n’est pas seulement malsain pour les hommes battus, qui sont totalement déconsidérés, mais ça l’est également pour les femmes. Parce que oui, ça nous place, nous, en tant que femmes, en potentielles victimes. Certes, d’après les chiffres, les femmes battues sont plus nombreuses que les hommes battus, mais vouloir faire des campagnes et des aides genrées, cela ne contribue-t-il pas à créer cette image d’une société où les hommes seraient le sexe fort, celui qui bat, et les femmes le sexe faible, celui qui est maltraité et qui subit ? Cette image, en tout cas, ma mère l’avait bien saisie, se faisant passer pour ce que la société attendait d’elle : une victime frappée par son mari. Il suffisait qu’il se défende un minimum, qu’il tente de la retenir pour éviter les coups. Il suffisait d’un bleu, d’un cri ou d’une chute dans les escaliers simulée… Et bien entendu, tout le monde y a cru. Alors, mon père est parti... Tous. Les institutions, la société, la famille et même nous, les enfants. J’étais la plus grande, j’avais 10 ans. Bien sur on voyait des “trucs”. Mais notre mère était vraiment très très forte pour se faire passer pour une victime. C’est bizarre. Un peu comme si on s’était fait retourner le cerveau. Je voyais des choses, je savais que c’était ma mère qui était violente, mais je ne voulais pas le voir. Dans ma tête, il fallait que ce soit mon père. C’est un peu surréaliste. Mais déjà que l’esprit humain est plus ou moins facile à manipuler, ales celui d’un enfant… Quand mon père a décidé de quitter le domicile et a voulu avertir la police de ce qui lui était arrivé. Il n’a reçu que du mépris. Même résultat auprès du juge des enfants, qui l’a totalement ignoré quand il a réclamé notre garde, alors qu’il avait peur pour notre sécurité. Résultat, mon père est parti, sans femme, sans enfants, sans maison, et sans aucune reconnaissance, seul. Il aura fallu attendre plusieurs années de combat et que je sois à mon tour victime de ces violences pour qu’il obtienne notre garde. Malheureusement, même là, faire reconnaître ce qui avait pu se passer n’a pas été aisé : au moment de porter plainte contre ma mère (ce qui n’est déjà pas quelque chose d’évident ), le policier qui s’occupait de moi m’a clairement accusée de mentir. Même après ça, une garde alternée a été mise en place sans la moindre forme de surveillance et l’histoire s’est répétée avec ma sœur… ... Sans obtenir de soutien Sans cette norme si profondément ancrée, sans cette aveuglement de la part des autorités et institutions, beaucoup de mal aurait pu être évité et je pense que oui, la société telle qu’elle est, est en partie responsable de tout ce qui a pu se passer. Pour ce qui est de mon père, je ne peux pas savoir ce qu’il ressent au quotidien mais aujourd’hui encore, je sais qu’il est marqué par tout ce qui s’est passé et qu’il a été profondément traumatisé par cette période de sa vie. Je pense qu’il ne s’en remettra jamais. Il n’a jamais reçu de soutien de la part d’associations et aujourd’hui, il refuse de reconnaître qu’il aurait eu et qu’il a toujours besoin de cette aide qui lui a été refusée. Mais qui pourrait l’en blâmer ? Car il a non seulement été victime de violences conjugales mais son identité d’homme, aux yeux des autres et même, et c’est pour moi le pire, à ses propres yeux, a été profondément touchée. Parce qu’après tout, un homme battu, dans notre société, n’est plus vraiment un homme. Lien: https://www.lalibre.be/debats/opinions/mon-pere-est-un-homme-battu-et-personne-ne-le-prend-au-serieux-temoignage-5acb230acd702f0c1acaa4f4 Un autre exemple typique: témoignage d ‘ un mari battu pendant 9 ans http://www.homme-battu.fr/temoignage_homme_battu_pendant_9_ans/
  15. L'essence de la civilisation c'est le refus du rapport de force en tant que tel et en particulier du rapport de violence. Chaque civilisation détermine des limites et des critères par delà lesquels la violence est interdite, ouvrant donc un espace citoyen où le civisme voir le vivre-ensemble peut prendre tout son sens. Et c'est ce qu'on appelle les lois ou les codes moraux. En cela Levi-Strauss n'est pas allé assez loin, lui qui voyait dans l'interdit universel de l'inceste la marque de la civilisation, car cet interdit de l'inceste s'origine dans le complexe d'Oedipe qui impose le respect de la loi représentée symboliquement par le père à l'égard duquel la violence est vécue comme interdite. Il est courant de nos jours d'entendre que le fondement de la morale serait le plaisir et la souffrance. C'est faux, comme cela se voit dans le sado-masochisme par exemple, et en cela le libéralisme est plus lucide que l'utilitarisme strict (je ne suis pas sans savoir que certains utilitaristes se disent libéraux) qui pose le consentement au fondement de la morale. Mais cela reste largement insuffisant, le consentement n'étant ni nécessaire (p.ex. pratiquer des actes médicaux sur des personnes incapables d'apporter leur consentement, ou emmener son animal chez le vétérinaire), ni suffisant (p.ex. dans un duel au pistolet librement consenti ou un suicide) à la légitimité d'un acte, mais il y a beaucoup de situations dans lesquelles il est possible de recueillir en pratique un semblant de consentement qui soit exclusivement le fruit d'une misère humaine ou matérielle (p.ex. la vente d'organes ou les contrats de travail abusifs des clandestins). Ce qu'il y a de plus noble dans l'être humain c'est cette volonté de protéger les plus vulnérables ou les opprimés, ce que chacun éprouve spontanément lorsqu'il a en charge un nourrisson, et en cela nous sommes la seule espèce capable de se révolter contre sa propre condition naturelle et de donner une forme concrète et constructive à cette révolte. Si le nazisme est une barbarie, une anomalie ou un ovni qui par ailleurs n'a pas laissé de traces en terme d'apport culturel ou civilisationnel (ce qui n'est pas une coïncidence) c'est précisément parce qu'il réside dans la négation de cette noblesse des plus hauts sentiments humains qu'on trouve omniprésents dans le judéo-christianisme, c'est-à-dire principalement le respect de la victime et des personnes vulnérables. Cela nous montre une chose qui est que la civilisation est vulnérable et peut, au moins temporairement, disparaître pour faire place à la loi de la jungle déguisée en loi du plus fort. Le darwinisme social est lié d'amitié à la conception contemporaine du libéralisme (que certains préféreront appeler ultra-libéralisme) et nous connaissons très bien le récit qu'elle fait au sujet de sa légitimité : les plus forts auraient les meilleurs diplômes, ainsi ils auraient les plus belles carrières, et ils gagneraient les meilleurs salaires, ce qui leur permettrait d'appartenir à l'élite. Des générations entières d'héritiers de grandes fortunes doivent bien en rire car ils n'ont rien fait pour mériter leur richesse. Qu'à cela ne tienne, il faut alors que l'intelligence des parents devienne héréditaire et transmise génétiquement afin de légitimer cette forme de domination sociale. Cette idéologie est l'ennemi de l'humain civilisé actuel et est largement critiquable. Peut-on continuer de cautionner le libéralisme actuel malgré tous ses manquements et ne serait-il pas temps de reconnaître, non seulement que le libéralisme seul est une idéologie qui laissée à elle même conduit à renier toute civilisation et toute démocratie par le darwinisme social mais qu'il est en passe de devenir l'ennemi du genre humain ?
  16. Un jeune homme de 18 ans a été tué vendredi soir lors d’une course-poursuite avec la police, aux abords de la cité des Marronniers, dans le 14e arrondissement de Marseille, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant une information de La Provence. La famille porte plainte ! Ton gamin fait un braquage, il s'enfuit, récupérer un fusil à pompe, tire sur la police, qui riposte, il est tué ! Je pense qu'il faut au lieu de demander des compte à la police se demander pourquoi ce jeune a fait un braquage !
  17. Sur Kovania (Cf. "4 principes simples..."), la violence n'existe pas (!). Pour une raison toute simple : les kovaniens règlent leur vie sur 4 petits principes, et le quatrième de ces principes dit : "Il n'est de jouissance que parfaite". La violence impliquant [normalement] que sa victime en souffre, la jouissance du violent ne saurait [normalement] être parfaite. Le quatrième principe est donc incompatible avec la violence, et les kovaniens renoncent "naturellement" à tout acte la mobilisant. Il en résulte que sur Kovania, la démocratie est... parfaite ! Pourtant, la démocratie est un espace de conflictualité. Comment, dès lors, les kovaniens rendent-ils leurs conflits "productifs" ? Bien sûr, moi je connais leur réponse (étant leur ambassadeur sur Terre), mais je ne vous la livrerai pas si facilement ! Les kovaniens m'ont contaminé avec leur goût insatiable du jeu... (Ils passent leur vie à jouer !...) La question est donc (je vous le rappelle) : peut-on rendre un conflit "productif" sans recourir à la violence ? Vous jouez ?
  18. Un élève de première a frappé à coups de poing, ce lundi au lycée de La Tourelle, son professeur de sport. L’enseignant est en arrêt maladie pour cinq semaines. [...] Professeurs et parents d’élèves disent n’avoir « jamais vu une telle violence ». Un élève a très violemment agressé son professeur de sport, lundi, au lycée polyvalent de La Tourelle, à Sarcelles. La scène, filmée par des élèves restés spectateurs, s’est déroulée dans les couloirs de l’établissement. (il faut désactiver son bloqueur de pub pour voir la vidéo twitter) À l'origine de l'altercation, le professeur a demandé à l'adolescent… de retirer sa casquette. « Et cela ne lui a pas plu donc il l'a frappé. C'est dramatique, souffle une élue des parents d'élèves. Nous essayons de faire la lumière sur ce qu'il s'est passé précisément, et de savoir si le professeur a rendu des coups, ou non. Si c'est le cas, il faudra qu'il soit sanctionné. » [...] http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/sarcelles-malaise-au-lycee-apres-la-violente-agression-d-un-enseignant-02-10-2019-8164779.php Bienvenue dans la France d'après.
  19. wmarle3

    Harcélement

    Bonjour, je suis une fille de 14 ans qui veut juste aider son pote qui a des problèmes. J'ai appris il y a quelques minutes qu'elle avait de graves problèmes, et qu'elle ne tient plus a la vie. Elle se fait frapper, violer, agresser avec un couteau par son père. Il l'a vent à ses amies pour la violer… Elle se fait aussi harceler au collège. Elle est allée porter plainte...mais sa mère a défendu son père et les policiers ont cru qu'elle mentait. C'est voisin l'ont déjà acheté plusieurs fois. Elle a été adopter et à 4 ans son père (qui la frappe et la viole) la mit dans le coma pendant 1 mois alors qu'elle n'avait que 4 ans. SVP aidé nous, je ne veux plus qu'elle souffre ! Je ne veux pas la perde... c'est la meilleure et elle mérite mieux que d'être avec c'est brute….
  20. Dimanche dernier, soir du second tour des élections qui annonçait Marine Le Pen perdante, deux jeunes hommes se sont fait agresser près de Nantes par 4 individus. Le plus jeune des deux victimes nous raconte qu’après lui avoir demandé si il était militant antifa, ils l’ont tabassé avec des barres de fer et des bouteilles en verre. Son ami, lui quelques mètres devant, venait de se faire agresser par la même bande. Il est depuis hospitalisé et inconscient. L’une des deux victimes nous explique ce qui s’est passé. Propos recueilli par Maryline Dujardin « Dans la nuit de dimanche a lundi entre minuit et une heure nous rentrions en vélo avec mon ami Erwan du centre ville et puis on s’est fait agresser rue Du Chaffault. Ils étaient 4 ou 5 et sont sortis d’un buisson et m’ont mit à terre. A ce moment-là je pensais que Erwan était en vélo bien plus loin, qu’il avait roulé plus vite que moi. J’arrivais en vélo et là ils m’ont demandé si j’étais militant antifa. Je ne leur ai rien répondu et alors ils m’ont frappé à coup de barre de fer et de bouteille en verre. .........................(..............................)............................................. C’était des jeunes de 17/20 ans, ils étaient 4 ou 5. On avait des vélos ils auraient très bien pu nous les voler mais c’était pas du tout pour ça, c’était vraiment pour frapper. Plus tard on a était pris en charge par les pompiers. Depuis Erwan, qu’ils ont battus à mort, il est en réanimation et il va passer en assistance respiratoire. J’avais mis un appel à témoins avec les photos d’Erwan mais facebook l’a supprimé, ils doivent penser que c’est trop choquant ! Pour le moment Erwan il est dans le coma, il a une fracture au visage, une fracture à la nuque, les cervicales déplacés, des impacts au niveau du cerveau les médecins ne savent pas si il pourra parler normalement, s’il se réveille, ou si il va pouvoir marcher à nouveau. en entier sur http://www.revolutionpermanente.fr/Temoignage-Ils-m-ont-demande-si-j-etais-militant-antifa-et-ils-m-ont-agresse?fb_action_ids=187946525060412&fb_action_types=og.comments
  21. REIMS (Marne). Les femmes musulmanes se sentent de plus en plus rejetées par certains à Reims parce qu'elles sont voilées. Deux agressions ce week-end ont poussé les associations à se rassembler devant le commissariat. C'EST sans aucun doute la répétition des actes anti-musulmans, des actes racistes, qui a fait qu'hier, une centaine de personnes membres ou proches d'associations musulmanes se sont regroupées devant les Compagnons du Devoir puis devant le commissariat de police, suite à l'agression d'une jeune femme. Selon son beau-père, Ali, la femme voilée, turque, qui vit en France depuis dix ans, se rendait avec son mari en voiture à son travail, à 17 h 45. Rue Maldan, elle a été prise à partie par un jeune homme, qui aurait ensuite arraché son foulard en passant la main par la vitre. ......(....)...... Une autre agression a eu lieu dans la zone commerciale de Cormontreuil, samedi. « Ma femme était au volant de la voiture, quand elle a reçu de l'eau et des insultes, car elle porte un foulard. Cela se produit à chaque fois qu'elle sort, elle se fait insulter », nous explique son mari au téléphone. lire l'article en entier sur : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/apres-une-agression-le-ras-le-bol-des-associations-musulmanes
  22. Bonjour a tous, Je viens sur ce forum car j'ai besoin d'avoir des avis sur mon problème !! Je m'explique, j'ai rencontré mon chéri au boulot nous sommes ensemble depuis 1 an et demi ! Au début j'étais "sa maitresse il avait une copine qui a déménagé dans le sud pendant quelques temps !! Elle n'était pas fidèle et pas du tout sincère avec lui ! Mais malgré ca il restait avec ce qui me rendait très malheureuse car j'étais très amoureuse de lui !! Quand il a finalement décidé de la quitter, j'ai trouvé quelques temps après des messages qu'il lui envoyait en disant qu'il l'aimait que c'était "the nana" pour lui j'ai même appris qu'il l'avait revu plusieurs fois en cachette ! Je suis devenue folle quand j'ai vue ca j'en étais malade ! Un soir ou il était saoule il m'a fait une déclaration comme quoi il était toujours attiré pas elle et qu'il l'adorait !! Le lendemain il m'a dit qu'il s'en souvenait même pas de ce qu'il avait dit !! Il a tout mis sur le compte de l'alcool c'était la facilité !! Malgré tout je lui ai pardonné mais a partir de ce moment je suis devenue extrêmes jalouse et méfiante, j'ai jamais plus réussi a lui faire confiance !! Donc a force nos disputes sont devenues de plus en plus violentes, un jour il m'a mis un coup de tête, il m'a tirés les cheveux j'étais très choqué et évidemment il avait bu ( il ne m'a jamais violenté a jeun ) c'est arrivé deux fois qu'il me maltraite !! Je sais que je peux être odieuse aussi ( dans les paroles )mais quand même !! Enfin il y'a deux jours ca allait bcp mieux entre nous, nous avons été en boite avec d'autres collègues et on avait tous un peu bu et je l'ai vu dansé avec une autre ( collègue aussi ) A partir de la j'ai également peté un câble alors que je sais qu'en fait il y avait rien mais j'ai tendance a toujours tout extrapoler depuis qu'il m'a trompé, donc en rentrant le soir je me suis bien disputé avec lui encore une fois et cette fois si c'est moi qui suis devenue très violente !! Je l'ai griffé, pincé de toutes mes forces car lui il m'ignorait ce qui me frustrait terriblement, je lui ai ressorti l'histoire de son ex ( car j'ai jamais arrêté de pensé qu'il était encore attiré par elle ) !! Comme il me donnait aucune réponse je l'ai alors violenté et cette fois lui n'a rien fait !! Le lendemain j'ai vu les marques qu'il avait sur le dos, et l'épaule, j'ai vraiment été très violente et la je m'en veux !! Je n'ai aucune excuse non plus mais l'accumulation de tout ce qu'il m'a fait m'a rendu complètement folle et hystérique je crois !!! La j'ai honte et je m'en veux terriblement, je ne suis pas comme ca normalement !! Avant lui j'ai jamais été jalouse ni violente !! Et je pense que lui non plus, avec moi ( malgré les mensonges ...) il est au petit soin pour moi !!! Je comprends pas !! Et la j'arrête pas de revoir la scène ou je le torture en le pinçant j'ai honte !!! Jai une amie qui pense que lui ne m'aime pas, mais qu'il a simplement peur de la solitude et qu'il a besoin de quelqu'un a ses cotés et qu'au fond c'est quelqu'un de très malheureux !! Enfin bon la je culpabilise tellement et j'ai mal au cœur de lui avoir fait ça je sais pas quoi faire !!
  23. L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy Le corollaire de la discrimination engendrée par le racisme, c’est le « privilège blanc ». Toute une série d’avantages avec lesquels les personnes blanches partent dans la vie, pour l’unique raison qu’elles sont blanches. Ces atouts font qu’elles sont perçues comme a priori légitimes, a priori compétentes et a priori innocentes[1]. Cela a tendance à leur valoir de la considération, quand les personnes racisées[2] font globalement l’objet d’une présomption de culpabilité, de médiocrité (ce qui peut leur valoir du mépris) et d’incompétence. En vertu de ce privilège, non discrétionnaire, systémique et lié à l’absence de discrimination subie (voir la définition détaillée de ce concept dans ce contexte précis dans « Briser le tabou du privilège pour lutter contre le racisme et le sexisme »), les personnes blanches n’ont pas à faire leurs preuves en tant que blanches. Se voir en tant que blanc·he·s Regarder le privilège blanc quand on parle de racisme, c’est tourner le regard non plus vers les personnes discriminées mais vers celles qui en tirent profit, qu’elles le veuillent ou non. Or le propre des dominants (un groupe social tirant parti d’un rapport de domination, qu’il s’agisse de racisme, de sexisme, d’homophobie, de capacitisme, etc.), c’est de se définir comme représentants de l’humanité, c’est-à-dire comme étant la norme. « Les autres » diffèrent donc de cette norme. Et « les uns » n’ayant pas besoin d’être définis, ni même nommés, nommer les dominants – en l’occurrence les blanc·he·s – est un acte essentiel de la reconnaissance de la domination. Suite de l'article
  24. D'après l'auteure du Tweet, initialement enregistrée sur Snapchat la scène se déroule à Aulnay-sous-bois dans le 93. http://www.fdesouche.com/893451-tranche-de-vie-de-prof-se-gifler-plein-cour
  25. Hello tout le monde... Prenons-nous le risque de débattre de ce sujet, sur les couples qui sont ensembles mais dont la violence physique domine leur amour ? Est-ce que certains d'entre vous auraient des idées pour résoudre ces situations ? Le sujet est ouvert
×