Aller au contenu

Rhodo

Membre
  • Contenus

    226
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Rhodo

  • Rang
    Forumeur activiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  1. Rhodo

    Réforme des retraites

    Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget: " Le discours exigeant le Grand Soir du régime actuel au motif qu’il ne serait pas viable est une tromperie ! La mise en place brutale d’un système par points fondé sur l’individualisme ambiant est évidemment un pas vers l’assurance privée dont rêvent les libéraux au pouvoir. Par le dialogue, la négociation, des modifications doivent intervenir. Mais la répartition, la solidarité des générations et la couverture minimale universelle pour chacun sont les principes qui doivent perdurer. Même d’un point de vue purement comptable, c’est largement possible. Créée en 1996, la CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale) aura reçu et remboursé toute la dette de la Sécurité Sociale au plus tard début 2024. Elle est essentiellement alimentée par la CRDS et une part de CSG, le tout pour 18 Milliards d’Euros annuels actuellement ! En 2024, la CADES n’aura plus de raison d’exister et 24 Milliards deviendront disponibles TOUS LES ANS. « Au total, c’est une somme de 24 milliards d’euros en valeur 2024 qui sera disponible dont 9 milliards au seul titre de la CRDS. Aucun gouvernement ne s’était trouvé historiquement à devoir arbitrer l’affectation d’une telle manne. » (Jean Louis Rey, Président de la CADES, décembre 2018). Même si certains ont, à juste titre, suggéré d’utiliser une partie de cette marge pour financer la dépendance des personnes âgées, la somme est énorme et mérite d’être intégrée à la réflexion. " http://christianeckert.over-blog.com/2019/09/retraites-on-ne-nous-dit-pas-tout.html https://www.cades.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=22&Itemid=119&lang=fr
  2. Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget: " Le discours exigeant le Grand Soir du régime actuel au motif qu’il ne serait pas viable est une tromperie ! La mise en place brutale d’un système par points fondé sur l’individualisme ambiant est évidemment un pas vers l’assurance privée dont rêvent les libéraux au pouvoir. Par le dialogue, la négociation, des modifications doivent intervenir. Mais la répartition, la solidarité des générations et la couverture minimale universelle pour chacun sont les principes qui doivent perdurer. Même d’un point de vue purement comptable, c’est largement possible. Créée en 1996, la CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale) aura reçu et remboursé toute la dette de la Sécurité Sociale au plus tard début 2024. Elle est essentiellement alimentée par la CRDS et une part de CSG, le tout pour 18 Milliards d’Euros annuels actuellement ! En 2024, la CADES n’aura plus de raison d’exister et 24 Milliards deviendront disponibles TOUS LES ANS. « Au total, c’est une somme de 24 milliards d’euros en valeur 2024 qui sera disponible dont 9 milliards au seul titre de la CRDS. Aucun gouvernement ne s’était trouvé historiquement à devoir arbitrer l’affectation d’une telle manne. » (Jean Louis Rey, Président de la CADES, décembre 2018). Même si certains ont, à juste titre, suggéré d’utiliser une partie de cette marge pour financer la dépendance des personnes âgées, la somme est énorme et mérite d’être intégrée à la réflexion. " http://christianeckert.over-blog.com/2019/09/retraites-on-ne-nous-dit-pas-tout.html https://www.cades.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=22&Itemid=119&lang=fr
  3. Christian Eckert, ancien secrétaire d’Etat au Budget: " Le discours exigeant le Grand Soir du régime actuel au motif qu’il ne serait pas viable est une tromperie ! La mise en place brutale d’un système par points fondé sur l’individualisme ambiant est évidemment un pas vers l’assurance privée dont rêvent les libéraux au pouvoir. Par le dialogue, la négociation, des modifications doivent intervenir. Mais la répartition, la solidarité des générations et la couverture minimale universelle pour chacun sont les principes qui doivent perdurer. Même d’un point de vue purement comptable, c’est largement possible. Créée en 1996, la CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale) aura reçu et remboursé toute la dette de la Sécurité Sociale au plus tard début 2024. Elle est essentiellement alimentée par la CRDS et une part de CSG, le tout pour 18 Milliards d’Euros annuels actuellement ! En 2024, la CADES n’aura plus de raison d’exister et 24 Milliards deviendront disponibles TOUS LES ANS. « Au total, c’est une somme de 24 milliards d’euros en valeur 2024 qui sera disponible dont 9 milliards au seul titre de la CRDS. Aucun gouvernement ne s’était trouvé historiquement à devoir arbitrer l’affectation d’une telle manne. » (Jean Louis Rey, Président de la CADES, décembre 2018). Même si certains ont, à juste titre, suggéré d’utiliser une partie de cette marge pour financer la dépendance des personnes âgées, la somme est énorme et mérite d’être intégrée à la réflexion. " http://christianeckert.over-blog.com/2019/09/retraites-on-ne-nous-dit-pas-tout.html https://www.cades.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=22&Itemid=119&lang=fr
  4. Victor Hugo a décrit dans son livre Les Misérables une réalité où il n'y avait ni RSA, ni assurance maladie, ni assurance vieillesse, ni salaire minimum, ni école/collège/lycée/faculté gratuits.. alors c'est difficile de rapprocher les conditions sociales du 19 ème siècle avec celles d'aujourd'hui..
  5. " Un «charnier» à la fac de médecine de Paris ? Etudiants et enseignants sous le choc Le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé de fermer le Centre du don des corps de l’université Paris-Descartes (VIe), rue des Saints-Pères. Des dépouilles léguées à la science y auraient été conservées dans des conditions indignes.... Décrivant un « charnier au cœur de Paris » et « un scandale soigneusement caché » par l'université et les pouvoirs public, L'Express, qui a pu visionner des photos datant de 2016, évoque des cadavres nus, démembrés pourrissant faute de chambres froides climatisées, des corps empilés les uns sur les autres, parfois rongés par les souris, des sacs-poubelles débordant de morceaux de chair… Autre révélation de l'hebdomadaire : certains corps auraient été revendus, entiers ou démembrés, à des entreprises privées sans le consentement du défunt ou de ses proches, alors qu'ils sont censés être utilisés exclusivement pour la recherche médicale ou la formation des futurs médecins.... " http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-emotion-a-la-fac-de-medecine-apres-les-revelations-sur-le-charnier-27-11-2019-8203557.php https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/don-de-corps-a-la-science-un-charnier-au-coeur-de-paris_2108389.html par Anne Jouan, publié le 26/11/2019
  6. Rhodo

    le black friday

    Immersion dans le modèle Amazon "Dans ce rapport, Attac France, les Amis de la Terre et l’Union syndicale Solidaires démontrent, chiffres et données à l’appui, l’impunité fiscale, sociale et environnementale dont jouit Amazon depuis de trop nombreuses années..." "Amazon fait partie des champions de l’évasion fiscale. Depuis l’origine, Jeff Bezos a organisé son groupe de telle sorte qu’il est très difficile de chiffrer l’étendue réelle de son activité pays par pays. L’évasion fiscale est en quelque sorte dans l’ADN de la multinationale..." pages 11-18 https://france.attac.org/IMG/pdf/amz-pap.pdf
  7. Les 13 premières minutes de ce podcast expliquent comment l'ARS est responsable des dysfonctionnements du SAMU et des SMUR.. (émission Audrey and Co du jeudi 28 novembre 2019 sur LCI) https://www.lci.fr/replay/video-audrey-and-co-du-jeudi-28-novembre-2019-2138893.html
  8. phobie: nom féminin: Crainte angoissante et injustifiée d'une situation, d'un objet ou de l'accomplissement d'une action. Aversion très vive pour quelqu'un ou peur instinctive de quelque chose . www.larousse.fr phobie: nom commun: Ensemble de troubles psychologiques axés sur un acte ou une entité extérieure capable de susciter une peur morbide et irrationnelle. www.le-dictionnaire.com Bizarre, pourquoi l'islam politique susciterait-il des phobies ? On voit vraiment pas ...
  9. "28% d'ultra-libéraux ......" des mots écrits pour choquer mais qui n'éclairent pas le débat. Notons que tous les salariés ne sont pas concernés par les actions des sociétés de capitaux: les 222 grandes entreprises (GE) et les 4900 entreprises de taille intermédiaire (ETI) emploient à elles deux 51% des salariés. Ce sont elles qui émettent des actions cotées en Bourse. Cependant que 49% des salariés sont employés par les 3 millions de microentreprises et les 136 000 PME.
  10. Environ 72% du volume des fonds des contrats d'assurance-vie sont investis en obligations. Les détenteurs de ces contrats d'assurance-vie ne peuvent donc pas être considérés comme des actionnaires des sociétés de capitaux. L'assurance-vie peut être utilisée comme une forme de retraite par capitalisation qui complètera le pouvoir d'achat souvent assez bas de la retraite par répartition.
  11. Oui c'est vrai nous sommes bien mal gouvernés et tout marche à l'envers on dirait. Mais les salaires de certains métiers pénibles sont trop bas, je persiste à le penser! Augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail (horaires, etc...) seraient une motivation indispensable pour aller du chômage vers ces emplois pénibles.
  12. En 1960, l'immigration de travail en France avait un sens car le chômage était très faible, avoisinant les 2 % ! De nos jours, planifier (quotas, etc..) l'immigration de travailleurs étrangers n'est pas une proposition soutenable au moment où le taux de chômage est de 8,8% (2,73 millions de chômeurs). L'Etat et le patronat français se révèlent incapables de mettre au travail nos 2,73 millions de chômeurs, notamment à cause des salaires trop bas (aide-soignantes, métiers du bâtiment, par exemple). Alors ils choisissent d'aller chercher des travailleurs à l'étranger. Les travailleurs français apprécieront.
  13. J'ai subi la pénibilité des transports RATP (Rentre Avec Tes Pieds) toute ma carrière pour aller à mon travail. Ai-je droit à partir en retraite plus tôt ?
  14. En 1960, l'immigration de travail en France avait un sens car le chômage était très faible, avoisinant les 2 % ! De nos jours, planifier (quotas, etc..) l'immigration de travailleurs étrangers n'est pas une proposition soutenable au moment où le taux de chômage est de 8,8% (2,73 millions de chômeurs). C'est tout simplement du dumping social. Les travailleurs français apprécieront.
  15. " Le mouvement d’aujourd’hui se cristallise autour du régime spécial de retraite, qui prévoit une pension calculée sur les 6 derniers mois et avec la possibilité de partir à 52 ans pour les conducteurs de métro ou de bus sous certaines conditions – par exemple, plus de 25 ans d’activité. Un agent de maintenance peut partir dès l’âge de 57 ans..... Hormis la RATP en Île-de-France, la quasi-totalité des salariés des réseaux de transport public urbain en France ne bénéficie pas d’un statut particulier..Les dispositions de la retraite sont donc les mêmes que pour le régime général avec un âge minimum de départ fixé hors exception à 62 ans et un calcul sur les 25 dernières années. " https://www.la-croix.com/Economie/RATP-quasi-exception-parmi-reseaux-transports-publics-urbains-2019-09-13-1201047358
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité