Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'dieu'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

61 résultats trouvés

  1. J'avais bien commencé une critique de ses théories sur mon sujet intitulé Qu'est-ce que l'obscurantisme? Mais Klein mérite bien un fil à lui tout seul. Les atomes L'invention du feu, l'invention de l'écriture, l'invention de la raison, l'invention de la cuisine, l'invention de l'agriculture sont des lubies intellectuelles dignes des obscurantismes du Moyen-âge, car le feu ne s'invente pas, ni la cuisine ni la raison. Pourtant, on apprend aux élèves de tous les niveaux, en commençant par la maternelle jusqu'aux plus grandes écoles, ces incohérences de logique, sans contexte historique global. Comment se fait-il que notre enseignement soit aussi déconnecté des faits? Comment peut-on écrire dans les manuels scolaires que les premiers hommes on inventé ou découvert le feu? Comment peut-on continuer à enseigner, sans complexe, à l'ére des réseaux sociaux, de la mondialisation, que les Grecs sont les inventeurs de la science et de la philosophie, sans parler de la démocratie? (Comme si on ne savait pas encore ce que l'on entend par démocratie!?) À écouter parler Étienne Klein par exemple, les Grecs sont les seuls à prendre conscience de l'existence des atomes et à spéculer sérieusement sur leurs propriétés. Si l'Occident s'est distingué en ce domaine, la bombe nucléaire faisant foi de ce succès, nous le devons au miracle grec. Si ce n'est pas de l'obscurantisme, comment désigner cela? Car Étienne Klein sait bien (et s'il n'est pas encore au courant, c'est inadmissible) que d'autres civilisations se sont également penchées sur l'étude des premiers éléments matériels, il n'en souffle mot. Il suffit pourtant de se pencher moindrement sur la culture indienne pour se rendre compte que ces notions basiques de science physique étaient populaires. Il suffit d'aller sur Google et de taper atome et purana. On tombe sur ce verset du Bhagavatam en anglais et qui marque le début d'une discussion sur le sujet.
  2. SI TU POUVAIS POSER UNE QUESTION À DIEU, QU’EST-CE QUE CE SERAIT ? moi sa sarait de lui demander quand je vais mourir . comme ça je vais profiter !
  3. Dieu est mort. La source de toute existence devient néant. L'origine " classique " happée par la fin " classique " : Dieu est mort. Cette phrase à pour but d'annoncer que notre époque ne peut plus croire en Dieu. Mais si on ne croit plus en Dieu, en quoi croit-on ? Au néant ? Du néant au début et à la fin de tout ? Et si après Dieu, c'était au tour du néant de ne plus être crédible ? Et si, en même temps que Dieu, le néant devenait obsolète ? - Qu'est ce qu'il y a avant que les choses existent ? Il ne peut pas y avoir quelque chose qui existe déjà. Le serpent se mordrait la queue. En outre, qu'il y ait quelque chose qui existe et pas rien du tout serait arbitraire. Il ne peut donc pas y avoir de l'existant à l'origine de l'existant. Il ne peut pas y avoir non plus du néant ( de l'inexistant ). S‘il y a de l'inexistant, alors il n'y a aucune raison qu'il se passe autre chose que rien. Il ne peut donc pas y avoir de l'inexistant à l'origine de l'existant. Qu'est-ce qui n'est ni existant, ni inexistant ? Du potentiel pur. Il y a du potentiel pur " avant " l'existant. " Avant " ne désignant pas une succession temporelle, mais une succession sémantique. L'existant émerge des conditions du potentiel. Il y a un déterminisme de l'existant. Le principe de potentiel possède déjà dans sa nature tous les codes inhérents à l'être. S‘il y a du potentiel, il y a de l'être, même si ce sont deux choses distinctes et que l'une est plus fondamentale que l'autre. Et s‘il y a du potentiel, il n'y a pas de néant. Le néant n' " existe " que par son retrait, il est dans sa nature de s’annihiler. L'existant est limité par nature, rien d'absolu ne peut exister. L'existant absolu serait un néant, immobile. Le potentiel pur n'est " limité " que par lui-même. L’existant, c'est de la " pratique en action ". Le potentiel, c'est de la " théorie qui calcule ". Nous sommes dans une application pratique de la théorie " existence ". Nous sommes dans une " approximation " d’existence. - L'existence, c'est tout ce qui existe et tout ce qui à existé. Appelons cela la réalité. Et c'est implacable : ou bien tu ne connais qu'un morceau du réel, ou bien tu connais tout le réel. Ce que nous savons, c'est que nous sommes un amas de sensations. Et que ces sensations sont des lectures partielles imprécises de la réalité. La réalité est plus vaste. Ta réalité est un morceau de cette réalité. Et l'amas de sensations qui te constituent en cet instant "T" est un morceau de Ta réalité. Cet amas de sensations ne disparaîtra jamais de ta réalité. Et ta réalité ne disparaîtra jamais de la réalité. Souviens toi. C'est implacable : ou bien tu ne connais qu'un morceau du réel, ou bien tu connais tout le réel. Il est impossible de penser en dehors de ce cadre. La peur du néant est irrationnelle. Il serait bien plus rationnel d'avoir peur de l'inconséquence de toute pensée. Mais penser un tel raisonnement l'invalide immédiatement. Les seules peurs valables sont : Le solipsisme et l'altérité. - Le solipsisme me fait penser que... Si Dieu existait, c'est ce qu'il écrirait pour s'en convaincre. * La peur du néant est irrationnelle
  4. Dieu ne peut avoir créé l'existence pour la raison simple suivante: il est dit être un tout parfait. Il ne saurait donc vouloir autre chose que lui-même sans remettre en cause sa propre nature sans quoi on aboutirait à un paradoxe: celui de vouloir en dehors de la perfection du tout. En outre, dieu ne peut exister sous sa forme dogmatique car il en ressort un autre paradoxe: celui de la toute puissance bienveillante. Il ne peut être à la fois tout puissant et bienveillant en considération du mal sur Terre. La véritable question est donc celle de ce qui est car toute chose existante est sujet de l'être y compris dieu dont on peut dire qu'il est miséricordieux par exemple. Par conséquent, ce qui est relève de l'absolu et ne peut être défini par un concept plus fondamental que lui-même. Sans être, rien ne peut être défini: ni homme (en tant qu'être humain), ni dieu. C'est ce que j'explique dans mon essai dans lequel je donne une raison à l'existence: DE LA VERITE DE L'ETRE
  5. Amstello

    Monsieur K...

    Monsieur K... Est né à Surabaya, Indonésie. Monsieur K... Était un de mes clients quand j'étais auxiliaire de vie. Durant la Bataille de la Mer de Java, le navire sur lequel il était matelot fut torpillé par les Japonais. Monsieur K... Dériva pendant des heures accroché à un débris avant d'être secouru par un navire australien. Après la guerre, la reine Wilhelmine lui attribua un sabre. À l'époque ou je travaillais, je m'arrêtais chaque matin à la gare de Lelylaan pour emporter une pile de journaux "Métro" et les déposer dans le hall du centre de services pour nos clients. Un jour, Monsieur K... M'en a remercié. Il avait un tel plaisir à faire chaque jour les mots croisés ! Après çà, qu'ai-je encore besoin de dieu ? J'ai eu ma récompense...
  6. L'intervieweur, Martin Legros, s'adresse à lui : "Vous citez souvent Héraclite qui disait que polémos, le conflit en grec, est le père de toute chose." (C'est moi qui souligne.) Ce serait en quelque sorte le Dieu des Grecs. Au sens figuré, bien sûr. Car un conflit est un état, et non une conscience ou une personne. Le mot 'père' est cependant bien embarrassant pour philosophe. Car chez un croyant, le père de toutes choses ne peut être que Dieu, l'Être et l'Intelligence suprêmes. Entre parenthèses, un ou une nouveau venu, quand j'ai signifié qu'il y avait des forces spirituelles agissant sur nous et la nature, m'est tout bonnement rentré dedans en rétorquant que de telles suppositions n'avaient rien à voir en philosophie. Je n'ai pas répondu tant l'objection était d'un goût sectaire. Mais je rajouterai à sa décharge qu'il y a tout un large courant d'intellectuels qui pensent et réagissent ainsi. Vous remarquerez, fermer la parenthèse, que ce magazine de philosophie ne voit pas les choses ainsi. Edgar Morin y répond en précisant: "On ne s'est pas hissé à cette formule héraclitéenne, qui dit que concorde et discorde sont pères de toute chose." Il y a en effet, chez ces gens-là, Éros et Thanatos. Deux forces. Une qui construit et l'autre qui détruit. Ce sont deux dieux. Morin les appelle des pères. Mais, dans d'autres civilisations, il y a un Père. Le dualisme n'existe pas dans l'Absolu supérieur. Là, selon les spiritualistes impressionnistes, tout est Un. ** Chez les Iraniens, avec Mani, au contraire il y a deux forces éternelles qui s'affrontent, le mal contre le bien, d'où le manichéisme. Le matérialiste ou l'athée ne peuvent être que des dualistes, pratiquement. C'est dire lorsqu'ils ne sont pas idéologues, ce qui est rare. Pratiquement, la dualité du monde et de la vie, est un fait scientifique. Ceux qui m'ont lu savent que je suis un dualiste. Et un spiritualiste convaincu de l'existence d'une force supérieure, intelligente, consciente et personnelle, Dieu, pour faire court. _________________ * Novembre 2019 ** Plus sur monisme, avec Dompteur de mots.
  7. C’est le titre d'un livre d'André Comte-Sponville, écrit en 2006, avec pour complément informatif, "Introduction à une spiritualité sans Dieu." La spiritualité est une, pour aller dans le sens de ce philosophe. Dans l'Avant-propos il écrit: "L'humanité est une: la religion en fait partie, l'irréligion aussi, et ni l'une ni l'autre n'y suffisent." (Suffisent à quoi, je me demande à moi-même?) On peut rajouter, Dieu est un. Le monde est un. La nation est une. La famille est une. Le couple est un. L'esprit est un. Le corps est un. L'animal est un. Ce sont des approches globales qui expriment l'unité dans la diversité. L'une ne va pas sans l'autre. Mais est-ce vrai?
  8. Je me suiciderais.
  9. Bonjour, Aujourd'hui, nous allons parler d'un sujet plus ou moins important pour certains. De nos jours, plus rien ne semble aller ; la pollution, les besoin mondiaux qui augmente, la croissance démographique, les énergie fossiles qui s'épuisent, s'en parler de la pauvreté, le chômage, les abandons d'enfants, les enfants n'ayant pas droit à l'éducation, l'esclavage... et j'en passer et des meilleures. Puis, on se dit qu'on a perdu toute foi en l'humanité, pour peut qu'il en reste. Moi aussi c'est ce que je me suis dis, il y a pas si longtemps que ça, voilà comment j'ai réagi... Il faut noter que je n'ai que 15, que certains de mes propos vont peut-être paraître enfantin et naïf, mais d'aussi loin que je m'en souvienne, c'est la seule vision que j'ai eu du monde pour l'instant... J'avais ma petite vie, mes amis, ma famille, mes passes temps, je n'aimais cependant pas sortir ou faire la fête, je préférais passer du temps à la maison avec mes amis/ma famille. Pourtant, dans ma vie d'enfant heureuse, je savais pertinemment que le monde n'était pas tout rose et merveilleux partout, comme tout le monde j'imagine. Aussi, à cet âge, on a pas vraiment d'opinion sur les choses qui nous entoure (politique, environnement...), alors en plus de me sentir privilégié (et parfois c'est un sentiment plus ou moins stressant qui se transforme en culpabilité), je me sentais un peu inutile. C'est vrai, le monde n'attendais absolument rien de nous, on ne pouvait pas voter, travailler, élever les prochaines générations... on ne nous demandait que d'aller à l'école et de rester en vie jusqu'au jour où nous pourrions faire tout cela. Alors, j'ai voulu un peu changer tout cela, commencer à m’intéresser au monde qui m'entoure. À chaque fois que j'essayais de lire ce qu'il se passait dans le monde (en dehors de mon pays), je ne trouvais que des choses négatives, et même à l'échelle nationale ou locale, ce n'étais pas mieux. Entre crises économique, chômages et compagnie et adultères, meurtre et maltraitance, je commençais sérieusement à me demandais pourquoi toutes ce personnes font ce qu'elles font et je perdais peu à peu, je crois moi aussi, mon humanité. Je dis ça parce que plus j'en lisais, plus je commençais à trouvé ça normal, alors que certaines choses étaient vraiment horrible. Du côté de ma famille, ce n'était pas mieux, mes parents étaient tellement en colère l'un contre l'autre depuis un certain temps que je pensais même au divorce... C'était n'importe quoi, ma vie était plus ou moins stable, et pourtant, je la trouvais CHA-O-TIQUE. Ce n'est qu'après le jour où ma mère m'a dit "je vais à l'église demain matin, tu viens avec moi ?" que j'ai réellement trouver un sens à toute cette bouillie qu'était le monde. J'ai ensuite compris que toutes ces personnes étaient ainsi à cause du malin (le diable), qui les influençait pour les éloigner de la sainteté et la paix qu'offrait Dieu. Tout est aller très vite ensuite, je commençais à comprendre ce que nous faisions ici (sur terre), le sens de ma vie et celle des autres... Mais toujours ce doute "Et si ça n'existait vraiment pas...". Mais un mercredi soir, une femme venue du canada m'a éclairer là dessus. Dieu veut ton bien et ce qu'il a prévu pour ta vie te plaira autant que cela lui plait à lui, puisque c'est lui qui t'a mis sur terre et t'a désiré sur terre. Il te connait mieux que toi et tu ne le connais pourtant pas. Lui qui t'a tant aimé et te donne toutes les réponses à tes questions, qu'elles soient spirituelles ou charnelles, il est là, t'a toujours aimé et désiré, ça tu peux en être sur. Moi, une enfant ordinaire, n'ayant aucun problème pourtant se sentant vide et insatisfaite, j'ai trouvé la foi en Dieu, il m'a montré qu'il m'aimait et que tout ce que je voyais n'était rien, que ce n'était que le diable, mais qu'il l'avait déjà vaincu depuis des siècles et des siècles...
  10. yvesnmartin

    Le Mal

    Comment expliquer l'existence du Mal si l'on considère qu'une puissance extérieure, antérieure et supérieure nous gouverne ? L'infini sous entend le Bien parfait puisque le Mal étant un manque d'être, une absence de soi, un vide à combler.
  11. Et si Dieu avait crée les religions pour tester les hommes, et voir qui d'entre eux seraient capable d'aimer et de bien agir par eux-mêmes sans se référer à des pratiques ou des textes sacrés ?
  12. Bonjour, J'ai une question au sujet de l'idée de Dieu. David Hume semble dire que les connaissances commencent par les impressions et les sensations, je me demande alors d'où provient l'idée de Dieu, est-elle le résultat d'une perception par nos sens, d'une expérience mystique ? La foi est-elle empirique ? L'idée de Dieu provient-elle d'une observation du monde dans sa perfection ? Ou l'idée de Dieu vient-elle de l'échec de l'esprit humain à penser de manière absolue ? Est-ce la relativité de notre pensée, l'incapacité à connaître la vérité, le bien de manière absolue qui nous amène à penser le divin ? Ou l'idée de Dieu est-elle la preuve de son existence ?
  13. Bonsoir au forum. Voici ma première intervention dans le cadre de ce forum. Vos opinions de philosophes m'intéressent à propos de la question suivante. En terme de puissance, sans vouloir parler de religion, le temps est plus puissant que dieu ou bien dieu est plus puissant que le temps ou bien ils sont tous deux ex-aequo ?
  14. La « lettre sur Dieu » d’Einstein vendue 2,89 millions de dollars « Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes vénérables mais malgré tout assez primitives. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, n’y changera rien (pour moi). » C’est par ces mots, définitifs, que le prix Nobel de physique (1921) Albert Einstein explique son rapport à la religion – et au judaïsme en particulier – dans une lettre écrite un an et demi avant sa mort, survenue en avril 1955. La missive, devenue célèbre depuis et désignée comme la « lettre sur Dieu » (« God letter »), a été mise aux enchères, mardi 4 décembre, chez Christie’s, à New York. Elle devait être vendue entre 1 million et 1,5 million de dollars (soit plus de 880 000 euros), selon les estimations de la maison de vente. Elle a finalement atteint la somme de 2,89 millions de dollars, mardi soir. (...) Source et suite de l'article
  15. Bonsoir à vous, J'ai eu une colle de Philosophie aujourd'hui, ça ne s'est pas bien passé, je suis (encore) passée à côté du sujet... En effet il s'agissait d'une question métaphysique : La croyance en Dieu est-elle irrationnelle ? Sachant qu'au lieu de traiter la croyance en Dieu, l'acte de croire en Dieu, j'ai parlé (consciemment et inconsciemment) de la pensée de Dieu, ce qui n'est pas vraiment pareil... Bref tout ça pour dire, que vous inspire ce sujet, qu'elles en sont les grandes lignes d'après vous ? Pensez-vous que la croyance en Dieu est irrationnelle ? (Ps : si jamais vous avez des conseils méthodologiques pour mieux appréhender des sujets de philosophie je suis preneuse) Merci à vous et bonne soirée .
  16. La position de l'astrophysicien britannique est critiquée même dans le monde scientifique. Et Dieu dans tout ça ? Lorsque Napoléon demanda au physicien Pierre-Simon de Laplace pourquoi il ne faisait jamais référence au Créateur dans les cinq volumes de Mécanique céleste, son œuvre maîtresse, le savant répondit sans ambages : «Sire, je n'avais pas besoin de cette hypothèse.» Deux siècles plus tard, Stephen Hawking semble se ranger derrière l'athéisme scientifique de son illustre aîné. Dans The Grand Design (en français, Le Grand Dessein), le livre qu'il publie jeudi avec son collègue américain Leonard Mlodinow, le célèbre astrophysicien britannique exclut à son tour toute intervention divine dans le processus qui a conduit à la création de l'Univers. Selon lui, les lois de la physique telles que nous les connaissons aujourd'hui, et notamment la force gravitationnelle, suffisent à répondre à la question fondamentale formulée par le philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716), il y a 300 ans : «Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?» «En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien, écrit Hawking dans son livre cité par le Times, la semaine dernière. La création spontanée est la raison pour laquelle quelque chose existe, pour laquelle l'univers existe, pour laquelle nous existons.» Du coup, «il n'est pas nécessaire d'invoquer Dieu pour activer l'univers», conclut de manière péremptoire ce savant atteint depuis plus de quarante ans de sclérose latérale amyotrophique, une maladie dégénérative paralysante diagnostiquée alors qu'il n'avait que 22 ans. http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/09/06/01030-20100906ARTFIG00757-l-univers-est-ne-sans-dieu-hawking-cree-la-polemique.php
  17. J'ai déjà écrit quelques lignes sur mon blog au sujet du mal, un thème sur lequel ce magazine s'est penché dessus. Je recopie ce passage spécifique ici puis je continue avec la suite inédite de ma critique. Le Monde des Religions pose cette question : « Les religions sont-elles porteuses de violence ? » Je réponds oui. Celui qui doute de ce constat est ignorant ou fanatique. Tout, d’ailleurs, en ce monde est porteur de violence : la nature, les dieux, les rois, les hommes et les animaux. Une question plus appropriée aurait été : « Y a-t-il des religions plus violentes que d’autres ? » Évidemment, y répondre c’est plus délicat... On n’aime pas ça de nos jours, comparer, dans une culture qui préfère parler d’égalité, contre toute logique. Autrefois on disait : celle qui est naît jolie est née mariée. Considérez par exemple le bouddhisme, à la base il se déclare non-violent, mais par la suite il deviendra extrêmement agressif. La violence est constitutionnelle au monde et souvent elle le domine. Ils sont inconscients et hypocrites ceux qui clament que la vie est belle ! L’État, la science, la police, l’agriculture, le sport, etc., peuvent devenir -et le sont souvent- les ennemis de l’espèce humaine et de la vie en général. On ne le dit pas assez mais il est vrai que très peu de gens veulent l'entendre.
  18. La culture du provisoire pénètre aussi dans la vie de la foi. Dieu nous demande de lui être fidèles" "Suis-je un chrétien 'par à-coups', ou suis-je un chrétien toujours ? (13 octobre-Pape François) Que répondriez-vous au Pape a sa question, en ce qui "vous" concerne chacune et chacun et non en ce que vous voyez autour de vous ? Allez un petit examen de conscience !
  19. Dieu est amour paraît il, pas seulement si on en croit ces écrits ! Qu'en pensent les croyants, et les autres... ? Il paraît que Jésus nous a lavés de nos péchés, que Dieu, dans sa grande miséricorde pardonnera nos fautes puisque nous sommes nés faibles hommes pécheurs. Il suffira que nous regrettions sincèrement nos erreurs, que nous nous repentions et nous serons sauvés... J'avoue que c'est flou, et ce qui suit me laisse penser que la justice de Dieu a de quoi faire froid dans le dos. Dieu ne serait ni le père Noël ni bisounours ? Esaïe 13.6 Gémissez, car le jour de l'Éternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout Puissant. 13.8 Ils sont frappés d'épouvante; Les spasmes et les douleurs les saisissent; Ils se tordent comme une femme en travail; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur; Leurs visages sont enflammés. 13.9 Voici, le jour de l'Éternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d'ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs. 13.11 Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités; Je ferai cesser l'orgueil des hautains, Et j'abattrai l'arrogance des tyrans. 13.12 Je rendrai les hommes plus rares que l'or fin, Je les rendrai plus rares que l'or d'Ophir. 13.13 C'est pourquoi j'ébranlerai les cieux, Et la terre sera secouée sur sa base, Par la colère de l'Éternel des armées, Au jour de son ardente fureur. 13.15 Tous ceux qu'on trouvera seront percés, Et tous ceux qu'on saisira tomberont par l'épée. 13.16 Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux, Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées. 13.18 De leurs arcs ils abattront les jeunes gens, Et ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles: Leur oeil n'épargnera point les enfants. 13.19 Et Babylone, l'ornement des royaumes, La fière parure des Chaldéens, Sera comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit. Apocalypse 11:18 Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre. Joël 2:31 Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l'arrivée du jour de l'Eternel, De ce jour grand et terrible. Romains 2:5 Mais, par ton endurcissement et par ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, Jude 1:6 qu'il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure; Psaume 76:7 Tu es redoutable, ô toi! Qui peut te résister, quand ta colère éclate? Joël 2:11 L'Eternel fait entendre sa voix devant son armée; Car son camp est immense, Et l'exécuteur de sa parole est puissant; Car le jour de l'Eternel est grand, il est terrible: Qui pourra le soutenir? Malachie 3:2 Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, Comme la potasse des foulons. Apocalypse 6 …16Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'agneau; 17car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? Psaume 2:12 Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui! Psaume 110:5 Le Seigneur, à ta droite, Brise des rois au jour de sa colère. Ésaïe 63:4 Car un jour de vengeance était dans mon coeur, Et l'année de mes rachetés est venue. Jérémie 30:7 Malheur! car ce jour est grand; Il n'y en a point eu de semblable. C'est un temps d'angoisse pour Jacob; Mais il en sera délivré. Joël 1:15 Ah! quel jour! Car le jour de l'Eternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout-Puissant. Joël 2:1 Sonnez de la trompette en Sion! Faites-la retentir sur ma montagne sainte! Que tous les habitants du pays tremblent! Car le jour de l'Eternel vient, car il est proche, Nahum 1:6 Qui résistera devant sa fureur? Qui tiendra contre son ardente colère? Sa fureur se répand comme le feu, Et les rochers se brisent devant lui. Sophonie 1:14 Le grand jour de l'Eternel est proche, Il est proche, il arrive en toute hâte; Le jour de l'Eternel fait entendre sa voix, Et le héros pousse des cris amers. Luc 21:36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme.
  20. L’école à l’épreuve du créationnisme Stimuler l’esprit critique des élèves et renforcer leurs connaissances scientifiques : deux armes capitales pour lutter, en classe, contre la pénétration du discours religieux. Cet article est un extrait du hors-série 184 de Sciences et Avenir "Dieu et la science", daté janvier/février 2016. "L’évolution du vivant est-il un enseignement à risque" dans les écoles de la République française ? La question qui mobilisait les pédagogues comme Maryline Coquidé et les chercheurs comme Guillaume Lecointre ou Pascal Picq dès 2008, notamment après l’envoi de luxueux manuels créationnistes dans nos établissements scolaires par le gourou turc Harun Yahya, reste d’une brûlante actualité. Certes, la communauté intellectuelle et éducative a, depuis, fourni des outils pédagogiques et des manuels remarquables aux professeurs confrontés à une résistance politico-religieuse de la part de certains de leurs élèves musulmans, chrétiens ou juifs. Mais cette dernière persiste… tout comme le désarroi, l’indifférence ou la complaisance de certains enseignants. "Hasard du calendrier, au lendemain des attentats du 7 janvier 2015, j’ai animé une conférence pour l’académie de Créteil, témoigne le biologiste Olivier Brosseau, auteur d’enquêtes fouillées sur les créationnismes en Europe. Certains des tout jeunes enseignants n’avaient jamais entendu parler du problème et deux autres m’ont interpellé, trouvant mon approche "agressive" – une première ! Ils ont défendu le "soft overlap", une doctrine qui plaide pour un recouvrement, un concordisme entre sciences et religion." Lire la suite : http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/evolution/20160226.OBS5362/l-ecole-a-l-epreuve-du-creationnisme.html
  21. Vous avez tous appris au collège qu'autrefois le peuples d'Europe et du moyen orient étaient polythéïstes et que les religions monothéïstes ont supplanté les religions païennes.Si vous aviez la possibilité d'adorer un de ces anciens dieux, lequel serait votre préféré et pourquoi?
  22. Certaines personnes affirment que le Dieu de toutes les religions est le même. Qu'en pensez-vous ?
  23. Bonjour, Ce sujet de discussion pour tenter de réconcilier athées et croyants et leur faire voir que chacun des deux points de vue possède sa logique propre, avec des qualités et des défauts. La question est simple : quel est le ou quels sont les argument(s) qui parfois vous font vaciller par rapport à votre conviction confessionnelle (croyant, athée, agnostique, etc..)? En ce qui me concerne il y a deux types d'arguments qui parfois me font douter de l'existence d'un Dieu : -L'argument (ou même le constat!) de l'efficacité déraisonnable des mathématiques -Notre sens interne qui me fait régulièrement penser que certainement la conscience n'est pas réductible à de la matière (avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir d'envisager une ontologie dualiste). A vos clapiers claviers bande de lapins!
  24. Le titre du sujet est assez explicite. Que penser de la soi-disante efficacité des prières dans la religion ? Il a été prouvé scientifiquement par des études qu'elles n'avaient aucun effet sur les malades, par exemple. De plus, si Dieu a un plan, pourquoi prier ? Pour contester Son divin plan ?
  25. Dans les débats au sujet de Dieu, on arrive souvent à l'idée qu'on ne peut pas prouver dans un sens ou dans l'autre, que Dieu existe ou que Dieu n'existe pas. Mais peut-on déterminer une probabilité de son existence ? Personnellement, je pense que la proba que Dieu existe est à peu près égale à zéro. Et vous ?
×