Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'santé'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

40 résultats trouvés

  1. La cour d’appel de Lyon a reconnu jeudi que le laboratoire pharmaceutique avait commis « une faute » au moment du changement de formule de son traitement. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/06/25/levothyrox-le-laboratoire-merck-condamne-a-verser-1-000-euros-chacun-a-3-300-plaignants_6044157_3224.html
  2. markich

    Fil dentaire

    Bonjour tout le monde! J'ai acheté du fil dentaire. Avant de l'utiliser, je voulais savoir si vous l'utilisez, comment l'utilisez vous? Avant le brossage des dents? Après le brossage des dents? Un tout autre moment? Merci!!
  3. https://www.msn.com/fr-be/actualite/coronavirus/déconfinement-le-monde-est-entré-dans-une-«-phase-dangereuse-»-prévient-loms/ar-BB15JKGF?li=BBqiQ9T&ocid=mailsignout L’avertissement est clair. Pour le patron de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le monde est entré dans une « phase dangereuse » à mesure que rouvrent les pays qui avaient mis en place des mesures de confinement ou de restrictions à la mobilité. « Beaucoup de gens sont évidemment fatigués de rester chez eux. Les pays sont évidemment désireux de rouvrir leur société et leur économie », a déclaré ce vendredi Tedros Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle. Plus 150.000 nouveaux cas recensés jeudi « Mais le virus continue de se propager rapidement, il reste mortel et la plupart des personnes restent exposées », a-t-il ajouté, précisant que l’OMS avait recensé jeudi plus de 150.000 nouveaux cas, un record sur une seule journée depuis le début de l’épidémie. Près de la moitié de ces cas ont été enregistrés sur le continent américain et la pandémie progresse également en Asie du sud et au Moyen-Orient. « Nous appelons tous les pays et toutes les personnes à exercer une vigilance extrême. Continuez à garder vos distances, restez à la maison si vous vous sentez malade, continuez à couvrir votre nez et votre bouche quand vous toussez, portez un masque dès qu’il le faut, continuez à vous laver les mains », a insisté M. Tedros.
  4. Mon titre est racoleur à souhait pour attirer le chaland à la réflexion, j’avoue ! Grappillant les réflexions des uns et des autres au cours de cette période Covid19, éprouvante pour les soignants, j’en suis venu à penser qu’il faudrait sans doute mettre au point dans les hôpitaux un système de contrôle économique qui ne soit pas exclusivement sous la surveillance pointilleuse des administratifs, mais que ce pouvoir d’administration local de l’hôpital puisse être rééquilibré dans ses choix en faveur du monde médicale, c’est-à-dire médecin, infirmières ayant non seulement leur mots à dire, mais puissent copartager la responsabilité dans leurs choix, de la gestion financière des établissements publics de santé . La santé à un coût, et il est normal que l’administration surveille et limite ce dernier par des contrôles. Pour paraphraser : La guerre ! C'est une chose trop grave pour la confier exclusivement à des militaires. La santé ! C’est une chose trop grave pour la confier exclusivement à des médecins Mais la santé n’est pas non plus un centre de fabrication de soins analogue au fonctionnement d’une entreprise en charge de produire plus pour faire baisser les prix, afin de vendre moins cher au final. Bref, la notion d’allouer un budget hospitalier au regard du nombre de lits ou exclusivement à l’acte est un procédé comptable stricte, mais inadapté à mon sens à celui de la santé Le sujet qui devrait donc être revisité et rectifié, suite à cette crise selon mon point de vue, particulièrement dans le rapport existant entre les administratifs et le monde médicale, afin de négocier la marge existante de libre décision sous contrainte des uns et des autres. Avec un ministère de la santé, utilisé comme recours ultime aux arbitrages en cas d’excès des uns ou des autres. Ne serait ce pas plus utile de régler d’abord ce problème-là, avant de défiler bêtement dans les rues ?
  5. CRÉATION D'UN BUSINESS MÊME CONFINÉ CHEZ SOI. Vous vivez en France métropolitaine ou dans l'une des régions d'outre-mer, et vous désirez créer un business sans bouger de chez vous : VOUS ÊTES AU BON ENDROIT ET BON MOMENT. Démarrez aujourd'hui votre business dans le secteur du bien-être, de la santé, des soins personnels, des soins corporels,... même confiné chez vous. - Société partenaire : FOREVER LIVING PRODUCTS, plus de 40 ans d'existence et présente dans environ 170 pays. - Avantages : Bénéficiez de 15% à 48% vos ventes et de bonus sur vos équipes de distribution. - Possibilité de travailler sans bouger de chez soi. - Bâtir des équipes de distribution - Créer des boutiques de ventes en ligne - Permettre à vos connaissances de résoudre leurs problèmes de santé (bien-être) - Créer des systèmes de revenus qui fonctionnent même lorsque vous dormiez. -... Démarrez maintenant à partir du lien ci-dessous : https://join.foreverliving.fr/ref/225000347623 Accompagnement et Formations gratuits. Plus d'informations au: +225 08 27 67 07 ou kouamarts@gmail.com Si vous êtes intéressé, laissez un commentaire et je vous contacterai.
  6. Je vous propose un plaidoyer écrit et signé par trois personnalités sur l'ouverture d'Internet à plusieurs niveaux afin que les facilités actuelles ne disparaissent pas avec le "déconfinement". Tout ce qui est produit et passe sur Internet à partir de fonds publics devrait systématiquement être en libre accès. Certaines décisions déjà existantes ne sont pas appliquées ou, en tout cas, ne l'étaient pas jusqu'au confinement... https://www.contrepoints.org/2020/04/05/368289-pour-la-culture-ouverte-leducation-ouverte-et-la-sante-ouverte?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=39de6607a6-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-39de6607a6-113928313&mc_cid=39de6607a6&mc_eid=b615e9122c
  7. Une étude autrichienne indépendante démontre que « les adultes autrichiens suivant un régime végétarien sont en moins bonne santé (en terme de cancer, d’allergies et de troubles de la santé mental), ont une moindre qualité de vie et dépendent de plus de soins médicaux. Par conséquent, un fort et perpétuel programme de santé public est nécessaire pour réduire le risque de santé dû à des facteurs nutritionnels. » En outre, ses « résultats soulignent la nécessité d’études supplémentaires en Autriche pour une analyse plus approfondie des effets des différents régimes alimentaires sur la santé. » (traduction du chapitre Conclusion de l'étude suivante: https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371%2Fjournal.pone.0088278)
  8. Résumé: ➡️ Contexte Le nombre de végétaliens et de végétariens a augmenté au cours des dernières décennies. Cependant, l'impact de ces régimes sur la santé osseuse fait encore l'objet d'un débat. ➡️ Objectif Cette revue systématique et méta-analyse visait à étudier l'impact des régimes végétariens et végétaliens sur la densité minérale osseuse (DMO) et le risque de fracture. ➡️ Sources des données Une recherche systématique a été effectuée dans PubMed, Scopus et Science Direct, couvrant la période allant de la date de début respective de chaque base de données à novembre 2017. ➡️ Extraction de données Deux chercheurs ont évalué 275 études en fonction des critères d'inclusion (études originales chez l'humain, rédigées en anglais ou en espagnol et incluant les régimes végétariens ou végétaliens et les régimes omnivores comme facteurs incluant des valeurs de densité minérale osseuse pour tout le corps, la colonne lombaire ou le cou fémoral et/ou le nombre de fractures comme résultat) et des critères d'exclusion (articles ne comprenant ni imagerie ni études incluant des participants ayant subi une fracture avant le début du régime végétarien ou végan). L'outil d'évaluation de la qualité des études de cohortes d'observation et des études transversales a été utilisé pour évaluer la qualité des études. ➡️ Résultats Vingt études comprenant 37 134 participants ont satisfait aux critères d'inclusion. Comparativement aux omnivores, les végétariens et les végétaliens avaient une DMO plus faible au niveau du col fémoral et de la colonne lombaire et les végétaliens avaient également des taux de fractures plus élevés. ➡️ Conclusions Les régimes végétariens et végétaliens devraient être planifiés de manière à éviter des conséquences négatives sur la santé des os. (c'est à dire fèrkomilfo et y'aura pas de soucis, et ceux qui se font des fractures, c'est qu'ils zavaient qu'à mieux planifiay;) ➡️ Lien vers l'étude : https://academic.oup.com/nutritionrevie…/article/…/1/5146363
  9. En hiver, nous vivons avec nos parapluies transplantés à la main, comment éviter les risques de carence en vitamine D ? et comment résister à la fatigue, la tristesse et la dépression dues au manque de soleil ? Découvrez nos conseils pour booster votre vitalité.
  10. holdman

    la vaccination

    étant curieux j'ai réfléchis sur les maladies auto immunes (s.e.p...)je pense que la vaccination pas le produit, en est la cause en effet a s' immuniser des maladies par les vaccins on en vient a être immunisé contre sont organisme ,on y changera rien les vaccins ayant leurs intérêts mais a mon avis on a un revers de la médaille .
  11. J'ai reçu ce matin un cadeau merveilleux Qui s'est offert à moi, à peine ouvert les yeux. Il est entré sans frapper, m'a rejoint dans mon lit, M'a d'abord embrassé et puis, m'a investi. Quand il m'a fait l'amour Il a tout chamboulé, Et de tous ses atours Je reste impressionné. Comment s'y est-il pris ? Je ne saurais le dire Mais je vais le décrire Car nous avons bien ri, Et je veux partager Avec toi le bonheur De cette bonne humeur Dont il m'a gratifié. Il a tout balayé D'abord mes sales pensées Et puis mes idées noires Jetées dans un tiroir. Et c'est comme par magie que j'ai senti la vie Qui m'a tout envahi de sa belle énergie. Ce cadeau magnifique, je l'ai dépaqueté Et j'ai pu voir son nom, qui est... Vitalité !
  12. Ambre Agorn

    Je me lance!

    J'ai beaucoup hésité avant de venir publier ceci, car je sais d'avance que je risque d'être lynchée en bonne et due forme, critiquée, attaquée, insultée, etc...mais je veux assumer ce qui me tombera sur le nez et essayerai de faire la part des choses pour éviter de tomber dans le panneau de la violence Bon, alors pour en venir au sujet. Un jour je suis allée chez mon médecin qui voulait me prescrire la fameuse pillule (qui, en réalité sont multiples!), qui sont déclarées comme le summum de liberté pour la femme quant à son choix d'avoir ou non des enfants. Me connaissant un peu, il était sûre et jubilait de m'apporter, ou en tout cas me donner le pouvoir d'atteindre le Saint Graal pour la "féministe que je suis", comme il dit. Il avait des étoiles dans les yeux en pensant à l'émerveillement qu'il allait suciter chez sa patiente, en me faisant miroiter tous les bienfaits de la pillule: je n'aurai plus de douleurs insupportable lors des règles, j'aurai des règles "bien réglées" (!), je pourrais baiser à tout va sans me faire de soucis quant à une grossesse éventuelle, enfin, elle allait réglé tous mes petits maux quotidiens et en plus me protègerai du cancer de l'utérus. Des effets secondaires indésirables? Ho! Pas vraiment important parce que très peu probables. Et puis si je sentais des désagréments, il suffirait que je revienne le voir et on verrait. Et puis de toute façon, dès que j'aurai un conjoint, je n'aurai plus de problèmes d'humeur, de règles douloureuses ou désordonnées, et les raisons de la pillule d'imposeront d'elles-même... Bien que très compatissante, je n'arrivais pas à succomber à la tentation de lui faire le plaisir de l'applaudir la larme à l'œil, ou en tout cas faire semblant d'être convertie à ses propos!... -"J'y réfléchirai" lui dis-je, prête à partir Il ne me laissa partir qu'après m'avoir fait une ordonnance, pour le cas où je serai tentée de changer d'avis. Il pense que mes avis sont fragiles et que le fait d'avoir l'ordonnance en ma possession m'encouragerait dans mes décisions. Ce dernier geste sonna le glas quant à ma compassion et le besoin de lui plaire. Dans un: -" Vous croyez vraiment que cette oronnance va m'influencer? Vous croyez vraiment que vous savez mieux que moi ce qui est bon pour moi? Vous croyez vraiment que je suis dupe? Vous croyez vraiment que vous pouvez me traiter comme une femme faible???" je sortis avec une appréhention, celle de devoir faire un choix qui allait peser sur le restant de ma vie. J'eu beau faire des listes de pour et de contre, je n'arrivais pas à me décider pour le oui ou pour le non. J'ai avancé dans la vie, j'ai eu des conjoints, j'ai eu des galères, et j'ai expérimenté la vie. Le choix que je devais faire, je ne voulais pas le faire...que je croyais! En fait, je l'avais fait à partir du moment où j'ai décidé de reporter ce choix, qui revenait à ne pas décider de prendre la pillule. Je suis passée par des moments d'angoisses qui m'ont fait courrir plus d'une fois à la pharmatie pour un test de grosses. J'ai pleuré et me suis tordue de douleur quand mes règles irrégulières daignaient faire leur apparition. J'ai eu mes moments d'humeur terrible ou de dépression terrible (terrible pour les autres surtout, vu ce que je voyais). J'étais exactement ce qu'on peut appeler une femme seule et sans pillule, parce que j'y croyais aussi! Et puis un jour je me suis dit que ça ne pouvait plus continuer ainsi, il fallait que je reprenne ma vie ne main. J'ai décidé une bonne fois pour toute de ne pas prendre la pillule. J'ai décidé de ne plus avoir mes sautes d'humeur (oui j'ai pensé que j'avais ce choix). J'ai décidé d'accepter mes règles pour ne plus les succomber, mais les vivre pleinement telle une vrai femme (une vrai femme,oui! N'allez pas me battre pour me faire croire que je me trompe: c'est juste que nous n'avons pas les même définitions de la "vrai femme"!). J'ai décidé d'avoir foi en mon pouvoir de décision personnel sur le fait de vouloir ou non des enfants. Ces choix ont eu des conséquences: j'ai rangé ma vie, j'ai rangé au placard mes règles douloureuses, j'ai rangé au placard mes calendriers pour essayer de trouver une régularité dans leurs apparitions, j'a supprimé les protections hygiéniques "beurks" pour la cup et les protections lavables pour ensuite m'en passer complètement. Et summum de ma liberté sur mon corps: j'ai une vie sexuelle débridée (avec un seul partenaire, parce que je l'ai choisi et chassé jusqu'à ce qu'il se rende!), sans avoir peur de tomber enceinte si je ne le veux pas. Et, pour le moment, la vie me prouve que j'ai raison: je n'ai jamais eu de grossesses non désirées (n'allez pas croire que j'ai dix enfants: mon homme n'en veut pas, alors pour le moment le choix est de ne pas en faire!) Pour moi la pillule n'est pas un choix de liberté, c'est juste un choix entre la peste et le choléra, ou le choix entre la pillule ou la grossesse (non, pour moi la grossesse n'est pas le choléra, c'est juste que ça fait peur aux partenaires sexuels!!!)! ou plutôt le choix entre le lobby pharmaceutique et le laisser-aller personnel (personnel, hein, j'ai pas dit "le laisser-aller pour toutes les femmes"!) Et puis, il y a d'autres choix que la pillule pour ceux et celles qui auraient peur (je me sers, quand je me sens moins sûre de mes choix, de moyens contraceptifs qui n'impactent pas autant la planète que la pillule) A vous....
  13. Bonjour, Je suis étudiante en secrétariat médicale au Centre Européen de Formation. J'ai un devoir de synthèse à rendre sur "les professions de santé et la déontologie médicale" seulement je bloque sur une des parties de ce devoir. La première partie correspond aux différences entres les professions médicales et paramédicales : - au niveau de la reconnaissance : les professions sont-elles reconnues par un organisme officiel ? Si oui lequel ? - au niveau de la règlementation : les professions sont-elles régies par les mêmes règles ? Où sont-elles inscrites ? - au niveau de l'exercice : Qu'ont-elles le droit de faire ou ne pas faire dans l'exercice de leur métier ? - au niveau du domaine d'intervention : Expliquez les différents domaines d'intervention des professions médicales et paramédicales Si quelqu'un connaît les réponses je suis preneuse Merci par avance pour vos réponses.
  14. Bonjour, j'ai commencé un régime récemment et je me demandai si l'utilisation de produits brûle-graisse pouvait m'aider ou non. Qu'en pensez-vous ? Merci.
  15. Que signifie une infection post-inflammatoire au niveau du visage ? Quelles sont les causes ?
  16. Bonjour, Le Professeur Joyaux (maintes fois déjà condamné par la justice) a commencé à réaliser un essais clinique illégal dans l'abbaye de Sainte Croix (avec le concours de bénédictines) concernant des centaines de patients atteints d'Alzheimer et de Parkinson sur la base de dérivés de mélatonine. L'ANSM a condamné ces essais et interdit sa poursuite. le ministère de la Santé va porté plainte. Ces essais illégaux peuvent générer des graves problèmes pour les patients qui ne sont plus suivis par des médecins. Heureusement ce nouveau scandale médical a été stoppé rapidement.
  17. Marie Vaillant

    Rhume des foins

    Selon vous, quelles seraient les méthodes naturelles pour traiter un rhume des foins ?
  18. querida13

    Grosse fatigue

    Pendant sept ans ,en remplacements, je suis passée sur plus de soixante écoles. Parfois situées entre quinze et trente kilomètres de chez moi. J'avais l'impression dans mon travail d'être une véritable femme orchestre. On m'a tellement exploitée, tellement fait déplacer, en me faisant retourner sur des écoles en zones sensibles de Marseille Nord que j'ai fini par faire des hémorragies et un polype. J'ai eu droit à trois opérations ,la dernière me diminua fortement. Je n'étais qu'un paquet de douleurs. Ces douleurs durèrent trois mois d'affilée.On me donna les médicaments calmants antalgiques qui ont tué Michaël Jackson.Je les pris avec parcimonie. Certaines douleurs ne sont pas parties et je me les traîne, je vis avec, je suis devenue très fatigable. Aller chanter avec mon petit clan était la seul chose qui me distrayait. Dans mon petit clan, formé d'un expatrié, d'une femme en rupture de bans, et de deux femmes, et parmi elles il y avait une fille qui chantait plutôt bien et qui était très acclamée.Elle était gaie, elle était pétillante, faisait des numéros très drôles et un jour, je la vis coiffée différemment et comme je la complimentais de sa nouvelle coupe elle me dit qu'en réalité, elle était chauve car elle était en chimiothérapie car elle avait le cancer. J'ai dû faire une tête très contrariée car elle me dit: ne fais pas cette tête, après tout on ne meurt qu'une fois. Avant mon opération du polype on a jugé bon de me reposer et on m'a collée loin des élèves, dans deux bibliothèques à reclasser. J'eus quelques élèves en soutien; Comme l'année précédente on m'en avait donné près d'une centaine, cela me fit tout drôle! Quand j'étais petite, il y avait un livre sur les princesses dans la BCD de la maternelle. L'auteur en avait décrit et dessiné une qui était bibliothécaire, elle figurait parmi les princesses oubliées. Dans ce rôle de princesse oubliée je nettoyai, étiquetai, classai, rangeai, répertoriai les livres de deux bibliothèques et l'année suivante je classai une autre bibliothèque: il y avait six mille livres. je requalifiai une salle d'arts plastiques en musée d'école, et la remis en état, pour que l'année suivante les ateliers puissent s'y dérouler. Du coup ces trois bibliothèques purent être rouvertes au prêt car je les avais organisées selon la méthode internationale Dewey. Réellement fatigués mes pieds, ma voix et ma vue fléchirent tous ensemble. Je passai devant un médecin du travail très inquiet pour moi. Il m'arrêta. J'avais fait un dossier à la MDPH car après vingt quatre ans de travail avec un handicap vocal, un directeur d'école digne de ce nom m'avait dit quelle marche à suivre pour que mon handicap soit reconnu. Je revins voir l'oto rhino laryngologiste qui m'avait opérée autrefois et on me dirigea sur l'hôpital de la conception à Marseille et je pris rendez-vous avec un médecin spécialiste des cancers de la gorge qui me proposa de regonfler avec des injections de cartilage d'abord puis de silicone ensuite, ma corde vocale lésée. Après l'opération j'eus très mal. J'avais une sorte d'angine très forte et l'impression d'avoir une agrafe coincée dans la gorge. On m'a fait faire un enregistrement avant/après.Ma voix était méconnaissable.On m'en a fait faire deux autres après silence d'un mois et rééducation.Mon timbre a changé quatre fois en deux ans. Après le mois de silence, j m suis remise à chanter et ce fut la stupeur générale ...Le DJ, à qui je n'avais pas parlé de mes histoires, vint me dire que ....j'avais beaucoup progressé. l
  19. Marie Vaillant

    Le chlore

    Le chlore contenu dans l’eau serait-il nuisible à la peau ?
  20. Marie Vaillant

    L'anémie

    Quels types d’aliments pour lutter contre l’anémie ?
  21. Bonjour, Je souhaiterai avoir votre avis sur le sport entreprise. L'évolution des pratiques sociales à engendrée l'émergence de la pratique du sport en entreprise mais reste à mon avis encore peu développer. Je m'adresse donc aux chefs d'entreprise comme aux salariés pour connaître votre point de vue sur ce sujet. Voici un lien menant vers un questionnaire qui complète ce sujet : https://educ.sphinxonline.net/v4/s/utufkk
  22. Calla

    Deprime ?

    Bonjour cher lecteurs, lectrices ! Je suis suivie par un psycologue depuis milieu de l'année dernière sur les périodes scolaires (psycologue scolaire) qui a force de lui parler me dit qu'il croit que je suis en depression (J'avais commencé à faire des démarches pour des MDA -Maison Des Adolescents-) et il me dit que je devrais voir un psychiatre. J'en ai jamais vu (Rendez - vous chez psychiatre dans 6 mois... J'ai eu le temps de remonter la pente puis d'y replonger). J'ai seché énormement d'heures de cours, une vingtaines d'heures (crises de phobie scolaire). Je me scarifiais (Jusqu'à que ma mère le découvre... Et qui croyais que je faisais ça par effet de mode) Bref, ça c'était il y a deux mois environs. Je fais des crises de tétanie et d'angoisse, ma famille qui n'y croit pas, et le lycée à moitié (Je me suis prise la tête avec deux membres du médicale du lycée et le proviseur lorsqu'il ma convoqué) Oui, parce qu'avec ma petite soeur de coeur on est en "connexion" (on fait des crises en même temps, même si on est pas ensemble, si elle pas bien je le sens et à l'inverse également, on a toujours pas trouvé d'explication...). On m'a mis sous euphytose (Un médicament par soir, mais j'en prends deux pour dormir, et si j'ai une monté d'angoisse j'en prends un avant de faire une crise). Malgés tout cela, j'avais remonté la pente avec l'aide des éducatrices le soir à l'internat (Les pauvres, quand j'avais des crises de larmes elles parlaient avec moi jusqu'à minuit et demie !), des professeures (surtout une) exceptionnelles et de mes amis. Mais depuis, j'ai eu une semaine épouventable... Lundi : J'ai rompu avec mon ex petit ami Mardi : J'ai appris qu'une amie ne reviendrais plus au lycée et je n'ai aucune moyen de communiquer avec elle (Elle n'a pas de téléphone). Jeudi : J'apprends que la seule infirmière du lycée que j'aimais partait, j'en ai pleuré elle également, on s'échange par message mais la cause de son départ me bouleverse. Vendredi : J'apprends qu'un éducateur du scolaire que j'aimais bien (Avec qui j'avais de bon délire) part et je ne pouvais pas lui dire aurevoir, et je ne sais pas pourquoi... J'apprends également une nouvelle qui m'a beaucoup troublé. Samedi : J'apprends le décès d'une connaissance que j'apprécais... (J'ai mis une heure avant de réaliser, je l'ai appris à 13h, je n'ai rien dit, fait parce qu'il y avait trop de monde ce jour - là, j'ai fais une crise de pleure devant ma mère qui n'est pas dans mes habitudes.). Dimanche : J'écris une lettre et un dessin à la famille de la connaissance. Le lundi qui suit : Je me fais opérer du pied, à mon réveil j'ai enchainer directement avec une crise de tétanie (Le corp médical ne savait pas ce que j'avais, j'ai fait un effort pour essayer de leur dire que c'était une crise de tétanie.). Malgrés tout ça, je reste (Du moins j'essaie) de rester positive même si j'en avais gros sur la patate, 6 semaines sans marcher, sans pouvoir sortir pour l'instant, et me lever tôt tout les matins pour les soins. J'avais même un projet dans ma tête : avoir un emploi de saisonnier même si j'ai 16 ans et handicapée ; alors j'ai essayé j'ai rédigée un CV, une lettre de motivation avec l'aide de ma soeur et une de mes professeures. Mais ça coince : Si je travaille, les allocations de la MDPH vont réduire etc. Je n'écoute pas mon père, je vais envoyer la candidature et si je suis accepté, j'irais voir l'assistance sociale pour trouver une solution. Et un autre projet, plus important : entrer dans une école de fleuriste, je me bats contre mes parents, et certains professionnels du lycée, mais j'ai mes éducatrices, deux professeures et amis qui me soutienent. Mais depuis quelques jours, j'ai l'impression de replonger... Idées noires etc... Et je sais que c'est le début, un coup je suis mal, un coup je vais bien etc... Je sais que c'est mauvais, car je vais retomber si bas que je ne sais pas où je vais aller, parce qu'à chaque fois que je retombes, ça empire de plus en plus. Je ne sais pas vraiment si je suis dépressive ou non. Et je sais que c'est dangereux... Scarifications, médicaments que j'ai dans une boite quand j'avais prévue de le faire (Dolipranes, Spasfons, Spifens etc...). Je ne revois pas le psycologue avant a rentrée scolaire, et je compte pas aller le voir... Je m'en veux de ne pas être si forte, de ne pas rester la tête haute tout le temps. Je continue à écouter de la musique, dessiner, chanter... Je me force un peu mais j'essaie de gagner du temps sur la dépression... Même si je sais qu'au fond, elle va me rattraper. Voilà... Exusez moi de faire un long récit cette fois - ci, j'essaie toujours d'être rapide et bref, mais la j'en avais besoin je pense... Merci de votre attention. ^^
  23. Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire? Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?
  24. Le cannabis médical "pourrait" arriver en France, affirme la ministre de la Santé Agnès Buzyn en convient: "La France est en retard". Sur France Inter, la ministre de la Santé a dit vouloir ouvrir le débat sur la possible arrivée dans notre pays du cannabis médical. "Je ne peux pas vous dire à quelle vitesse nous allons avancer mais j'ouvre le débat avec les institutions responsables", a-t-elle indiqué à un auditeur qui aurait aimé avoir recours à cette molécule pour soulager une maladie chronique. (...) Source et suite de l'article
×