Aller au contenu

Maroudiji

Membre
  • Compteur de contenus

    3 149
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Maroudiji

  • Rang
    मसाला
  • Date de naissance 24/08/1955

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Histoire des idées et de l'Inde ancienne, particulièrement celle décrite par Vyasa, notamment le Mahabharata.

Contact

Visiteurs récents du profil

7 303 visualisations du profil
  1. L'obscurantisme, en quoi consiste-il ?

    Leçon de philosophie et de mathématique Qu’est-ce qui vient avant, la poule ou l’œuf ? Question de logique et dont le philosophe, Nietzsche, pour ne pas dire son nom, a fait ressortir malgré lui le trait loufoque de cette interrogation par sa fameuse expression « l’éternel retour »; le serpent qui se mord la queue illustre bien cette quête insensée. La question est un piège de sophiste ; insoluble, elle part de l’idée que tout est Un. Or, dans la réalité, pratique ou mentale, cette conception ne va pas de soi. Dit de façon péremptoire et pléonastique, elle est fictive : l’œuf et la poule ne peuvent pas exister séparément, l’un ne peut aller sans l’autre, ils sont liés naturellement ; ils sont un. Cette réflexion part évidemment de l’axiome qui veut qu’aucune chose ne peut provenir du néant et que ce dernier n’est qu’un concept abstrait, inexistant lui aussi ; ce néant virtuel est paradoxalement doué d’une véritable attraction pour l’esprit enclin au nihilisme. Dans ce cas, le Un est intervertible avec le Zéro, ce qui peut être démontré par 0 = 1 ou 1 = 0. Il faut savoir que le nom ‘zéro’ vient de l’arabe sifr qui signifie vide et qu’à l’origine de son emploi, au Moyen Âge en France, chiffre veut dire zéro.
  2. Naissance du concept d’existence

    La première des choses qui frappe les consciences lorsqu'un être vient au monde, c'est le cri du bébé. Puis l'existant disparaît. Il se cache derrière l'invisibilité.
  3. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Oui, mais le premier et le dernier ce n'est pas pareil... Entre, il y a une conversation.
  4. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Tu passes d'une idée à l'autre sans prévenir... Maintenant tu en reviens à la tolérance envers les juifs, alors que l'on parlait du développement civilisationnel. Comme tu ne cesses de le répéter : ce n'est pas le sujet. Alors à la prochaine.
  5. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Des embrouilles que tout cela ! Je te parle encore et encore des périodes qui ont suivi la naissance de ces deux prophètes et tu me viens avec le prix Nobel ?!? Sourire
  6. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    De quelle époque parles-tu ? Justement, comparons pour voir.
  7. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Si, justement, je répondais à la comparaison que quelqu'un faisait entre Jésus et Mohamed. Je disais que l'un enjoint ses disciples au renoncement et l'autre au développement tous azimuts. Tu ne vois pas la différence pratique de culture ? Maintenant, si tu me dis que le dynamisme intellectuel et économique qu'a engendré le christianisme par rapport à l'islam, je veux bien apprendre. Mais là, encore une fois, tu n'as rien donné de tangible. Pourtant, j'aimerais bien comprendre quel est le moteur de cette fortune économique basée sur la détestation de l'argent et des plaisirs qui aurait surpassé celle des arabes ?
  8. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Tu as donné une explication ? Tu as écris en blanc sur du blanc, c'est ça ? Dans tous les cas, je n'ai rien vu. C'est pour cette raison que je t'ai qualifié de bluffeur.
  9. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Bien sûr, la danse tu l'aimes à ta manière, pour pas changer. Tu n'as répondu à rien. J'ai expliqué pourquoi ce type était dans l'erreur quand il affirmait que l'enseignement de Jésus était plus approprié que celui de Mohamed, mais tu n'as fait que te scandaliser parce que j'usais du mot "supérieur". C'est tout. Il n'y avait rien d'autre que du vent.
  10. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    N'empêche que je t'ai donné de quoi te faire les dents, mais il semble que l'argument ne signifie rien pour toi. Étonnant pour quelqu'un qui est un fan de René Girard, reconnu comme un philosophe original.
  11. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Pitié !
  12. L'univers est-il stupide ou intelligent ?

    En plus, tu es complétement mêlé ! Pour critiquer, il faut savoir de quoi on parle. Pour ce qui est de l'art, tu es un artiste, aucun doute. Mais de philosophie, aucune lueur. Mais pas sur le plan du New-Âge.
  13. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    C'est de l'histoire, ma pauvre.
  14. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Du vent. Celui du bluffeur.
  15. Le bus de l'amitié judéo-musulmane

    Je dis que c'est culturel, pas ontologique. Acquis, pas inné. Les sémites et tout le monde oriental avaient plus de raffinement pour les affaires humaines et le respect des religions que les chrétiens d'Europe. Cet internaute se trompait aussi sur l'importance supérieure que jouaient l'enseignement de Jésus et sa vie par rapport à ceux de Mohamed. L'un prêchait le renoncement, l'autre le développement social, politique et économique. De là les sciences arabes, quand les autres ne juraient que par le silence et l'abnégation de soi, sur les pas de Jésus.
×