Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'intelligence'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

22 résultats trouvés

  1. Quiconque aime, en particulier dans la première étape de la relation, se sent plus éveillé, plus connecté émotionnellement au monde. Il est également plus empathique et plus compatissant. En fait, l’amour fait de nous de meilleurs êtres humains. Cependant, les neurosciences ont découvert que l’amour nous rend aussi plus intelligents. Pourquoi ? La chimie de l’amour réside principalement dans le cerveau, et cette transformation qui accompagne l’apparition de l’amour atteint également des zones qui remplissent des fonctions cognitives. C’est ainsi que les chercheurs ont pu découvrir qu’en voyant l’être cher ou en entendant son nom, 12 zones cérébrales de la personne interrogée s’activaient. L’une de ces zones où a été enregistrée une activité particulièrement intense est le virage angulaire, l’une des régions traditionnellement associées à la pensée abstraite et à la créativité. Une activité qui ne s’est pas arrêtée lorsque les participants ont vu des photos d’autres personnes ou entendu d’autres noms. Le virage angulaire concerne des fonctions telles que le traitement des nombres et des langues, ainsi que des données autobiographiques très complexes. Cela signifie que l’amour crée également une capacité spéciale pour mieux comprendre notre comportement, à des niveaux plus profonds que dans des situations normales. L’affûtage de la pensée et l’activation de la perception rendent les amoureux davantage capables de comprendre le comportement des autres, sur un plan plus profond. Les caractéristiques des autres sont mieux perçues et leurs sentiments sont mieux reconnus. Par conséquent, les chercheurs en ont conclu que l’amour nous rend également meilleurs. source
  2. Pourquoi Bourdieu avait tort A présent on le sait : plus de 50 % de nos capacités viennent de l'ADN et non du milieu, comme le postulait le sociologue. Pierre Bourdieu affirmait en 1964 avec Jean-Claude Passeron, dans Les Héritiers (éd. Minuit), que les inégalités d'accès à l'enseignement supérieur sont dues essentiellement à des facteurs culturels : l'environnement familial serait la source des différences de performances liées à la capacité à manipuler les codes de la bourgeoisie. Cette conception part du postulat qu'il n'y a pas de différence innée de capacités. En réalité, on sait aujourd'hui que l'ADN détermine plus de 50 % de notre intelligence. L'école et la culture familiale ne pèsent pas beaucoup face au poids décisif de la génétique, selon les travaux conduits par plusieurs équipes, dont celle de Robert Plomin, du King's College de Londres. Plus frappant encore : le rôle de la génétique croît avec l'âge et, corrélativement, celui de l'environnement familial et scolaire diminue ; la part génétique explique 55 % de l'intelligence à 12 ans et 66 % à 17 ans ! A l'âge de 50 ans, notre ADN expliquerait 81 % de nos capacités intellectuelles. La maîtrise de la lecture est elle-même fortement dépendante de nos chromosomes ; l'école et l'environnement culturel et scolaire n'ont qu'un rôle marginal. Suite : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/determinisme-pourquoi-bourdieu-avait-tort_2002043.html
  3. L'univers est-il stupide ou intelligent ?
  4. https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-emission-du-jeudi-16-mai-2019 L'intelligence passe par l'inhibition de nos pulsions, de nos automatismes...nous sommes dans la merde !
  5. L'IA, tout le monde en parle. Mais qui parle de l'IA ? Qu'est-ce réellement l'IA ? Vous le savez vous ? En quoi l'IA est-elle dangereuse ? En quoi est-elle potentiellement bénéfique ? Est-ce ce "potentiellement" surajouté qui la rend par essence premièrement dangereuse ? Je veux dire : est-on sûr de sa dangerosité sans pouvoir l'être de sa "bénéficité" ? Ah... Je suis curieux de savoir ce que vous en pensez... ;-)
  6. A mon sens, le paradoxe du malin est le suivant : Pour vivre en bonne intelligence avec le monde, il nous faut survivre (court terme) avant de pouvoir envisager un avenir plus lointain. Cependant, celui qui se contente du court terme vit comme une bête et subit les conséquences de ce qu'il n'a pas su anticiper. La bête doit être chevauchée (ascèse ?) pour franchir les obstacles qui mènent à l'éternité. « Gnôthi seauton » ; « La compréhension de soi-même est le commencement de la compréhension de l’univers. » Isaac ASIMOV / L’homme bicentenaire / Ch15 p155/244 « … la frustration comme un seuil, un facteur capable d’élever le niveau de la conscience. » Frank HERBERT / Destination vide / p70/321 (La frustration est un motivateur de conscience.) « La crainte de l'Eternel est le commencement de la science ; » Proverbes 1-7 « L'arrogance et l'orgueil, la voie du mal, » Proverbes 8-13 « Il y a une grande différence entre ce que veulent les gens et ce qui est bon pour eux. Le grand art et les joies domestiques sont incompatibles. Tôt ou tard vous devez faire un choix. » Arthur C. CLARKE « Prenez n’importe quelle activité humaine, n’importe quels arts, disciplines ou techniques, et poussez les aussi loin qu’ils peuvent aller, au-delà de tout ce qu’ils ont pu donner dans le passé, poussez-les jusqu’à leurs dernières limites, et vous vous retrouverez dans le royaume de la magie. » T. ROBBINS
  7. Et si il y avait une part de vrai dans la conférence suivante ? Comment percevez vous ce discours ?
  8. La notion de raison émotionnelle, me vient de ce mien article. Mais le plus important, c'est d'en discuter, car on ne croirait pas que cette notion soit possible (à ne pas confondre avec l'intelligence émotionnelle, qui elle existe bien). Cela fonctionne comme un oxymore, une contradiction dans les termes, tout comme le clair-obscur cornélien. Il y a étrangeté. Les plus logiciens/analytiques d'entre vous plieront cette affaire en la résumant à une figure de style, l'oxymore, donc. Et pourtant, la raison émotionnelle me semble régner, c'est-à-dire concrètement une multitude de raisonnements se soutenant des émotions qui les déclenchèrent. Par exemple, l'indignation, chez Stephane Hessel (Indignez-vous !). Ce n'est pas que nos mouvements intérieurs plus ou moins irrationnels ne soient pas de bonnes raisons ... de bonnes raisons de raisonner. Au contraire, il me semble que les émotions constituent le sens de la vie, ou du moins sont ce par quoi la vie fait sens, selon les divers contenus qui nous (é)meuvent, selon centres d'intérêt. En fait, il y a divers centres d'intérêt en fonction des émotions que d'aucun(e)s éprouvent à leurs sujets, sinon ils n'auraient aucun intérêt. Mais enfin, on est alors plus ou moins émotif(ve), émotionnel(le), ému(e), par chacun d'entre eux. Le problème, au contraire, c'est que la raison émotionnelle est une raison qui ne pratique plus aucune critique des émotions (on dit passions, en philosophie classique). Dramatiquement, toute critique des émotions passe pour une agression, il est donc a fortiori inutile d'en espérer une autocritique. Les émotions font la loi, et ce n'est pas qu'elles produisent des raisonnements fréquemment irrationnels - car ils sont rationnels dans leurs démarches - mais qu'ils produisent des raisonnements dédaignant leurs fondements évaluatifs. Les émotions portent avec elles des évaluations, de (bonnes) moeurs, donc in fine morales, concernant ce qu'il faudrait et ce qu'il ne faudrait pas. Malheureusement, donc, on ne raisonne pas bien proche des choses, tant qu'on raisonne à propos de ce que nous voudrions à leur propos, ou que nous estimons qu'il faudrait qu'elles soient ou pas. C'est pourtant la teneur essentielle des raisonnements contemporains s'exprimant toujours et partout, y compris sur ce forum, et la cause que la plupart craigne de s'adonner à des critiques et des développements : il ne faudrait surtout pas susciter de contre-émotions et, à la fin, on ménage la chèvre et le chou par une singulière émotiophobie se soutenant pourtant d'une profonde émotiophilie - comme on parle d'hémophilie. C'est le propre des émotions, que d'être ambiguës voire contradictoires, dans leurs aiguillons. Hélas, parmi tous ces il (ne) faudrait (pas), on a perdu toute Présence, à commencer par la présence d'esprit - en dehors du champ émotionnel des il (ne) faudrait (pas).
  9. 1 milliard 400 millions, cela pourrait être le nombre des "hommes" intelligents sur Terre en 2019, selon la loi de Pareto. Donc le nombre minimal des idées possibles pour sauver l'humanité. Ou peut-être le nombre de fous qui pourraient encore y croire... Il n'y a jamais eu autant d'intelligence humaniste sur cette planète. Jamais! Elle est partout. Des centaines de millions d'hommes et de femmes sont devenus intelligents et humanistes en quelques décennies à peine. Pas même un siècle... Imaginons, juste un instant, que toute cette intelligence se regroupe dans une démarche de proposition (en lieu et place d'une démarche juste critique, ou défensive, ou bêlante, ou... malfaisante?...) [C'est la pensée que m'inspire la lecture des échanges de certains topics... Tant d'intelligence subtile... stérile? gaspillée dans une lutte fratricide? Atomisée ?...] Où sont nos propositions? Où sont NOS idées? Devons-nous forcément les trouver dans l'histoire (le passé)? la science? les religions? les idéologies?... Avons-nous besoin d'une élite pour nous les dicter? N'est-ce pas cette [supposée]élite qui constitue l'essentiel des menaces qui pèsent sur l'avenir de l'humanité? Ou plutôt, n'est-ce pas notre besoin d'une élite? Notre propre envie d'en être? Notre lâcheté, à chacun-e de nous, devant la prise de risque? La prise de responsabilité? Ne sommes-nous donc plus capables d'inventer notre propre devenir? Somme-nous déjà des robots? Des machines? "I had a dream...": l'homme était bon dans ce rêve. Il était... intelligent! Tout était possible, tout! J'espère juste qu'il ne finira pas en cauchemar... ce rêve. Et vous, qu'en pensez-vous? Êtes-vous encore capable d'avoir des idées pour l'humanité? En avez-vous? Avez-vous des idées autour desquelles nous pourrions tous nous regrouper?... Tous!?... (Et pas par "communautés" de pensée, qui vont devoir affronter d'autres "communautés"...) Des idées, même minimalistes!, qui nous permettent de transcender nos différences pour avancer ensemble vers un monde plus équilibré?
  10. https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/lia-menace-t-elle-la-liberte-individuelle Nous nous laissons déjà diriger par les algorithmes de Google, Amazon & Co, allons nous devenir les marionnettes consentantes des entreprises/pays qui maîtriseront le mieux l'IA ?
  11. Plus en vogue ou plus de conscientisation, les "hauts-potentiels" ont la cote. On les identifie facilement mais peu de solutions sont proposées. Il n'y a pas d'établissements scolaires (en Belgique). Oui, certains psychologues offre des modules occasionnels pour "apprendre à apprendre" ou "les clés de la réussite pour les zèbres", à des prix peu accessibles... Le mieux est de se fondre dans la masse pour ne pas s'isoler. Certes, mais si les membres d'une même famille peuvent plus facilement se comprendrent; - Où, pour les enfants, comme pour les adultes, y'a t'il des lieux pour des rencontres ? Cela existe t'il ?
  12. Invité

    Essayons de comprendre ensemble

    Bonjour, Je propose un sujet ouvert et libre ou la réflexion collective sera le fer de lance. Le principe est simple : Proposer une image, un son, une vidéo, un texte etc... et comprendre ce que l'auteur cherche à nous transmettre. Pour inaugurer ce post, je propose cette image qui m'a laissé dans l'incompréhension la plus totale alors je compte sur vous... Au détour des nombreux virages que je prends sur internet, je suis tombé la dessus Pour quelle raison cette femme a t'elle fait cela ? J'ai tout de suite penser à une émission de télé "C'est mon choix" et dont le sujet serait " Ma tête est un gigot" Aidez moi à comprendre
  13. C’est l’info « scientifique » qui va faire grincer les dents des pères de famille, mais qui nous a bien fait rire. Votre enfant brille par son intelligence ? Sachez-le, d'après une étude scientifique relayée dans la revue américaine Psychology Post, tout ça, c’est grâce aux mamans. Oui, car l’intelligence serait héréditaire et transmise par la mère. L’explication ? Une histoire de gènes : les femmes possédant deux chromosome X, contrairement aux hommes qui n’en possèdent qu’un seul (too bad). Or, c'est dans ces chromosomes X que l’on trouve l’intelligence. CQFD. Mais pas que. Une autre étude, datant de 1994, avait en effet étudié le comportement de 13 000 enfants âgés de 13 à 22 ans. Outre d’autres facteurs, les chercheurs avaient alors mis en exergue le fait que le QI de la mère était le meilleur prédicateur de celui des enfants, puisque ceux-ci ne variaient que de 15 points en moyenne… Source et suite de l'article
  14. Cerveau et cognition Quelques questions sur le cerveau comme organe et les théories du fonctionnement cognitif. Créateur CAL26 Type Mode classement Temps 5 minutes Nombre total de questions 11 Catégorie Divers Envoyé 21/11/2018  
  15. Niti

    J aime

    La vie, les fleurs, les c... Pourquoi se plaindre quand tout est permis
  16. Bonjour, Bonsoir, j'ai appris récemment que je ne passais pas en Master 2 à cause d'une seule matière (avec une note qui laisse à discuter mais c'est une autre histoire), et que je pourrais passer l'année prochaine en redoublant. Mais la chose, c'est que cela m'embête. Il s'agissait d'une reprise d'étude mais j'ai déjà 32 ans. 1 an, ce n'est rien pour retenter sa chance et avoir ce master 1 mais j'avais envie d'avoir un bac+5 par revanche personnelle; moi qui n'a "qu'un bac+3". Mes domaines sont l'entrepreneuriat et le web; 2 endroits où il n'est pas nécessaire d'être diplômé pour y réussir. Je me pose tout de même des questions. Peut-on vivre sans bac+5 ? Peut-on faire sa vie avec une femme qui a fait de meilleures études ? Peut-on être considéré par son cercle social, même s'ils ont fait de meilleures études que soi? On a mis en question ma capacité à avoir un master, en gros mon intelligence. Personnellement, je suis quelqu'un qui aime se cultiver, qui lit et je sais que c'est con (excusez-moi l'expression) mais n'avoir qu'un bac+3 me fait poser des questions pour le restant de ma vie. Qu'est-ce que vous en pensez?
  17. CAL26

    Cerveau et cognition

    • Mode classement
    • 5 minutes
    • 11 Questions
    • 23 Joueurs
    Quelques questions sur le cerveau comme organe et les théories du fonctionnement cognitif.
  18. deja-utilise

    L'intelligence

    L'intelligence tout le monde en parle, mais est ce que l'on sait vraiment ce que c'est? Tantôt sa définition a été telle que les animaux en soient exclus ipso facto et tantôt on s'attend à en voir une extraterrestre. Peut on en formuler une définition qui ne soit pas trop limitative, ou trop lâche pour y inclure tout et n'importe quoi, ou encore sans que celle-ci reflète nos idéaux? Une intelligence peut elle reconnaitre les autres formes d'intelligence? Si oui, comment expliquer que nous ne reconnaissons que récemment une telle propriété à certains animaux plus ou moins familiers. Si non, la seule intelligence sera t-elle la nôtre!? Merci pour votre participation, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, c'est un débat ouvert.
  19. Invité

    Le QI des Français est en chute libre

    Une série d'études montre un net recul du quotient intellectuel au sein des pays occidentaux. La moyenne française aurait baissé de près de 4 points en 10 ans. C'est un phénomène qui s'observe dans la grande majorité des pays industrialisés. Selon plusieurs études relayées par la revue Intelligence et dont les conclusions sont rapportées par Les Échos, le quotient intellectuel moyen a tendance à baisser de façon très nette depuis une quinzaine d'années. Des conclusions tirées après analyse des résultats de tests psychométriques de jeunes conscrits, donc une majorité d'hommes, dans les pays concernés. L'Europe du Nord est particulièrement touchée par cette baisse et reste par conséquent largement distancée, au classement des QI moyens dans le monde, par les pays asiatiques notamment. (...) La suite : http://www.lepoint.fr/societe/le-qi-des-francais-en-chute-libre-25-07-2017-2145715_23.php *** De plus en plus d'études pointent la même inquiétante tendance : à peu près partout dans le monde occidental, le quotient intellectuel moyen de la population baisse dangereusement depuis une quinzaine d'années. Cette découverte est venue de l'analyse des résultats obtenus aux tests psychométriques par les jeunes conscrits. Toute l'Europe du Nord, en particulier, s'est révélée touchée. En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0211738901390-linquietant-recul-du-quotient-intellectuel-2060740.php#cXoIhJVvKD1bUETj.99
  20. Bonjour ! Les scientifiques et les théoriciens cherchent activement, en construisant des accélérateurs de particules gigantesques, à confirmer la théorie du tout, qui serait une parfaite explication de la manière dont fonctionne réellement la matière. Si cela est un jour découvert et confirmé, cela veut dire que cette combinaison "intelligente" de lois ont permis à l'univers d'exister tel que nous le connaissons : ces lois sont forcément préalable à la moindre matière, car autrement, le concept même de matière serait inconcevable. Seule une intelligence parfaite a pu concevoir un univers aussi parfait. Et si c'était au final la jonction entre la science et la spiritualité qui était en train de s'effectuer ? Et si on comprenait enfin qu'il n'y a aucun doute, "Dieu" existe forcément ? En tout cas, je sens que les athéistes ont de quoi s'inquiéter, car si une telle théorie du tout était découverte, leurs thèses matérialistes/athées seraient d'office mises à la poubelle car elles se basent sur le hasard, et non sur une combinaison intelligentes de lois qui fonctionnent en symbiose !
  21. Je viens ici pour parler d’une question qui me préoccupedepuis quelques temps déjà et je pense intéressant de pouvoir avoir plusieursavis et opinions là-dessus. L’intelligence rend-elle triste ? Je me posecette question sous divers points de vue, d’abord entre les humains et lesanimaux. Prenons par exemple un homme standard puis un canard (me demander paspourquoi un canard, c’est comme ça..), si l’homme perd un de ses proches ilsera surement triste, désemparé (on prend ici le cas général car certainespersonnes pourraient ne rien ressentir) alors que le canard continuera son chemin. L’hommeest plus intelligent qu’un canard et donc ressent des sentiments tels que latristesse, le regret etc. Il est donc plus triste dans ce cas-là, n’est-ce pas ? En ne s’intéressant qu’aux animaux cette fois-ci, certainsanimaux (chiens, chats, dauphins, éléphants etc.) sont plus développés que d’autres(fourmi, canard, poule, chenille etc.). Je redoute fort qu’une chenille est dessentiments et pourtant je serais presque sûre qu’un chien en a, il est tristepar exemple lorsque qu’il perd l’un des siens où qu’il attend que son maîtrerentre à la maison. Et en ne s’intéressant qu’aux humains cette fois-ci, unnouveau-né ne se posera pas de questions sur sa vie contrairement à un adultequi lui se demandera s’il fait les bons choix, si sa vie lui convient. Unhandicapé mental est rarement triste, du moins pas autant qu’une personne n’ayantpas ce problème de déficient mental. Pourtant il aurait beaucoup plus deraisons de ce plaindre. Autre exemple,une personne « ouverte », cultivée aura plus de chances de se rendrecompte du moindre souci, sera plus critique sur la vie. J’aimerais avoir votre avis, qu’il rejoigne le mien ou nontant que vous m’expliquer pourquoi et que vous restiez courtois. Je trouve cesujet intéressant et on mérite de s’y attarder un peu. Quand je parle d’intelligenceje ne parle pas forcément du Q.I, ce serait presque plus avoir un forme de conscienceélevée par rapport à la moyenne, conscience du monde qui nous entoure, de l’êtreque l’on est, de nos besoins etc. Je ne dis pas que quelqu’un sachant résoudreune équation complexe sera plus heureux que quelqu’un ne sachant la résoudre,loin de là. Merci pour vos réponses
  22. http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/08/14/cqfd-les-religieux-sont-moins-intelligents-que-les-athees-affirme-une-etude/ Selon une nouvelle étude, il semblerait que les religieux soit moins intelligents que les athées... Peut-etre est ce vrai je ne sais pas Ce que je sais c'est que croire bêtement n'apporte rien de bon pour l'etre humain, si on veut faire fonctionner son cerveau dans le bon sens, alors on doit réfléchir, se poser des questions et surtout ne pas se poser des limites dans notre réflexion du genre, dieu l'a dit donc...faut pas réfléchir
×