Aller au contenu

January

Animatrice
  • Contenus

    51470
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de January

  • Rang
    ©
  • Date de naissance 01/05/1917

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Coincée entre la journée mondiale des câlins le 22 février, et la journée du bonheur le 20 mars prochain, nous sommes donc le 1er mars et c'est la journée mondiale du compliment ! Une journée créée aux Pays-Bas en 2003 pour diffuser une onde positive dans le monde. Et ça tombe bien, on en manque cruellement en ce moment. https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/on-ne-pouvait-pas-le-rater/journee-mondiale-du-compliment-c-est-le-moment-de-s-auto-complimenter_4297715.html
  2. OUhla j'ai dormi depuis On peut virer.
  3. Les phénomènes de bandes de jeunes s’affrontant dans les rues de banlieue parisienne ou dans les artères de la capitale ne sont pas nouveaux. Dans la première décennie du XXe siècle, entre 30 000 et 80 000 personnes auraient été membres d’un de ces gangs, communément désignés sous le terme d’« Apaches ». Si la paternité de ce mot est soumise à caution, elle serait la création du journaliste du Matin Henri Fouquier, qui les présente ainsi : « Nous avons l’avantage de posséder, à Paris, une tribu d’Apaches dont les hauteurs de Ménilmontant sont les montagnes Rocheuses. Ceux-ci font beaucoup parler d’eux […]. Ce sont des jeunes hommes pâles, presque toujours imberbes, et l’ornement favori de leur coiffure s’appelle les rouflaquettes. Tout de même, ils vous tuent leur homme comme les plus authentiques sauvages, à ceci près que leurs victimes ne sont pas des étrangers envahisseurs, mais leurs concitoyens français. » Suite : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2021-02-26/les-apaches-ces-bandes-de-jeunes-qui-terrorisaient-paris-au-debut-du-xxe-siecle-66557613-81ff-412f-8937-7835b01a5c28
  4. Hé ho les filles ! Et les garçons !! Elle revient : https://www.elle.fr/Loisirs/Series/The-Handmaid-s-Tale-la-bande-annonce-explosive-de-la-saison-4-devoilee-3912164 "Elle ne compte plus se cacher, mais se battre". Ouais c'est ça, vous nous l'avez fait combien de fois ? On n'y croit plus les gars Ah bah voilà ! Avec le masque ça passe beaucoup mieux
  5. C'est comme toujours, "ça n'arrive qu'aux autres"
  6. Elle est pas ravagée par la chir mais elle ne peut pas continuer à affirmer qu'elle n'y a pas eu recours. On peut rire d'elle, c'est une femme d'affaires au patrimoine colossal, la seule ou presque qui a réussi à s'entourer des bonnes personnes après être passée par la télé poubelle. Une rusée qui sait exactement comment faire parler d'elle, depuis son "allo", jusqu'à maintenant.
  7. Je crois que c'est le plus mauvais livre que j'ai pu lire édité par Gallimard. La construction est surprenante (elle mérite un point néanmoins), les répétitions sont légions, il n'y a aucune "histoire", aucune réflexion, rien. Une coquille vide. Alors là franchement, je n'ai pas compris. Gallimard quoi. Ils ne sont pas exemptés d'éditer des bouses mais c'est tellement rare qu'en refermant le bouquin ce matin je me suis dit "non mais je rêve."
  8. Tu t'es relevé, remis au travail, ne te juge pas si durement. Tu es arrivé ici, c'est un des moyens d'être moins seul. Pour ta douleur, il n'y a malheureusement que le temps qui pourra l'apaiser. Je ne sais pas où tu es, mais il existe des groupes de parole qui pourraient peut être t'aider à faire ton deuil. Courage.
  9. Alors je le tenterai Moi je suis là dedans maintenant : Bon je ne suis pas loin j'ai commencé ce matin, pour l'instant je vois que l'auteur n'utilise que rarement les pronoms personnels, ce qui fait du "Me Susane" dix à quinze fois par page, un peu lourd. Fait exprès ? Peut être, je le verrai en avançant..
×