Aller au contenu

Mórrígan

Membre
  • Contenus

    12053
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Mórrígan

  • Rang
    Cóínnéóídh mé do bhás

Informations Personnelles

Visiteurs récents du profil

25704 visualisations du profil
  1. Saison 3, l'excellentissime Helena Bonham Carter succède à la non moins excellentissime Vanessa Kirby : Moins fan du casting pour cette saison, en ce qui concerne le couple royal.
  2. Je finis celui du dessus, avant de commencer celui-là :
  3. Responsable mais pas coupable. L'Amérique reste très choquée de cette prise d'assaut, qui a causé cinq morts, dont celle d'un policier. Même au sein de la grande famille des conservateurs, il est possible de lire ceci : « Il est indéniable que votre rhétorique a eu un impact sur la situation, et c’est un point de bascule pour moi », accuse la ministre dans une lettre adressée à Donald Trump, dont plusieurs médias américains ont obtenu la copie." https://www.20minutes.fr/monde/2947839-20210108-violences-washington-deuxieme-ministre-donald-trump-demissionne Marine Le Pen a été obligée de réagir : "La République en marche a été parmi les premiers à monter au créneau, pour cibler Marine Le Pen et ses troupes du Rassemblement national. «Pyromane», a notamment fustigé l'eurodéputé LREM et conseiller politique d'Emmanuel Macron, Stéphane Séjourné, sur Twitter, en exhumant une vidéo de novembre dernier, dans laquelle la présidente du RN affirmait qu'elle ne reconnaissait «absolument pas» la victoire de Joe Biden, et qu'elle attendait les recours en justice de Donald Trump. Invitée de France 2 ce jeudi matin, Marine Le Pen s'est dit «extrêmement choquée par (les) images de violence». Surtout, elle a voulu lever l'ambiguïté qu'elle entretenait jusqu'ici, reconnaissant pour la première fois la victoire du démocrate. «À partir du moment où la certification des votes est effectuée, il n'y a aucune difficulté, pour moi et pour quiconque d'ailleurs, pour admettre que Joe Biden est président des États-Unis», a-t-elle assuré." Mais : La députée du Pas-de-Calais a cependant dénoncé la décision des grandes plateformes (Facebook, Twitter, Youtube), qui ont unanimement décidé retirer la vidéo postée mercredi par Donald Trump où il refusait à nouveau sa défaite. «Il y a un vrai questionnement qui nous interroge, nous aussi Français. Est-ce que de grandes sociétés privées comme les géants du numérique peuvent décider qui a le droit de parler, qu'est-ce qu'on a le droit de dire?» , a-t-elle interrogé. Et encore : Marine Le Pen a enfin appelé à ne pas confondre les «centaines de personnes qui sont des extrémistes et qui ont, encore une fois, cherché à interrompre un processus démocratique» et «les 72 millions d'Américains qui ont voté pour Donald Trump». Selon elle, ces derniers n'ont «certainement pas envie d'être amalgamés avec ce genre de comportement». https://www.lefigaro.fr/politique/ciblee-par-lrem-marine-le-pen-se-desolidarise-de-donald-trump-et-denonce-l-invasion-du-capitole-20210107
  4. @SctCat07 Les femmes indépendantes, dans quel que domaine que ce soit, sont encore aujourd'hui diabolisées, en effet. Non seulement par des femmes (mariées ou non) mais par la société, en général. Mais il n'y a pas assez de sororité, je vous l'accorde. Tant il s'agit de "vieilles filles" -et l'on se sent parfois obligé(e) d'ajouter "négligées" pour appuyer encore- ou de "filles à chats", il est fait référence aux sorcières. En outre, nos représentations s'attardent sur les femmes qui vieillissent, censées perdre de leur superbe avec le temps et de façon asymétrique d'en regard des hommes, qui, eux gagneraient au contraire en charme, en expérience, en sagesse, avec le temps. Ce qui est tancé en réalité, dans nos sociétés toujours trop natalistes, c'est le souveraineté du corps ou la perte de la fertilité (qui peut s'apparenter à une libération par ailleurs). Les hommes qui refusent de procréer sont vus comme des individus quel que peu asociaux. Les femmes, quant à elles, trahiraient là leur nature profonde (très biblique). Quand vous avez compris tout ceci -et ces ressorts- les choix que font certain(e)s ne vous semblent pas si terribles. Ce qui l'est, c'est d'accompagner ces choix d'aigreur, de ressentiment et de violence comme le font, par exemple, les MGTOW. Je comprends votre détestation envers les institutions traditionnelles, elles sont souvent hypocrites. Quant à l'amour, quelle que soit sa nature, il reste à mon sens, l'un des plus beaux sentiments qui soit -sinon le plus beau- moteur et porteur des plus belles choses de la vie. Votre coeur semble avoir besoin de douceur (et de temps). Vous trouverez peut-être du réconfort dans les lectures de Gloria Steinem (Actions scandaleuses et rébellions quotidiennes) ou Mona Chollet (Sorcières).
  5. La CAF ne devrait pas être encore sollicitée. Ce sera encore aux mères de faire les démarches, d'être en position de demandeuses. Et les pères dans celle de bons princes et alors que ces pensions sont souvent des misères. Plus rapide, plus efficace, moins énergivore : prélèvement à la source après jugement (et non seulement dans le cadre d'impayés).
  6. J'aurais eu tendance à voir le genre comme un continuum (et non comme une dichotomie, une dualité), dès lors on se sentirait plus ou moins homme et femme.
  7. Il n'est pas fou, seulement populiste. À la réflexion, Marine Le Pen ne s'est pas auto-sabotée lors de l'entre-deux tours, elle a fait ce toute une fange de la population attend d'elle : pareillement, du populisme.
  8. Ce jour est arrivé. N'entendez-vous donc pas les cris d'orfraie des libertaires ? Si jamais certain(e)s peinent encore à les identifier : ce sont ceux et celles qui créent à l'impudeur (sic), au mensonge et à la calomnie (sic), aux lois et à une société liberticides (sic). S'il demeure encore un doute : des raclures de bidet. Ces idéologues libertaires qui font encore aujourd'hui l'apologie de la pédocriminalité ont des compte à rendre, en premier lieu envers ces enfants qui ont été abusés sexuellement, qui sont les adultes d'aujourd'hui qui libèrent la parole. Finkielkraut a tenu peu ou prou les mêmes propos au sujet de Samantha Geimer, droguée pour être violée par Polanski, qu'il voulait absolument pubère. La presse, depuis 1881, a pour interdiction de diffuser des propos haineux, diffamatoires, qui font l'apologie de crimes. LCI est dans les clous. Au travers l'horreur qu'un homme a fait subir à toute cette famille, il subsiste aussi beaucoup d'amour. L'amour fraternel qui ne défaillit jamais, d'abord. L'amour filial, malgré tout. L'amour pour cette tante qui a été la seule adulte à donner du crédit à la parole des enfants, à proposer de prendre sous son aile sa soeur et ses neveux. Camille Kouchner conclue superbement un article dans "ELLE" : "Marie-France n'avait pas seulement une grande exigence de la vérité, elle avait aussi la puissance de décider que la vie put-être jolie. En une pirouette, elle poussait les murs, elle vous emmenait dans le cinéma, l'art, la littérature. C'est là que j'ai envie de vivre désormais. Puisqu'on va être obligés de vivre toute notre existence avec ce truc sur le dos, j'ai voulu le transposer dans un livre. La littérature est pour moi un endroit habitable en même temps que le lieu de la vérité".
  9. La lune, qu'elle soit ascendante, pleine, descendante, noire, parce qu'elle symbolise la Femme. Mais encore tout ce qui est caché, et ce que l'on voudrait percer à jour. La fleur de lys, symbole des Francs à distinguer de l'iris doré symbole de la monarchie. Le diamant, associé à l'invincibilité, à la force et la pureté (c'est ma pierre de naissance). Le triskell : https://www.guide-irlande.com/culture/le-triskell/ L'Yggdrasil ou l'arbre de vie: http://temporel.fr/Yggdrasil-arbre-de-vie-de-la Le claddagh porté en bague pour ma part (il se porte aussi en bracelet) : le coeur pour l'amour, les mains pour l'amitié, la couronne pour la loyauté. https://fr.wikipedia.org/wiki/Claddagh_ring
  10. Dans 15 ans, il n'y aura plus de banquise en été. Dans 20 ans, le plus gros mammifère terrestre ne sera plus (braconnage, changement climatique). Tout ce qui devrait nous inquiéter sérieusement, nous alerter véritablement, nous passe complètement au-dessus. L'espèce humaine n'aura de cesse de massacrer, polluer, proliférer. Gloire à l'anthropocentrisme. Ce lien avec la Nature -et c'est de là que nous venons, ce qui aurait pu nous définir et nous montrer la voie- nous l'avons arraché, avant de le piétiner et de l'enterrer bien profondément. Les adeptes de croyances dites "de la Terre", jugés trop dangereux par les monothéistes, ont été (pour)chassés, emprisonnés, évangélisés, exécutés. Tel a été le sort de druides, de sorcières (dont l'immense majorité n'était ni herboristes, ni même spirituelles), mais encore d'amérindiens, d'autochtones. N'est-il pas quelque peu étrange, ou trop exotique, de vénérer une montagne et de vivre en harmonie avec la Nature ? Les religions monothéistes sont guerrières, territoriales, natalistes... mais cela, nous le savions déjà. La Nature, dès lors qu'elle est invoquée par ces ouailles, sert invariablement d'alibi, hypocritement d'argument d'autorité, afin d'assoir la domination d'un groupe sur un autre. Si ces religions monothéistes, écrites par des hommes, pour des hommes, sont si peu vertueuses d'en regard de la Nature (également), cela tient peut-être de la vénération pour un Dieu, supérieur (à la Nature), distinct (de la Nature) et contrôlant (la Nature). Rien ne surpasse la Nature, personne ne la contrôle, c'est un enseignement que nous aurions dû pourtant apprendre, depuis fort longtemps. Quand l'espèce humaine se sera éteinte, à son tour ; la Nature, elle, sera encore.
  11. Il est plutôt fréquent que des femmes battues reviennent sur leurs dires, trouvent un bobard, des circonstances atténuantes, au moment de retourner avec leur conjoint (ou juste après et jusqu'à la prochaine), minimisent, cupabilisent... Mélange d'emprise, de pression et de crainte. Peut-être qu'elle a glissé sur la savonnette, ou qu'elle s'est frittée avec la concierge, quoi qu'il en soit, ce n'est effectivement pas du maquillage : Sur ces mêmes réseaux, les ex de Niska ne tarissent pas d'éloges : entre les enfants d'un même lit qu'il reconnaît une fois sur deux, les pensions alimentaires qu'il règle quand il en a envie seulement et les dédicaces dans ses chansons (ex :"Putain, là je suis mort, j'ai mis ma pute en cloque. Je me suis fait niqué, elle veut que je paye la pension"), nous tenons là un bon petit profil.
×