Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'maltraitance'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. Mardi, la mère et le beau-père d’un enfant de 12 ans ont été condamnés à six et quatre mois de prison avec sursis pour avoir ligoté nu à un arbre et filmé l’adolescent pour le « punir ». Leur peine est « assortie d’une mise à l’épreuve » de deux ans, a précisé le parquet de Béthune. Les deux adultes étaient jugés, mardi, par le tribunal correctionnel de Béthune pour « violence sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité », « complicité de violence sur mineur de 15 ans » et « enregistrement d’images à caractère sexuel portant atteinte à l’intimité de la vie privée ». https://www.20minutes.fr/justice/2607547-20190918-calais-prison-sursis-avoir-ligote-nu-enfant-arbre Selon La Voix du Nord qui a révélé cette affaire, "mère et beau-père, ce dernier âgé de 29 ans, n’en étaient pas à leur première punition de la sorte. Une précédente fois, le garçon avait dû, une nouvelle fois dénudé, courir dans les rues de sa cité afin d’expier une autre de ses fautes". https://www.lci.fr/police/fait-divers-pas-de-calais-le-couple-qui-a-ligote-un-enfant-nu-a-un-arbre-pour-le-punir-sera-juge-debut-septembre-2126712.html Rappel concernant l'affaire Fiona: La Cour de Cassation annule la condamnation de Cécile Bourgeon le 20 février 2019, qui comparaîtra libre pour son quatrième procès, ayant déjà purgé la peine prononcée en première instance. Quatrième procès Le quatrième procès aura lieu en janvier 2020 à la cour d'assises du Rhône à Lyon. Un procès qui pourrait être reporté car Cécile Bourgeon est enceinte d'un ancien détenu avec qui elle correspondait pendant sa détention, et doit accoucher en février 2020. Finalement, l'accouchement étant prévu pour février, le procès a été reporté fin mai 2020. Il est prévu pour se tenir du 26 mai au 12 juin. https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Fiona Un autre cas: un enfant de trois ans négligé et frappé, sa mère condamnée La mère a finalement été condamnée à deux ans de prison dont un an avec sursis (mise à l’épreuve de deux ans). https://actu.fr/faits-divers/maltraitance-dans-leure-enfant-trois-ans-neglige-frappe-mere-devant-tribunal_20911326.html
  2. FOLEMBRAY (02). Une cinquantaine de militants écologistes et altermondialistes ont bloqué samedi les accès à un chenil de Folembray pour empêcher la tenue d'une partie de chasse à courre. Depuis ce samedi 9 heures, "une cinquantaine de personnes", selon la préfecture de l'Aisne, s'opposent au départ d'une chasse à courre à Folembray. En signe de protestation, les militants ont cadenassé les barrières conduisant au chenil. Les gendarmes du secteur se sont immédiatement rendus sur place. "Tout se passe dans le calme", a indiqué à l'AFP le sous-préfet de permanence. "Les activistes réclament d'une seule voix l'arrêt immédiat de la chasse à courre, cette pratique archaïque réservée à quelques privilégiés (15.000 euros la chasse), hautement destructrice de l'équilibre végétal et animal de la forêt", ont indiqué "Les désobéissants" dans un communiqué. lire la suite sur : http://www.lunion.pr...il-ia0b0n271638
  3. Midi dans un restaurant sélect : l'ambiance est feutrée, le brouhaha ténu, on entend juste ce qu'il faut les clients qui discutent posément et le cliquetis des fourchettes dans les assiettes, quand soudain... le serveur -chemise blanche et queue de pie noire, un torchon immaculé sur l'avant-bras- sort telle une bourrasque de la cuisine en clamant haut et fort "J'm'en bats les couilles !" Et d'aller, fulminant tel un capitaine Haddock, se poster devant les bacs de sorbets de la glacière. Stupeur dans la salle. Une intello, furieuse, invective le grossier personnage, assurant que si sa progéniture avait été présente il se serait pris une gifle. Le garçon, penaud écarlate, ravale sa frustration et ne pipe mot, sentant sa carrière en jeu. A partir de cet instant chacun sait qu'il n'aura pas envie d'une glace à deux boules au dessert. En revanche un débat s'invite à toutes les tables : cette dame a-t-elle eu raison de se dresser contre tant de grossièreté ou non ? Certains affirment sans concession qu'elle a bien fait, d'autres objectent : il faut apprendre à vivre avec son temps, par conséquent elle a eu tort, sans compter qu'il y a beaucoup plus grave que les couilles battues. Les femmes battues par exemple. Mais bientôt la passion de ces débats retombe, se heurtant à cette vérité unanime : de toute façon si l'on doit partir en guerre contre tous ceux qui usent et abusent de cette expression il faudra y consacrer ses journées, ce qui équivaudrait à batailler contre des moulins. Car c'est un fait qu'à l'heure de la cassocisation de la société, en tous lieux à tout moment, résonne ce cri charmant et délicat "J'm'en bats les couilles !" C'est comme le refrain d'un tube à succès. On peut l'entendre dans un restaurant un peu chic où certains employés servent leurs couilles à toutes les sauces (on ne s'étonnera donc plus de trouver une couille dans le potage) mais n'importe où ailleurs c'est également le cas : dans les cafés, on vous sert la tasse non plus avec de la crème fouettée mais avec des couilles battues ; dans les magasins les vendeurs ne se gênent même plus pour se battre les couilles devant le chaland, guère plus que dans les bureaux, bientôt dans les hôpitaux, les commissariats... qui sait ? Et pourquoi pas dans les écoles si bien de la part des adultes sensés donner le bon exemple, que des élèves témoins de ces mauvais exemples depuis qu'ils sont tout petits. Une récente enquête a démontré qu'un père de famille français se battait les couilles en moyenne vingt fois par jour, dont quinze fois au moins sans la moindre pudeur devant ses propres enfants. Le corps médical devrait s'en alarmer et lancer une campagne de prévention contre cette manie de se battre les couilles. Il faut savoir qu'un mâle reproducteur battant si souvent ses parties génitales ne peut que donner des spermatozoïdes à la tête aplatie, d'où une probable corrélation avec la dégénérescence généralisée de la société française. La gent féminine n'est toutefois pas en reste puisque tant les jeunes filles que les femmes n'ont de cesse de battre des attributs dont elles sont dépourvues, hormis en ces occasions où on leur en prête, non pas pour être battues mais pour battre leur semelle compensée (vulgaire moi ? Mais naturellement, comme tout le monde !) Cependant revenons à ces messieurs : par pitié arrêtez de vous en battre les couilles pour un oui ou pour un non, arrêtez de malmener ces pauvres petites choses ! Sinon elles deviendront toute bleues comme celles du singe vervet ou, pire : elles finiront par tomber par terre telles les bogues des châtaignes en automne et, dès lors il faudra les ramasser à la pelle à l'instar des feuilles mortes d'Yves Montand. Beurk, le sol jonché de couilles mortes... Les gamins shootant dedans pour s'amuser ou se les envoyant à la figure comme des boules de neige, les chats errants s'arrêtant pour les mâchouiller avec délectation en croyant que c'est du mou, les corbeaux en emportant dans leur nid pour en gaver leurs oisillons, les chiens affamés se les disputant en grognant... Quelle vision d'épouvante ! Quel tableau lamentable !
  4. Quand on parle de violences scolaires, on pense d'abord aux mauvais traitements que certains enfants font subir à d'autres. Mais la violence, ça peut aussi être le fait des enseignants eux-mêmes. C'est pour lever le voile sur cette douloureuse réalité qu'Isabelle, ATSEM, a choisi de parler. Après avoir longtemps exercé auprès des tout-petits dans des crèches et des halte-garderies et fait de l'animation, Isabelle est devenue ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) par vocation et par passion. Pour apporter un côté maternant aux enfants. Si elle prend la parole aujourd'hui, c'est parce que le témoignage d'Elsa Piel, la maman du petit garçon au cartable bleu, publié début janvier sur le site, ne l'étonne pas. Source et suite de l'article
  5. Le 20 juin dernier, un enfant, âgé de 10 ans, avait été admis aux urgences de l'hôpital de Los Angeles, aux Etats-Unis, où il est décédé le lendemain des suites de ses blessures. Sa mère avait alors expliqué aux médecins qu'il avait été victime d'une chute. Mais l'autopsie a révélé que son corps était couvert de brûlures de cigarette. De nombreuses blessures ont également été découvertes sur son crâne. Selon les premiers éléments de l'enquête, Anthony était maltraité depuis des années par sa mère et son beau-père. Un jour, Anthony et ses frères et sœurs s'étaient confiées à leur tante. Ils lui avaient raconté qu’ils avaient été forcés de manger des ordures par leur parents. Plus de 16 appels avaient été passés aux services sociaux depuis 2013 à propos de la famille et parmi ces derniers, au moins 13 concernaient Anthony. La tante d'Anthony avait également fait un signalement. En vain. Récemment, la victime avait fait son "coming-out". Anthony avait expliqué à sa famille qu'il préférait les garçons mais également les filles. Tout porte à croire que ses parents l'ont tué après l'avoir appris. Les six enfants du couple ont été placés provisoirement, le temps de l'enquête. l'article ici : https://www.faitsdivers.org/28032-Un-enfant-de-10-ans-torture-a-mort-apres-avoir-fait-son-coming-out.html
  6. Antony : prison ferme pour avoir battu son chiot Un jeune homme d'Antony, âgé de 22 ans et prénommé Almany, a été condamné mardi à huit mois de prison, dont cinq avec sursis, pour avoir infligé des sévices à un jeune American staff. La longue scène de violence, captée dans la soirée du 24 janvier par la vidéosurveillance municipale, a été diffusée à l'audience des comparutions immédiates. On y voit le chiot passant devant des commerces aux grilles métalliques baissées. Il regarde derrière lui et se recroqueville devant un rideau de fer. Almany approche et donne un premier coup de pied dans l'animal. La bête est projetée à deux mètres. Le jeune homme repart, revient, cogne encore et encore. Le chiot reçoit une trentaine de coups de pied, donnés comme si l'homme shootait dans un ballon de foot. Le film dure près de quinze minutes. A la fin, l'animal inerte, et probablement mort, est jeté dans un sac en plastique. Au sol, une mare de sang. «C'est mon chien, je l'ai acheté 500 €, il a cinq mois», répond le prévenu à une question du tribunal. Et d'expliquer son déchaînement de violences par sa «phobie» des chiens. «Il avait des crocs énormes et une mâchoire de fou.» Entre deux séries de coups, le malheureux chien a montré les crocs à deux reprises. Tout l'article (Le Parisien).
  7. Epsilon30

    Maltraitance animale

    Encore un cas de maltraitance animale, éc¿urant. Gard Plusieurs chatons martyrisés, brûlés avec des cigarettes et des produits corrosifs DR « Si j'avais su qu'elle resterait comme ça, je l'aurais faite piquer. » Jocelyne Cuvelier n'en revient toujours pas du mauvais traitement qu'ont subi au moins deux chatons à Saint-Ambroix. Une affaire qui circule de bouche à oreille dans le village, et qui a provoqué la colère de beaucoup d'habitants. Ce sont des touristes qui ont trouvé un premier chat, fin août, avant de le remettre à la présidente de l'association La Chatière. Jocelyne Cuvelier avait alors apporté l'animal chez le vétérinaire. Visiblement le chaton a été brûlé avec une cigarette ou un produit corrosif, sur les coussinets et les oreilles, avec de nombreuses traces sur le ventre et le corps. « L'une de ses oreilles était comme du carton tellement elle était brûlée », raconte Jocelyne cachePubVide('pubCarreEdit'); Cuvelier. La femelle n'a que quatre mois et son état ne laisse que peu d'espoir. Lorsque l'association a fait soigner l'animal, la présidente espérait encore la sauver. Mais aujourd'hui, Frimousse est à moitié aveugle, n'entend guère, perd l'équilibre et ne se lève pratiquement pas car elle ne tient plus sur ses pattes. Elle a trouvé refuge dans une famille d'accueil de l'association, à Saint-Ambroix même, mais ne sera pas proposée à l'adoption étant donné son état critique. Un comportement qui indigne Paula Loïs, la présidente de l'association Cheval à Servas, une structure qui s'occupe de la défense des équidés en particulier mais aussi, plus généralement, de tous les animaux. Car, quelques jours après ce premier chaton retrouvé dans un triste état, un second petit chat a été découvert mort. « Il était encore plus abîmé que Frimousse », confie Jocelyne Cuvelier. « Déjà quand Frimousse nous a été amenée, les gens parlaient d'un chat noir et blanc, alors qu'elle est entièrement blanche. Mais elle était dans un tel état¿ » La rumeur évoque aussi d'autres chats retrouvés très abîmés au printemps. « Les sévices sur les animaux sont de plus en plus fréquents », s'indigne Paula Loïs. La Gardoise raconte ainsi l'histoire de cette jument en Haute Savoie que des fêtards en rentrant de discothèque ont alcoolisée, forçant l'animal à boire. Plus près de chez nous, il y a aussi le sanglier de Saint-Victor-la-Coste qui a été torturé, début octobre. La bête avait été aspergée d'essence avant d'être incendiée et éviscérée. Ou encore le cas de Mambo, le chien des Pyrénées Orientales qui, lui aussi, a été arrosé d'essence avant qu'une main criminelle n'y mette le feu, en août dernier. « On m'a rapporté aussi des cas de chats qui sont attachés à des potences pour que les chiens d'attaque s'exercent sur eux », affirme Paula Loïs. Des actes barbares que la Gardoise ne cesse de dénoncer afin que la société prenne conscience du sort qui est réservé à certains animaux. Source Midi-Libre
  8. Elle est belle, elle est brillante, elle est drôle, elle sait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas, elle est d'une gentillesse inouïe, mais elle est surtout une très jolie plume du forum. Accueillons tout de suite January. Bonjour January et merci d'avoir accepté cette interview ! Bonjour Titenath, bonjour tout le monde. Tout d'abord peux-tu te présenter en quelques mots ? Warf c’est difficile et puis t’as tout dit plus haut. Quand j’étais môme j’ai eu une tortue qui s’appelait Sophie. J’ai colorié chacun des carrés de sa carapace d’une couleur différente pour pouvoir la retrouver facilement. Comment ça c’est pas ça qu’il faut raconter ? Bon d’accord. Sophie est morte si vous voulez tout savoir, elle s’est faite bouffer par le chien. Bah oui c’est triste c’est comme ça j’avais quatre ans faut bien apprendre la vie ! Ah non c’est toujours pas ça ? Bon d’accord… Le temps a passé depuis. Je suis grande maintenant (et j’ai plus de tortue). Mais quand on perd sa tortue à quatre ans, je peux vous dire qu’on devient bougrement combative, déterminée, ambitieuse. Je pense avoir réussi ma vie, et je crois pouvoir faire encore de chouettes trucs. Je suis animée par la curiosité, l’apprentissage, le partage, le challenge. Je milite contre la maltraitance infantile depuis des années (perdre sa tortue laisse des traces). Je fais difficilement confiance, et si vous vous aventurez à me trahir vous mourrez dans d’atroces souffrances (la tortue… bah oui, traumatisme majeur). Comment tu as atterri sur le forum et pour quelles raisons es-tu restée ? Par hasard, en faisant une recherche sur Google, je suis tombée sur un sujet dans FFR. Je me suis baladée, j’ai trouvé des interventions intéressantes, alors je suis restée, par curiosité. Ensuite est venu l’apprentissage, le partage, puis le challenge (comment ça je me répète ? Bah je suis cohérente voilà tout). Pourquoi January et pas February ou September ? Parce que je suis née en Janvier. Peux-tu nous dévoiler tes coups de coeur forumiens ? Je ne donnerai aucun nom parce que je risque d’oublier beaucoup de monde et que je ne veux blesser personne. Mais tu n’ignores quand même pas que j’ai un mari ici ? Un ex-mari virtuel plutôt, on a fini par divorcer mais visiblement on ne peut pas se passer l’un de l’autre. On a deux enfants, virtuels eux aussi, des espèces de sangsues dont l’aîné qui est entré à polytechnique cette année. Allez, tout le monde sait qui c’est. Et ton coup de colère ? Le seul qui ait réussi à se faire carrément blacklister (et c’est la seule fois où j’ai "ignoré" quelqu’un) c’est Chapati. Qu'est-ce qui t'agace sur le forum sans pour autant te faire partir ? Quand je suis mal virée beaucoup de choses m’agacent, mais il n’y a rien qui m’énerve au point de me faire partir pour l’instant. Depuis quelques années je te vois comme une animatrice dévouée, impliquée, affirmée, dévoreuse de livres, à la pointe de l'actualité. Entre ton travail, ta vie perso, le forum, tes associations, est-ce qu'il te reste un peu de temps pour dormir ? Je prends mes engagements (tous mes engagements) très au sérieux, c’est sujet à plaisanterie parfois dans mon entourage d’ailleurs. J’ai très peu de contraintes (je suis une princesse qui ne s’occupe pas de l’intendance de la maison). Je dors peu, je bosse à moins de dix minutes de chez moi. J’effectue énormément de tâches à partir du net (voilà pourquoi j’ai souvent un œil sur FFR ou ailleurs). Depuis très jeune (mais quand même bien après la perte de Sophie la tortue), je cherche à choisir strictement mes contraintes. Pour avoir le temps de s’instruire, pour les loisirs, pour le partage, pour s’enrichir. Ton avatar est très sage et très studieux. Est-il à l'image de ce que tu es dans la vie ? Je suis bien plus facétieuse que mes avatars. Francine Van Hove a ce talent de l’image nonchalante, paresse, langueur… Pour le côté studieux c’est plutôt vrai, je suis sans cesse à la recherche de nouvelles connaissances. Qui aimerais-tu rencontrer IRL et pour quelles raisons ? Pour rencontrer quelqu’un IRL il faut que j’ai une confiance solide en la personne et comme on l’a vu plus tôt, pas simple pour moi d’accorder ma confiance (la tortue… oh mon dieu faut qu’j’arrête d’en parler je vais pleurer !). Il y a quelques personnes que je pourrais rencontrer oui, mais pas de noms, je ne veux blesser personne (et puis on ne se connaît que depuis cinq ans bon sang ! C’est pas comme si on se connaissait depuis quinze ans, faut être patient dans la vie quoi !). Quelle image penses-tu que les autres ont de toi ? Je pense qu’on me voit bienveillante en général. Quelle question aurais-tu aimé que je te pose ? Ton premier souvenir ? Et qu'y aurais-tu répondu ? Quand j’étais môme j’ai eu une tortue qui s’appelait Sophie… Avant le mot de la fin, je te propose de te prêter à l'interview "Si j'étais Présidente". Prête ? Quelle serait la première loi que tu ferais voter ? Un soutien systématique à tous les nouveaux parents et sans aucune limitation de fréquence ou durée aux parents considérés à risques, et des visites à domicile étendues et renforcées. Le Dalaï Lama est à Paris ; si tu le reçois la Chine annule une commande de 80 Airbus : que fais-tu ? Je reçois le Dalaï Lama et je me débrouille pour que les américains qui vont récupérer la commande grâce à moi n’oublient pas ma commission au passage. On te remet une cassette vidéo qui décrédibilise un adversaire, qu’en fais-tu ? Je la visionne et je la détruis. Je devrais ensuite pouvoir le décrédibiliser sans brandir des images, sinon je suis nulle. Kim Jong-Un meurt, tu es conviée aux obsèques et tu auras le droit de visiter pendant 5 jours la Corée du Nord ; y vas-tu ? J’ai fait quelque chose de mal ? Quel journaliste serait choisi pour l’entretien du 14 juillet ? Gilles Bouleau. Merci January de t'être prêtée à cet exercice. Le mot de la fin ? Longue vie au forum.
×