Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'colonisation'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

9 résultats trouvés

  1. Bonjour à toutes et à tous, Quelques questions brèves et simples : –où s'est déroulée la guerre 14 18 ? En 1014 ou en 1914 ? –Ou s'est déroulée principalement la guerre 39 45 ? En 239 av. J.-C. ou en 1939 ? –Ou a débuté le nazisme ? En 1433 ou 1933 ? –Ou a débuté le communisme bolchevique ? En 14 après J.-C. ou en 1914 ? –Qui a esclavagisé et colonisé pratiquement toute la planète ? Cela a-t-il pris fin dans les années 1660 ou les années 1960 ? –Ou a débuté l'industrialisation forcenée ? Au premier siècle avant J.-C. ou au XVIIIe siècle ? –Où a démarré pour de vrai le capitalisme mortifère ? Au Moyen Âge ou au XVIIIe siècle ? –Qui a créé les États-Unis d'Amérique ? Cela a eu lieu au deuxième siècle ou au XVIIIe siècle ? –Quel est à ce jour le continent le plus riche de la planète et de très loin ? Si vous êtes sincère la réponse est simple. À ce jour, la quasi-totalité des habitants de la planète n'était pas née où très jeune dans les années 60. À titre individuel, personne d'entre nous ne peut être considéré comme directement responsable mais à titre collectif la responsabilité est flagrante.
  2. Pourquoi, dans notre inconscient, la figure de l'esclave doit-elle être blanchie pour devenir reconnaissable et prendre une dimension universelle ? Dans son numéro daté du 16 juillet, L'Obs consacre un dossier plutôt bien ficelé, quoique parcellaire, à «L'esclavage, ce tabou français». L'intention, éclairer l'angle mort le plus monumental de notre roman national, est ô combien louable: il y a toute une pédagogie à développer pour explorer les pages arrachées de l'histoire coloniale. Les articles réunis par le magazine y contribuent –hélas sans éviter certains des stéréotypes que son ignorance perpétue et contribue à faire prospérer. Source et suite de l'article
  3. Le commerce est "le" premier "fait" civilisateur. C'est moi qui l'affirme. C'est ma vision. Je poste ce sujet en philosophie car je base ma position sur l'analyse philosophique et non sur l'analyse historique. Cela étant, je peux comprendre qu'on soit d'un point de vue différent et qu'on l'argumente – philosophiquement? – en se basant sur l'histoire du commerce. (Prudence cependant, car le risque me semble grand de voir le topic devenir celui de la colonisation...?) Merci de votre participation.
  4. «France dégage» et «Le peuple veut protéger la légitimité» du pouvoir en place, criaient ces militants qui défilent sur l'avenue Habib Bourguiba, axe névralgique du centre de la capitale où se trouve aussi l'ambassade deFrance. Ils brandissaient de nombreuses pancartes en français : «France ça suffit ! La Tunisie ne sera plus jamais une terre de colonisation». http://www.leparisien.fr/international/tunis-plus-de-3-000-manifestants-pro-islamistes-et-anti-francais-09-02-2013-2554003.php
  5. L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy Le corollaire de la discrimination engendrée par le racisme, c’est le « privilège blanc ». Toute une série d’avantages avec lesquels les personnes blanches partent dans la vie, pour l’unique raison qu’elles sont blanches. Ces atouts font qu’elles sont perçues comme a priori légitimes, a priori compétentes et a priori innocentes[1]. Cela a tendance à leur valoir de la considération, quand les personnes racisées[2] font globalement l’objet d’une présomption de culpabilité, de médiocrité (ce qui peut leur valoir du mépris) et d’incompétence. En vertu de ce privilège, non discrétionnaire, systémique et lié à l’absence de discrimination subie (voir la définition détaillée de ce concept dans ce contexte précis dans « Briser le tabou du privilège pour lutter contre le racisme et le sexisme »), les personnes blanches n’ont pas à faire leurs preuves en tant que blanches. Se voir en tant que blanc·he·s Regarder le privilège blanc quand on parle de racisme, c’est tourner le regard non plus vers les personnes discriminées mais vers celles qui en tirent profit, qu’elles le veuillent ou non. Or le propre des dominants (un groupe social tirant parti d’un rapport de domination, qu’il s’agisse de racisme, de sexisme, d’homophobie, de capacitisme, etc.), c’est de se définir comme représentants de l’humanité, c’est-à-dire comme étant la norme. « Les autres » diffèrent donc de cette norme. Et « les uns » n’ayant pas besoin d’être définis, ni même nommés, nommer les dominants – en l’occurrence les blanc·he·s – est un acte essentiel de la reconnaissance de la domination. Suite de l'article
  6. Quasi-Modo

    L'antiracisme...

    Il n'y a pas de races, seulement des interprétations raciales des faits. C'est pourquoi la seule arme de l'antiracisme est la suivante : le procès d'intention. Non seulement l'antiracisme n'a aucun intérêt à ce que cesse le racisme, mais il veut s'appuyer sur des références historiques fabriquées de toute pièces. Il a besoin pour exister de faire croire que la France n'a pas dépassé le colonialisme, que l'apartheid est toujours en vigueur ou pour le moins qu'il nous guette dans l'ombre, toujours prêt à resurgir. Pour résumer cette pensée : les noirs et les arabes (assimilés symboliquement à des musulmans par le terme "islamophobie") sont les victimes d'une forme de post-colonialisme raciste et esclavagiste menée par les occidentaux, devenu alors seul responsable de leurs échecs d'intégration, ainsi que des difficultés économiques de leurs pays d'origine. Et toutes les contorsions ou déformations sont ici autorisées : faut-il rappeler que les immigrés arrivés dans les années 1970 n'ont pas été choisis pour leur couleur de peau, mais pour le plus bas coût de leur main d'oeuvre? N'assistons-nous pas plutôt pour cette génération, pour ce qui est de la discrimination, plutôt à un problème de pauvreté qu'à un problème de race? Les français n'ont forcé personne à franchir leurs frontières! Comment ce simple problème d'argent a-t-il été interprété comme du racisme ou du colonialisme? A la vérité, il n'y a aucun rapport entre esclavage, colonialisme et le racisme tel que nous l'entendons actuellement, si ce n'est l'occident considéré comme un bouc-émissaire responsable de tous les maux de la planète. La civilisation arabo-musulmane a par exemple amplement utilisé ces deux moyens pour imposer l'islam aux peuples alentours. Ce sont même les européens qui mirent fin à l'esclavage à partir du xixe siècle, d'abord pour la métropole, mais ensuite dans le cadre des colonies, tandis que les pays musulmans restaient encore récalcitrants. Comment peut-on donc se revendiquer musulman au nom d'une unité arabo-noire complètement fantasmée, assimiler islamophobie et racisme, et en même temps dénoncer un certain colonialisme/apartheid occidental persistant, alors que l'islam lui-même s'est imposé par le sabre, et qu'il a lui-même fait l'apologie de l'esclavage et de la colonisation, que les noirs ont souvent été les esclaves des arabo-musulmans? C'est tout simplement historiquement faux. Si il n'y avait qu'une seule question ce serait celle-ci : à quels signes pourriez-vous percevoir la fin du racisme occidental et décréter donc la fin de l'antiracisme? Comment avoir besoin à ce points de se sentir victime pour s'inventer des bourreaux et cultiver le ressentiment? Jusqu'où seraient prêts à aller ceux que ne dérangent pas ces petits arrangements avec l'Histoire?
  7. Vous en pensez quoi de : « Nous res­te­rons jusqu’à la fin juin nous battre dans la pro­vince d’Oran, et à y ruiner toutes les villes, toutes les pos­ses­sions de l’émir. Partout il trou­vera l’armée fran­çaise, la flamme à la main (mai 1841) ». « Mascara, ainsi que je te l’ai dit, a dû être une ville belle et impor­tante. Brûlée en partie et sac­ca­gée par le Maréchal Chauzel en 1855 ». « Nous sommes dans le centre des mon­ta­gnes entre Miliana et Cherchell. Nous tirons peu de coups de fusil, nous brû­lons tous les douars, tous les vil­la­ges, toutes les cahu­tes. L’ennemi fuit par­tout en emme­nant ses trou­peaux ». « Entouré d’un hori­zon de flam­mes et de fumée qui me rap­pelle une petit Palatinat en minia­ture, je pense à vous tous et je t’écris. Tu m’a laissé chez les Brazes, je les ai brûlés et dévas­tés. Me voici chez les Sindgads, même répé­ti­tion en grand, c’est un vrai gre­nier d’abon­dance... Quelques-uns sont venus pour m’amener le cheval de sou­mis­sion. Je l’ai refusé parce que je vou­lais une sou­mis­sion géné­rale, et j’ai com­mencé à brûler (Ouarsenis, octo­bre 1842) ». « Des tas de cada­vres pres­sés les uns contre les autres et morts gelés pen­dant la nuit ! C’était la mal­heu­reuse popu­la­tion des Beni-Naâsseur, c’était ceux dont je brû­lais les vil­la­ges, les gour­bis et que je chas­sais devant moi (région de Miliana, 1843) ». « J’ai laissé sur mon pas­sage un vaste incen­die. Tous les vil­la­ges, envi­ron deux cents, ont été brûlés, tous les jar­dins sac­ca­gés, les oli­viers coupés (Petite Kabylie, mai 1851) ». Le géné­ral Bugeaud écrit le 18 jan­vier 1843 au Général de la Moricière : « Plus d’indul­gence, plus de cré­du­lité dans les pro­mes­ses. Dévastations, pour­suite achar­née jusqu’à ce qu’on me livre les arse­naux, les che­vaux et même quel­ques otages de marque... Les otages sont un moyen de plus, nous l’emploie­rons, mais je compte avant tout sur la guerre active et la des­truc­tion des récol­tes et des ver­gers... Nous atta­que­rons aussi sou­vent que nous le pour­rons pour empê­cher Abdelkader de faire des pro­grès et ruiner quel­ques-unes des tribus les plus hos­ti­les ou les plus félon­nes ». Le 24 jan­vier, il écrit au même : « J’espère qu’après votre heu­reuse razzia le temps, quoi­que sou­vent mau­vais, vous aura permis de pous­ser en avant et de tomber sur ces popu­la­tions que vous avez si sou­vent mises en fuite et que vous fini­rez par détruire, sinon par la force du moins par la famine et les autres misè­res ». ....(...).... lire en entier sur : http://rebellyon.info/Le-24-janvier-1845-en-Algerie-Je.html
  8. Je suis tombé sur une note d'un think tank, crée par Thomas Hollande, qui cherche à analyser le vote Front National. Dans cette note, l'auteur constate que le principal sentiment à l'origine de ce vote est un sentiment de colonisation inversée liée à une immigration africaine majoritaire submergeant le pays. http://thinktankdiff...FN-V-Martin.pdf Que pensez-vous de cette analyse ? Personnellement je serais tenté de partager à la fois l'analyse et le sentiment d'une immigration démesurée.
  9. La France est en guerre et personne ne veut le dire 20/08/2012 « une conquête est en cours, par colonisation de peuplement » ... L'écrivain engagé Renaud Camus dit clairement que la France est en guerre et que ce que les médias appellent actes de violences ou incivilités sont en fait des actes de guerre menés contre la France et sa civilisation. Où voyez-vous des actes de guerre en France qui rappellent le début de la guerre d'Algérie ? Ce qui rappelle le début de la guerre d’Algérie c'est l’extrême euphémisation du discours imposé par le complexe médiatico-politique. On disait « les évènements », on dit « les affrontements ». Le caractère de conflit territorial est totalement nié. Pourquoi êtes-vous en colère contre les médias? Parce qu’ils imposent (presque) unanimement un système de lecture du monde qui est une formidable machine à ne pas voir, à ne pas dire, à ne pas comprendre. L’antiracisme, car c’est de lui qu’il s'agit, depuis qu’il a cessé d’être une morale pour se transformer en idéologie, en endoctrinement, en instrument de pouvoir et de répression, est devenu ce que j’ai appelé, empruntant l’expression à Alain Finkielkraut, Le Communisme du XXIe siècle (éditions Xénia). Il sert, menaces à l’appui, à dissimuler ce qui survient : à savoir le changement de peuple, le Grand Remplacement, la contre-colonisation. Est-ce que la France est une terre d'immigration depuis des siècles ? Absolument pas. C’est l'une des plus cyniques inventions de l’historiographie collaborationniste, au service du parti dévot. Entre le VIe et le XXe siècle, la France a eu une population aux composantes stables. Une première vague d'immigration se manifeste à partir de la fin du XIXe siècle, mais c’est encore une immigration d'individus, et facilement assimilables en une ou deux générations parce que de même civilisation, chrétienne et européenne : Belges, Italiens, Polonais. L’immigration de masse ne commence qu’avec le dernier tiers du XXe siècle et très vite il n’est plus question d’intégration car si la France a toujours su et pu intégrer des individus, elle ne peut pas intégrer des peuples, surtout s’ils appartiennent à des civilisations totalement étrangères à la nôtre et souvent hostiles. Faut-il créer comme sous le modèle de De Gaulle un gouvernement des Forces françaises libres ? Nous n’en sommes pas là. De vastes parties du territoire sont encore sous le contrôle du gouvernement national. Le problème est qu’il est lui-même largement entre les mains d'inconscients ou de cyniques, qui s’accommodent très bien de la colonisation en cours ou qui la favorisent. Assistons-nous à la réécriture de l'Histoire de France ? Ah ça, totalement. Elle est grandement favorisée par la Grande Déculturation, l’effondrement du système d'éducation, l’enseignement de l’oubli, l’industrie de l’hébétude. Pourquoi les populations maghrébines veulent à tout prix venir en France alors qu'elles ont chassé la France de leurs pays ? Quand les Russes ont chassé les Français de Russie, en 1812, ils les ont poursuivis jusqu’à Paris. Mais ils ne sont restés que deux ou trois ans. Et ils n’étaient qu’une armée, pas un peuple. Est-ce que la France est comme le Kosovo avec des zones musulmanes, africaines et chrétiennes ? La France moderne s’ingénie à devenir ce que la France classique s’est évertuée des siècles durant à ne pas être, une ex-Yougoslavie, des Balkans, un autre Liban, un panier de crabes. Avez-vous lu « Les Yeux grands fermés » de Michèle Tribalat ? Votre avis ? Une des rares voix clamant dans le désert, comme celle de Richard Millet en littérature. Les immigrés disent être plus français que les Français et nomment les Français «souchiens ou sous-chiens». Cela vous choque? C’est peut-être vrai de quelques milliers d’entre eux, qui aiment plus la France que ne l’aiment ses indigènes déculturés. De la part des autres, ce n'est qu'une revendication territoriale — cela ne fait que me confirmer dans ce que je pense : qu'une conquête est en cours, par colonisation de peuplement. Que pensez-vous du rôle des organisations humanitaires qui comme le Mrap interdisent de parler des faits ? Qu’elles sont les auxiliaires intéressées du Grand Remplacement. Le fait que Poutine interdise de telles organisations en Russie est donc une bonne idée ? Il n’est pas nécessaire de les interdire. Il suffit de ne pas les subventionner. L'article complet... Source: La Voix de la Russie
×