Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'livre'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

19 résultats trouvés

  1. Bonjour Mesdames et Monsieurs Je viens à vous sur ce charmant site, afin de présenter un livre des plus atypique '' les arcanes du savoir universel et de la discussion '', et aussi j'espère pouvoir partager avec vous votre expérience de lecture et de réflexion. C'est arcanes interreliés entre elle dans un dialogue aussi muet que tangible, forment une matrice de savoir et de convergence, entre plusieurs concepts et paramètres quant à la vie. J'en dit trop! Mais pour les '' pas assez'', vous le trouverez sur Amazon ou bien Google livre. Je vous souhaite une bonne lecture et que l'aventure porte vos pas. Ps: je ne peux vous laissez les mains vides... Voici un extrait : la force vitale de l'homme, son besoin d'expansion dans tout les domaine, et sa coordination dans ses mouvement collectifs font de lui un être a part. Il semblerait que dans son inconscient l'homme ait le besoin de dominer son environnement, non pas pour sa survie, mais pour son bien être intérieur et matériel.Le sens de la vie est un exposé du cycle de la vie, qu'il soit personnel ou bien commun, il reste subordonnée aux concepts moteurs qui régissent la nature, la vie, ou autrement dit le cycle universelle de la vie. Les concept moteurs sont des superpositions de paramètres fondamentaux qui s'attirent ou s'annulent, et qui se font face dans la mesure et la valeur tout en cherchant un point d'équilibre dans l'instant, le présent. On pourrait parler de paradoxe, d'univers originel, où tout se construit, par jeux de stratégie et non de hasard car il est impossible d'équilibrer autant de paramètres vitaux pour l'univers, sans les agencer avec mesure et avec ambition, pour en tirer de la valeur...
  2. Le livre, dans lequel elle qualifie le milliardaire républicain d'«homme le plus dangereux du monde», doit sortir le 28 juillet. Le juge d'une cour d'appel de New York a levé tard mercredi soir l'interdiction temporaire de parution d'un livre écrit par la nièce du président américain Donald Trump et contenant des révélations potentiellement explosives à trois mois de l'élection présidentielle. Source et suite de l'article
  3. Bonjour Je voulais vous présenter une nouvelle Web TV qu'on a crées entre amis pour s'occuper et vous divertir par la même occasion. On traite de pas mal de sujet différent : Jeux vidéo, jeux de plateau, cyberpunk, Yoga.... Je vous invite donc a passer si ça vous intéresse sur notre chaîne YouTube :
  4. J'ai était focalisé sur les exams que je viens de passer (E3C) et ma prof de français nous a donné un travail assez long à faire et je suis en panique entre évaluations et autres devoirs pour la fin de la semaine si quelqu'un pourrait m'aider ça serait vraiment gentil. On nous demande de choisir trois passages qui selon nous fondent l'itinéraire de l'empereur Hadrien, de noter des phrases qui semblent révélatrices de la pensée de personnage, des phrases qui semblent révélatrices de la modernité du personnage et des phrases qui semblent relever de la voix de l'auteure Marguerite Yourcenar qui constituent des clins d'oeil de l'auteur au lecteur. Je n'ai pas eu le temps de lire le livre et le travail est à rendre pour vendredi...
  5. C'était il y a quelques années. J'entrais tout juste en master et, pour la première fois de ma vie, j'allais assister à un cours d'économie. De base, je n'étais pas vraiment économe, plutôt branché social et humanité, réfractaire aux lois du marché et, plus encore, allergique aux chiffres. Un littéraire pur jus, si vous le voulez bien, et le plus incroyable dans tout ça c'est que ce spécimen – Mr. Drill qu'on l'appelait – que j’ai eu la chance d’avoir comme professeur, m'a complètement changé. Au premier cours, j'étais assis au fond de l'amphithéâtre en compagnie de mes nouveaux camarades de volée. On sentait bien la ferveur d'une nouvelle année qui commençait et déjà les rumeurs allaient bon train, notamment à propos de ce professeur d'économie, Mr. Drill, « un parfait saligaud », disait un étudiant qui l'avait eu pendant un semestre l'année d'avant, « une ordure finie », glissait un autre dans le brouhaha ambiant. Je l'attendais donc sans trop me faire d'idées, mais avec une pointe de crispation. Dans mes yeux, des rangées de pourcentage défilaient déjà en espérant que le temps passe le plus vite possible. Et là, tout à coup, à l'heure pile du début du cours, quatorze heures pétantes, les doubles portes de l'amphithéâtre s'écartèrent et Mr. Drill apparut. Démarche vive et furtive. Style classieux et surprenant. Gourmette en or, costume sur-mesure et cravate à motif. Pas l'allure d'un pédagogue, plutôt celle d’un homme d’affaires pressé avec une pile de dossiers sur le feu. Faisant fi de toute politesse, il s'est installé, attaché-case sous le bureau et fiches sur la table, débutant son cours là où il l'avait interrompu la semaine dernière. Problème ; c'était le premier cours ! Le bruit a fondu tout autour de moi et sa voix est devenue beaucoup plus claire ensuite. Il parlait vite, on aurait pu croire qu'il rappait, quel phrasé ! Dès le départ, Mr. Drill a affiché ses positions libérales, son attachement aux fonctions régaliennes de l’État et aussi son mépris pour le gouvernement en n’omettant pas d'inclure l'administration et le système de protection sociale qu'il qualifiait d’« ubuesques ». « Je sais, ça peut choquer » a-t-il dit sans respirer, « vous pouvez partir si vous le voulez. » Là, deux filles se sont levées et quand elles sont sorties de l'amphithéâtre, Mr. Drill a ri d'une façon courte et violente. Son front était dégarni, son regard précis comme celui d'un aigle et sa peau, fraîche et tendue comme celle d'un jeune homme de vingt ans. Il tirait la langue et la faisait claquer sur ses lèvres. On aurait dit un savant fou et les clins d’œil qu'il lançait tout au bout de la salle m'étaient sans doute destinés. Je me suis donc avancé de quelques rangs la semaine suivante. Mr. Drill aimait faire des parenthèses pendant son cours et, franchement, ça prenait des airs de one-man-show. Il ponctuait souvent ses digressions par des remarques telles que : « ce n’est que mon avis » ou « je sais, ça peut choquer ». Cette façon qu'il avait d’asséner ses propos sans même songer à les nuancer, à les distancer, c'était si fort ! Il suintait l'audace et ça me plaisait de plus en plus. Mr. Drill ne lisait pas son cours : il le vivait, il le contait. C'était comme un récit vivant peuplé d'anecdotes croustillantes et de personnages récurrents que j'avais hâte de retrouver chaque vendredi matin. Et ça ne tenait pas seulement de l'improvisation car, même si la spontanéité débordait par tous ses pores, je parvenais à discerner l'inébranlable structure de sa dissertation. Chaque personnage avait une fonction bien précise. Un exemple parmi d’autres, il utilisait toujours son cousin américain pour pointer les défauts de l’État-Providence. Son cousin américain, à force, je le connaissais par cœur, presque aussi bien que son cours ! Les semaines passaient et j'avançais toujours d'un rang, si bien qu'avant les vacances de la Toussaint, je me retrouvais tout seul devant, à lui poser des questions en fonction des recherches que j'avais menées de mon côté. Je vivais son cours avec lui. J'étais pendu à ses lèvres. Je levais la main, je participais. Et, autour de moi, il n’y avait plus personne. Sans le vouvoiement et le tableau vert, on aurait été comme deux vieux amis dissertant sur la société, au bistrot ou ailleurs. Le mieux, c'est qu'il me prenait en exemple en assaisonnant mes remarques par des : « bravo monsieur », « oui exactement » ou des « vous avez bien entendu votre camarade ? » Il m'avait rendu fier, j'étais devenu confiant et quand je racontais des plaisanteries à mes camarades, je m'inspirais de lui, de sa prestance. Et, justement, des amis, j'en avais de plus en plus. En à peine un mois, le loup solitaire que j'étais avait mué en un fauve mondain à l'opinion acide qu'on aime avoir à sa table pour dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas et pour la fulgurance de ses interventions. Je ne jetais plus autant d’argent dans les bouquins et les sorties du week-end ; j'économisais pour m'acheter une voiture, une américaine, une Cadillac, comme Mr. Drill. Mr. Drill avait un credo, un leitmotiv qu'il se plaisait à répéter souvent, enseigner c'est simplifier. Oui, c'est ce qu'il disait. Simple et efficace. Lui, tout simplement. Et je trouvais ça tellement vrai ! Alors, j'ai commencé à appliquer ce principe à tout et n'importe quoi, aussi bien à mes cours qu’à propos du chômage « si on veut bosser, on peut », à propos de l'immigration « au bout d'un moment, on ne peut plus accueillir toute la misère du monde » ou de l'exil fiscal « ils ne l'ont pas volé leur fric, quand même ! ». Une chose est sûre : ça facilite bien des choses. Et puis, ça évite de gaspiller sa salive. Ah, sacré Mr. Drill ! Franchement, j'aurais aimé le connaitre en privé, m'en faire un ami. Il se définissait lui-même comme néo-libertarien, « sans la bible et le fusil », avait-il précisé en remuant ses sourcils taquins. Je me jetais avidement sur ses conseils de lecture. Je me suis même abonné à Contrepoints, comme il nous l'avait suggéré en début d’année. Mais il n'empêche que je me demandais ce qu'il pouvait bien prendre : toujours à fond la caisse, jamais fatigué, jamais cerné, tout le temps la forme ! Je ne l'ai jamais croisé ne serait-ce qu'une seule fois à la machine à café et j'avais tendance à lui attribuer un style de vie hyper-sain, en train de courir sur son tapis de sol devant BFM TV tout en passant des coups de fils et en repassant ses chemises. Je me rappelle aussi qu'il partait toujours cinq minutes avant la fin du cours, comme s'il était attendu autre part, comme s'il avait un avion à prendre ! Et ses vannes misogynes, ses vannes sur les pauvres et ses éclats de rire déments, cet homme n’était pas seulement un professeur, c'était aussi un artiste. Non sans tendresse, je me remémorais son trait d'esprit sur les deux personnes au RSA qui se rencontrent et sa tête quand il a remarqué mon hilarité. Une tête d'écureuil pleine de malice, alors qu’il mordillait en même temps une branche de ses lunettes. Mr. Drill aimait divertir, un vrai entertainer. Son dernier bouquin s'intitulait Ils ont déjà tout pris, ils viennent pour en reprendre, et comme son nom l'indiquait, il traitait du gouvernement socialiste, de sa campagne anti-riche, du système français sclérosé. Il trônait fièrement sur la table de chevet de l’hôtel dans lequel j'avais posé mes valises pour la semaine. Je lisais un chapitre avant de dormir, pour faire des rêves avec des chiffres pleins de zéros. Au dernier semestre, nous n’étions plus que douze dans son cours, mais je ne regrettai rien de cette période. Certaines des personnes que j'ai rencontrées là-bas sont encore aujourd'hui mes meilleurs amis et je fais régulièrement affaires avec eux. Désormais, c’est moi le moteur du monde. Oui, je sais, ça peut choquer. By Hugo. ---------------------------------------------- Suite et autre nouvelles, lisez gratuitement jusqu'à lundi : https://www.amazon.fr/LApprentissage-vie-Flavien-Greber-ebook/dp/B07TN1K2V1/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&keywords=l'apprentissage+de+la+vie+drillski&qid=1562934217&s=gateway&sr=8-1
  6. « Celui qui suit le bien doit, selon son âge, par le sacrifice régler la dette envers les dieux. On dit, suivant l'écriture, qu'il y a quatre âges pour le brahmane. » Verset tiré de Corps et âme, le yoga selon Yajnavalkya, et traduit du sanskrit par Philippe Geenens. (C'est moi qui souligne.) L'apparition de l'écriture est la clé de voute permettant de comprendre non seulement le hiatus entre l'histoire ancienne et celle de notre ère, mais aussi le contenu du monde disparu autrement que par des spéculations intéressées et réductrices, motivées par la haine qu'entretiennent depuis toujours les religions monothéistes pour leurs ancêtres et leurs mœurs. Deux positions radicalement différentes marquent ce rapport à cet événement déterminant ; il y a ceux qui connaissent la tradition védique et qui y accordent de la foi, les croyants, et ceux qui s'imaginent que le monde n'est que le fruit du hasard et de la nécessité, comme le déduisent les scientifiques et généralement tout le monde, ce sont principalement des athées ; pour eux, les hommes préhistoriques étaient des individus mal dégrossis et leurs productions artistiques et intellectuelles des superstitions fantastiques propres à une imagination infantile. J'ai souligné parce que je considère qu'il y a un problème de fond qui brouille tout le reste de l'étude. L’auteur en est conscient car il consacre une partie de l'introduction à l'expliquer. Partant, il fait ce que tous les indianistes font, il suppose que l'auteur de cet ouvrage est un faussaire en quelque sorte, dans le sens qu'il s'attribue le mérite de la composition puisqu’il ne peut être, d'après eux, le rédacteur original, cet ouvrage ayant été rédigé, d'après les textes eux-mêmes, des centaines de milliers d'années auparavant, voire des millions. Gros problème, n'est-ce pas ? Quand on sait que nos savants et nos institutions pensaient, il y deux ou trois siècles encore, que la Terre datait de 6000 ans, on réalise la difficulté, même de nos jours, de compter en millions d'années lorsqu'on découvre les prouesses scripturaires des hommes de ces époques ! Mais cette difficulté principalement dogmatique en engendre une autre aux conséquences non moins obscurantistes : celle de croire que l'écriture fut une invention et un progrès intellectuel ; en clair, savoir écrire et lire est supérieur à l'oral supporté uniquement par la mémoire. Car pour nos savants, il ne fait aucun doute que l'homme moderne a de plus grandes qualités que ses ancêtres préhistoriques, darwinisme oblige. PS. Un dénommé Curieux1 avait créé un sujet sur cette question de l'écriture et j'ai tenté de lui faire comprendre ce point, mais en vain. C'est ici, en science.
  7. Helefria

    Livre la supplication

    bonjour Je suis etudiante et j'aimerais savoir pour ceux qui ont lu le livre la supplication, seriez-vous en mesure de m'indiquer pourquoi le livre est separer en 3 chapitres soit la terre des morts, la couronne de la creation et l'admiration de la tristesse? Aussi quel est le sens et sujet de chaque chapitre? merci
  8. Bonjour, Est-ce que certains d'entre vous ont lu des livres de Donato Carrisi ? Ses romans m'ont énormément plu. J'aimerais énormément discuter avec d'autres amateurs de ses textes. Si vous n'en avez pas lu mais que vous voulez que je vous en parle et potentiellement vous donner envie de lire ses œuvres, venez !
  9. Bonjour, je suis actuellement en classe de Terminale S et je dois résumer pour demain la chapitre 2 du livre de Bachelard "La formation de l'esprit scientifique", le problème est que je suis nulle en philo et que je ne comprend absolument pas ce livre. Je dois résumer, donner mon avis sur ce chapitre et donner quelques citations importantes. Si quelqu'un pouvait m'aider ce serait vraiment gentil. Bonne soirée :)
  10. Bonjour, Je suis nouvelle ici sur ce forum. J'ai pour projet d'écrire un livre sur l'adoption ( ayant été adoptée aussi ) . Je viens vers vous histoire de voir si certains d'entre vous sont intéressés pour parler de ce projet. Dans l'idéal, j'aimerais que le livre soit alimenté de témoignages d'enfants ( adultes maintenant) adoptés. N'hesitez pas 😊😊
  11. bon bah voilà j'ador lire mais je ne sais pas trop quoi lire enfin voilà donc si vous avez des idées de livre sympa à lire bah dite le moi s'il vous plaît . merci d'avance
  12. Bonjour :) Je cherche un livre qui aborde les sujet sur la jeunesse, la romance, l'alcool, la famille.. Sachant que j'ai 16 ans ^^
  13. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication condamne les pressions exercées par des extrémistes sur les bibliothèques publiques. "Près d’une trentaine de bibliothèques publiques ont fait l’objet, ces derniers jours, de pressions croissantes de la part de groupuscules fédérés sur internet par des mouvements extrémistes qui en appellent désormais à la lutte contre ce qu’ils appellent les « bibliothèques idéologiques ». Ils se rendent dans les bibliothèques de lecture publique, exercent des pressions sur les personnels, les somment de se justifier sur leur politique d’acquisition, fouillent dans les rayonnages avec une obsession particulière pour les sections jeunesse, et exigent le retrait de la consultation de tout ouvrage ne correspondant pas à la morale qu’ils prétendent incarner. Il est temps d’en appeler à Voltaire, à l’esprit des Lumières, pour dénoncer ces atteintes scandaleuses à la démocratie et à la liberté dans notre pays. La lecture est l’un des meilleurs outils de lutte contre les fanatismes, contre l’intolérance. La France ne tolère pas les tentatives de censure de ces lieux-phares de la République que sont les bibliothèques, berceau de la connaissance et du savoir, ni les attaques contre leurs professionnels irréprochables, dont les règles d'éthique professionnelle sont d’ailleurs inscrites dans le Manifeste de l'UNESCO sur la bibliothèque publique. Je réaffirme mon soutien le plus absolu au personnel des bibliothèques et aux élus locaux qui doivent faire face à ces agressions." http://www.culturecommunication.gouv.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Aurelie-Filippetti-ministre-de-la-Culture-et-de-la-Communication-condamne-les-pressions-exercees-par-des-extremistes-sur-les-bibliotheques-publiques Un autre article... http://yagg.com/2014...eorie-du-genre/ Qu'en pensez-vous ?
  14. Un livre de classe allemand contenant des photos de femmes nues fait scandale aux Etats Unis Dimanche 25 Mai - 20:11 Un livre de classe allemand contenant des photos de femmes nues fait scandale aux Etats... La 'Allen High School' aux Etats Unis entend bien interdire un livre allemand intitulé "Deutsh Actuell" dans lequel les élèves pourraient apercevoir des images pornographiques. Dans le livre, on retrouve la photo d'un kiosque à journaux. Jusque là, rien de scandaleux. Sauf que dans les rayons du kiosque en question, on distingue très nettement des magazines pronographiques. Ces photos sont assez grandes pour que les élèves puissent parfaitement lire les titres de différents magazines érotiques. "Nous faisions une lecture en classe, quand plusieurs élèves ont remarqué les photos et ont commencé à rire bêtement. Peu de temps après, l'information avait fait le tour de l'établissement" a déclaré un enseignant. Le livre incriminé serait distribué à plus de 3 000 exemplaires dans tout le Texas. L'état a déclaré qu'il ferait en sorte de supprimer l'ouvrage du programme scolaire, ou de cacher les images: "il est inconcevable que nous utilisions ce livre dans le cadre de nos programmes" a ajouté Tim Carroll, de l'école concernée. Suite de l'article... Source: yahoo.com
  15. Londres présente les mascottes des Jeux de 2012 Jeudi 20 Mai - 15:38 © KEYSTONE | Les deux mascottes ont pour but d'attirer les jeunes vers les sports olympiques. Olympisme | Londres a présenté les mascottes de ses Jeux 2012, Wenlock et Mandeville, inspirés par un auteur de livres pour enfants, dans une école primaire du quartier de Whitechapel. AP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  16. Yo, Comme je l'ai dit ici, l'idée de ce topic que j'ai trouvé intéressante avait selon moi droit à une adaptation en section Livre ^^ Elle se divise en 4 parties : une pour les noms d'auteurs, une deuxième dédiée aux ¿uvres, la troisième est consacrée aux topics dédiés à un genre bien spécifique, la dernière regroupent les topics de membre. Aubenque, Alexis Balzac, Honoré de Baudelaire Charles Beigbeder, Frédéric Bochsa, Nicolas Caraco, Albert Chattam, Maxime Cioran, Emile Clark, Arthur C. Claudel, Philipe Coben, Harlan (article dédié) Cornwell, Patricia Dick, Philip Kindred Duras, Marguerite Ellroy, James Fleming, Ian Jean de la Fontaine Gray, Martin Hayden, Torey L. Houellebecq, Michel Indridason, Arnaldur Jospin, Lionel Julien, Louis King, Stephen (Topic additionel) Konsalik Lao-Tseu Louis-Ferdinand Céline Lovercraft, Howard P. Maalouf, Amin Mac Cullough, Colleen Mahfouz, Naguib de March Roco, Danielle Meyrink, Gustave Mitchell, David Molière Morand, Paul Murakami, Haruki Nothomb, Amélie Pendragon, Bobby Palahniuk, Chuck Raspail, Jean Robbe-Grillet, Alain Roda-Gil, Etienne Sansom, C. J. Sartre, Jean-Paul Saylor, Steven Tolkien, John Ronald Reuel Verlaine, Paul de Viau, Théophile Werber, Bernard Ouvrages : 4 jours avant Noël 1000 femmes blanches A la croisée des mondes émes piégées (Les) Amie du diable (L') Anges et démons Annales du Disque-Monde (Les) Antigone Assassin royal (L') Attirances L'attrape-coeur L'Aube de la nuit L'Auberge de la Jamaïque L'auberge des pauvres Au zénith L'Avalé des avalés Beat generation Les bienveillantes Bienvenue en Paléstine Le cadavre anglais Les carnets noirs Ce que le jour doit à la nuit Chagrin d'école Les chevaliers de l'émeraude Les chroniques de la guerre des Ward Les chronique de Krondor :La Trahison Le Coeur a ses raisons qu'Anna Gavalda connait Le coeur révélateur Clair de femme Le clan des Otori La Compagnie noire Cour, ma jolie La croisière de Noël Le cycle des dieux Da Vinci Code Deception point Le dernier Caton Le dernier souffle Les déchirements Les disparus La Divine comédie Dragon déchu La drôle et triste histoire du soldat Banana Duma key L'élégance du hérisson L'Elu (Gathering Blue) Entre les murs L'oeil de Caine Eragon et la saga de l'héritage Fatale lumière Les Fleurs du mal Des fleurs pour Algernon Le fond des forêts Fraternité Histoire de Lisey Harry Potter L'Homme du lac L'homme qui m'offrait le ciel Un hôpital d'enfer La Horde du Contrevent In caca veritas Inconnue de Peshawar (l') Israël n'est pas le peuple juif J'aurais préféré vivre Je t'ai donné mon coeur Kafka sur le rivage La route Là où les tigres sont chez eux Le rouge du péché Les lames du roi Les larmes d'Artamon Légendes d'Arabie Le Liban contemporain Les mille et une vies de Billy Milligan Le livre des cendres Magasin des suicides (le) Magyk La maison aux orties Malaria Mara La mécanique du coeur Mémoires glacées Mon bel oranger Mort imminente Le musée disparu La musique qui venait de la maison Ne crie pas Nemesis Le Papillon des étoiles Le Pas de Merlin Passim, le voyageur des sables La Peau rouge People or not people Pôles nord et sud Prisonnier du dopage La promesse des ténèbres Le Rapport de Brodeck Ravage Reality Show Le régiment perdu Rien ne vaut la douceur du foyer Roue du temps (La) La Saga de l'Epouvanteur La Saga du roi dragon Sally Lockhart : La malédiction du rubis Shutter Island Solitude du vainqueur (La) Sorcière de Portobello (La) Suite française Sur la plage de Chesil Survivre avec ses loups Le symbole perdu Ténébreuses La Tour sombre Toutes ces choses que l'on ne s'est pas dites Trilogie de Bartiméus Trilogie de l'Héritage Trilogie du Mal Trois femmes puissantes Le Troisième secret Le trône de fer Un ange à ma table Une vie ne suffit pas Un chasseur de lions Un secret qui vaut des millions Un tout petit détour La vie aigre La vie sur Mars Vite et nulle part Les Vivants et les morts Vous avez dit métèque ? Zones humides Topics dédiés : Fantasy - SF - Fantastique La Mythologie grecque Les Polars Space opera Thriller L'univers des dragons La légende arthurienne Littérature asiatique Dictionnaire Topics de membres Marc Galan - AUBE, la saga de l'Europe Etoiles-Noires - Message des étoiles Les écrits du grand Kégéruniku 8 Un jour, un forumeur - poêmes dédiés de kégéruniku 8 Townshend_Ezechiel - Théotime et Roberson Essai de Gripsou Ecrits de FéeErie Rémichou - Transition Essai de Vameed Poèmes de Saintluc62 Poèmes de Cynyhia ElPanchos - Saton, Les chroniques d'un orc La dictée de Lili ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Voilà. J'ai mis les plus importants, s'il y a des oublis, veuillez le signaler, soit par mp ou directement sur le topic. Si vous créez un nouveau topic, faites une recherche auparavent pour être sûr qu'il n'a pas déjà été crée. Si je dis ça c'est parce que j'ai retrouvé des topics similaires à plusieurs reprise Enfin, si c'est pas ajouté parce que j'ai pas vu, ou encore par flemmardise, la voie du mp reste la plus sûr Page 16
  17. Pauline78

    Un secret.

    Bonjour, J'ai un devoir à faire, sur le film et le livre "Un secret" et je me demandais si vous pouviez répondre aux questions suivantes pour voir si mes réponses son a peu près bonnes. Merci d'avance. :) Questionssur Un secret de Philippe Grimbert etClaude Miller Questions sur lelivre Un secret de Philippe Grimbert 1.Que le narrateur nous apprend-il au sujet de son nom defamille? 2.Comment le narrateur imagine-t-il longtemps la rencontrede ses parents ? Comment se sont-ils réellement rencontrés ? 3.Expliquez la première phrase du roman, à la lueur de lalecture intégrale de l’œuvre que vous venez de faire : « Fils unique,j’ai longtemps eu un frère. » (Vous expliquerez qui sont Sim et Simon). 4.Où se trouve Saint-Gaultier ? Qui s’y rend ?Pour quelles raisons ? 5.Pour quelles raisons Hannah et Simon n’arriveront-ils pasà Saint-Gaultier ? Expliquez précisément ce qui s’est passé et commentcela a pu arriver. 6.Qui est Louise ? (Quel rôle joue-t-elle par rapport àFrançois, à Maxime et Tania) ? 7.Quels sont les moments du roman où il est question dechiens ? Précisez de quels types de chiens. (4 réponses) 8.Quel rapport François entretient-il avec son corps audébut du roman ? Et à la fin ? Comment considère-t-il les corps deses parents ? et ceux des autres ? 9.Comment meurent chacun des personnages suivants :Robert, Hannah, Simon, Tania, Maxime, et les parents d’Hannah ? 10.Expliquez la dernière phrase du roman : « Celivre serait sa tombe. » De quel livre s’agit-il ? Questions sur lefilm Un secret de Claude Miller 1.Le film respecte-t-il la chronologie du roman ?Répondez en vous appuyant sur des exemples précis. 2.Les 3 actrices incarnant les rôles d’Hannah, de Tania etde Louise correspondent-elles aux descriptions physiques des personnages faitesdans le roman ? Précisez. 3.De quelle manière le présent est-il matérialisé dans lefilm ? Et le passé ? Est-ce un choix habituel ? 4.Que racontent les passages au présent dans le film ?Evoquez brièvement ces différents moments (vous pouvez vous contenter decourtes phrases nominales). 5.Qu’est-ce qui permet, dans le film, d’exprimer ou demontrer la psychologie des personnages ? 6.Le jour de l’anniversaire d’Hannah, lorsque toute lafamille est réunie, quels sentiments éprouve Hannah ? De quoi parlent lesautres membres de la famille ? Quel effet produit la juxtaposition entreleur conversation, très importante d’un point de vue historique, et cequ’Hannah est en train de vivre ? 7.Comment le contexte historique est-il mis en valeur dansle film ? 8.Qu’est-ce qui, dans le film, accentue le caractèreauthentique (véridique) des faits présentés ? 9.Trouvez-vous l’adaptation cinématographique d’Un secret fidèle au roman ?Justifiez votre réponse. (10.Pensez-vous qu’on puisse dire du film Un secret que c’est un film sur la Shoah ?Argumentez.)
  18. Eloge littéraire d’Anders Breivik, par Richard Millet L'écrivain et éditeur Richard Millet publie en cette rentrée littéraire un ouvrage intitulé Éloge littéraire d'Anders Breivik (éd. Pierre-Guillaume Roux, sortie le 24 août). Pour Millet, le "livre" de 1500 pages rédigé par Breivik avant ses meurtres est l'acte d'un esthète. Il n'approuve pas ses actes mais souligne la "perfection formelle" et la "dimension littéraire" de l'ouvrage. Selon Millet, Breivik est "sans doute ce que méritait la Norvège et ce qui attend nos sociétés qui ne cessent de s'aveugler" sur "les ravages du multiculturalisme", "l'islamisation de l'Europe" et son renoncement à "l'affirmation de ses racines chrétiennes". Breivik "est tout à la fois bourreau et victime, symptôme et impossible remède". Richard Millet, qui a déniché deux récents prix Goncourt en les personnes de Jonathan Littell et d’Alexis Jenni, n’aurait visiblement rien contre récompenser le talent littéraire dont le terroriste fait montre dans sa Déclaration d’indépendance européenne, qui, selon Millet "contient des analyses pertinentes de la perte de l’identité nationale". Déplorant l’appauvrissement de la scène littéraire française et internationale, Richard Millet fait le lien entre la "mise à mort de la littérature" et "la négation de l’idée de nation", théorie dont la tragédie d’Utoya aurait été le creuset. Le livre entend ainsi fournir un éclairage du récit des actes commis par Anders Behring Breivik qui sera d'ailleurs jugé deux jours après la parution. "Ainsi, le massacre perpétré par Anders Breivik, en Norvège, loin de constituer l’acte d’un homme seul, encore moins celui d’un aliéné, renvoie-t-il les politiques et agents 'culturels' au miroir d’une société qui, par-delà le scénario 'multiculturaliste', a choisi de renoncer à toute communauté de destin, à ses racines vivantes, chrétiennes, donc littéraires", annonce le communiqué de l’éditeur. http://www.myboox.fr...k-ac-16991.html http://www.lepoint.f...2-1498111_3.php http://www.evene.fr/...vik-1156840.php
  19. Invité

    Pourquoi Twilight n'est pas de la merde

    Bonjour, Il y a plein de topic sur les vampires sur ce forum, où toutle monde dit que Twilight c’est de la merde. C’est faux ! Certes ça peutne pas vous plaire, mais ce n’est pas de la merde pour autant. Je vais ledémontrer ici. Déjà, c’est une histoire d’amour… Si on dit que c’est de lamerde juste parce que c’est une histoire d’amour, alors toutes les autreshistoires d’amour sont de la merde. C’est un genre qui ne plait pas à tout lemonde, mais c’est pas de la merde pour autant. Ensuite, si vous trouvez ça gnan-gnan, bah il faut pasoublier que c’est de la littérature pour adolescents. Et que Bella n’a que 17ans. Et comme c’est un récit à la première personne, forcément ça s’adapte àson propre niveau intellectuel. MAIS ça n’est pas de la merde pour autant. Leslivres s’adaptent à leur public, c’est normal. Les livres pour enfants avec desimages et juste une phrase par page sont trèèèèèès gnan-gnan, mais c’est pasgrave, puisque c’est adapté au public. Pareil avec Twilight. Comme Bella etEdward ont 17 ans, bah ça s’adapte au public de 17 ans. Maintenant, les vampires. Tout le monde dit que c’est de lamerde parce que ça casse le mythe du vampire avec des grandes dents, le teintverdâtre, qui dort le jour, brûle au soleil, se transforme en chauve-souris, etmeurt si on lui plante un pieu dans le cœur. Mais c’est un mythe. Et les vampires n’existent pas. Enfinen tout cas, c’est un fait admis aujourd’hui que les vampires n’existent pas(pour la plupart des gens). Dans Twilight, c’est exactement la même chose : c’estun fait admis que les vampires n’existent pas, et le mythe du vampire existeavec exactement la même version que chez nous. Seulement, dans Twilight, ce mythe a été répandu par lesVolturi (les «chefs» des vampires) afin de protéger le secret de l’existencedes vampires. Du coup, certes les vampires de Twilight sont différents dumythe, mais c’est logique. Les vampires de Twilight brillent au soleil, tout le mondetrouve ça nul. Je sais pas trop pourquoi elle a voulu les faire briller ausoleil, mais bon il faut bien qu’ils aient une « faiblesse » (ça lestue pas, mais ça révèle leur secret). Mais il y a une explication. Dans leguide officielle, Stephenie Meyer dit que la membrane plasmique des cellulesdes vampires a des propriétés cristallines, et du coup bah avec une expositiondirecte aux rayons du soleil, ça brille. Alors bon, biologiquement, je suis passûre que ça soit viable (mais de toute façon, les vampires sont des mortsvivants, que ça soit dans Twilight ou pas, alors si on dit que c’est de lamerde à cause de ça, dans ce cas les autres vampires aussi c’est de la merde),mais au moins c’est expliqué. Et puis si on veut rester dans la véritéscientifique, alors Star Wars c’est de la merde, le Seigneur des Anneaux c’estde la merde, et une grande majorité de trucs que tout le monde aime est de lamerde. Ensuite, les loups-garous. Là aussi, tous les petits rageuxqui n’ont pas lu le livre et se fient au jeu d’acteur de Kristen Stewart,Robert Pattinson et Taylor Lautner pour juger Twilight arguent que lesloups-garous de Twilight détruisent le mythe du loup-garou. Mais c’est faux ! Dans le tome 4 de Twilight, il estdit que les loups-garous de la tribu de Jacob ne sont pas des loups-garous,mais des « changeurs de forme » (En fait, je l’ai lu en anglais,alors je sais pas quel terme ils utilisent en français. Mais en anglais ilsdisent shape shifter). Les « vrais » loups-garous existent dansTwilight, mais ils ont été pratiquement décimés suite à des guerres avec lesvampires. Et c’est une coïncidence que Jacob et compagnie se changent en loup.Dans leur légende, les guerriers de leur tribu pouvaient sortir leur esprit deleur corps. Et un jour, le chef était sorti de son corps, et un autre membre apris sa place dans son corps. Et au final, le chef est entré dans un loup, il aréussi à reprendre son corps et voila. Depuis, les descendants de ce chefpeuvent (potentiellement, parce que ça arrive que quand il y a des vampires àproximité) se changer en loup (mais ils peuvent plus sortir leur esprit de leurcorps). Donc ça ne casse pas non plus le mythe du loup-garou,puisque ce ne sont pas des loups-garous. Ils ont 24 paires de chromosomes,biologiquement on pourrait encore trouver des trucs à redire, mais encore unefois, les vampires et les loups-garous c’est de toute façon pas possiblebiologiquement. Hum… Là comme ça, je ne pense pas à autre chose, mais à monavis vous allez bien trouver d’autres arguments pour dire que c’est de la merde.Arguments que je m’empresserai de réfuter.
×