Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Algérie'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

64 résultats trouvés

  1. http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/04/23/des-imams-a-l-ecole-pour-se-former-a-l-islam-de-france_4405680_3224.html "Il est également de notre devoir de mettre en évidence les diverses politiques qui tentent d'attenter à notre dogme et à notre foi. Ici, la cible de cette politique sont nos imams, que l'on tente de ''former'' en les amputant de leur dogme afin de parvenir à un islam sécularisé, un islam de France. ''Des imams à l'école pour se former à l' « l'islam de France », voici le titre d'un article de journal. Et ce simple article à l'incroyable capacité de nous ramener des décennies en arrière, en 1830 plus exactement, à l'époque coloniale. En effet, cet article fait état de l'initiative entreprise par l'université Lyon III, l'université catholique et la grande mosquée de Lyon : la création de séminaires de formation en droit musulman dispensés par le recteur de ladite grande mosquée de Lyon, mais également, les apprentis imams auront droit à une instruction sur l'histoire de la laïcité. Ainsi, nous pouvons voir la résurrection, à une moindre échelle d'importance, des médersas françaises : écoles de droit musulman créées par la France coloniale, initiative coloniale ''souhaitant faire revivre la culture et la science traditionnelle en Algérie'' en réalité instrument souhaitant, d'une part, enlever ce qui rendait hostile à la présence coloniale française en Algérie, puis, d'autre part, franciser de plus en plus les élèves de ces médersas. C'est exactement le même processus que l'on observe avec cette formation d'imams qui vise à « construire un ''islam de France'' et servir ''l'intérêt général'' ». Et c'est grâce à la généreuse subvention qu'octroie l'Etat dans l'espoir, justement de construire cet islam de France." Il est même prévu un séminaire consacré « aux ''dérives sectaires et à la déradicalisation'' ».
  2. " Votre civilisation est celle du fer ! Vous avez de grosses bombes, donc vous êtes civilisés. Je n'ai que des cartouches de fusil, donc je suis un sauvage". "Il n'y a pas de réussite ou d'échec, de victoire ou de défaite, mais quelque chose qui s’appelle le devoir. J'ai fait de mon mieux.". L'Appel d'Abdelkrim : " Marocains ! Il ne suffit plus aux impérialistes français d’occuper votre pays , de coloniser vos terres et d’ y amener des armées pour vous combattre chez vous. Il vous ont rendus misérables et ont exercé sur vous une pression telle que certains d’entre vous sont portés à croire que pour en finir avec leurs souffrances et échapper à la tyrannie, ils n’ont d’autres moyens que de s’enrôler dans les rangs des armées françaises. En réalité, enfants du Maghreb, c’est une action prohibée par notre juste religion, contraire aux enseignements du prophète ( SAWS). En effet, ceci est contraire aux commandements de Dieu et de son prophète qui vous interdisent d’être les aides des Français oppresseurs contre les peuples du Vietnam, ce peuple héroïque qui défend sa liberté. Soldats marocains ! Sachez que l’aide que vous apportez aux forces de l’impérialisme en Indochine, en plus de son caractère contraire à la religion et à la morale prolonge la présence française dans vos patries. Les Français vous diront que les vietnamiens sont un peuple d’idolâtres mais quand les français ont ils eu une religion ? ...Vous devez chercher à passer dans les rangs des Vietnamiens pour les aider à vaincre les impérialistes français car leur défaite serait aussi une victoire pour la cause de la liberté et de l’indépendance du Maghreb." "Je ne veux pas être prince ni gouvernant, plutôt je veux être libre dans un pays libre et je ne supporte pas ceux qui veulent voler ma liberté ou ma dignité". -“La seule chose qui nous importe aujourd'hui, ce n'est pas l'existence d'un sultan au Maroc, mais l'indépendance entière, sans réserve, du malheureux peuple rifain”. “Je suis de race berbère et j'ignore à quel point vous nous sous-estimez mais j'affirme cependant que les berbères sont des gens avancés, qui ont hérité de nombreuses civilisations. Vous ignorez par exemple qu'en tant que berbère, je suis d'origine juive. Mes ancêtres sont ensuite devenus chrétiens, puis musulmans. Maintenant nous parlons l'arabe, langue du Coran, nous nous entendons en berbère, langue de nos aïeux mais nous conversons aussi en français, langue de notre pays asservi”. “Nous aurions pu libérer l'Algérie, la Tunisie et le Maroc depuis le jour où éclata la guerre du Rif » “L'occupation du Maghreb par la France est l'un des principaux facteurs de propagation du communisme dans notre pays” Rencontre au Caire entre le Roi Mohamed 5 et Abdelkrim (après la révolte de 1958-1959) : Abdelkrim lui a demandé : " Qu'avez-vous fait au Rif ? " Le roi a répondu: " On ne se révolte pas contre son propre souverain. " " Qui est ce souverain alors ? " a demandé Abdelkrim. " Ils se sont révoltés contre le roi. " " Non, ils se sont révoltés contre la présence étrangère ! " " Je vous promets que toutes les forces étrangères quitteront le pays d'ici trois ans. « Je ne nie pas d’avoir eu recourt au sentiment religieux par période, pour avoir du soutient. Mais ce qui est certain c’est que l’islam n’à rien avoir avec l’extrémisme…. ». "Oui, de cadi je suis passé chef de guerre. La belle affaire! Crois moi, c'est un métier facile que de commander devant l'ennemi. Il y suffit de bon sens et de décision." "Le sultan actuel du Maroc est le maréchal Lyautey." "Si j'ai commis des erreurs je le regrettes, qui ne regrette pas ses erreurs? Je suis convaincu que si nous en avions le temps nous serions devenus une grande nation d'homme libre. Notre combat à donner aux rifains une fierté, un espoir, une confiance en soi qu'aucune défaite ne pourra effacer. L'aspiration à la liberté et la détermination de notre peuple durera au delà de la puissance de nos oppresseurs. Je suis venu trop tôt, mais j'étais convaincu que nos espoirs se réaliserai un jour, cette guerre l'étranger nous l'a imposé. Nous avons été battus, mais vous aussi". "Le rif n'admet pas que l'on soit malveillant envers lui car il a son amour-propre et sa foi." " La volonté d'être libre ne meurt pas et la détermination de notre peuple survivra à la puissance de nos oppresseurs" " le rif ne combat pas les espagnols et ne ressent pas de haine envers le peuple espagnol. Le rif combat cet impérialisme envahisseur qui veut lui ôter sa liberté à force de sacrifices moraux et matériels du noble peuple espagnol. Les rifains luttent contre l'espagnol armé qui prétend lui enlever ses droits, et cependant garde ses portes ouvertes pour recevoir l'espagnol sans armes en tant que technicien, commerçant, industriel, agriculteur, et ouvrier". " Réfléchis calmement et frappe durement ." "Il n'existe pas de compromis dans la revendication de liberté" "La liberté est un DROIT commun à tout les humains et son violeur est un criminel !" “La seule chose qui nous importe aujourd'hui, ce n'est pas l'existence d'un sultan au Maroc, mais l'indépendance entière, sans réserve, du malheureux peuple rifain”. » "Mes populations étaient fatiguées et je ne me faisais plus d'illusions sur ce que je pouvais attendre de leur fidélité, racontera Abdelkrim dans ses mémoires, je savais que, de jour en jour, mes guerriers se battraient avec moins d'entrain”. "J'ai vu mes idées s'évanouir l'une après l'autre. Comme dans beaucoup de pays d'Orient, l'arrivisme, l'esprit de corruption se sont introduits dans notre cause nationale". En septembre 1954, alors que le protectorat a, un an plus tôt, déposé et exilé à Madagascar le sultan Mohammed V qui incarne désormais les aspirations indépendantistes du royaume, Abdelkrim enfonce encore Allal El Fassi : "Je n'ai rien à faire avec lui, déclare-t-il à des journalistes français, El Fassi est un politicien qui mange et dort bien au Caire. Il ne fait strictement rien pour le peuple. Moi, au cours de la guerre du Rif, je me battais contre vous en première ligne avec mes hommes". "Nous devons sauver notre prestige et éviter l’esclavage à notre pays." « Nous considérons que nous avons le droit, comme toute autre nation, de posséder notre territoire, et nous considérons que le parti colonial espagnol a usurpé et violé nos droits, sans que sa prétention à faire de notre gouvernement rifain un protectorat ne soit fondée. […] Nous voulons nous gouverner par nous-mêmes et préserver entiers nos droits indiscutables ». " Mon but est la réforme et le progrès " "Musulmans, ô mes frères, écoutez mon conseil, car le seul but que je poursuis de toutes mes forces et avec l'aide de Dieu à qui je m'en remets pour le succès, c'est la réforme et le progrès". "Levez vous, le temps de la guerre sainte est arrivé !". ''Nous avons anéanti la colonialisme dans le Rif, les peuples n'ont plus qu'a l'enterrer et si il ne réussissent pas, il ne mérite aucune compassion ''. "Nous sommes accusés d’être des rebelles, mais nous combattons pour notre pays. Aussi bien n’avez-vous pas été vous-même le premier peuple qui pris les armes et se précipita pour la défense de la liberté de son sol et de son héritage ? […] Nous avons envoyé notre frère et nos ministres à Paris parce que c’est le berceau de la Liberté, la capitale de l’égalité et la mère de la civilisation moderne et parce que nous avons espéré que la noble nation française, qui si souvent a protégé les faibles et les affligés, reconnaitrait le droit du Rif à vivre comme une nation libre. Notre but, notre principe, notre idéal, c’est la paix et l’indépendance". Déclaration reproduite dans le Journal L’Humanité, du 24 Août 1925. "Je ne vois dans cette existence que la liberté, en dehors d'elle tout est faux et injuste" "Le Rif est soucieux d'établir un système de gouvernement pour lui seul, qui dépende uniquement de sa propre volonté; il veut établir ses propres lois et traités commerciaux afin d'être le protecteur de ses droits sur le plan intérieur et international" “Nous aurions pu libérer l'Algérie, la Tunisie et le Maroc depuis le jour où éclata la guerre du Rif” Juillet 1950 au quotidien égyptien Al Mokkatan “L'occupation du Maghreb par la France est l'un des principaux facteurs de propagation du communisme dans notre pays” “Un jour, l'URSS sera dans un grave état de faiblesse, les Arméniens en profiteront et réaliseront leur indépendance” Septembre 1954 Dans la célèbre lettre «aux nations civilisées», datée du 6 septembre 1922, il demanda aux Européens : «Agir pour le bien-être de l'humanité entière indépendamment de toute religion ou de toute croyance. Il est temps que l'Europe, qui a proclamé au XXème siècle sa volonté de défendre la civilisation et d'élever l'humanité, fasse passer ces nobles principes du domaine de la théorie à celui de la pratique».
  3. http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html « Ici, la vie est moins chère » « La présence de migrants n’est pas nouvelle mais elle est devenue visible après l’arrivée de Nigériens en 2014 », souligne Leïla Beratto, correspondante de RFI en Algérie, qui enquête sur le sujet depuis plus d’un an. A l’été 2014, des femmes et des enfants nigériens avaient fait leur apparition dans les grandes villes du pays. Ces scènes d’Africains noirs mendiant dans les centres-villes n’étaient pas passées inaperçues dans un pays traditionnellement fermé. La réaction des autorités algériennes ne s’était pas fait attendre. Un accord de rapatriement avait été signé avec le gouvernement nigérien, et des rafles menées notamment à Alger et Oran. « Aujourd’hui, précise la journaliste, à l’exception des Nigériens, il n’y a plus de reconduite à la frontière en raison du conflit au Mali. Lorsqu’on est arrêté pour immigration clandestine, on risque deux mois de prison. Il est difficile de donner des chiffres mais le nombre de migrants augmente. La durée moyenne du séjour en Algérie s’allonge. Elle serait aujourd’hui de trois ans. » Au-delà de sa proximité avec l’Europe, l’Algérie est devenue depuis 2011 une destination attractive. La peur des violences en Libye, la dégradation de la situation économique en Tunisie où il est plus difficile de trouver du travail mais aussi la guerre au Mali ont attiré les candidats au départ. L’Algérie, qui a profité depuis quinze ans de la manne pétrogazière, fait aussi figure d’Etat riche dans la région. Grâce aux prix subventionnés de l’énergie et de certains produits alimentaires, on peut y vivre sans trop dépenser. On s’y installe pour se refaire une santé financière. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99..............................'>http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99.............................. Comme tous, il sait qu’il n’aura ni titre de séjour ni régularisation, qui n’existent tout simplement pas dans la loi algérienne. Une absence de papiers qui fait des individus sans droit. Début octobre, un fait divers a fait la « une » des journaux : Marie, migrante de 33 ans, a été victime d’un viol collectif à Oran mais a eu le plus grand mal à se faire soigner et à porter plainte. Dans le quartier d’Aïn Beïda, Diana, 27 ans, a connu une histoire un peu similaire. En Algérie depuis deux ans, elle cuisine et vend des plats traditionnels pour vivre. Elle s’est fait agresser un soir avec sa petite fille. Arrivée au commissariat, Diana a été mise en prison avec son bébé pour immigration clandestine. Elle aussi loue une petite baraque à 14 000 dinars par mois. « Les gens ici ne veulent pas trop de nous », explique-t-elle devant ses fourneaux. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99.......................... « Des populations vulnérables » Les migrants affrontent une société algérienne peu habituée au brassage, où le racisme est fort. Ils cumulent généralement le double inconvénient, dans un pays musulman, d’être Noirs et chrétiens. Alors le but est de se faire oublier, le plus possible. La plupart vivent dans les quartiers périphériques, pas dans les centres-villes. Dans les rues d’Oran, on peut voir les hommes travailler sur les chantiers de construction qui fleurissent dans la ville. Les femmes, contraintes de rester chez elles, sont celles qui souffrent le plus de cet isolement. « Depuis 2012, le travail de sensibilisation commence toutefois à porter ses fruits, explique Charlotte de Bussy, responsable de Médecins du monde en Algérie. Les médias s’y intéressent davantage, les institutions publiques et la société civile changent de regard. » Lorsque l’ONG est arrivée fin 2010 pour améliorer l’accès aux soins, le sujet était tabou. A part l'Eglise et quelques associations, peu s’étaient penchés sur cette réalité. Des migrants étaient arrêtés dans les hôpitaux, des femmes accouchaient menottées. Un lent travail d’information a été mené. Récemment, le ministère de l’éducation a rappelé que tous les enfants ont accès à l’école. Une plate-forme migration, rassemblant une dizaine d’associations, est même née à la mi-décembre : elle salue les dernières avancées mais rappelle les discriminations et le besoin d’une loi sur l’asile. « Ce sont des populations vulnérables, qui subissent des violences y compris à l’intérieur de leurs communautés et vivent marginalisées », rappelle Charlotte de Bussy. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/visuel/2016/01/13/immigres-souvent-clandestins-les-invisibles-d-algerie_4846562_3210.html#BxYybSMZrADL7p1s.99========================================== Article très complet ...
  4. Hello, Les multiples nationalités sont un facteur important de trouble identitaire avec des individus ne sachant plus vraiment qui ils sont (les franco-algériens par exemple, Algériens en France et Français en Algérie). Je pense qu'il serait temps d'abroger cette faculté. Qu'en pensez-vous ? Etes-vous pour ou contre ?
  5. Faïza, 54 ans, musulmane voilée, admiratrice de Marine Le Pen Faïza (son prénom a été changé) ne veut pas rencontrer une journaliste près de chez elle, de peur d’être vue avec. (…) Elle ne souhaite pas que son foulard apparaisse sur la photo, de peur que des gens reconnaissent sa couleur, un peu particulière c’est vrai. (…) Faïza, 54 ans, chuchote ses convictions politiques. Française d’origine algérienne, musulmane, voilée, elle admire Marine Le Pen et l’appelle par son prénom. (…) Si Faïza vote Marine Le Pen, c’est, selon elle, parce qu’elle a hérité de son père d’une grande liberté de pensée. (…) Faïza est née en France. Elle a demandé ses papiers français il y a seulement deux ans. Mais elle se sent française avant d’être algérienne : « Quand je marche dans mon quartier, je sens les arrivages d’immigrés, je les entends parler arabe. Ils arrivent et on leur donne tout, un logement et des aides, je ne suis pas d’accord. Nous, les anciens, on se plaint parce qu’ils ne nous ressemblent pas. Je suis française. Mes enfants sont nés en France. Il faut s’occuper d’eux d’abord. » Faïza essaye de convaincre son entourage proche de voter Marine Le Pen : « Je leur rappelle que nous, en Algérie, on est racistes envers les Noirs et les Chinois par exemple. On ne supporterait pas qu’ils profitent de notre pays. Pourtant, on ne voit pas le problème à venir en France, il faut pas charrier. » (…) Les jeunes Franco-Algériens de son quartier l’agacent aussi. Ils n’ont plus de valeurs. Ils traînent dehors toute la journée. Ils profitent du RSA et des allocations. Plus tard, « quand ils sont obligés », ils cherchent un petit boulot de caissier ou « tirent des palettes », pour gagner leur vie : « Les Indiens et les Chinois, ils bossent, mais les gens de chez nous, ils nous font honte. Les Blancs nous mettent tous dans le même sac, alors que moi, tous mes amis sont des intellectuels, je suis la seule à ne pas en être une. » (…) Elle méprise aussi les hommes adultes de sa cité qui « exploitent les femmes et profitent de tout » : « Vous savez ce qu’ils font les hommes maintenant ? Ils attendent d’obtenir la nationalité française, puis ils repartent vivre au bled. C’est ce qu’a fait mon [deuxième] mari. Il nous délaisse complètement. Il m’a pris ma vie et il est parti. Je pense le dénoncer, il ne mérite pas la nationalité. » Selon elle, une fois au pouvoir, Marine Le Pen fera un vrai tri : « Elle jugera au cas par cas. Elle renverra tous les profiteurs dans leur pays, mon mari inclus. C’est pour ça que plein de gens qui ne sont pas de souche ont peur, ils flippent d’être renvoyés. A eux, on ne peut pas dire qu’on aime Marine Le Pen. » Article intégral : http://www.rue89.com...e-le-pen-232780
  6. Les viols pendant la guerre d'Algérie Un reportage de France 2 sur les viols commis durant la guerre d'Algérie par les soldats de l'armée française. [ Lire la suite de l'Article.. ]
  7. «La crise de la zone euro n’affectera pas l’Algérie» Mardi 13 Décembre - 21:13 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Le président du conseil des chefs d'entreprise France-Algérie, Jean-Marie Dauger, a écarté hier une éventuelle répercussion de la crise de la zone euro sur l'Algérie. «Je ne pense pas qu'il y aura des répercussions dans l'immédiat», a-t-il déclaré au sujet de l'impact de cette crise sur notre pays lors de la rencontre qui s'est tenue hier à l'hôtel Sofitel d'Alger. Selon lui, l'Algérie est considérée comme «un pays de grande stabilité», ce qui consolide la présence des entreprises françaises qui cherchent les éléments de croissance élevée en Algérie. Le Medef, qui effectue sa 7e mission en Algérie envisage, selon son patron, d'aller plus loin dans ce partenariat et dans plusieurs domaines. La conjoncture favorable pour l'investissement en Algérie par rapport aux pays arabes incite ces entreprises à aller plus loin dans cette coopération, dira-t-il. «Et la règle 51/49 ne constitue pas un obstacle pour l'investissement», a souligné également M.Dauger. Suite de l'article... Source: Le Temps d\'Algérie
  8. Vous en pensez quoi de : « Nous res­te­rons jusqu’à la fin juin nous battre dans la pro­vince d’Oran, et à y ruiner toutes les villes, toutes les pos­ses­sions de l’émir. Partout il trou­vera l’armée fran­çaise, la flamme à la main (mai 1841) ». « Mascara, ainsi que je te l’ai dit, a dû être une ville belle et impor­tante. Brûlée en partie et sac­ca­gée par le Maréchal Chauzel en 1855 ». « Nous sommes dans le centre des mon­ta­gnes entre Miliana et Cherchell. Nous tirons peu de coups de fusil, nous brû­lons tous les douars, tous les vil­la­ges, toutes les cahu­tes. L’ennemi fuit par­tout en emme­nant ses trou­peaux ». « Entouré d’un hori­zon de flam­mes et de fumée qui me rap­pelle une petit Palatinat en minia­ture, je pense à vous tous et je t’écris. Tu m’a laissé chez les Brazes, je les ai brûlés et dévas­tés. Me voici chez les Sindgads, même répé­ti­tion en grand, c’est un vrai gre­nier d’abon­dance... Quelques-uns sont venus pour m’amener le cheval de sou­mis­sion. Je l’ai refusé parce que je vou­lais une sou­mis­sion géné­rale, et j’ai com­mencé à brûler (Ouarsenis, octo­bre 1842) ». « Des tas de cada­vres pres­sés les uns contre les autres et morts gelés pen­dant la nuit ! C’était la mal­heu­reuse popu­la­tion des Beni-Naâsseur, c’était ceux dont je brû­lais les vil­la­ges, les gour­bis et que je chas­sais devant moi (région de Miliana, 1843) ». « J’ai laissé sur mon pas­sage un vaste incen­die. Tous les vil­la­ges, envi­ron deux cents, ont été brûlés, tous les jar­dins sac­ca­gés, les oli­viers coupés (Petite Kabylie, mai 1851) ». Le géné­ral Bugeaud écrit le 18 jan­vier 1843 au Général de la Moricière : « Plus d’indul­gence, plus de cré­du­lité dans les pro­mes­ses. Dévastations, pour­suite achar­née jusqu’à ce qu’on me livre les arse­naux, les che­vaux et même quel­ques otages de marque... Les otages sont un moyen de plus, nous l’emploie­rons, mais je compte avant tout sur la guerre active et la des­truc­tion des récol­tes et des ver­gers... Nous atta­que­rons aussi sou­vent que nous le pour­rons pour empê­cher Abdelkader de faire des pro­grès et ruiner quel­ques-unes des tribus les plus hos­ti­les ou les plus félon­nes ». Le 24 jan­vier, il écrit au même : « J’espère qu’après votre heu­reuse razzia le temps, quoi­que sou­vent mau­vais, vous aura permis de pous­ser en avant et de tomber sur ces popu­la­tions que vous avez si sou­vent mises en fuite et que vous fini­rez par détruire, sinon par la force du moins par la famine et les autres misè­res ». ....(...).... lire en entier sur : http://rebellyon.info/Le-24-janvier-1845-en-Algerie-Je.html
  9. Algérie : Domenech a été approché Lundi 13 Juin - 20:02 Eurosport Raymond Domenech a bien été approché par la Fédération algérienne mais "n'a en aucun cas fait acte de candidature" pour devenir l'entraîneur de l'équipe nationale, indique lundi un communiqué à l'AFP des conseillers en communication de l'ancien sélectionneur de l'équipe de France. [TAB][/TAB]"A ce jour, M. Domenech a bien été approché afin de mesurer les possibilités d'un rapprochement avec la Fédération algérienne", révèle l'agence Laminak.Conseil, dirigée par Pascal Irastorza. "Il (Raymond Domenech) n'a en aucun cas fait acte de candidature. En revanche, Raymond Domenech confirme son attachement à l'Algérie", poursuit l'agence avant de conclure qu'"aucune déclaration complémentaire ne sera(it) faite au cours des prochains jours". Suite de l'article... Source: eurosport.fr
  10. Il explose le tympan de son pote avec une vuvuzela Mardi 22 Juin - 11:49 © DR | Le supporter de gauche va vivre une bien mauvaise expérience. Coupe du monde | Deux supporters algériens assistent au match de leur équipe. L'un deux possède une vuvuzela et s'empresse de souffler dans l'oreille de son ami. Mauvaise idée! Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  11. Avec l’aval du maire Christian Estrosi, un hommage au putsch d’Alger a eu lieu à Nice dimanche 24 avril 2011 [DESC][/DESC] En dépit des multiples protestations provoquées par l’annonce par certaines associations proches de l’extrême droite de leur intention de célébrer le soulèvement contre la République des généraux à Alger en avril 1961, un tel rassemblement a eu lieu à Nice samedi 23 avril, dans le jardin Alsace-Lorraine, devant le monument où est gravé le nom du chef des tueurs de l’OAS Roger Degueldre “symbole de l’Algérie française". [ Lire la suite de l'Article.. ] Source: LDH Nice
  12. Le peuple français a une grande ambivalence en peu de temps dans l'histoire. Alors qu'Hitler envisageait de conquérir l'Europe, beaucoup de gens le soutenaient, y compris en France. Personnellement, mes grands-parents maternels étaient fan d'Hitler, un sujet qu'on a peu abordé lors de réunions de familles. Mais le plus étonnant, c'est qu'après avoir su la réalité des camps de concentration, ils étaient toujours à l'encenser. Je ne veux pas faire de généralités, mais je pense qu'il y a beaucoup de français de l'époque, qui ont été dans ce cas. Pendant l'occupation allemande, c'est démocratiquement que les français de la France "libre" ont élu Philippe Pétain, qui a formé le régime de Vichy. Ce régime a non seulement collaboré avec les nazis, mais a activement mis en œuvre des politiques sécuritaires et de traque des juifs. La patrie des droits de l'homme ? Pas évident du tout. Et puis, il faut se souvenir que la décolonisation n'a commencé qu'après la 2ème guerre mondiale. Les français n'ont pas manifesté contre la colonisation, ni avant la 2ème guerre mondiale, ni après alors que la guerre d'Algérie avait commencé. S'il y a eu des manifestations, elles ont été faites par les colonisés. Plus tard, les enfants des gens qui ont voté Pétain ont fait mai 68, avec le slogan "il est interdit d'interdire". On ne peut pas faire plus opposé. Et pourtant c'est la même France, qui d'une génération à l'autre passe du fascisme au communisme libertaire. Le manque de consistance d'un tel concept est sans doute pour quelque chose dans son échec. Mais les enfants de 68 sont-ils tellement différents de leurs parents ? Gagner son autonomie par rapport aux parents, certes, mais changer complètement de modèle mental, voilà qui est étonnant. De la même façon, le carcan religieux chrétien semble avoir volé en éclat, et pourtant, chacun reprend les symboles de la religion à son compte, et finalement, cette religion survit de façon souterraine, avec la culpabilisation, l'idéologie masochiste du travail etc. Alors que le libéralisme sépare la France en deux, on s'étonne de la poussée du Front National. Mais les français ont-ils vraiment changés ? Alors que l'Allemagne domine économiquement l'Europe et sert de référence aux marchés financiers, le règne du libéralisme fait vivre un sentiment d'oppression qui peut rappeler des heures sombres de l'histoire. Et la xénophobie est bien là, comme pour rejeter l'agressivité vers des cibles extérieures. Dans cette situation, parler du néocolonialisme n'est pas évident. Les gens ne manifestent pas de nos jours pour que l'on retire nos entreprises d'exploitation à l'étranger tout comme ils n'ont pas manifestés à l'époque du colonialisme affirmé. Imaginons un instant une manifestation de socialistes pour libérer les néo-colonies. Cela ne fait pas crédible. Le sentiment de gauche universel tout comme la générosité chrétienne s'arrête assez vite lorsque l'on se rend compte que pour donner, il faut perdre ce qu'on donne. Ces valeurs utopiques créent une opposition très fragile face au libéralisme. Et la liberté d'exploiter y triomphe. Et c'est cette ambivalence fondamentale, entre fascisme et communisme, qui nous mène là où nous sommes. Pensez-vous qu'on soit vraiment sorti du fascisme ? Quelles alternatives crédible au communisme avons-nous pour y faire face ?
  13. http://www.youtube.com/watch?v=rbMwf0li50g&feature=related
  14. BlackBurn

    L'Algérie

    l’Algérie faite ces 51 ans allah yerham chouhada
  15. Pourquoi l’Algérie n’a jamais décollé En visite à Alger, François Hollande tente d’améliorer les relations commerciales avec un pays dont l’économie peine à croitre malgré la rente pétrolière. François Hollande et le président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger, en juillet 2006. (FAYEZ NURELDINE / AFP) C’est la nouvelle star à Alger. Dans le showroom de Renault, à El Biar, les familles se pressent autour de la nouvelle Clio 4 rouge, s’installent au volant, scrutent le coffre et commentent, d’un air admiratif. Même attroupement dans le centre commercial de Bab Ezzouar, où la citadine est exposée, devant un panneau publicitaire d’une dizaine de mètres de haut. "Pour les Algériens, l’automobile, c’est la liberté et la distraction", souligne Fouad, un des clients. "Notre marché explose: il a décuplé en dix ans pour atteindre 500.000 véhicules cette année, se félicite Réda Hamiani, le patron des patrons algériens. Et les marques françaises dominent le marché." Au premier semestre, Renault, le numéro un, a augmenté ses ventes de 59 %, alors que Peugeot, en seconde position, a vu les siennes s’envoler de 96 %! C’est qu’en Algérie, l’Etat joue les Père Noël en distribuant en masse du pouvoir d’achat grâce à ses revenus pétroliers : il a augmenté les salaires des policiers et des enseignants de 50 %, avec effet rétroactif sur trois ans ! Améliorer des relations compliquées A Alger, l’autre star, c’est François Hollande, dont la visite, les 19 et 20 décembre, est très attendue. Un voyage politique visant d’abord à améliorer des relations compliquées. Mais le président français veut aussi débloquer des dossiers industriels difficiles: Renault va annoncer la création d’une usine, alors que Sanofi devrait lancer un site de production de génériques et Total nouer un partenariat dans le gaz avec le géant pétrolier public Sonatrach. "Même si la France est le premier fournisseur de l’Algérie, les échanges commerciaux, de l’ordre de 10 milliards d’euros, restent encore faibles par rapport à l’immense potentiel du pays", relève l’économiste Abderrahmane Mebtoul. La trentaine de grands patrons (Orange, Lafarge, Alstom…) qui accompagnent Hollande est là pour profiter du big bang algérien. Car Abdelaziz Bouteflika, le président algérien, a lancé un programme titanesque de grands travaux: 2,1 millions de logements, 4 500 kilomètres de routes, 2 200 kilomètres de voies ferrées, 17 barrages, 1.100 établissements scolaires, 300 hôpitaux… Soit 286 milliards de dollars dépensés entre 2010 et 2013. Avec, en prime, la construction de la plus haute mosquée du monde –un minaret de 270 mètres– dans les faubourgs d’Alger, où l’on aperçoit les centrales à béton bleues de la société chinoise, qui a remporté ce marché de 1 milliard d’euros. Lire la suite (Challenges).
  16. Mondial 2010 - Zidane supportera l'Algérie Lundi 06 Juillet - 08:00 Zinedine Zidane (SO) L'ancien international français, Zinedine Zidane, a déclaré que c'est l'Algérie qu'il supportera comme sélection lors du prochain Mondial, en cas de qualification des Fennecs. Suite de l'article... Source: goal.com
  17. La France sanctionnée pour avoir condamné le "témoignage" d'Aussaresses Samedi 17 janvier - 11:12 Le général Paul Aussaresses, le 25 janvier 2002 au palais de justice de Paris, où le tribunal correctionnel l'a condamné avec ses deux éditeurs à une amende de 7.500 euros chacun, pour "apologie de crimes de guerre et complicité", après la publication du livre "Services spéciaux, Algérie 1955-1957" Voici le retour d'un fantôme. Son nom : le général Paul Aussaresses. Dans un arrêt rendu le 15 janvier 2009, la Cour européenne des droits de l'homme condamne la France à son propos. Motif : le livre polémique publié en 2002 par Plon, Services spéciaux Algérie 1955-1957 , dans lequel l'ancien général évoque la torture et les exécutions sommaires. Les éditeurs avaient été condamnés à l'époque aux côtés de leur auteur pour délit d'apologie de crimes de guerre ou de complicité par le tribunal correctionnel de Paris, décision confirmée en appel et en cassation. C'est cette triple décision de la justice française que la Cour de Strasbourg vient de condamner, dans cet arrêt que le point.fr a en sa possession. par Jérôme Cordelier Suite de l'article... Source: lepoint.fr
  18. http://www.algerie360.com/algerie/lalgerie-pays-le-moins-touche-dans-le-monde-par-le-recrutement-terroriste/ ma reponse: la decenie noire vecue par les Algeriens a donner une leçon a ne plus accepté n'importe quelle ideologie..
  19. L'enlèvement, qui a eu lieu dans la région de Tizi Ouzou alors que le quinquagénaire faisait une randonnée, a été revendiqué par un groupé lié à l'Etat islamique, qui menace de l'exécuter si la France ne se retire pas d'Irak. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a confirmé lundi l’authenticité de la vidéo comportant des images d’un otage français enlevé dimanche en Algérie par un groupe lié aux jihadistes de l’organisation Etat islamique, qui menacent de l’exécuter. «Le ministère des Affaires étrangères confirme malheureusement l’authenticité de la vidéo qui comporte des images (du Français)», un touriste français de 55 ans enlevé dimanche, a déclaré Fabius, lors d’une conférence de presse, estimant que «la situation est extrêmement critique». Les jihadistes menacent de l’exécuter si la France ne cesse pas ses frappes en Irak. http://www.liberatio...algerie_1106313
  20. Suite http://memoiredurif.over-blog.com/pages/Histoire_du_rif_de_lantiquite_a_aujourdhui-5486789.html
  21. Ne pas jeûner vaut un procès Lundi 08 novembre - 16:26 La société civile algérienne se mobilise. Aujourd'hui, le tribunal correctionnel d'Akbou doit examiner le cas de dix personnes arrêtées dans un restaurant de la localité d'Ouzelaguen, le 31 août, pour avoir rompu le ramadan et atteint « aux préceptes de l'islam ». Un procès qui bafoue « la liberté de conscience et de culte », selon le Centre de documentation des droits de l'homme (LADDH) de Béjaïa, qui a organisé samedi, un colloque sur le sujet et prévoit un sit-in de protestation aujourd'hui devant le tribunal. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  22. Le journaliste Jacques Julliard, soldat chrétien en Algérie, relit pour nous la Guerre d'Algérie dans l'émission Le jour du Seigneur. (vidéo de 2mn) "Je voudrais aller contre l'idée très à la mode aujourd'hui, à savoir que grâce au devoir de mémoire on va résoudre tous les problèmes : ce n'est pas vrai"
×