Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'blanc'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

24 résultats trouvés

  1. Bonjour, Face à cette hystérie collective provenue tout droit de l'outre-atlantique, il est bon de savoir que l'homme blanc hétéro cisgenre, c'est à dire tous ceux qui auront le malheur de correspondre à cette description d'une façon ou d'une autre seront considérés comme des dominants ou des privilégiés. Ma question est la suivante : en quoi l'homme blanc hétéro cisgenre ouvrier qui bosse à la chaîne (et Dieu sait qu'il y en a) serait-il dominant en quoique ce soit? Est-il habilité à édicter des règlementations qui vous concerneraient ou vous imposer des normes quand vous le croisez? Vous terrorise-t-il en vous intimidant physiquement lorsque vous l'apercevez sur le trottoir d'une ville de France? Vous a-t-il donné des ordres ou a-t-il essayé de vous en donner? Que vous oblige-t-il à faire (resp. à ne pas faire) que vous aimeriez ne pas faire (resp. faire)? N'est-il donc pas simplement injuste et stupide de considérer qu'il serait dominant (donc ne méritant aucune attention particulière ni aucune aide d'aucune sorte)?
  2. Bonjour, j'ai eu une petite phase de dépression récemment et je remonte la pente depuis. Je suis un métisse. Mon père est noir, ma mère est blanche. Ils sont tous 2 marocains et vivent en France depuis une quarantaine d'année, là où ils se sont rencontrés et où je suis né. J'ai grandi en France, j'ai été à l'école en France et je suis donc un fils d'immigré. J'ai l'impression d'être partagé entre différents mondes: Le monde noir et le blanc La culture paysanne d'ou est issu mon père et bourgeoise dont est issu ma mère La France que je considère comme mon pays et le pays de mes parents (et donc de mes ancêtres) le Maroc La culture religieuse de mes parents (l'islam) et ma façon de voir les choses (je suis entre l'athéisme et le déisme) Mon prénom français d'origine catholique et mon nom de famille d'origine oriental. Lorsqu'on me voit, les gens me demandent quels sont mes origines, tellement ils sont perplexes. Certains tombent dans le mille, d'autres imaginent que je suis indien ou brésilien... Je me considère comme Français issus de la culture de ma région de naissance et d'origine marocaine (même si je préfère me dire de sang marocain car j'ai le sentiment que ça m'éloigne de la France mais aussi car j'ai l'impression de tout juste traverser la méditerranée alors que ce sont mes parents qui ont fait ce chemin). Je m'étais positionné sur mon identité il y a une dizaine d'année mais aujourd'hui, j'ai comme une petite crise de confiance en ma personne, notamment avec les individus qui utilisent l'islam pour s'adonner à des actes terroristes. Je me dis que les personnes musulmanes ou non, d'origine orientale ou maghrébine qui font leur vie sans poser de problème et qui sont parfaitement intégré sont mélangé dans l'esprit des gens. Et avec les réfugiés syriens, on ne sait plus qui est français et qui ne l'est pas. Lorsqu'on est d'origine italienne ou polonaise, on n'a pas ce problème. Bref. C'est mon point de vue. Il est peut-être erroné. Certains ont vu leurs poils s'hérisser en me lisant mais c'est ce que je ressens. Parfois, j'envie les gens qui n'ont qu'une seul origine et qui sont dans le pays de leurs origines: les colombiens en Colombie, les suèdois en Suède, les chinois en Chine etc... Lorsque j'étais en vacance au Maroc, je ressentais du mieux en compagnie d'autres marocains à la plage, dans les transports en commun, mais très vite, ce sentiment s'est éloigné car je suis bronzé de peau car je suis de culture française, que je ne parle pas l'arabe (même si je le comprends un peu) et que je ne suis pas musulman. J'ai fais le tour de ce que je voulais exprimer. Parfois, juste écrire ce que l'on ressent permet d'aller mieux. J'ai un peu de vécu donc je ferais en sorte d'aller mieux même si je ne sais pas comment je vais m'y prendre. Si vous avez un avis sur ma situation, merci de me le faire savoir. Cordialement, Kagan.
  3. L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy L’autre versant du racisme : le privilège blanc 05 mars 2014 | Par Ségolène Roy Le corollaire de la discrimination engendrée par le racisme, c’est le « privilège blanc ». Toute une série d’avantages avec lesquels les personnes blanches partent dans la vie, pour l’unique raison qu’elles sont blanches. Ces atouts font qu’elles sont perçues comme a priori légitimes, a priori compétentes et a priori innocentes[1]. Cela a tendance à leur valoir de la considération, quand les personnes racisées[2] font globalement l’objet d’une présomption de culpabilité, de médiocrité (ce qui peut leur valoir du mépris) et d’incompétence. En vertu de ce privilège, non discrétionnaire, systémique et lié à l’absence de discrimination subie (voir la définition détaillée de ce concept dans ce contexte précis dans « Briser le tabou du privilège pour lutter contre le racisme et le sexisme »), les personnes blanches n’ont pas à faire leurs preuves en tant que blanches. Se voir en tant que blanc·he·s Regarder le privilège blanc quand on parle de racisme, c’est tourner le regard non plus vers les personnes discriminées mais vers celles qui en tirent profit, qu’elles le veuillent ou non. Or le propre des dominants (un groupe social tirant parti d’un rapport de domination, qu’il s’agisse de racisme, de sexisme, d’homophobie, de capacitisme, etc.), c’est de se définir comme représentants de l’humanité, c’est-à-dire comme étant la norme. « Les autres » diffèrent donc de cette norme. Et « les uns » n’ayant pas besoin d’être définis, ni même nommés, nommer les dominants – en l’occurrence les blanc·he·s – est un acte essentiel de la reconnaissance de la domination. Suite de l'article
  4. Article (Figaro) À Yale, un petit groupe d'étudiant a lancé une pétition critiquant le programme de littérature anglaise — en particulier les poètes anglais d'avant le XXe — pour le motif que seuls seraient considérés des "hommes blancs". Ceci serait une discrimination inacceptable, et il est proposé non pas de diversifier le programme, mais carrément d'abolir ces poètes — car "hommes blancs" — dans une démarche de décolonisation afin que les "étudiants de couleur" ne soient pas stigmatisés. Quelques noms de poètes à bannir: Chaucer, Shakespeare, Milton... Pour ceux qui veulent lire le texte même de la pétition, voici le lien (en anglais). — Vos réactions? Personnellement, je pense que voilà la nouvelle conjonction des thématiques du fin XXe/XXIe siècle, à la fois le déni de l'histoire, la chute de la culture, et la formation des nouvelles polices de la pensée; un fascisme idéologique, une décadence. — Pensez-vous que multi-culturalisme politique et réécriture de l'histoire vont de pair?
  5. Je suis un ex-colonisé et croyais que l’époque, où Aimé Césaire tenait les propos suivants, était révolue : « J’entends la tempête. On me parle de progrès, de « réalisations », de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d’eux-mêmes. Moi je parle de sociétés vidées d’elles-mêmes, de cultures piétinées, d’institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d’extraordinaires possibilités supprimées ». Mais hélas, il ne fallait pas compter sur François Fillon. On savait que les musulmans allaient souffrir des campagnes présidentielles. Mais je ne pensais pas que le populisme de la droite, qui passe son temps à draguer les électeurs du FN, pouvait mener en 2016, après la déclaration affligeante de l’inculte Sarkozy, selon lequel « l’Afrique n’est pas assez entrée dans l’Histoire », à un autre négationnisme lorsqu’il s’agit d’aborder la question coloniale. Le 28 aout 2016, à Sablé-sur-Sarthe, sous les applaudissements de son public, Fillon s’est écrié : « Non, La France n'est pas coupable d'avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Nord ! ». Son programme ? Une fois élu président, l’ex-Premier ministre de la Sarkozie veut réécrire une autre histoire de la France qui sera enseignée à l’école. Un récit national inventé au détriment de toute vérité historique, pour tout dire. Je ne parlerai ni d’Asie, ni d’Amérique du Nord. Mon incompétence en la matière ne me le permet pas. Je resterai donc sur la question africaine que je connais mieux. Si la France n’a pas à avoir honte de son passé colonial (qui est en soi indéfendable tout comme l’esclavagisme, qu’il soit arabe, européen ou entre Africains), c’est parce que Fillon a une explication : « La France », dit-il, « c’est 15 siècles d’histoire depuis le baptême de Clovis », le 25 décembre 498. Faut-il lui rappeler que la création de l’Empire de Ghana remonte, au plus tard, à l’an 300 et que cet empire continuera à sillonner jusqu’en 1240 ? Et pour le bonheur des racistes, rappelons que Charlemagne ne sera couronné par le pape Léon III qu’en 800. Par conséquent, lorsque les lumières de l’Afrique rayonnaient, j’en connais quelques-uns qui étaient plongés dans les ténèbres de la barbarie. Je ne parlerai même pas de l’Égypte antique, berceau de toutes les civilisations, où « la chaleur », affirmait Hérodote, « y rend les hommes noirs [1] ». Je dis ça et je ne dis rien. L’Afrique n’est pas uniquement une vielle civilisation des cieux de laquelle pleuvait une culture séduisante. Ma terre natale a aussi connu une richesse extraordinaire. Vers 903, Ibn al-Faqih (un auteur arabe) nous disait que « Dans le pays de Ghana, l’or croît dans les sables, comme des carottes ; on les récolte au lever du soleil.[2] ». Au quatorzième siècle, Ibn Batouta, après avoir visité Gao (l’empire du Mali), nous a laissé la description d’une mosquée construite sur l’ordre de Kankan Moussa. Es-Sahili, le constructeur de la mosquée, ayant reçu une rémunération de 4 000 mithqal (soit 180 kilos d’or). Voilà l’Afrique avant l’entreprise coloniale. Pour Fillon, l’objet de la colonisation était le partage de la culture française. Nous avons affaire à la vielle théorie de la mission civilisatrice. « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation». Ces propos ont été tenus par Jules Ferry le 28 juillet 1885. C’est uniquement ce sentiment de supériorité qui a légitimé la colonisation. Ernest Renan, un raciste que tout le monde prend pour humaniste, nous donne les clés pour mieux aborder la problématique de la colonisation : « Autant les conquêtes entre races égales doivent être blâmées, autant la régénération des races inférieures ou abâtardies par les races supérieures est dans l'ordre providentiel de l'humanité. L'homme du peuple est presque toujours chez nous un noble déclassé; sa lourde main est bien mieux faite pour manier l'épée que l'outil servile. Plutôt que de travailler, il choisit de se battre, c'est-à-dire qu'il revient à son premier état. Regere imperio populos, voilà notre vocation. Versez cette dévorante activité sur des pays qui, comme la Chine, appellent la conquête étrangère. Des aventuriers qui troublent la société européenne faites un ver sacrum, un essaim comme ceux des Francs, des Lombards, des Normands ; chacun sera dans son rôle. La nature a fait une race d'ouvriers; c'est la race chinoise, d'une dextérité de main merveilleuse sans presque aucun sentiment d'honneur; gouvernez-la avec justice, en prélevant d'elle pour le bienfait d'un tel gouvernement un ample douaire au profit de la race conquérante, elle sera satisfaite ; une race de travailleurs de la terre, c'est le nègre; soyez pour lui bon et humain, et tout sera dans l'ordre ; une race de maîtres et de soldats, c'est la race européenne. Réduisez cette noble race à travailler dans l'ergastule comme des nègres et des Chinois, elle se révolte. Tout révolté est chez nous, plus ou moins, un soldat qui a manqué sa vocation, un être fait pour la vie héroïque, et que vous appliquez à une besogne contraire à sa race, mauvais ouvrier, trop bon soldat. Or la vie qui révolte nos travailleurs rendrait heureux un Chinois, un fellah, êtres qui ne sont nullement militaires. Que chacun fasse ce pour quoi il est fait, et tout ira bien [1] ». Le seul motif de la colonisation est ce sentiment de supériorité qui sera animé par une autre logique dont parle Renan, tout de suite après ses propos racistes que nous venons de transcrire : « Les économistes se trompent en considérant le travail comme l'origine de la propriété. L'origine de la propriété, c'est la conquête et la garantie donnée par le conquérant aux fruits du travail autour de lui». Et puisque la conquête est à l’origine de la propriété, quoi de plus anormal que l’Afrique soit sous-développée après l’entreprise coloniale ? Jean-Paul Sartre dénonçait déjà cette exploitation : « Vous savez très bien que nous sommes des exploiteurs. Vous savez bien que nous avons pris l’or et les métaux puis le pétrole des « continents neufs » et que nous les avons ramenés dans des vielles métropoles. Non sans d’excellents résultats : des palais, des cathédrales, des capitales industrielles ; et puis quand la crise menaçait, les marchés coloniaux étaient là pour l’amortir ou la détourner. L’Europe, gavée de richesses, accorda de jure l’humanité à tous ses habitants : un homme, chez nous, ça veut dire un complice puisque nous avons tous profité de l’exploitation coloniale [1] ». Dans cette conquête coloniale, qui n’a rien à voir avec une volonté de partager une culture, tous les moyens étaient bons. S’il faut déshumaniser les indigènes, il ne faut pas hésiter. « Du moment que nous avons admis cette grande violence qu’est la conquête, je crois que nous ne devons pas reculer devant des violences de détailqui sont absolument nécessaires pour la consolider. » Ces propos ne sont pas sortis de la bouche d’Hitler mais de celle de Tocqueville [2] ! Les "violences de détail" dont parle Tocqueville ne sont rien d’autre que des massacres comme Sétif, le bombardement de Haiphong en décembre 1946, les massacres en Côte d’Ivoire entre 1949 et 1950 ou l’assassinat des Tirailleurs Sénégalais à Thiaroye, en 1944. C’est justement dans le cadre de ces "violences de détail" que le colonel de Montagne qui fut un des conquérants de l’Algérie a avoué la chose suivante : « Pour chasser les idées qui m’assiègent quelquefois, je fais couper des têtes, non pas des têtes d’artichauts, mais bien des têtes d’hommes[3] ». Un autre détail était dénoncé par Jean-Paul Sartre en 1961 : « Où sont les sauvages, à présent ? Où est la barbarie ? Rien ne manque, pas même le tam-tam : les klaxons rythment « Algérie française » pendant que les Européens font brûler vifs des Musulmans.[4] ». Quelle charmante façon de partager la culture française ! Toute l’humanité retient de Fanon sa fameuse phrase : « quand on parle mal des juifs, dressez l’oreille parce qu’on parle de vous […] un antisémite est forcément négrophobe ». Tout le monde atteste de l’humanisme de cet homme et de son ouverture. Et si l’unique objectif de la colonisation était le partage de culture, il n’aurait jamais crié « Africains, Africaines, aux armes ! Mort au colonialisme français ! [5]». En ce qui me concerne, ma plume est mon arme. Mon encre coulera autant que nécessaire pour dénoncer ce genre de crétins de négationnistes. Ce n’est que le début, puisque la campagne ne fait que commencer. Et je dirai, pour paraphraser Fanon : « Hommes dignes, réveillez-vous ! Mort aux négationnistes ! ». [1] Voir la préface de Frantz Fanon, Les damnés de la terre, Paris, La Découverte & Poche, 2002 (reéd.) p.32 [2] Yves Benot, Massacres coloniaux, La découverte, p. XI [3] Cité par Aimé Césaire, op.cit., p.19. [4] Ibid.,p.34. [5] Frantz Fanon, Pour la révolution africaine, La découverte, p.149. [1] Ernest Renan, La réforme intellectuelle et morale, Paris, Michel Lévy Frères, 1875, p.93-94. [1] Cité par Cheikh Anta Diop Nations nègres et cultures, Paris, Présence Africaine, 1979, p.35. [2] Vincent Monteil, L’islam noir, Paris, Seuil, 1980, p.81. http://oumma.com/223579/reponse-dun-ex-colonise-a-francois-fillon
  6. J'estime que des points importants ont été totalement mis de coté par les principaux candidats : 1/ L'amnistie ? Sarkozy a supprimé de manière autoritaire l'amnistie des petites infractions qui faisait plaisir aux Français depuis + de 50 ans ! 2/ Le vote Blanc : Afin de faire baisser l'abstention et de redonner un peu de tonus à notre démocratie qui a bien souffert ces dernières années, il faut opter pour la reconnaissance du vote blanc. 3/ Pour la mise en place des scrutins à la proportionnelle (sauf pour l'élection présidentielle). 4/ Pour la facilitation de la mise en place des référendums populaires à tous les niveaux : communes, départements, régions, état.
  7. Salut ce post ce topic, car récemment, je suis tombé sur une émission de télé américaine nommée Tyra, retransmise sur youtube. Le sujet dont il est question est le racisme, un détail m'a assez surpris. Regardez plutôt : Il s'agit d'américains blancs qui détestent les populations américaines blanches. Comment ^peut on en arrivé là franchement ? Perso, je soulève le sujet, car j'ai un ami français (blanc et pure souche) mais qui lui aussi déteste la France et les français. Evidemment on est ami puisqu'il préfère être avec des personnes d'origines étrangères (se que je suis)...Néenmoin, j'essaie de lui faire entendre raison, je veux dire que la France est sa patrie tout ça..J'aimerais qu'il change, car aussi je ne comprends pas vraiment la logique des choses.
  8. Le nombril expliquerait la domination noire en athlétisme et blanche en natation Mardi 13 Juillet - 18:36 © KEYSTONE | étude | Le nombril, centre de gravité du corps, est la clé du secret de la domination des Noirs à la course à pied et de celle des Blancs en natation, selon une étude publiée lundi. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  9. kate_cooper

    question bac blanc

    bonjour a tous, je suis en première S et il y a peu nous avons passés un bac blanc dans toutes les matieres . Nous commencons a recevoir les notes . ma question porte en faite sur "le nombre de points necessaire" je m'explique : il ne me manque que deux matieres je ne connait aucun coefficient et je me demandais si d'apres mes notes (physque chimie: 14.5 SVT:13.5ou+ espagnol:15 anglais: 17 et math :11.5)on pouvait calculer combien il me faudrait en histoire et en francais. Merci de votre attention.
  10. Il faut sauver les mâles blancs ! 06/01/2013 Il faut sauver les mâles blancs ! C’est en Grande-Bretagne et ce n’est pas une boutade. Un article paru ce vendredi dans Les Echos nous apprend en effet que le ministre britannique de l’Enseignement supérieur, David Willets, envisage carrément de traiter les Anglais de souche comme une minorité ethnique afin de favoriser leur retour dans les universités qu’ils ont aujourd’hui désertées. Pour résumer, « l’affirmative action » a tellement porté ses fruits que les universités sont aujourd’hui pleines de jeunes gens – majoritairement des filles – d’immigrés, les jeunes mâles blancs des classes populaires en étant quasiment absents. On envisage donc sérieusement d’instaurer des quotas de « jeunes Blancs pauvres » dans les universités. Le phénomène n’est pas nouveau puisqu’une enquête remontant à quelques années déjà attestait que seuls 6 % des garçons blancs pauvres allaient à l’université, contre 26 % des garçons et 36 % des filles issus des minorités ethniques. Il semble que la crise ait encore accentué le phénomène. On peut bien sûr envisager la chose sous divers angles. Sans doute a-t-on beaucoup fait pour aider les minorités en question, peut-être au détriment des locaux. Peut-être la discrimination positive en faveur des uns est-elle, de fait, devenue une discrimination négative pour les autres... Suite de l'article... Source: Boulevard Voltaire
  11. Axel62

    Brevet Blanc

    Bonjour, S'approchant de la date du brevet blanc, je me suis mis a révisé. Seulement, il y a une question que je me pose : Les matières sont bien : Histoire-Geographie, Français et Mathématiques . Ma question est : Les matieres dites : "Histoire-Geographie" sont-elles choisies ? est-ce que c'est l'histoire ET la geographie ? ou seulement l'un ou l'autre . Merci de votre compréhension .
  12. markich

    Pieux mensonges ?

    Est ce que vous croyez aux pieux mensonges ??? Aux mensonges blancs appelés en anglais ??? CE n'est pas que foutaise ?? Si on ment pour une bonne cause , bah on ment quand même, et celui qui ment a toujours un problème , lol Je vous écoute On a l'impression que les plus agés prennent pour des cons les plus jeunes, c'est affligeant
  13. Invité

    Papa Maman faut que j'vous parle ...

    Vous n'avez pas peur d'attraper ce qui est arrivé à ce jeune homme ?
  14. Bonjour, Ce message est pour initier un questionnement sur ce nouveau mouvement dit de lutte intersectionelle, au sujet duquel je vous avoue être plus que sceptique. Je m'appuie pour cela sur un questionnement que j'avais initié dans un autre sujet de discussion désormais fermé. Je me recite donc : Et je précise ici mon questionnement en prenant un exemple. Imaginons que je sois noir(e) et que je sois victime d'un(e) blanc(he). Alors soit je suis une femme noire, soit je suis un homme noir. Alors soit mon bourreau est un homme blanc, soit il est une femme blanche. Je me retrouve donc avec quatre cas de figure, avec deux sous-cas : 1- Je suis victime d'un individu de sexe différent de moi : a. Femme noire victime d'un Homme blanc. b. Homme noir victime d'une Femme blanche. 2- Je suis victime d'un individu de même sexe que moi : a. Femme noire victime d'une Femme blanche. b. Homme noir victime d'un Homme blanc. Mais le féminisme lutte pour l'égalité totale des droits entre hommes et femmes, c'est à dire pour l'indifférenciation sexuelle. Le principe du militantisme féministe est donc de rendre juridiquement interchangeables les citoyens hommes et les citoyens femmes. Dans le cas 1, où l'individu est de sexe différent de moi, il est particulièrement clair que militer pour le féminisme serait équivalent à militer pour l'antiracisme, puisque la discrimination dont je serai victime serait déjà combattue par le féminisme (qui lutte pour l'égalité des droits homme/femme). Dans le cas 2, où l'individu est de même sexe que moi, la situation serait, contre toutes apparences, similaire. Si hommes et femmes sont juridiquement interchangeables, alors si je suis victime, en tant que femme noire, d'un homme ou d'une femme blanche, cela est tout à fait équivalent. C'est ainsi que nous découvrons que le cas 2a est, pour les féministes, juridiquement équivalent au cas 1a. De même alors, le cas 2b est, pour les féministes, juridiquement équivalent au cas 1b. Le féminisme serait donc amplement suffisant, puisqu'il doit militer pour l'égalité des droits entre tous - même pour un même genre - et donc on pourrait affirmer qu'il devrait mener les même luttes que l'antiracisme dont les militants devraient être interchangeables. Ou en tous cas que le choix pour l'antiracisme ou le féminisme, quand on est un homme ou une femme, est particulièrement arbitraire : lutter contre les deux à la fois serait purement démagogique et redondant, et choisir l'un plutôt que l'autre semblerait incohérent, car entre deux solutions égales, aucune n'est préférable à l'autre. Comme l'âne de buridan, celui qui aspire à plus d'égalité n'aurait donc que de rester inactif, à moins d'activer le choix de l'incohérence (choix d'un seul des combats) ou de la redondance (choix de plusieurs combats)? Encore une fois : Comment expliquer ce paradoxe?
  15. Un éléphant "blanc" capturé en Birmanie Mardi 29 Juin - 21:51 Image © Keystone Un éléphant blanc, un spécimen très rare, a été capturé dans la jungle dans le nord-ouest de la Birmanie, ont rapporté mardi les médias officiels. Suite de l'article... Source: lematin.ch
  16. Coucou, en faite je sors avec un mec depuis un peux plus d'une semaine se n'est pas la première fois que l'on sors ensemble c'est la deuxième, mais on se dis bonjours en s'embrassant on se fais des câlin et tout mais .. On ne se parle pas beaucoup mais vraiment pas beaucoup, il a un ans de plus que moi et nous somme dans le même collège, on se demander juste se qu'on a comme cour après et tout .. On se parle pas vraiment un jours il étais venu chez moi et on est aller dans ma chambre on ne ses pas parler de toute l'après midi .. J'ai vraiment besoin d'aide la .. Je ne sais pas quoi dire quand il est la .. J'aimerais qu'on parle comme un vrai couple .. On est timide mais bon on est un couple quand même ..
  17. Des PS3 Super Slim bleu-blanc-rouge en France Par Asskicker, 17 janvier 2013 Le français est fier de son drapal, le français est chauvin, le français est patriote, et ça Sony l'a bien compris... Le français est fier de son drapal, le français est chauvin, le français est patriote, et ça Sony l'a bien compris. C'est d'ailleurs probablement pour cette raison nationaliste que le constructeur s'apprête à sortir 3 nouveaux coloris de PS3 "Super Slim" en France, à savoir le bleu, le blanc et le rouge. Comme ça si les gens veulent pousser le délire jusqu'au bout, ils pourront acheter les 3 [ Lire la suite de l'article ] Source: Gamers
  18. Invité

    La perception du chinois dans la société

    Voili voilou. Je remarque qu'en France, les chinois sont perçues bizarrement. Dans mon quartier, il y a deux enfants, l'un c'est un noir congolais, il doit avoir 11 ans, et l'autre c'est un cambodgien de 7/8ans. Ils sont souvent ensemble, mais le noir n'arrête pas de le traiter de "tête de pamplemousse", de "mangeur de riz", "d'oeil de grain de riz", de "mangeur de chien"; et de "chinois". Quand le noir lui dit "honorable chinois", il n'est pas content, il dit "chui pas chinois", et les autres enfants lui disent "Mais tu es chinois vous avez tous la même tête !". Les grands quand ils le voit, ils lui disent que son père chasse les chats dans le quartiers, et que depuis que sa famille est là il n'a a plus de chats. Le petit cambodgien a fait un cambriolage, et les témoins ont dit au proprio de la maison, un portugais qu'un "petit chinois" est rentré chez lui et est sortie avec des cartons. Le mec est allé direct voir les enfants du quartier et à demander "Ou est le chinois ?", puis les gens l'on dénoncer et le petit garçon s'est fait engueuler. Les garçonnets l'appellent parfois le "fils de Mao", "jackie Chan", lui disent "Lao Tsu à dit que le riz est un aliment d'une grande pureté spirituel". Pourquoi en France souvent , on utilise le terme chinois pour parler de tout les asiatiques ? pk trouvent on qu'ils ont tous la même tête ? Comment c'est la vie de chinois en France ?
  19. Alain Finkielkraut Article original =====> Qui refuse qui ? "Une si bonne prise de parole du philosophe Alain Finkielkraut dans l'émission Ce soir ou jamais en 2009 sur France 3, que j'ai décidé de la publier ici : « Je suis effaré par cette extériorité, par cette violence [il parle des propos d'Houria Bouteldja sur les Français blancs]. Je lis Libération, (...) qui dénonce le refus de l'autre. Le problème c'est qu'ils sont en retard d'un génitif ; ce n'est pas l'autre, en l'occurence, qui est refusé. C'est l'autre, ou certains des autres, qui sont refusants. Et c'est ce refus qui crée un sentiment d'étrangeté, un sentiment de panique, et qui explique le succès angoissé du thème de l'identité nationale aujourd'hui en France. Parce que non pas que cette identité soit excluante, non pas qu'elle soit crispée ou particulariste, c'est au contraire une identité qu'on veut offrir en partage à des gens dont certains d'entre eux vous disent qu'ils n'ont rien envie de partager. » Alain Finkielkraut." Qu'en pensez-vous ? La gauche a souvent tendance à ignorer cette partie du problème qui, selon moi, est une réalité !
  20. Invité

    Les blancs ont repeint la Bible

    Hi Avez vous remarquez que les blancs avaient repeint la bible ? réécrit dans un sens blancs, ils ont blanchis la bible comme ils ont repeint l'histoire. C'est comme dans leurs Eglises , les personnages sont présenté comme étant des blancs !!!!
  21. Invité

    Malcolm X Film Documentaire en Français

    http://www.youtube.com/watch?v=iRQDaZspoTg
  22. Blanc hiérarchise les priorités de recrutement, l'OM attend un jeune attaquant de l'Inter,Paris vise Hazard et Griezmann, Gonalons était prêt àpartir, Ntep échappe à la L1. Découvrez aussi le Télégramme Foot Transfert, pour ne rienrater de l'actu de ces dernières 24h.A suivre
×