Aller au contenu

Guillaume_des_CS

Membre
  • Contenus

    1305
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Guillaume_des_CS

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    Voyageur impénitent...
  • Intérêts
    Philosophie politique - Nouvelles technologies - Systémique & Complexité (Innovation systémique notamment)

Visiteurs récents du profil

1412 visualisations du profil
  1. Sourire... Sauf que vous postez en "politique" et développez en "philosophique", non? Car en "politique", à mes yeux, c'est simple: erreur. Stratégique erreur que de se montrer nu en politique... Non? Autrement dit, celui qui le fait est un niais. Un niais peut-il participer directement du gouvernement de la France? (Nous sommes en "politique", n'est-ce pas?) (...) Merci de m'avoir fait rire... Le rire est devenu si rare dans cette société-là...
  2. C'est la fin du monde Rivières quittent leurs lits Là, un homme nage C'est un haïku Blaquière! Un vrai! Un pur! (selon la transcription qu'on en fait dans notre langue en tout cas) Bravo! Merci! Nous l'avons écrit ensemble. Tout est là... (trop long à justifier..., mais tout y est!) Maintenant, nous avons l'haïku. Avons-nous la poésie? Car l'haïku est poésie, n'est-ce pas? Ma réponse est oui; nous avons la poésie. Mais c'est ma réponse. (Non que je sois l'auteur du poème et veuille m'en vanter, puisque nous l'avons créé ensemble, souvenez-vous...) Autrement dit, j'ai accès à cette poésie (qui émane de cet haïku, qui touche mes sens...). Mais, puis-je en conclure qu'elle est universelle? Hum... Tiens, par exemple, vous, Blaquière (et quiconque souhaiterait réagir), partagez-vous? Je veux dire: entendez-vous la musique spirituelle de ces quelques mots: C'est la fin du monde Rivières quittent leurs lits Là, un homme nage Merci de ce plaisir que vous m'offrez de m'évader des turpitudes de l'existence en me concentrant, pour quelques instants, sur son essence.
  3. J'entends mieux cet argument (analyse personnelle). Il me donne à réfléchir. Merci.
  4. Vous êtes "terrible" Blaquière! "Infini[e] était une maladresse de ma part; je voulais le verbe "infirnir" qui n'existe pas évidemment! Cette langue, orgueilleuse et prétentieuse qu'est la "belle" langue française est si sclérosée, imparfaite, incomplète, incapable de s'adapter à la vie de ceux qui la pratiquent, du fait de... etc. (je m'emporte, pardon), que même "infinir" qui n'est pourtant que le contraire de finir, non?, n'existe pas et n'aura jamais droit de citer avant peut-être cinq siècles! (Oui, ils sont "perpétuels"! À "perpète" quoi...) Nan, sérieux: je voulais le verbe et j'ai pensé que "infinit" eût été interprété spontanément comme une faute de grammaire. Bref, si "infini" devient un verbe (ce qu'il est pour l'auteur, mais pour l'auteur seulement, tellement l'auteur est incapable de transcrire sa pensée...), alors le poème change complètement de sens, non? Anyway. Je me bats sur le front "politique" ces temps-ci... "L'amour", franchement, sur ce front là... Arf... Mais sincèrement je crois que VOUS seriez bien capable de nous faire quelque chose de sympa avec la "rivière qui déborde" et "l'amour"... Non?
  5. Je ne vous ai pas lu. Je ne parlais pas de vous mais de nous... (Je ne sais pas de quoi vous parlez) Mais je persiste et signe:
  6. Imaginez De Gaulle en train de se masturber devant sa webcam et vous comprendrez la différence qu'il y a entre la constitution de 1958 et les "gens" qui la pratiquent aujourd'hui... Quant à ceux qui la subissent, c'est-à-dire nous, éh bien mais... continuons donc de nous masturber sur les forums, et sans jamais montrer notre visage, hein? Nous ne sommes pas des "griveaux" quand même! Pas si cons...
  7. Oui bon, vous ne m'aidez pas à y voir plus clair sur ce personnage. Selon vous, puisqu'il est "essayiste" (donc qu'il est capable d'écrire un essai?), "homme politique" (il me semble qu'on avait tous compris ça), "rédacteur en chef de Fakir", fuck!, is he?!, "critique de médias" (comme moi? comme chaque Français je crois?), et, ôh!... péché suprême!, capable d'avoir commis le crime de co-réaliser des films sur... arf... le diable?... : LES GILETS JAUNES!!! Ah! C'est donc qu'il voue une haine viscérale à Marcon, (Oops! Lapsus...) et sa clique (euh... ses "amis" qui le lyncheront à la première occasion quand ils auront trouvé plus...). Whaoo! Comme vous y allez mon cher Scrongneugneu... (Drôle de pseudo quand même). Mais, au fait, vous avez oublié de citer vos sources. Sur quelles sources crédibles basez-vous votre jugement? Comprenez-moi bien: Ruffin, je m'en contrefous! Mais si Ruffin (ou un autre) pouvait être un idéaliste (de la vraie démocratie), un vrai, un "comme moi" (!), alors je pourrais reprendre espoir. Je ne me bats pas contre vous. Je me bats contre nous. Et en particulier, ici, notre imbécilité (je dis bien "nôtre"!) à prendre pour factuels les récits médiatiques. Et c'est le sens de ce topic. Peut-on connaître un homme à travers les médias? Si j'avais la réponse, je n'aurais jamais posté ce sujet.
  8. Un monde fini La rivière sort de son lit Et l'homme infini[e]
  9. "Pensée philo" (...), vous m'étonnez; il y avait jeu de mots dissimulé... Vous n'avez vraiment pas compris? Qu'est-ce qui vient le plus facilement à votre esprit après "méchant..." et qui finit par "on"? "Méchan... lion" ou "Méchan..." Oops!
  10. ? Pourriez-vous préciser un peu?... Pour le reste de votre post, je comprends qu'il s'agit de l'expression de votre perception; et je la respecte. Mais "homme d'affaire" est un postulat (qui accrédite vos jugements personnels suivants). D'où vient ce postulat? Sur quoi, quels faits réels vérifiables par tous est-il basé? (Notez que je ne connais pas Ruffin! Je ne suis pas militant pour LFI ni d'ailleurs aucun "parti politique" [je les fais tous mourir dans mon projet de nouvelle constitution!] Mais... Ce Ruffin, quand même, me semble sincère... Me trompé-je? Aidez-moi! Mais avec du concret, pas des allégations...) C'est comme ça que Trump, et... etc. etc. Croyez-moi: intéressez-vous aux "loosers"! Ils ont le vent en poupe... Pas compris. Vous zappez des mots, non? Qu'essayez-vous de dire?...
  11. Vous parliez de "convictions intimes" en me traitant méprisamment de "girouette" Monsieur ou Madame "j'écoute"?! Je persiste et signe: il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. Je n'ai, pour ma part, aucun problème, jamais, à changer d'avis. Savez-vous pourquoi? Non, hein? Hé bien, cherchez un peu...
  12. Il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis... Et les statues peut-être? Je préfère la girouette à la statue. Au moins il lui reste un brin de souffle de vie...
  13. Si c'est le cas, alors TANT MIEUX! Il n'aura pas à s'en libérer... Cependant, sur beaucoup de vidéos en ligne, l'ombre de Méchan... trône derrière lui (?). Et on peut lire sur Wiki qu'il a bien adhéré à LFI... Etc. Mais bon, puissiez-vous avoir raison, cela résoudrait ma question!
  14. Hitler aussi, et Mussolini avaient une grande facilité "dialectique"... Et ils n'étaient pas roux. Par contre, si vous souhaitez entrer vraiment dans la morphopsychologie politique: j'ai un problème avec son regard... (C'est vous qui y êtes venu, n'est-ce pas?) Pour ce qui me concerne, je préfère rester sur l'analyse du fond du discours... Et là, malgré ses maladresses dialectiques, je préfère la sincérité d'un Ruffin à la virutosité d'un Quattenens. Mais bon, ONCE AGAIN, je ne fais pas campagne pour Ruffin! Je m'interroge (j'adore m'interroger!); je questionne. Je vous demande votre avis... Et j'écoute. Attentivement. (Je suis émotif-actif-secondaire: je change souvent d'avis, je construis mes idées, mes propres convictions, sur la base de mes échanges avec mes contradicteurs...) Vous n'avez RIEN compris Versys. Vous me prêtez des intentions que je n'ai jamais eues, et que je vous interdis de me prêter. Relisez-moi s'il vous plaît.
  15. Et vous avez vu Quatennens faire autre chose que réciter? Stupidement. Pour le coup, comme un vrai pantin? Je ne vous comprends pas. Un homme d'état n'est pas quelqu'un de parfait en regard des critères qui sont/seraient les miens. Un homme d'état est pour moi un homme qui porte en lui des convictions qui reflètent elles-mêmes l'idée qu'il se fait de l'état. Croyez-vous sincèrement que ce gamin de Quatennens porte la moindre conviction? Par contre, Ruffin... me semble en tout cas... Mais bon, encore une fois: je veux rester très, très prudent...
×