Aller au contenu

Valona

Membre
  • Contenus

    286
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Valona

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 03/03/1998

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Chez moi
  • Intérêts
    Sport - Santé - Hygiène - Arts - Lecture - Les garçons - Donner de la confiture aux cochons

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Valona

    Le ménage dans ma chambre

    C'est une piste cyclable qui fait plus de 60 kilomètres. C'est effectivement une ancienne voie ferrée. Pas trop de dénivelés. Il y a encore les maisons des gardes barrières. Elles sont pour la plupart devenues des maisons particulières vendues par la SNCF au début des années quatre vingt. Quelques unes restent fermées, volets clos. Peut-être à l'abandon. C'est dommage. Il y a aussi une gare qui est devenu un restaurant gastronomique étoilé. Les alentour sont devenus un minuscule parc d'attraction où une association fait circuler de petites locomotives à vapeur, répliques du passé. C'est très sympa. On peut déguster des glaces à la terrasse quand la météo est clémente. Nous nous y arrêtons parfois mais après c'est dur de repartir. Bisou
  2. Valona

    Le ménage dans ma chambre

    Récidive cycliste Cet après-midi de samedi, nous avons récidivé. Randonnée à bicyclette. Cette fois en direction du lac. Vingt cinq kilomètres contre un vent de Nord Est assez rafraîchissant. Heureusement parce que dans ce sens, la piste cyclable présente quelques dénivelés assez sévères. Ce qui oblige à fournir des efforts fréquents. Bien pour "sécher" comme dit papa. Même si nous sommes toutes deux hyper sportives, maman et moi, nous étions souvent à la traîne. Il y avait plein d'autres cyclistes. Dans ce sens ce sont de vrais amateurs de vélo. Par contre, pour le retour, grâce au vent qui nous poussait, c'était beaucoup plus facile. Vingt cinq kilomètres de réel plaisir. Sans compter les sept kilomètres de circonférence du lac. Demain, repos. Et on décore la maison pour le lendemain. Lundi de Pâques... Bisou
  3. Voilà une histoire qui relate une aventure vécue il y a deux ans. Cet après-midi là, je pars à cheval pour un de mes itinéraires favoris. Je quitte le centre équestre en passant par le chemin arrière qui s'enfonce directement en forêt. Je chevauche depuis une demi-heure lorsque mon attention est attirée par un homme debout devant le tronc d'un arbre. Il me tourne le dos et ne semble pas m'avoir entendu venir. Il est vrai qu'en automne, le bruit des sabots d'un cheval est amortis par les feuilles jonchant le sol. Je m'arrête un instant pour ne pas effrayer ou déranger la personne. Il me semble qu'il pisse contre l'arbre. J'attends, en retrait, à environ cinquante mètres. Je ne veux pas déranger et la situation est quelque peu gênante. Depuis deux ou trois minutes il garde la même position. En scrutant discrètement, je ne vois aucun jet d'urine entre ses jambes légèrement écartées. J'ai envie de contourner l'endroit mais le cheval déteste traverser la rivière. Ce sont les légers mouvements de son bassin qui me font soudain prendre conscience qu'il n'est peut-être pas entrain de pisser. Il ne se sait sans doute pas observé. Doucement j'avance, prête à donner une accélération à mon cheval. Pudiquement je détourne la tête. En passant à sa hauteur, il tourne soudain la tête pour me saluer d'un < bonjour > très souriant. J'ai comme le sentiment de 'être fait dupée. Nullement effrayé par mon passage, comme s'il avait scénarisé la rencontre, il me demande si je connais "le coin" ! Si je peux lui indiquer le sentier du retour vers l'étang, au bord de la route. Il a les mains posées sur ses hanches. Nullement gêné, il est très poli, très courtois et souriant. Presque obséquieux. Je peux voir son sexe légèrement dressé qu'il ne cherche pas du tout à dissimuler tout en écoutant mes explications. J'essaie de ne pas être trop confuse dans mes explications. Soudain, un jet de pisse, puissant mais bref, vient se briser à environ un mètre devant lui. Il souri malicieusement. Je continue mes explications un peu gênée, mais assez curieuse de voir un tel spectacle ! L'inconnu lâche plusieurs jets, brefs et puissants, tout en faisant bouger son sexe sans le toucher. Je n'ai encore jamais vu une chose semblable, j'ai dix neuf ans et cela me trouble agréablement. Je reste toutefois prudente, à distance. Je peux filer en vitesse. Je salue l'homme qui me remercie pour mes renseignements. Il me salue à son tour de la main. Je continue mon chemin. Au bout d'une centaine de mètres, je me retourne pour voir l'inconnu se tenant le sexe, toujours dans la même position. Il me fait un nouveau signe amical auquel je réponds par un signe de la main avant de disparaître derrière les bosquets. Je suis à la fois soulagée. Mais j'ai l'envie de me cacher pour en voir davantage. Je me raisonne. Un peu honteuse de cette pensée. Je n'aime pas repasser par le même endroit au retour de mes promenades à cheval. Mais là, sur le retour, deux heures plus tard, je passe au même endroit. Il n'y a plus personne. Je suis presque déçue. Cette "expérience" m'a troublée délicieusement. Je n'ai pas cessé d'y penser tout au long de ma promenade. Je me promets de garder cette aventure pour moi. J'ai surtout peur d'être jugée par mon attitude. Je suis curieuse. Je suis voyeuse. Je peux le partager dans l'anonymat d'un forum. Depuis, je repasse souvent près de la clairière, mais il n'y a jamais personne...
  4. Valona

    Être modèle photo

    Modèle photo Avec "Vincent", (pseudo), nous avons fixé quelques dates pour notre vraie séance photo. Vendredi après midi 26 avril ou vendredi après-midi 3 mai. Je vais enfin pouvoir mettre mes fantasmes exhibitionnistes en images. Nous faisons la séance en extérieurs. Pas de nus, évidemment, puisque je déteste toute forme de nudité. Tenues féminines, "ville", élégance et érotisme torride. Je suis à me réjouir. Je prépare une petite valise avec quelques jupes, quelques chemisiers et quelques chaussures... Bisou
  5. Cela flatte ma plastique. J'ai tant complexé jusqu'à mes 18 ans de mesurer 1,80m et de ne peser que 60 kg. De n'avoir pas de seins. D'être un "piquet à haricots verts", comme disaient mes copines. Aujourd'hui j'ai transformé tout cela en autant de qualités. Et le regard des hommes me donne raison. Bisou
  6. Différence de taille Mon papa a été mon premier héros. Sous beaucoup d'aspects, il l'est toujours. Il mesure 1,92m. Il soigne son physique d'athlète. Il est professeur d'université. Mon papa reste la mesure étalon à l'aulne de laquelle je compare tous les garçons qui me tournent autour. Lorsque je regarde les photos de mes parents, lorsqu'ils se sont connu, je ne peux m'empêcher d'admirer maman. Quelle femme de goût... Bisou
  7. Sortir avec une fille Personnellement, je préfère sortir avec un garçon... Bisou
  8. Valona

    Le ménage dans ma chambre

    Après trois jours de ménage Cet après-midi, nous sommes allés faire de la bicyclette. Tous les trois. Avec papa et maman. Sur la piste cyclable. C'est l'ancienne voie ferrée à flanc de colline. Il y a même deux tunnels. C'est impressionnant car l'un d'entre eux fait 118 mètres de long. Il faisait tellement agréable que nous étions en short et en T-shirt. Presque 70 km, allé et retour. Avec coupes glacées dans le bourg au bout de notre itinéraire. C'est notre récompense. Il y avait plein d'autres cyclistes. Si la météo se maintient demain, nous récidivons. C'est trop bien. Par contre, nous prendrons le sens inverse, jusqu'au lac. La piste cyclable en fait le tour. Mais ça monte et ça descend beaucoup. Bisou
  9. C'est comme en amitié. On ne fréquente pas quelqu'un pour se prendre la tête...
  10. La politique de l'autruche peut-être mais la mienne surtout...
  11. Valona

    Les femmes et la pornographie

    La pornographie Non. Pour moi, rien n'est plus érotique qu'un homme en costume, chemise et cravate. Quinquagénaire, séduisant, athlétique et surtout avec tous ses cheveux et les tempes grisonnantes. Sinon "argentées". Mais pas du tout le style de Georges Clooney, par exemple. Surtout pas. Je suis attirée par les types hyper sportifs et que cela se voit dans leurs physiques. Non, plutôt Sean Connery ou encore Harrison Ford. Quoi que j'aime beaucoup Dolf Ludgren lorsqu'il est d'une élégance folle. Bisou
  12. Disputes Par contre, même si je ne suis fondamentalement et intrinsèquement attirée que par les garçons, les tensions entre filles, c'est bien plus cruel et délicat. Nous ne nous faisons aucun cadeau. Mais là non plus, je ne participe plus depuis l'école primaire. Une tension avec quelqu'un ? Je m'en vais. Sans répondre. Sans me retourner. Je reviens quant tout s'est calmé. C'est mieux
  13. Différences de taille J'ai 1,80m. Honnêtement, je ne pourrai pas flirter avec un mec plus petit. Déjà même s'il n'a que ma taille, ça m'indispose. C'est une question d'harmonie. Un couple, il faut que ce soit visuel, beau, harmonieux. Heureusement, il y a beaucoup de grands en fac. Pas toujours dotés d'un physique très gracieux. Pas très "glamour". Des "trop vite grandis" ou des "qui font pas de sport". J'ai mes préférences... Bisou
  14. Les disputes Je n'ai aucune véritable expérience de la vie de couple. Avec mon "ex", quand il y avait un semblant de tension, je partais. Je le revoyais le jour d'après, où le week-end suivant. Tout avait disparu. Jamais je ne me prendrai le choux dans une relation. Jamais. Bisou
  15. Valona

    Je libertine et vous ?

    Je libertine et vous ? Hier, avec ce temps magnifique, je suis allée libertiner en bicyclette sur la piste cyclable. Beaucoup de monde. C'est fou ce qu'une jeune fille en jupe de sport peut attirer le regard. Au risque de provoquer la chute des plus stupides. A l'attention des libidineux, j'explique. Une jupe de sport est le plus souvent un élément vestimentaire en lycra. C'est un short en fait. Un short habilement taillé en jupette. Il y a juste un rabat. Il faut toutefois mettre un K-way pour le retour. Avec la fraîcheur, sans coupe-vent, ce n'est plus du plaisir. J'ai croisé deux copines de la fac en rollers. J'en fais parfois avec elles. Nous avons fait le chemin du retour ensemble. A toute vitesse. On se revoit mardi matin. Dans ma zone, la rentrée en fac c'est mardi. Je me réjouie, ça me manque. Mais d'ici là, il y a les fêtes de Pâques. Le repas de lundi midi, avec mes mamies, mes papis, ma marraine et mon parrain. Bisou
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité