Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'douleur'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

43 résultats trouvés

  1. Echo96

    Cancer de l'âme

    Certains pensent que la dépression n'est que passager. Que ce n'est qu'une façon pour nous d'exprimer notre manque d'attention dans la population. J'ai longtemps cru moi-même ceci et que, surtout, ce n'était qu'une forme de faiblesse. Que ces personnes n'étaient tout simplement plus capable de vivre avec leur problème, qu'ils abandonnaient trop vite. Jusqu'à ce que ça m'arrive. On ne voit rien arriver, et pourtant tous les symptômes sont voyant, flagrant, énorme. Fatigue, manque de confiance en soi, manque de concentration, tristesse constante, irritabilité, idée négative et récurrente, manque tout simplement d'envie face à la vie. La dépression est une maladie du même type qu'une grippe. Elle peut toucher n'importe qui, même ceux qui, comme moi, se croyait au dessus de tout, se croyait forte, impénétrable. Les symptômes sont méconnaissable au début. On n'y fait pas plus attention et cela, même si ils sont parfois dérangeant dans notre vie de tous les jours. Puis le moment de faiblesse qui arrive. On fait comme-ci de rien était, comme-ci cette ''petite' faiblesse à nos yeux n'existe pas. Ce sont les autres autour de nous qui remarquent les premiers symptôme. Mais comme pour une grippe ou n'importe qu'elle maladie, nous n'y faisons pas attention. On prétend que c'est autre chose, qu'une simple fatigue passagère, un simple moment que l'on peut comparer a un rhume. Mais cette maladie, comme la grippe, devient de plus en plus présente, féroce, agressive, destructrice et le seul moyen qui nous reste ces de la soigner. Comme une grippe, la dépression se soigne à l'aide de traitement, de médicaments et surtout beaucoup de repos. Mais avant tout traitement, vient la phase du déni. Nous ne voulons pas voir la vérité en face. Nous voulons pas donner raison a cette noirceur qui nous envahit. On ne veut tout simplement pas accepter la réalité. «Prendre des pilules? Non merci. Je vais être capable de régler seule ce problème.» C'était ce que je répétais, mais viens un jour que se ''problème'' devient plus imposant, plus destructeur et que notre force que nous pensons posséder pour surmonter cela devient insuffisant.
  2. paidge

    Respiration?

    Bonjour J'ai bientôt 17 ans, je suis en seconde, et en ce moment, en sport on fait de l'endurance. Bref, on courrait puis le prof nous a demandé de courir au plus vite que l'on pouvait pendant 6 min. Pendant cette course j'ai eu une pointe de côté plutôt douloureuse, mais à un moment j'avais de plus en plus de mal à respirer et j'avais très mal, comme si ma côte était enfoncer dans mon poumons (je n'ai pas de côtes déplacé) et je respirais à peine... Aidez moi je sais pas pourquoi ça me fait ça, c'est la première fois que ça m'arrive. J'avais tellement mal que j'étais en larme et si j'avais continué a courir je serais tombé dans les pommes. Je tiens à préciser que j'ai fumer même pas un an et que j'ai arrêter y'a 2 semaines environs. Si vous savez quoi que ce soit dite le moi svp PS:ma consommation de tabac était pas très élevé environ 5 cigarettes maximum par jours et maintenant plus rien.
  3. PouletteMob

    Douleur épaule

    Bonjour, Je suis une jeune fille de 17 ans et depuis 3/4 jours j'ai une douleur dans l'épaule lorsque je force par exemple pour mon soutien gore ou encore un pull ou bien même en manteaux, lorsque je ne force pas dessus, je n'ai pas forcement mal ! Quelqu'un aurais déjà eu le même problème que moi, est ce que je suis obligée de consulté sachant que je suis très sportive et je ne compte pas m’arrêter ?$ Merci d'avance pour vos réponses, PouletteMob
  4. gamelover1357

    question bizarre

    Bonsoir à tous ! voilà il y a quelque chose qui me tracasse depuis un bon moment : est ce possible que l'on nous injecte quelque chose avec une seringue pendant que l on dort sans que l'on soit réveillé par la douleur ? je veux dire que évidemment, certaines personnes se réveilleraient aussitôt, mais dans le cas où on a un sommeil super lourd ? Voilà question très bizarre quand on connaît pas le contexte mais je vous épargne les détails c'est déjà assez étrange comme ça -_-' Merci d'avance :D
  5. qu'est-ce que la douleur intérieur celle qui n'est pas phisique??
  6. Douleur chez le chat : 23 signes à ne pas négliger Les propriétaires de chats sont bien placés pour observer un changement de comportement chez leur animal. Mais il n'est pas toujours facile de savoir quand il faut s'inquiéter. Voici les 23 signes typiques de la douleur chez le chat. Lire l'article : Sciences et Avenir / Animaux
  7. Fin de saison pour Serena ? Lundi 11 octobre - 21:27 Serena Williams (AFP) Serena Williams est mal en point. L'Américaine, finalement forfait à Linz, ne reviendrait plus sur les courts pour la fin d'année. Sur son site Internet, l'Américaine, désormais N.2 mondiale, a annoncé que sa "saison est probablement terminée", en raison d'une douleur au pied droit toujours vivace. Suite de l'article... Source: eurosport.fr
  8. Enfantez en silence, SVP ! Lundi 27 Décembre - 23:49 Pas mal de mamans s'accordent à dire que la douleur de l'accouchement est la plus féroce de toutes. Normal donc, d'extérioriser cette horrible sensation? Pas pour les sages femmes de l'hôpital Kärnsjukhuset à Skövde, en Suède. Celles-ci se sont en effet plaintes des hurlements des patientes en plein travail... Des mesures de bruit ont été effectuées dans les salles d'accouchement pendant quinze jours et les résultats sont éloquents: lors d'un accouchement sur quatre, les cris dépassent les 115 décibels et franchissent ainsi la limite d'exposition professionnelle. Dans certains cas, les cris ont été mesurés à 122 décibels, alors qu'on estime que le seuil de la douleur se situe à 120 décibels. [...] La médecine du travail n'a pas donné suite aux revendications des plaignantes, qui devront continuer à devoir supporter les hurlements de douleurs des futures mamans. [...] Les autorités saisies, elles, préconisent l'emploi de boules Quies. Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online / Courrier International
  9. Clijsters, la pause forcée Mardi 05 Avril - 19:31 Kim Clijsters avait abandonné à Indian Wells avant de rejouer à Miami. (Reuters) Handicapée depuis quelques semaines par une douleur à l'épaule et au poignet droit, Kim Clijsters va devoir observer une pause d'un mois environ. Une indisponibilité qui privera la Belge des demi-finales de la Fed Cup ainsi que du relevé tournoi de Madrid. Si tout va bien, la n°2 mondiale retrouvera le chemin des courts quinze jours avant Roland-Garros qu'elle ne veut absolument pas rater une nouvelle fois. Suite de l'article... Source: sports.fr
  10. D'après la façon dont on l'utilise, il me semble que le mot travail signifie : Efforts qui nous font souffrir ou nous fatiguent en vue de réaliser un but considéré comme utile à la marche de la société Comme l'accouchement est douloureux et que la procréation est considérée comme utile à la société, on parle de "travail" pour l'accouchement. Mais alors il me semble que cela revient à considérer qu'il faut souffrir ou se fatiguer pour être utile ce qui est masochiste. En effet, quelqu'un qui "ne se fatigue pas" ou que est évite de faire des choses pour ne pas souffrir est mal vu, comme un fainéant. Cette définition est donc problématique. On pourrait alors prendre plutôt celle-ci : Efforts que nous faisons en vue de réaliser un but, même si cela nous fait souffrir ou nous fatigue, ces efforts étant considérés comme utile à la marche de la société Mais alors cela pose le problème de considérer le but comme supérieur à toute souffrance et donc le déni de ce qu'on endure. Afin d'éviter cela, rajoutons : Efforts que nous faisons en vue de réaliser un but, même si cela peut comporter des petites douleurs non voulues ou nous fatiguer dans des proportions raisonnables, ces efforts étant considérés comme utile à la marche de la société Mais le fait de considérer que quelque chose est utile à la marche de société est hautement subjectif. En effet, nous n'avons pas tous la même vision de ce qui est utile à la société. Le mot travail est donc relatif à la personne qui l'exprime, puisqu'il désigne les efforts vers les buts que cette personne considère comme utiles. D'autre part, la notion d'utilité à la société a un sens assez particulier puisque cela signifie que les choses qu'on fait pour soi ne sont pas incluses. En effet, on a plutôt tendance à considérer une personne qui fait des choses pour elle-même comme égoïste. Pourtant toute personne fait partie de la société, et donc chacun est un bout de la société et donc les efforts pour soi-même sont utiles à la société. Et puis, qu'est-ce que la marche de la société ? La société a-t-elle un but ? Nous ne serons sans doute pas d'accord sur le but de la société. Et quel but pourrait avoir la société à part le bien-être de ses membres et la réalisation de leurs désirs ? Pour éviter donc les malentendus, il faut donc remplacer la fin de la définition : Efforts que nous faisons en vue de réaliser un but, même si cela peut comporter des petites douleurs non voulues ou nous fatiguer dans des proportions raisonnables, ces efforts étant utiles à la vie et au bien-être d'une ou plusieurs personnes de la société, sans exclure soi-même. Au passage, on relativise, parce que se considérer soi-même comme utile à la société toute entière, c'est un peu présomptueux. De cette définition, on en conclut que le travail n'est pas forcément rémunéré, pas forcément douloureux, pas forcément reconnu comme utile par d'autres personnes, et même pas forcément utile directement pour quelqu'un d'autre que soi-même. En d'autres termes, on travaille beaucoup plus qu'on ne le croit. Et le contraire du travail n'est pas l'égoïsme, mais le repos et le divertissement. Cette définition peut sembler relativiste. La partie qui est libre d'être interprétée est "ces efforts étant utiles à la vie et au bien-être". La définition du travail n'est-elle pas en fin de compte la question de la définition de ce qui est utile ?
  11. Je suis un garçon de 15 ans, j'habite une petite ville dans la lozere. Il y a deux ans, un garçon de nimes a déménagé dans la même ville que moi. Son pere est policier, il a été muté ici. Seulement deux ans après il doit demenager. Pourtant il est devenue un frere pour moi, je l'aime beaucoup, j'arrive même pas à trouver les mots, certains soirs j'ai pleuré car il allait pas bien. Hier je l'ai vu pour la derniere fois, lorsqu'on s'est quitté je l'ai pris trois fois dans mes bras en lui disant que je l'aimé et qu'il allait me manquer. Quand je l'ai laché j'ai eu envie de l'embrasser, alors qu'il est mon meilleurs amis. Je sais pas si c'est de l'amitié ou de l'amour que je ressens mais ça fait mal de ne plus le voir. Le pire est que je pense que c'est pas reciproque. Il est juif et moi musulman. Et comme un con l'année derniere je lui en voulais d'etre juif. Donc je lui en ai fais voir de toutes les couleurs. Je me sens tres mal par rapport à ça car je me suis excusé pour tout ce que j'ai pu lui dire mais j'ai pas eu de repose réconfortante de lui. Tout ça pour dire que je ne sais pas quoi faire avec lui, je l'aime tellement que j'ai prefere partager une seule journée avec lui au lieu de partir en vacance. Je ne sais pas ce que ça veut dire, ni quoi faire ....
  12. Coucou ce sujet n'est pas une blague, j'ai vraiment très mal !! La douleur part de la fesse sur le coté et descend dans la cuisse et le mollet voire le pied, très fort... Depuis deux jours c'etait a droite, depuis aujourd'hui a gauche et aussi un peu a droite... J'ai pensé a une sciatique, mais je suis jeune et en pleine forme! ^^ Je prend des anti douleur depuis que j'ai mal, mais je ne veux pas me doper tout le temps... Des idées, des conseils? Un diagnostique? Merci bien
  13. Bonjour/bonsoir à tous, voilà, depuis ce midi, après avoir mangé (riz, brocolis et croquettes de poissons), j'ai ressentis une douleur dans mon ventre (au niveau de l'estomac), qui n'est toujours pas partie, comme des crampes, qui me font extrêmement mal lorsque je me lève et marche, alors que lorsque je suis assise, je ne sent quasiment plus rien (pareil lorsque je suis allongée). Depuis 1h environs, mes maux de tête ont été suivis par une énorme douleur dans la nuque (comme si j'avais un torticoli, alors que non). Suite à cela, quelque temps après, j'ai ressenti un léger mal de tête, mais cela à l'air d'être passé ... pour le moment (car je suis à nouveau assise). Par contre, les maux d'estomac et de nuque, sont toujours présents. Je n'ai pas réellement envie de vomir, mais c'est une sensation horrible que j'ai dans le ventre .. Pour tous ceux qui ont déjà eu ce genre de trucs, des crampes à l'estomac très intense lorsqu'ils sont debout ou alors en train de marcher, une douleur dans la nuque très intense .. veuillez m'éclaircir ou m'apporter vos avis sur ce sujet, afin d'y voir plus clair. Merci d'avance ! :)
  14. AnneChachou

    Déprime

    Bonjour à tous, Je viens vers vous afin de comprendre et d'agir face à des situations quotidiennes de la vie qui me pèsent. Depuis quelques semaines maintenant, je me sens seule. Mon petit ami n'est pas réceptif, et ne communique pas du tout. Je l'ai donc quitté pour les motifs suivants: Manque de considération, d'intérêt sur ma personne, absentéisme majeur et négligence sans égale. Je l'ai donc quitté sans que ça ne lui fasse ni chaud ni froid.. J'en parle autour de moi mais j'ai l'impression qu'ils s'en moquent royalement. Je me sens donc mis à l'écart, incomprise. Je n'ai plus envie de sortir, ni même de parler de peur que l'on me dise que je dramatise. Je pleure souvent et finalement je n'ai personne à qui en parler. Alors je viens ici dans l'espoir dans l'espoir d'être lu, entendu voir même conseiller. Qu'est ce qui m'arrive? Que dois je faire pour me sentir mieux? Merci pour vos réponses
  15. Bonjour, Je voudrais parler dans ce sujet de la douleur physique et de celles que peuvent causer les maladies, mais pas de la détresse mentale, j'entends par là lorsqu'on a mal quelque part, même à la tête, mais pas lorsqu'on est perdu dans ses pensées ou lorsqu'elles nous rendent fou ou incontrôlable. Notre médecine classique prescris la plus part du temps des substances anti-douleur, c'est sur ce point que je pense elle se trompe, car si on ne perçoit plus la douleur dans notre corps, là où elle se trouve et son intensité, comment voulez vous que le corps y réagisse proprement? Bien sûr il y a certains mécanismes automatiques, mais je pense qu'avec l'aide des sensations que l'on peut avoir, le cerveau peut aussi analyser cette douleur et agir en conséquence ainsi que le corps qui va y répondre bien plus rapidement. On va me dire "oui mais parfois la douleur est insupportable", en fait non, car il existe des mécanismes coupe circuit et si elle est trop forte cette douleur, vous tomberez dans les pommes, et de plus vous ne vous souviendrez plus de rien à votre reprise de conscience, donc d'après moi, aucune douleur n'est trop forte. Donc si on s'en tenait à ce raisonnement, toute substance anti-douleur ou amenuisant les sensations ou la perception seraient à proscrire, seules resteraient celle qui peuvent aider à lutter contre la maladie elle-même ou celles qui peuvent aider le corps à réparer les blessures (cassures, plaies, déchirement, etc...).
  16. La douleur d’une Âme qui meure, elle surpasse toutes les douleurs. Cassez vous une jambe, arrachez vous un œil, éventrez vous, rien de tout cela n’arrive à la cheville de la douleur d’une Âme qui meure. Redoutez que votre Âme n’aie un jour à subir ce sort ou même à y goûter ne serait-ce qu’un seul instant!
  17. Bonjour à toutes et à tous. Je ne sais pas trop comment m'y prendre, j'ai même un peu honte de moi-même je doit dire... Voilà, il y a 1an et un peu plus de sept mois je suis tombé amoureux d'un homme (oui je suis gay). Nous nous sommes mis en couple, Malheureusement 5mois plus tard il déménageait à l'autre bout de la France, car son père à été muter. Nous avons décider de tenter le coup de rester ensemble (moi je travaillai, donc ne pouvai pas le suivre). Six mois après, la fin de mon contrat, j'ai abandonner famille, amis, lieu de naissance et j'ai pris le premier train pour le rejoindre. Joie immense bien entendu. Nous avons passer quelques temps à la campagne Bordelaise (6mois pour être précis) puis le 1er septembre nous avons eu notre propre appartemment. Je vivais un vrai rêve. Je suis fou amoureux. Et à ma grande surprise, il y a 5jours il me dit que c'est fini... "Je t'aime mais j'accumule tellement de choses depuis des mois que je parviens pas à faire sortir, je souffre trop, on ne peut pas continuer". Autant dire qu'il m'aurai planter un couteau plein ventre j'aurai eu moins mal. Bref, ne voulant pas "perdre" ainsi, je me suis battu. Je lui ai dit être prêt à tout, TOUT pour l'aider, sauver notre couple. Hier soir, en rentrant de soirée, je lui ai fait une déclaration genou à terre, en mode grande classe. Inutile. Alors je veux essayer encore une chose. Il continue de me dire qu'il m'aime mais que c'est impossible, alors je veux me blesser. Fortement. Faisant bien sur croire à un accident, et voir sa réaction. Je n'ai plus rien à perdre de toutes façons. Je sais ce que certains dirons : "Ya plus malheureux que toi dans la vie!" ou même "On s'en fout de tes problèmes", mais pour une fois je pense à moi avant de penser aux autres, et oui. Merci à ceux/celle qui ont lu, j'espère que vous pourrez m'aider... Je l'aime tellement......
  18. Coucou les z'amis, Pas mal d'entre vous me connaissent ici ! Je suis "réputée" emmerdeuse finie, chieuse et chiante parfaite, et grande folle reconnue ... Sauf que voilà, depuis un petit moment, le moral n'y est pas, j'ai l'impression de jouer un rôle, d'être quelqu'un d'autre, en fait je ne sais pas trop qui je suis ! Je ne sais pas trop ce que m'apportera d'écrire tout ça, mais je sais pourquoi je le fais ! Je veux vider tout ce que j'ai sur le coeur, sans accabler mon homme ou ma famille ... Alors en gros ma vie en ce moment, c'est un grand trou noir, tout se fait, sans que je puisse y changer quoi que ce soit, j'ai l'impression de ne plus avoir d'emprise sur ma vie. J'ai des soucis avec mon dos, qui me fait, relativement, tout le temps souffrir (depuis quelques jours, je suis plutôt tranquille avec ça, mais ça ne dure jamais bien longtemps, en attendant j'en profite !), et ça joue énormément sur les nerfs et sur le moral. Du coup ça se ressent dans toutes mes relations. Surtout avec mon homme, il est en première ligne. J'avoue que la douleur me rend désagréable, me renferme sur moi, je ne suis plus souriante, enfin je ne suis plus moi quoi ! Et le deuxième souci qui se pose, le boulot ! Je fais un boulot qui me plait plutôt pas trop mal, mais je ne supporte plus d'aller bosser tous les jours. Je sais qu'à la fin de ma journée, mon dos va terriblement me faire souffrir, l'ambiance est plutôt bof, et je me sens en permanence persécutée par mes collègues ! C'est peut être parce que je ne vais pas bien que je ressens ça, mais il y a des situation que je ne trouve pas normales ... On vient de changer de version de logiciel, donc tout le monde est en galère, coup de bol, moi j'ai super bien suivi la formation, je gère plutôt pas mal, ben j'ai l'impression que ça dérange, ça créer des jalousies ! Je vous explique, il y a quelques jours, au tout début de l'arrivée de la nouvelle version, A (notre "responsable" (entre guillemet, parce que quand je suis arrivée dans la société nous étions au même niveau, c'est depuis l'arrivée de E qu'elle est passée responsable)) passait tout son temps avec E pour lui expliquer des choses, lui montrer, les faire avec elle. Et moi au moment où je pose une question, je me fais envoyer bouler, alors que je n'avais pas eu le "privilège" d'avoir A à mes côtés pendant des heures ! Il y aussi que E et A, fument, boivent du café, ce que je ne fais pas ... Elles prennent donc le droit de prendre des pauses quand elles veulent, et quand moi par malheur, je prends 2 minutes pour envoyer un texto, je me fais pourrir ? Du coup maintenant je prends mes pauses texto quand elles prennent leur pause clope, après tout c'est pas parce que je ne fume pas, que je n'ai pas besoin de coupures dans ma journée ?! Bref, pas mal de petites choses ( y a pas que ça hein, j'suis pas une gamine, mais ces des petites réflexions en permanence, une sorte de harcèlement moral pour me faire craquer et démissionner j'ai l'impression), qui font que je souhaite changer de boulot, mais avec un crédit maison à charge pas possible de faire n'importe quoi ! Niveau boulot, je m'étais également lancée dans l'aventure de la vente à domicile, mais avec mes problèmes de dos, et les douleurs qui vont avec, je n'ai pas la force de faire ça en plus après une journée de boulot ... Du coup, je suis en train de laisser tomber, mais malgré tout, j'aimerais avoir un petit boulot en plus, j'en ai la volonté, un petit complément de salaire, un job à domicile, mais pour le moment je n'ai pas trouvé le bon plan, que des arnaques !! Au niveau de mon dos, j'ai pas mal d'examens à passer, ces prochaines semaines, et avec mon ras le bol de tout, je n'ai plus aucune motivation à aller bosser. Certains me disent de me mettre en arrêt de travail pour prendre le temps de me reposer un peu, ce que je ne fais pas, j'suis trop honnête pour demander un arrêt ... Après ptet que je vais être obligée par la suite pour mon dos, mais j'en suis pas là ... Enfin, tout ça pour dire que j'ai vraiment pas le moral ces derniers temps et que je ne sais pas quoi faire pour m'en sortir ! J'ai tout pour aller bien, un homme formidable qui est toujours là pour moi, une maison qui devient magnifique grace à notre travail à mon homme surtout et un peu à moi, j'ai un boulot, un CDI qui plus est, à deux pas de chez moi ... Alors pourquoi je ne suis pas foutue d'aller bien ? Je m'enerve moi même, j'ai du mal à me supporter ! Je veux être gaie et souriante pour mon homme quand il rentre du travail, je veux une vie de couple normale quoi ... Qu'est ce qu'il faut que je fasse pour ça, vous avez des idées ? Nan parce que moi je suis à cour là ... Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, ou au moins d'avoir essayé :D J'espère que quelqu'un pourra m'apporter quelques solutions, et j'espère avoir le coeur plus leger après tout ça ! *Pepette*
  19. Bonjour, Avant hier, j'ai éternué assez fort et tout de suite j'ai ressenti une violente douleur à la tête et depuis j'ai des maux de tête de plus en plus pénibles, les oreilles compressées et j'entends des bruits metalliques. Pensez-vous que cela puisse être grave? A quoi cela pourrait-être dû?
  20. bonjour a tout le monde ! voilà mon problème : je mangeais des céréales quand à un moment j ai eu super mal aux dents du haut et je n ai aucune idée de pourquoi, mais le truc c'est que par moment ça me refait mal quand je mange (c'est pas tout le temps mais souvent quand meme), et la douleur est vraiment insupportable c'est un peu comme quand on va chez le dentiste pour enlever une carrie tres profonde c'est juste insupportable. Je précise que je suis allée chez le dentiste il y à peine 6 mois et que je n'ai pas de carries. Alors si quelqu un sait ce que ça peut être, s'il vous plait répondez moi pour que je puisse agir vite voilà merci d'avoir lu :)
  21. Jusque dans les années 1970, on opérait les bébés sans anesthésie CHOC. C'est une info méconnue, voire une révélation choc qu'a délivrée le neuroscientifique Sid Kouider au public des Grands Débats organisés par Sciences et Avenir avec La Recherche le 9 avril 2016, au Collège des Bernardins, à Paris. "Jusque dans les années 1970, on a beaucoup opéré les bébés sans anesthésie", a expliqué ce psychologue de formation. "Comme il y avait des risques liés à l'anesthésie, on considérait" que cela ne valait pas la peine d'appliquer cette procédure parce que "les bébés n'étaient pas vraiment conscients et que de toute façon ils ne s'en rappelleraient pas". (...) La suite sur : http://www.sciencesetavenir.fr/grandsdebatssciences/20160419.OBS8772/jusque-dans-les-annees-1970-on-operait-les-bebes-sans-anesthesie.html ===== Voilà une info qui repose la question du rapport douleur/conscience (du vivant) et qui nous rappelle que nos critères de jugement et d'acceptation n'ont cessé d'évoluer.
  22. Bonjour à tous ! J'ai débuté un régime prise de masse il y a environ 3 semaines et m'y tient sérieusement. Cependant, j'ai une douleur abdominale sur le côté gauche du ventre. Il m'est impossible de faire par exemple plus de 10 tractions car les abdos sont contractés et je ressens une fotre douleur (non musculaire) à l'endroit décrit. Je pense que cela peut être lié au changement alimentaire ? Sinon quoi d'autre ? J'aimerais comprendre et résoudre le problème afin de pouvoir reprendre l'entraînement.. Je contacterai bien entendu un médecin dès que possible, merci !
  23. Invité

    Soulager brûlure

    Bonjour à tous, Voilà je me suis brûlé le doigt Vous avez des astuces pour que ça fasse moins mal ? C'est pas trop méchant (pas de cloques ni rien), mais ça fait bien mal, j'ai essayé l'eau froide et la poche de glace mais c'est pas très concluant, ça soulage très momentanément mais 2 min après ça fait à nouveau trop mal ^^ Mercii :blush:
  24. US Open : Nadal a souffert... en conférence de presse Mardi 06 septembre - 21:37 Perclus de crampes, Rafael Nadal a dû interrompre sa conférence de presse. | (Capture) Rafael Nadal s'est qualifié pour les 8es de finale de l'US Open, dimanche, en dominant David Nalbandian en trois manches (7-6, 6-1, 7-5). La routine, en somme. Mais là où le numéro 2 mondial a véritablement souffert, c'est après le match, lors d'une conférence de presse qui a vu l'Espagnol se débattre avec des crampes visiblement extrêmement douloureuses. http://www.youtube.com/watch?v=ZJ012gPqkAc&feature=player_embedded Suite de l'article... Source: leparisien.fr
  25. Freeman59

    La fracture du pénis

    Horrible! Voilà le terme que j'emploie pour ce qui concerne la douleur! c'est à la limite du supportable,près de la perte de connaissance. Cela m'est arrivé lors d'une sodomie ordinaire,un jour ordinaire,dans un lit ordinaire;ça peut arriver à tout le monde (Sauf aux filles) . Si ce sujet intéresse des gens laisser un post et je vous raconterais, avec photo édifiante.
×