Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'police'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

47 résultats trouvés

  1. Une fête organisée en plein couvre-feu qui pourrait leur coûter cher. Les images de cette soirée clandestine, à laquelle participaient mercredi dernier des élèves de l’école de police de Nîmes, ont fait le tour des réseaux sociaux, obligeant le ministre de l’Intérieur à réagir fermement. "On ne peut pas être policier et se moquer des règles que l’on impose aux autres, a-t-il dit. Pour être respecté, il faut être respectable. Sur la base de preuve, j’exclurai ces élèves de l’uniforme de la police nationale." Deux policiers de la brigade cynophile se rendent au chenil situé dans l’enceinte de cette école lorsqu'ils entendent des hurlements et de la musique anormalement forte provenant a priori du stade. C'est là qu'ils tombent sur une centaine d’élèves. Certains, les voyant arriver, se mettent à crier « Ara ! Ara ! » à plusieurs reprises, comme les guetteurs dans les cités qui alertent les dealers de la présence des forces de l’ordre. Les deux agents se retrouvent au beau milieu d’un mouvement de foule. Des participants encapuchés – des individus dépourvus de toute éducation – les invectivent, les sifflent et les insultent. SOURCE Tel pays, telle police
  2. Mercredi, vers 22h30, à Herblay (Val-d'Oise), deux policiers de la PJ de Cergy Pontoise, en civil et garés pour une mission de surveillance, ont été agressés par trois personnes pour une raison encore inconnue, a appris franceinfo jeudi 8 octobre de source policière. Un des deux policiers a été grièvement blessé. On sait que son pronostic vital est engagé. Les agresseurs sont en fuite. Il n'y a a priori pas de témoins. La brigade criminelle de Versailles est saisie. https://fr.news.yahoo.com/val-doise-deux-policiers-blessés-054205420.html
  3. Policiers accusés de viol à Aulnay : la vidéo de l'interpellationLes faits se seraient déroulés jeudi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) lors de l'interpellation d'un jeune homme de 22 ans dans le quartier de la Rose-des-Vents dont nous publions des images.Soupçonnés d'avoir gravement blessé à coups de matraque un jeune homme lors de son interpellation, quatre policiers d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) sont en garde à vue depuis jeudi, visés par des accusations de «viol en réunion» d'une «extrême gravité», a estimé samedi le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux.Le jeune homme d'une vingtaine d'années a fait l'objet d'une interpellation musclée jeudi vers 1è heures, au coeur de la cité des 3 000, après un contrôle d'identité qui a dégénéré.La scène, filmée par la vidéosurveillance de la police municipale, montre notamment un policier «porter un coup de matraque horizontal au niveau des fesses» du jeune homme, après que son «pantalon a glissé tout seul», selon cette même source. Des habitants ont assisté à l'interpellation et filmé cette dernière. http://www.leparisien.fr/aulnay-sou...eo-de-l-interpellation-04-02-2017-6655578.php Honteux, j'espère que ces mer*** seront sévèrement punis par la justice mais c'est mal parti vu que l'accusation de viol a été remplacé par des violence volontairehonte a ces flics qui déshonore l'insigne.
  4. L’annonce par le Premier ministre d’une expérimentation de transfert de compétences entre la police nationale et la police municipale de Nice est beaucoup moins anecdotique et banale qu’il n’y paraît. Au-delà du débat plus global, et pas clarifié à ce jour, sur la gouvernance locale de la sécurité (et notamment sur la relation État/collectivités territoriales), cette expérimentation recèle plusieurs risques de fractures, surtout si elle devait inspirer une réforme nationale dans ce domaine: fracture territoriale, fracture démocratique, fracture républicaine. Fracture territoriale: combien de communes en France sont prêtes ou ont la capacité financière d’embaucher des policiers municipaux par dizaines, comme se propose de le faire le maire de Nice en échange de ce transfert de compétences? On peut probablement les compter sur les doigts d’une main… Si l’État décidait à terme de généraliser ce principe, on assisterait à une évidente fragmentation de notre pays, dégageant d’un côté les villes qui disposent de quelques moyens financiers pour renforcer leurs polices municipales, et de l’autre le cortège imposant de toutes celles qui n’ont pas cette possibilité. source
  5. MAINTIEN DE L'ORDRE : LES RÉVÉLATIONS INÉDITES D'UN POLICIER Reportage très intéressant qui dénonce les violences policières que j'ai trouvés récemment et que je vous propose de regarder bon visionnage .... par Le Vent Se Lève Le dialogue exclusif entre un CRS lanceur d'alerte et l'une des figures des gilets jaunes. Casseurs, racisme, violences policières : ils s'affrontent normalement sur le terrain, ils ont aujourd'hui décidé d'en discuter. Le policier Laurent Nguyen prend des risques en acceptant de s'exprimer sur Le Vent Se Lève aujourd'hui. Poursuites judiciaires ou révocation, libérer la parole en tant que policier a un prix.
  6. Les policiers américains blancs ne sont pas plus susceptibles d'abattre des personnes noires ou hispaniques que leurs collègues issus des minorités, selon une nouvelle étude. [...] L'équipe de chercheurs a collecté dans la presse et auprès des autorités des données sur les policiers impliqués dans la mort de plus de 900 personnes abattues en 2015 par des membres des forces de l'ordre. Parmi les victimes, 26% étaient Noires, alors que les Afro-américains ne représentent que 12% de la population américaine. Mais après différents calculs, «nous n'avons trouvé aucune relation entre la couleur du policier et celle de la personne tuée», résume Joseph Cesario. Les chercheurs ont alors cherché quel autre facteur augmentait la probabilité d'être tué par un policier et ils ont trouvé que «le taux de criminalité local de chaque groupe ethnique» était déterminant. «En d'autres termes, dans un comté où les Blancs commettent beaucoup de crimes violents, les Blancs ont plus de chances d'être abattus par des policiers», et de même pour les Noirs ou les Hispaniques, explique le chercheur. «Cela semble suggérer qu'au niveau national, le fait qu'il y ait une plus grande proportion de Noirs tués par des policiers que leur part dans la population ne vient pas de préjugés des policiers, mais des personnes avec lesquelles ils entrent en contact», ajoute-t-il. [...] https://www.lefigaro.fr/flash-actu/usa-un-noir-n-est-pas-davantage-en-danger-face-a-un-policier-blanc-selon-une-etude-20190723
  7. https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/ils-n-ont-pas-ete-dignes-de-leur-uniforme-prison-ferme-pour-des-policiers-apres-des-violences-lors-d-une-intervention-a-marseille_3952609.html
  8. Bonjour, je dois accompagner un détective privé que j'ai engagé pour une affaire familiale. Il m'a dit que je pouvais venir avec lui à condition d'être assis à l'arrière droit de son véhicule. Pouvez vous confirmer ce qu'il m'a dit et je voudrais savoir aussi ce qui se passe en cas de contrôle de gendarmerie. Suis je obligé de montrer une attestation de déplacement sachant que je serais à l'arrière du véhicule qui est considéré comme privé ?
  9. En 2014, Bastamag.fr faisait état de 8 décès causés par la police, en moyenne, chaque année: https://www.bastamag.net/Homicides-accidents-malaises-legitime-defense-50-ans-de-morts-par-la-police Rien qu'entre le 8 et le 15 avril 2020, 5 personnes sont décédées des suites de leur rencontre avec la police. https://paris-luttes.info/au-nom-de-la-lutte-contre-le-covid-13848?lang=fr#maj57828 Pourtant, il n'y avait pas de manifs, les rues étaient relativement désertes à cause du confinement et les émeutes suite aux évènements de Villeneuve-la-Garenne (le 18) n'avaient pas encore démarré. Or, il est absolument inconcevable que nos vaillants fonctionnaires assermentés profitent lâchement de l'absence de témoins pour commettre des crimes en toute impunité. Totalement inenvisageable. Je dirais même invraisemblable, douteux, peu crédible ou carrément loufoque. Mais alors, qu'est ce qui peut bien expliquer cette hausse soudaine et si spectaculaire? Mystère...
  10. Le syndicat UNSA police à lancé un nouvel appel en cette période de Coronavirus où les forces de l'ordre sont encore une fois sollicités pour les contrôles ''Masques vs LBD''... Sera t-il suivi ?
  11. Un jeune homme de 18 ans a été tué vendredi soir lors d’une course-poursuite avec la police, aux abords de la cité des Marronniers, dans le 14e arrondissement de Marseille, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant une information de La Provence. La famille porte plainte ! Ton gamin fait un braquage, il s'enfuit, récupérer un fusil à pompe, tire sur la police, qui riposte, il est tué ! Je pense qu'il faut au lieu de demander des compte à la police se demander pourquoi ce jeune a fait un braquage !
  12. On peut se demander s'il y a une vrai justice, c'est à dire si la justice est la même pour tout le monde suite à tout ce qu'on peut lire, entendre... Par exemple, Le 27 février 2016, l'ancien compagnon de la sœur de Christelle a avoué l'avoir tuée sous les yeux de leur fils : 3 balles dans la tête avec son arme de service. Car l'homme était policier. La jeune femme avait pourtant alerté avec des appels à police secours et une plainte déposée en gendarmerie quelques jours avant sa mort. Selon les proches de la victime, rien n'a été fait pour la protéger comme ce fut déjà le cas pour d'autres femmes. L'homme la menaçait et se considérait comme intouchable comme il était policier. Ce fut de même pour Alizés Bernard où même après avoir prévenu la police il n'y a pas eu de garde à vu pour son compagnon malgré la menace avec arme. Le lendemain quand elle convoqué à la gendarmerie on lui a dit que si elle portait plainte elle risquait de lui faire perdre son travail, gendarme. Donc on l'a plus mis en statue de victime mais on l'a positionné comme le bourreau. Malgré ceci son ex-compagnon à eu seulement une peine de 6 mois avec sursis, sans mention avec casier justicière en plus à pu continuer son activité de gendarme. Donc y a une vrai et même justice pour tout le monde ?? Source.
  13. Les avocats des parties civiles se disent "rassurés" par ces réquisitions. Pour Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP-Police, qui s'est portée partie civile, "c'est exemplaire" : "Nous n'en attendions pas moins." Dès jeudi soir, les avocats de la défense ont pris la parole. "Leurs clients ont tous nié avoir participé aux faits", rapporte Le Parisien. Selon le journal, ils regrettent des "peines éliminatoires à l'issue d'un réquisitoire reposant sur des hypothèses, des raccourcis, des rumeurs". https://fr.news.yahoo.com/policiers-brûlés-à-viry-chatillon-225136860.html "Leurs clients ont tous nié avoir participé aux faits", (pauvres innocents, vilains policiers)
  14. Le drame intervient un mois après le meurtre d'un jeune homme noir par une ex-policière blanche dans le même Etat, alors qu'il mangeait de la glace chez lui. Une femme noire de 28 ans a été tuée par un policier américain dans la nuit de vendredi à ce samedi. Un de ses voisins avait appelé les autorités, s'inquiétant de voir la porte du domicile de la jeune femme restée ouverte la nuit. Article ici : https://www.bfmtv.com/international/texas-une-jeune-femme-noire-abattue-par-la-police-a-travers-la-fenetre-de-sa-maison-1786730.html La suprémacie blanche et la culture des armes a feux dans toute a splendeur.... écœurée et dire qu'il avait un con sur le forum qui avait ouvert un sujet pour dire les blancs était plus victime de la police que les noirs aux U.S.A mais bien sur on y croit
  15. Sur Kovania (Cf. "4 principes simples..."), la violence n'existe pas (!). Pour une raison toute simple : les kovaniens règlent leur vie sur 4 petits principes, et le quatrième de ces principes dit : "Il n'est de jouissance que parfaite". La violence impliquant [normalement] que sa victime en souffre, la jouissance du violent ne saurait [normalement] être parfaite. Le quatrième principe est donc incompatible avec la violence, et les kovaniens renoncent "naturellement" à tout acte la mobilisant. Il en résulte que sur Kovania, la démocratie est... parfaite ! Pourtant, la démocratie est un espace de conflictualité. Comment, dès lors, les kovaniens rendent-ils leurs conflits "productifs" ? Bien sûr, moi je connais leur réponse (étant leur ambassadeur sur Terre), mais je ne vous la livrerai pas si facilement ! Les kovaniens m'ont contaminé avec leur goût insatiable du jeu... (Ils passent leur vie à jouer !...) La question est donc (je vous le rappelle) : peut-on rendre un conflit "productif" sans recourir à la violence ? Vous jouez ?
  16. Un sondage qui a fait parler de lui. Dans un article sur les rapports que les français ont avec la police paru dans le JDD [1] suite à une étude commandée à l’IFOP, on trouve que 50% des sondées font confiance à la police, et 21% éprouvent pour elle de la sympathie. Cependant, sur la base de ces chiffres, un certain nombre de sites ont relayé un chiffre supplémentaire. Selon l’AFP [2], Ouest France [3], Le Figaro [4], Le Point [5], Valeurs Actuelles [6], la police inspire «confiance» et/ou «sympathie» à 71% des Français. Or ce chiffre de 71% ne semble pas sortir de l’étude, mais d’une erreur dont le raisonnement (faux) est parfaitement illustré dans l’article de Valeurs Actuelles : « La proportion s'élève même à 71% lorsqu'on additionne « confiance » (50%) et « sympathie » (21%). » Or, comme c’est visible dans le schéma plus bas, il n’est possible d’additionner ces deux chiffres QUE lorsqu’aucun des sondés n’éprouve à la fois confiance ET sympathie pour la police. Cela paraît très improbable mais surtout rien n’indique que c’est le cas dans l’article du JDD. [1] https://www.lejdd.fr/Societe/sondage-un-francais-sur-deux-a-confiance-dans-la-police-39128 [2] https://twitter.com/afpfr/status/1157940667873681410 [3] https://www.ouest-france.fr/societe/police/sondage-un-francais-sur-deux-une-opinion-favorable-de-la-police-6469015 [4] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/une-large-majorite-de-francais-a-une-opinion-favorable-de-la-police-20190804 [5] https://www.lepoint.fr/societe/la-police-a-la-cote-aupres-des-francais-04-08-2019-2328242_23.php [6] https://www.valeursactuelles.com/politique/la-police-garde-la-confiance-des-francais-selon-un-sondage-109644
  17. La police d’une petite ville du Massachusetts demande une trêve aux criminels pendant la canicule Alors que la canicule touche aussi une grande partie de l’est des Etats-Unis, le commissariat de police de Baintree (Massachussetts) a posté vendredi sur ses réseaux sociaux une annonce à l’encontre des criminels locaux. L’objet ? Une proposition de trêve durant le week-end, qui s’annonçait particulièrement chaud. « Les amis. En raison de l’extrême chaleur, nous demandons à toute personne intéressée par les activités criminelles d’attendre lundi. (…) Tenir une conduite criminelle par cette chaleur (…) est très dangereux », indiquait le post, publié sur les pages Facebook et Instagram du Braintree Police Department. « Restez à la maison, allumez la climatisation, bingez la saison 3 de Stranger Things, amusez-vous avec FaceApp, entraînez-vous au karaté dans votre cave. Nous nous verrons de nouveau lundi quand il fera moins chaud », ajoutait le texte, signé « The Popo », qui demandait en post-scriptum de ne pas spoiler la saison 3 de Stranger Things. (...) Source et suite de l'article
  18. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/un-commissariat-de-l-eure-attaque-par-des-jeunes-aux-cris-d-allah-akbar-20190628#xtor=AL-201 Une enquête de flagrance a été ouverte des chefs de «dégradations volontaires de biens d’utilité publique en réunion» et «violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique avec armes par destination». Selon les premières investigations, les auteurs des faits sont des jeunes âgés de 15-20 ans. Lors de l’assaut, plusieurs d’entre eux ont crié «Allah Akbar», d’autres insultant les forces de l’ordre. «Bande d’enculés de Français», «Venez sortez on va vous cramer», ont scandé les suspects, cagoulés mais pas gantés, qui se sont enfuis à l’arrivée des renforts. Sur les lieux, les restes de 115 projectiles ont été retrouvés.
  19. Allemagne. Poursuivi par un bébé écureuil, il appelle la police Étant poursuivi par un bébé écureuil très collant, un homme a fini par téléphoner au service police secours de Karlsruhe, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Une patrouille est intervenue, jeudi 9 août. L’animal est désormais dans un refuge.
  20. Doïna

    Columbo

    Bonjour , Qui, parmi ceux de la vieille école, aime encore Columbo ? Peut-être qu'il y en a de la nouvelle école aussi qui aime ? Pour moi, c'est une série qui ne s'épuise pas ! Cela doit bien faire la troisième fois que je suis les épisodes, rediffusés tant de fois, mais sans jamais aucune lassitude. J'adore cette série sans effusion de sang, sans bang-bang et sans cadavre à disséquer dans les labos de la police. Chaque épisode commence par le meurtre. Mais alors, me direz-vous, quel intérêt de continuer à regarder puisqu'on sait déjà qui c'est ? L'intérêt, ces simples : c'est de savoir comment Columbo va remonter le fil jusqu'à la preuve de la culpabilité du tueur. Pour ma part, je ne me lasse donc pas de ce Peter Falk en lieutenant Columbo, j'adore ce personnage atypique : un flic qui ne prend jamais en course poursuite et ne surgit pas pistolet au poing en criant "plus un geste". Avec son imperméable râpé, ses habits pas repassés, et puis sa Peugeot 403 cabriolet toute pétaradante qui contraste comiquement au milieu des grosses Ford américaines, il est tenace jusqu'à en être collant, importunant celui qu'il soupçonne jusqu'à le déstabiliser, l'envahissant avec ses phrases à tiroirs qui s'enchaînent et embrouillent au point de provoquer des baisses d'attention, invoquant sa femme (qu'on ne voit jamais) à toute occasion... Il captive, fascine. Et puis surtout, il y a toujours la petite phrase du lieutenant, à ne pas rater, en fin d'épisode. Un chef-d'oeuvre cinématographique, une série unique en son genre !
  21. Royaume-Uni : à 104 ans, son rêve est d'être arrêtée par la police A 104 ans, Anne Brokenbrow a eu une vie bien remplie, et visiblement toujours exemplaire. Mais cette retraitée, habitant dans la résidence Stokeleigh Care Home, une résidence de soins pour personnes âgées située dans la ville de Bristol (à l'ouest de l'Angleterre), n'a pas encore réalisé tous ses rêves. Et l'un d'entre eux est pour le moins insolite. (...) "Mon souhait est d'être arrêtée. J'ai 104 ans et je n'ai jamais été hors-la-loi" (...) Source et suite de l'article
  22. Salut à toutes et à tous, je vous demanderais de bien relayer cette vidéo parce que les faits que j'ai cité dedans ne sont vraiment pas anodins, soyez avertis que sur Nantes, la police n'a pas que gazé des Gilets Jaunes et loin d'eux l'idée de ne viser que eux, écoutez cette vidéo et témoignez sous ce post si vous aussi vous avez vu des choses comme ceci dans les autres villes, merci à tous. Doc Hairty Lien :https://www.youtube.com/watch?v=0SSoX5SrUyU https://www.youtube.com/watch?v=0SSoX5SrUyU
  23. En pleine tempête de neige, un homme déguisé en reine des Neiges est venu libérer, délivrer la police.
  24. Bonjour, Sous Louis XV "le Bien aimé", mendicité et vagabondage étaient passibles d'arrestation puis d'envoi aux colonies. Les orphelins étant, quant à eux, confiés à des instituts de charité, tels l'Hôpital général, à Paris. Or, étrangement, comme du jour au lendemain dans la capitale, dès 1749 et plus encore en 1750, la police se mit à arrêter puis emmener des enfants qui jouaient dans la rue, ou allaient faire les commissions, ou marchaient sur le chemin de l'école (au nombre de 500 à Paris à l'époque). Choqués, les parents se soulevèrent : plusieurs émeutes très violentes et sanglantes éclatèrent. C'est d'ailleurs à partir de ce moment que Louis XV cessa d'être appelé "le Bien aimé". Il se trouve que ces enlèvements seraient directement liés à un gigantesque trafic d'enfants, dont l'Hôpital général était la plaque tournante. Dans les registres de cet établissement, aux mains des magistrats corrompus jusqu'à la moelle de Paris, étaient soigneusement consignées les entrées, puis les sorties (parfois avec un de leur proche, leur mère venue les chercher par exemple) de ces milliers de malheureux... Mais parmi tous ceux qui sortaient, des centaines disparaissaient totalement de la circulation ! Et on n'a jamais su ce qu'il était advenu d'eux. Or, il se trouve que les enlèvements d'enfants à Paris ont commencé après que Louis XV ait ordonné à l'archevêque de Paris d'aller enquêter dans cet institut géré par des "laïques", et d'y mettre de l'ordre. Il faut dire que l'entente n'était alors pas au beau fixe entre le Parlement et le roi, et que les magistrats, devenus rétifs, rechignaient à lui obéir. L'ignoble trafic interrompu, il fallait continuer malgré tout à pourvoir aux attentes des innombrables pédophiles dont grouillait le royaume. Mais revenons aux émeutes : les gens de "la livrée" y avaient ardemment participé. Les gens de la livrée, c'était l'ensemble des domestiques portant livrée. Parmi eux, sans aucun doute, un certain Robert François Damiens se sera volontiers mêlé, car sa fille, justement, a été enlevée en 1750. Mais qui est ce Mr Damiens ? Damiens est un grand et bel homme au service de Marigny, à Versailles. Son maître et ses familiers sont au courant de cet enlèvement, ils en parlent parfois dans les alcôves du palais royal. En 1757, le 5 janvier, un jour où il faisait très froid, lui qui n'avait jamais digéré cet enlèvement, et tout ce qui avait du s'en suivre, il perdit son sang froid et poignarda le roi dans le dos. C'était avec une petite lame, et Louis XV n'en mourru pas. Il ne sentit d'ailleurs même pas qu'il avait été transpercé par une lame, le ressentant comme un grand coup de poing. Damiens n'avait pourtant rien d'un insensé ni d'un fanatique, contrairement à ce qu'en dit Voltaire. Ce n'était pas un fou, c'était quelqu'un de très humain, et surtout pas manipulé, pas plus par les Jésuites que par les Jansénistes. C'était plutôt un père éprouvé et écoeuré. Pour son geste, il fut condamné à mort, et exécuté de la façon la plus abominable. L'écartèlement, après des heures de torture. Louis XV n'en avait pas demandé tant, qui avait demandé sa grâce dans un premier temps, puis qu'on l'étranglât simplement. Mais à chaque fois les magistrats s'y opposèrent, et comme le roi était faible, qu'il n'avait pas de caractère, et bien les magistrats purent faire comme bon leur semblat : à savoir lui infliger un supplice public pour faire peur à la foule. Tout le dossier juridique de l'infortuné Damiens fut truqué de A à Z par cette justice de pourris : escamotage des dates, des horaires, des interrogatoires... Inscription de séances qui n'ont jamais eu lieu sur les registres du Parlement... Suppression du signalement de l'enlèvement de la fille de Damiens dans les dossiers du procès, etc. etc.. Tout aura donc été fait pour que nul ne sache ce que ce Damiens avait à dire. On prétend en outre que Louis XV lui-même était pédophile, amateur de petites filles que lui fournissaient sa maîtresse -Mme de Pompadour- pour demeurer sa favorite en titre. Son règne n'aura en tous les cas pas été des plus glorieux en la matière. C'est qui plus est sous celui-ci qu'eut lieu l'affaire de la Bête du Gévaudan : des crimes en série de femmes, d'adolescents et d'enfants imputés à un loup de forte taille dans le Vivarais, le Gévaudan, le Velay, le Cantal et la Margeride... Or les loups ne déshabillent pas leurs victimes, ne font pas de scènes macabres avec leur dépouille, n'utilisent pas le tranchant d'une arme blanche pour les décapiter... Il est vraisemblable que des victimes aient été violées, et que ces crimes soient les actes d'un ou de plusieurs détraqués. Quoi qu'il en soit, on est en droit de se demander si la Révolution aurait eu lieu si le règne de Louis XV avait été un peu plus reluisant. (D'après les recherches minutieuses de Mme Marion SIGAUT, historienne, écrivain, auteure de La Marche Rouge, les enfants perdus de l'Hôpital général, et de Mourir à l'Ombre des Lumières).
×