Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'capitale'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

15 résultats trouvés

  1. Bonjour , C'est une question que je me pose : pourquoi les Marseillais, globalement, n'aiment pas les Parisiens ? Souvent j'ai pu lire ou entendre des Marseillais balancer "Nous, on aime pas les Parigots". C'est à la limite du racisme primaire, sans vouloir en rajouter une couche au Marseille bashing actuel. Sauf que ce n'est pas très brillamment parlé, ça n'a pas de sens, une telle haine gratuite envers les habitants de la capitale (qui ne font pas tous la gueule et parmi lesquels on peut rencontrer des gens très sympas, gentils, serviables et généreux). A moins que certains en sachent un peu plus sur le pourquoi du comment ? Par le passé, le peuple parisien aurait-il accablé celui de Marseille au point d'y faire naître une rancoeur ancestrale ? Des milliers de Marseillais innocents auraient-ils été arrachés à leur cité phocéenne pour travailler dans les carrières de craie parisiennes, réduits à l'esclavage, affamés, humiliés et rudoyés par des bourreaux à l'accent pointu ? Serait-ce une allergie à la gouaille au pays des mangeurs d'ail ? J'ai beau me creuser la tête, je ne comprends pas. Qu'on vienne m'expliquer donc pourquoi, dès qu'un Parisien, dénoncé par sa propre plaque d'immatriculation, apparait dans la circulation aux heures de pointe à Marseille, devient-il soudain le point de mire, la cible des klaxons et des lazzi, la risée des autres automobilistes autochtones ? Pourquoi met-on sa vie en péril en clamant "avé l'assent" un retentissant "Atmeusphère, atmeusphère, est-c'queu j'ai une gueule d'atmeusphère" au beau milieu de la Plaine ? Pourquoi les matchs OM/PSG prennent-ils si souvent des tournures aussi tragiques ? Enfin, pourquoi diable les Marseillais blairent pas les Parisiens ?* *(Pourquoi diableu, les Marseillais blaireu pas les Parisieignes).
  2. Bonjour, bonsoir Une Canadienne simulant une grossesse a été interceptée à l'aéroport de Bogota : elle portait un faux ventre rempli de cocaïne. Les passeurs de drogue rivalisent d'imagination en Colombie. Une Canadienne simulant une grossesse a été arrêtée à Bogota avec un faux ventre rempli de cocaïne. La police colombienne a diffusé une vidéo, jeudi 12 septembre, dans laquelle elle présente l'ingénieux dispositif.La "mule", une travailleuse sociale de 28 ans originaire de Toronto, a été démasquée à l'aéroport international de la capitale colombienne au cours d'une fouille par une policière des services antinarcotiques, qui a découvert deux kilos de cocaïne dissimulés derrière une poche de latex. Les autorités de Colombie, premier producteur mondial de cocaïne avec le Pérou (plus de 300 tonnes par an), interpellent régulièrement des "mules" qui cherchent à acheminer de la drogue, notamment vers les Etats-Unis, le Mexique, l'Espagne ou encore la Thaïlande. Les techniques de camouflage sont très variées, depuis la valise jusqu'aux ordinateurs, en passant par les livres, les parfums ou les chaussures. En mai dernier, la police a même interpellé trois trafiquantes déguisées en religieuses.
  3. Bonjour, Sous Louis XV "le Bien aimé", mendicité et vagabondage étaient passibles d'arrestation puis d'envoi aux colonies. Les orphelins étant, quant à eux, confiés à des instituts de charité, tels l'Hôpital général, à Paris. Or, étrangement, comme du jour au lendemain dans la capitale, dès 1749 et plus encore en 1750, la police se mit à arrêter puis emmener des enfants qui jouaient dans la rue, ou allaient faire les commissions, ou marchaient sur le chemin de l'école (au nombre de 500 à Paris à l'époque). Choqués, les parents se soulevèrent : plusieurs émeutes très violentes et sanglantes éclatèrent. C'est d'ailleurs à partir de ce moment que Louis XV cessa d'être appelé "le Bien aimé". Il se trouve que ces enlèvements seraient directement liés à un gigantesque trafic d'enfants, dont l'Hôpital général était la plaque tournante. Dans les registres de cet établissement, aux mains des magistrats corrompus jusqu'à la moelle de Paris, étaient soigneusement consignées les entrées, puis les sorties (parfois avec un de leur proche, leur mère venue les chercher par exemple) de ces milliers de malheureux... Mais parmi tous ceux qui sortaient, des centaines disparaissaient totalement de la circulation ! Et on n'a jamais su ce qu'il était advenu d'eux. Or, il se trouve que les enlèvements d'enfants à Paris ont commencé après que Louis XV ait ordonné à l'archevêque de Paris d'aller enquêter dans cet institut géré par des "laïques", et d'y mettre de l'ordre. Il faut dire que l'entente n'était alors pas au beau fixe entre le Parlement et le roi, et que les magistrats, devenus rétifs, rechignaient à lui obéir. L'ignoble trafic interrompu, il fallait continuer malgré tout à pourvoir aux attentes des innombrables pédophiles dont grouillait le royaume. Mais revenons aux émeutes : les gens de "la livrée" y avaient ardemment participé. Les gens de la livrée, c'était l'ensemble des domestiques portant livrée. Parmi eux, sans aucun doute, un certain Robert François Damiens se sera volontiers mêlé, car sa fille, justement, a été enlevée en 1750. Mais qui est ce Mr Damiens ? Damiens est un grand et bel homme au service de Marigny, à Versailles. Son maître et ses familiers sont au courant de cet enlèvement, ils en parlent parfois dans les alcôves du palais royal. En 1757, le 5 janvier, un jour où il faisait très froid, lui qui n'avait jamais digéré cet enlèvement, et tout ce qui avait du s'en suivre, il perdit son sang froid et poignarda le roi dans le dos. C'était avec une petite lame, et Louis XV n'en mourru pas. Il ne sentit d'ailleurs même pas qu'il avait été transpercé par une lame, le ressentant comme un grand coup de poing. Damiens n'avait pourtant rien d'un insensé ni d'un fanatique, contrairement à ce qu'en dit Voltaire. Ce n'était pas un fou, c'était quelqu'un de très humain, et surtout pas manipulé, pas plus par les Jésuites que par les Jansénistes. C'était plutôt un père éprouvé et écoeuré. Pour son geste, il fut condamné à mort, et exécuté de la façon la plus abominable. L'écartèlement, après des heures de torture. Louis XV n'en avait pas demandé tant, qui avait demandé sa grâce dans un premier temps, puis qu'on l'étranglât simplement. Mais à chaque fois les magistrats s'y opposèrent, et comme le roi était faible, qu'il n'avait pas de caractère, et bien les magistrats purent faire comme bon leur semblat : à savoir lui infliger un supplice public pour faire peur à la foule. Tout le dossier juridique de l'infortuné Damiens fut truqué de A à Z par cette justice de pourris : escamotage des dates, des horaires, des interrogatoires... Inscription de séances qui n'ont jamais eu lieu sur les registres du Parlement... Suppression du signalement de l'enlèvement de la fille de Damiens dans les dossiers du procès, etc. etc.. Tout aura donc été fait pour que nul ne sache ce que ce Damiens avait à dire. On prétend en outre que Louis XV lui-même était pédophile, amateur de petites filles que lui fournissaient sa maîtresse -Mme de Pompadour- pour demeurer sa favorite en titre. Son règne n'aura en tous les cas pas été des plus glorieux en la matière. C'est qui plus est sous celui-ci qu'eut lieu l'affaire de la Bête du Gévaudan : des crimes en série de femmes, d'adolescents et d'enfants imputés à un loup de forte taille dans le Vivarais, le Gévaudan, le Velay, le Cantal et la Margeride... Or les loups ne déshabillent pas leurs victimes, ne font pas de scènes macabres avec leur dépouille, n'utilisent pas le tranchant d'une arme blanche pour les décapiter... Il est vraisemblable que des victimes aient été violées, et que ces crimes soient les actes d'un ou de plusieurs détraqués. Quoi qu'il en soit, on est en droit de se demander si la Révolution aurait eu lieu si le règne de Louis XV avait été un peu plus reluisant. (D'après les recherches minutieuses de Mme Marion SIGAUT, historienne, écrivain, auteure de La Marche Rouge, les enfants perdus de l'Hôpital général, et de Mourir à l'Ombre des Lumières).
  4. Bonjour, En vous promenant dans Paris, vous aurez sans doute l'occasion d'entendre parler de la Bièvre. C'est le nom d'une rivière qu'on ne peut plus voir, à moins de descendre dans certains tunnels d'égouts, ou encore en remontant en amont jusqu'à la commune d'Antony, dans les Hauts-de-Seine, où elle n'entre pas encore dans l'ombre des entrailles de la capitale. Elle a en effet été recouverte tout au long de son réseau urbain en 1912 : trop sale, plus personne ne voulait la voir ! Jadis, pourtant, c'était un joli cours d'eau limpide et bucolique, invitant aux bains et à la pêche, qui chantait en plein air et aller se jeter dans la Seine (au niveau de la gare d'Austerlitz). Ses eaux étaient si pures que, sur ces terres que l'on connaît désormais sous le nom de quartier de la Glacière, chaque hiver, on les prélevait gelées pour les entreposer, afin que les riches seigneurs puissent goûter de la bonne glace une fois l'été venu. Elle tiendrait son nom d'un idiome gaulois signifiant "castor", dont les latins firent "biber", ce qui devint au fil du temps "Bièvre". D'où les castors des armoiries du 13ème arrondissement de Paris. La Bièvre mythique revient comme un serpent de mer en nos livres d'histoire. En des temps reculés, prétend une légende, ses abords étaient hantés par un redoutable dragon, jusqu'à ce qu'un évêque du nom de Marcel le terrasse à coups de crosse, avant de lui demander de choisir entre le désert ou l'eau. Le monstre opta pour l'eau de la Bièvre, et nul n'eut plus jamais à s'en plaindre, ce qui valu à Marcel d'être canonisé, et de donner son nom à un faubourg. Une nuit de 1579, une crue de 5 mètres environ fit déborder la Bièvre, ravageant une douzaine de bâtisses, causant des noyades par dizaines parmi la populace surprise en son sommeil : c'est le déluge du faubourg Saint-Marcel. Un si grand malheur aurait résulté de la disparition des castors d'antan, par trop pourchassés pour leur belle fourrure, leur précieuse huile (le castoreum) et même leur viande. Car les barrages de ces laborieuses petites bêtes, en accumulant des sédiments, retenaient les eaux de la Bièvre. Plus de castors pour entretenir les barrages, les zones de sédiments accumulés se sont détériorées sans que quiconque ne s'en soucie, jusqu'à la catastrophe. Dès le règne du Roi Soleil, les fontaines innombrables des jardins du palais de Versailles firent diminuer la Bièvre en allant s'alimenter dans les eaux de ruissellement du plateau de Saclay (à cheval entre Essonne et Yvelines, du côté de la vallée de Chevreuse) qui s'y jetaient auparavant. Elle s'appela un temps le "ruisseau des Gobelins" à cause de ces tapissiers -les gobelins- oeuvrant sur ses bords. Ce sont d'ailleurs tous ces hommes qui, dans les siècles des siècles, et pas que les Gobelins, ont travaillé sur ses rives qui en ont fait un serpent d'eaux infectes et pestilentielles : tanneurs, mégissiers, teinturiers, hôpitaux, abattoirs... sans oublier les rejets d'origine domestique ! Tout cela fit de la merveilleuse petite rivière une véritable décharge ambulante à ciel ouvert, ce que la présence de moulins le long de ses rives, en interrompant trop souvent son flux, n'ont pu qu'aggraver. C'est dommage, car lorsqu'on lit les textes des heureux qui ont connu la Bièvre en son âge de gloire, on les envie d'avoir pu s'y baigner ! Une source + wikipédia
  5. Tempête de critiques contre les faiseurs de neige à Pékin Mercredi 04 novembre - 11:22 © afp | Les 17 millions d'habitants de Pékin se sont réveillés dimanche dans une ville recouverte d'un manteau blanc alors qu'ils pouvaient encore déjeuner en terrasse la veille. CHINE | Pour limiter la sécheresse persistante sur la capitale chinoise, les météorologues ont fait tomber la neige grâce à la dispersion massive de produits chimiques dans les nuages. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  6. Bonjour , La pipe en France n'est pas une mince affaire. Elle y a d'ailleurs sa propre capitale : il s'agit de Saint-Claude. Un musée qui vaut grandement le détour, vous pensez bien, lui est d'ailleurs consacré dans cette petite ville du Jura, où la pipe est, plus qu'une tradition locale, une tradition familiale. Un sculpteur professionnel -monsieur Roger Vincent- meilleur ouvrier de France, a consacré onze mois de patiente besogne pour en faire une au président de la République, qui se verra offrir cette merveilleuse pipe à son effigie à l'occasion du 25° congrès des meilleurs ouvriers de France qui se tiendra à l'Elysée dans deux ans. Nous ne savons pas si DSK aura le plaisir de pouvoir participer à cette démonstration de pipes, mais François Hollande sera en tout cas certainement ravi de se voir taillé dans le bruyère. Espérons que Valérie ne sera pas jalouse. Voilà qui risque de faire des gorges chaudes !:D Article : Et pour voir une photo de la pipe c'est par ici.
  7. Une Française décroche le deuxième meilleur job du monde Mardi 22 Décembre - 17:19 © DR | INSOLITE | Florence va faire du shopping dans sept capitales de la mode avec un budget de 10 000 euros tout en étant rémunérée ! Et elle pourra conserver tous ses achats. Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  8. Bonjour Une dinde nommée Popcorn officiellement graciée par le président Obama : Le président des Etats-Unis Barack Obama a symboliquement gracié mercredi une dinde à l'occasion de la fête de Thanksgiving, une tradition folklorique solidement enracinée à la Maison Blanche. http://youtu.be/YUb9X1ic7zg "La présidence, le poste au monde où l'on a le plus de pouvoir, s'accompagne de nombreuses responsabilités formidables et solennelles... mais ce n'est pas le cas ici", a assuré M. Obama lors d'une courte cérémonie à l'entrée nord de la Maison Blanche, une belle dinde blanche de 17 kg nommée "Popcorn" à ses côtés. "Popcorn" a été préférée à sa concurrente "Caramel" à la suite d'une consultation organisée par la Maison Blanche sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, a révélé M. Obama, flanqué de ses filles adolescentes Sasha et Malia, dont les sourires semblaient crispés. Mais Caramel "ne s'est pas attardé, il est déjà en train de lever des fonds pour sa prochaine campagne", a plaisanté M. Obama, revenu justement la veille de trois jours de réunions électorales sur la côte Ouest. Si Popcorn a eu la vedette mercredi, bénéficiant d'une bénédiction de M. Obama, geste presque pontifical à la clé devant des dizaines de caméras, Caramel sera elle aussi épargnée. Les deux dindes prendront le chemin de Mount Vernon, la maison de George Washington à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale fédérale. Elles y resteront pendant la période des fêtes avant de couler une retraite heureuse dans une ferme historique de Virginie (est). Thanksgiving (l'Action de grâce), est l'une des fêtes les plus observées par les Américains. Elle trouve ses racines dans les premières années de la colonisation de l'actuel territoire des Etats-Unis dans les années 1620, quand les Européens installés de fraîche date avaient, selon la tradition, remercié Dieu pour l'abondance des moissons et l'aide donnée par les Indiens. Cette fête est pour beaucoup d'Américains la seule occasion annuelle de se réunir en famille et ils voyagent souvent très loin pour un dîner au menu invariable: dinde farcie, tarte à la citrouille et pain de maïs. Quelque 45 millions de dindes n'auront pas la chance de Caramel et Popcorn et finiront dans les assiettes. La corporation des éleveurs américains de dinde a l'habitude de présenter un volatile au président depuis l'époque d'Harry Truman, après la Seconde Guerre mondiale. Mais ce n'est que depuis George Bush père, en 1989, que les présidents ont pris l'habitude d'exercer leur droit de grâce sur un oiseau.
  9. Clara15

    Idées noires

    Bonjour!! Voila je fais un exposer sur la bande dessinée de André Franquin qui s'appelle " idées noires " ... le thème est la peine de mort. Le titre de la planche que je présente est : " Il ne faut pas confondre pâle capital et peine capitale " Le problème c'est que je ne comprend pas le sens de ce titre ... le jeu de mot ... Si quelqu'un peux m'aider :) MERCIII :D
  10. Les Moscovites à bout de souffle Mardi 10 Août - 09:49 © NATALIA KOLESNIKOVA / AP | Moscou, centre-ville, le 9 août 2010. REPORTAGE | Depuis une semaine, Moscou vit dans le brouillard généré par les tourbières en feu autour de la capitale russe. La vie quotidienne est un enfer. Et la canicule doit se prolonger jusqu'au 15 août. Par Veronika Dorman Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  11. Berlin a gommé les traces du Mur et retrouvé un visage de capitale Vendredi 06 novembre - 11:10 AFP/Archives/John Macdougall Une femme pose devant un vestige du Mur de Berlin, le 20 octobre 2009 sur la Potsdamer Platz, à Berlin. BERLIN - Un gigantesque escalier qui réunirait Est et Ouest, au coeur d'une métropole de six millions d'habitants rivale de Paris et Londres... Vingt ans après l'ouverture du Mur, ces rêves se sont évanouis, mais les 3,4 millions de Berlinois habitent une capitale pas encore comme les autres. AFP/Archives/John Macdougall Des personnes posent devant un vestige du Mur de Berlin, sur la Potsdamer Platz, le 20 octobre 2009 à Berlin AFP/Archives/David Gannon Des comédiens habillés en policier français et policier militaire américain posent pour les touristes devant Checkpoint Charlie, le 16 juillet 2009 à Berlin Par AFP Suite de l'article... Source: lexpress.fr
  12. Violent séisme à Haïti, des centaines de morts redoutés Mercredi 13 janvier - 08:17 Une femme à moitié enterrée au milieu des décombres après le séisme qui a ravagé Haïti le 12 janvier 2010 PORT-AU-PRINCE (Reuters) - Un puissant séisme de magnitude 7 a frappé Haïti mardi soir, faisant de nombreux morts et blessés et détruisant des immeubles dans la capitale Port-au-Prince où des centaines voire des milliers de personnes ont été ensevelies sous les décombres, ont rapporté des témoins. Par Joseph Guyler Delva Suite de l'article... Source: lemonde.fr
  13. Bonjour L'Etat du Sud vient de mettre en ligne les dernières paroles de 500 personnes exécutées depuis 1982. Des témoignages bouleversants qui en disent plus qu'un long discours contre la peine capitale. Qu'y a-t-il encore à dire, quelques instants avant l'injection létale ou la chaise électrique ? En publiant les derniers mots de ses 500 condamnés à mort depuis le rétablissement de la peine de mort au Texas en 1982, le département de la justice pénale de l'Etat du Sud des Etats-Unis délivre un bouleversant document humain. Certains condamnés implorent le pardon de la famille, d'autres tentent de trouver la paix dans la prière ou gardent le silence. D'autres encore n'éprouvent aucun remord, expriment de la rage, de la défiance, ou un sentiment d'injustice et continuent de plaider l'innocence, parfois en multipliant les arguments contre la peine de mort. En contraste avec la crudité déchirante de ces épitaphes orales qui en disent plus long qu'un long discours contre la peine capitale - on se demande d'ailleurs dans quel but l'Etat du Texas les a-t-il publiées - les noms des condamnés s'alignent froidement sur le site, à côté de renseignements tels que leur couleur de peau, leur date d'exécution et leur numéro de prisonnier. Voici quelques extraits de ces troublants témoignages : 1. "Je veux que la famille de la victime sache que je n'ai pas commis ce crime. Je n'ai pas tué votre proche adoré. Sharon Wilson, vous avez déclaré coupable un homme innocent et vous le savez. Il y a des avocats que j'ai engagés qui vont le prouver, et j'espère que vous pourrez vivre avec ça." - Richard Jones, exécuté le 22 août 2000. 2. "Je mérite ce qu'il m'arrive. Dites à tout le monde que je leur ai dit au revoir." - Charles William Bass, exécuté le 12 avril 1986. 3. "Message aux médias : je n'ai, à ce moment précis, absolument pas peur de ce qui va arriver à mon corps. Ma peur va à Allah, le seul Dieu, qui désormais a le seul pouvoir de déterminer si je vais vivre ou mourir." - Charlie Brooks, Jr., exécuté le 7 décembre 1982. 4. "Jane, Grace et tout le monde ici présent, je sais que vous pensez que je suis coupable (...) mais laissez moi vous dire quelque chose, il y a eu deux tests d'ADN et aucun ne m'a convaincu. J'en voulais un troisième, mais ce n'est jamais arrivé. Trois personnes, à plusieurs reprises, ont avoué avoir tué ces personnes - vos parents. Ils ne me connaissaient pas. Ma requête est que vous alliez à l'église pour prier et demander pardon, parce que vous êtes en train de m'assassiner. De ma vie, je n'ai jamais tué personne. (...) Vous m'assassinez et je ressens de la pitié pour vous. Allez à l'Eglise pour trouver le salut. Je ne sais vraiment pas quoi vous dire d'autre." - William Chappell, exécuté le 20 novembre 2002. 5. "Je suis innocent, innocent, innocent. Ne faites pas d'erreur là-dessus, je ne dois rien à la société. Continuez le combat pour les droits de l'homme, continuez à aider les innocents (...). Je suis un homme innocent, et quelque chose d'injuste se passe ce soir. Puisse Dieu vous pardonner tous. Je suis prêt." - Leonel Torres Herrera, exécuté le 12 mai 1993. 6. "La seule chose que j'ai à dire est qu'aucune affaire passée devant les tribunaux n'est exempte de toute erreur. Voilà mes mots. Aucune affaire n'est exempte de toute erreur. Vous pouvez y aller gardien." - Dale Devon Scheanette, exécuté le 10 février 2009. 7. "Je t'aime maman. Adieu." - Jeffery Motley, exécuté le 7 février 1995. 8. "Je n'ai d'animosité envers personne. J'ai fait une erreur il y 18 ans - j'ai perdu le contrôle de mon esprit mais je ne voulais blesser personne. Je n'ai pas de haine contre l'humanité. J'espère qu'Il me pardonnera ce que j'ai fait. Ce n'était pas mon intention." - John Fearance, exécuté le 20 juin 1995. 9. "J'avais quelque chose à dire mais maintenant que je vois ma famille ici je veux seulement dire que je vous aime tous. Je suis innocent. Je vous aime tous si fort. Vous êtes magnifiques. C'est bon, gardien, j'ai fini." - Richard Duncan, exécuté le 3 décembre 2003. 10. "Je vous aime tous. Gardez la foi. Souvenez vous que la peine capitale est un meurtre. Ils prennent la vie d'un homme innocent." - Robert Nelson Drew, exécuté le 2 août 1994. 11. "Cette exécution ne représente pas la justice. Cette exécution est un acte de vengeance. Si c'est ça la justice, alors la justice est aveugle. Prenez un jeune homme attardé, limite fou, qui commet un crime pour la première fois, trafiquez ensuite sa vraie confession complète, ajoutez un juge plein de préjugés et un jury intégralement blanc, plus un avocat inutile, retirez la possibilité d'une réhabilitation, persécutez les témoins et vous décidez ainsi d'une peine de mort qui va durer plus de 10 ans pour toute une famille. Je le répète : cette exécution ne représente pas la justice mais un acte de vengeance. Tuer R.J. ne ramènera pas Anil, ça ne sert qu'à justifier 'œil pour œil, dent pour dent'." - Richard J. Wilkerson, exécuté le 31 août 1993. 12. "La peine de mort au Texas est détraquée. Quand un avocat - qui n'est pas qualifié - peut être forcé de vous représenter, le système ne fonctionne pas. Quand votre avocat peut faire échouer votre demande d'appel en ne rendant pas un document dans les temps (...), le système ne fonctionne pas. Quand les autorités, comme au Texas, font tellement confiance à leur système judiciaire, des erreurs sont faites et des innocents sont exécutés. (...) Je vous en prie, continuez à vous battre contre la peine de mort, son unique but est de se venger et elle n'a aucun effet dissuasif. Il est temps d'obtenir un moratoire pour le Texas." - Henry Earl Dunn, Jr. exécuté le 6 février 2003. 13. "Vous m'avez tous amené là pour que je sois exécuté, pas pour que je fasse un discours." - Charlie Livingston, exécuté le 21 novembre 1997. 14. "Je vais faire bref. Je veux juste dire, euh, la famille, prenez soin de vous. Euh, regardez ça comme une expérience de vie. Tout arrive pour une raison. Nous savons tous ce qui s'est réellement passé, mais il y a juste des choses qu'on ne peut pas combattre. On dirait que les petites gens finissent toujours pas se faire écraser. Ca arrive. (...) Il n'y a pas d'hommes sans démons, pas plus qu'il n'y a d'homme si mauvais qu'il ne vaille rien. Mais ainsi va la vie (...) Dites à ma femme que je l'aime. Je garde un œil sur chacun d'entre vous, spécialement mes nièces et mes neveux. Je vais bien. Je vous aime tous. (...) Je suis prêt." - David Castillo, exécuté le 23 août 1998. 15. "Je n'ai pas de derniers mots, je suis prêt" - Kenneth A. Brock, exécuté le 19 juin 1986. Source & pour lire lien vers la totalité des déclarations des condamnés en fin d'article.
  14. Hello tout le monde... Je ne sais pas pour vous, mais je suis un peu en stress, pensant à certains déplacements que je pourrais avoir à faire cet été en Europe... Selon vous, comment tout cela va évoluer ? Avez-vous, vous-même, peur de tout ça ? Avez-vous changé vos vacances en prévision de ces risques ?
×