Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Mahomet'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

12 résultats trouvés

  1. Facebook censure Le Point Samedi 22 septembre - 11:02 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] L’affaire Charlie Hebdo, lancée après la publication d’une caricature de Mahomet en son sein, n’a pas fini de faire des dommages collatéraux. Le Point pourra d’ailleurs en témoigner ! Facebook joue de la censure : le réseau social a en effet décidé de manière arbitraire (c’est en tout cas notre avis) de modifier le contenu de la page officielle du Point. Ainsi, le mercredi 19 septembre, en fin de journée, la rédaction du Point a décidé de publier l’une des caricatures Mahomet relayées au sein de Charlie Hebdo, en accompagnant le tout d’un lien renvoyant vers son site, et plus précisément vers son article « Pourquoi Charlie Hebdo joue avec le feu ? ». L’initiative ne fut pas au goût de Facebook, qui décida de supprimer le billet posté, et donc le lien, en évoquant la publication d’un contenu n’étant « pas conforme au règlement en vigueur ». Le Point a écopé d’une suspension de 72 heures, l’empêchant de publier sur le réseau Facebook durant ce lap de temps. Cette suspension semble toutefois avoir été levée. Il n’empêche : un peu petit slip, Facebook, sur ce coup là ? Suite de l'article... Source: Le Point
  2. Invité

    8 juin 632. Mort du prophète Mahomet

    8 juin 632. Mort du prophète Mahomet Mahomet s'éteint à Médine le 8 juin 632 (le 13 du mois de Rabi' premier, selon le calendrier arabe).Le Prophète de l'islam décède suite à une fièvre douloureuse. Il a environ 63 ans. Sa tombe est creusée à l'endroit même de sa mort. À l'instant de mourir, il a achevé par les armes l'unification de la péninsule arabe. Mais bien qu'il ait eu neuf femmes légitimes, il ne laisse aucun fils survivant susceptible de lui succéder à la tête des croyants. Mahomet offre l'image d'un homme énergique mais aussi pénétré de sa mission divine. Il se défend d'être poète et se juge incapable d'inventer par lui-même quoi que ce soit de comparable au Coran. Il se reconnaît faillible et ne se veut en rien différent des autres hommes. C'est un guerrier qui ne rechigne pas à donner la mort. Il aime les femmes et ne s'en cache pas. Il consacre par ailleurs beaucoup de temps à la prière et dédaigne les richesses de ce monde. Le premier calife Abou Bekr (ou Abou-Bakr) remplace le messager d'Allahau terme d'une brève lutte de succession. Il prend le nom de khalîfa (calife), d'un mot arabe qui veut dire lieutenant ou remplaçant. Ce premier calife a 59 ans. Il figure parmi les plus anciens compagnons de Mahomet. Il est aussi le père de Aïcha (ou Aïsha). Aïcha Aïcha est la femme préférée du prophète et c'est dans ses bras qu'il est mort. D'après son propre témoignage, Mahomet l'épousa quelques mois avant l'Hégire, alors qu'il avait passé la cinquantaine et qu'elle-même avait 6 ans. Le prophète attendit toutefois qu'elle ait... 9 ans pour user de ses droits d'époux (en foi de quoi les disciples de l'ayatollah Khomeiny ont abaissé à 9 ans l'âge légal du mariage dans l'Iran moderne - la mesure a été depuis lors abrogée - !). Le mariage d'Aïcha est relaté dans l'un des textes officiels de la tradition islamique, le hâdith 67 39. Abou Bekr n'appartient à aucune des grandes familles de La Mecque, ce qui lui vaut d'être accepté par toutes. Seul Ali, le gendre du prophète, déplore l'élection d'Abou Bekr. Ses ressentiments causeront plus tard la scission entre les musulmans orthodoxes de confession sunnite et ceux de confession chiite. Avec l'aide de l'énergique chef de guerre Khalid ibn al-Walid, Abou Bekr maintient l'unité de la communauté musulmane, menacée par les rivalités de clans et quelques faux prophètes. Et dès 633, un an après la mort de Mahomet, ses disciples ont déjà conquis et soumis la totalité de la péninsule arabe. Prolongeant la tradition guerrière de leurs ancêtres, ils tournent leurs ambitions vers les empires perse et byzantin limitrophes. Alban Dignat Le monde musulman après Mahomet Mahomet soumet à son autorité la péninsule arabe en une dizaine d'années. Après sa mort, en 632, ses successeurs ou remplaçants (califes en arabe) entraînent leurs troupes à la conquête du Moyen-Orient et de la rive sud de la mer Méditerranée... Herodote.net.
  3. L'OCI veut inscrire le blasphème dans le droit international Dimanche 23 septembre - 00:22 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] L'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui regroupe 57 Etats, a annoncé, mercredi 19 septembre, qu'elle redoublerait d'efforts pour faire inscrire le blasphème parmi les crimes et délits reconnus en droit international. L'initiative se veut une réponse aux manifestations de colère qui ont suivi la diffusion sur internet d'un film islamophobe tourné aux Etats-Unis et la publication en France de caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire Charlie Hebdo. Depuis 1999, l'OCI défend, devant la commission des droits de l'homme de l'ONU, le concept de "diffamation des religions", un faux nez pour imposer au monde un controversé "délit de blasphème". Chaque année les pays occidentaux, rejoints par l'Amérique latine et l'Afrique, s'y opposent fermement au nom de la liberté d'expression et du droit international. Lire: L'offensive anti-blasphème" des pays Suite de l'article... Source: Le Monde
  4. Je lis sur Wikipedia : "Un califat ou khalifat (arabe : خِلافة) est le territoire reconnaissant l'autorité d'un calife (arabe : خليفة), successeur de Mahomet, le prophète de l'islam, dans l'exercice politique du pouvoir. ..." Moi je croyais que Mahomet n'avait fait que retransmettre le coran et qu'il était terrorisé par la puissance de Dieu pendant les révélations qui lui étaient données. Cet homme en plus d'avoir été un prophète, aurait-il alors également été un dirigeant politique comme le laisse supposer cette définition ?
  5. doug

    Touche pas à mon prophète

    "Touche pas à mon prophète" : SOS Racisme porte plainte Vendredi 21 septembre - 00:10 SOS Racisme porte plainte contre X pour "détournement de son slogan et de son logo". "Touche pas à mon pote", crée par l'association dans les années 80, est détourné depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Il est devenu "Touche pas à mon prophète (...) Dans un communiqué, SOS Racisme constate que son slogan et son logo sont utilisés "à des fins fondamentalement contraires à nos missions, nos convictions et nos combats". [...] Concernant la vidéo américaine jugée islamophobe, l'association rappelle qu'elle a "dénoncé et caractérisé le film [...] comme provocation raciste, instrumentalisée par des mouvements extrémistes, mais ne saurait être assimilée d'une façon ou d'une autre aux flambées de haine, d'intolérance et d'antisémitisme". SOS Racisme souligne également qu'elle est très attachée à la liberté d'expression, incluant le droit au blasphème. Elle a soutenu Charlie Hebdo et son équipe lors de la publication des caricatures de Mahomet. Suite de l'article... Source: France Info
  6. 16 juillet 622. L'Hégire et la fuite de Mahomet à Médine. Le 16 juillet 622, une poignée d'hommes s'enfuit de la cité de La Mecque pour la grande oasis voisine. De cet événement minime, quelque part dans la péninsule arabe, va surgir une religion à vocation universelle, l'islam. Alban Dignat L'exil à Yathrib Tout est venu d'un homme né 52 ans plus tôt dans une famille de marchands arabes de La Mecque, Mahomet. Selon ses dires, celui-ci avait reçu une révélation du Dieu unique (Allah en arabe). Ses premiers disciples n'ont pas tardé à être l'objet de violences de la part des marchands de La Mecque. Ceux-là tiraient profit des pèlerins qui venaient de toute la péninsule adorer les idoles et la pierre sacrée du sanctuaire, la Kaaba. Ils craignaient que la prédication de Mahomet ne mette un terme à ces pèlerinages. Après avoir envisagé de quitter La Mecque pour l'oasis de Taïf, à une centaine de kilomètres au sud, Mahomet est approché par des disciples originaires de Yathrib, une autre ville-oasis située à 400 kilomètres au nord de La Mecque. Le 23 juin 622, à Aqaba, sur les bords de la mer Rouge, les représentants de Yathrib signent avec le Prophète un pacte d'alliance et acceptent d'accueillir ses disciples mecquois, au total 70 personnes. Peu après, le Prophète lui-même se résout à faire le voyage vers Médine en compagnie de son ami Abou Bakr. Leur départ de La Mecque se déroule sous le sceau du secret. Il a lieu le 16 juillet 622 selon la tradition fixée bien plus tard par le calife Omar. Il est désigné en arabe par le mot hijra (en français, Hégire) qui signifie émigration. Suite à l'installation en son sein du Prophète, Yathrib prend le nom de Medinat an-Nabi («la ville du Prophète») - Médine en français -. Mahomet aménage sans attendre en son centre un lieu de prière ou mosquée (en arabe masjid). Il prend soin de rapprocher ses disciples mecquois et médinites dans une même fraternité et leur enseigne les rites de la prière commune. Depuis une décision du calife Omar, l'année de l'Hégire marque le début officiel de l'islam, la nouvelle religion dont le Prophète a jeté les bases. Son nom et celui de ses fidèles viennent d'une expression arabe qui signifie : «soumission à Dieu». Le Prophète en armes et le jihad L'arrivée à Médine de Mahomet et de ses fidèles (environ 200 familles) ne tarde pas à épuiser les ressources de la petite oasis... cependant que, non loin de là, passent les caravanes des riches commerçants mecquois. En janvier 624, en un lieu appelé Nakhlah, douze disciples de Mahomet attaquent une caravane de La Mecque. Ils tuent un homme d'une flèche et font deux prisonniers. Ils ramènent aussi un butin consistant dont ils remettent un cinquième au Prophète. L'affaire fait grand bruit car elle s'est produite pendant le mois de rajab. Il s'agit d'une période sacrée qui exclut le meurtre, selon le paganisme arabe. Mahomet désapprouve dans un premier temps ses disciples. Ceux-ci sont consternés mais une révélation divine vient à point les réconforter (sourate 2, verset 217). Cette sourate précise qu'il est certes répréhensible de combattre pendant les périodes sacrées mais qu'il l'est encore plus de se tenir en-dehors du chemin d'Allah, comme les polythéistes de La Mecque. En d'autres termes, la guerre sainte en vue d'étendre le domaine de l'islam peut excuser le meurtre dans les périodes sacrées. Cette forme de guerre est l'aspect le plus brutal du jihad. Le jihad recouvre un ensemble de prescriptions qui vont de l'approfondissement spirituel à la guerre sainte contre les infidèles en vue de propager l'islam dans le dar al-harb, ou domaine de la guerre. Le dar al-harb désigne le monde non-musulman hostile où il est licite de mener la guerre sainte, par opposition au dar al-islam, ou domaine de l'islam, et au dar-el-dawaà, terre de prédication vouée à rejoindre le domaine de l'islam. Le Prophète autoritaire À Médine même, Mahomet impose sans ménagement son autorité. Selon les récits de la tradition, Asma, une poétesse ayant attaqué le Prophète dans ses vers, est poignardée dans son sommeil par Omeir, un musulman aveugle. Dès le lendemain celui-ci obtient un non-lieu de Mahomet. Le même sort attend Afak, un juif centenaire. Kab ibn al-Ashraf, un troisième poète, met en rage les musulmans en adressant des vers d'amour à leurs femmes. Mahomet réclame des sanctions et, le soir même, la tête de l'impudent roule à ses pieds. Pour pacifier les relations entre les deux clans de l'oasis, l'un autour de la tribu Khazraj, l'autre autour de la tribu Aws, le Prophète édicte une «constitution», la Sahifa. Elle autorise la liberté de culte, y compris des juifs, chrétiens et autres sabéens. Mais la présence de plus en plus envahissante des musulmans irrite les tribus juives. Il va s'ensuivre un conflit violent entre les deux communautés... Hérodote.
  7. Salut les gars, je dois réaliser un travail sur l'évolution du mariage musulman au cours du temps. Merci beaucoup.
  8. Pèlerinage à la Mecque : pourquoi les femmes ôtent le voile intégral Mercredi 31 octobre - 21:03 Méconnue mais néanmoins surprenante, une règle religieuse interdit aux femmes de faire le Hadj le visage voilé. De surcroît, la mixité est de rigueur lors de cet acte de piété. Éclairage sur des traditions qui peuvent sembler paradoxales. Fait pour le moins surprenant, la tradition musulmane interdit aux femmes de se couvrir le visage pendant le pèlerinage du Hadj, l’un des cinq piliers de l’islam que tout musulman doit faire une fois dans sa vie, s’il en a les moyens. Les femmes qui d’ordinaire portent le voile intégral, comme c’est le cas notamment pour beaucoup de Saoudiennes, doivent rester à visage découvert pendant les quelques jours où elles se trouveront à la Mecque en tant que pèlerines. Plus de trois millions de personnes, selon les autorités saoudiennes, se sont pressées autour de la Kaaba cette année pour le Hadj, dont les rites prennent fin lundi 29 octobre. Jacqueline Chabbi, historienne spécialiste de l’Islam et professeur émérite à Paris VIII, insiste sur le fait qu’il n’y a "rien dans le Coran lui-même sur les femmes et le pèlerinage". "Si règle il y a, elle vient de la tradition ", précise-t-elle. Pour retrouver l’origine de cette règle, il faut en effet chercher dans les Hadiths, ces communications orales attribuées au prophète Mahomet, ou à ses compagnons. Contrairement à ce qui figure dans le Coran, les Hadiths relèvent de la tradition et non du dogme. Suite de l'article... Source: France 24
  9. Présentez nous vos dessins préférés ou vous dessins personnels de Mahomet :)
  10. Voilà voilà, alors, cette question m'est venue lors d'une de mes méditations (trollesque je l'avoue) au sujet de ce qui est offensant à l'image du religieux. En relisant les règles sur le contenu des interventions sur le forum: La question de la caricature religieuse s'est alors naturellement posée... Incite-t-elle à la haine? Est-elle offensante, menaçante? Ma question est donc la suivante: Est-il autorisé de poster des caricatures religieuses, que ça soit Jésus, le Pape ou Mahomet? Et si non, alors pourquoi n'aurait-t-on pas le droit d'en posté une plutôt qu'une autre? merci
  11. Tentative de meurtre sur un des caricaturistes de Mahomet Samedi 02 janvier - 10:52 © Archives AFP | Kurt Westergaard, l'auteur d'une des caricatures polémiques de Mahomet Aarhus (Danemark) | Un Somalien de 28 ans armé d'une hache a été appréhendé vendredi soir par la police danoise peu après être entré dans la maison de Kurt Westergaard, l'auteur d'une des caricatures polémiques de Mahomet. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  12. Le délit de blasphème pourrait s'appliquer à l'islam (Institut) Dimanche 23 septembre - 00:14 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Une plainte contre Charlie Hebdo pour "blasphème" envers l'islam, en vertu du droit local d'Alsace-Moselle, serait théoriquement possible même si l'islam ne fait pas partie des cultes reconnus par cette législation, a estimé vendredi l'Institut du droit local (IDL) à Strasbourg. Le blasphème peut être poursuivi en Alsace-Moselle sur la base de l'article 166 du Code pénal local, hérité de la législation allemande. Ce texte stipule que "celui qui aura causé un scandale en blasphémant publiquement contre Dieu par des propos outrageants ou aura publiquement outragé un des cultes chrétiens ou une communauté religieuse établie" encourt trois ans de prison. L'islam ne fait pas partie des cultes reconnus - catholique, protestant et juif, dont les ministres sont rétribués par l'Etat -, a précisé à l'AFP Dominique Dagorne, juriste à l'IDL. Mais la formulation évoquant un blasphème public contre Dieu pourrait s'appliquer à toutes les religions et ainsi "donne la possibilité de faire une action", a-t-elle estimé. Même si les caricatures de Charlie Hebdo représentent le prophète Mahomet et non Dieu, "les juges pourraient interpréter la loi en estimant que Dieu représente le sentiment religieux", a-t-elle ajouté. Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Mohammed Moussaoui a déclaré vendredi sur RFI que son organisation "étudie la possibilité de porter plainte contre Charlie Hebdo" pour "volonté délibérée d'offenser" les musulmans, en précisant que cette plainte pourrait être déposée au niveau européen ou en Alsace-Moselle. Suite de l'article... Source: Le Parisien
×