Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'manifestations'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

4 résultats trouvés

  1. les festivités continuent, les lycéens, à leur tour entrent dans la danse des blocages pacifistes.... pourtant...quelques malheureux incidents viennent entacher ces paisibles revendications, dans la juste lignée de leurs aînés engilétés... https://www.lemonde.fr/education/article/2018/12/06/le-point-sur-la-journee-de-mobilisation-des-lyceens_5393462_1473685.html Mobilisation des lycéens : des milliers de manifestants et plusieurs incidents A l’appel de deux syndicats, le SGL et la FIDL, les lycéens réclament l’abandon des réformes du lycée, du bac, de la voie professionnelle et de la loi orientation et réussite des étudiants. Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 11h09, mis à jour à 15h35 Temps deLecture 4 min. Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par e-mail Devant le lycée Henri-IV, à Paris, le 6 décembre. GONZALO FUENTES / REUTERS Blocages, feux de poubelle, larges banderoles, mais aussi interpellations… une importante journée de mobilisation lycéenne avait lieu jeudi 6 décembre à l’appel du Syndicat général des lycéens (SGL) et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL). Ils réclament l’abandon des réformes du lycée, du bac, de la voie professionnelle et de la loi orientation et réussite des étudiants (ORE), introduite l’an dernier pour l’entrée à l’université et instituant la plate-forme controversée Parcoursup. Suivre la mobilisation des lycéens en direct : 146 personnes interpellées devant un lycée de Mantes-la-Jolie après des incidents Jeudi, le ministère de l’éducation nationale faisait état de 200 lycées et collèges perturbés. Ces chiffres correspondaient à un niveau de mobilisation à peu près équivalent à celui de de la veille : à Paris, une dizaine d’établissements de la capitale étaient perturbés jeudi dans la matinée. Des barrages filtrants ainsi que des blocages complets ont été mis en place dans la plupart des cas. Voir l'image sur Twitter Voir les autres Tweets de Henri Seckel Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité dans l’académie de Versailles, 22 lycées étaient perturbés et dix bloqués ; dans les Yvelines, les tensions étaient fortes à Mantes-la-Jolie où 146 personnes ont été interpellées devant le lycée Saint-Exupéry après que deux voitures ont été incendiées jeudi et des heurts ont éclaté avec la police ; en Seine-Saint-Denis, 37 lycées et deux collèges étaient bloqués, avec une situation très tendue devant plusieurs établissements. Par ailleurs, à la Courneuve, devant le lycée Denis-Papin, une trentaine de jeunes cagoulés ont jeté des cocktails Molotov et incendié une voiture, selon la police ; à Créteil, trois lycées étaient totalement bloqués, neuf présentaient des blocages filtrants, une dizaine concernés par des troubles sur la voie publique ; dans celle d’Aix-Marseille, où les violences se concentrent depuis trois jours, cinq établissements ont été fermés préventivement pour éviter les débordements. Trois blocages complets étaient néanmoins signalés dans les Bouches-du-Rhône, et 17 partiels. Des incidents ont éclaté après une manifestation autour de la gare Saint-Charles à Marseille, qui a été fermée ; à Toulouse, quelque 300 manifestants ont participé à une marche au cours de laquelle les forces de l’ordre ont essuyé des « tirs de projectile », selon la préfecture de Haute-Garonne. Deux lycées sont bloqués et« environ 1 830 » élèves mobilisés sur le département. à Lille, au moins 400 personnes étaient rassemblées devant le lycée Montebello. Des dizaines de lycéens bloquaient également l’entrée du lycée Pasteur. à Rouen, neuf lycées connaissaient des perturbations ; dans l’académie de Montpellier, à 9 heures, 29 établissements étaient perturbés soit par des rassemblements aux abords, soit par des tentatives de blocage. Un seul établissement était totalement bloqué, deux partiellement ; en Poitou-Charentes, la mobilisation était depuis quelques jours concentrée à La Rochelle. Mais celle-ci semble s’étendre car six établissements, à des degrés divers, sont concernés par des blocages, tous partiels. « Faut être des petits richous pour payer la fac maintenant » « Pas de tunes, pas d’études ! », scandaient des lycéens de la cité scolaire Lakanal, à Sceaux (Hauts-de-Seine). Devant la grille principale de cet établissement « plutôt bourgeois », comme ils le décrivent, ils étaient une centaine dans la matinée à participer au blocus, sous une banderole où il est inscrit : « Non à la sélection, non à Parcoursup, non à la suppression de 2 600 postes d’enseignant ! » Un groupe d’une vingtaine de lycéens étaient allés installer des murs de poubelles aux trois entrées au milieu de la nuit, dès 3 h 30, en partie déplacées par des policiers deux heures plus tard, avant que les participants recommencent. « Faut être des petits richous pour payer la fac maintenant, dénonce Elaura, 17 ans, un gilet jaune autour du cou. Moi, mes parents me paieront les frais mais et les autres !? » déjà, des plaintes déposées contre les flics par les parents de jeunes blessés lors de ces paisibles garden-parties... mais que diable allaient ils faire dans cette galère?....
  2. Les forces de police et de gendarmerie ont pour mission d’assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions. À ce titre, elles disposent du pouvoir de recourir à la force et d’utiliser leurs armes à feu, dans des circonstances précises. Ce pouvoir, conféré par l’Etat, occasionne des morts. Qui sont-ils, pourquoi et comment sont-ils tués ? Dans quelles conditions l’action des forces de l’ordre se révèle-t-elle fatale ?? Nos informations couvrent la période de janvier 1977 à mai 2018. Sur les graphiques qui suivent, chaque décès est représenté par un point, qui vous permet d’obtenir des informations plus précises sur le contexte et les circonstances de l’intervention des forces de l’ordre. Parmi ces 478 personnes, 24 étaient des femmes adultes , et 56 des enfants ou des adolescents de moins de 18 ans . On compte une cinquantaine de mineurs : 5 enfants , et 51 adolescents de 13 à 17 ans . 41 personnes décédées ont plus de 45 ans . Parmi les 270 personnes tuées par balles, 163 n’étaient pas armées, soit 60%. https://bastamag.net/webdocs/police/
  3. Le 27 octo­bre 1961, Claude Bourdet, alors conseiller muni­ci­pal de Paris et aussi jour­na­liste à « France-Observateur », avait inter­pellé le préfet de police, Maurice Papon, en plein conseil muni­ci­pal de Paris sur l’exac­ti­tude des faits qui se lisaient dans la presse pari­sienne, à savoir le repê­chage dans la Seine de 150 cada­vres d’Algériens depuis le 17 octo­bre 1961 entre Paris et Rouen. « Monsieur le Préfet de Police » Intervention de Claude Bourdet au Conseil muni­ci­pal de Paris, le 27 octo­bre 1961 Les silen­ces de Monsieur Maurice Papon J’en viens d’abord aux faits. Il n’est guère besoin de s’étendre. Parlerai-je de ces Algériens cou­chés sur le trot­toir, bai­gnant dans le sang, morts ou mou­rants, aux­quels la Police inter­di­sait qu’on porte secours ? Parlerai-je de cette femme enceinte, près de la place de la République, qu’un poli­cier frap­pait sur le ventre ? Parlerai-je de ces cars que l’on vidait devant un com­mis­sa­riat du quar­tier Latin, en for­çant les Algériens qui en sor­taient à défi­ler sous une véri­ta­ble haie d’hon­neur, sous des matra­ques qui s’abat­taient sur eux à mesure qu’ils sor­taient ? J’ai des témoi­gna­ges de Français et des témoi­gna­ges de jour­na­lis­tes étrangers. Parlerai-je de cet Algérien inter­pellé dans le métro et qui por­tait un enfant dans ses bras ? Comme il ne levait pas les bras assez vite, on l’a pres­que jeté à terre d’une paire de gifles. Ce n’est pas très grave, c’est sim­ple­ment un enfant qui est marqué à vie ! Je veux seu­le­ment men­tion­ner les faits les plus graves et poser des ques­tions. Il s’agit de faits qui, s’ils sont véri­fiés, ne peu­vent pas s’expli­quer par une réac­tion de vio­lence dans le feu de l’action. Ce sont des faits qui méri­tent une inves­ti­ga­tion sérieuse, détaillée, impar­tiale, contra­dic­toire. D’abord, est-il vrai qu’au cours de cette jour­née, il n’y ait pas eu de bles­sés par balle au sein de la Police ? Est-il vrai que les cars radio de la Police aient annoncé au début de la mani­fes­ta­tion dix morts parmi les forces de l’ordre, mes­sage néces­sai­re­ment capté par l’ensem­ble des bri­ga­des... et qui devait donc exci­ter au plus haut point l’ensem­ble des poli­ciers ? C’était peut-être une erreur, c’était peut-être un sabo­tage, il fau­drait le savoir ; et peut-être, d’autre part, n’était-ce pas vrai. C’est pour cela que je veux une enquête. lire la suite sur : http://rebellyon.inf...bre-1961-a.html Voir cet article du popouri sur le 17 octobre 1961 Site du 17 octobre 1961 contre l’oubli encore un texte d' un islamo anar bobo ???? http://www.larousse....rticle/11026679
  4. Liberté pour les trois camarades espagnols inculpés à Nice Publié le samedi 19 novembre 2011 Le mardi 2 novembre trois camarades espagnols Adrian Arcones Hernandez, Xabier Urmeneta Esparza et Miguel Albéniz Pérez, venus participer à la manifestation contre le G20, ont été arrêtés et sont depuis emprisonnés, après avoir été condamnés à quatre mois de prison dont un ferme pour port d’arme de sixième catégorie. Les « armes » sont du matériel d’escalade trouvé dans le coffre de l’un d’eux, qui est membre d’un club d’alpinisme comme le démontre sa carte d’adhérent. Ils ont été arrêtés alors qu’ils ne participaient pas à la manif' et parce qu’ils portaient des T-shirt anti-capitalistes. Ils ont aussi été inculpés au titre du tout nouveau délit de « participation à bande organisée ». Le tout nouveau cadeau de Sarkozy à la police pour soit disant lutter contre les « bandes violentes » a déjà trouvé son application, en permettant l’incarcération de militants syndicalistes. Ils ont été relaxés de cette charge, ce qui rend encore plus grotesque la condamnation pour port d’arme. Le parquet à fait appel de cette condamnation déjà ubuesque et espère alourdir leur peine le 28 novembre. Nos camarades qui ne parlent pas français sont isolés et n’ont pas encore pu téléphoner. En bafouant les droits fondamentaux la justice française s’illustre encore comme une justice politique visant à réprimer toute contestation du système actuel. Il s'agit là d'une nouvelle tentative de la part du gouvernement d'étouffer toute contestation sociale. Nous condamnons vivement cette mesure et exigeons la liberté immédiate pour les trois camarades emprisonnés. Un coup porté contre l’un d’entre nous est un coup porté contre tous ! Solidarité internationale ! Rassemblement à Paris - vendredi 25 novembre, à 18h devant l‘Ambassade d‘Espagne 22, avenue Marceau Paris 8 source : syndicat CNT secrétariat international
×