Aller au contenu

Bluehawk

Membre
  • Contenus

    574
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Bluehawk

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 10/10/1994

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

5 795 visualisations du profil
  1. On va pas refaire le débat, son texte était confus, il y a pas que moi qui lui ai fait la reflexion et il sait lui même excuser donc je vois pas pourquoi tu me reprend.
  2. Si tu sors les propos de leur contexte evidemment tout peut être amalgamé je retiens surtout ton obsession sur cette phrase... comme quoi tout peut-être dit tant que cela ne les touche pas personnellement...
  3. Pas du tout, je n'ai jamais nier qu'il y avait des problème de maltraitance annimal aux antilles mais il y a une différence entre dénoncer ces faits et traité un peuple de sauvages et barbare... ce qu'elle a dit est inaceptable et je vois pas en quoi ces déclarations feront avancer quoi que soit en Réunion, j'ai jamais un peuple recevoir des conseils de quelqu'un qui les méprisent.
  4. Ils nous restent pourtant de la marge pour arriver a son niveau, si la situation des annimaux aux antilles n'est pas parfaite comme dans beaucoup d'autres endroits soit dit en passant, ce n'est certainement pas avec ce genre de provocation qu'ils vont s'arranger bien au contraire. Barjot cherche le buzz pour continuer a exister comme beaucoup d'autres actrice comme elle en fin de vie.
  5. Mais bien sur, cite moi une fois ou elle a traité les métropolitains de population de sauvage aux traditions barbare alors qu'il y pas mal de problémes ici aussi, on sent que la mauvaise foi n'est pas que d'un seul coté...
  6. Il n'y a aucune mauvaise foi, relis ton message, tu cite un forumeur qui parle de la martinique et après tu dit que la pratique de l'excision est toujours actualité et que t'y retournera jamais, je ne vois pas comment on peut l'interpreter autrement...
  7. Visiblement tu n'a pas fait long feu car quelqu'un famillier a la Martinique ne raconterait pas des conneries comme quoi l'exicision serait pratiqué la-bas, quand a Bardot je ne la vois pas traité la population francaise de dégenérées aux gênes de sauvage quand elle dénonces ces pratiques.
  8. La police italienne a sauvé mercredi de justesse 51 collégiens pris en otage et menacés dans un bus près de Milan par leur chauffeur, un Italien d'origine sénégalaise, qui a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d'incendier le véhicule. "C'est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le bus et faire sortir tous les enfants", a déclaré à la presse le procureur de Milan (nord), Francesco Greco. Le chauffeur a été interpellé sous les chefs de "prise d'otage, massacre et incendie" avec la circonstance aggravante de "terrorisme". Selon son avocat, l'homme a expliqué durant son interrogatoire qu'il "voulait faire un geste éclatant pour attirer l'attention sur les conséquences des politiques migratoires". "J'ai perdu trois enfants en mer", a affirmé le chauffeur lors de la prise d'otage, selon le témoignage d'un adolescent diffusé sur les sites internet des médias italiens. "Loup solitaire" Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire, "a agi comme un loup solitaire" sans liens avec l'islamisme radical, a toutefois estimé au cours d'une conférence de presse le chef de la cellule anti-terrorisme de Milan, Alberto Nobili. Ses actes étaient "prémédités" depuis plusieurs jours, "il voulait que le monde entier puisse parler de son histoire", a-t-il expliqué. L'homme a posté sur Youtube une vidéo pour expliquer son action et "dire Afriquesoulève-toi", à l'intention de proches à Crema (près de Milan) mais aussi au Sénégal. Divorcé de son épouse italienne, il a deux enfants adolescents. Les 51 élèves d'un collège de Crema voyageaient dans le cadre d'une sortie sportive avec trois accompagnateurs, quand le chauffeur a subitement changé de chemin prenant la direction de l'aéroport de Linate. La prise d'otage a duré une quarantaine de minutes. "Personne ne sortira d'ici vivant", a-t-il lancé, selon les témoignages de plusieurs enfants. Armé de bidons d'essence et d'un briquet, il leur a pris leur téléphone portable et a demandé aux accompagnateurs de les ligoter avec du fil électrique. "La faute" au gouvernement "Il nous menaçait, disait que si nous bougions il verserait l'essence et allumerait le feu. Il n'arrêtait pas de dire qu'il y avait tant de personnes en Afrique qui continuaient à mourir et que c'était la faute de (Luigi) Di Maio et (Matteo) Salvini" (les deux vice-Premiers ministres italiens et hommes forts du pays), a raconté une jeune fille. Elle précise que le chauffeur "se retournait et versait de l'essence par terre" et qu'il a aussi brandi "un pistolet et un couteau". "Puis les carabiniers sont arrivés et nous ont sauvés". Selon le procureur Francesco Greco, le chauffeur a en outre percuté une voiture où se trouvait un père de famille et son enfant, qui se sont enfuis avant que leur véhicule ne prenne feu. Le bus et la voiture ont été entièrement calcinés. Le héros du jour est aussi un adolescent de 13 ans qui a pu récupérer le téléphone tombé à terre d'un camarade et donner l'alerte à 11h50 (10h50 GMT). "Je me suis un peu fait mal aux mains pour le récupérer et j'ai pu prévenir les carabiniers et la police. Nous étions tous effrayés", a-t-il raconté, très calmement, devant une caméra. "Les enfants frappaient sur les vitres, appelaient à l'aide", a décrit Roberto Manucci, l'un des six carabiniers qui sont intervenus. Le chauffeur a forcé un premier barrage de deux véhicules de police, avant d'être bloqué contre un parapet par trois autres voitures. Faisant face à deux carabiniers, l'homme a ensuite mis le feu au bus, tandis que d'autres carabiniers brisaient des vitres à l'arrière du bus pour faire descendre les enfants, hurlant et pleurant. Une douzaine d'enfants et deux des adultes ont été conduits à l'hôpital après avoir été légèrement intoxiqués par la fumée. Le ministère de l'Intérieur a évoqué dans un communiqué des antécédents de conduite en état d'ivresse et d'agression sexuelle sur mineur. "Le ministère est à l'oeuvre pour vérifier la possibilité de retirer la citoyenneté italienne au Sénégalais", ont ajouté des sources ministérielles, en brandissant le décret-loi du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini sur la sécurité et l'immigration adopté à l'automne. Dans la matinée devant les sénateurs, M. Salvini avait assuré que sa politique de fermeté, qui a quasiment stoppé les arrivées de migrants déjà en très forte baisse avant son arrivée au pouvoir, avait sauvé "des milliers de vies": "Moins de départs, moins d'arrivées, moins de morts", avait-il martelé. Pour l'année 2019, le ministre d'extrême droite a ainsi évoqué un bilan de "un mort récupéré en mer", même si l'Organisation internationale pour les migrations (IOM) fait état de 152 morts et disparus en Méditerranée central. Article ici : https://www.lepoint.fr/monde/massacre-evite-de-justesse-en-italie-pour-51-collegiens-pris-en-otage-dans-un-bus-20-03-2019-2302841_24.php
  9. On voit bien que t'a jamais mis les pieds pour dires de pareil conneries, ces sur que les rumeurs de métros qui cotoient jamais la faune local est parole d'évangile sinon Barjot devrait pluôt se préocuper des traditions sauvages des autochtones aux gênes sauvage qui pratique encore la Corrida en métropole ou encore le gavage des oies ou le sacrifice des agneaux a pâque fait par une population dégénérée bien blanche, bizaremment on l'entend beaucoup moins sur ces sujets, on se demande bien pourquoi ?
  10. Ok il l'a fortement sous entendu si tu préfère et je ne vois pas en quoi le terrorisme islamiste a quelque chose a voir dans les attentats de Christchurch qui sont l'oeuvre d'un dexanée d'extrême droite qui a été influencé en autres par les théses de ce sénateur et les autres idées nauséabonde de la Fachosphère.
  11. Il n'y pas de débat a avoir avec ce genre d'invidu qui insinue que les victimes de l'attentat de Christchurch l'ont en quelque sorte mérité car musulmans, ce sénateur est dans la provocations et véhicule justement des idées qui sont a l'origine de ces attentats, il n'a rien a faire dans la vie politique australienne.
  12. Un élu australien d'extrême droite, déjà auteur de plusieurs déclarations racistes, a été visé par un jet d'oeuf, après avoir tenu des propos islamophobes. Les propos islamophobes de Fraser Anning ont largement choqué, après l'attaque terroriste qui a fait 49 morts en Nouvelle-Zélande. Ce sénateur australien d'extrême droite a provoqué une levée de boucliers vendredi dans la foulée de l'attaque de mosquées à Christchurch, en imputant ce carnage au "programme d'immigration ayant permis à des fanatiques musulmans d'immigrer en Nouvelle-Zélande". "Soyons clairs, si les musulmans sont aujourd'hui les victimes, ils sont généralement les auteurs", a-t-il écrit dans un communiqué. "La religion musulmane est simplement l'idéologie violente d'un despote du VIe siècle se déguisant en leader religieux." De précédentes déclarations racistes Ce samedi, l'élu du Queensland (nord-est de l'Australie) a dû être maîtrisé après avoir frappé un jeune homme qui lui avait lancé un oeuf pour dénoncer ses propos islamophobes. Il avait ainsi suscité un tollé en août pour avoir préconisé une "solution finale" - en l'occurrence un vote populaire - au "problème de l'immigration" et a recommandé un retour à l'ancienne politique discriminatoire dite de "l'Australie blanche". article ici : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/oceanie/christchurch-un-senateur-australien-recoit-un-oeuf-apres-ses-propos-islamophobes_2067381.html Celle-ci il l'a pas volé ce connard
  13. Imaginez un endroit où ce sont les patronnes et patrons qui attendent avec anxiété d'être rappelés par les chercheurs et chercheuses d'emploi, priant les cieux pour que celles-ci daignent bien accepter un poste dans leur entreprise. Imaginez que pour refourguer ce job, il aura fallu promettre un salaire supérieur à ce qui est communément admis, en plus de proposer des mesures de conciliation travail-famille ou des horaires aménagés… Imaginez que dans cet endroit, le gouvernement ne s'en fasse nullement pour le sort des chômeurs et chômeuses mais soit au chevet des employeurs et employeuses. Ce lieu où tout fonctionne à l'envers, c'est le Québec, qui est aux prises avec un déficit de travailleurs et travailleuses qui ne cesse de s'aggraver. Tous les secteurs touchés par le sous-emploi Avec un taux de chômage de 5,4%, qui descend à moins de 4% dans de nombreuses régions (à commencer par celle de la capitale), le Québec est en situation de plein emploi depuis de longs mois. Voire de sous-emploi: 118.000 postes attendent sagement une personne pour les occuper, un nombre en hausse de 35% depuis un an. Cela représente 4,1% de l'ensemble des emplois. Les milliers de Françaises et Français qui viennent tenter leur chance de l'autre côté de l'Atlantique peuvent en témoigner: trouver un job n'est qu'une question d'heures, voire de minutes, à Montréal ou à Québec. «Traditionnellement, le recrutement international concernait des emplois hautement qualifiés [...] Aujourd'hui, la pénurie s'est étendue à des métiers beaucoup moins qualifiés, plus manuels.» Bruno Leblanc, directeur provincial de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) Tous les secteurs sont touchés, affirme le directeur provincial de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), Bruno Leblanc: «Traditionnellement, le recrutement international concernait des emplois hautement qualifiés, dans l'aéronautique ou les jeux vidéo, pour lesquels on ne trouvait pas toujours l'expertise ici. Aujourd'hui, la pénurie s'est étendue à des métiers beaucoup moins qualifiés, plus manuels. Des journaliers, des soudeurs, des machinistes, des serveurs…» Les PME sont aux premières loges: le taux de vacance des entreprises de 5 à 19 employés (4,9%) est deux fois plus élevé que pour les entreprises qui embauchent plus de 100 personnes. Un total de 1,4 million d'emplois seront à combler sur la période 2017-2026. Sur le site internet qui liste les 153 métiers les plus en demande, on peut constater la diversité des secteurs touchés: ambulancier, boucher, ingénieur, enseignant, huissier, mécanicien, pharmacien… Échec du modèle d'immigration «à points» L'immigration est la réponse évidente à la rareté de main-d’œuvre, dans une province qui accueille déjà plus de 50.000 nouveaux résidentes et résidents chaque année. Celle-ci montre pourtant ses limites. Pas facile d'attirer les immigrantes et immigrants hors de Montréal et de les répartir sur un territoire immense, où l'hiver est interminable. Mais du côté de la FCEI, on pointe plutôt l'élitisme du système d'immigration: le Québec privilégie les immigrantes et immigrants bardés de diplômes, perçus comme pouvant apporter une contribution plus grande à la société d'accueil, et lève le nez sur celles et ceux qui sont moins qualifiés. On peut le constater sur la grille utilisée par le gouvernement pour «noter» les candidats à l'immigration: un doctorat rapporte 14 points, alors que l'équivalent d'un BTS en rapporte 8 et un BEP ou un CAP 6… pourtant, les plombiers sont bien plus en demande que les professeures et professeurs d'université. Cette inadéquation entre les aspirations du gouvernement et les besoins réels de la société mène à un constat déchirant: 11,4% des immigrantes et immigrants arrivés il y a moins de cinq ans sont au chômage au Québec. Et tout n'est pas rose pour celles et ceux qui sont acceptés, puisqu'il leur faut aussi obtenir la reconnaissance des ordres professionnels (comme ceux des médecins ou des ingénieurs) afin d'exercer leur profession, ce qui peut les obliger à refaire plusieurs années d'études. Cette inadéquation entre les aspirations du gouvernement et les besoins réels de la société mène à un constat déchirant: 11,4% des immigrantes et immigrants arrivés il y a moins de cinq ans sont au chômage au Québec. Ceux qui travaillent ont souvent dû y sacrifier leur ambition: 59% de celles et ceux qui sont arrivés récemment sont surqualifiés pour l'emploi qu'ils occupent, de l'aveu même du ministre de l'Immigration. Le découragement amène une bonne partie d'entre eux à jeter l'éponge: un immigrant sur 5 finit par quitter la Belle province pour s'installer ailleurs au Canada. Article ici : http://www.slate.fr/story/174393/quebec-plein-emploi-immigration-complexite-penurie-main-oeuvre
  14. Pourquoi cinq ? Pourquoi pas tous ? la france s'honnorerait a assumer ses responsabilités et a venir en aide a ses pauvre enfants qu'il n'ont pas demandé a naitre dans une organisation terroriste.
  15. En résumé, les francais se tournent de plus en plus vers les femmes des pays du tiers monde qui despérée de changer vie acceptent n'importe quel hommes peu importe le physique et les défaut de ce dernier a condition que ce dernier lui offre un toit et a manger, bizaremment sa me rapelle un autre type de métier... sinon les francaise n'ont aucune difficulté a faire des rencontres, une nana même moyenne physiquement attira a peu près cinq a dix gars dans la minute voir la seconde sur adopte ou tinder.... c'est juste qu'elles sont plus sélective et ont tendance a laisser les daleux et les no life sur le pas de la porte, ceux ci bien souvent frustré se retrouve a faire ce genre de post obscure sur des forums encore plus obscure.... mais bon on se console comme on peut
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité