Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'internet'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

29 résultats trouvés

  1. Menacé de sanctions par la modération d'un forum d'expression publique sur Intenet, à cause de ma manière de présenter mes idées (qualifiée par le censeur de "prosélytisme", "propagandiste"... lisez mes posts sur ce forum, par exemple, et dites-moi ce que vous en pensez...), je me pose la question de l'état de notre liberté d'expression dans cette société! Qu'en pensez-vous? Où en sommes-nous? Peut-on s'exprimer librement en France, sur Internet, en 2019?
  2. johan01

    tout puissant

    Bonsoir, Pourquoi dès lors qu'on a commencé à utiliser internet les gens se permettent d'être Impolis par ce moyen?(le web) On t ils un manque de conscience ou de philosophie de vie? Répondez moi, c'est frustrant ....
  3. Dans ma vie, j'ai eu peu de contenue. À travers les années, ce fût maigre pour moi. Mais cette année, j'ai eu vidéo. Ou nommé TikTok comme app. Grâce à cette communauté international, j'ai eu beaucoup de content. J'ai aussi vue de nombreuses femmes, belles, bougées pour la première fois dans ma vie. (TikTok) Évidement qui me manque bien des choses. Je dis que le net à beaucoup plus à offrir. Bon dimanche!
  4. unjour

    Internet. En colère

    Ca m'intéresse Beaucoup de mes amis âgés ne comprennent rien à internet et on les oblige à l'utiliser dans leurs démarches. Ca me fout en rogne.
  5. Bonjour Comme indiqué dans le titre j'ai un contrôle d'accès à internet sur ma bbox et je voudrais savoir comment je pourrais faire pour trouver le mot de passe pour l'authorisation d'accès a internet. L'erreur que j'ai survient quand je veux me connerter a ma box il m'enmène sur une page web avec une demande de mot de passe. Toute solution sera appréciée . Bonne journée.
  6. Bonjour à toutes et tous, Je souhaite faire part au plus grand nombre d'entre vous d'une arnaque extrêmement bien ficelée sur le site Leboncoin. Pour information, l'affaire n'est pour le moment pas réglée, j'ai simplement prévenu ma banque ainsi que le service client Leboncoin, dont j'attends les réponses. En l'occurrence, il s'agit d'une arnaque à l'encontre de l'acheteur, et non du vendeur, comme on a l'habitude de le penser concernant le paiement sécurisé sur Leboncoin. Je vais vous détailler l'ensemble des étapes ci-dessous : J-2 / Vendredi Je trouve une annonce intéressante (mais pas trop non plus sinon ce serait louche évidemment) concernant un ordinateur neuf à vendre 1700€. L'offre m'intéresse donc je prends contact avec le vendeur via la messagerie dédiée. Pas de réponse, l'annonce est supprimée, je me dis qu'il est trop tard, dommage... Le vendeur me répond quand même et m'informe que l'objet est toujours disponible mais qu'un acheteur lui a fait faux bond, donc pour annuler la chose, il a dû supprimer l'annonce, ne sachant pas comment faire autrement. Il me transmet son numéro de téléphone et me dit qu'il m'enverra le lien vers la nouvelle annonce par SMS. Jusque là ça ne me choque pas. J0 / Dimanche Deux jours plus tard, il met en ligne l'annonce, je la retrouve mais elle est postée sur un autre compte, c'est louche. Je reprends contact via la messagerie Leboncoin. Je lui demande la facture de l'appareil plusieurs fois, il ne me l'envoi pas mais me dit qu'elle se trouve avec l'ordinateur donc que "tout sera vérifié sur place". Celui-ci me propose un envoi (ce qui m'arrange dans ce cas précis) et un paiement via le paiement sécurisé Leboncoin, argumentant que je n'ai rien à craindre car si cela ne me convient pas je peux tout annuler et récupérer mon argent. Pour information, je n'avais encore jamais réalisé d'achat via ce système, mais je n'ai lu que des avis négatifs concernant les vendeurs qui avaient des soucis face à des acheteurs qui profitaient de leur protection via ce type de paiement. Je me dis que je n'ai rien à y perdre car c'est sécurisé, j'ai épluché le fonctionnement du paiement sécurisé et cela me conforte dans la "prise de risque" si l'objet est abîmé, non reçu, ou tout autre problème du genre, je suis rassuré. Je fais une offre à 1500€, le vendeur accepte et je valide le paiement via le service de paiement sécurisé Leboncoin, il me dit qu'il s'occupe de l'envoi dès que possible. Je lui transmets mes nom et prénom ainsi que l'adresse du point Mondial Relay dans lequel je souhaite récupérer le colis. Il me confirme qu'il n'y a pas de souci et qu'il va faire vite. J+1 / Lundi Le vendeur souhaite que je le rappelle en fin d'après-midi, sans me dire pourquoi. Je l'appelle le soir, il répond au bout du 3ème appel. Il me dit que c'est son collègue qui va s'occuper de l'envoi le lendemain. Sur le coup je ne comprends pas trop car son appel ne sert à rien, à part essayer de me rassurer comme s'il essayer de me livrer rapidement... J+2 / Mardi Leboncoin me prélève la somme prix de l'objet + sécurité Leboncoin. J'ai lu qu'il fallait attendre 10 jours à partir de la date de paiement pour attester de la bonne réception du colis ou pour signaler qu'il y avait un problème et qu'au bout de 14 jours sans réponse de l'acheteur, l'argent serait versé de Leboncoin au vendeur. J+3 / Mercredi La suite de la conversation se déroule par SMS. Le vendeur m'envoie une capture d'écran de téléphone du site colissimo Laposte attestant du dépôt : "Date / Votre colis a été déposé dans un point de..." Sur le coup, il y a un problème car l'envoi n'est pas en Mondial Relay. Je lui dis que ça photo ne m'apporte aucune information et que je souhaite qu'il me donne le numéro de suivi du colis. À ce moment là je ne peux rien annuler. En fait, depuis la validation du paiement, je ne peux rien faire, mis à part attendre le colis. J'explique à nouveau au vendeur que je souhaite un envoi en Mondial Relay au point relais que je lui ai indiqué, et non par colissimo, car le colis sera refusé à l'adresse du point relais, ne s'agissant pas d'une adresse à laquelle je suis domicilié. Il m'appelle dans l'après-midi et me dit que c'est son collègue qui lui transmets les captures d'écran au compte goutte car c'est lui qui reçoit les informations de suivi. Je lui demande de me donner le numéro de suivi dans la journée, il me dit qu'il essaye de faire au mieux mais que son collègue ne répond que par mail et est très occupé. J+4 / Jeudi Capture d'écran du suivi colissimo : "Date / Votre colis est en transit sur nos plateformes logistiques pour vous être livré le plus rapidement possible". Je demande à nouveau le numéro de suivi ainsi que l'adresse à laquelle a été envoyé le colis. Il me dit qu'il ne reçoit que des captures qu'il me transmet et qu'il n'a pas le temps de discuter car il finit sa pause et doit reprendre le travail. Je lui répète que je ne recevrais pas le colis s'il n'est pas envoyé comme convenu au départ via Mondial Relay et à l'adresse point relais demandée. Il me dit qu'il m'appellera le soir pour en parler de vive voix pour que je sois livré le plus rapidement possible. Il ne m'appelle pas le soir. J+5 / Vendredi 2h37 du matin, il m'envoie une photo de femme en petite tenue ainsi qu'une capture d'écran du mail que lui a envoyé son collègue : il l'informe qu'il n'a pas de réseau là où il est, qu'il est en famille et qu'il a bien envoyé les différents colis comme le vendeur lui a demandé. Il dit qu'il continuera a envoyer les notification de suivi du colis. Son collègue ajoute qu'il enverra le "reçu" une fois rentré Vendredi dans la journée (J+5, ce jour). Dès 7h, à la réception des messages, je demande l'annulation de la commande, sachant que seul le vendeur peut annuler la transaction à cette étape, avant livraison. Il me dit qu'il m'enverra le numéro de suivi ce jour, quand il rentrera. Je lui répond que non il ne m'arnaquerait pas et que je souhaite qu'il m'explique la photo de femme dénudée qu'il m'a envoyée. Il me répond que c'est une erreur lors de l'envoi... Il me dit qu'il ne comprend pas pourquoi il m'arnaquerait (la bonne blague). Il veut que je lui laisse jusqu'à 16h pour me transmettre le numéro de suivi. Il ne me donne pas de nouvelles jusqu'à 20h. Je lui répète que je souhaite annuler la commande et que si rien n'est fait de sa part je lance un recours avec Leboncoin le lendemain. Il me répond que le colissimo "n'est pas parti" et qu'il lui sera retourné le Mardi suivant et qu'il pourra alors s'occuper de l'envoi lui même sans problème cette fois-ci. Je lui répète que je souhaite annuler la commande, il insiste, je me répète plusieurs fois. Plus de réponse. J+6 / Samedi Pas de nouvelles, je lance le recours en envoyant un message concernant mon souhait d'annuler ma commande à Leboncoin, via le formulaire d'aide. J'en informe le vendeur, pas de réponse. // Et là tout s'enchaîne. J+6 / Samedi À savoir : je suis toujours connecté sur mon compte Leboncoin via l'application mobile et sur mon ordinateur via mon navigateur internet. Sur mon compte, je me rends compte que le fil de discussion avec l'acheteur, relatif à l'objet acheté a été supprimé. Cependant, je me doute bien qu'il ne s'agit pas d'une mauvaise manipulation de ma part car la suppression d'un fil de discussion se fait en 2 temps, avec validation. C'est alors que je me rend sur mon espace personnel Leboncoin, sur les informations de mon compte. C'est là que je découvre que ce ne sont plus mes informations mais celle de quelqu'un d'autre (nom, prénom, numéro, adresse mail, adresse postale, etc). À ce moment précis, je comprends que je me suis fait pirater mon compte Leboncoin. En effet, pour rectifier ces informations cela nécessite le mot de passe du compte. Je réalise alors que je ne recevais pas les alertes et notifications par mail comme d'habitude, depuis un moment. Je ne sais toujours pas depuis quand mon compte a été piraté car je n'ai reçu aucune notification (par mail ou via l'application) au sujet du changement de mes informations personnelles. Mon adresse mail ayant été changée, je ne recevais rien de Leboncoin sur mon adresse mail personnelle. L'intérêt pour le pirate qui s'est connecté à mon compte a été de valider, à ma place, la réception du colis depuis mon espace personnel. Cela a permis de valider la 2ème étape du paiement depuis Leboncoin vers le compte bancaire du vendeur-arnaqueur, en dehors de ma volonté évidemment. J'ai toujours accès à mon compte piraté car j'y suis connecté par défaut sur l'application mobile et sur le site depuis le navigateur. Ne sachant pas comment réagir, je renvoie un formulaire à Leboncoin détaillant ce qui m'arrive (avec moins de précisions qu'ici) au sujet du piratage est du paiement sécurisé. Je renseigne mes véritables informations (adresse mail, nom et prénom, numéro de téléphone), anciennement celle de mon compte avant piratage. En revanche, bien que je reçoive une confirmation d'envoi depuis le site, je ne reçois pas de copie de mon message par mail car l'adresse mail enregistrée est celle du pirate. C'est donc lui qui reçoit la copie du message, et vous allez voir ce que cela implique... J'envoie aussi un message similaire via le formulaire du compte Leboncoin de mon père. Le midi, je reçois un mail de "leboncoin" avec une adresse mail étrange (aide@cgu-document.fr) m'indiquant que mon compte a été piraté et que je peux dès à présent me reconnecter avec mon ancienne adresse mail et un mot de passe donné, modifiable par la suite. Problème, pour que cela prenne effet, on me demande de me déconnecter de mon compte depuis tous les supports utilisés sur lesquels je suis actuellement connecté. C'est vraiment louche, bien que la mise en forme soit très similaire aux mails Leboncoin habituels. Cependant, j'ai pu observer les erreurs suivantes faites par les pirates/arnaqueurs : - Le mail destinataire qui est le mien, n'est pas celui de mon ancien compte Leboncoin, mais celui de mon mail personnel, non relié à Leboncoin, mais cité par erreur lors du 1er message envoyé via le formulaire Leboncoin. Les pirates ayant reçu mon message en copie sur leur boîte mail, ont repris mon "mail de contact" pour se faire passer pour Leboncoin, ils sont tombés dans le piège. - Le mot de passe fourni pour se connecter ne comporte que 8 lettres, hors un mot de passe Leboncoin nécessite 8 caractères dont au moins 1 lettre et 1 chiffre. Le mot de passe fourni ne remplit pas ces critères donc il n'aurait pas fonctionné. Pour conclure au sujet de ce mail étrange, le but pour les pirates semblaient bel et bien de vouloir que je me déconnecte de mon compte sur tous les supports pour ne plus y avoir accès du tout, ne pouvant plus m'y connecter par la suite avec leur faux mot de passe. Je ne sais toujours pas vraiment pourquoi ils souhaitaient que je perde l'accès à mon compte piraté... Avant cela, j'avais déjà réalisé des captures d'écrans de différents éléments sur mon compte (numéro de transaction, entre autres), mais pas de la discussion, avant qu'elle ne soit supprimée par le pirate... Peut-être Leboncoin garde-t-il une trace de ces échanges ? En tout cas, je n'ai depuis plus de réponse du vendeur par SMS et son compte Leboncoin a été supprimé. J'ai prévenu ma banque concernant l'actuelle arnaque dont je suis victime, ainsi que la référence du virement effectué depuis mon compte vers Leboncoin. La gendarmerie a été prévenue mais j'attends une réponse de Leboncoin avant de porter plainte pour avoir un dossier complet. J+7 / Dimanche (Aujourd'hui) Je viens de voir que la transaction est annoncée comme "terminée" sur l'espace personnel de mon compte piraté. Je ne sais plus exactement où se trouve mon argent à l'heure actuelle. J'attends la réponse de Leboncoin concernant mes messages envoyés (pas de numéro de téléphone pour le service client), j'espère que leur service client ne tardera pas à intervenir pour que je récupère mon argent dans sa totalité. Je partage avec vous cette mésaventure, une escroquerie qui va très loin on peut le dire... Voilà où j'en suis à l'heure actuelle, une semaine après la validation du paiement. J'espère fort que tout va s'arranger. Je fais pourtant partie de ces gens qui gardent une constante vigilance sur internet. Dans ce cas précis, tout est hors de portée, dès lors que la paiement est validé, la machine est déjà en marche. J'ai essayé de minimiser les dégâts en réagissant au plus vite quand j'ai découvert le coup qui se montait. En tout cas, cette affaire est véritablement l'exemple d'une arnaque bien établie, très efficace, et qui retourne le paiement sécurisé en véritable piège à acheteurs, sans rien pouvoir faire. Avez-vous eu des expériences similaires, et si oui, connaissez-vous le délai moyen de réponse du service client de Leboncoin ? J'ai lu quelque part 24h mais je n'ai aucune certitude concernant cette information. Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.
  7. Mystère enfin résolu à Aberhosan, petit village du Pays de Galles. Il a fallu 18 mois de creusage de tête aux ingénieurs de la société chargée de réparer la panne avant de comprendre pourquoi les villageois perdaient systématiquement leur connexion tous les matins à 7 heures: les coupures internet étaient en réalité provoquées par la vieille télévision d'un des résidents, qui l'allumait quotidiennement à la même heure. Son appareil émettait un signal qui interférerait avec le haut débit du village entier. Le coupable malgré lui s'est dit mortifié en l'apprenant. SOURCE
  8. Nous sommes habitués à Internet disponible en illimité en France pour les abonnements fixes. Mais l’illimité pourrait bientôt ne plus exister. Le Conseil national du numérique a dévoilé de nouvelles mesures, dont une qui limite l’usage d’Internet. L’objectif est de limiter le trafic Internet afin de faire du bien à l’environnement. Que se passerait-il en cas de quota atteint ? Le Conseil national du numérique propose non pas de couper l’accès à Internet, mais de réduire le débit chez les Français qui consomment beaucoup. Il est aussi question de mettre en veille les box, adapter la définition des vidéos à celle des écrans, limiter le système de préchargement de ressources dans les navigateurs et plus encore. En tout cas, il n’y a pas qu’Internet sur le fixe qui est menacé. Il y a quelques semaines, une proposition du Sénat a été d’interdire tout bonnement les forfaits mobiles qui proposent un accès illimité à Internet. Ils sont peu nombreux aujourd’hui, mais ils ont le mérite d’exister. Ils vont peut-être disparaître avec le temps. Comme on peut s’en douter, ces annonces du Sénat et Conseil national du numérique ne plaisent pas à tout le monde. Les deux groupes ont en tout cas le même objectif : mettre en place des mesures pour réduire l’empreinte carbone du numérique en France. source
  9. Depuis la guerre 39 45, le monde s'américanise contre vents et marées. Avec Internet, la vitesse augmente normal Je n'ai personnellement aucun problème à ce que des cultures nous apportent des choses différentes et des richesses autres. Nous faisons la même chose en sens inverse. Mais la grande différence, entre les États-Unis (le Brésil c'est presque pareil) et le reste du monde est que la culture américaine se situe tout à fait au raz des pâquerettes, que l'on la compare avec les cultures très diverses, en Europe, en Afrique, en Asie, les indiens d'Amazonie ou les aborigènes d'Australie etc. pourquoi ? Toutes ces cultures datent de la nuit des temps et ont été transmises de génération en génération de manière diverse, et chaque génération a apporté quelque chose de nouveau à des degrés divers. A contrario, comment s'est créer les USA ? Des Européens pauvres et ignorants pour la plupart d'entre eux, ont cherché à sauver leur vie en allant en Amérique du Nord ou du Sud. Ils n'étaient certainement pas ni plus ni moins intelligents que la moyenne des humains mais venait de différents pays européens. La colonisation de l'Amérique du Nord et du Sud s'est accompagné de la disparition des peuples locaux. On peut parler de génocide. De plus, cela s'est accompagné des esclaves africains hyper perturbés et venant aussi de différents peuples africains avec aussi des cultures différentes. Autrement dit, les USA qui se sont créés très récemment (XVIIIe siècle) et se sont bâtis sur n'importe quoi et même des Américains ayant fait des études très poussées restent très souvent dans une inculture incroyable. Ceux qui connaissent les Américains du Nord, soit par le travail, soit d'une autre manière savent pertinemment l'inculture des USA. Ainsi il est courant de rencontrer des Américains incapables de situer les États-Unis sur une carte du monde ou qui pensent que l'Écosse était une petite île au nord de l'Angleterre. Les exemples sont nombreux et pas que ce genre d'exemples. Avec l'apparition des géants de l'Internet qui sont tous américains, il me semble fortement que la société française est en train de se détériorer avec tout un tas de bêtises transmises par Internet qui, par ailleurs, sait exactement tout ce que vous vous êtes en tant que personne, et vous propose donc des réponses adaptées à ce que vous êtes, et ainsi nous enferme dans des petites boîte très étroites pour nous vendre le maximum de choses car seul le business compte. L'information se change de plus en plus en spectacle L'art évolue vers le divertissement. la connaissance personnelle est en train de disparaître. Pourquoi apprendre des choses quand on a des réponses (souvent biaisées et difficile à trier) sur Internet. Le sport n'est plus que du business. La notion de temps à changer. Aujourd'hui 30 ans en arrière, c'est remonté à la nuit des temps. L'iPhone est devenu l'outil de vie pour une grande majorité de personnes. Bientôt, vivre sans iPhone sera pratiquement impossible ou très compliqué. Nos dirigeants communiquent par Twitter. Réponse à chaud sans réfléchir. Etc. C'est mon point de vue, je ne prétends pas détenir la vérité mais j'exprime ce que je pense, et surtout je m'interroge. Qu'en pensez-vous ?
  10. Bonjour, Et voilà bientôt la 5G, super, plus, plus vite et pour qui ? https://reporterre.net/Avec-la-5G-demain-tous-surveilles La 5G alors que certains endroits en France sont encore, ou presque toujours en mode minitel, chercher l'erreur...
  11. Si vous aviez le pouvoir de modifier une seule chose à l'architecture des réseaux sociaux, que feriez vous ? Personnellement, ce qui m'inquiète le plus dans l'architecture actuelle des réseaux sociaux, ce n'est pas l'idée que nous serions enfermés dans des "bulles" hermétiques, comme certains décrivent les "groupes sociaux" et autres "niches" qui se forment sur internet, et dont ils imaginent qu'elles s'isolent progressivement les unes des autres. Ce qui m'inquiète le plus c'est l'inverse ! C'est justement le fait que ces cercles se rencontrent et s'intersectent en raison du design de la "toile". Cela a des conséquences fâcheuses parce que être exposé à des croyances avec lesquelles nous ne sommes pas d'accord est une souffrance (chose que les philosophes comme nous oublions souvent ^^ étant donné que c'est un effort qu'on a appris à aimer). Il faudrait pouvoir se frotter aux croyances qui nous contredisent lorsqu'on est vraiment prêts. Pas lorsqu'on va sur twitter tard le soir parce qu'on s'ennuie. C'est un peu comme lorsqu'on a un stress post traumatique : certes l'un des aspects de la thérapie est de s'exposer de nouveau aux déclencheurs du stress post traumatique, mais il faut le faire intelligemment et pas au petit bonheur la chance. Si je pouvais modifier une seule chose dans l'architecture des réseaux sociaux, je ferais en sorte que la rencontre des groupes se fasse intelligemment et systématiquement, et pas au hasard. Rencontrer des visions du monde différentes c'est bien, mais il y a un temps et un lieu pour tout, et l'organisation sauvage d'internet créé un contre-coup qui ferme les esprits en essayant de les ouvrir quand ils ne sont pas prêts. Notre façon d'interpréter naïve -- qu'il s'agisse de notre "psychologie de village" ou de "l’herméneutique classique" -- est peu adaptée à la façon d'organiser un réseau social qui génère le plus de clics possibles. Il faudrait un ensemble de "bonnes pratiques" qui entre en compétition avec cela. Je ne m'y connais pas assez en nouvelles technologies pour comprendre le détail de ce à quoi cela ressemblerait. Le seul aspect de la question que j'arrive à saisir c'est la façon dont l'ère du numérique devrait réformer notre herméneutique : Si vous lisez l'anglais, je vous conseille de lire cette dissertation de William McClain : "Network Hermeneutics: Interpretation of Texts as SocialPractice and Performance in the Age of Digital Media" digitallibrary.usc.edu/cdm/ref/colle…ll3/id/463734 C'est cet auteur qui m'a fait me rendre compte du défi que pose notre époque à l'herméneutique traditionnelle. Si vous le voulez vous pouvez écouter les deux épisodes de mon podcast qui traitent de la question, peut être que ça aiderait à clarifier mon propos d'ici : https://soundcloud.com/user-930224367/le-miroir-tranquille-episode-8-sentendre-a-lere-du-numeriquepartie-1 https://soundcloud.com/user-930224367/le-miroir-tranquille-episode-9-sentendre-a-lere-du-numeriquepartie-2 Je me demande quelle serait les autres choses à réformer en profondeur dans les réseaux sociaux. Surement l'abondance de stimuli, de notifications, etc. L'espèce de game-ification du réseau. Comme je l'ai dit tout à l'heure : on va parfois sur twitter lorsqu'on s'ennuie. Réduire ce genre de comportement réduit le problème de l'exploration au hasard des croyances d'autrui.
  12. Nous sommes accros à nos écrans, mais avons-nous vraiment envie de nous sevrer ? Dès le réveil et jusqu’au coucher, il est là, tout près de nous. Dans notre sac, dans notre poche, dans notre main, sous vos yeux… C’est certain : notre smartphone n’est plus un objet tout à fait comme les autres. Le premier iPhone a 12 ans, et en une décennie on sent bien qu’on est devenu totalement accros, quasi dépendants. Mais cette habitude nouvelle ne s’est pas forgée par hasard. Elle est la mise en application d’une science née dans les années 90 aux États-Unis. La « captologie » voulait étudier et mesurer l’impact que les technologies numériques pouvaient avoir sur les humains. Des recherches qui ont été utilisées pour que nos machines manipulent nos comportements et influencent notre façon d’agir et de penser. Aujourd’hui, quelques voix s’élèvent pour dénoncer ces pratiques et proposent des solutions pour leur échapper. Quant aux pères de la captologie, ils assurent que leurs savoirs pourraient être mis au service de causes justes. Mais alors que l’idée de se faire manipuler n’a rien de réjouissant, sommes-nous vraiment prêts à passer à d’autres modèles ? Objectif cerveau En 2016, un certain Tristan Harris, ex-Google design ethicist, titrait un article paru sur Medium : « Comment la technologie pirate l’esprit des gens. » Et il était bien placé pour en parler. Car Tristan Harris est un pur produit made in Silicon Valley. Diplômé de Stanford, il est passé chez Apple, a créé une startup, a vendu sa startup – à Google, s’il vous plaît – a rejoint Google, a évolué chez Google… et il est désormais disposé à nous raconter ce qui se passait chez Google. Dans ce premier article, il était donc question des techniques utilisées pour nous scotcher un maximum de temps sur nos écrans. Au programme : une surabondance de choix, des astuces pour nous rendre accros, et de la validation sociale à ne plus savoir quoi en faire. On récapitule : D’abord, la surabondance de choix ou les techniques du grand détournement Vous croyez avoir le choix ? En fait, pas vraiment. Car plus un service vous présente d’options, plus il a d’occasions de détourner votre attention de votre objectif premier. Tristan Harris compare la conception de ces services numériques à celle, bien rodée, des supermarchés. Pour vous faire passer dans tous les rayons, ils ont tendance à stocker les produits les plus demandés tout au fond du magasin. Les réseaux sociaux, aujourd’hui, font pareil. En pire puisque, potentiellement, cela ne s’arrête jamais. Se balader sur le Web revient donc à jouer les Buzz L’Éclair : on va vers l’infini… et toujours, toujours au-delà. C’est sans fin, sans fond. Vous ouvrez Facebook dans le but de célébrer l’anniversaire de l’un de vos contacts ? Vous n’échapperez pas au fil d’actualités, et il est fort à parier que vous vous y perdrez. Les newsfeeds, sur Facebook, Twitter ou ailleurs, se déroulent sans arrêt : on peut scroller ad vitam en oubliant pourquoi on était venu à l’origine – si toutefois on était venu dans un but précis. On peut aussi compter sur les algorithmes de YouTube ou de Netflix pour déclencher, en lecture automatique, la prochaine vidéo, puis la prochaine, puis la prochaine, etc. Ensuite viennent les mesures qui nous rendent accros Notre addiction repose sur un principe simple : celui de la récompense aléatoire. Si l’on regarde notre smartphone plusieurs dizaines de fois par jour, c’est parce que nous sommes dans l’attente d’une possible notification, d’un éventuel message, ou d’une alerte. C’est la mécanique que Tristan Harris appelle la « FOMSI – Fear of Missing Something Important », la peur de manquer quelque chose d’important. En plus de nous inciter à dégainer notre smartphone à tout bout de champ, elle nous paralyse dans nos usages et nous incite à accumuler des services dont nous n’avons pas – ou plus – besoin. Ça fait un mois que vous n’avez pas ouvert cette newsletter que vous recevez pourtant quotidiennement ? Ne vous désabonnez pas, on ne sait jamais : demain, il pourrait y avoir l’info du siècle. Vous n’avez jamais réussi à dépasser le stade du coup d’un soir sur Tinder ? Ne désinstallez surtout pas l’application : votre âme sœur pourrait matcher le mois prochain. Et quand bien même vous décideriez de vous sevrer et de tout supprimer, tout se complique alors. Certes, les entreprises sont obligées de proposer aux utilisateurs une porte de sortie. Mais elle n’est jamais facile d’accès. Tristan Harris évoque l’exemple du New York Times. Pour se désabonner de la version en ligne, il suffit de cliquer sur un bouton – « unsubscribe ». Enfin, ça, c’est la promesse. Mais après avoir cliqué, on reçoit un e-mail : pour confirmer la résiliation, merci d’appeler tel numéro de téléphone – et on découvre que la ligne n’est ouverte qu’à certains moments de la journée... Enfin, tout carbure à la validation sociale Les réseaux sociaux l’ont bien compris : on adore plaire à ses pairs. On choisit sa photo de profil avec soin et on attend qu’elle récolte un nombre de likes en conséquence. C’est aussi pour cette raison que Facebook la met en avant auprès de nos friends plusieurs jours durant : ils ont ainsi le loisir de gonfler nos egos à gogo. La mécanique va plus loin : maintenant, nous sommes notés. Partout, tout le temps. Alors on prend le temps de papoter avec les chauffeurs Uber, d’être ultra-gentils avec les hôtes Airbnb, car eux aussi ont le pouvoir de combler nos désirs de validation sociale. Et, dans un système de réciprocité absolue, on se sent tenu de leur rendre la pareille. Œil pour œil, like pour like. Avouons-le : nous nous sommes tous déjà fait avoir. C’est aussi pour ça que, en 2018, Tristan Harris a fondé le Center for Humane Technology. Il tente d’interpeler les citoyens et les politiques sur ces techniques du marketing digital : le design dit « persuasif », ou plus brutalement, la captologie. Petite histoire de la captologie Si la captologie avait un papa, ce serait B.J. Fogg. À 10 ans déjà, il n’avait qu’une seule passion, et elle n’était pas banale. Le petit B.J. s’intéressait à la propagande. Son professeur d’alors aimait partager avec sa classe les techniques utilisées par les médias et les politiques pour influencer les opinions et les actions des citoyens. Très vite, il s’amuse à les identifier dans les pages des magazines ou dans les publicités télévisées. Résultat ? Il est l’un des premiers à comprendre le potentiel de manipulation des ordinateurs, et décide d’en faire son sujet d’étude. « À l’époque, les recherches s’intéressaient aux interactions entre individus et machines, mais pas spécifiquement aux mécanismes de persuasion qui pouvaient être déployés grâce à ces nouvelles technologies », nous explique-t-il. Les travaux qu’il mène sont l’objet de sa thèse, qu’il soutient à Stanford. Titrée Charismatic Computers, elle montre comment rendre les ordinateurs plus aimables – et donc plus influents. « Mes premières expériences évaluaient la compatibilité entre les personnalités des ordinateurs et celles des individus », se souvient-il. Jouant sur des items précis (la domination et la soumission, par exemple), il teste la capacité des ordinateurs à manipuler les gens. « On a essayé de voir ce qui se passait quand un ordinateur donnait des ordres très précis à des personnalités très dominantes – "fais ça, c’est très important" – ou quand un ordinateur était doux avec une personnalité soumise – "ce serait une bonne idée de faire ça". » Les conclusions sont univoques : on préfère interagir avec une machine dont le comportement est proche du nôtre. Il identifie aussi d’autres leviers pour nous manipuler : la simplification, la multiplication des scénarios… Et force est de constater que l’histoire lui a donné raison : face à nos ordinateurs, nous sommes parfois complètement cons. Aujourd’hui, B.J. ne veut plus entendre parler de captologie. « Les gens pensent que ça a un rapport avec le terme "capturer", ils imaginent tout de suite quelque chose de négatif. » Et ce n’est pas le cas ? « Non ! Le vrai sens du terme, c’est l’étude des ordinateurs comme outils de persuasion – et pas uniquement pour faire du mal ! » Aujourd’hui, il utilise le terme plus vague de « design comportemental ». « Ça intéresse les hôpitaux pour soigner les diabétiques, les organismes financiers pour aider les gens à épargner, et les ONG pour lutter contre le dérèglement climatique. » Ses équipes ont aussi changé le nom de son labo créé en 1998 ; le Persuasive Tech Lab a été rebaptisé le Stanford Behavior design Lab, « plus en adéquation avec les projets qui y sont menés », tient-il à affirmer. Sans la captologie, le numérique peut-il nous séduire ? Certains, à l’instar de Karl Pineau, fondateur du collectif Designers Éthiques, voudraient légiférer sur la question. D’autres voudraient tout bonnement interdire le design persuasif qui nous manipule si bien. Mais tout n’est pas si simple. En abandonnant les sites et services incriminés, pourrait-on continuer à surfer ? Clairement, des alternatives existent. Les dissidents de la captologie s’organisent et promettent une autre vision du Web. Plus slow, il replacerait l’utilisateur et ses véritables besoins au centre de toute expérience. Chez les concurrents de Gmail, par exemple, on retrouve ProtonMail, un service suisse sécurisé et qui assure le chiffrement des e-mails. Pour quitter Twitter, on peut se tourner vers Mastodon, une plateforme de « microblogage » où l’on peut créer des communautés. En réponse à Facebook, Tariq Krim a créé Dissident.ai, qui permet d’agréger les contenus des meilleures sources d’information sans l’influence des algorithmes. Pour remplacer Google Search, on peut utiliser Qwant, le moteur de recherche made in France qui garantit la protection de votre vie privée. Et puis si on en a vraiment marre de son iPhone, on peut s’équiper d’un Punkt, un téléphone connecté aux allures de dumbphone qui laisse à l’utilisateur le soin d’activer différents services en fonction de ses besoins sans se laisser envahir par les notifications. Le problème, c’est que ces solutions n’intéressent que les plus convaincus. Si on vous dit Mozilla Firefox, ça vous parle ? « Je ne comprends pas pourquoi certains utilisent encore Google Chrome ! », s’agace Karl Pineau. Pour rappel, Mozilla s’engage depuis 2005 en faveur d’un Internet plus sain : qui ne capturerait pas nos données, qui ne détournerait pas notre attention. En se basant sur 10 principes, l’entreprise s’engage en faveur d’un Internet inclusif et éthique. Et pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Dix ans après son lancement, en mars 2019, Chrome enregistrait 67,88 % des visites dans le monde et Firefox… 9,27 % (selon les données de StatCounter et MarketShare). Alors si les outsiders veulent reconquérir Internet, il va falloir sans doute qu’ils ne comptent pas que sur notre sens de l’éthique. Nourries au design persuasif, nos habitudes numériques ont maintenant des exigences. Nous sommes habitués à des interfaces fluides, frictionless et user-friendly selon les anglicismes consacrés, et aux effets de club bien huilés. C’est-à-dire que nous préférons les plateformes avec beaucoup de gens dedans... Les combattants du design éthique sauront-ils trouver des arguments à la hauteur ? source 1 source 2 source 3
  13. Carte grise 100% en ligne: comment ça marche A partir du 6 novembre, vous ne pourrez plus passer en préfecture pour faire votre carte grise. Tout se fera désormais en ligne, qu’il s’agisse d’une première demande ou d’un changement de propriétaire. A partir du lundi 6 novembre, vous n’aurez plus besoin de passer en préfecture pour effectuer vos démarches de carte grise. Vous ne pourrez d’ailleurs plus du tout y passer. L'Etat a en effet choisi de dématérialiser totalement la demande d’un nouveau certificat d'immatriculation (le nom officiel de la carte grise), le changement d’adresse indiquée sur la carte ou le changement de propriétaire. La mesure est déjà en vigueur dans une vingtaine de départements du grand est de la France depuis début octobre, et est désormais étendu à l’ensemble de l’Hexagone. (...) Source et suite de l'article
  14. Rémi G

    Avis formation en ligne

    Bonsoir ! Je suis tout nouveau ici, me tapez pas si je ne suis pas dans la bonne catégorie x) Je voulais vous informer que j'ai écris -> un article qui partage mon avis par rapport à une formation en ligne <- , plus précisément celle de Raphael Gnn. Je me disais qu'il y aurait forcément des intéressés ou des personnes que vous connaissez qui pourraient l'être ! Je hâte qu'on puisse en discuter et avoir vos retours là-dessus !! D'ailleurs c'est normal pour la photo de profil qu'il faille une image aussi légère ? J'arrive pas à en mettre du coup
  15. L’article que vous lisez en ce moment a parcouru des milliers de kilomètres depuis un data center google, pour arriver jusqu'à vous. Nous allons voir comment fonctionne internet et nous découvrirons les détails du voyage fascinant de ces données. Un data center, qui peut se trouver à des milliers de kilomètres de chez vous, héberge le contenu que vous avez créez. Un moyen facile d'atteindre cet objectif, serait d'utiliser des satellites, depuis le Datacenter un signal peut être envoyé vers le satellite via une antenne, puis depuis le satellite, un signal peut être envoyé vers votre téléphone mobile via une autre antenne à proximité de vous, cependant cette façon de transmettre les signaux n'est pas une bonne idée. Lire la suite
  16. Salut à toutes et tous j'espère que vous allez bien. Pour mes études en L3 Informatique MIAGE je réalise un court questionnaire (12 petites questions à choix multiples). Si vous avez deux minutes pour y répondre, ca me serait d'une grande aide. Vous trouverez le lien ci -dessous : https://forms.gle/R8dugKf5Mkbut6sG9 Merci beaucoup à ceux qui prendront le temps d'y répondre Passez toutes & tous une fin de semaine !
  17. Bonjour, je veux créer un site internet mais je ne suis pas de tout. Je sais que le serveur utilisé est important. je viens de lire cet article sur les meilleurs hébergeurs 2019 et j aimerai savoir si je peux me basé sur ca pour choisirmon hébergeur. Merci
  18. Le deep web, appelé aussi web invisible, décrit dans l'architecture du web, la partie du Net non indexée par les principaux moteurs de recherche connue. Une rapide définition de ces deux concepts s'impose avant d'attaquer le cœur du sujet. Internet est un réseau de réseaux informatiques, composés de millions de réseaux aussi bien publics que privés. Lire la suite ..
  19. Bonjour ! Je voulais tout d'abord demander si il est possible de voir un plan du site ? ou simplement un schéma expliquant la hiérarchie des pages. De plus , je voudrais suggérer un la possibilité de pouvoir appliquer un CSS customisé au forum (par exemple pour un mode nuit).
  20. sysyly

    l'addiction à internet

    Je travaille pour un devoir sur l'addiction à internet de notre société et pour cela j'ai créée un sondage. Merci d'y répondre pour avancer mon étude sur ce sujet notamment sur la peur d'être séparé de son téléphone.
  21. Il invite Saint-Malo à dénoncer la haine sur TripAdvisor en montrant ses fesses avec lui (...) Pour comprendre ce qui se trame, il faut revenir en arrière. Tout a démarré le jour où le gérant de La Java, connu aussi sous le nom du “Café du coin d’en bas de la rue du bout de la ville d’en face du port”, s’est aperçu qu’il était classé 114e sur 336 des “endroits où manger” dans la ville bretonne sur TripAdvisor. Étonnant, le monsieur ne sert que des boissons depuis qu’il a lancé son affaire, il y a dix-neuf ans. (...) Source et suite de l'article
  22. Vincent_

    MMI Bordeaux

    Hello, J'ai été pris à MMI Bordeaux. J'ai retrouvé d'autres personnes qui y vont l'an prochain et on a décider de créer une conversation messenger pour discuter un peu avant la rentrée. Je recherche donc d'autres personnes sélectionnées, afin de les ajouter à notre conversation si elles veulent Si vous ne faites pas partie de la future promo mais que vous avez un(e) ami(e) qui y sera, n'hésitez pas à lui passer le message ! Bonne soirée Vincent
  23. 30% des bébés ont une existence, ou empreinte, numérique avant même de naître. C’est ce que révèle une étude récente menée sur la digitalisation de la vie familiale. Les digital native qui deviennent aujourd’hui parents condamneraient-ils leurs enfants à exister sur Internet sans que ces derniers aient leur mot à dire ? Que penser de cette surexposition de la parentalité 2.0 ou « sharenting » ? Annoncer sa grossesse sur Facebook, poster une photo de son échographie sur Instagram… Alors que 92% des jeunes parents avouent utiliser Internet quotidiennement, il semble normal que ces derniers fassent part d’une naissance à venir sur leurs réseaux sociaux préférés. C’est ainsi que 30% des enfants ont une existence numérique avant même de voir le jour. Source et suite de l'article
  24. holdman

    pavé numérique

    bonjour a tous ,j'ai besoin d'aide,le pavé numérique ne fonctionne plus même en appuyant sur verr num comment faire ?
  25. Bonjour à tous, Je suis étudiante en Licence professionnelle commercialisation des produits et services industriels. Dans le cadre d'un projet de groupe concernant l'aide aux devoirs via les sites en lignes nous aurions besoin de compléter notre étude en récoltant des informations supplémentaires. Ce sondage s'adresse aux élèves et aux parents ayant eu recours à l'aide aux devoirx en ligne (sites, applications, forum) Pour cela, nous souhaiterions connaitre: Pourquoi choisir un support numérique pour l'aide aux devoirs plus tôt que des cours à domicile ? Quels sont vos critères de choix pour choisir le bon site ? Pensez-vous qu’il a une différence entre le soutien scolaire en ligne à ceux des soutiens scolaires à domicile ? D’après vous, quels sont les inconvénients des soutiens scolaires en ligne ? En vous remerciant.
×